24 étapes
61 commentaires
40 abonnés
Concrètement, c'est le début d'une virée, un Road Trip en vélo pendant 2 ans de l'Asie , un début de tour du monde en couple. Objectif : l'inde → Nouvelle Calédonie.
17
mai

Bonjour tout le monde,

En date du 3 Mai 2020 le gouvernement du Laos a annoncé le déconfinement partiel du pays jusqu'au 17 Mai, les commerces ont rouvert petit à petit, et la vie à repris doucement son cour "normal", les locaux ne nous considère plus comme des "virus ambulants" ce qui est en sois une très bonne chose, ils retrouvent leurs sourires et leurs bonnes humeurs. Pour les frontières, elles sont néanmoins resté fermé, et nous ne pouvons toujours pas traverser les régions.. Donc pour nous pas plus de nouvelle que ça !

Le 4 Mai nous somme alors parti à l’immigration pour faire prolonger notre visa de 1 mois supplémentaire, et avons pour le coup repris nos petites habitudes de touriste, commencé à visiter quelques lieux intéressants, et repris les ballades à vélo. Voilà 2 mois que nous somme enfermé et n'avons rien vu de cette ville.

Le 15 Mai 2020, les nouvelles mesures sont tombées, les régions sont rouvertes, une grande partie du reste des commerces aussi, mais les frontières toujours pas.. Mais voilà il est temps je pense de se rapprocher des frontières, nous avons décidé de reprendre la route le 20 Mai et d'aller dans le sud du pays, car 3 possibilités s'offrira alors à nous quand les frontières du Laos ouvrirons, sois le Vietnam si le pays décide de rouvrir un jour.. Sois au Cambodge beaucoup plus probable ou en dernière solution retourner plus tôt que prévu en Thaïlande..

Alors nous voilà de retour et notre aventure va enfin pouvoir reprendre de plus belle, du moins croisons les doigts... Nous devrons donc quitter pour le moment nos bons compagnons de route et de confinement, et si la vie est bien faite, nous retrouver plus tard pour une nouvelle aventure !

Voici un petit aperçu de nos petites balades et visites dans la capitale !

Avec ses 2 mois coincé ici, nous avons pris un retard certain qui va beaucoup nous handicaper pour la suite, à l'heure qu'il est nous devrions déjà avoir traversé le Laos, le Vietnam et nous serions au cœur du Cambodge, ce qui veux dire que nous serions au porte de la Thaïlande et ainsi nous nous serions posé1 ou 2 mois sur les îles pour passer nos diplômes de plongé pendant le plus dur de la saison de la mousson... Là maintenant c'est foutu car nous somme en pleine saison sèche avec des températures aux alentours des 45° au soleil et dans moins d'un mois en période des pluies avec des averses très violentes, des orages réguliers et des zones à risques en terme de typhon.. En ce moment il y a un orage tout les 2/3 jours, et ça devrais s'accentuer avec le temps (le réchauffement climatique étant une des principales causes des violents orages de ses dernières années selon les locaux. ) Autant vous dire qu'on va bien ce marrer, haha. Nous serons comme des chèvres sous la pluies à bêlé pour un abris. je pense que les vietnamiens vont bien rire en nous voyant.

Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.

Gerard Depardieu . 2022.


Enfin bon voilà les bonnes nouvelles, demain nous visiterons le Bouddha parc ( Nous somme en manque.. ) à 25 km de la capital, en vélo bien sur pour nous échauffer, c'est un parc édifié il y a 60 ans par un chaman-prêtre-yogi qui a mêlé l'hindouisme et bouddhisme.

Voilà voilà, bon allez Kiss et à bientôt pour de nouvelle aventure sous la mousson !

22
avr

Hey hey hey, bonjour à vous.

Petite étape pour vous donner des petites nouvelles de chez nous.

Peu de temps après notre auto-confinement, le Laos décida de placer un confinement total dans le pays de 3 semaines (jusqu'au 21 Avril), malheureusement pour nous notre location s’arrêtait le 10 et n'était pas disponible avant le 21 Avril. A partir du 14 avril, il y a ici le nouvelle ans Laotiens qui durent 3j, le pays est en fêtes et les familles se réunissent (en temps normal). Mais pas le choix nous changerons donc de logement jusqu'à la fin présumé du confinement.

Le Propriétaire chez qui nous somme logé, nous amena vers sa sœur qui dispose aussi d'une maison à 300m d'ici, capable de nous accueillir le temps de la crise, une aubaine pour nous. Une maison plus petite pas de piscine, mais ça ferra largement l'affaire.. on va pas faire les difficiles non plus !

Quelques jours après s’être installé dans la nouvelle maison, L'état du Laos prolongea le confinement au même titre que certains pays limitrophes à la date du 4 Mai.. Nous devrons encore rester confiné pour le moment, de tout façon les frontières restent fermées, impossible pour nous de sortir du territoire.

Ainsi nous recontactons donc l'ancien propriétaire pour reloué la maison jusqu'au 4 Mai, en espérant que cette fois ci sois la dernière car la reprise va être de plus en plus dur..

A part ça tout va bien, nous sommes plutôt bien traité, nos activés quotidiennes se résume à manger, boire l'apéro et joué aux carte. Avec tout ce temps libre j'ai enfin pu passer ceinture noir 5eme Dan de Belote, au prochain tournois je devrais pouvoir battre Robert et Michel au bistro du quartier.

Sur ce, courage et à bientôt. Kisss !

24
mars

Un grand dilemme se pose à nous.. Alors que partout dans le monde les frontières se ferment, les gouvernement ou les locaux rejettent les touristes dans leur territoire, qui eux mêmes rentre chez eux par peur, doute, ou pour être avec leur proche. Nous décidons que pour le moment rien ne nous arrêterais.

Notre visa touche à sa fin, et les frontières Laos/Thaïlande vont fermés. Il est temps de partir. de toute façon la pollutions commençais à être très importante ici nous atteignons 130 AQI ( valleur du calcul de pollution, à titre indicatif Paris est en moyenne a 40 AQI et à New delhi nous étions à 300 AQI en novembre..... )

Après 130km et des Montagnettes nous voilà donc à Chiang Khong, la frontière de la Thaïlande. Arrivé sur place on fait tamponner nos passeport pour clôturer notre passage en Thaïlande, le stress monte, allons nous pouvoir traverser, les contrôle en cette période doivent être très renforcé. He beh non !! hello bonjour, papier, payez, passez, bonne journée, circulez !! Pas un contrôle température rien. Bon soit !

Alors Bonjour le Laos. Épuisé nous arrivons à la ville de Houay Xai, nous poserons la tente à l'entré de la ville pour la nuit et nous prendrons le Slow boat (bateau lent) pour rejoindre nos 4 compagnons de voyage à Luang-Prabang, c'est une sorte de Gros bateau, c'est un peu le bus du Mekong. Changer de moyen de transport fais du bien, et puis les montagnes au Laos sont très difficile donc on gratte quelque Km en prennent un raccourci. Nous arrivons donc le lendemain matin tôt pour acheter les billets d'embarcation, Vélos chargés sur le toit et c'est parti pour 2 jour de trajet. C'est long mais agréable, il s'arrête régulièrement pour prendre et déposer les locaux dans les villages sur l’itinéraire, mais les paysages sont surtout très beaux. Dodo, photos et lecture sont aux rendez-vous. 17h30 nous arrivons à Pakbang où les tuk-tuks et les maîtres d’hôtels nous attendent de pieds ferment prêt à se jeter sur nous pour nous vendre leurs services en 1er. Les pauvres pas de chance avec nous, car nous plantons la tente prés de l'embarcadère pour ne pas le rater le départ du lendemain matin. Deuxième jour, c'est très brumeux et ça pique les yeux, la pollution est intense, nous ne voyons pas grand choses dans la mâtiné mais l'après midi est plus prometteur et les paysages extraordinaires. Nous arrivons enfin à Luang-Prabang à 17h30 nous retrouvons nos amis avec une bière bien fraîche et une bonne glace bien mérite !

Nous apprendrons que les frontières ce sont fermée derrière nous, on ne peux plus entrer ni sortir du territoire. Les touristes au Vietnam se sont fais dégager par les locaux.. Et pour le moment notre itinéraire est compromis.

Les locaux ne sont pas du tout rassuré en notre présence, ils fuient, nous rejettent, nous sommes les pestiférés, pour eux c'est nous qui avons amené le virus.. Ici 6 cas ont été officiellement recensé, normal 95% de la populations ne va pas à l’hôpital, il n'y en a que très très peu dans le pays, dans les villages ils ont encore leur propre chamane pour se soigner. Il est évident que le virus est là, en outre les chinois sont extrêmement présent dans le pays du fait de la constructions d'une très longue autoroute et un chemin de fer qui traverse le pays entier ! Après une longue discutions avec notre petit groupe nous décidons donc de prendre un Airbnb pendant 3 semaine pour nous confiner. Et ne voulant pas rentrer en France car la situations est bien plus désespérante qu'ici, nous restons donc tranquille dans notre coins avec nos compagnons, de toute façon continuer alors même que les Guest-House ne nous acceptent plus serai stupide.

Je décide quand même de partir de Louang-Prabang directions la capitale Vientiane en vélo. Izia fit le choix du bus avec les compagnons, l'itinéraire étant d'une grande difficulté par ses montagnes et cette mauvaise période était un choix judicieux pour elle.

Je chevauche donc mon petit Benalla, lui chuchote des mots doux dans le rétroviseur pour le rassurer, charge les bagages sur le dos, une petite tape sur la selle, c'est parti pour 350 km et 3350m de dénivelé sur 4j en solitaire, hiihaa !

Pour me donner du courage et de la volonté ( et aussi pour faire chier Izia) je passe faire un détour vers les chutes d'eaux de Kuang Si, un petit paradis normalement surpeuplé de touriste, mais complètement désert en cette période. Après un petit trek et quelque baignade, il est temps de traverser cet enfer des cyclistes !

Jour 1: Une route vallonné en mauvaise état, poussières pleins la gueule, je roule 80 km jusqu'aux pieds des montagnes. me gardant le plus dur pour le lendemain. je me trouve un coin sympa entouré de falaise sous le toit d'une maison abandonné, pas un chat au alentour, une bonne nuit de sommeil m'attend pour une dur journée qui s'annonce.

Jour 2: Réveil finalement difficile, après presque 5 mois à vivre à 2, la sensations de solitude n'est pas simple. Du coup départ très matinal, 7h me voilà déjà dans la monté, un sommet a presque 2000m d'altitude, il me faudra 5h pour arriver au sommet, près à m'évanouir, épuisé, je cris maman, mais rien y fais... 20 km et la journée n'est pas fini, je ne sais pas comment ça va finir, mes jambes trembles de douleur et d'épuisement. je me repose 30 minute et m'attaque à cette grande descente, une grande ville m'attend au bout, je me reposerais là bas. Voilà 3 minute que j'ai commencé à descendre que je ne suis pas encore remis que la montagne me joue des sales tours ! je tombe a bonne vitesse sur une parcelle en travaux, je ne vois pas la plaque de goudrons liquides, je ne peux plus freiner, le vélo glisse tout seul dans la descente, pied à terre j'essaie malgré tout de tenir l'équilibre, rien y fais je chut sur le coté et glisse sur 5m les mains à terre pour m’arrêter, je suis noir de goudrons, mes sacoches aussi, elles sont abîmé, pas trop de bobo, mais la journée est foutu, j'ai plus d'eau pour me laver, raaaaah journée de meeerde !!! tant bien que mal je fini ma descente est tombe sur une rivière, c'est partie pour une baignade et pour un grand nettoyage.. Je finirai la journée sur une 50ene de borne. J'ai mal, je suis vidé faut que je me repose, j'essaie une guest-house sur la route qui me rejette direct (qu'on me dise pas que le racisme anti-blanc n'existe pas pour le coup). Tant pis ce soir je dormirais encore dehors !

Jour 3: Ça va beaucoup mieux, j'ai repris des forces, j'ai plus mal, il me reste encore de la route, et le plus dur est derrière moi ! Ce sera ma plus belle journée, les paysages Karstiques du Laos étaient vraiment très présent. après avoir rencontré d'autre cycliste dans la ville de Veng-Viang à mis parcours de la capital, je fini par faire 120 km, il m'en restera tout autant le lendemain et je pourrais enfin me reposer. je trouve un petit coins sympa au bord de la rivière, parfais pour regarder le couché de soleil me suis-je dis... Mais quand au loin je vis les éclaires, j'ai vite compris que ma nuit allait être difficile.. Une pluie abondante toute la nuit, étant sur un sol de terre rouge, je savais que j'etais bon pour un gros coup de nettoyage.. Je suis maudit !!

Jour 4: C'est enfin fini, il a plu toute la nuit, la tente est rouge de terre.. Tout est encore mouillé mais je ne peux pas rester comme un con le temps que ça sèche, tant pis c'est mon dernier jour, je m'en occuperais en arrivant. Et comme une merde viens jamais seul, beh mon pneu est crevé.. Maudis sois ma fierté de faire du vélo ! 1ère flaque d'eau que je trouve et c'est parti, réparation oblige. L'orage n'est finalement pas parti loin, le voilà de retour, je pense que c'est le début des moussons ici, pas le choix faut que je m’arrête. Le reste de la route ne sera pas agréable du tout, la circulation se fais de plus en plus dense même si en comparaison d'une autre capitale c'est plutôt calme, je finirais par faire les 110 dernier Km à 17h, le calvaire est fini. Je retrouve Izia qui est venue m’accueillir sur la route avec sont vélo impatiente de me retrouver, nous finissons le dernier km ensemble !

Si on m'avais dit qu'il pouvais y avoir des rocades en terre dans une capitale, je l'aurais pas cru...  

Place au confinement, il y a pire je trouve, le passer avec des gens sympas, piscine, petite bière, jeu de carte et j'en passe..

Quand les éléphants se battent, ce sont les fourmis qui meurent. Mais quand les états se battent, ce sont les citoyens qui meurent. Courage à vous, restez solidaire et à bientôt. Kiss

11
mars
11
mars
Publié le 13 mars 2020

Bien le bonjour à vous chère public,

Nous voilà tout juste parti de Chiang Mai direction la frontière de Vientiane au Laos que nous somme pris d'épuisement. Avec toute ses montagnes et cette chaleur, l'on commence à se rendre compte de notre fatigue. Depuis le Népal (environs 3 mois) nous n'avons pas eu de vrai repos.. du coup nous avons changé nos plans en cour de route et avons décidé d'aller se reposer un peu plus d'une semaine à Chiang Rai au nord de la Thailande, à 100 Km de la Frontière du Laos.

Une aubaine car nous avons plusieurs compagnons de route qui y passent, plus on est de fou mieux c'est non ?

Nous commençons dons notre boucle assez difficilement, mais sûrement. Nous traverserons un centre de protection des éléphants ou nous passerons un petit moment avec eux. Bon pour la protection c'est moyen, ils passent la journée enchaîné en plein soleil et à faire des virées avec des touristes sur le dos.. du coup pas forcément en adéquation avec notre idéologie, quelques caresses et nous repartons !

Après 3 jours à dormir dans des cabanes, nous tentons de dormir dans un commissariat, d'après quelques voyageurs et locaux c'est possible. Mais faudrait qu'ils se mettent tous d'accord car après 2 commissariats, visiblement c'est pas le cas.. Mais le commandant a eu visiblement pitié de nous et décida d'appeler sa femme pour venir nous chercher et dormir chez lui, impeccable. Nous débarquons dans une "petite" maison de bourgeois Thaïlandais, un régale pour les yeux, un bonheur pour se reposer, se faire une gros siège massant, une grande chambre rien que pour nous et une famille extrêmement gentille qui se serra bien occupé de nous.. ils nous proposent de rester 2 nuits.. Nous acceptons sans broncher, la fatigue a pris le dessus !

Toute les bonnes choses ont une fin, il est temps de partir, Chiang Rai nous attend et les montagnes aussi.

3 jour et 200km plus tard, c'est bon notre calvaire est terminé, c'est l'heure de profiter un max, au programme : massage, bouffe, bière, prostitutions, dodo, bière, encore de la bouffe, un peu de visite doucement quand même c'est du repos !

Izia devenue complètement accro au vélo et ne pouvant plus s'en passer, réussi à convaincre la troupe d’aller faire un "Trek" vélo pendant 3j.. insupportable cette fille !

Du coup bagage chargé, vélos des compagnons loué et c'est parti pour 125km ou "comment faire fuir ses nouveaux amies" hehe. Dans un 1er temps l'attraction far du coin le White Temple, l'un des temples les plus glauques et surprenants que nous aillons vu, nous y passerons un très bon moment à chercher dans tout les recoins des petits clins d’œils en tout genre comme des comics ou bien des personnages de films cultes, l'artiste qui a créé ce temple en 2004 est doué pour captiver les touristes ! Par la suite, nous visiterons aussi Wat Rong Seua Ten dit le temple bleu, plus petit et plus traditionnel. Celui-ci est beaucoup plus récent que le temple blanc puisque sa construction à commencé en 2005 et s’est finie qu’au début 2016. Les mecs sont un peu long à construire, ça aurait était les chinois en 10 jours c’était plié.

White Temple 
Wat Rong Seua Ten, le temple bleu 

Dans un 2eme temps, nous partirons un peu plus au cœur des plaines de Chiang Rai, pour leur faire découvrir la population local beaucoup plus réceptive à communiquer. Loin des attractions touristiques classiques, Nous profiterons des sources chaudes naturels qui sortent à plus de 50° ainsi que d'une cascade dans les montagnes. Le soir venu nous profiterons de charmante cabane en bois prés de la rivière comme gîte étape avant de rentrer à la guest house et commencer réellement le repos !


D'autre compagnons vont nous rejoindre ici, la troupe s'agrandit encore. Nous arrivons au Laos dans 6j si l'on ne nous recale pas à la frontière. et oui plus on se rapproche de la chine plus ils sont casse couille. Et avec le virus qui circule, le tourisme est en déclins avec 70% de touriste en moins, et oui les Chinois ne sortent plus. du coup les sites sont vides, Ca nous permet au moins de visité tranquillement. Allez Kiss

26
fév
26
fév
Publié le 27 février 2020

Myanmar nous aura donné du fils à retordre, elle voulait pas qu'on parte je crois.. 100 km pour arriver en Thaïlande et voilà que les routes se mettent à nous cracher toute la poussière rouge du Mali à la gueule, nous avons fini par prendre un transport tellement les routes étaient devenues atroces en terme de respirations et de circulations, nos vélos ont finis rouge et nous avec, encore obligé de se laver dans un bac à eau d'une station service, pour changer.

Enfin malgré ça, nous quittons avec une boule au ventre la Birmanie, et cette fois ce n'est pas un gaz coincé.. je conseil à tout le monde de venir découvrir le pays du sourire et de la bonne humeur. C'est l'un des pays les plus pauvre d’Asie, avec une culture bouddhiste ancré dans leur quotidiens ils consacrent environs 30% de ce qu'ils gagnent dans la religions, des paysages bien plus naturel et j'en passe.. Sachez que quand y'en a marre, y'a le Myanmar !

Thaïlande bonjour, nous voilà dans le pays des hommes libres, changement brutal d'atmosphère, nous arrivions tranquillement d'une 1x1 voie quand bim ! la frontière, 4x4 voie puis 6x6 voie, des grands magasins, hypermarchés et centres commerciaux de partout, beaucoup de véhicule dans une circulation dense, fini les vaches au milieu de la route, un pays développé quoi..

Nous arrivons par la frontière de Mae Sot, une grande ville de la région, nous faisons halte dans un shop de vélo cyclotouriste où le patrons nous proposera de dormir chez lui, il nous offrira le gîte, le couvert et pleins de belle information pour notre route en Thaïlande, ça commence bien, il est vrais que ça nous avais manqué de dormir chez l'habitant.. Nous reprendrons la route pour se diriger vers Chiang Mai "la capitale du nord", considéré avec son agglomération comme la 2eme plus grande ville du pays.

Nous mettrons 5jour pour arriver, les paysages sont sympa mais sans plus, nous somme actuellement en début de saison sèche ce qui ne rend pas toujours tout beau à voir, exemple nous avons traversé moult parcs nationaux avec des cascades et des rivières pour se baigner, mais pas d'eau.. c'est ballot !

Chiang-Mai, plus grande ville du nord, beaucoup de monde, beaucoup de tourisme, des blancs et des jaunes à chaque coin de rue, des salons de massage avec "fin heureuse", des SPA plutôt "corps à corps", des bars à "gogo danseuse", des karaokés "sans micro", des shows dansant avec des femmes "pas vraiment femme", voici l'un des "paradis" de la prostitution de la Thailande, la journée pas mal de site touristique à voir, le soir les Night-market envahissent les lieux et la nuit, je passe les détails ! Mais ne vous inquiétez pas la ville n'est pas faite que pour ça il y a des temples aussi hehe, la ville est un point central vers plusieurs Trek dans les parcs nationaux alentour,

Nous nous promènerons dans la vieille ville pour visité des temples, les Three Kings Monument le Wat Chedi Luang, le Wat Chiang Man et le Wat Phra Singh le soir nous profiterons de l'un des grand night market de la ville Chiang Mai Night Bazaar. Et le lendemain nous visiterons le marché de Warorot.

D'un 1ere abord, nous ne somme pas trop convaincu, nous avons tout quitté pour vivre une aventure, découvrir de nouvelle culture, vivre plus simplement sans excès dans notre quotidien, et la bim retour en occident quoi ! Bon ça reste sympa mais faut voir le reste.

Allez Kiss !

14
fév
14
fév
Publié le 17 février 2020

Quand faut y allez, faut y allez, Direction Naypyidaw ! Mais bien sur pour y allez faudra faire de la montagne sinon c'est pas drôle.

les montagnes de la plaine de Inle 

Mais dit moi père castor, Naypyidaw c'est quoi ? Ahhh content que tu me pose la question mon fils ! Beh c'est tout bonnement la nouvelle capital du Myanmar, qui a remplacé Rangoun, elle a une superficie de 7 046 km2, soit plus de trois fois Paris et sa banlieue ou pire encore 165 fois New Delhi... Pourquoi faire une nouvelle capital ? Haha parce que les astrologues ont prédit que si elle n'était pas construite le généralissime des armées Than Shwe allez tomber .. Construite en secret pendant 25 ans, avant que la junte au pouvoir ai commencé à déplacer les fonctionnaires de Rangoun à Naypyidaw, le 6 novembre 2005, à partir de 6 h 37 (l'heure et la date auraient été choisies par les astrologues) alors que la ville n'était pas encore prête. Beaucoup de fonctionnaires ont appris leur départ la veille haha. Naypyidaw est décrété nouvelle capitale du pays le 7 novembre 2005. Et ce n'est que deux mois plus tard que le reste de la population a appris la nouvelle, normal.. Et là les mecs plaisantent pas ils ont pas lésiné sur le boulot, une avenue avec 20 voies de circulations (rien que ça), des terrains de golf en veux-tu en voilà (le général aime le golf), la reproduction d'une immense pagode de 100m de haut de l'ancienne capital, d'un parc d'attraction, de plusieurs centres commerciaux, des hôtels de luxe 5 étoiles de partout, et le pire dans tout ça ? beh c'est une capital fantôme, officiellement 1 million d'habitants, mais en réalité bien moins ... Les rues sont très peu fréquenté pour une capital, dans notre hôtel (bon on c'est fais un petit plaisir, une nuit dans un hôtel 5 étoile pour le prix d'un première classe en France ça va.. ) nous étions seul, la piscine immense déserté, petit déjeuné surdimensionner pour 6 personnes, en ville nous avons roulé pendant 2h sur les routes et nous croisions que très peu de véhicule, c'est impensable pour une capitale. Enfin il y aurais tellement à dire sur cette endroit étrange, il faut le voir pour y croire la Birmanie n'a pas fini de nous étonner.

Nous quittons notre confort d'une nuit paisible, direction Hpa-an. nous mettrons 5 jour et 4 nuit pour un petit 450 km. nous découvrirons le Jack fruit, le plus gros fruit du monde (environs 10 kg) qui vient du Jacquier, plutôt gluant a épluché mais sacrément bon !

Mais dit moi Père Castor, Hpa-an c'est quoi ? Ha content que tu me le demande ma fille ! Beh en faite c'est une ville qui n'a rien de plus exceptionnel qu'une autre ville, c'est la capitale de l'état de Karen dans le sud-est de la Birmanie, par contre ce qui en fait un petit paradis, c’est surtout pour ses paysages karstiques que l’on vient. (Pour rappel les paysages karstiques sont les paysages composés de roches assez bizarres qui sorte de nul par comme dans le Laos ou au Vietnam). Le tout parsemé de rizière, de couleur magnifique, des grottes (des caves), des temples, des pagodes et même des Bouddhas c'est dingue non ???!

Le soir à notre arrivé nous fonçons à l’hôtel prendre une bonne douche, il est vrais que se laver dans les robinet de station essence ça va 5 minute, puis nous partons au marché nocturne (Le Night Market) de la ville, en gros c'est pleins de stands de bouffe pour attrape touriste où tout est 3 fois plus chère, penses-tu, on y va quoi !

Nous louons un scooter pour la journée pour 5€ (un peu de repos au jambe ne fais pas de mal) et puis les lieux intéressant sont plutôt éloigné.

Nous commençons donc notre 1er arrêt à la grotte de Saddan un magnifique temple dans une cave au milieu des champs et des rizières, à l’intérieur des bouddhas (yeah), des immenses cave qui abrite la vie de millier de chauve souris qui nous chie littéralement dessus (note à moi même pour la prochaine fois, prévoir des lingettes pour les pieds et garder la tête vers le bas..), mais le plus grand intérêt c'est qu'en sortant de l'autre coté de cette cave nous pouvons prendre une pirogue qui nous ramène sur la berge pour ensuite rentré à pied le long des champs et de la montagne, paisible moment.

Nous reprenons nos bolides directions Kyouk-Ka-Latt, un temple au milieu d'un étang avec une pagode au sommet d'un Karstique.

3ème étape Le Ya-Thay-Pyan-Cave une autre cave avec son point de vue sur une immense plaine.

Et pour finir nous passerons le couché de soleil à la Bat Cave à ce battre avec 1 millions de chauve souris pendant 30 minute qui sorte de leur cave pour allez manger, c'est assez impressionnant ce nuage qui sort de la montagne et qui viens recouvrir le ciel au dessus de la rivière. un phénomène que l'on retrouve que peu dans le monde.

Le soir bien évidemment en tant que bon touriste nous retournons au Night Market..

Plus bas dans la région à Mawlamyine se trouve le plus grand Bouddha couché du monde avec ses 180m de long.. Mais nous n'irons pas le voir, les Bouddhas on a notre dose !

Voilà notre trip en Birmanie ce fini dans 2j.. 4500 km au compteur nous passerons une nouvelle frontière celle de la Thaïlande pour découvrir une nouvelle culture. Mais dit moi Père Castor, c'est quoi la Thaïlande ? Haaa content que tu me le demandes petit non-binaire ! Mais ça tu le découvriras dans un prochain épisode ! Kisss

8
fév

Il suffit souvent d'une idée de merde pour faire une belle journée.. Quand nous décidons de campez au mauvaise endroit, en plus de passer un sale nuit, on se retrouve avec 3 pneus sur 4 de crevés... (putains d'épines)


Alors après réparation et une 100ene de borne plus loin, nous voilà à Mandalay, 2ème ville la plus peuplée de Birmanie. Étant une ville très prisé par les touristes, nous en rencontrons à chaque coin de rue, et surtout quand il s'agit de prendre un bateau qui traverser le Fleuve de l'Irrawaddy pour visiter la ville de Mingun. Là une 40ène de bateaux amarrés non pas sur des jolies pontons flottants non, mais c'est par paquet amarré l'un à l'autre, relié par une planche pour traverser qu'ils attendent de se remplir pour partir. Nous ne dérogeons pas à la règle et le prenons pour y allez, le pont est bien trop éloigné pour le faire en vélo !


A Mingun nous y découvrons la Stupa Mingun Pahtodawsgyi, la plus large du monde avec ses 150m de largeur, elle n'a jamais été fini car le roi Bodawpaya est mort avant la fin.. Puis la plus grosse cloche du monde Mingun Bell avec son petit 90 tonne, À seulement quelques centaines de mètres du grand stupa et de la cloche se trouve la belle pagode blanche Hsinbyume.


Retour dans notre Yoat privé bien entendu, nous débarquons pour l'heure du repas. Et dans une ville colonisé à 40% par des chinois, pourquoi pas se faire un resto sushi ! (Oui bon je sais aucun rapport avec les chinois les sushis..) En tout cas très bon rapport qualité/prix, pour 5€ on mange une 20ene de sushi et on passe la nuit au toilette, ça vaut vraiment le coup je recommande au guide du Petit Foutu !


Nous ne restons que 2 jour dans cette ville car le temps nous est compté, le 14 notre visa prend fin, et chaque jour supplémentaire nous reviendra à 6$, autant ne pas trop dépasser !


En partant nous passons évidement par le Bouddha Mahamuni, Mesurant 4 mètres de haut, elle est constituée de 6,5 tonnes de bronze. Depuis des années les hommes y collent des feuilles d'or, il y en a tellement qu'elle fini par être énorme, les femmes n'ont pas le droit de toucher beaucoup de divinités ou lieux sacrés, elles n'en sont pas digne (c'est bien connue bande d’impure !!!), Vivement que Super Marlène Shiappa vienne défoncer ces sales machos de Bouddhistes !!!

Direction la ville de Pindaya dans la régions de Myelat au sud-est de Mandalay. Évidemment il fallait que ce sois montagneux encore... Mais comme l'a dit un jour un grand acteur de film d'action au nombreux Oscar, Rocco Siffredi "Tout ce qui se Monte, se Démonte..." Du coup on a pris un camion pour gagner du temps et de l'énergie ! (Izia m'a forcé..)

Sur notre chemin nous tombons "comme de par hasard" sur un étant bleu naturel (c'est ce qu'ils disent) et sur une cascade plutôt sympathique, notre 1ere depuis le début du périple.

Arrivé à Pindaya, nous posons nos bagages dans une superbe Guest house, le propriétaire étant cycliste lui aussi et très joyeux de nous voir dans notre périple, nous a prêté son scooter pour allez visiter la Pindaya Caves, une grottes de plus de 8000 bouddhas (encore eux) dans la grottes, et y a même des ascenseur pour monter, on arrête plus les progressistes ! Nous y laissons une petite feuille d'or en souvenir sur la pagode. A l'entrée une énorme araignée et un archée sont représenté, en hommage à une légende ancestral la légende des sept princesses se baignant dans le lac et qui furent capturées par une araignée géante et piégées dans la grotte pour être sauvées par le prince Kummabhaya.

Dans la Journée qui suis nous partons pour le Lac Inle, attractions très touriste, elle est constituée principalement d'Inthas et Shans, des peuplent qui vivent dans quatre villes au bord du lac, dans des maisons de bois et de bambou tressé sur pilotis. Ils sont surtout pêcheurs et fermiers. Les transports sur le lac se font par bateau, soit pirogues traditionnelles, soit à moteur. Les pêcheurs rament d'une façon unique, debout sur une jambe à la poupe et l'autre enroulée autour de la godille. Les habitants cultivent des légumes et des fruits sur des jardins flottants. Ils sont extrêmement fertiles, grâce à l'eau chargée de nutriments. Les habitants fabriquent de nombreux produits traditionnels, dont ils en font le commerce, surtout à ses pigeons de touriste ! Le marché local (marché de 5jour )est itinérant : il tourne sur cinq jours dans cinq lieux différents. Le jour où il a lieu sur le lac lui-même, c'est un véritable « marché flottant ». Nous en profitons pour visiter un coté du lac à vélo et finir l'autre en bateau.

Demain nous partons pour la Nouvelle capital fantôme de Myanmar, Naypyidaw !! kiissss

30
janv
30
janv

Aujourd'hui vous allez en bouffer des bouddhas, des temples, des stupas, des pagodes, quelques petites histoires et surtout de magnifique paysage... Alors courage, et ceux qui resterons jusqu'à la fin aurons une petite surprise !! ( le 1er qui triche je le retrouve et lui colle un indien sous le coude pendant 24h, j'ai prévenu !)

Nous quittons la ville de Monywa tôt le matin car une journée chargée nous attendait, 90km à parcourir et 3 lieux incontournable à ne pas manquer, impossible is nothing.

Notre 1ère visite ce situe non loin de la ville, Thanboddhay pagoda, A l'entré deux énormes Izia et un éléphant montent la garde ou l'inverse je sais plus..

Tout près de l’entrée se trouve un ancien hôpital, construit par les frères Aw (Aw Boon Par et Aw Boon Haw), deux chinois fils de l’inventeur du Baume du tigre, Aw Chu Kin (1870). C’est pourquoi on voit des statues de tigre sur le portail.



En face, ce qui ressemble à une tour est une pagode (Arlain Nga Sint) avec un escalier en colimaçon, qui étais autrefois uniquement réservé aux moines. Les 5 étages symbolisent les 5 étapes de la voie du renoncement du Bouddha.

Pour entrer dans la pagode principale, il faut bien sûr se déchausser. Une inscription écrite en une grande quantité de langues (dont le français) indique que la pagode a été construite en l’an 1301 de l’ère birmane (1939) par le Sayadawgyi de Monhnyin Tawya. Il avait 80 ans à la fin de la construction en l’an 1952. La pagode évoque le mont Meru, la montagne mythique considérée comme l’axe du monde.

C’est immense et il y a des bouddhas de toutes les tailles, dans toutes les positions. Beaucoup ont une auréole qui clignote. En tout, il y aurait plus de 500 000 sculptures bouddhas (on sais jamais qu'il y en ai pas assez ..) . Certaines statues sont toutes petites et installées dans des niches. enfin je vous laisse voir en image .

Thanboddhay pagoda 
• • •

Après quoi nous nous sommes dirigés vers Thousand Bhuddas, comme son nom l'indique la ville contient quelques bouddhas. Étonnant non ?

Mais c'est surtout dans cette zone que ce situe de très grande statue, qui ceux voient de loin, très très loin même.. Baw Di Thousand, 3 énorme bouddhas...

Nous apercevons en premier, la deuxième plus grande statue de bouddha debout du monde, 116 mètres de haut (129 avec le « socle »). Il y a 28 étages à gravir, à l’intérieur se trouve un grand nombre de bouddhas, mais également une représentation de l’enfer bouddhiste (fermé ce jour là). Au pied de la première, une couché qui est la 4ème plus grande du monde dans sa catégorie. Visitable aussi mais l'entrée elle ce trouve par le derrière .. comme par hasard !!

Enfin une autre en construction, qui sera bientôt la plus grande statue de bouddha assis du monde. elle était beaucoup plus loin nous ne somme pas allez la voir..

Parmi tout ça une très belle stupas et une immense Pagode dorée visitable et où nous avons pu monter dessus nous offrant un excellent panorama sur toute la région.

je vous laisse voir en image.

• • •

Dernière étape de la journée, Ah Myint Old City, une vieille cité.


Cette ville avais l’aire animée à cet époque, près de la rivière l’on peut imaginer les ports et les bateaux qui vont et viennent, mais avec le temps la ville a disparu, laissant derrière eux seulement des temples de pierre et de brique qui s’effondrer lentement.


Nous étions quand même un peu déçu, nous nous attendions à trouver des autochtones et des singes aillant élu domicile dans les temples, faisant cuire les visiteur trop curieux et tout mais non rien, nous étions les seuls touristes..

Allez on avance encore 50 km avant de se trouver un petit coin pour dormir, demain sera une longue journée le royaume de Pagan nous attend,

petite collation du soir  
• • •

Ce matin là nous partons encore un fois de bonne heure et oui aujourd’hui 120 km à parcourir.. C'est là que nous voyons notre progression, depuis que nous avons quitté le Népal, nous n'avons pas arrêté de progresser, surtout Izia qui toujours à se plaindre, à être malade ou tomber et se blesser, fini par me suivre (essayer du moins, il faut pas pousser les orties dans mémé non plus !). Enfin du coup il nous aura fallu 6h mais nous y somme parvenu, arrivé au royaume de Pagan (Bagan). Nous nous arrêtons dans un hôtel pour les 3j, car ici il y a beaucoup à faire et à voir, la plaine de Bagan recense plus de 2800 temples ou pagodes hindous ou bouddhistes, on a pas fini !!

• • •

Hey hey hey, bon je vais pas faire un résumé complet de chaque temple, je suis foutu sinon, alors je vais faire simple je vais vous donner les noms, 2/3 truc et quelques photos, ne vous inquiétez pas vous aurez des bouddhas aussi ! Nous n'avons pas fais dans l'originalité et avons fais les plus gros temples.

Pagode Shwezigon: Pagode Bouddhiste du XIe siècle dotée d'un stupa monumental et sculpté recouvert de feuille d'or.

Temple Htilominlo: (Temple chedi Tilomalo) Construit pour commémorer le dieu Tilominto

Temple Jmesouviensplus: un temple trouvé sur la route.


Temple de l'Ananda: Temple bouddhiste majestueux construit en 1105, à l'architecture remarquable et aux sculptures bien détaillé je trouve.

Temple de Thatbyinnyu: imposant temple bouddhiste du XIIe siècle de 60m de haut. En vrai il est beau mais on a eu la flemme d'allez dedans, dans bon faudra se contenter de ça, si vous êtes pas content faudra y allez vous même voilà !




Pagode Bupaya: la plus ancienne de Bagan, enfin presque, le tremblement de terre de 1975 qui a ravagé la Birmanie l'a détruit, une nouvelle y est construite à la place, elle surplombe le plus long fleuve du pays, l'Irrawaddy.

Le Temple Bonçam'asoulé jvousmettout lereste:

• • •

Il va enfin être temps de finir cette étape mais avant, voilà la petite surprise, nous nous somme fais un petit plaisir, et pas des moindres, de toute ses merveilles, il aurais été dommage de ne pas voir les choses en grand, enfin non je dirais même pourquoi pas les voir en petit mais les voir de haut, c'est vrais après tout c'est la plus belle région de toute la Birmanie, plus de 2800 structure, c'est à faire une fois dans ça vie, en plus l'occasion n'est pas mauvaise car considéré comme étant le lieux le plus beau du monde dans son domaine pour en faire ! Une idée ? un petit indice ? Allez je vous aide un peu, je suis considéré comme les 2 qui suis-je ? et oui bravo à ceux qui me connaisse bien, je suis un Fière Mongole ! et c'est le moyen de transport que nous avons décidé de prendre pour s'envoyer en l'aire ! Oooh Yeah en Montgolfière. Allez se faire un levé de soleil dans le ciel à 6h du matin quoi de plus beau ? je vous laisse en jugé par vous même.. (le site ne permet pas de mettre de vidéo, mais Polarstep oui, on en mettra quelques une ! (si vous n'avez plus le/les liens n’hésitez pas à les demander sur Telegram).

J'espère que cette étape vous aura plus. Merci pour ceux qui sont arrivés jusqu'ici, qui nous suivent constamment, on pense très fort à vous malgré la distance. signé Morrion Alerandre...

26
janv
26
janv
Publié le 26 janvier 2020

Tout d'abord nous vous présentons nos nouvelles machines 2.0, marre de nos anciennes sacoches très encombrantes et fragiles, l'ergonomie n'était pas super, en plus les enfants rentraient pas dedans.. du coup maintenant ça va beaucoup mieux hehe !!

Nous découvrons avec beaucoup d'étonnement, la splendeur de la Birmanie, que ce sois par ses innombrables temples que nous croisons à chaque coin de rue, ses paysages somptueux, et ses habitants pleins de joie et de bonne humeur qu'ils dégagent en nous voyant, nous en sommes emplis d'une sensations de bien-être. Malgré les 500km déjà parcouru dans ce pays, rien ne change au contraire c'est de mieux en mieux, il n'y a aucune insécurité, que ce sois le soir dans la tente, ou même dans les villes, la délinquance est presque inexistante, pas de voleur, ils se respectent les un les autres et même avec les touristes ! La plus grande passions des birmans c'est les Bouddhas et les pagodes (temple doré pointue), je peux vous dire qu'ils sont capable d'en mettre partout, demain nous verrons un bouddha de 95m de haut et un autre allongé de 115m , ainsi qu'un lieux au 1000 bouddhas et au 500 000 image de lui... je peux vous dire des photos vous allez en bavez, mouhahaha !! Allez c'est parti.

Nous on vous dit à dans quelques jours avec normalement une surprise et pleins de bouddha ! Gros kisss

20
janv

Après 3 jours de repos dans la ville de Imphal où nous avons pu visité le Kangla Fort avant de partir, nous revoilà sur les routes direction le Lac Loktak et son parc national de Keibul Lamjao, situé dans l’État de Manipur, ce parc est le seul sanctuaire de faune sauvage flottant au monde, parsemée de taches vertes et de cercles de végétation appelée «phumdi» qui flotte au-dessus de l’eau, que les pécheurs on utilisé à leurs avantages pour en faire des élevages de poissons en autre. Nous avons planté notre tante juste derrière le lac dans un petit champ entouré de petites maisons de pêcheurs toutes aussi exotiques les unes que les autres. Au petit matin nous remballons nos affaires, direction Thanga, une presque-île montagneuse sur le lac avec sa petite ville qui l'entoure, pour s'en mettre plein la vue avec son jolie panorama.

Bien que ce sois agréable nous attaquons notre dernière chaîne de montagne de l'inde direction Moreh la frontière du Myanmar.. 60km de traversé, après notre précédent exploit, c'est du pipi de chèvre !

Après une dernière nuit passé à la frontière, au réveille nous sentons comme une boule au ventre à l'idée de partir.. Heureusement ce n’était finalement qu'un simple gaz, sûrement notre corps qui en guise de souvenir pour tout ses problèmes d'estomac, lâche un bon Pet..Ce moment temps attendu est enfin là ouiiii le visa, la frontière et Booom nous nous sentons mieux, nous avançons et des 100enes de sourire nous sont adressés, aucune oppression, aucun mal-être, nous déambulons dans les rue, les marchés à la découverte de ses surprenants boui-boui. Déjà nous pouvons voir de grand temple magnifique orner les routes, nous gouttons à des excellents petits plats, la vie est vraiment pas très cher, il est possible de manger pour quelques centimes, voir 2€ par très grande faim ... et c'est vous dire encore une fois se que c'est bon !! les hôtels sont beaucoup plus confortable et propre pour le même prix (envions 10€).. Nos 2 premier jour dans ce pays donne ont l'espère un avant goût des plus prometteurs...

Il est temps de découvrir se que les routes ont dans le ventre, et pas des moindre, objectif de la journée 100km en marche arrière, facile !! Nous découvrons vite le bonheur de rouler que nous avions du mal à trouver avant.. Ici tout le monde nous souris les enfants nous cours après, et hurle de joie en nous voyant à moins que ce sois pour nous dire de dégager.. C'est vrais la seul chose qu'ils savent dire c'est Bye bye, même moi je sais compter jusqu'à 10, c'est vous dire s'ils sont mauvais en anglais.. Ils nous voient arriver de loin les bougres, et là c'est parti : HEEEY BYYYYYEEEEE BYYYYEEEE HEEEY BABABABAABBABABBYYYYYEEEEE BYYYEE, impossible de les arrêtes de vrais mitraillette, 100 mètre derrière, ils crient encore, ça ne seras jamais pire que les Klaxonne-man c'est déjà ça, haha ..

Ah oui c'est vrais (facile)Vivement la suite, BYYYYEEE BYYYYEEEEE !