Road Trip en Jordanie en 15 jours

Le vrai trésor de la Jordanie c'est son peuple.
Octobre 2019
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1
  • Amman est la capitale de la Jordanie, elle se situe à environ 30 km de l'aéroport. Les 30 km les plus longs de ma vie...Les routes sont relativement en bon état, mais très très loin de nos routes occidentales...Ici des piétons traversent les autoroutes, les bandes d'arrêt d'urgence sont transformées en arrêt de bus ou en aire de co-voiturage. Les automobilistes doublent de chaque côté en prévenant par des coups de klaxon! Bref le code de la route est inexistant et les vendeurs de klaxon sans doute milliardaires! Nous arrivons à notre hôtel entiers. Le Mansour Hôtel se situe dans la ville basse d'Amman qui est aussi la vieille ville (le guide du Routard déconseille fortement de s'y aventurer en voiture mais ça je l'ai lu le dernier jour...). Nous déposons les affaires avant d'aller grignoter un morceau au Hashem Restaurant où le Roi a l'habitude de venir au contact des Jordaniens. Falafel, Houmous je suis au paradis et pour un fois c'est totalement par hasard que nous trouvons cette adresse mythique! Les jordaniens sont très chaleureux ( mais ça je pense que je n'ai pas fini de vous le répéter...) Les tattoos les surprennent et j'ai tout de même l'impression d'être une bête de foire!Amman est une ville moderne aux nombreuses ruines antiques. Au sommet de la colline de Jabal al-Qal'a se dresse la citadelle historique, avec les piliers du temple romain d'Hercule et le palais d'Umayyad (datant du VIIIe siècle), célèbre pour son grand dôme.Construit à flanc d'une autre colline du centre-ville, le théâtre romain est un amphithéâtre en pierre du IIe siècle pouvant recevoir 6 000 personnes et accueillant des événements occasionnels.
AMMAN, entre tradition et modernité! 
2

Jerash est situé à une cinquantaine de KM de Amman. Pour la petite anecdote gore, en chemin sur le bord de route, nous assistons à l'exécution d'une chèvre par un "boucher" devant ces congénères qui assistent à la scène en attendant leur tour...la journée commence bien...Gérasa a été fondée à la fin du IVe siècle av. J.-C.. Ses habitants ont prétendu que la ville avait été fondée par Alexandre le Grand en faveur de vétérans de son armée. Cette prétention s'est exprimée tardivement sous la forme d'une monnaie frappée pendant le règne de Caracalla au nom « d'Alexandre de Macédoine, fondateur de Gérasa2 ». Néanmoins la cité n'a pris son essor qu'au II e siècle av. J.-C., les fouilles n'ayant pas permis de trouver les traces d'un établissement antérieur. La ville fit partie de la Décapole. Merci Wikipédia. Pour visiter le site nous prenons un guide francophone.

La forteresse d'Ajloun offre un panorama à 360° sur la vallée avec au loin Nazareth.

Nous terminons la journée par la visite du site d' Umm Qeis. A l'entrée, Mohamed nous propose une visite guidée pour 10 JD. Le site est situé au nord-ouest de la Jordanie, près des frontières israélienne et syrienne. On peut apercevoir le lac de Tibériade et le plateau du Golan qui se situe en Israël. Fondée vers la fin du IVème siècle av. JC, la ville était située sur les routes commerciales reliant la Syrie à la Palestine, ce qui a fait sa richesse. Elle a été à moitié détruite par les Romains en l'an 70 puis en grande partie détruite par un séisme en 747, et abandonnée. Nous sommes les derniers touristes sur place et Mohamed prolonge la visite à l'intérieur de la nécropole; on se croirait dans les décors de Tomb Raider. Des os humains jonchent encore le sol...

Pour finir, Mohamed propose de nous emmener au croisement des 3 frontières ( Israël, Syrie et Jordanie). Nous passons quelques checkpoint. Les militaires sont adorables et nous permettent même d'admirer le paysage depuis leur poste. Nous rencontrons sur la route des Jordaniens qui pic-nic (les jordaniens raffolent de s'arrêter en chemin pour préparer un thé et lézarder). Ils nous offrent à boire. En face derrière les barbelés, la police israélienne nous salue! C'est très bizarre pour nous ces barbelés qui ferment les frontières...Nous finissons ensuite chez Mohamed pour un thé avec sa famille, avant de rejoindre notre chambre d'hôtes à Irbid où un festin nous attend.

En arrivant au Murshed Motel, d'autres voyageurs sont présents, 3 allemands, 2 français et un couple de Jordaniens. Le fils de notre hôte dîne avec nous et le repas se transforme en réunion de famille où les discussions vont bon train. Une journée riche en rencontres. Merci pour tous ces bons moments.

3

Après un excellent petit déjeuner avec une vue imprenable, nous prenons la route pour Béthanie.

Vue depuis le Murshed Motel. 

Le site n'est accessible que en navette. Béthanie serait le site du baptême de Jésus par Jean Baptiste. La rive du Jourdain que vous voyez sur les photos se situe en Israël, les bouées faisant office de frontière. Le site est inscrit au patrimoine mondiale de l'Unesco. Pour les croyants ce site est visiblement un lieu de pèlerinage, larmes, embrassades du sol....Tout ceci est un peu trop abstrait pour moi!

Ensuite direction le Mont Nebo qui selon la tradition chrétienne abriterait la tombe de Moïse....moi je n'y ai vu que des touristes japonais couper les branches des oliviers...La vue est magnifique.

Après avoir manger un morceau à Madaba où nous reviendrons en fin de séjour, nous rejoignons notre camp bédouin dans la vallée de Al Hidan. La route pour y arriver est très sinueuse et pas forcément en très bon état mais les paysages sont somptueux! Nous arrivons au Barta Valley où nous allons vivre une expérience humaine fabuleuse avec la rencontre d'Adel, Ahmed et Jamal. Le camps est situé au milieu de nulle part, loin des touristes. Pour cette première soirée nous avons la chance d'être seuls avec nos hôtes. Après le repas préparé par Adel, nous passons la soirée à chanter et danser sur de la musique bédouine. J'ai fait découvrir La danse du Mia à Ahmed (il a l'âge de Bettie) et il a surkiffé! Parfois il suffit de peu pour être heureux. Et ce soir là c'était un vrai moment de bonheur.

4

Nous partons pour une journée de randonnée avec Jamal et le petit Mohamed. Nous marchons une dizaine de km sous une chaleur caniculaire (ce ne sera qu'un petit avant goût de ce qui nous attend à Petra..) En chemin nous rencontrons des bédouins, des vrais qui élèvent des chèvres et qui boivent du Pepsi...Ils nous invitent à nous joindre à eux pour un verre et un morceau de pain. En regardant leurs dents je me dis que le Pepsi peut vraiment faire des ravages...Ils nous parlent en arabe évidemment nous ne comprenons rien mais nous passons un bon moment. Je pense qu'à cet endroit, ils ont rarement l'occasion de voir une blonde avec des tatouages...et que c'était également le fruit de leur discussion.

Après 2 heures, nous atteignons une petite oasis avec des cascades...Dit comme ça, cela fait rêver. Mais malgré la beauté des lieux et l'amusement des garçons, j'ai un noeud au ventre en voyant tous ces déchets: bouteilles en plastique, sachets et détritus en tout genre remplacent les poissons...

C'est le même constat dans tout le pays! Mais comment peut-on laisser un endroit comme celui ci dans cet état. J'ai regretté à ce moment de ne pas avoir emporté un rouleau de sacs poubelle. Pour nous ça parait évident de ne pas jeter par terre mais pour les jordaniens il reste encore beaucoup à faire et es touristes doivent absolument montrer l'exemple sur le sujet! En me voyant mettre mes mégots dans ma poche, Jamal a compris et a ramassé tous les déchets lorsque nous avons fait une pause. C'est déjà une petite victoire.

Finalement nous sommes tellement exténués qu'Adel vient nous chercher en voiture.

Nous passons un moment à jouer avec Mohamed et à faire des photos.

Un couple de hollandais et 2 australiennes nous rejoignent pour la soirée. Adel nous prépare un repas traditionnel bédoin et nous finissons à chanter et danser sous la grande tente.

Merci Barta Valley pour tous ces bons moments que nous n'oublierons pas! Et nous reviendrons très vite!

5

Nous quittons le camps d'Adel le coeur serré.

La traversée du Wadi Mujib est juste grandiose. Malheureusement nous faisons l'impasse sur le Siq Trail (vu les photos que je viens de voir sur le net j'ai envie de pleurer mais je ne suis pas sûre que j'y serais arrivée...entre nage et escalade...je ne serais peut être plus de ce monde pour vous raconter...) Nous longeons ensuite la mer morte où nous reviendrons à la fin du séjour pour nous reposer.

Nous longeons ensuite la mer morte où nous reviendrons à la fin du séjour pour nous reposer.Puis nous faisons une halte au chateau de Kerak. Le Kerak de Moab ou Krak des Moabites est un château fort datant du XIIᵉ siècle, à l'époque des Croisades.Puis nous continuons sur la route du Roi pendant 80 km pour atteindre Dana.

Notre camps le Al Nawatef Camp, très rudimentaire, mais suffisant pour 1 nuit, surplombe la vallée. Nous descendons au village historique de Dana pour admirer la vue depuis le bas et nous en profitons pour acheter notre diner (dans un boui-boui qui ne connait sans doute pas les services d'hygiène mais nous avons très bien mangé). Nous repartons avec un énorme plat de riz, poulet que nous dégustons au camps en compagnie de 5 Chats tout en profitant du couché du soleil... (là j'abuse car nous étions trop occupés à manger et nous l'avons loupé, on ne le voyait pas de notre emplacement!) Ayant oublié nos lampes torches en France et faute d'électricité nous sommes contraint de nous coucher à 19h30...La loose!

6

Fatigués, nous décidons de faire l'impasse sur la randonnée dans la vallée de Dana et partons directement pour Shobak qui est sur la route de Petra. Shobak est une forteresse construits par le roi Baudouin 1er en 1115.Sur certains murs, il y a des inscriptions coraniques, le château, comme les autres, fut utilisé par les Mamelouks après la retraite des Croisés.

Nous arrivons à Little Petra en fin de matinée. Siq al-Barid, surnommé la « Petite Pétra », est un site archéologique de Jordanie. Situé au nord des vestiges de la cité de Pétra, il s'agit également de ruines nabatéennes. Le site est inclus dans la protection de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture pour Pétra. Normalement il y a un chemin qui mène au Monastère mais il a été fermé suite à un accident.

Nous rejoignons ensuite notre camp l' Ammarin Bedouin Camp pour poser les affaires. Après quelques thés avec nos hôtes, nous allons découvrir Gaia la ville qui se situe aux abords de Petra et nous mangeons des falafels au AL Arabic Restaurant, très prisé des locaux! Un régale!

7

1er Jour: Nous arrivons sur le site à 6h00 du matin pour éviter la foule et la chaleur.Nous longeons le Siq sur 800 mètres avant d'arriver au Khazneh qui est l'un des monuments les plus connus de la cité antique de Pétra. Ce bâtiment est un tombeau nabatéen de type hypogée, dont l'imposante façade est taillée dans le grès. Nous avons de la chance, il n'y a pas foule, par contre le soleil ne l'éclaire pas encore.

Le khazneh 

Nous prenons ensuite le chemin vers le Monastère Le Deir (de l'arabe al-Deir, « le monastère ») qui est l'un des bâtiments les plus connus et le plus grand de la cité. Le chemin comporte 788 marches jordaniennes... Nous grimpons, grimpons, grimpons, le soleil commence à chauffer et je suis au bout de ma vie...Je suis ravie de constater que finalement très peu de touristes utilisent les ânes pour monter. Nous avons seulement croisé 3 couples gras comme des loutres qui écrasaient ces pauvres bêtes. Nous préparons notre 1er thé dans notre nouvelle compagne de voyage. Il est imbuvable!

Au bout d'1H30 d'ascension, nous arrivons au monastère et woawwwwwww! je vous laisse admirer par vous même!


Nous redescendons plus rapidement. Il fait 36 degrés et nous n'avons plus la force d'entamer un nouveau trail.

Coup de gueule! Avant de raconter la seconde journée à Pétra, je fais juste une petite parenthèse. Le Khazneh ou Trésor est malheureusement un concentré de connerie humaine à l'état le plus pure! Des touristes immondes chevauchent des dromadaires tirés par les enfants juste pour une photo souvenir. Ces dromadaires passent leur journée à se lever et se coucher en faisant un tour sur eux même! Le travail des enfants en Jordanie est interdit mais visiblement tout le monde ferme les yeux... De plus de faux guides (les vrais ont une carte autour du cou) font prendre des risques aux touristes non averti. On voit sur une photo 2 touristes chinois en jupe et sandalettes descendre par la falaise dans les rochers. Les chevaux qui tractent les calèches font des aller-retour dans le Siq pendant des heures sous un soleil de plomb et à une vitesse démesurée. Nous avons assisté plusieurs fois à des glissades sur les pavés! Alors par pitié ne cautionnez pas tout cela. Si vous voulez visiter Petra, préparez vous physiquement ET faites le intelligemment!

DITES STOP à l'exploitation animale et au travail des enfants!

Jour 2:Petit moment de rigolade,en partant du camp à 6h30, nous croisons une meute de chiens. Ils sont 5 et ont volé les chaussures de nos voisins devant la tente. Ils s'amusent comme des gosses mais comme nous sommes gentils nous les récupérons. Si c'est comme nous, ils n'ont pas plusieurs paires et trouver des chaussures de randonnée en Jordanie doit être un parcours du combattant!Après cette bonne action, nous rejoignons le site. Nous devons trouver un guide pour faire le trail Al Madras qui est en dehors des sentiers et loin des touristes. Le trail démarre avant le Siq et rejoint la place des Sacrifices en évitant les escaliers! Normalement on pouvait admirer le Khazneh en contre bas mais le chemin d'accès est fermé suite à une chute mortelle d'une touriste française en 2018.Après une pause thé face au Mont Aaron, nous entamons la descente...et là les choses se corsent pour moi...J'ai le vertige et les marches à flanc de falaise sont un véritable calvaire! Au total 18 km aujourd'hui et des paysages fabuleux. Les guides conseillent 1 ou 2 jours à Petra, mais une troisième journée n'aurait pas été de refus. Pour de très grands sportifs, non fumeurs en 2 jours tout les trails sont faisables. Mon plus grand regret est de ne pas avoir eu la condition physique pour l'ascension du Mont Aaron...ce n'est que partie remise, un jour j'irai voir le fameux gardien!

8

1 er jour: Nous quittons Petra vers 10h. En chemin vers Gaia, un étalon en fuite nous coupe la route dans le petit "village" où les anciens bédouins de Pétra sont parckés dans des conditions déplorables (soit disant pour préserver le site...) A Gaia nous rechargeons notre carte orange jordanienne (pour le GPS c'est mieux).Après 2 heures de route nous arrivons à Ram le village à l'entrée du désert où se trouve le bureau d'accueil de notre camp pour 2 jours. Volontairement je ne citerai pas le camp, car après lecture approfondie du Guide du routard, il s'avère que ce genre de camp est à bannir. Effectivement ils poussent comme des champignons sans autorisation et dénaturent complètement le Wadi Ram. Pour vivre pleinement l'expérience et protéger ce site exceptionnel,une seule et unique adresse à retenir https://www.wadirumbedouinfriends.com que nous testerons dès que possible!Après 8 km en 4x4 à travers le désert, nous arrivons au camp. Nous rencontrons un jeune couple d'allemands avec qui nous sympathisons et partons pour une petite balade dans les alentours. Je dois encore une fois surmonter mon vertige pour suivre le groupe...et admirer la vue! Nous avons la chance d'être à 50 mètre du plus beau spot pour admirer le coucher du soleil. Le coucher du soleil sur le Wadi Ram fait parti des plus beaux au monde. En rentrant au camp, un des bédouins félicite Salva d' être avec moi.(désolée fallait que je le dise pour une fois que je rencontre quelqu'un de censé ! qui sait m'apprécier à ma juste valeur....de blonde au yeux bleus mariée avec un arabe...je pense qu'à ce jour il n'a toujours pas compris que Salva n'est pas arabe mouahahahaha.

Jour 2:Levés 7 heures pour une balade en 4X4 dans le désert. Nous montons dans le promène touristes avec nos amis allemands.

Nous commençons par la source de Lawrence, camp de base de l’équipe du tournage du film Lawrence d’Arabie, de nombreux enfants proposent des balades en dromadaire.

Plus loin, le siq du jabal Khazali, une gorge très étroite, ses parois portent des gravures rupestres.

Autre grand classique,la dune de sable qui offre une jolie vue, l’arche rocheuse de Burdah et l'arche de Umm-Fruth;

Puis notre guide nous dépose à l'entrée du canyon de Abu Rajebah, où nous croisons des marcheurs réalisant un trail de 250 km à pied et notamment une dame de 69 ans et dans une forme olympique.

Nous rejoignons notre guide de l'autre côté et faisons une pause thé avec notre théière qui ne nous quitte plus. Nous ramassons quelques bouteilles qui trainent par terre, notre guide surpris nous remercie.

Nous passons l'après midi à nous reposer au camp puis vers 17h30 nous allons admirer le coucher du soleil depuis le haut de la falaise.

Nous ne sommes que 6 ce soir au camp, un norvégien et une chinoise nous ont rejoint. Un des bédouin a capturé un hérisson que nous ferons griller sur le feu... (je rigole!) En allant nous coucher nous croisons un magnifique renard blanc.

Si une impression d'une photo du Wadi Ram vous intéresse, je reverserai tous les bénéfices à l'association des https://www.wadirumbedouinfriends.com lors de notre prochain voyage.

9

Nous avons modifié notre itinéraire. Nous devions passer 2 jours à Aqaba mais nous décidons de remonter directement vers la mer Morte où nous n'avons pas eu le temps de nous arrêter à l'aller.

Nous quittons le Wadi Ram tôt le matin après un au revoir à nos amis allemands. 230 km de ligne droite pour atteindre la mer morte...La route longe la frontière. Nous passons plusieurs check point sans encombre puis un policier nous demande la carte grise et là c'est la panique...nous ne savons pas à quoi elle ressemble et nous retournons toute la voiture...au final c'était la petite carte près du levier de vitesse... A mi-chemin nous nous arrêtons pour boire un thé dans une cahute au bord de la nationale. Un groupe de jordaniens nous demande de l'aide pour sortir leur 4X4 embourbé dans le sable. Deux enfants sont présents, nous faisons connaissance tant bien que mal car ils ne parlent pas anglais. Ils sont tout contents de me parler (l'effet blonde tatouée...) Les enfants courent pieds nus dans les déchets qui jonchent le sol...Après trente minutes et beaucoup de sable dans les yeux, le 4X4 est sorti grâce à un camion. Tous les hommes sont en fait des policiers. Ils nous remercient chaleureusement, lavent Salva...et nous reprenons la route. Une belle expérience humaine, le sourire de ces enfants vaut tout l'or du monde (ou tous les Hilton... vous comprendrez ensuite.)

Nous arrivons au Hilton au bord de la mer Morte où nous allons nous reposer 2 jours. Le contraste avec la vraie Jordanie est très compliqué pour moi. Il y a une heure nous étions en train de dépanner le 4X4 dans un village extrêmement pauvre, nous buvions notre thé en compagnie de centaines de mouches. Depuis 10 jours nous faisons très attention à l'eau que nous utilisons... Et là autant de luxe avec le marbre, les 4 ou 5 piscines, les restaurants variés, les contrôles de sécurité...Tout cela me semble tellement superficiel.

Nous descendons à la plage (en ascenseur svp!) pour tester la baignade dans la mer morte. Effectivement nous flottons. La baignade est autorisée seulement 10 min, le maître nageur veille au grain et le rinçage à l'eau douce est obligatoire. Au coucher du soleil , il invite tout le monde à sortir de l'eau. La journée est fini. Nous regagnons notre chambre et je dois bien avouer que j'ai savouré la bonne douche et le lit bien douillé!

Le lendemain c'est farniente totale au bord de la piscine. Nous retrouvons notre groupe d'américains du camp de Petra! Le matin nous montons au Dead Sea Panoramic à quelques km. Le site est jonché de détritus car il était privatisé la veille pour un mariage et ne présente pas grand intérêt.

Le soir nous profitons du concert et de la danseuse autour d'un bon repas et d'une chicha. Nous sommes loin des chants et danses traditionnels des bédouins qui me manquent déjà!

10

En quittant le Hilton, nous discutons avec une dame de Marseille qui s'avère être la soeur de la dame de 69 ans qui faisait le trail dans le WAdi Ram! CRAZY! La Jordanie est un village! Nous finissons toujours par retomber sur les mêmes personnes!

Nous prenons la route pour Madaba. Waze nous fait passer par une petite route improbable à travers la montagne. En chemin nous prenons un auto stoppeur. En Jordanie l'auto stop est un moyen de transport très répandu. Quelques km avant d'arriver en ville nous lui demandons où nous pouvons trouver une station car nous sommes à sec. Nous avons dû lui faire peur car il est descendu au milieu de nulle part pour prendre une autre voiture! Nous flânons un peu dans la ville avec la visite de la place des Martyres. Nous rejoignons ensuite Le Grand Hôtel où nous avons réservé pour nos 2 dernières nuits en Jordanie.

Puis nous allons faire un peu de shopping à la fondation indiquée dans le Routard. Les produits sont certes de bonne qualité mais les prix sont excessifs! Il faut compter 500 euros pour un tapis fait mains ( 1200 avant négoce). Je trouverai finalement 3 tapis en ville pour 35 JD. Nous terminons la soirée sur le toit terrasse d'un restaurant face à la mosquée. Appels à la prière et cloches se mélangent...

Le lendemain direction les châteaux du désert à 120 km de Madaba. Beaucoup de route pour pas grand chose, nous avons même faillit prendre un camion de pleine face. Le 4X4 nous a sauvé la vie!

11
  • Pensez à prendre des sacs de couchage si vous dormez dans des camps ou dans des hôtels peu chers. Les couvertures sont fournis mais pas toujours très propre.
  • Suivant votre budget, privilégiez la location d'un 4X4, nous n'avons pas regretté cet extra, vu l'état de certaines routes et franchement vu la conduite des jordaniens on se sent tout de même plus en sécurité!
  • N' oubliez pas vos lampes torches! La plupart des camps n'ont pas d'électricité toute la nuit!
  • Evitez les tenues provocantes (short court et bretelles) , vous êtes dans un pays musulman c'est une question de respect, nous avons été choqué plus d'une fois par la tenue des touristes!
  • Prévenez vos proches que vous risquez de ne pas être joignable dans certains endroits.
  • Allez à Petra dès l'ouverture à 6 heures pour éviter le monde et la chaleur.
  • Ne pas laisser vos chaussures devant la porte de la tente.
  • N'oubliez pas votre guide du routard.

Vous pouvez me contacter si vous voulez des conseils. C'est toujours un plaisir d' échanger et de partager nos bons plans!