Carnet de voyage

Weekend de 3 jours à Rome

4 étapes
1 commentaire
2
3 jours à Rome pendant le weekend du 15 Août. Une découverte inoubliable de la ville sans âge ni époque.
Août 2019
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1

J'arrive à l'aéroport de Rome Fiumicino après seulement 2h de vol depuis Paris. J'avais déjà réservé un billet de bus pour me rendre au centre de Rome. Je descends à mon arrêt puis, je marche 15 minutes pour me rendre à l'hôtel dans un quartier résidentiel de Rome. Il faut chaud, 30 degrés mais heureusement que je ne suis pas allée à Rome une semaine avant, c'était la canicule.

J'arrive à l'hôtel Ele Green Park à 14h, je peux faire le check-in, je me change et décide d'aller sans plus attendre découvrir le centre de Rome.

Le métro est à 15 minutes à pied de l'hôtel, j'achète un billet sur une borne automatique pour 72h, c'est plus économique que d'acheter plusieurs tickets. Je monte dans une rame un peu au hasard en suivant les gens qui vont au centre ville. Je vois que le métro s'arrête à la place d'Espagne mais un peu avant l'arrêt, la ligne de métro est coupée, je n'ai pas trop compris pourquoi. Je prends ensuite un bus et m'arrête à la piazza Del Popolo (métro Flaminio).

Les tickets de métro sont aussi bien valables pour le bus mais je n'ai pas pu payer en carte à la borne automatique alors je vous conseille d'avoir toujours du cash sur vous.

Si vous allez à Rome en Aout, n'oubliez pas de prendre de la crème solaire et un chapeau. Le soleil tape fort à cette période de l'année, je vous conseille aussi d'avoir toujours de l'eau sur vous, on se déshydrate facilement par 30 degrés.

La Piazza del Popolo 

Tout de suite, je m'émerveille devant la majestueuse Porta Del Popolo puis devant cette magnifique place, ces deux églises jumelles, les fontaines, l'obélisque... On ne sait plus ou regarder tellement tout est beau.

Je me dirige ensuite vers l'est, je monte pour arriver aux jardins de Pincio, d'où on a une superbe vue sur la piazza del Popolo. Je m'achète une pizza à un food truck car je n'ai pas mangé ce midi.

Je vais ensuite vers la place d'Espagne, où les touristes n'ont plus le droit de s'asseoir sur les marches depuis la veille. Les policiers sifflent à chaque fois q'un touriste ose poser une fesse. En route, je passe devant plusieurs boutiques alors je suis obligée de m'arrêter faire des pauses shopping, les magasins sont trop bien à Rome ! Je n'ose pas pénétrer dans les boutiques de luxe tel que Versace, Dolce Gabbana ... Je me contente de regarder les vitrines.

La place d"Espagne à droite 

Je suis à deux pas de la fontaine de Trévi alors j'y vais. C'est pareil qu'à la place d'Espagne, les policiers sont là pour siffler dès que quelqu'un s'assoit sur le rebord de la fontaine. Il y a pas mal de monde que se presse au bord pour prendre des photos mais bon nous sommes le 15 Aout, je pense que c'est normal.

La fontaine de Trévi  

Après Trévi, je me dirige vers la majestueuse place de Venise.

 La Piazza de Venezia

Je vais ensuite au Largo di Torre de Argentina, carrefour de transport, il y a les ruines de plusieurs temples en plein centre de la place.

Je vais ensuite voir l'Elefantino, statut d'un éléphant à l'air étonné, sculpté sur un obélisque égyptien.

Le Panthéon est à deux pas alors je continue ma route jusqu'à ce que j'arrive devant l'impressionant édifice. Les piliers sont si hauts qu'on se sent tout petit à côté. Il y a beaucoup de monde qui fait la queue pour voir l'intérieur alors je poursuis mon chemin vers la Piazza Navona et je suis immédiatement captivée par la Fontana dei Quatro Fiumi.

Dès que j'arrive à la Piazza Navona, je suis assaillie par des vendeurs ambulants qui me proposent de me vendre une batterie de secours pour mon portable, hantée par la peur de tomber en panne de batterie, j'en achète une à 10 euros. Petite arnaque, la batterie ne tient pas très bien mais bon elle me servira plusieurs fois pendant mon séjour. Je me déplace dans la ville grâce au GPS de mon portable donc sans batterie, je ne serais pas certaine de retrouver mon hôtel, je n'ai pas un sens de l'orientation très développé. ^^

Bref, je me repose quelque instants près de la fontaine puis décide d'aller m'abreuver au campo di Fiori. En traversant la place, je remarque les artistes qui font le spectacle et la foule qui se presse pour regarder.


Le Campo di Fiori est une place de marché le matin qui le soir se transforme en lieu de sortie, j'ai bien aimé l'ambiance de cet endroit avec la statut sombre de Giordano Bruno qui périt brûlé pour hérésie.

Je cherchais donc un bar pour me désaltérer lorsqu'un serveur sympathique m'alpagua, je m'installe tranquillement sur une chaise longue puis commande un Rossini. Un chanteur ambulant joue de la guitare et entonne quelques airs à la mode contre quelques pièces de monnaie. Un homme vient ensuite s'installer à ma table, un romain sexagénaire prénommé Enzo, il me dit être un artiste et faire des mosaïques. Il me dit aussi que cette période est la meilleure pour visiter Rome car tous les romains sont en vacances. C'est vrai que je n'ai pas vu d'embouteillages de tout le weekend et j'ai remarqué qu'il y avait des places de parking libres dans la ville, j'ai un peu regretté de ne pas avoir loué de voiture mais les transports en commun sont quand même moins coûteux et cela donne l'occasion de baigner d'avantage dans la vie de la citée.

Après avoir dégusté mon Rossini, je suis allée manger un délicieux plat de pâtes dans un bar à vin dans le centre historique puis une succulente glace sur le chemin du retour à l'hôtel.

2

Aujourd'hui, je vais au Colisée, j'ai réservé un ticket pour 15h3O alors en attendant je vais faire un tour de bus open off.

J'avais réservé un pass Omya à l'avance sur internet qui donne droit à un ticket de bus valable une journée, un ticket coupe-file pour les musées du Vatican, un ticket de bus de l'aéroport au centre de Rome et 20% de réduction sur les tickets des autres monuments. A cette période de l'année, je vous conseille de prendre vos billets à l'avance sur internet si vous voulez éviter d'avoir à faire de longues heures d'attente à l'entrée.

Donc, je prends le bus à la gare Termini. Après plusieurs arrêts, nous passons devant le Colisée et je décide de descendre ensuite à l'arrêt près du forum.Le ticket d'entrée au Colisée et aussi valable pour entrer au forum Romain.

Ici, on se sent plongé dans la Rome antique, c'était la place publique de la citée. La vue du mont Palatin est superbe. Je vous conseille encore une fois de ne pas oublier votre couvre-chef, la crème solaire et l'eau. Il n'y a pas beaucoup d'ombre et il faisait chaud ce jour là. Au bout du forum, on arrive au Colisée, mon billet était valable pour 15h35, on peut entrer au Colisée10 minutes seulement avant l'heure de la visite prévue. Pour ma part, j'ai été m'acheter un sandwich au Prosciutto et au fromage en attendant l'heure de la visite.

Avant de pénétrer, on doit se plier à un contrôle des sacs au rayon X. J'ai trouvé la visite du Colisée assez rapide, par rapport au prix du billet. En effet, on a accès qu'à une petite partie de l'édifice.

Je reprends ensuite l'open bus et me laisse promener cheveux aux vents dans Rome, je descends au plus près du quartier Trastverse pour aller y boire un verre.

3

Aujourd'hui, j'ai rendez-vous à 11h aux musées du Vatican, c'est pareil qu'au Colisée, rien ne sert d'arriver trop tôt vous ne rentrerez pas si vous avez réservé un billet à l'avance.

Après avoir monté les escaliers qui mènent aux musées, je vous conseille d'aller au Cortille Delle Corraze pour admirer le dôme de la basilique St Pierre de la terrasse, puis au Cortille della Pigna avec sa pomme de pin géante en bronze.


La première galerie est celle du Museo Chiamarati, j'ai été tout de suite impressionnée par toutes des sculptures les unes à côté des autres.

à droite la vue depuis une fenêtre du musée 

Puis le Cortille Ortogono avec deux séries de marbres, on peut admirer les magnifiques sarcophages de l'époque (ci-dessous à gauche)

Puis on traverse tout une série de salles toutes plus belles les unes que les autres,

La sala degli animali  
La sala Rotonda 



La galleria degli Arazzi (galerie des tapisseries) 

La galleria degli Arazzi est la première d'une série de trois, on peut admirer des tapisseries représentant des scènes bibliques.

La galleria delle Carte Geografiche 
Il y a ensuite une série de quatre salles dédiées à Raphaëlle (le Stanze di Rafaello) 

La visite se termine en apothéose avec la chapelle Sixtine, que l'on n'a pas le droit de photographier normalement mais j'ai profité de la foule pour prendre une photo en douce avec mon portable.

La fresque peinte au plafond par Michel-Ange lui demanda 4 années de travail, l'image la plus connue est celle de la création d'Adam au centre du plafond mais on peut admirer chacune des scènes de la bible au plafond.

L'escalier final  


Après la visite des musées, j'ai bien mérité une bonne grosse part de pizza à la cafétéria.

Je me dirige ensuite vers la basilique St Pierre, j'ai droit à un audio guide avec mon ticket coupe-file pour les musées du Vatican. La place St Pierre est magnifique, malheureusement je ne suis pas rentrée dans la basilique sous prétexte que ma robe était trop courte. J'avais pourtant pris la peine de mettre un gilet sur mes épaules avant d'entrer et je ne trouvais pas ma robe si courte que ça.

Je suis ensuite allée acheter quelques souvenirs pour ramener à ma famille et puis je me suis consolée de ne pas être rentrée à la Basilique en m'achetant une nouvelle paire de baskets.

La place St Pierre 
4

J'ai vraiment beaucoup aimé visiter Rome, j'ai eu un coup de cœur pour le Campo di Fiori. Je recommande à tous ceux qui en auraient l'occasion d'aller à Rome au moins une fois dans leur vie, c'est une vraie ville musée.

Alors c'est vrai qu'en 3 jours, je n'ai pas eu le temps de tout voir et visiter, donc je pense y retourner un jour.J'ai eu l'occasion de rencontrer des romains et ils ont tous été adorables avec moi. Ils m'ont dit que la côte n'était qu'à 30 minutes de route et la montagne à 45 minutes, ça m'a donné envie de visiter d'avantage la région du Latium et aussi d'aller visiter d'autres grandes villes d'Italie.

Moi qui n'aime pas la foule et les grandes villes, j'avais une légère appréhension en partant seule dans la capitale italienne mais tout s'est bien passé. Un français expatrié depuis 11 ans m'a garanti que la ville était très sûre, même plus sûre que notre capitale.

J'ai été agréablement surprise par mon hôtel qui était un 5 étoiles et qui n'avait pas forcément de bonnes critiques sur internet. Le Green Park hôtel, un ancien couvent dont la déco est assez vintage, mais j'ai adoré, et le personnel est très aimable.