Carnet de voyage

Trip à Lisboa y Porto

Par
6 étapes
4 commentaires
2
Par Raph
Comme l'indique le titre, au bout de ces 10 jours de vacances, je mélangeais 4 langues en une phrase pour commander un plat au restaurant ! Détails des moments forts qui nous ont plu.
Octobre 2016
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1
Vue du château Saint-Georges de Lisbonne

Tout commence par un début et le début du Portugal, tel qu'on le connaît aujourd'hui, c'est il y a presque 800 ans ! En 1249, le Portugal établit ses frontières actuelles. Ainsi, il est le plus vieux État-Nation du monde à frontières constantes. Impressionnant !

Ce pays conserve encore par endroit de magnifiques ruines, restaurées, vestiges de la période médiévale.

Le château Saint-Georges de Lisbonne

Perché en haut d'une petite colline, le château permet aujourd'hui de contempler la capitale en se baladant sur les remparts du château.

Château Saint-Georges de Lisbonne

La tour de Belém

Tour construite entre 1514 et 1519 par le roi Manuel 1er de Portugal pour garder l'entrée du port de Lisbonne.

Tour de Belém

Musée de la marine

Carte des expéditions maritimes du Portugal au musée de la marine

Durant les « quelques » siècles de l'histoire du Portugal, je citerais « quelques » dates qui m'ont marquées lors de notre visite au musée de la marine à Belém :

  • 1415-27 : Début des grandes découvertes, Henri le Navigateur aussi appelé « Prince de Sagres », lance les expéditions de découverte en Afrique, à Madère et aux Açores. Il crée en 1431 l’école de Sagres, une institution de formation des navigateurs. On y étudie la navigation mais aussi la géographie et l’astronomie. Ainsi, dès 1416, une expédition démarre chaque année.
  • 1498 : Découverte de la Route Maritime des Indes, Vasco de Gama découvre la route maritime de l’Inde et établit des comptoirs, annonçant ainsi l’expansion commerciale du Portugal.
  • 1500 : Découverte du Brésil

Avec ses expéditions maritimes, le Portugal est en fait le premier à avoir mis en pratique la globalisation.

Musée de la marine 
Rosa dos ventos (en haut à gauche) et Monastère des Hiéronymites

Palacio da Bolsa

De 1842 à 1910, le Palacio da Bolsa ou « palais de la bourse » est construit à Porto. C'est le siège de l'Association Commerciale de Porto. Le but de cette association est de régler les différends commerciaux entre les négociants (de vin principalement) de la ville de Porto. Sa sphère d'influence se répandit ensuite dans tous les domaines métiers du Portugal, et même au delà de ces frontières.

Chaque pièce est un joyau de beauté, pour montrer la richesse et la force du Portugal face à des investisseurs étrangers. Par exemple, le bois exotique du parquet vient du Brésil, ou le décor du salon Mauresque inspiré de l'Alhambra de Grenade montre le commerce du Portugal avec les Arabes.

Palacio da Bolsa

La visite du Palacio da Bolsa se fait uniquement avec un guide. Des sessions en plusieurs langues ont lieu toutes les 20 min. Il faut s'inscrire au préalable (prévoir de visiter autre chose dans le coin le temps d'attendre sa session).

2

Peu importe les rues que vous emprunterez, peu importe où votre regard vous portera, peu importe le magasin dans lequel vous entrerez, une chose est sûre, au Portugal vos pieds fouleront toujours des petits carreaux de mosaïques, vos yeux verront toujours des églises ou des « azulejos » (faïence bleue) sur les murs et vos euros achèteront toujours des produits dérivés d'« azulejos » ou de liège.

Mosaïques
Cathédrale Sé et Igreja (église) dos Carmelitas à Porto
Tour et église dos Clérigos, et couvent (sans toit) des Carmes de Lisbonne

Le plus bel exemple de l'art portugais se trouve à la gare de Sao Bento à Porto. Plus de 20 000 « azulejos » tapissent les murs intérieurs de la gare. Ils retracent l'histoire des transports et de grands épisodes historiques dont la conquête de Ceuta par Henri le Navigateur. C'est magnifique !

Gare de Sao Bento 
3

Le Palais de Pena à Sintra est un palais royal d'été construit de 1839 à 1885 sur les ruines d'un monastère du XVe siècle (partie rouge). Après la proclamation de la République en 1910, le palais devient propriété de l'Etat et est alors ouvert au public.

Extérieur du palais et château des Maures

Ce palais vaut vraiment le détour. A 30-45 min de Lisbonne en train, puis 15 min de bus, une fois entré dans le palais, c'est simple, j'avais l'impression d'être chez Aladin ! Les couleurs, les formes, l'architecture, tout est dépaysant. On est arrivé en fin d'après midi au palais, donc nous n'avons pas pu profiter du parc de 200 hectares qui entoure le château. La prochaine fois on y passera la journée entière :)

Intérieur du palais (cuisine et fumoir)
4

Miam ! Parlons des choses sérieuses maintenant.

Marché du Bolhao

Le marché du Bolhao, installé dans une halle métallique du XIXe siècle, contient tout un tas de produits frais : légumes du jardin, poissons frais ou congelés, mais aussi graines de lupins ou bulbes de tulipes par exemple. Ce qui m'a marqué le plus, ce sont les personnes qui tiennent le marché : toutes sont des femmes (très) âgées !

Marché du Bolhao 

Plats typiques

  • Cataplana : ancêtre de la cocotte-minute, inventé par les arabes qui permet de cuire à la vapeur les aliments
  • Alheira : saucisse fumée portugaise
  • Plats cuisinés avec (beaucoup) de l'ail
  • Plats à base de poissons (morue, sardines grillées, poulpes, palourdes, ...) : mon préféré était un risotto parfumé à la menthe et avec de la morue (restaurant Bacalhau). Mmmmmh
  • La cannelle : elle est souvent en concurrence avec un pot de sucre en poudre. Héritage lointain de Vasco de Gama qui la ramena lors de sa route maritime vers les Indes (à la base il cherchait du poivre !), en 1498... Ca date !
  • Ginjinha : liqueur obtenue à partir de la macération de cerises griottes. Pour 1,40 euro on peut déguster un petit verre ici : A Ginjinha do Largo de Santo Antonio
  • Pastéis de Belém : LA pâtisserie portugaise. A Belém, on est allé dans le restaurant où ils ont inventé cette pâtisserie en 1837. Ils conservent encore secrètement leur savoir faire, mais on peut les voir à l’œuvre. Cela donne l'eau à la bouche avant... de les déguster ! Ou dévorer ! Pour les décrire, c'est une pâte feuilletée avec une sorte de crème pâtissière/flan, le tout gratiné au four. C'est excellent :)



A Porto, dans certains restaurants il est indiqué « portion : 1/2 ou 1 ». Pour une faim normale, une 1/2 portion pour nous 2 était suffisante (environ 3 assiettes) !

Restaurants incontournables

Et pour finir, voici la liste des restaurants incontournables pour lesquels nous sommes tombés amoureux de leur plats :

  • Restaurant Farol de Santa Luzia (LISBOA, Largo de Santa Luzia, 5) : quartier Alfama, le restaurant ouvre à 17h30, pas avant. De l'extérieur, le restaurant ne parait pas plus que cela, mais les plats sont à tomber par terre tellement ils sont savoureux. Pour tout vous dire, j'ai mangé tous les fruits frais de la sangria !
  • Restaurant Leitaria da Baixa (PORTO, rua de Passos Manuel, 55) : on s'est fait un brunch tous les matins là-bas. Accueil très sympa. A commander : jus d'orange pressé, croissant « normal » (ils ont un croissant « grand » qui est moins bon) avec jambon et fromage, petit croissant avec sorbet framboise et coulis chocolat



  • Restaurant Bacalhau (PORTO, muro dos Bacalhoeiros, 153) : très belle vue sur le fleuve et les caves de Porto, très bon, un peu cher, très romantique
Début du repas 
Fin du repas 
  • Restaurant Casa de Pasto da Palmeira (PORTO - Foz do Douro, rua do Passeio Alegre, 450) : leur spécialité est d'être original ! Du coup on a mangé des bananes plantains frits, du thon mi-cuit avec légumes frais au jus de mangue, ou du canard confit avec grenade et quinoa parfumé. Dommage que la photo ne rende pas le goût car c'était vraiment excellent !

Mets optionnels : au début du repas, les serveurs nous ont toujours apporté des petits encas : pain, huile d'olive, fromage, ... Si on y touche, on paye, sinon rien.

5

Vu que vous avez faim, je vais vous donner soif maintenant !

Avant d'arriver à Porto, je connaissais le porto rouge et le porto blanc, même si celui-ci est plus rare en France. En réalité il en existe des dizaines de sortes ! Et plusieurs quarantaines, voir plus, de marques de maisons de porto ! Je vous laisse calculer combien cela fait de sortes de portos différents...

Histoire

Le porto est un grand vin classique européen fabriqué au Portugal au XVIIe siècle. Les vignes sont dans la région du Haut Douro et le vin est affiné et embouteillé à Porto.

A cette époque, le premier ministre de Louis XIV, Colbert, proclame un embargo envers le roi d'Angleterre. Conséquence directe, les anglais se trouvent privés de leur vin favori qu'est le « clairet » de Bordeaux. Ils se tournent vers le vin portugais qui est presque aussi cher mais moins bon (le vin supporte mal le trajet en bateau). Un marchand anglais eu l'idée d'ajouter de l'eau de vie pour augmenter le niveau d'alcool. Le produit est né. Dès lors, il fait un carton en Europe !

Fabrication

Le porto est un vin « muté », c'est à dire élaboré par adjonction d'alcool neutre de raisin au moût en cours de fermentation. La fermentation est alors stoppée et le sucre encore contenu dans le vin ne se transformera plus en alcool. D'où le caractère sucré et alcoolisé du porto !

Le porto n'est pas un vin cuit

Sortes

Il existe 3 grandes sortes : les blancs (secs ou doux : vieillis 2 ans en fût de chêne), les rosés et les rouges.

Pour les rouges, il y a 2 familles :

Ceux qui vieillissent sous bois


  • Les ruby : 2 ou 3 ans en foudre de chêne (grand tonneau). Rouge foncé, fruités et amples
  • Les tawny : au moins 3 ans en fût de chêne (petit tonneau). Ambrée, riches et moelleux
  • Les tawny 10, 20, 30, 40 ans d'âge : tawny dont l'âge moyen des vins est celui indiqué. Sa couleur s'éclaircit au fur et à mesure de son vieillissement
  • LBV (Late Bottled Vintage) : 4 à 6 ans en foudre. Peut se boire tout de suite, et se conserve très bien dans les 2 mois après ouverture



Ceux qui vieillissent en bouteille

  • Vintage : 2 ans en foudre puis bouteille. Continue de vieillir très lentement. Peut se garder pendant des dizaines, voir centaines d'années ! Doit se boire en 24h par contre après décantation

Marques

Les marques des grandes maisons de portos sont tenues par des étrangers, très rarement par des familles portugaises. Pour citer quelques noms : Taylor's, Kopke (la plus ancienne maison de porto), Graham's, Calem, Sandeman, Croft, Cruz, ...

Le porto se boit en fin de repas avec du fromage ou le dessert, éventuellement à l'apéritif pour le porto blanc ou rosé

Visite de caves et dégustation

A la Vila Nova de Gaia, on a la possibilité de visiter des chais et de déguster du porto.

A Taylor's, nous avons visité les chais (pas terrible car avec un audio-guide) et bu un blanc et un vintage 2011



A Kopke, nous avons bu un tawny 10 ans, un millésime 1998 (ça lui fait quand même 18 ans !), et un millésime 1983 (33 ans !!!). Les goûts et couleurs sont sublimes : couleur ambre, caramel, boisé. A essayer !





A Calem, nous avons visité les chais (court, intense et avec un guide humoristique) et bu un blanc et un tawny 10 ans avec un concert de Fado !




Au restaurant Sandeman, une sangria au porto 😀

6

Lisbonne et Porto ont en commun d'être au bord d'un fleuve qui se jette dans l'océan Atlantique. Notre séjour s'est donc retrouvé baigné (jusqu'aux chaussettes 😉) quotidiennement dans cette atmosphère, où ponts, bateaux, poissons, aquarium et promenade en bord de mer sont naturels.

Rabelos (anciens bateaux de transport du porto) et pont Luis Ier

Aquarium

A Lisbonne, dans la nouvelle ville, nous sommes allés à l'aquarium. On m'avait donné le conseil d'y aller car c'est le plus grand d'Europe, et le numéro 2 au monde !

Sur place, l'aquarium centrale est très impressionnant !

Oh un requin !

Tout autour, il y a pleins d'autres aquariums de divers tailles. Ce qui m'a plu ce sont les poissons exotiques, les hippocampes, les méduses fluorescentes, et des poissons qui nagent à la verticale !

Foz do Douro

A Porto, nous avons pris le vieux tram 1 qui mène jusqu'à Foz do Douro, la première ville côtière qui donne sur l'océan Atlantique.

Initialement, nous voulions louer des vélos et se balader dans les environs. Hélas, c'était jour férié au Portugal. Impossible de trouver un magasin ouvert !

Nous avons donc opté pour mouiller nos pieds sur la jetée. Les vagues sont surprenantes 😀

Puis, nous avons continué à nous promener à pied le long du bord de mer. Nous nous sommes arrêtés un moment à un café/restaurant qui donne directement sur l'océan en étant assis tranquillement dans un canapé !

Il faisait frais mais nous avons continué à observer les vagues qui déferlent sur les rochers. Et petit à petit, le coucher de soleil est arrivé...

« Stop and listen.

Nature is a great teacher.

Live simply. », de Takashi Amano

Notre séjour fut bien sûr trop court, comme toutes vacances, mais cela nous a fait un bien fou. On a qu'une hâte : y retourner 😀