Carnet de voyage

Let's gamble !

Par
3 étapes
2 commentaires
3 abonnés
Dernière étape postée il y a 1776 jours
Par Robby
:-)
Novembre 2016
16 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 18 novembre 2016

Pour le premier article d'un blog, il en fallait bien un fantasque, un qui décapote.


Alors je vais tout simplement vous raconter le départ !

Après un excellent repas avec les deux zigotos de Barthouz et Simone et une courte nuit de 5h dans le 500 m2 de Lavernhe, je me dirige vers Charle de Gaulle déjà fatigué.

Oui parce que se lever le matin c'est devenu un challenge.

Le premier vol de 2h se passe correctement sauf à la sortie de l'avion quand il fait 0 degrés sur cette île perdue et que ça te met déjà en tilt.

1h30 d'attente dans l'aéroport où j'en profite pour faire des expressos Winamax, on sait jamais si on chatte le jackpot à 500k on aurait été un peu plus confort !


Le 2ème vol fut long, très long... 9h dans un Low cost avec aucun service, ton ordi qui n'a plus de batterie au bout de 2 films et que tu as oublié ton adaptateur pour les fucking prises US, et bien t'es baisé comme il faut.


L'arrivée à L.A est vraiment "amaaazzzing" avec toutes ces lumières à perte de vue, on se sent vraiment minuscule.

Vient ensuite le passage à la douane, où un cowboy t'interroge sur le but de ton voyage: "combien de temps restez vous" "d'où proviennent vos ressources" "Mais meccc, j'ai du flooooz sur les comptes"

Un tampon plus tard et te voilà sur le territoire des amerloques !


J'étais donc parti pour trouver un vol vers LV dans la soirée pour rejoindre mon colocataire pour 2 semaines.

Je commence à me renseigner auprès de personnes qui me disent d'aller à un terminal, je m'y rends, on me dit qu'il n'y a plus de billets disponibles sur cette compagnie, que je devrais essayer celle ci, rebelotte, j'ai essayé avec 4 compagnies dans 4 terminaux différents, tous les billets étaient pris ! Ah non c'est vrai, il restait des billets en première à 800 dollars pour une heure de vol. L'hôtesse a vite compris que j'étais pas dans le game.

Et oui, les ricains de la west coast, le week end c'est pas la Bretagne, le Touquet, ou la campagne, c'est Vegas, les jeux et les putes.

Toujours très soft ces amérindiens


Il y a 7 terminaux dans l'aéroport et il faut pas avoir peur de marcher, j'en ai fait les frais. Je connais l'endroit comme ma poche désormais.

J'étais en train de tilter parce que j'avais fait le connard comme un Bobby, j'avais chaud, plus beaucoup de batterie et pas d'adapteur pour recharger le Bordel.

J'étais au top quoi.

Une hôtesse m'a conseillé de louer une voiture et de prendre la route pour 5h. Je voyais déjà la scène où je plantais la caisse dans un fossé... "allo papa, une de plus au compteur ma gueule"


Je suis donc parti à la conquête d'un adaptateur pour passer la nuit et je partirais demain après un petite nuit cosy à l'aéroport.


Je suis tombé sur une mama renoi bienveillante qui m'a guidé pendant 10 min à travers 2 terminaux pour trouver la boutique miracle.

J'étais sauvé ! Je savais que j'allais passer une nuit de merde à pas dormir et à me faire chier mais avec le recul je m'en foutais parce que j'étais à L.A 😊

Il était temps d'acheter mon billet pour demain 15h45 soit dans 17h... puis je me suis installé sur les banquettes séparées par un accoudoir.

Autrement dit, impossible de dormir.

Un ricain à côté de moi me dit que c'est de la merde, qu'on est mal installé, etc. Il a peux être cru qu'on était au Ritz le gamin.

Lui, était vraiment dans le rouge, il venait de louper son vol. C'est comme si vous loupiez votre vol en France, il y a de quoi péter un plomb, mais dans mon cas, j'avais pas d'impératif et j'étais aux US donc je m'en branlais !

Au bout de 5 min à essayer de trouver une position gagnante pour dormir, j'ai finalement adopté la méthode "niquesamère", à savoir sortir la serviette de la valise et dormir sur celle ci à même le sol 😎

Au bout de 2-3 heures ou j'ai réussi à reprendre quelques points de vie, Winamax me faisait de l'œil et donc je me m'y à geeker, somnoler et commencer à écrire cette aventure étant donné que j'avais le time.


Arrivé 14h, le temps de passer les portiques de sécurité était temps, et là tu vois bien que tu es aux States, tout le monde enlève ces chaussures, même les gamines en ballerine, puis tu passes dans une machine à la iron man avec les bras levés qui te scan tranquillou.

L'agent ayant vu que j'étais pas forcément à l'aise, m'a palpé au cas où j'avais bien évidement du C4 dans le jean.


1h plus tard d'avion, nous voilà à LV avec bien évidemment les machines à sous à l'aéroport, les pubs Céline Dion et tout le tralala tsointsoin


On y était, let's Gamble !


LA
LA
2
2
Publié le 25 novembre 2016

Une fois arrivé à Vegas, même fatigué, j'avais tout de même envie de jouer avec l'excitation que cette ville procurait. J'arrive en taxi à la résidence, fait la rencontre de mon coloc Anael, le tour de l'appartement et là, plus de portable !

Wahhhhhhhh TILTTTTTTTTT de ouf.

Je l'avais laissé dans le taxi, j'en étais sur car j'ai vérifié l'itinéraire pour voir s'il me mettait une carotte, qu'il m'a bien mise d'ailleurs.. Mais bon j'avais pas envie de me prendre le choux avec un renoi ricain qui parlait comme un rappeur. Je ne comprenais rien.

J'étais fou, surtout qu'il avait 2% de batterie... J'étais en train de m'imaginer toutes les démarches à effectuer, et toutes les galères que ça allait engendrer..

Doux jésus, après 3 appels, un mec décroche, j'essaie de lui demander de revenir à la résidence mais je comprenais toujours rien de ce qu'il me racontait. Certains américains ont vraiment un fort accent, alors au téléphone, c'est nowayyyyyyy.

Puis le chauffeur de taxi a pris le téléphone et m'a dit qu'il revenait après sa course, oui parce que c'était un fucking client qui me parlait depuis 2 min à me dire de la merde.

On a attendu le taxi gentillement et contre la modique somme de 30 dollars tu récupères ton téléphone, il faut tout de même payer la course. Pas folle la guêpe.


Une fois qu'on avait chatté comme ça, il était temps de faire la même à table malgré l'épuisement physique.

On se rendit au Venitian avec mon coloc, lui allait jouer en 2-5 $, moi pour la première en 1-2$ histoire de m'adapter et de faire mes premiers pas.

J'ai joué quelques heures. Ca touchait pas beaucoup, connectait pas trop les flops mais on s'est bien amusé.

On a donné 200 dolls tranquillou mais j'ai pu voir que le niveau était pas top du tout. On allait gamble la 2-5 dès le lendemain c'était une évidence !


Le réveil fut difficile, enfin vers 13h, standard !

Je mangeais le jet lag dans la bouche plus la clim qui m'avait mis HS et donné un putain de mal de gorge. Ils refroidissent les salles à 18 comme des connards.

On a zoné à l'appart puis on est parti au Venitian, quelques heures après, j'avais fait +460 dolls, j'étais à l'aise dans cette aquarium avec ces poissons. Il y avait toutefois quelques regs qui était là toute l'année pour pêcher les petits touristes ricains du week-end. Il fallait se méfier d'eux.


L'ambiance est vraiment bonne, les américains te posent des questions sur la France, ils sont curieux et certains sont vraiment bon délire même dans la défaite.

Bon j'avoue que parfois, je comprenais strictement rien avec leur accent en carton. Mon mot préféré est devenu "Sorry ?"

Les consommations à table pour 1$ font vraiment plaise, tu peux te bourrer la gueule pour 10 dollars !

Mais non, nous on était là pour faire du biff donc pas d'alcool à table, c'est jus de tomate, Perrier et expresso..


Le lendemain, on passe l'après midi devant la piscine pour prendre quelques rayons de soleil, un tour dans le sauna et on partait faire les courses en bus pour les deux semaines.

La plupart de leurs produits on l'air vraiment dégueulasses, même leurs légumes et fruits sont obèses à cause des OGM.


Une fois le diner terminé, c'était l'heure de grind au Venitian à nouveau.

Le plan ne sait pas passé comme prévu, on connectait pas les flops mais le pire et que j'avais mal joué sur certains coups, à bluff les fishs quand il ne le fallait pas etc.


Parce que perdre au poker ne veux pas dire que vous avez forcément mal joué, c'est impossible de finir positif à chaque session ou alors c'est que vous êtes Jesus et que vous marchez sur l'eau..

Quand vous "runnez bad" c'est à dire connecter aucun flops, avoir les mauvaises rencontres, set over set, les out qui sortent pas etc, le but est de limiter les pertes.

Et d'attendre que la variance revienne de votre côté et optimiser vos gains aux maximum.

Ce soir je n'avais pas limiter les pertes, je n'étais donc pas content de mon poker alors que le niveau est toujours clairement mauvais.

J'avais appris beaucoup de cette nuit et je savais qu'il fallait regarder les résultats seulement après un mois de grind (jeu).

Je n'étais donc pas inquiet d'avoir perdu 440 dollars ce soir.

Le problème du poker live est que vous faites 30 mains à l'heure en moyenne alors que sur le net vous les faites en 5 -7 min sur une table alors sur 4 tables...

Donc vu le peu de volume que l'on fait, si la variance n'est pas de votre côté, c'est l'enfer !

Les 3 premières sessions n'était donc pas très concluante d'un point de vue gain mais j'étais serein dans ma tête et c'était le plus important !


Après une après midi à faire un peu de sport et un sauna, direction le Venitian.

Oui, on aura fait un seul casino pour l'instant. On avait pris ses repères, la salle est calme, on a de l'espace, bien installé, les prises sous les tables. On était chez soi.

Il n'y avait pas tous les Casinos qui proposait de la 2-5$, c'était principalement de la 1-2$ 1-3$ mais on est là pour faire des gros sous.

Il fallait de la 2-5$ ou de la 5-10 éventuellement plus tard une fois bien installé.


On était bien, on avait grind 500 de bénéf, on avait sorti un fish avec QQ où il a payé une main de merde préflop, se retrouve avec brelan river quand bibi full house et il pensait qu'il gagnait le papy !

Et non ma gueule, je t'ai mangé.

Je me sentais fort, techniquement, même, si préflop, je pouvais gamble un petit peu à iso raise fish en position avec des mains comme Q8s (coucou Davidi) alors que je ne devrais pas etc, postflop j'étais confiant.


Alors si en plus j'avais le bose sur les oreilles full volume avec Paul Kalbrich, Maceo, Solomun ou worakls, j'avais l'impression d'être injouable et je dansais limite sur ma chaise.

Je devais en faire tilter plus d'un 😎


Viens un coup contre un mexicain des familles tight, jeu abc, avec tatouage, bouc dessiné et compagnie.

Je raise 54s utg1 à 15$ (3bb),

Mexicanos raise 45 utg2.

Je sais que sa range est very strong parce que c'est un papy et donc qu'il va jamais 3 bet light.

Sa range est AA, KK, QQ, AK

Je call même hors position parce que je sais que si je hit je peux tout lui prendre tellement il va surjouer !

Flop A57 avec mon tirage flush.

Je Check, il bet 55 dans 95.

Je Check raise bien évidemment à 155 avec mes 14 out si il n'a pas bien évidemment AA dans sa main.

J'ai par ailleurs de la fold equity sur ces KK QQ qui aurait C bet le flop comme un mongole.

Il reraise à 310 avec quelque chose comme 50 derrière.

Pour faire ça je le vois que sur AK,

AA aurait simplement call pour éventuellement me laisser les bluffs/value cut malgré le peu que j'en ai sur un flop comme ça.

On y était, il fallait bien évidemment go broke.

ALL IN bitch

Snap call de mexicanos.

Turn 7 aiieee c'est pas ça qu'on veux

River 9 de carreau ♦️, yes papaaaa

Je lui montre tout content ma main pour flush dans l'espoir qu'il me montre AK

Mais nein, mexicanos retourne tout gentillement AA pour un petit full house des familles 😎


On était redescendu à 1k mais je n'étais pas en tilt ni rien.

Worakls dans les oreilles et on était bercé.


Il s'est suivi un coup ou j'ai perdu le moins possible avec AA vs KK où le mec touche obviously un K au flop.

Il call mon 3 bet en position. Je C bet 75 dans 150 sur un flop K52, il call

Turn 9 qui change rien. Je Check pour induce AK ou KQ. C'est un bon joueur.

Il Check back

River J. Je double induce AK KQ pour qu'il bet river en lui faisant croire que j'ai QQ ou AQ et en même temps contrôle pot si jamais il a flat JJ sur mon C bet flop et a setminé river. Il misa 155$ dans 300 environ.

Je réfléchi si je dois le relancer et prendre de la value.. mais je me dis que non il est décent, il sait que je le suis aussi.

Et si Je raise dans ce spot je représente au minimum AA. Et donc je ne pense pas que je value quelque chose. Enfin c'est à discuter, j'ai préféré l'option safe.

J'ai just call Et il a show KK pour un set Obv !

On venait de perdre seulement 300 dollars sur un coup ou j'aurais pu tout prendre dans la bouche.


Vous voyez, la variance c'est ça, c'est se prendre le 20% dans la gueule alors qu'on aurait pu doubler sur un baby board.


J'étais légèrement en énervé là, les coups comme ça, je veux bien les prendre sur le net au calme sur mon lit mais pas à Vegas Bordel.


Quelques mains après je trouve QQ au bouton. Oui oui, on a touché comme jesus cette session.

Un asiat assez aggro qui avait pas peur de mettre les jetons au milieu relance 25.

J'ai effectué un gros fold sur lui auparavant avec KK sur 732 avec tirage flush mais j'ai la flemme de vous raconter tous les coups

😎

Je le 3 bet à 75 en mode dépité après le coup de AA<KK J'ai un peu près 1000 en stack effectif.

Il me 4 bet assez fast à 200.

Je tank pendant 2 bonnes minutes... un 4 bet en cash game live c'est souvent KK AA et parfois AK.

Cependant l'asiat était capable de me 4bet light car il sait que j'ai fait un gros fold contre lui tout à l'heure.

J'ai call pour garder tous ces bluffs, 4 bet light et voir le flop en espérant ne pas voir ni d'A ni de K au cas où il a AK.

Flop hauteur J tres dry, et il annonce all in dans l'instant.

Autrement dit il met mes 750 $ restant dans un pot à 400 $ environ.

Je tank 2 bonnes minutes, je ne comprends pas du tout son move. Je me dis qu'il pense que je suis scared money et comme j'ai pris beaucoup de temps à call préflop il sait que je n'ai ni KK ou AA, ma range est plus AK AQ JJ QQ. Par ailleurs lui avec AA et KK, il aurait pris du temps à réfléchir combien il allait miser et aurait plus tendance à miser 1/2 pot que un overbet de porc comme il a fait.

J'ai call et vilain a montré 99. 2 briques plus tard on avait doublé a 2k


On finira la soirée à +970 $ à 7h du mat 😎


3
3
Publié le 8 décembre 2016


Une après midi, on se rendit à la pétanque dans un parc. Une communauté française se retrouve parfois pour taper la boule.

Je fais la connaissance de Valérie, la "directrice" de cette communauté, et d'autres femmes.

Je vous vois venir, non non, elles ont toutes plus de 45 ans 🤓


C'était assez plaisant mais il faisait bien froid et jouer à la pétanque plus de 1h, ça me fait tilté, j'ai envie de balancer les boules à l'arrache.

On a été mangé avec Valoche au In N out par la suite.

Elle a du temps libre, elle est veuve et ne voit pas trop son fils à cause de ces horaires de travail. Donc elle était ravie d'avoir de la compagnie et de nous montrer des endroits de LV en voiture, à savoir les endroits gays, une boîte échangiste, tout le charme de Vegas quoi. Elle a surement cru qu'on venait de Perpignan...

Au IN-n-OUT, Les burgers sont vraiment bons, de même pour les frites qui sont fraîches. c'est une des meilleurs chaînes de burger aux US apparement.


Ce soir, c'était Bellagio, une 2-5 où tu peux cave seulement 500, 100 big blinds même si c'est mieux d'avoir 200 BB pour du live car on joue plus "loose" préflop (plus de mains) contrairement au online.

Le Bellagio, c'est l'endroit mythique où tous les fishs ont envie de jouer une fois car il y a la bobby's room juste à côté de nos tables de poker. C'est une salle où les blinds vont de 50-100 à 1500-3000$, un petit saignement du nez quand tu y joues..

On peux y voir les stars du poker en toute décontraction en train de jouer 100k.

A ce sujet, vous devez regarder le meilleur documentaire de poker réalisé par un français sur 2 joueurs de cash game français sur les high stakes. (D'accord Sébastien dans la video est un boloss)

https://www.youtube.com/watch?v=8nm53XG0UDU


La salle du Bellagio est pas top, assez bruyante, pas très spacieuse et sombre.

Le niveau a l'air encore plus dégueulasse qu'au Venitian même si ça dépend des tables et des horaires à laquelle vous jouez.

Je perds un pot à 1k3 dollars où je prends un 10% dans la gueule. Ca commence bien 😀

Le mec call mon all in à la turn avec top pair alors que j'ai une over pair. Il a pas tout compris le gamin.

Ça m'avait bien fait tilter, puis je run good please ?

Je lui parla et lui demanda sur quelle main il me mettait pour call.

Sa réponse "I don't know"

J'avais qu'une idée en tête, c'était de le raser, j'ai changé de place pour avoir la position sur lui.

Mais il ne resta pas longtemps à table ce triso !

Il fallait maintenant récupérer environ 800 dollars après ce suck out.

A force de patience et de livraison de la part de quelques fishous, on part du Bellagio avec +535 dollars.

On avait réalisé là une grosse perf, on continuait de se balader sur le dancefloor !


Le lendemain il a fallu se lever, Valérie venait nous chercher pour aller à 15h chez un français et sa copine américaine Ariette pour fêter Thanksgiving. Il y avait aussi une femme de la pétanque qui était venue.

L'ambiance était cool, on est resté à table de 15h à 21h à manger, boire, à parler politique américaine, les armes...

Ariette avait fait tellement trop à manger, il y en avait pour 15.. entre la dinde avec sa farce, les champignons farcies, les gratins, salades, ces patates douces avec du chamalow fondu par dessus...

On est reparti avec une tarte à je ne sais quoi mais ça déchirait.


Les journées commençaient à se ressembler, sleep eat poker repeat.

On vivait au casino tout en empochant de l'argent.

La fin de la colocation était le 3 décembre.

L'appartement était top, on pouvait aller à pied dans les casinos, il y avait une salle de sport et un sauna.

Mais je ne pouvais le reprendre pour un mois étant donné que j'allais me la couler douce sur les plages Mexicaines, Cancun et Playa del Carmen à partir du 20 décembre avec le cousin.

J'avais décidé de prendre donc un hôtel juste en face de la résidence, assez bon marché et bien rapport qualité/prix avec son casino et sa bière brassée maison


Pour le dernier soir de mon coloc Anael, on a été au resto accompagné d'une joueuse française Elsa, ou on a payé 60 dollars chacun pour du KFC, et une bouteille de villageoise 😎

On avait bien pris une bonne douille mais ça faisait tout de même plaisir de boire du rouuuuuugeee français.


On a enchaîné par la suite avec un bar à beer pong qui est dans le casino puis du cash game bourré sur de la 1-2 au Planet Hollywood où on s'amusait à trash talk tout le monde à tel point qu'on en a fait leave 2 ou 3 de la table.


Une chose de bien au Planet Hollywood est que lorsque vous jouez 3h d'affilées, vous avez le droit a un buffet gratuit.

C'est plus que décent, varié et la qualité est correct, mais tu n'y va pas tous les jours.


D'ailleurs, tous les casinos ont un système de point. Lorsque vous jouez, vous cumulez des dollars sur votre carte chaque heure que vous jouez, entre 1 et 2 dollars selon les casinos. Et vous pouvez par la suite, acheter de la food dans les différents restaurants ou alors buy in un tournois.

Le coloc était parti pour prendre l'avion à 7h et avec Elsa, on avait décidé de faire nuit blanche pour essayer de se recadrer dans le "rythme". On s'est dirigé vers l'Aria où elle m'a fait découvrir un jeu, l'Ultimate poker. Tu joues au poker contre la banque avec des mecs à côté de toi comme le black jack. C'était bien sympa, on a laché 400$ tout en sirotant des jus de carottes, pastèques frais et fumer des schmmerrrrrsss à table. Il manquait plus que l'électro et un para dans le bordel et c'était le top.


J'avais toujours du mal à savoir quel jour on était. La ville ne dormant jamais, j'avais déjà fait plusieurs nuits blanches soit parce qu'il y avait un poisson à table, soit parce que je n'étais pas fatigué tout simplement du fait que le poker procure une adrénaline.

Lors de ma session de 35 heures et donc plus de 40 heures sans dormir, je parlais avec un des joueurs de la table qui était un peu étonné lorsque je lui ai dit que je n'étais pas fatigué où du moins je ne la ressentais pas. J'aurais pu continuer je pense encore 5 - 6 heures.. mais je savais que ce n'était pas raisonnable, qu'il était temps pour mon corps de reprendre des points de vie. Mon organisme devait prendre cher..


Suite à notre nuit blanche, on est parti dormir chez elle de 16h jusqu'à 7h, on avait de nouveau la jauge full vie pour se retaper une nuit blanche... Elle a chatté une maison dans Vegas qu'un ami lui prête pour une période. Elle est cependant loin du strip et il faut payer le uber ou lyft tous les jours. Les transports en commun, on connait pas 😀

Le lendemain on a été parti jouer au Planet Hollywood avec des poissons de la 1-2$ pendant 3 heures pour avoir le buffet gratuit. On a pris 360$ un peu dans la difficulté, ça bougé pas trop.

L'après midi avec avoir fait quelques courses, un adaptateur, cookies et compagnie, direction l'Aria. Je m'étais dis que je prendrais ma chambre le soir.

En 2-5$, on était bien on était à +800 dollars, 2-3 fishs par ci par là, je savais déjà que j'allais encore faire une nuit blanche et prendre l'hôtel finalement demain. Ma valise étant resté au casino Venitian au luggage storage. Il était 1h du matin, la table s'était regarisé, (que des régulars, pas de poissons) elle n'était plus bonne il était temps de partir et d'aller manger un morceau, quand arrive ce coup :

Je suis utg avec 33

Je limp 5, en live c'est standard de limper 33 et non de relancé comme sur le net.

Un régular m'iso raise à 25, autrement dit il veux me jouer en position en me relançant et veux éventuellement me faire croire qu'il a une grosse main.

Sb call, je call.

Flop

3d 2c 10d Pot 70.

Sb check, je check, OR bet 50 dans 70.

Sb fold, je reraise 125 directement pour value/protection. Il y a les carreaux et il peux avoir une over pair qui lâchera jamais. De plus il a 1k$ lors du début du coup

Turn 8 de trèfle.

Je bet 175 dans 325

River 4 de pique. La flush n'est donc pas rentrée

Je bet 325 dans 675

Et là il m'annonce ALL IN pour 300 environ de plus derrière.

J'ai donc 300 à rajouter pour prendre un pot à plus de 1k9.

En réfléchissant, la seule main qui puisse avoir pour value et faire ça dans ce spot c'est A5s de carreau. ou encore éventuellement 56s de carreau.

Tous ces sets auraient reraise flop ou turn pour protection car je peux très bien représenter les carreaux avec un petit As suited que j'aurais limp UTG. Et encore je suis pas fan de ça.

Je pense que c'est un régular et donc qu'il ne fait pas n'imp, il ne va jamais all in avec une over pair donc. Aurais-t-il slowplay 1010 en prenant des risques ?

Le fold peux se trouver mais il est très sick étant donné les 300 à rajouter pour prendre un pot à 1K9. Même si il est rarement voir jamais en bluff dans ce spot si c'est un bon joueur, j'ai call en lançant ma petite pièce de 1$ dans le tapis.

Il me show A5 avec seulement le 5 de carreau.

Ca y est il m'avait fait tilté de ouf. Il joue à quoi ? A call turn avec 8% ? C'était quoi son plan si ce putain de 4 ne tombé pas river ? Il aurait perdu 250 dollars pour rien au lieu de lâcher flop. Il aurait eu A5 de carreaux, d'accord, no soucis, c'est le jeu mais là, j'étais un peu choqué.

De mon côté ma range est souvent un set, 22 33 qui aurait limpé ou encore éventuellement un petit A suited qui aurait raise flop avec les carreaux éventuellement et une paire du style A4, A2 mais pas A5 car il bloque avec son 5 de carreau.

Bref, si c'était un fish qui aurait fait, ça no soucis, mais là c'était un bon joueur et autrement dit il voulait clairement me jouer et je pense que son plan aurait de shove river ou placer un gros bet si je checkais sur une carte autre qu'un carreau, étant donné qu'il me voyait sur les carreaux apparement pour call flop et turn.

Je lui ai lâché à la gueule un "really ?" Pas de réactions mis à part une petite grimace.

Je me suis levé, pris le reste de mes jetons et alla manger pour calmer les nerfs. J'étais à -200$ sur cette session, donc rien de bien méchant.

Je suis parti jouer au Bellagio après avoir mangé, j'ai pris une espèce de tramway qui relie les casinos entre eux. En sortant de celui ci, une meuf commence à me taper la discussion. Elle m'accompagne dans le casino vite fait jusqu'à la poker room. C'était en faite une gentille puputte qui se baladait de casinos en casinos en cherchant des mecs. No wayyy, elle était pas top en plus.

Je lui ai donc laché un "I don't have to pay for this, you know". Enfin... 😛

Et je lui ai souhaité une bonne journée de travail !


La session au Bellagio fut bonne, j'ai pu voir pour la première fois un mec qui faisait vraiment n'importe quoi, relancé par poignet préflop, miser dans le noir, bluffer à tout va. Il a du jouer 95% des coups 😛

Il me faisait rêver, il était trop marrant avec son style un peu trisomique, sa chemise à manche courte, on aurait dit un enfant qui jouait au légo..

Il avait fait tilter 2 meufs et un gars qui se prenaient pour des regs alors qu'ils étaient dégueulasses. Ca trash talk dans tous les sens, y'avait de l'action, c'était le top, la table était vraiment énervée.

Pendant ce temps là dans la bobby's room, il y avait les pros qui s'envoyer des saccoches en 1500-3000$ en mixed game. On pouvait les voir à travers les fenêtres, il y avait Gus Hansen, Jason Mercier, Scott Seiver, des chinois et des papys à chapeau de cowboy..

Malheureusement, la table cassa à 11h du matin parce qu'il y avait un tournois à 10k$. Le fish était reparti avec 1200 de bénéf, il avait rasé une meuf qui faisait que se level contre lui comme une mongole au lieu d'attendre et de value macdo en ayant une main.

J'ai étais très card dead et je n'ai pas pu prendre d'argent au fish, sick, mais je suis reparti avec +800 dollars tout de même.

Le tournois allais commencé, la plupart des pros de Vegas était là, ça gesticulait dans tous les sens. Une petite séance photo avec Daniel Negréanu puis je suis parti prendre la valise au Venitian pour aller rejoindre l'hôtel Super 8 après une nuit blanche de plus...


Je commençais à connaître plusieurs regular de Vegas que je croisais dans les différents Casinos et qui était là, tout comme moi, pour raser.

Cela se traduisait par un hochement de tête pour se dire bonjour mais aussi en signe de respect mutuel, comme si on faisait parti de la même meute de loups affamés de jetons. Si on était sur la même table, on ne s'évitait pas non plus mais on savait très bien qu'il y avait des cibles beaucoup plus faciles !


A ce jour, le 7 décembre, on était à + 5910$ depuis le 18 novembre (en comptant le spew de 400% à l'Ultimate poker 😛). Je n'aurais pas cru que c'était si facile mais il ne fallait cependant pas se relâcher et prendre ses aises..

Il fallait rester focus jusqu'au 20 décembre et essayer d'amasser le plus, pour qu'une fois le retour à Vegas après le Mexique, que je puisse m'installer à la 5-10$.

Ce soir, je vais tester pour la première fois la poker room du Wynn, un hôtel casino parmi les plus luxueux de Vegas. Et qui dit luxueux, dit poisson riche qui prend sa chambre au Wynn et descend jouer pour se détendre...

Stay tuned 😎

Starter pack poker live
Une des entrée du Wynn 
la table d'Ariette
Sympa la vue
Avec le patron Daniel Negreanu
Ne pas oublier les bases
On garde les bases