Par Pixie
Rome, une ville chargée d'Histoire. J'y ai fait de belles découvertes culturelles et gustatives. De l'Antiquité à la Renaissance, c'est un véritable voyage dans le temps qui nous attend.
Du 10 au 13 janvier 2017
4 jours
Partager ce carnet de voyage
10
janv

Paris (Aéroport d'Orly) - Rome ( Aéroport Fiumicino ) Piazza di Spagna- Fontaine de Trévi

Ça y est c'est le départ. Il est 5h30 du matin. Le décollage n'avait lieu qu'à 7h20, mais l'excitation était là. Cela faisait très longtemps que je n'avais pas pris l'avion. J'avais réservé une nuit dans un hôtel à proximité de l'Aéroport afin d'être plus tranquille et ne pas être en retard pour l'embarquement. Après le stress du décollage, j'ai pu profiter de la magnifique vue avec les nuages en dessous. C'était tout simplement magique. Le vol aura duré un peu plus de deux heures. L'aventure commence dès la sortie de l'aéroport. Il a fallu chercher la navette qui dépose directement au centre-ville.

Dans l'avion 

Enfin, nous voilà au centre-ville de Rome. Maintenant il s'agit de chercher le restaurant choisi pour mon premier repas italien. Il s'agit de La Carbonara. Un restaurant familial ouvert en 1906. Réputé comme étant un des meilleur restaurant de Rome. Alors moi je n'ai pas été vraiment conquise. Il était à peine12h lorsque je suis arrivé et sans me saluer, le personnel me dit qu'ils ouvraient seulement à 12h30. C'était pas de chance et j'avais vraiment faim après tout le voyage. Après trente minutes d'attente, je pouvais enfin me poser pour manger. Le plat était vraiment trop salé à mon goût à cause du lard fumé et du fromage râpé. Néanmoins, je le conseille quand même car j'ai pu découvrir la véritable sauce carbonara bien différente de la recette française.

Restaurant La Carbonara
Restaurant La Carbonara

Une fois repue, il était temps de rejoindre notre hôtel afin de déposer les valises et me reposer un peu. Une véritable épreuve de survie. J'ai traversé pratiquement tout le quartier de la gare centrale, pas moyen de trouver le bon endroit. Tout se ressemblait. Après une bonne heure de recherche, j'avais trouvé le-dit hôtel. Après un repos bien mérité, il était temps de repartir.

Trinita del Monti

Il y a tant à voir. Je me suis dirigée vers la Piazza di Spagna, afin de déguster un tiramisu Pompi en admirant la Trinita del Monti. Je suis passé également par la Via delle Quattro Fontane (la rue des quatre fontaines) Et même armé de mon guide et de mes cartes, j'ai encore réussi à me perdre. Le pire c'est que je suis passé plusieurs fois devant la boutique de tiramisu et je ne la remarquais pas. Dans mon périple, je suis tombé par hasard sur le Disney Store, à croire qu'il me suit partout. Après moult péripéties, j'ai regardé autour de moi et trouvé la boutique. Comme je ne connaissais pas ces tiramisus, j'ai choisi un assortiment qui propose quatre recettes : -classique - à la fraise - à la pistache - à la noisette. C'était vraiment excellent. Je commençais à fatiguer.

La journée à été très longue. Avant de repartir vers l'hôtel, je me suis dirigé vers la Fontaine de Trévi. De nuit, elle était encore plus belle que de jour. Je me suis prêté à la tradition du jet de pièces. J'en ai lancé deux, espérant trouver mon prince charmant dans l'année.

La fontaine de Trévi
11
janv

Forum Romain - Colisée - Place d'Espagne


Après avoir avalé un petit-déjeuner italien : un cappuccino (oui je n'aime pas le café brut) avec un croissant fourré, il était temps de visiter les monuments antiques de la Capitale. Je décidais de prendre les transports en communs. Contrairement au métro parisien, à Rome il y a seulement deux lignes mais qui desservent bien les lieux touristiques. Et au moins je ne risque pas de me perdre. Je commence par la visite du forum romain. J'étais subjuguée par la beauté de chaque pierre. Dire que cela fait des siècles qu'elles tiennent debout. J'ai pris mon temps pour me balader à l'intérieur et admirer chaque édifice. Voulant jouer à l'aventurière, je suis monté tout en haut d'un des temple et un spectacle s'offrait à mes yeux. La vue était tout simplement magnifique. On pouvait voir presque toute la capitale (vous pouvez voir un panorama sur la couverture du road trip)

 Vue depuis le balcon du Musée du Capitole 

Après cette matinée sportive, je me suis dirigée vers le Colisée pour trouver un lieu où me restaurer. Cela n'a pas été une chose facile, mais mon choix s'est porté sur un petit restaurant bien sympathique et qui ne perce pas le budget : le Cafè Cafè. J'ai bien aimé la décoration de ce bistrot, moderne et décontracté avec une touche champêtre. J'ai commandé des cannellonis et un tiramisu afin de rester sur une notre italienne, mais en fin de repas j'ai pris du thé afin de mieux digérer et me réchauffer avant d'attaquer la deuxième partie de la journée.

Délicieux repas au Cafè Cafè 

L'estomac rempli, je me dirigeais vers le Colisée. J'ai toujours rêvé d'approcher de près ce monument clé de la culture italienne. Après le contrôle des sacs et armée d'un audioguide, je flânais dans le ventre du Colisée en écoutant son histoire. Malheureusement ce fût d'une courte durée. Le Colisée fermait à 15h30. Il fallait trouver de quoi m'occuper jusque ce soir.Je continuais mon chemin jusqu'aux thermes de Caracalla. Mauvaise surprise, les termes fermaient en même temps que le Colisée. J'étais très embêtée.

Je me souvenais alors que la Bocca della Verita se trouvait à proximité. Alors demi-tour et direction l'église Santa Maria in Cosmedin. Il y avait un peu de monde, mais surtout des touristes, venus tester leur vertu. La légende raconte que celui qui ne disait pas la vérité en mettant sa main dans cette bouche, le retrouverait tranchée. Alors, est ce que je suis un modèle de vertu ? Ou condamnée à avoir la main tranchée à cause de mes mensonges ?

Il était déjà 18h et je commençais à avoir faim. Pendant l'organisation de mon voyage, j'avais repéré une pizzeria non loin du Vatican : Al Giardino del Gatto e la Volpe. Direction le métro. Arrivée au restaurant vers 19h, j'ai encore connue la sympathie suprême des Italiens. Sans dire bonjour, un des employé me dit qu'ils ouvrent seulement à 19h30. Je ne pouvais pas le savoir puisque les horaires n'étaient pas indiqué. En hiver il faisait déjà bien nuit et j'avais vraiment faim. Je me suis arrêté dans un Burger King et j'ai commandé une petite frite en attendant au chaud l'ouverture du restaurant.Malgré cela, je ne regrette pas mon choix. Les pizzas sont excellentes et assez grandes pour être calé jusqu'au lendemain.


12
janv

Musée du Vatican - Basilique Saint-Pierre - Castello San'Angelo - Panthéon


Je suis resté toute la journée dans les alentours du Vatican. Après un rapide petit-déjeuner et un petit voyage dans le métro, me voilà au pied du Musée du Vatican. Comme j'avais déjà mon billet, je pouvais entrer directement sans attendre. Armée de mon audioguide je me laissais aller et écoutais chaque piste que l'audioguide pouvait offrir. Je m'attardais devant chaque œuvre d'art. Je vous partage celles que j'ai préféré. J'ai également pu admirer le fameux plafond de la chapelle Sixtine avec ses multiples peintures. Malheureusement pour des soucis de conservation, je n'ai pas pu prendre de photo, mais les souvenirs restent gravés. C'était un véritable bijou.

Alors que je venais de finir mon tour du musée, il était déjà pratiquement 14h. Comme quoi le temps passe toujours vite lorsqu'on s'amuse. Il était temps de trouver un endroit pour manger : le 200Gradi. Il s'agit d'un petit fast food qui prépare ses sandwichs avec des produits frais et il y avait du choix. C'était vraiment excellent. Bien que nous étions au mois de janvier, je voulais enrichir ma culture gastronomique italienne avec une petite glace typique. Je me suis arrêté au Old Bridge Gelateria qui proposait une large gamme de parfums. Je me suis redirigé ensuite vers le Vatican et la place Saint-Pierre. J'ai eu de la chance, quand j'y étais il n'y avait pas beaucoup de monde, alors j'ai eu du mal à me l'imaginer noire de monde, lorsque le pape apparaissait à son balcon ou pendant les cérémonies religieuses, tellement elle me semblait petite, mais magnifique.

L'intérieur était immense au contraire. Je me sentais vraiment toute petite. J'ai vu de près la magnifique Pietà de Michel-Ange et une statue de Saint-Pierre en bronze, où les fidèles et les touristes touchaient et embrassaient son pied. Je suis également descendue dans la crypte papale, où les papes se faisaient inhumer. Mais j'y suis pas resté longtemps, j'étais mal à l'aise entourée de tous ces morts. J'ai acheté pour mes deux grands-mères une petite bouteille d'eau bénite de la Basilique. La personne qui s'occupait de ça nous a même montré la sacristie, normalement fermée au public. Hélas la basilique fermait à 17h. J'aurai aimé rester plus longtemps. Je suis passé devant la Castel sant'Angelo qui était également clos. J'ai pris le bus pour rejoindre la Piazza della Rotonda. Je me suis arrêté pour visiter le Panthéon, mais je ne suis pas resté longtemps, il pleuvait et je commençais à avoir faim. Le restaurant où je voulais manger était malheureusement fermé. Je suis tombé par hasard sur une petite brasserie bien sympathique et qui faisait d'excellente pizzas mais je ne me souviens plus du nom.

13
janv

Piazza del popolo - Villa Borghese - Rome ( Aéroport Fiumicino ) - Paris (Aéroport d'Orly)

Et voilà, les vacances touchent à leur fin. C'est passé tellement vite. Pour profiter de nos derniers instants, je me suis dirigé vers la Piazza del Popolo. Mais je m'attendais à mieux. Ce n'est pas ce que je retiendrai de mon voyage. je voulais racheter du tiramisu que j'avais goûté lors de mon arrivée mais la boutique ouvrait seulement à 11h, et à cette heure-ci je serai déjà dans l'avion.

Piazza del Popolo

Je voulais visiter la villa Borghese, mais malheureusement je n'avais plus le temps, alors je suis juste passé devant. C'est là où se trouve l’Académie de France. Il est l'heure de dire au revoir à Rome et de repartir vers l'aéroport, le vol s'est un peu mieux passé que l'aller. Ce voyage fût riche culturellement. J'ai pu également redécouvrir des mets italiens qui ne sont pas du tout fait pareil en France. Ce que j'ai préféré voir, c'est bien le Musée du Vatican, avec toutes ses œuvres variées. Si j'avais pu, j'y serai resté encore un moment.