Par Pkess
Allemagne, Finlande, Norvège. Que du bonheur...
Juin 2011
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 28 mars 2019

•Prépare Nord Cap

Ça y est j'ai enfin créé mon blog, spécialement pour voyage futur au Cap Nord en juin. Le but est que famille et amis puissent me suivre, moi et mes amis (12 guys) dans notre voyage. 12 gars en Harley de Luxembourg au Cap Nord du 05 au 20 juin 2011. Comme on n'avait pas assez froid cet hiver exceptionnellement froid (à Luxembourg du moins) on a décidé d'affronter le grand Nord. Pour moi et le groupe, au moins 2 bonnes raisons : rouler et rouler ! Et si en plus on voit du paysage inconnu, alors que du bonheur. E si en plus c'est 'galėre' (froid, brumeux ...) alors que du pur bonheur. Bon il va falloir que je trouve des photos de nos amis 'rider' du voyage, ce qui me permettra de tester mon futur 'blog'. A plus

•Prépare voyage

J-3 semaines. Une petite réunion pour les préparatifs. Itinéraire du voyage, des visites, des bateaux dans les Fjords. Les hôtels, les campings, la tente "tipie" pour nuit belle étoile, la météo qui risque d'être humide et fraiche là haut. Mais le plus important c'était le nombre de bouteilles d'alcool par personne à emmener. Donc le max autorisé à savoir 2 bouteilles de vin et 1 d'alcool. Si j'avais pas pris du Ricard on aurait eu probablement 10 whisky et 2 vodka. Le voyage risque donc d'être arrosé au propre et figuré :-)) Voilà je vous "soule" pas plus longtemps avant le départ.

•Genèse

Au départ ils étaient 11, puis j'ai demandé au "chef du village" s'il acceptait un "jeune" avec une vieille moto. En fait il aurait préféré un vieux avec une jeune moto. Du coup, comme ma HD est de 94 avec 250.000km il a décidé de prendre une camionnette avec. Au cas ou . On a trouvé un chauffeur. On s'est retrouvé à 13. Pas top pour certains. Un s'est désisté entretemps. Donc 12.


•J 1

5 juin 2011

Départ 09h00 concession HD. Tout le monde est là bien sûr. Photos. Notre 'chef de village' Wick donne le départ. Sifflets, sirènes, Klaxons... Moteurs ! C'est partie. Ils devaient être contents les voisins de HD, un dimanche matin avant 09h00. Wick : chef de village, Christian : notre ami belge et mon co-locataire pendant le voyage, Marcel : le papa de Maxim, Paul : notre chauffeur de camionnette et photographe. Theo, Nico, Nico, Nico et Jeng nos amis luxembourgeois. Et Teun le copain hollandais de Wick qui nous rejoint plus tard sur la route. 3 Nico dans le groupe. On s'amuse déjà à crier 'Nico' à chaque arrêt, pour les voir se retourner en même temps. Aujourd'hui 05 juin, direction Mer Baltique, Travemünde près Hamburg pour embarquer vers Helsinki. Au programme juste autoroute tout le long. Nous devons récupérer Teun, le copain hollandais de Wick près de Brême entre 13 & 14h. Comme notre Chef de village a également la rigueur germanique, on a 'carburé' jusqu'à Brême. Ma vieille lady avait du mal à suivre. Résultat on a rejoint Teun plutôt entre 13h que entre 14h. A noter que nous avons roulé au sec, au soleil tout le long, malgré les mauvaises prévisions météo. Teun devient notre Road Captain. Il a fait la Norvège une dizaine de fois. Il m'a montré hier soir des photos de montagnes qu'on va traverser ... Particularité, il roule en side-car Zeus. Allez voir sur le net. On aime ou pas, mais dès qu'on s'arrête les gens sont plus intrigués par sa machine que par nos HD. Et ce monsieur a plus d'un million de km à son actif en motos dont Harley. Respect ! On arrive à Travemünde pour resto sur terrasse. On fête l'anniversaire de Nico, gâteau, vodka ... Puis embarquement sur le 'Finlady' vers 23h pour 29h00 de traversée, soit 2 nuits. On prend nos cabines, douches, puis derniers verres au bar et une bonne nuit.


•J 2

6 juin 2011

Réveil en mer, ciel bleu, soleil. Je ne vois que des éolienne en mer de ma cabine et une petite île au loin. Mer calme, rien ne bouge. Parfait. Wick a encore bien organisé le tout, même le temps est parfait ! La chaine tv du bateau indique que nous avons parcouru 101km à 08h. Reste 522km à 24noeuds. Le rapport indique que nous arrivons demain à 07h30, que notre direction est Nord, Nord est. Décalage horaire sur le bateau de +1h. Et avec Finlande +2h. Voilà, pas possible d'avoir de WiFi ici. J'ai faim, petit déj. On cri encore une fois eh Nico ! Ça marche à tous les coups. Tiens certains ont mal aux cheveux ! Discussions ce matin sur la vitesse du bateau, en fonction de nos infos locales. On arrive d'après nos calculs entre 9 et 50km/h !?!?! Finalement on arrive à la conclusion qu'on avance ! Bon finalement c'est 44km/h. Déjeuner sur le pont au soleil. Plutôt grand apéro avec le pastis des uns, le vin des autres. Après-midi, farniente, terrasse, sieste. Apéro, diner. Marcel nous a donné un kit de survie spécial 'Nordkapp' : sifflet, pansement, bonbon et capote. Fallait qu'il en mette une sur sa tête. Ambiance au resto ! Alors là j'adore. 23h30 heure locale, 180 km du port Helsinki et fait toujours pas nuit. Je vois toujours défiler la mer du hublot. Météo de la semaine, beau et plus de 20 degrés. On le verra ce soleil de minuit !

•J 3

7 juin 2011

06h30. Enfin vu sur 'terre'. Des petits îlots. Soleil et ciel superbe. Soleil déjà haut dans le ciel. Certains vont encore avoir mal aux cheveux ce matin ! Aujourd'hui direction ... Oulu. ... Comme moi, vous n'avez jamais entendu ! 610km de Helsinki direction Nord. A force d'attendre que le bateau arrive à quai et de me dire que ça ne servais à rien de faire la queue pour aller au garage de nos motos, je suis arrivé en retard et les gars se sont occupés de désateler ma moto avant. Super. Et ils m'ont même aider à fixer ma peluche sur mes bagages, un renne que j'avais acheté sur le bateau. Cool les gars. Nous voilà en route pour Oulu. Sympa comme nom et simple surtout, car si vous aviez vu les noms sur les panneaux tout au long de la journée. Du genre imprononçable avec plus de consonnes que de voyelles. T'imagines un Scrabble gagnant à tous les coups ou un 'des chiffres et des lettres' : consonne, consonne, consonne, consonne, et l'autre qui prend une voyelle (zut, l'autre débile qui prend une voyelle, mais qu'est ce que je faire comme mot maintenant ?). Une station service, un 'hé Nico ... La route, que du bonheur nationales ou départementales superbes, et le tout sous un soleil du sud ! Belles petites maisons en bois de couleurs partout. Routes bordées de pins ou autres grands arbres (j'y connait rien en arbres). Longues lignes droites, on se serait cru dans les Landes ou au Canada pour d'autres. Mêmes routes, même cadre, même soleil. Arrêt pique-nique, les avantages de la camionnette avec nous. Pique-nique au bord d'un lac. Nous avons longés des quantités de lac, étangs rivières. Que du bonheur pendant 600km. J'oubliais... Ici beaucoup de travaux sur les routes, donc beaucoup de feux rouges pour passage une voie. Figurez vous qu'ils mettent des 'minettes' aux feux rouges pour faire la circulation. T'imagines ça en France, y-a pas un type qui repartirai au feux vert. Donc voilà notre journée. Pas de problème, pas de casse, tout roule. On a croisé nos premiers Rennes sur le bord de la route. Paisibles pas farouches. Notre hôtel ce soir 'Natur Hotel' dans un étang, du moins nos terrasse sont dedans. C'est encore du 'grand choix' de notre chef de village Wick. Demain direction kaamaren +/- 600km encore. Donc on passe le cercle polaire près Romanemi (et si c'est comme aujourd'hui en chemise ou Tshirt) et 'atterir' via Ivalo en Laponie. Donc après les 'lapines' des chantiers routiers, on attaque les lapones. Kaamaren près grand lac, frontière russe. Demain p'tit déj 07h00 et départ 08h00.

•J 4

7 juin 2011

La nuit n'existe plus. A 01h00 du matin toujours jour, comme vers 20h00 en été à la maison. Nettoyage des motos, chargement, grand p'tit déj. et en route. J'en entend déjà qui rigolent. Oui, des HD ça roule toujours propre. Soleil déjà haut à 08h00 et température agréable. Encore une belle journée, ciel bleu, magnifique. On continue à monter vers NordCapp. Paysage change. Sapins et arbres plus petits (ce sont des boulots finalement). Routes toujours superbes, bien droites, 100km/h, ça nous permet de bien avancer. Toujours des lacs, des étangs des rivières. Un peu plus de Rennes sur la route. On doit stopper quelques fois pour les laisser passer. Petit délire en route, sur piste d'aviation. Nos 10 motos avançant en ligne, roulant sans casque vers notre photographe allongé sur la route pour nous prendre en photo. Le résultat sera superbe et surement dans le Book plus tard. Passage du cercle polaire 'Artic Circle' avant midi. Alors là grandiose. Wick, Marcel et Theo en caleçon, bottes (Wick très chic avec gants en plus) qui traversent la route pour photos sous panneau Artic Circle. Automobilistes amusés, surpris ... Ils m'ont pris de court. J'avais dit, demain au cap nord, tous en caleçon pour photos. Température au cercle 25 degrés. Et qu'est ce qu'on fait au cercle polaire à +25 degrés : on mange des Eskimo ! Sur la route par la suite 30. Route toujours superbe, toujours des rennes magnifiques. Encore une petite blague aux Nico à une pompe. Pic-nic au bord d'un lac. Ça sent bon le sapin partout. Puis le ciel s'assombri, orage en vue. Tenue de pluie ou pas. Pas finalement. Ça commence à sentir la pluie, pas bon. Finalement pas de pluie mais route trempée pour première fois depuis départ. Traversé de la Finlande sans pratiquement traverser un village ou une ville. On peut rouler des dizaines de km sans croiser une voiture. Que des bois, des Rennes, et de temps en temps une jolie maison isolée en bois coloré. Je trouve les gens un peu froid et renfermés ici. En même temps, ils vivent isolés. Arrivé camping. Toujours pas de wifi, et aucun réseau. A bord d'une rivière, sauvage, perdu, nature. Le ciel s'éclairci de nouveau. Super pour demain. Voyage génial surtout avec cette météo qui nous suit. Entretemps en discutant avec la propriétaire des lieux, pluie demain pour nous au nord. Elle m'expliquait également que la végétation va disparaître pour laisser place à une toundra suite aux conditions extrêmes hivernales : moins 35 degrés, sans soleil et nuit 20h sur 24. Que le paysage valait le coup. Demain Norvège et NordCapp. Espère pouvoir enfin 'poster' ma littérature à l'hôtel demain.

•J 5

9 Juin 2011

Nettoyage motos, chargement motos. Rituel, malgré temps gris. Mais il ne pleut pas. On a perdu au moins 20 degrés depuis hier. Frais et humide. BBQ au p'tit déj pour bacon. Christian, mon co-locataire cette nuit m'a dit que je ronflais fort. Ah bon ! C'est le départ, Klaxons, sirènes et c'est parti pour 250km vers l'hôtel à Komoyvear, près NordKapp. On déposera les bagages avant d'y aller. Route mouillée mais pas de pluie. On arrive en Norvège après 1/2 heure de route. Station service. On fait le plein. L'habituel 'eh Nico'. Le pompiste parait tellement sympa, normal, par rapport aux finlandais. Plus civilisé. On croise un français à vélo qui rejoint le CapNord également. 4 mois de voyage. Il est parti depuis 6 semaines. Il avait l'air épuisé. Je parle avec Nico de 'Norway' et lui dit que ça vient probablement de 'route du Nord'. Je lui demande 'et Finlande à ton avis !'. Il me dit que comme il y a des finlandais là bas, ça s'appelle Finlande. Merci Nico ! On continue et là toujours plus de rennes sur la route. Un a traversé entre 2 motos. Chaud ! Chez nous c'est attention chute de pierres, ici ça devrait être attention chutes de Rennes. Très vite on longe un magnifique Fjord pendant pratiquement les 150km restants. Un peu comme la corniche de st Maxime vers Nice ou encore la route entre Split et Dubrovnik, mais le tout en plus froid. De la neige le long de la route par plaques. La température descend encore. Prochain arrêt je m'équipe vraiment. Après que du bonheur, au chaud. Pour résumer notre 1er partie du voyage et la route aujourd'hui : Magnificent, Huge, Terrific, Great. Plein les yeux, plein le nez et plein les oreilles (ça c'est le son HD). Arrivée à l'hôtel, dans petit village de pêcheurs, crique dans un Fjord. Vue magnifique sur la crique et le petit port. Maisons toujours en bois, colorés. On décharge et départ pour le grand NordKapp. 25 km de montagne avec plaques et murs de neige partout. Encore plus froid, plus de vent du brouillard à couper et finalement on arrive au péage. On me dit gentillement parking à gauche à 50 m, sauf que t'y vois pas à 20 m. On se gare et là la grande surprise du chef de village. Déguisements de viking pour tous avant d'aller au globe du Cap. Et nous voilà tous en viking. Tous les touristes et les cars nous voulaient en photos. Je pense même que certains s'imaginaient qu'on faisait parti d'une attraction touristique. Résultat, on a eu un mal fou à se faire notre photo de groupe. Wick nous demande de remettre le déguisement pour resto ce soir. Ouille ! Voilà pour aujourd'hui. Suis super content d'avoir enfin un réseau ici. Demain on commence à redescendre tranquillement vers Gildetun pour 365 km et d'autres paysages.

•J 6

10 juin 2011

J'oubliais un détail hier sur le paysage. Effectivement la végétation a pratiquement disparue. Que des rocks et un peu d'herbe par endroit. Parfois plus rien du tout. Les 200 derniers km, les arbres sont devenus tout petits et ont disparus. J'en profite aussi pour rendre hommage à notre très cher ami Joss. 1 minute de silence ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

Et c'est reparti. Nettoyage des motos, chargement des motos, p'tit déj. C'était départ 09h00, mais à nos âges (surtout le leur !) on a décolé à 08h30. Démarrage, Klaxons, sirènes et c'est parti. On repasse par la route qui longe le Fjord. Tunnel impressionnant pour quitter le Cap. En fait c'est une île, donc grand tunnel de 7km qui descend sous la mer. Assez impressionnant car on descend vraiment pendant un moment pour remonter assez fort. On passe quelques petits tunnels, qui ont tous la particularité de produire un son à l'entrée et sortie pour éviter que les rennes y entrent (vous vous rappelez 'attention chutes de rennes !'). En même temps ici le Renne est roi ! :-)) On longe le Fjord au sec, un peu gris mais température agréable. On s'arrête à un 'séchage de poisson'. Une grande étendue de poisson au séchage, la tête d'un côté, le corps de l'autre. Qui a dit et le queue ? Je me demande ce qu'ils font de la tête séchée d'ailleurs. Puis on entame la partie montagneuse. Magique. Neige, rivières, cascades, torrents... Pas de végétation. Grandiose. Une station, un plein. 'eh Nico'... Puis phénomène exceptionnel depuis Helsinki, on rentre dans un ville. La première depuis dimanche. Une église, un supermarché, des enfants, des gens même. Ouah ! On s'arréte, pause déjeuner. La ville c'est Alta. On redémarre. On continue de croiser les rennes, encore et encore. D'ailleurs à ce propos, gastronomie norvégienne et finlandaise, même combat. Je pense que partout ou on passe ils doivent être ravis de nous proposer leurs spécialités : saumon, rennes. Parfois ils changent c'est un soir Saumon, Renne et un soir Renne, Saumon. Donc pour moi personnellement c'est un soir saumon, un soir rennes. On fait tellement attention de ne pas les écraser et ils atterrissent dans nos assiettes tous les soirs. Vivement un bon filet de bœuf quand je rentre ! Le paysage entre Alta et notre hôtel est fantastique. Surtout que entretemps le soleil cogne à nouveau. Donc 150km dans les Fjords (où le Fjord, ça doit être le même). Une route qui longe la mer avec d'un côté les montagnes enneigées et le Fjord de l'autre. Et une température estivale et un ciel magnifique. Puis arrivés à l'hôtel. Dans la montagne avec des chalets encore dans la neige et une terrasse donnant sur le Fjord et ses îles. Le soleil sur la neige... Chambres donnant également sur la mer. On ne s'en lasse pas ! Apéro sur terrasse avec Jamon d'Espagne ramené par Marcel je pense. On découpe tous un peu de ce jambon avec quelques bières locales. Diner. Choix entre ... et ... Quoi ? Y-en a qui suivent pas ... puis digestifs, toujours sur la terrasse. A j'oubliai : ici il y a les rennes et les TROLLES. Tout le monde en a entendu parler. Ici, à l'hôtel, il y a une tradition norvégienne. Il y a un emplacement pour les totems à TROLLES. J'en ai fait un moi même. Vous érigez une stelle en cailloux plus ou moins grosse, plus ou moins haute, en équilibre. C'est sensé porter chance. Et l'inverse à celui qui le détruit exprès... n'est ce pas Paul !?!? Voilà pour aujourd'hui. Demain direction Harstad pour environ 430 km de pur bonheur. Je voudrais saluer André qui n'a pu se joindre à nous et lui souhaiter que du bon. On pense à toi Fieux ! Je sais par Marcel que tu nous suis par le blog. Je voudrais saluer également Christiane, l'épouse du Chef de village, qui s'est cassée le bras cette semaine. Bon courage. Voilà pour aujourd'hui. Pas possible de poster d'ici, pas de WiFi. Pour demain.

•J 7

11 juin 2011

Départ 08h00 et p'tit déj. sur la route dans un coin exceptionnel dans Fjord. Mais avant, nettoyage motos, chargement motos ... Comme d'hab. Soleil, ciel bleu, fantastique. Départ, Klaxons, sirènes ... Très vite 1er arrêt sur la route pour p'tit déj. On déplace les bancs et table du parking. Théo, notre chef 'eau chaude' la prépare. Les uns café, les autres soupe. Même des honey pops, des coco pops, des frosties et autres trucs de gosses. On reprend la route. Encore grandiose. Que la mer, les îles, la montagne. Vous saviez que la Norvège recense près de 75000 îles ? La route toujours entre montagne et mer, Fjords. Vu la fonte des neiges avec nos températures estivales, une multitude de cascades plus ou moins grandes, larges ou longues. Toujours la mer, les montagnes, la neige le tout par des températures estivales. Arrêt sur parking pour café. Rien d'original, sauf que cette fois c'est dans un tipie indien avec grande bouilloire de café dans feu ouvert (comme au temps du Far West). On reprend la route. Pratiquement pas de Rennes aujourd'hui. Ils les ont tous mangé ici ? Le paysage change. Les arbres reviennent, plus grands. On entre un peu plus dans les terres. La mer fait place aux rivières, aux torrents, aux rapides ! Finalement ce pourrait être les Vosges ou la Forêt noire, en plein été. Plus de feuillus que de sapins. On traverse également plus de villages. On croise plus de gens qui nous saluent généralement ou nous prennent en photos. Vous pouvez pas vous imaginer comme ces routes sont magiques. Teun me disait (qui a fait la Norvège une dizaine de fois) que si tu roule en Norvège une fois, tu y reviendras. Je pense qu'il a raison. C'est à refaire. Et en plus on le fait dans des conditions fantastiques côté météo. Bon faut que je termine l'article avant la nuit :-)) Pic-nic traditionnel en route. Théo nous prépare l'eau chaude pour les soupes. On s'est arrêtés au bord d'une grande rivière. Un petit coup de 'hé Nico'... Puis on arrive à destination, Harstad. Une ville, une vrai, la civilisation. Hôtel moderne en bord de mer. Tv, minibar, wifi. Du grand luxe ! On n'avait plus l'habitude. Bonne nouvelle également au resto. Pas de Renne et de saumon. Demain, départ 06h30. On doit prendre un ferry pour traverser de Moskenes â Bodo. Mosanes se trouve sur un ensemble d'îles reliées par des ponts, tunnel, formant une grande presquîle en face de la Norvège. Pour retourner sur le 'continent' norvégien, 4h00 de traversée. Beaucoup de routes de montagnes demain. Donc de bonnes surprises encore.

•J 8

12 juin 2011

Là c'est tôt. 06h30 sans même un café. Vivement l'arrêt sur le bord de la route. Nous devons prendre le ferry à 14h00, donc arriver vers 13h00 au plus tard. Avant 330 km de routes entre Fjords, lacs et montagnes. On prévoit donc une vitesse de croisière assez faible en montagne. Donc nettoyage, chargement, départ, Klaxons, sirènes. Tout le monde dort, tant pis. Hier c'était samedi soir et imaginez un samedi soir avec les jeunes dans une ville, surtout s'il ne fait jamais nuit ! toute la nuit, passages en trombe, klaxons, grandes discussions filles, garçons... Vous venez de vous coucher les jeunes ... Nous on se lève ! Nous voilà de nouveau sur la route. Ciel fantastique, soleil permanent. Ici plus de Renne du tout. Des moutons, des buffles. On longe à nouveau les fjords, on ne s'en lasse pas. On monte en altitude et là on longe de grands lacs. Petit déj dans village de pêcheurs à nouveau dans fjord. Un p'tit : 'eh Nico' avant de reprendre la route. Cette fois comme on descend sur archipel d'une multitude d'îles, beaucoup de tunnel pour passer d'une à l'autre. Et là autant la température extérieure est agréable, autant on se les gèle dans les tunnels. Comme les routes de montagnes ne sont pas si mauvaises que ça, on est largement en avance. On peut du coup visiter un autre village typique. Petites maisons de bois de couleurs au bord de la mer sur pilotis (les maisons, pas la mer !). Petites résidences secondaires probablement, les pieds dans l'eau. Au programme pour ces gens, pêche, kayak ou canoé, relax. Puis arrivée à l'embarcadère avec un peu de bruit, Klaxons, sirènes. Les touristes nous prennent en photos comme d'habitude. On discutent de nos motos, de notre voyage. On embarque pour près de 3h30 de traversée. Une petite sieste pour la plupart d'entre nous. On commence à fatiguer un peu. Jusque maintenant près de 3.500 km parcourus. Et ces nuits en plein jour ! Moi je commence à adorer de pouvoir regarder dehors la nuit comme en plein jour et de n'avoir jamais envie de me coucher. On arrive à Bodo. Bof. Vrai ville en béton, normale, moderne. On a plus l'habitude depuis 1 semaine. On aimait bien ses petites ou grandes maisons de bois au bord des routes ou dans les villages. Un grand hôtel moderne pour la nuit. Très bien. Demain c'est camping nature et ça sera pas mal pour retourner au 'dépaysement' total. On dine et toujours pas de vin potable. J'en prend un verre quand même, mais pire encore que ceux de la veille. Ici à part la bière, rien. Demain on débouchera nos bouteilles au camping. Comme disait ce soir un de nos amis, dont je tairais le nom, ça fait une semaine sans ma femme. Ça fait long. Dès que je rentre je me 'taperais' bien une ... bonne vrai bouteille de vin ! Voilà pour la ballade du jour. Plein les yeux, plein la tête encore. Demain c'est direction Rossvoll avec 2 petites traversées en ferries. Je regarde par la fenêtre. Le ciel devient tout noir. Orage passagé ? J'espère. On s'habituer au beau temps.

•J 9

13 juin 2011

Réveil 06h30. Lavage moto, chargement moto. P'tit déj. Depuis qu'on est en Norvège cure de désintox. À part la bière et le vin en bouteille en carton (qualité 'supérieure locale') rien ! Alors je bois rien, et même de l'eau. Départ, Klaxons, sirènes... Pendant le p'tit déj. Pluie. Ça valait le coup de passer 1/2 heure à nettoyer ce mâtin. On prend la route sous la pluie. Fait froid. On ne roule plus en Tshirt ou chemise. Pluie, froid, brouillard. Routes de montagnes. Ça devient galère. Cette fois ci on est content de passer les tunnels, seuls endroits au sec. 1er ferry, 15 mn pour passer de l'autre côté du Fjord. Routes sinueuses, pluie, brouillard, froid. C'est la vrai Norvège. Encore des Fjords, des lacs, des rivières. Plus du tout de Renne. Végétation normale. Comme chez nous, ou chez vous ! On voit un glacier très spécial. Un glacier vois connaissez. Mais celui-là est totalement bleu. Magnifique. On croise maintenant sur la route un bouc qui a du mal à saisir la notion de priorité. On s'arrête, lui aussi. On démarre, lui aussi. On s'arrête à nouveau, il cavale mais dans notre direction. Pas bon. On ralenti, lui aussi. On accélère, lui aussi. Bon tu dégages ! finalement il s'enfuit. Puis je remarque que ici il y des clôtures pour la 1er fois. Des moutons et des vaches. On est vraiment comme chez nous. J'entend chez nous dans le nord vu la température. Mais toujours des Fjords, des lacs partout. Et malheureusement toujours la pluie. On reprend un ferry pour traverser un Fjord. Cette fois une heure de traversée. On prend déjeuner. Le temps parait plus clément. Sur ce bateau on passe à nouveau le 'cercle polaire'. Mais personne pour faire des conneries. Fait trop froid (voir J4 pour les détails du passage des conneries à l'aller). Ensuite la pluie redouble sur le reste du trajet. Ça tombe bien. Montagne, virages. Vues toujours superbes, mais dans ces conditions, c'est plutôt 'concentré' sur la route. Heureusement des tunnels pour rouler au sec. Quelques arrêts photos sur vues magnifiques. Puis arrivé au camping. Petites maisonnettes an bois. On s'installe. Apéro. Diner. Blagues diverses, hein Nico ! Mais cette fois ci du vin, du vrai. Celui qu'on a ramené de chez nous : Espagnol, bordeaux, Bourgogne, Pinot... Du bonheur. En fait ici, s'ils n'aiment pas le vin c'est probablement du fait qu'ils ne servent que des vins dans bouteilles en carton, donc de qualité !?!?!? Voilà pour aujourd'hui. Demain météo clémente. Encore de la chance. Pour info, notre temps gris, humide et froid aujourd'hui, est plus normal que le soleil que nous avons eu jusqu'à présent. Imaginez que je suis plus bronzé qu'après une semaine en Andalousie ... Voilà pour aujourd'hui. That's all Folks J'oubliai. Le side car de notre Road Captain est surnommé 'Condom Express'. Nos amis hollandais lui ont fabriqué un grand autocollant blanc, Croix rouge au milieu et indiquant que notre groupe (dont adresse 'www.NordCapp.n.com) était sponsorisé par Durex. Ça faisait suite aux capotes fixées sur son side car un matin sur ses poignées, son pot d'échappement.

•J 10

14 juin 2011

Il fait beau, ciel bleu. Génial. Encore de la chance. On nettoie, on charge. Départ, klaxons, sirènes. On attaque la montagne. Heureusement qu'il ne pleut pas. Belles vues. Rivières, torrents, lacs. Pratiquement pas de maison, pas de village pendant longtemps. Route en mauvais état par endroit, des trous, des bosses, des zones de travaux, du gravier, des cailloux. Bref doucement. Une centaine de kilomètres de montagne. Puis on fait halte à la 'frontière' entre nord et sud Norvège. Café. Souvenirs. Beaucoup de maisons en Norvège avec toit recouvert de mousses et herbe, pour isolation. En même temps, ça doit pas être évident de tondre là haut :-)) On reprend la route, on descend de la montagne. Route plus grande, plus de vie et on longe lacs et rivières encore. On s'arrête encore en route, fatigue je commençais à m'endormir, malgré les virages. A l'arrêt beaucoup d'entre nous avait ce coup de fatigue aussi. Avant d'arriver au camping ici, un grand coup de frayeur. En voyage il y en a toujours un ! un camion éclate un pneu en contre-sens juste en arrivant sur notre convoi. Impressionnant, grosse fumée et des débris qui volent partout dans notre direction. Je baisse la tête sur le réservoir en espérant que le groupe ne freine pas devant. Les débris volent partout au dessus, sur les côtés. Quand je relève la tête, je regarde dans mes rétros. Apparemment on est tous 'épargné'. On s'arrête plus loin pour mettre les vêtements de pluie. La pluie menace. Finalement Christian a reçu un débris sur le carénage et Théo sur une jambe. Heureusement, des petits. On a vraiment eu de la chance. Merci mon Dieu. On est maintenant dans des petites maisonnettes dans un camping à Steinkjer c'est quelque part en Norvège :-)) Ce soir on se fait Fondue savoyarde, avec du vrai vin encore. Non j'y vais c'est apéro maintenant.

•J 11

15 juin 2011

Fondue bien arrosée hier soir. Je me suis endormi sur le canapé, habillé, jusqu'au matin. A moins j'ai bien dormi. Avantage pas besoin de m'habiller. Pour une fois pas nettoyage motos, toujours propres, chargement, p'tit déj. Ciel gris noir, menaçant. Frais, pas plus de 10 degrés. On s'habille pluie, vêtements chauds et c'est parti. Pas de klaxons, pas de sirènes ce matin. Tout le monde un peu mal aux cheveux peut-être !? A peine partis, la pluie arrive et nous accompagne, plus ou moins violente une bonne partie de la journée. Ah, ça nous change des 30 degrés la semaine dernière ! Fini la chemise et la conduite relaxe à prendre des photos, filmer les collègues en roulant et admirer le paysage. Aujourd'hui c'était routes de montagnes, lacs et fjords mais plus concentrés sur la route, vraiment mauvaise par endroits. Que du bonheur de rentrer dans certains tunnels assez longs, assez chauds cette fois pour se réchauffer les pieds (les miens étaient trempés et gelés très vite). D'ailleurs les fjords sous la pluie, un peu moins magique ! On s'est retrouvé à faire du 'off road' pendant quelques km, pour chercher un resto bar que nous n'avons jamais trouvé. Avec une moto chargée a bloc à plus de 500kg, dans les cailloux, graviers, chemins de terre... Sport ! Finalement on s'arrête au milieu de nulle part et on se fait un café avec le matériel de la camionnette. Ça réchauffe un peu. Jusqu'à présent les paysages ressemblent aux nôtres chez nous. Rien de particulier. Ensuite on attaque une montagne et on arrive d'en haut sur un fjord et en plus sans la pluie, avec plus de clarté. Ça redevient magique ! Arrêt, photos. Puis on descend de la montagne (non pas à cheval, en HD) pour rejoindre un ferry. Et là le soleil fait son apparition, enfin. Ça se réchauffe enfin. On est passé de 12 à 16 degrés, et en moto ça fait toute la différence. Nous voilà maintenant à Kristiansund, encore un peu plus au sud. Demain au programme, des routes magnifiques, il paraît, avec des paysages grandioses. Et en plus, la météo prévoit que du beau ! On est béni des Dieux. Donc nettoyage motos, c'est sûr. Message de André de chez lui : Marc vous fait un clin d'oeil, Christiane un bras d'honneur ... Marc n'a pu venir car problèmes aux yeux, Christiane s'est cassée le bras la semaine dernière... Et André, que du bonheur pour toi ! Merci à tous ceux qui nous suivent pour vos messages sympas. Voilà pour aujourd'hui. PS : je sais pas ce qu'on mange ce soir, mais plus de Renne et de Saumon !

•J 12

16 juin 2011

Déjà le douzième jour. Nom de Zeus ! Clin d'oeil aux machines de Teun et de ses amis. Avant de commencer cette journée un petit résumé de notre soirée hier. Installation de tables à l'extérieur du Motel. Des amis norvégiens de Teun en Side-car Zeus donc, nous rejoignent pour un BBQ. Marcel et Wick préparent les salades, d'autres la grande table, nous l'apéro :-)) au diner viande et steak de baleines. J'ai adoré. Comme un steak tendre. Ensuite notre chef de village met la musique de sa moto et ambiance dans le Motel. Les uns après les autres, certains clients nous rendent visite. Des motards d'Angoulème et Bordeaux qui font le NordCapp dans l'autre sens (Norvège puis Finlande), des ados, des ouvriers polonais d'un chantier. Bref ambiance ! Pour la petite histoire, la batterie de Wick était vide ! Voilà on a bien rigolé. Un ou deux eh Nico ! Puis une petite blague au Trike de Christian. Il me fait toujours penser à Mickey Mouse (son Trike, pas lui !). j'ai demandé des autocollants blanc pour découper 'MICKEY MOUSE' et coller le tout derrière son Trike. Je me suis amusé à ça en pleine nuit ... Pour ceux qui ne suivent pas, fait jamais nuit ici en été. Il cherche toujours qui lui a fait ça. E bien c'est moi m'sieur ! Voilà on attaque la journée. Ciel bleu, soleil éclatant. Ça vous met déjà en forme. Surtout que cette journée s'annonce très spéciale en paysages. Encore plus magique que les jours précédents. Je pensais avoir vu tout ce qu'il fallait voir en Norvège, et bien non. Aujourd'hui, plus que magique. Donc, comme d'habitude, nettoyage, chargement. Départ, klaxons sirènes et tout et tout. Ça commence fort, on longe la mer jonchées d'îlots ou de gros rochers remplis de mousses diverses et peuplés d'oiseaux. Mer calme, d'un bleu azur, magnifique. On passe d'îlots en îlots par des ponts plus déments les uns que les autres du point de vue architectural, ou par des tunnels, plutôt moins sympas, froids, humides. 1er ferry pour traverser un petit bout de fjord. La on attaque la montagne, la vraie. Donc que du bonheur que le temps soit sec. A partir de là c'est les gorges du Verdon mais avec la route en bas et vous roulez dans les gorges. De la neige partout, des congères partout, mais il ne fait pas froid. Ensuite on attaque une route serpentant, impressionnante avec des virages à épingles pour monter assez haut vers 900 m d'altitude. Cascades gigantesques en longueur pour les unes, en largeur pour les autres. Quand je reverrais les cascades des Vosges, ça va faire tout petit ... On s'arrête sur point de vue pour photos. Car de japonais qui nous ont tous flashés plus que la montagne. Hello, photos with you sir ? Konichiwa, arigato, courbettes ... On redémarre avec Klaxons, sirènes (ça faisait longtemps...) et on continue de monter. De la neige sur les côtés, des congères. Des lacs, des torrents encore. Et cette eau si claire partout. Sauvage, naturel, beau. On prend 2em ferry. La croisière s'amuse ! On continue de grimper dans les montagnes. Là, pour la première fois, beaucoup plus de trafic. Des camping car partout. Des bus partout. Les gens sont sympas et laissent souvent passer notre convoi. Puis 3em ferry. 1 heure pour longer deux fjords. Là c'est pour moi le vrai, d'une largeur de 300m, des cascades partout, à gauche, à droite, une mer d'huile, le soleil, les mouettes qui vous accompagnent et ricanent. Arrivée à Geiranger. 2 superbes bateaux de croisières amarrés. Ici pas de port. Les bateaux jettent l'ancre et de petites embarcations amènent, ramènent les touristes. Notre hôtel se trouve en hauteur avec vue sur ce fjord, comme nos chambres. Superbe. Demain direction Gudvangen, mais toujours en 'zig zag' pour découvrir des tas de choses. D'après la météo, c'est pluie et max 5 degrés. C'est surprenant les contrastes de températures d'un jour sur l'autre. Et dire qu'on avait commencé la Finlande par 30 degrés.

•J 13

17 juin 2011

Tout d'abord, pour ceux qui m'ont demandé quel gout de poisson a la baleine, Je tiens à souligner que la baleine est un mammifère, pas un poisson. Comme une grosse vache dans l'eau. Non celle là ne mange pas d'herbe ! Petite précision sur l'hôtel hier soir. C'est le seul établissement qui proposait une vrai carte des vins, depuis qu'on est parti. Donc forcément on en profite. Des vrais bouteilles en verre. Mais quand ils l'ouvrent ... Capuchon à tourner ... Décidément ! Donc, comme d'hab., chargement. Petite variante, pas nettoyage. Temps frais, et gris. Pluie annoncée qui n'a pas tardée. Départ, sans bruit :-)) Vous avez déjà entendu des HD sans bruit ?! Aujourd'hui superbe mais assez éprouvant. Montagne, montagne et montagne. Sous la pluie et les averses. Donc fatiguant. On monte la montagne, on traverse des étendues de lacs gelés, de neige, de congères. Des milliers de virages, des centaines de virages en épingle. Prudence. Ma 'old lady' avait du mal à monter, mais se rattrapait dans les descentes. Ils ont beau se moquer d'elle, mais elle a encore une fois suivi tout le monde à son rythme. Extraordinaire, plus on montait, plus il y avait de la neige. Et à un sommet on croise les skieurs de fonds. Je m'imaginais une fois aller aux sports d'hivers dans les Vosges ou les ALpes en moto ! Donc on redescend de la montagne (pour ceux qui suivent). Et arrivés en bas, forcément fjord, donc pour couper cours, forcément ferry. Puis on remonte une montagne. J'oubliais, pas d'arbres, pas d'arbuste, rien. Des rochers, de la mousse, des lichens, de la neige, de la glace. Plus de renne (rappelez vous, ils les ont tous mangé ici :-))), mais par contre des brebis, des moutons sur la route. On redescend et hop nouveau ferry. La croisière s'amuse ! On repart encore sur la montagne sous averse. Là je dois dire je commence à saturer des routes de montagnes, de leurs virages plus ou moins serrés, de la pluie, des averses, du brouillard. Les paysages sont féerique mais sous le pluie, ça fatigue, surtout après 5000 km. On arrive enfin à nos cahutes pour la nuit. On décharge, on arrange apéro et diner. On se fait une grande table, Marcel prépare des spaghettis, de la bolognaise. Et c'est la fête ! Ici nous sommes dans un décor fantastique. Au pied des montagnes, très abruptes. Comme si vous étiez au milieu, aux pieds de falaises. Et des torrents gigantesques. Pour moi demain l'aventure se termine. Je dois rentrer. Donc direction Oslo pour 13h00 maxi pour ferry 14h00. Arrivée à Kiel 10h00 dimanche et retour vers Luxbg pour dimanche soir. Pour les autres c'est Oslo demain dans la journée, petit train historique, ville et ferry la lendemain dimanche pour retour tranquille via Allemagne en deux jours. Certains m'ont demandé pourquoi je rentrais plus tôt. 'je dois payer vos retraites moi' Et ma 'old lady' va arriver à Oslo avant vous ! Voilà pour aujourd'hui.

•J 14

18 juin 2011

Je dois rejoindre Oslo tout seul. 380km de petites routes, montagnes, longer les fjords, avant de retrouver la civilisation, Oslo. Pour arriver à 12h30, à mon rythme sous la pluie, j'ai prévu départ vers 05h30. Eh bien non, mon ami Christian me réveille à 06h30. Oups ça commence bien ! Je charge. Les copains levés m'aident à charger, on me lave le pare brise, les rétros, une barre énergétique pour la route, un jus d'orange ... Comme des mères. :-)) Puis je démarre vers 07h00. Je suis en nage, 350km en 05h30 sur routes sinueuses mouillées, c'est pas gagné. Je démarre donc, et rien ... Elle veut pas. Là c'est un signe. Elle veut pas partir des fjords. Ça lui a plu. Et je réessaye encore et encore. Rien. Il a plu toute la nuit donc Teun me dit de sécher les bougies et câbles. Je sèche, j'attends un peu, petite cigarette et hop miracle elle démarre. (non c'est pas grâce à la cigarette !) Ouf ! Au revoir aux copains, klaxon, sirène (marche plus non plus !). Et me voilà sur les routes de montagne, fjords, lacs et autres paysages fantastiques que je n'admire plus, concentré sur la route. Finalement, en dépassant la vitesse autorisé sur les quelques lignes droites je suis confortable. Rigolez pas, quand je dis dépasser la vitesse autorisée (avec ma HD qui dépasse plus le 110), c'est rouler à 100 au lieu de 80. M'arrête même pour un café. Je redémarre et explosion. Le carbu sort de son socle. Génial. Re signe, elle veut vraiment pas partir. Un peu de mécanique, je perds mon avance. Un bête boulon de support qui a lâché. Un peu de tissu pour serrage du boulot et c'est reparti. Si vous saviez le nombre de trucs provisoires que j'ai bidouillé sur cette machine ! Et qui sont toujours là. Je dis toujours aux mécanos lors des révisions : 'touchez à rien, elle tourne impeccable'. J'approche d'Oslo. Du trafic, des ralentissements, des gens partout. Pas vu ça depuis 15 jours. Arrive au bateau à 13h00 juste pour l'embarquement. Ouf ! C'est pas un bateau c'est une ville. 15 étages, plus de 1000 cabines, 3000 passagers, près de 700 véhicules. Pour ma part, 7 restos, et 7 bars ! Petite cabine avec grand hublot. Merci au chef du village d'avoir toujours pris avec hublot. Et voilà c'est parti pour 20 heures de mer. Sur le bateau il y a une 'avenue' de 163 mètres de long, 10 de haut. Ça sera mon quartier général pour la soirée. pub, resto et spectacles permanents, chanteurs, clowns, imitateurs. Ça commence à me plaire les croisières.

•J 15

19 juin 2011

Bien dormi. On amarre à 10h. Donc grasse matinée. C'est la première fois que je dors autant depuis 2 semaines. On arrive à Kiel par les plages, ce qui rend le port moins agressif. Je le dis, car j'ai toujours trouvé les ports commerciaux horribles et 'agressifs'. Temps gris clair, pas encore de pluie. Pour résumer la journée, simple. Des trombes d'eau, déluge pendant 500km. J'ai battu le record du monde de lenteur. Les premiers 360km en 06h30. Pas de visibilité, horrible. Il a des jours où on envie les gens en voiture ! Puis ciel qui se dégage sur Cologne (Köln pour les bilingues). Résultat, à la maison vers 22h00. Et il commence à faire nuit. Moi j'aimais bien les nuits au jour ! Voilà c'est fini. La bande est sur le bateau aujourd'hui, ils arrivent à Kiel demain matin direction Münster en Allemagne, puis Luxbg mardi. J'irai les accueillir à la concession mardi soir, pour mes deux blagues favorites : eh Nico ! et l'autre de tous les matins : salut les jeunes ... Et les autres ! A la fin je disais 'salut les jeunes', ils répondaient en coeur 'et les autres'. Une bande de gamins de '7 à 77 ans'. En conclusion : 10 jours de soleil et ciel bleu, 4 jours de pluie, 1 jour de déluge, 12 nuits au jour, Le cercle polaire à 31 degrés, 15 chargements, 15 déchargements, Une trentaine de stations service, une dizaine de bateaux, Mon Tour de By 96 débouché après 3500 km, bien secoué, ayant supporté des journées caniculaires, des nuits fraiches est toujours délicieux. Bon maintenant, vous n'êtes pas obligés de faire pareil pour qu'il soit bon ! Le seul Tour de By 96 au monde qui a voyagé en moto aussi longtemps. Ma bouteille de Ricard qui a fait Luxbg, Luxbg via NordCapp. Elle doit être exceptionnelle. 6200 km en tout. Parti avec 250.570, arrivé avec 256.724. Et le plus important : aucun accident, aucun incident majeur ! Les gars, je re-signe avec vous tous pour une nouvelle aventure ! Les gars : Wick notre chef de village, retraité Teun notre Road Captain (sans GPS), retraité Les 3 Nico, retraités Christian, retraité Jeng, ancien forain, gitan quoi ! :-)) Théo en activité Marcel en activité Paul, notre chauffeur, photographe. Un grand merci car c'est grâce à lui les Pic Nic, et le futur 'book' de ce trip. Et moi, futur retraité ! Voilà je ne vous saoule pas plus longtemps. Je vois que le blog a du succès auprès des familles, des amis. Je suis content que le but soit atteint. Et encore une pensée pour Joss. André, que tout aille bien. Merde comme on dit. Marc, ouvre l'œil, le bon ! Christiane soigne toi bien.

That's All Folks … !