Carnet de voyage

Promis demain je rentre.

8 étapes
3 commentaires
7 abonnés
Dernière étape postée il y a 8 jours
J7àJ13
Du Mexique au Costa Rica, roadbook d'un trip en solitaire.
Décembre 2017
12 semaines
Partager ce carnet de voyage
J7àJ13
J7àJ13
Publié le 7 décembre 2017

Après 12 heures de bus et un changement de fuseau horaire, me voila à Tulum, ville très américanisée avec ses resorts, ses bars et la grande quantité de restaurants.

Mais c'est aussi un petit paradis en bord de mer, le sable fin, l'eau turquoise, les caraïbes à l'état pure.

Je risque de passer quelques jours ici !

Se sont effectivement 7 jours que j'ai passé à Tulum, un parfait mariage entre nature et ville touristique. Tulum contrairement à son voisin Playa del Carmen réussit pour l'instant à se préserver du tourisme de masse, et à plutôt bien le gérer. Ses longues pistes cyclables sont un régal et l'accès à la plage y est facilité. À 3 kilomètres du centre vous avez le choix entre les plages privées des hôtels et les plages publics qui seront bien évidemment plus vite saturées. Début décembre est l'avant saison donc la ville n'est pas si remplie que ça et les espaces sur la plage restent assez grands. Les prix des Guest House restent raisonnables et le choix des restaurants est vaste avec toutes les gammes de prix.

Une journée type durant ces 7 jours a été de se réveiller, prendre un petit déjeuner en compagnie des voyageurs présents au sein du Weary Traveler Hostel 👍🏽, louer des vélos directement à l'hôtel pour 100$MXN (5€) et de foncer sur les plages. Sur place quelques restaurants les pieds dans le sable pratiquent des prix correctes. Si vous pouvez vous procurer un masque et un tuba vous ne serez pas déçu, depuis la plage un premier aperçu des magnifiques fonds marins est accessible depuis la plage à quelques 200m de nage. Nombreux sont les petits points de vente où vous pourrez pour 200MXN (10€) vous faire amener et guider sur la barrière de corail, où si vous avez un peu de chance vous pourrez observer tortues, raie manta et toutes sortes de poissons plus colorés les uns que les autres, dans une eau qui frôle les 28°. Le soir retour à vélo où en fil indienne sur la piste cyclable où une ambiance joviale se fait sentir. De retour à la Guest house petit tour dans la piscine, et à 19h le son de la cloche annonce le début de l'happy hour où les caïpirinha sont offertes pendant 1h ce qui bien évidemment attire la majorité des occupants de l'hostal et créé une super ambiance. Des voyageurs comme vous du monde entier, aux histoires différentes mais avec une même passion, le voyage, les discussions sont intenses et lorsque les caïpirinha commencent à faire effet vous n'êtes pas à l'abri des traditionnels flip cup ou beer pong américain.

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.

J6
J6
Publié le 7 décembre 2017

Encore une journée incroyable.

Réveil à 6h du matin pour une excursion cette fois-ci organisée, en groupe. Une excursion incontournable et compliqué à réaliser seul car comporte un long trajet de bus, un trajet en pirogue, l'entrée à 2 parcs etc. Plus facile de se laisser tenter par un package vraiment raisonnable 700$MXN (35€) incluant les repas et toute l'organisation, sans les guides qui sont disponibles aux entrées si vous le souhaitez. Mais ces temples sont tous comme ceux des jours précédents vraiment bien expliqués et très accessible.

Pour se rendre sur le site archéologique de Yaxchilan, il faut faire 40 minutes de pirogue dans un décor incroyable, sur le Rio Usumacinta qui sépare le Mexique du Guatemala. Le site est impressionnant avec passages sous terrains dans les temples, et surtout un impressionnant temple qui domine la Gran Plaza.

Rio Usumacinta, frontière entre le Guatemala (à gauche) et le Mexique (à droite)

Après ça direction Bonampak, un site un peu moins impressionnant (quoi que!) mais qui est extrêmement prisé pour ses fresques les mieux conservées. La conservation est impressionnante, les dessins parfaitement visibles et les couleurs intactes. Ces fresques permettent de mieux comprendre la divinité des rois, les différentes cérémonies et les moments importants de l'histoire.

Retour à Palenque aux alentours de 19h30, direction Tulum, un peu de chill dans les Caraïbes !

J5

Plusieurs cascades sont accessibles touristiquement, certaines sont plus éloignées que d'autres mais une a particulièrement retenu notre attention du fait qu'elle soit considérée comme secrète et peu fréquentée par les touristes, pourtant nombreux Mexicains recommandent ces cascades ventant leur beauté et leur bleu azure.

Roberto Barrios est avant tout un village d'une petite communauté d'indigènes au confort rudimentaire mais à l'accueil incroyable. C'est un petit coin de paradis toujours détenu par cette communauté qui a décidé de faire profiter les lieux aux touristes mais en gardant les espaces vierges d'établissements touristiques (pas d'hôtel mais quelques spots pour se restaurer).

Les cascades sont simplement sublimes, la couleur de l'eau est hallucinante dans cet environnement pourtant très boueux, le bleu crystal donne immédiatement envie d'y plonger.

Dés l'arrivée nous avons directement été accompagné par un petit guide local, qui nous propose de nous faire passer de cascades en cascades sous forme de canyoning. Nous fonçons et le résultat fut incroyable.

Je ne suis qu'au 4ème jour de mon voyage mais je pense que cette étape restera comme l'une des plus belles.

Mon premier montage vidéo, on ne se moque pas ! (À regarder en HD)

J4
J4
Publié le 4 décembre 2017

Le site est un peu l'apogée des vestiges aperçus la veille. Un site s'étendant sur plusieurs étapes et parfaitement conservé, vous fait découvrir la dizaine de temples mayas, dont un principal.

Accessible en collectivos pour 20MXN (1€) et une entrée à 70MXN, vous pouvez choisir de prendre un guide ou visiter par vous même, le circuit est parfaitement expliqué par les nombreux panneaux qui répertorient chaque temples et leurs histoires.

Certains sont plus écartés que d'autre et plus difficiles d'accès mais valent vraiment le coup, d'une part car peu de touristes s'y aventurent mais surtout car certains sont parfaitement conservés et des fresques en reliefs qui donne un aperçu de la puissance divine des rois de l'époque et conte un peu l'histoire de certains cultes et rituels.


Suivez le chemin et passez de temples en temples, avant de pouvoir approcher des cascades par des petits ponts qui vacillent.

J3
J3
Publié le 4 décembre 2017

Après 17h de bus me voila finalement à l'effervescence à souligner, qui semble beaucoup plus touristique par ses magasins de souvenirs et surtout son nombre de backpackers que vous pouvez croiser. J'y rejoins Jim et Niels, deux amis de France qui eux y sont depuis 2 jours, ils logent à l'hôtel El Panchan à l'entrée du site archéologique, un hôtel extraordinaire par son ambiance magique et par son emplacement, très confortable et à un prix relativement convenable.


Après un bon petit déjeuner nous partons pour une balade dans la jungle. Un moment incroyable dans une jungle très dense et ses ruines d'habitations mayas. Un sentier battu fait le tour de certains vestiges mais reste assez court. Pour en découvrir plus il faut s'aventurer dans des petits chemins escarpés, en essayant de repérer son chemin. S'offre alors à vous un spectacle ahurissants de canaux construits à l'époque, d'habitations aux entrées toujours existantes et à son temple caché sur les hauteurs de la jungle.

Temple Mayas / Entrée d'une habitation 

Le moment est intense et rare, et est un parfait aperçu de la magie de cette région aux communautés différentes et aux langues différentes.

J2
J2
Publié le 4 décembre 2017

Plusieurs options sont disponibles pour rejoindre le site historique classé au patrimoine mondial. La façon super touristique avec le Turibus (voyage de groupe) qui partent le matin entre 8 et 9h qui propose un circuit précis d'une journée avec la visite d'un autre site en plus des pyramides, un repas, un guide tout ça pour 900$MXN (42€) ce qui reste raisonnable. Cette option peut être interessante si vraiment vous voulez le tour touristique rythmé par un guide qui ne vous emmènera certainement pas dans les recoins de cet immense site.

Vue depuis la Pyramida del Sol 

Désireux de choisir une option bien plus économique et surtout plus libre je me rends à la Station Central de Autobus Norte, où pour 100 MXN (5€) vous avez le voyage A/R (1h environ) pour les pyramides. Arrivé sur le site il vous faut payer 70MXN pour pouvoir contempler ce site spectaculaire par la hauteur de ces pyramides mais surtout pour ressentir l'histoire de cette ville autrefois coeur politique / commercial et religieux du Mexique.

Musée du site avec une vue sur la Pyramida de la Luna  

Deux pyramides principales dominent le site, la Pyramida del Sol y la Pyramida de la Luna (la plus massive). Vous pouvez y grimper et admirer la vue panoramique de ce site historique. Il faut compter 3 heures pour faire tranquillement le tour du site et une bonne demi heure pour visiter le musée.

Une flopée de vendeurs ambulants vous propose tous types d'objets artisanaux très beaux et très bien travaillés.

Pyramida de la Luna 

À la sortie du site au niveau de la porte 2 le point de ralliement pour prendre le bus de retour qui passe toutes les 15mn, vous pouvez déguster de la cuisine typiquement mexicaine à des prix vraiment abordables à cette même sortie.

De retour à la station de bus de Mexico, me voila parti pour 14h de bus à destination de Palenque, ville située dans le Chiapas, région aux monuments historiques Mayas nombreux, et réputé pour sa jungle.

J1
J1
Publié le 30 novembre 2017

Mexico City et ses 22 millions d'habitants est une ville où, dés l'arrivée à l'aéroport, l'effervescence se fait sentir. Ma journée commence avec le désir de découvrir un peu de gastronomie locale pour le petit déjeuner. C'est depuis le quartier de Roma Sur où j'ai posé mes valises à l'hotel The 222 que je commence ma découverte de cette ville immense. Un premier petit dej dont je me rappellerai puisque ne connaissant rien aux plats présents devant moi je me lance pour une assiette avec riz, flageolets et oeufs aux plats avec une mystérieuse sauce rouge qui me fait, à tort, penser à de la sauce tomate. Mauvaise pioche. Un bon petit déjeuner très épicé plus tard, je pars donc en quête du centre historique de la ville. Après m'être perdu une bonne heure et demi je finis par finalement trouver le panneau indiquant le centre historique. Je m'y rends et comme tout bon touriste je tente de me repérer grâce à un plan récupéré sur le chemin. Il est 11h et la température monte en flèche pour atteindre les 25° à midi.


Premier stop au Palacio de Bellas Artes, un monument splendide qui s'impose au milieu d'un paysage plutôt moderne. Je continue alors ma route par les routes piétonnes qui mènent à la place principale, la Plaza de la Constitución. Entouré notamment par le Palacio Nacional (Palais présidentielle) et la Catedral y Sagrario Metropolitano. Normalement ouvert à la visite gratuitement et avec son ID, le palais présidentiel est ce jour là fermé en cause une venue prochaine du président, pas de chance. Je me console alors en entrant dans la fabuleuse cathédrale où l'or et les statuts rendent ce monument lumineux et très émouvant.


Palacio de Bellas Artes

Je m'aventure ensuite dans les rues avoisinantes de cette place où vendeurs de souvenirs, vendeurs de lunettes et joaillers se disputent à celui qui criera le plus fort son offre promotionnelle. Je suis assez surpris du peu de touristes présents mais qui finalement n'est pas une si mauvaise chose car cela rend ma visite beaucoup plus typique.


Il est temps pour moi de déguster mon premier tacos (quand même!), je suis alors des recommandations qui m'ont été faites et je pars en quête d'une chaîne de restaurant appelé El Pescadito Taquerias. Vraiment bonne recommandation avec pour 35$MXN (1,60€) je me retrouve avec deux énormes galettes remplis de fromage et de beignets de crevettes à tomber par terre. C'est pas très light mais c'est pour découvrir le pays tu comprends.


Je me dirige ensuite, pour une vue plus aérienne, à la Torre Latinoamericana, la tour la plus haute de Mexico (182m) pour avoir une vue panoramique de la ville et me rendre un peu plus compte de l'immensité de cette dernière. Pour 70$MXN (3,20€) vous avez accès au 44ème étage de la tour et sa terrasse à 360° et la visite d'un musée présent au 37ème étage comptant un peu d'histoire de la ville et de la construction de la tour. Incontournable de la ville où la vue est imprenable.

Vue depuis la Torre Latinoamericana 

Je me lance ensuite au Castillo de Chapultepec, situé dans le parc du même nom à environ 1h30 à pied du centre historique. Pour s'y rendre c'est pas trop compliqué c'est du tout droit. Il suffit de rester sur El Paseo de la Reforma, qui me semble être l'avenue principale du centre ville et qui vous fait traverser une partie du quartier affaires et ses immenses buildings et vous arrêter dans des mall à l'américaine.


Me voila donc arriver dans le parc de Chapultepec, où la végétation à perte de vue me fait penser à l'immensité de Central Park à New York. Pour accéder au château il suffit de suivre les panneaux et grimper une route pour finalement arriver au point culminant du parc, le Castillo de Chapultepec. Pour 70$MXN vous avez accès au château, à son musée et ses jardins. 1h30 sont largement suffisantes. La vue est imprenable et les salles du château très bien conservées.

Castillo de Chapultepec 

Il est 17h30 et après 20km de marche il me reste encore à retrouver mon hotel (bon d'accord je triche un peu maintenant car j'ai pris du forfait internet pour me repérer, mais quand même!). Une petite creveza bien méritée sur la route et me voila de retour à l'hotel où l'accueil et la disponibilité du personnel est réellement à souligner.

J0
J0
Publié le 30 novembre 2017

Le voyage est un formidable défi. Un voyage est une aventure, une aventure qui demande souvent de se dépasser soit même, se dépasser physiquement et psychologiquement.

C’est un nouveau défi que je me fixe aujourd’hui, récemment diplômé, j’ai trouvé que le moment était idéal pour réaliser un rêve qui m’habite depuis maintenant de nombreuses années. Voyager en Amérique centrale, seul, avec mon sac à dos.

À la veille du départ, je ne prends pas ce voyage pour des vacances, je prends ce voyage comme un défi personnelle, une aventure qui va sans aucun doute me changer et me rendre plus fort je l’espère. Ça serait mentir de dire que je pars sans pression, je ressens une adrénaline très positive lorsque j’agrippe mon énorme sac à dos pour la dernière fois, le début d’une aventure incroyable qui sera sûrement rythmé de péripéties et surtout de satisfaction.

Mon voyage commencera au Mexique, et plus précisément à Mexico City. On m’a prévenu de son immensité et son effervescence, j’ai décidé d’y passer 2-3 jours, faire un séjour sous forme de city break, visiter un maximum de choses mais sans trop m’attarder dans la capitale pour vite rejoindre des paysages plus sauvages et surtout des températures plus tropicales.

Comme RomanGranger, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.