Une semaine de vacances à Rhodes début Octobre, entre farniente et découverte de l'île plus une journée sur l'île de Symi.
Du 30 septembre au 7 octobre 2018
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Rhodes est la plus grande île de l'archipel du Dodécanèse dans le sud-est de la mer Egée, à seulement quelques dizaines de kilomètres des côtes Turques. J'ai choisi cette destination pour mes vacances en Octobre car je voulais être sûre de pouvoir profiter de la mer et du soleil tout en visitant les sites historiques de l'île.

Avant de partir j'ai acheté un guide de voyage sur les îles grecques et réservé une voiture sur internet. Il faut compter une centaine d'Euros pour la location d'un petit véhicule durant une semaine. J'ai trouvé une agence qui me livre la voiture directement à l'hôtel et viendra la récupérer le dernier jour, le transfert aéroport/hôtel étant inclus dans mon séjour.

Je profite de ma première matinée pour aller explorer la plage du Vallian Village Hotel qui se trouve à 2 km de l'Aéroport. Après seulement cinq minutes de marche, j'arrive sur une plage de galets et m'émerveille de voir les côtes turques juste en face de la plage. L'eau de la mer Egée est chaude début Octobre, 24 dégrés, quel bonheur !

Cet après-midi là, il ne fait pas très beau et avec ma nouvelle amie (résidant au même hôtel que moi), nous décidons d'aller visiter la ville de Rhodes à environ vingt minutes en voiture. En chemin, un orage s'abat sur nous, ma nouvelle copine de 60 ans, s'inquiète des trombes d'eau qui tombent sur la route car celles-ci ne sont pas équipées d'égouts pour évacuer la pluie et sont rapidement inondées. La circulation est parfois ralentie par les flaques énormes qui se forment sur la chaussée mais imperturbable, je continue ma route jusqu'au centre de Rhodes où nous faisons un tour dans la vieille ville médiévale. Malheureusement, nous sommes lundi et ce jour-là , les musées sont fermés... Il ne cessa de pleuvoir qu'en fin d'après-midi sur la ville de Rhode, fatiguées par notre visite humide de la ville. Nous décidons de rentrer profiter des cocktails de l'hôtel, nous découvrirons en rentrant que les orages sont très localisés sur l'île et pas une goutte n'est tombée cet après-midi-là sur l'hôtel.

Rhodes ou l'île des chats, à droite, le port de Rhodes
2

Le lendemain, je prends la route seule en direction de la plage de Ladiko, aussi surnommée la plage d'Anthony Queen. L'acteur aurait acheté cette plage dans les années 60 alors qu'il participait au tournage de Zorba le Grec. Aujourd'hui, la plage appartient à l'état Grec et la famille de l'acteur prétend qu'il n'aurait jamais honoré la vente.

On emprunte un escalier pour rejoindre la plage de Ladiko

J'ai trouvé cette plage un peu petite et avec beaucoup trop de transats payants, il y avait très peu de place pour poser ma serviette sans payer pour un parasol. Je ne m'attarde donc pas et après un bain de mer très agréable, je continue ma route vers Tsampika Beach.

3

Tsampika Beach est une longue étendue de sable fin où l'on peut se restaurer, boire un verre dans une des nombreuses cabanes en bois qui longent la plage mais aussi faire du parachute ascensionnel ou de la bouée tractée. En arrivant, j'essaie de négocier le prix de mon parasol mais impossible de descendre en dessous des 5 Euros. J'ai quand même bien aimé cette plage pour son ambiance jeune et vivante et pour sa taille plus vaste que les autres plages de l'île.

Je continue mon périple vers la plage de Stegna que mon guide décrit comme paradisiaque, oui j'adore les plages !!

En route, je m'arrête déjeuner dans un restaurant avec vue sur la mer, je demande une bière grecque et là, le serveur m'amène une bouteille d'un demi-litre !

4

Je fais un tour à pied le long de la plage de Stegna mais je n'ai pas envie de me baigner, j'ai déjà bien profité des plages de Ladiko et Tsampika aujourd'hui. Je me promène le long de la plage où il y a de jolies petites boutiques de souvenirs et restaurants, je prends ensuite la direction d'Haraki.

Stegna beach  

D'après mon guide, à Haraki, on peut monter au fort de Faraklos, ancienne prison destinée aux chevaliers récalcitrants et ainsi avoir une vue imprenable sur le promontoire rocheux menant à la ville de Lindos. Je me gare à Haraki et me dirige vers la plage, là je demande ma route à des commerçants. Apparemment, le chemin qui part de la plage n'est pas très praticable et une serveuse me conseille d'emprunter un sentier qui débute en dehors de la ville. Je reprends la voiture et trouve finalement le chemin qui mène au château. Après une rapide montée sur le sentier, je fais un tour du fort en ruine et la vue est vraiment splendide en haut.

Je conseille quand même de mettre de bonnes chaussures pour faire cette balade, je n'avais pas pris mes baskets ce jour là dans la voiture, j'ai eu un peu mal aux pieds en marchant sur les pierres.

.

5

Le lendemain, je prends la route en direction de Kalithea Thermi, à 9 km seulement de la ville de Rhodes. Il faut payer 3 Euros pour entrer dans cet établissement thermal composé de plusieurs coupoles blanches . J'ai trouvé ce lieu très relaxant avec son bar où l'on entend un air de piano et sa petite plage très accessible à cette saison. La mer était très belle et limpide, après une agréable baignade, je décide d'aller à Lindos pour visiter l'Acropole.

6

En arrivant à Lindos, je me gare à l'extérieur de la ville puis je longe la route en direction de l'Acropole que j'aperçois en haut de sa colline. Sur la route, j'admire la baie de Saint-Paul en contrebas :

Je traverse ensuite la ville, pour accéder à l'acropole, il faut payer 12 Euros et monter de nombreuses marches. Prévoyez de l'eau et un chapeau car il n'y pas beaucoup d'ombre, même en Octobre il faisait environ 27 dégrés. Je ne conseille pas de prendre la balade à dos d'âne pour monter le rocher de 116 mètres sur lequel se trouve l'acropole, il est évident que ces pauvres bêtes sont exploitées. En arrivant, on peut admirer la vue imprenable, d'un côté sur la plage principale de Lindos et de l'autre sur la baie de Saint-Paul.

Après la visite de l'acropole, j'ai déambulé dans les ruelles blanches de Lindos où l'on trouve de nombreuses boutiques de souvenirs, bars et restaurants. Exténuée par la montée du rocher, je m'arrête boire un coca pour me désaltérer et consulte mon guide pour décider de ma prochaine étape.

Je décide d'aller à la plage de Glystra pour prendre mon dernier bain de mer de la journée, je me suis quand même arrêtée à la plage Pefki mais elle était surpeuplée de parasols, j'ai donc préféré aller à Glystra que mon guide décrivait comme plus tranquille, l'eau était encore une fois limpide et super bonne.

7

Le lendemain, je me lève tôt pour visiter l'île de Symi, le bateau part à 9h du port de Rhodes. On peut réserver directement la traversée au port de Mandraki, il y a un gros ferry de la compagnie publique et d'autres bateaux plus petits de compagnies privées, j'ai réservé la traversée à 20 Euros avec une escale à la Baie de Saint-George. Je n'ai pas trouvé de bateau express qui fait la traversée en 50 minutes.

Les moulins du port de Mndraki  

Le bateau mettra 1h30 pour arriver à la baie de Saint-George. J'étais malade dans le bateau si bien que j'ai été obligée de rester à l'avant et parfois me prendre des vagues d'eau sur la tête. Le soleil tapait fort ce jour là, n'oubliez pas vos chapeaux et votre crème solaire pour faire cette excursion. D'après mon guide, le port de Symi est l'un des plus beaux d'Europe, je suis pressée de vérifier cette information mais la première étape est la baie de Saint George.

La bateau jette l'encre en arrivant dans la baie pour arriver à quelques centaines de mètres de la plage, je remarque qu'il n'y a pas âme qui vive ici, la plage est isolée par les falaises et est seulement accessible par bateau, il y a une chèvre qui broute et une petite chapelle. Les matelots déplient le plongeoir, l'échelle et distribuent des masques pour respirer sous l'eau. Quel bonheur de plonger dans cette mer turquoise ! Après avoir nagé jusqu'à la plage, je remonte me faire dorer la pilule à l'avant du bateau.

Après que tout le monde soit remonté sur le bateau, nous repartons en direction de Gialos, la plus grande ville de l'île de Symi. Après environ 30 minutes de traversée, je constate avec émerveillement que le guide avait encore raison. Le port est vraiment magnifique avec ses rangées de maisons colorées de style italien

C'est l'heure de déjeuner, je longe les quais pour arriver au bout de la baie d'Harani et je demande une table au restaurant Tholos conseillé par mon guide. J'admire la vue imprenable que j'aie sur le port de Gialos pour le déjeuner et commande la spécialité, les crevettes de Symi qui étaient très bonnes, j'ai quand même été un peu surprise qu'il n'y ait pas d'accompagnement, J'ai vu d'autres gens commander des salades et plats de viandes beaucoup plus copieux.

Après déjeuner, je me dirige vers Kali Strata, une voie de plus de 500 marches qui grimpe de l'autre côté du port jusqu'à Horio. Je n'ai plus beaucoup de temps sur l'île alors je ne peux pas aller jusqu'au bout de la voie et fais demi tour mais j'aurais aimé passer plus de temps sur cette charmante petite île.

La traversée de retour vers Rhodes dura environ deux heures et juste avant d'arriver, j'entends des allemands s'exclamer qui me réveillent de mon demi-sommeil. Je regarde en bas et là, je vois un dauphin qui part en sautant devant le bateau, quelle surprise, c'est la première fois de ma vie que j'en vois un ! 😀

8

Aujourd'hui, ma pote Yamina m'a demandé de l'emmener avec moi, alors nous allons à la vallée des papillons, pas très loin de l'hôtel. A cette période de l'année, il n'y a plus de papillons mais il parait que le lieu est quand même sympa à visiter. Nous avons bien marché 5 km pour traverser la vallée alors je vous conseille de mettre de bonnes chaussures et de ne pas y aller en tongs comme mon amie ce jour là.

L'entrée est de 5 Euros, il faut conserver son billet pour scanner le code barre à l'entrée et à la sortie des différentes parties de la Vallée. Le chemin forestier est agréable à suivre le long du ruisseau, on peut y admirer de jolies cascades.

Arrivée en haut de la vallée, il y a un jolie petit monastère à visiter et on a une vue imprenable sur la côte et la mer Égée.

9

Non loin de la vallée des papillons, il y a deux anciennes cités antiques à visiter : Ialysos et Kamiros. J'ai décidé d'emmener Yamina à Kamiros Antique, l'entrée est de 5 Euros.

Après la visite, nous décidons d'aller manger sur la côte et nous resterons l'après-midi sur la plage à côté du restaurant pour nous détendre.

A gauche mon Gyros et à droite la mer Egée  

Ce soir là, il y a avait une soirée grecque à l'hôtel, nous avons tous dansé en rondes sur des musiques traditionnelles. J'ai trouvé ça très sympa même le moment où les danseurs ont insisté pour me faire monter sur une table pour danser avec une danseuse grecque.

10

A cet endroit, les 7 sources alimentent un ruisseau qui traverse un tunnel et forme un joli lac à la sortie. Si vous aimez les sensations fortes, je vous conseille de traverser ce tunnel dans l'obscurité. Pour ma part, j'avais prévu la lampe frontale et des chaussures spéciales pour la traversée, j'ai bien aimé cette expérience et le lac est joli à la sortie.

L'après-midi, j'ai hésité à aller au bout de l'île pour voir la pointe où les deux mers se rejoignent mais je n'ai pas eu le courage de faire la route toute seule, aussi je suis retournée à Tsambika beach car j'avais beaucoup aimé cet endroit. L'homme qui loue les parasols m'a reconnu avec ma tentative ratée pour marchander le prix du transat, il me proposa même de m'accompagner sur la pointe sud de l'île mais j'ai refusé poliment.

En rentrant, j'ai été faire un petit tour à l'Acropole de Rhodes dont l'entrée et gratuite mais qui ressemble plus à un parc public. Le site se compose d'un stade et d'un ancien théâtre.

11

J'ai bien aimé mon séjour sur l'île de Rhodes, il est facile d'en faire le tour en une semaine en voiture et avec un seul plein d'essence. Faites quand même attention aux chèvres qui se baladent en liberté sur l'île et qui ne traversent pas toujours dans les clous ^^

J'ai préféré les plages de sable du côté méditerranéen par rapport à celles du côté de la mer Egée qui sont en majorité des plages de galets, de plus, les eaux de la Méditerranée sont plus calmes.

Ce qui j'ai particulièrement aimé c'est la visite de l'île de Symi, cela m'a donné envi de visiter d'avantage de petites îles Grecques, peut-être moins connues et plus proches de la nature.

Je conseille donc à quiconque qui souhaite se détendre d'aller sur l'île de Rhodes, les grecques sont en plus très sympathiques et chaleureux.

a gauche le dernier coucher de soleil du restaurant de l'hôtel, à droite l'île de Kos vue du ciel