Carnet de voyage

Finlande

 avec 
L
laure33
Roadtrip du nord au sud de la Finlande, via le golfe de Botnie.
Du 25 février au 3 mars 2019
7 jours
Partager ce carnet de voyage
KM
0

Hello tout le monde ! 

Voici bientôt un an que nous avons projeté de partir dans le grand nord, en Laponie Finlandaise.

Pourquoi ce pays ?

Nous sommes tous unanime sur le fait que les aurores boréales, les lacs gelés, le peuple Sami, les chiens et rennes font rêver. Et après avoir parcouru les pays scandinaves voisins, le choix de la Finlande s'est fait naturellement.

Un point intéressant, en Finlande la monnaie est l'euro, inutile donc de faire du change avant de partir et le séjour ne sera pas ponctué par d'acrobatiques calculs pour avoir une idée du prix des choses. 😉

Organisation

Il nous a fallu 11 mois pour préparer ce voyage, nous avons commencé à nous documenter et à faire les premières recherches en avril 2018. Pour nous c'est l'inconnu, nous ne sommes jamais allé si haut sur la planète, nous n'avons jamais connu de telles températures l'hiver, nous n'avons jamais conduit sur autant de glace/neige etc. Mais les nombreuses interrogations se comblent de réponses au fils des mois. Nous avons ensuite défini les étapes à réaliser en fonction des choses à faire et à voir. Le but était de dormir chaque soirs dans une ville sympa à visiter, sans oublier que les vitesses de circulation sont allongées par les conditions climatiques et donc 350 km sera le maximum journalier que nous nous fixons.


Le doc est consultable ici : Google Doc Laponie

KM
1

Paris

Lundi matin, nous y voici ! Ça fait longtemps qu’on attend ce moment, et nous y voilà enfin ! Réveil à 5h30 pour prendre le RER B jusqu’à l’aéroport CDG. Et devinez quel est son nom ?! ELAN ! C’est un signe !


Aéroport Paris Charles de Gaulle 

Arrivés au Terminal 2D, nous passons l’enregistrement et le contrôle de sécurité sans encombre. Mais à l’embarquement tout ne se déroule pas comme prévu, une longue attente se fait ressentir alors que nous sommes déjà installés au fond du siège. Des personnes en gilet de sécurité ne cessent de faire des allées et venues dans le couloir de l’avion... Un membre d'équipage explique que notre appareil souffre d'un problème technique et ne sait combien de temps la réparation prendra. C’est après 25 minutes que nous sommes priés de descendre (sans nos bagages cabine pour accélérer les choses). L’appareil est rafistolé, nous partons avec 1h20 de retard. Ça arrive.


À bord cake aux légumes et jus de Blueberry, une entrée en la matière.

Dans le papier alu, le cake de Laure qui a passé les contrôles de sécurité par magie.


Kittilä

Nous y sommes ! Notre A321 vient d’atterrir ! L’aéroport de Kittilä ressemble davantage à une gare qu’à un aéroport international. Néanmoins, tout s’y passe bien plus vite, les valises sont récupérées dans un temps record, il n’y a plus qu’à aller affronter les réceptionnistes du comptoir Hertz pour prendre un véhicule.

À savoir : pour louer un véhicule, il est requis une carte de crédit et non de débit. Cela nous a occasionné quelques stress avant le départ. Nous n’avons finalement pas eu le contrôle de la carte, mais beaucoup de personnes se retrouvent bloquées ainsi.

Les raisons de notre redouté passage au comptoir de location, nous réservons avec une carte qui n’est pas au nom du conducteur principal (qui a moins de 25 ans) et qui n’est pas non plus la carte qui a permis de réserver la voiture via le site de Hertz (j’ai du changer le type de carte en urgence avant de partir pour éviter un obstacle supplémentaire). Alors, comment ça s’est passé ?

Nous en avons beaucoup ri. Pas de surtaxe (de plus que celle déjà prévue) et nous avons été largement surclassé. Non, pas de Volvo V40 manuelle, à la place, une énorme Volkswagen Passat STW automatique avec très peu de kilomètres. Nous n’en demandions pas tant haha. Et la dame était très sympa.

Nous obtenons deux clés avec la voiture. L'une principale et une la seconde servant à maintenir le carter d'huile moteur au chaud (pour éviter une solidification du liquide) et nous permettant de redémarrer sans encombres.

Voici donc notre joli yéti aux pneus cloutés. 😀

Les fonctionnalités sont nombreuses, il y a même Instagram sur l’écran 

Hertz Kittilä Airport

Kittila Airport, Levintie 259, 99101 Kittilä


Les premiers kilomètres nous rassurent quant à l’état des routes. Un peu verglacées, mais tout à fait praticables, d’autant plus avec l’équipement dont nous disposons.


Rovaniemi 

K-Supermarket

Première chose que nous faisons en arrivant à Rovaniemi, chercher un supermarché afin d’y faire quelques courses. Ce soir c’est repas simple. Juste à côté de l’hôtel, nous avons le K-Supermarket, c’est sur celui-ci que nous jetons notre dévolu. Le magasin est grand et plein de produits dont nous ne comprenons de quoi il s’agit. Trop drôle !

K-Supermarket Kauppatori

Lapinkävijäntie 7, 96100 Rovaniemi


Hotel Guest House Borealis

Nous voici arrivés à l’hôtel. L’extérieur n’est pas très accueillant, l’intérieur n’est pas dingue non plus, mais ça suffira pour passer la nuit. Cependant, nous découvrons le système du double fenêtrage, c’est assez curieux, mais sûrement très efficace.

Guesthouse Borealis

Asemieskatu 1, 96100 Rovaniemi

On a demandé à la réceptionniste si ce soir les aurores boréales allaient pointer leur nez, et tout comme l’application « Aurore » elle nous dit qu’il y a vraiment très peu de chances d’en voir, mais nous a donné un joli spot photo au cas où. Allons se balader. 😉


Saarenkylä

Après avoir monté tant qu’on pouvait en voiture, nous nous retrouvons tout simplement en haut des pistes. (eh ouais même pas besoin de remontées mécaniques avec notre bolide haha) ça semble être l’endroit que l’hôtelière nous a recommandé, c’est une destination approximative sans réellement de nom. Bien que les aurores ne se soient pas montrées, nous avons pleinement profité du silence, du grand air et surtout de la magnifique vue sur Rovaniemi que nous offrait cette jolie piste.


00H00 — Il commence à se faire tard, demain nous aurons sûrement la plus grosse activité de notre séjour !


Rovaniemi

Mais impossible de rentrer avant de faire un tour dans le centre de Rovaniemi. La ville ne fait clairement pas rêver par son architecture, mais c’est calme, des petits bars et restaurants éclairent de leurs couleurs chaudes les rues. C’est mignon.


Cette fois il est vraiment tard, nous reprenons la voiture pour faire quelques centaines de mètres avec et rentrons dormir.

😴

KM
218
KM
218

7h30 — Débute notre première vraie journée autour d’un généreux petit déjeuner. L’emploi du temps est chargé, nous commencerons par une matinée de découverte des activités nordiques. Et c’est à 8h15 qu’une navette viendra nous récupérer à l’hôtel.


8h15 — Voici le minibus, Mika est notre chauffeur, sympa et charismatique, son accueil matinal est chaleureux !


Santa-Claus Village

Après avoir été chercher deux autres groupes dans deux hôtels différents, nous arrivons au Santa-Claus village, c’est d’ici que nous démarrons nos activités. À l’intérieur l’appel des participants se fait mais notre tour, un mystérieux accent familier se fait entendre. Notre guide s’appelle Séverin et est français ! Improbable... Mais pas tant que ça. Une grosse majorité de notre groupe est francophone. Coucou les amis.

Après un rapide petit brief quant au déroulement de l’activité, nous sommes invités à nous habiller chaudement... Chaudement par-dessus les vêtements chauds que nous portons déjà. Ah ouais..


Après avoir arboré la tenue de gendarme du grand froid, nous nous dirigeons vers les motoneiges stationnées un peu plus loin. Après un nouveau briefing à propos de la sécurité et des gestes de communication (pour signaler les arrêts, départs et dangers), nous partons à l’aventure sur notre jolie machine.


Après une première pause pour échanger sur la maîtrise de l’engin, nous en profitons aussi pour permuter conducteur et passager. Les paysages traversés sont tous superbes, le jour n'est pas encore tout à fait levé, un vrai plaisir.


Ferme de renne de Rovaniemi

Deuxième arrêt, nous arrivons à la ferme de rennes de Rovaniemi. Plein de jolis Rudolf partout ! Incroyable ! Il faut être doux et calmes pour les approcher. Beaucoup se laissent grattouiller tranquillement !


Puis c’est parti pour un tour de traîneau. La dame nous recommande de fouetter fermement l’animal, car ayant la peau dure et épaisse, il ne ressentirait rien autrement. Chose faite, notre petit Rudolf (déjà pourtant actif) a commencé à battre les records du circuit ! Plaisir et fou rire assurés.


Toujours à cette même ferme, nous prenons place dans un Kota, des abris de bois très répandu en Laponie, permettant de se réchauffer. Nous y dégustons quelques verres de jus de baies chaud et des petits gâteaux secs.

Pour anecdotes, ces kota se trouvent un peu partout en forêt ou dans les grandes étendues finlandaises ou l’état approvisionne le bois gratuitement afin de pouvoir y trouver refuge et y faire griller des saucisses.


Après un chant traditionnel et quelques histoires Same nous sommes tous grimés de deux traits de suie, représentant l’emplacement des cornes de renne qui nous pousseront sur la tête haha. Nous avons également obtenu un permis de piloter des rennes valable 5 ans.


Nous retrouvons Séverin afin de reprendre notre chemin à motoneige.


Lors d’un arrêt pour se dégourdir les jambes, la bonne idée fut de s’aventurer hors de la petite piste de neige tassée. Disparition !

C’était la dernière pause que nous faisions sur notre trajet, nous nous redirigeons maintenant vers le Santa-Claus village, notre point de départ.

Cette fois la motoneige est garée, nous avons 5 minutes de marche pour rejoindre la petite ferme de chiens de traîneaux de Bearhill.


Ferme Bearhill Husky

Lors de la préparation de ce voyage, nous avons beaucoup entendu parler de cette ferme, des exploitants ayant l’une des meilleures réputations parmi les nombreuses fermes existantes. Leur bienveillance et leur amour pour leurs chiens sont reconnus et se retrouvent dans la qualité de la balade. À conseiller.

Les molosses attelés ne sont pas des huskies sibériens, mais des croisements de husky d’Alaska. Cette race de chien obtenu par de multiples croisements présente des avantages importants pour un attelage. Ils présentent une meilleure résistance aux conditions climatiques rudes, une meilleure endurance, une vitesse élevée, etc.


Ne pouvant qu’être 2 à 3 personnes par traîneaux, nous partons nous réchauffer avec un délicieux jus de baies et petits gâteaux le temps qu’une place soit disponible.


Séverin nous explique également que les chiens mangent de la viande de phoque, riche en calories (les chiens consomment en moyenne 5000 calories par jours !)


Ça y est, notre attelage nous attend, les chiens sont, comme avant chaque départ, surexcités, aboient, tirent, grattent... Ils sont pleins d’énergie haha !

Nous n’avions pas imaginé cela aussi sportif. Il n’est pas rare de racler le traîneau sur un tronc ou de vaciller en sortie de virage. Ce sont les chiens qui donnent l’angle que va prendre l’avant du traîneau et le musher lui a des freins sous les pieds permettant de corriger l’inclinaison et la trajectoire du traîneau. Tout un art !

Il faut savoir que l’attelage va vite lorsque le sol est plat, mais lors des montées, il faut courir en poussant le traîneau pour aider les chiens, cela peut s’avérer très physique avec l’accoutrement du grand froid.

Mais l’expérience est absolument magique, tout comme les paysages traversés !


13h30 — et notre matinée découverte se termine. Une fois changé, une des guides du safari nous ramène à l’hôtel. Dans la voiture on échange et ri beaucoup avec elle. Surtout quand on lui explique que ce soir nous serons à Oulu.

Oulu ?

Elle ne semble pas comprendre le nom de la ville, on réessaye en insistant sur la prononciation. Explosion de rires.

Ohhhh Owoulouuuuuu

Ne pas prononcer cette ville avec notre accent français haha


Bon, là on s’est un peu trompé sur l’organisation, on aurait dû y aller par nos propres moyens, car même s’il est agréable de se faire balader, nous devons y retourner en voiture afin de continuer à visiter le fameux village du père Noël. Comment louper ça ?


Santa-Claus village

Il s’agit là du lieu le plus touristique et commercial que nous verrons de notre séjour. Il y a un air de Disney, un côté féerique, mélangé aux artifices hôteliers, c’est bien dosé, c’est beau, ça nous plaît !


66°32'35"

La fameuse ligne du cercle arctique de Rovaniemi. Nous ne nous souvenons plus qu’elle était symbolisée par ces gigantesques lanternes. C’est un endroit magique.


Nous visitons également la poste du père Noël, ou chaque année y arrive près de 500 000 lettres du monde entier ! L’ambiance est chaleureuse, on se croirait dans un film... De Noël.


Bon, nous commençons à avoir faim et une centaine de kilomètres nous séparent de Kemi, où nous projetons de visiter le château de glace, qui lui-même est à une centaine de kilomètres d’Oulu où nous dormirons ce soir.

On ressort donc le gros sac de sport transformé en garde-manger et attaquons le déjeuner 😊


Sur la route nous faisons connaissance avec les camions à rallonge qui doublent à plus de 80 km/h (vitesse réglementaire l’hiver) accrochez-vous, la voiture devient un parc d’attractions à elle seule.


Kemi

Arrivé à Kemi et plus précisément au snow-castle, nous pensions l’endroit davantage touristique, mais nous n’y trouvons personne. La porte du château est close, la déception est de taille. Nous en faisons le tour afin de contempler son imposante muraille. Quand nous nous retrouvons finalement de l’autre côté de la fameuse porte fermée. Nous rentrons dans le bâtiment jouxtant le château pour y obtenir pass d’entrée et renseignements. Mais personne (bien que ce soit ouvert) Obstinés que nous sommes, nous osons tirer la grande porte d’entrée, au pire on dira que nous nous sommes perdus !

La porte s’ouvre sur le magnifique intérieur aux sculptures illuminées de couleurs vives. Wôw ! Discrètement, nous commençons à y faire notre tour. Nous croisons qu’une seule personne, qui semble être la par le même hasard que nous. Plus étonnant encore, toutes les chambres sont ouvertes, nous ne nous privons pas de les visiter. Incroyable ! Les sculptures de neige et de glace sont à couper le souffle ! À l’intérieur il y fait -2 °C quand nous avions environ -9 °C à l’extérieur.



Après 20 minutes de visite, nous croisons une équipe de tournage. On fait comme si de rien était, terminons quelques photos et sortons discrètement.

On vient de visiter le château de Kemi gratuitement et sans personne, quelle chance haha

En sortant, des bouées n’attendent que d’être emportées sur les hauteurs des remparts pour se jeter dans la grande descente. C’est parti !


Après quelques minutes, nous retournons à la voiture et prévenons Teemu, notre hôte Airbnb, que nous arriverons d’ici 1h30 environ.


Sur la route nous découvrons la réflexion que peuvent avoir quelques éclairages publics sur les nuages. Un phénomène impressionnant est expliqué par le taux de glace y étant présent.



Oulu

Les routes sont de plus en plus couvertes de neige/glace, mais notre voiture fait toujours preuve d’une aisance remarquable.


Nous y voici, le GPS nous indique qu’il s’agit de cette maison. C’est énorme ! Nous nous garons devant et envoyons un SMS à Teemu.

Airbnb in a Loft house

Riekkotie 6A, 90650 Oulu


Une fois à l’intérieur, la maison est vaste et très belle, c’est impressionnant de modernisme. Notre hôte est d'un tempérament calme, nous faisons connaissance avec lui, enchaînons les sujets, quand viens celui des saunas.

Et vous avez un sauna ici ? — Toutes les maisons en Finlande ont un sauna, c’est obligatoire. (Pas dans le sens littéral)

Et est-ce une légende qu’en Finlande on se jette dans la neige en sortant du sauna ? — Bah non. Vous vous jetez dans la neige ou dans le lac. (Je vous passe son air d’incompréhension)

Comment devons-nous nous vêtir dans le sauna ? — Naked.

Un échange au bord du surréalisme.



L’heure tourne et nous pensons aller dîner en ville, c’est donc après nous avoir recommandé plusieurs restos qu’un retient notre attention, le Toripolliisi, il nous explique que le budget est raisonnable et que l’on y mange vraiment bien.

If you like fat takes the Finnish chicken breast. Enjoooy!



Toripolliisi

Le cadre est vraiment sympa, nous suivons les conseils de Teemu, tout en prenant un velouté de renne en entrée, un délice.

Toripolliisi

Rantakatu 6, 90100 Oulu


Un petit tour d’Oulu de nuit s’impose. La ville ne semble pas grande et notre resto y est en plein centre, alors profitons-en.


Toripolliisi

Cette fois il ne s’agit pas du nom du restaurant, mais celui de la place centrale d’Oulu. Cela signifie « Policier de la place » en Finnois. Cette statue a été érigée en mémoire du garde champêtre qui veillait sur ces lieux. La halle du marché au style 1900 est splendide. Et une patinoire ouverte compose cette place animée de bars, café et restaurants. C’est un chouette endroit.


Il se fait un peu tard, la journée a commencée tôt et y a été bien remplie, alors quoi de mieux que l’expérience d’un sauna pour la terminer ?

Lorsque nous rentrons, Teemu nous explique le fonctionnement du sauna et les précautions pour se rendre dehors afin de se jeter dans la neige. Énorme !

Alors installé sur les bancs chauds, une délicieuse odeur de pin se mêle à la chaleur présente. Et c’est au bout de 10 minutes d’hésitations que je me convaincs que la neige ne va pas me manger. Sorti du sauna, l’air est déjà bien plus fraîche et au moment de sortir (pieds nus) ça pique ! Puis, grand saut dans la neige. Bizarrement, ce n’est pas si froid que ça et presque agréable les dix premières secondes. Après l’instinct reprend le dessus. 😂 De retour dans le sauna, le frais reste sur la peau et se mélange lui aussi à cette chaleur dominante. C’est à ce moment qu’on comprend l’intérêt d’aller se rouler dans la neige.

Cependant, seuls les bras et jambes piquent. En sortant je me suis aperçu m’être écorché en me jetant dans la neige... Recouverte d’une plaque de glace. Je n’aurai jamais pensé à la casser avant de m’y rouler.

Mais le plaisir et le bien-être que procure le sauna sont plus importants. C’est après 1h30 et 4 sauts dans la neige que nous arrêtons pour prendre une douche et aller dormir.

En remontant, seule une faible lueur éclaire la maison, dégageant une sérénitude amplifiée par la relaxation du sauna, de quoi faire de beaux rêves.


Voici une vidéo des activités du jours

😴

KM
564
KM
564

8h50 — Réveil ! La nuit fut régénératrice. Debout, nous sortons de la chambre et n’entendons aucun bruit. J’envoie un message à Teemu pour l’informer de notre imminent départ de chez lui, et donc lui dire au revoir et le remercier. Mais il nous répond rapidement qu’il est au travail et que nous n’avons qu’à déposer les clés sur la table. La confiance est aveugle, nous ne le connaissons que depuis la veille au soir et il nous laisse seuls dans sa superbe demeure, incroyable.


Les bagages dans la voiture et la porte claquée, nous décidons d’aller faire un petit tour à pied dans les environs afin de voir s’il est possible d’approcher la rivière. Une épaisse couche de neige nous empêche clairement de sortir des chemins. Mais c’est chouette de profiter de l’air vivifiant avant de reprendre la route.


Mais avant de partir, nous repassons par le centre-ville d’Oulu afin de visiter la ville de jour. D’autant qu’il y a pas mal de petites choses à y découvrir. Halle, église, rues colorées, statues, c’est paisible. Les touristes ne semblent pas être très nombreux par ici haha.



À noter que le bouleau blanc est un des emblèmes du pays.


Oulun tuomiokirkko

La belle église jaune d’Oulu est visible de loin😉. Mais malheureusement, son entrée est fermée. Derrière se trouve une toute petite chapelle rouge assez surprenante à voir.


Hôtel de ville et des bâtiments colorés.

Marcher avec les après-ski n’est pas très pratique, mais ils restent préférables aux chaussures habituelles pour la chaleur aux pieds. 😅


Raahe

Arrêt déjeuner. Nous trouvons Raahe intéressant géographiquement pour y déjeuner. D’autant que sur Google maps, l’une des premières suggestions apparaissant, c’est une pizzeria à volonté. Mais que demander mieux ?

Cependant, la ville semble pétrifiée dans les années 1980, 1990. Les vieilles voitures et bâtiments ne font pas rêver, mais ça donne un petit côté voyage temporel à ce repas.


Pizzeria Alto Mare

À l’intérieur de la pizzeria, pas grand monde, vous vous en douterez. C’est une jeune fille qui nous accueille et nous demande dans un anglais incertain (c’est rare en Finlande) si nous prenons deux formules buffet. Exact ! Nous en avons pour 21€. On lui dit que c’est pour deux personnes, elle acquiesce. Le prix est tellement bas que nous n’en revenons pas. Super ! Au buffet, tout ce qu’il faut, des pizzas généreuses et délicieuses. Ils y mettent même du renne ! Mais c’est incroyable ! Bonne pioche.

Pizzeria Alto Mare

Kirkkokatu 35, 92100 Raahe


Nous reprenons notre chemin le ventre plein. Nous découvrons que la voiture possède un mode tout-terrain. Notre yéti break se prend donc pour un 4x4.

Sur la route nous croisons une multitude d’impressionnantes déneigeuses qui entretiennent en continu le réseau routier principal. C’est vraiment appréciable.


Himanka

Himangan kirkko

Alors qu’on cherchait une petite route pour faire un détour (et prendre plaisir à s’y perdre) cette belle église vient à apparaître le long de la route. Un arrêt est important. Mais malheureusement l’édifice est fermé, comme les 3/4 de celles que nous avons vues.


Nous ne reprenons pas l’axe principale, mais un itinéraire secondaire, la qualité du tapis neigeux est différente, mais ça roule ! Nous traversons ainsi de jolis endroits.


Un peu plus loin, nous passons vraiment à un autre type de chemins, celui qui brille tellement qu’il y est impossible de s’y tenir debout. Vous voyez ? 😂


Kokkola

Arrivés à Kokkola, capitale de l’Ostrobotnie Centrale, nous comprenons qu’il ne s’agit pas de la plus intéressante ville de notre roadtrip. Pourquoi nous y arrêtons-nous ? Haha on va vous avouer quelque chose 😅. Lors de la planification de ce voyage des mois en arrière, le nom de cette ville nous a fait rire. Alors on s’est dit qu’étant sur notre trajet, autant y passer ! Néanmoins, nous apprécions les couleurs chatoyantes et la tranquillité.



Halkokarin muistomerkki

Nous avons repéré ce point d’intérêt sur la carte, à quelques kilomètres du centre de Kokkola. Il s’agit en fait du mémorial de la bataille d’Halkokari, ayant pris fin en 1854.


Mémorial de la bataille d’Halkokari


Juste à côté du mémorial, une majestueuse étendue gelée, il s’agit de la mer de Botnie. De prime abord, nous sommes un peu hésitants à quitter la terre ferme pour déambuler sur la glace. Mais en y regardant bien, un promeneur et son chien ne semblent pas se poser de question, ils marchent tellement loin qu’ils sont à peine perceptibles à l’horizon ! Allons-y !

Finalement, nous voici à une centaine de mètres du bord, nous essayons d’écouter les bruits que font la glace, nous faisons du curling avec l’appareil photo, des glissades, nous retrouvons notre âme d’enfant.

Dodo sur la mer 

Nous reprenons l’itinéraire avec un peu de retard, mais ce soir nous dormons dans un hôtel alors les heures d’arrivée peuvent s’y faire un peu plus tard.

Et heureusement, car le soleil tire sa révérence dans de magnifiques couleurs chaudes. Un arrêt s’impose. (Plusieurs voitures ralentissent se souciant d’un potentiel ennui mécanique).


Vaasa approche et les kilomètres commencent à se faire sentir, les routes infiniment droites donnent envie de dépasser les limitations. Mais rappelons que des animaux sauvages peuvent surgir d’un sous-bois à n’importe quel moment.


Vaasa

Nous voici à Vaasa, à l’arrivée, nous ne comprenons pas trop l’entrée de l’hôtel Omena (qui se fait dans le hall de la Posti) puis aucun hôte d’accueil, juste un code reçu par SMS qui permet de passer les différentes portes et de rentrer dans notre chambre. Pas de clés, pas de personnel. Incroyable, mais pratique lors d’une arrivée tardive.


Omena Hotel Vaasa

L’intérieur est mignon, de grands coussins permettent de se poser à côté de la fenêtre, offrant une jolie vue sur la rue.

Omena Hotel Vaasa

Hovioikeudenpuistikko 23, 65100 Vaasa


Burger King

Ce soir ce n’est pas la grande cuisine, mais nous avons pour habitude de tester les fast-foods connus à l'étranger pour y trouver les différences avec ceux de France. En Finlande, la mayo est payante (pas le ketchup) et l’employé de comptoir nous l’a expliqué assez sèchement. Merci les gars. Cependant, le prix semble plus intéressant que chez nous.

Burger King

Kivihaantie 16, 65300 Vaasa


Ça fait plusieurs jours que nous sommes informés d’une potentielle tempête géomagnétique (permettant de voir de belles aurores boréales). Alors nous effectuons toutes les vérifications nécessaires, lunaison, indice KP réel, indice KP prévisionnel... De prime abord les données paraissent complexes, mais en s’y penchant bien, c’est tout simple. Il existe de nombreuses applications similaires, nous utilisons Aurore (celle présentée) et Aurora forecast (que Laure utilise sur son téléphone) le recoupement des deux permet d’obtenir les données précises sur ce que nous cherchons.


Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous décidons de nous éloigner de Vaasa. On a repéré sur la carte, une île se trouvant dans le golfe de Botnie qui semble assez retirée et accessible par la route.

Il faut savoir que la lumière se reflète énormément dans l’atmosphère en raison de l’importante concentration de glace la composant. Alors plus nous nous éloignons des villes, plus les chances d’en apercevoir s’agrandissent.


Björköby

Sur l’île nous roulons doucement en scrutant le ciel, quand soudain, une sorte de légère lueur se faire voir. Force de persuasion, nos yeux arriveraient même à voir des éléphants voler. Cependant je descends de la voiture, règle l’appareil photo au maximum de sa sensibilité et déclenche afin d’avoir le cœur net de ce qui se passe devant moi. L’écran de l’appareil me révèle une superbe traînée verte. L’émotion est si intense que des larmes de joies coulent, incontrôlables. Je tape sur le toit de la voiture pour signaler à Laure d’en sortir ! C’est incroyable ! Un rêve d’enfant !

Notre voiture arrêtée en feux de détresse dans un croisement inquiète un automobiliste passant par là (le seul humain que nous verrons de la soirée). Il fut rassuré de savoir que nous ne faisions qu’observer le ciel.


Nous ne pouvons avancer davantage en voiture, les chemins laissent place aux immenses étendues glacées du golfe de Botnie.


Le vent est terriblement froid, le visage pique, mais le spectacle auquel nous assistons est extraordinaire. Le KP 5 prend tout son sens et nous offre un moment de grâce unique.


Après 2h30 d’hypnose, nous décidons de rentrer, Laure ne parle plus beaucoup tellement elle est transie de froid. Quant à mes doigts, il devient compliqué de les mouvoir sur l’appareil.

Lors de notre passage sur une digue coincée entre deux étendues d’eau, le ciel devant nous apparaît comme embrasé, la tentation est trop forte, une petite pause s’impose.

Mais le pire n’était pas l’atmosphère apocalyptique devant moi, mais le débarquement extraterrestre se déroulant dans mon dos. Le mélange des aurores mêlées aux nuages et du décor esseulé dans lequel nous nous trouvons était presque angoissant ! Mais quelle beauté !


Vaasa

Nous voici de retour à l’hôtel, des aurores plein la tête. Quelle chance nous avons eue ! Quel bonheur d’assister à ce phénomène, pourtant si banal pour les habitants des régions septentrionales. Quelle belle planète avons-nous.

😴

KM
1141
KM
1141

9h00 — Réveil après une bonne nuit de sommeil. Mais en regardant par la fenêtre, quelque chose a changé... Tout est blanc alors qu’hier les petits tas de neige se faisaient rares. Trop cool !

Dehors la neige qui tombe est dure et gelée, ça nous fouette le visage malgré la crème grasse que nous y avons étalée. Les portes de la voiture s’ouvrent dans un craquement sourd.


Suomen vapaudenpatsas

Nous commençons notre balade par la statue de la Liberté Finlandaise. Une belle et grande statue commémorant la guerre de l’Indépendance érigée en 1938 sur la place du marché de Vaasa.


Le vent souffle de puissantes bourrasques créant de jolis tourbillons de neige. Toutefois, le phénomène est un peu moins sympa lorsqu’on se trouve sur sa trajectoire.



Vaasan taidehalli

Ce bâtiment jaune est une galerie d’art devant laquelle siège fièrement le buste d’August Alexander Levón, un industriel Finlandais, qui a notamment inventé le premier moulin à vapeur du pays.


Pyhän Kolminaisuuden kirkko

L’église de la Sainte Trinité est chouette, son style gothique, la couleur ocre et ses grands vitraux impressionnent. Malheureusement il nous était impossible d’y rentrer.


Vaasan hovioikeus

Devant nous se trouve la cour d’appel de Vaasa, elle a été fondée en 1775 ! Cela en fait la seconde plus vieille de Finlande, derrière celle de Turku.

• • •

Aujourd’hui il fait froid, vraiment froid. Nous croisons un bon nombre de voitures branchées aux bornes électriques en libre service. Cela permet de maintenir le moteur au chaud grâce à un carter d’huile chauffant. Un équipement aussi habituel ici qu’inconnu chez nous.

Notre voiture dispose de cet équipement, mais de manière autonome. Nous avons une seconde clé sur le trousseau permettant d’activer le chauffage moteur sans avoir à se prémunir d’un câble et d’un emplacement disposant d’une borne.

Il n’est bon de savoir que sans ça, l’huile se solidifie à cause du froid et le moteur peut ne pas redémarrer. Important de ne pas l’oublier.

• • •


Comme je vous le disais, le froid nous agresse littéralement. Nous sommes pourtant généreux sur la quantité de crème (nous utilisons la Cold Cream de Avène), mais une sorte de grésil aiguisé mélangé aux tourbillons de neige glacée nous pique le visage ! C’est diabolique ! Nous ne nous attardons pas trop et entamons le retour en direction de la voiture.


Et c’est en y arrivant qu’un joli ticket jaune est enroulé au balai essuie-glace. Curieux on déroule cet échantillon de parchemin et comprenons qu’il s’agit d’une amende. En effet un panneau dans un langage non maîtrisé semble indiquer que le stationnement est payant. Dommage.





K-Supermarket

Ce midi c’est tartines, nous trouvons notre supermarché préféré non loin de nous, nous y garons la voiture et y faisons nos courses. Au menu, pain polaire, salami de renne ou jambon et fromage. Le tout accompagné de son jus de blueberry, mais quelle classe ! C'est alors que le tableau de bord se transforme en table de chevalier.

K-Supermarket Wasa

Klemetinkatu 17, 65100 Vaasa


Les kilomètres vers Tampere s’enchaînent sous la neige, les routes ne cessent de changer d’aspect, pour le plaisir des yeux.


Jokipii

Une petite pause nous fait dévier sur le réseau secondaire, le chemin est inspirant, la voiture est impressionnante de motricité et d’agilité, le tableau de bord s’allume de partout signalant que le sol n’est pas du meilleur effet. Mais qu’importe, il fait bon de se dégourdir un peu. 😉 Mais qui à osé massacrer la voiture ainsi ?


À l’approche de Tampere, nous rencontrons des panneaux avec pleins d’indications amusantes si nous ne les traduisons pas...


Tampere

Nous y voici, nous avons quitté notre côte d’Ostrobotnie et sa « douceur ». Tampere est une jolie ville ou de nombreuses choses sont à y découvrir.


Omena Hotel Tampere

Nous voici encore dans un hôtel omena, sans personnel, avec juste un code pour accéder à notre chambre.

Omena Hotel Tampere

Hämeenkatu 7, 33100 Tampere


En ressortant pour aller au restaurant, nous découvrons avec un plaisir certain le charme architectural de la ville.


Panimoravintola Plevna

Voici le restaurant que nous avons trouvé dans les recommandations de différents sites et plateformes voyageurs.

Le décor est très sympa, la serveuse aussi, parée d’un habit folklorique, nous décrit la carte avec un anglais approximatif, mais tout à fait compréhensible. Nous optons pour diverses spécialités, du renne, de l’élan et même de l’ours. Surprenant, mais pas tant que ça, la Carélie n’est pas très loin. Pour le plat, deux possibilités, normal ou large. La faim nous habitant, le plus grand est de rigueur. Mais l’assiette estompe mon optimisme. La quantité est impressionnante, de quoi nourrir un viking par temps de bataille. Qu’à cela ne tienne, je n’aurai pas froid ce soir !

Panimoravintola Plevna

Itäinenkatu 8, 33210 Tampere


Après avoir dévoré ce repas avec appétit, nous faisons un tour dans le quartier, appareils photo en main. Voici une ville qui nous réconcilie avec l’architecture finnoise.


Naapilla

En regardant l’application Aurore, on s’aperçoit que malgré notre latitude déjà basse (61ème parallèle nord), il est possible d’en observer ce soir encore. L’indice KP étant toujours élevé, nous prenons la voiture et parcourons quelques kilomètres un peu au hasard, afin de trouver un dégagement éloigné des villes et de leurs pollutions lumineuses. Après 50 kilomètres nous arrivons à Naappila. Le spectacle est plus timide que la veille, mais quelle chance d’en voir une seconde fois ! Le froid est également moins intense, mais suffisamment pour anesthésier les doigts.



Après cette jolie balade, nous retournons à l’hôtel. La fatigue des grosses journées que nous passons commence à se faire ressentir. Demain nous arriverons à Helsinki, notre dernière étape.

😴

KM
1378
KM
1378

Nous sommes déjà vendredi ! Le temps passe à une vitesse enivrante. Mais qu’importe, n’en perdons pas davantage.

Ce matin, comme les précédents jours, nous partons à la découverte de notre ville hôte d’une nuit. Et curieusement, le visage de la ville change du tout au tout.



Tampereen tuomiokirkko

La cathédrale de Tampere est notre premier point sur la carte. Cette chouette église luthérienne se dresse fièrement au milieu du paysage. Mais bien que pas convaincus à cause des précédentes paroisses que nous avions voulu visiter, nous tentons notre chance pour voir si la porte s’ouvre.


Magie magie, elle est ouverte ! L’intérieur est impressionnant de calme et de beauté ! La voûte est gigantesque ! La lumière pénétrant par les larges vitraux procure une certaine sensation d’apaisement.

Après avoir passé un bon moment à admirer cette église sous toutes ses coutures, nous repartons dans les rues fraîches de Tampere. Nous repassons par le quartier visiter la veille au soir. Bien qu’il ait davantage de charme, le soleil couché, l’endroit reste néanmoins très mignon.


D’autres bâtiments sont là pour nous rappeler que nous sommes bien en Finlande haha.


En nous dirigeant vers le parc Näsi, nous croisons de jolis immeubles aux couleurs vives, dont le Pikkupalatsi Oy, qui se trouve être une salle de bal !


Näsinpuisto

Bien, nous y voici. La pente ardue nous rappelle celle du parc Guell à Barcelone, le parc en lui-même, un peu moins. Parsemé de statues, bustes et petits bâtiments divers, ce parc offre un point de vue imprenable sur Tampere, l’endroit est chouette !


En rebroussant chemin sur Hämeenpuisto, nous redécouvrons de nombreuses autres sculptures !


Aleksanterin kirkko

Cette église est majestueuse ! Elle a été érigée en l’honneur du Tsar Alexandre II de Russie. Nous avons également la chance de pouvoir la visiter. En y rentrant, le prêtre est venu nous souhaiter la bienvenue et nous donner un petit dépliant concernant l’édifice. C’est adorable !


Keskustori

Nous continuons notre chemin jusqu’à se retrouver sur la place centrale de Tampere dont une certaine effervescence semble s’y dégager. Des bus, des voitures, des piétons, des vélos... De la vie en Finlande, waw ! 😂 Il est aussi possible d’y contempler ancienne église et grandes maisons historiques ainsi que la mairie.


Tammerkoski

Un peu plus loin, le paysage à un air de déjà vu... En effet, nous y sommes passés hier soir et ce matin, mais de l’autre côté, entre les deux bâtiments du fond. Sous cet angle les rapides de Tampere sont plus facilement admirables.


De retour dans l’auto, nous préparons un repas des plus originaux. Pain polaire, renne/jambon et fromage ! Nous nous accordons quelques kanelbullar en dessert ! Une découverte lors du précédent voyage en Suède. Des petits gâteaux sympathiques et même trouvables en France !

Cette nuit à Tampere, il a du faire très froid, car lorsque nous sommes rentrés dans la voiture, les portes collaient de givre et le moteur à eu beaucoup de mal à se lancer ! Petit coup de stress, mais heureusement, il en faut plus pour désarçonner notre cheval de course.


Nous reprenons la Passat pour notre dernier trajet. Le plus petit de notre séjour. Prochaine étape, Helsinki !


Helsinki

C’est après seulement 2h30 de route que nous entrons dans la capitale Finlandaise. Les bâtiments sont grands, l’architecture est variée, nous sommes immédiatement impressionnés par cette jolie ville !


Pour les deux nuits à venir, nous avons réservé un appartement en centre-ville. Nous n’avons qu’à passer au café jouxtant l’immeuble pour y récupérer les clés, pratique ! L’intérieur est mignon et notre fenêtre donne sur la rue piétonne, parfait ! Une fois de plus, dans les parties communes, nous rencontrons une cage d’ascenseur atypique, dans un style ancien cette fois-ci.

EasyHomes Helsinki

Erottajankatu 1 Eteläinen Suurpiiri 00130 Helsinki


Töölö

Il n’est pas encore 17h et devons restituer la voiture à 18h30 à l’agence Hertz Helsinki. Un parc que nous avons repéré (un des points d’intérêt les plus éloignés sur ceux sélectionnés) ne se trouve pas très loin de ladite agence, nous profitons des derniers moments véhiculés pour nous y rendre.


Beliuksen Puisto

Voici la raison de notre venue, cette sculpture est l’une des plus connues d’Helsinki. Elle commémore l’artiste Jean Sibelius, un grand compositeur, au travers d’une œuvre structurée de centaines de « bouleaux métalliques ».


Au loin un drôle d’instrument est installé sur la mer gelée. Une longue poutrelle montée sur un petit pied, lui-même fixé dans la glace. D’un côté la personne pousse la barre, de l’autre, la luge s’élance à vive allure, un manège nordique ? Activité quelque peu imprévisible, aussi bien pour celui qui pousse que pour celle qui voyage au bout de la poutre 😂


Cette fois l’heure est arrivée de rendre notre joli carrosse. Une bien belle auto avec laquelle nous avons parcouru 1378 km en un peu moins de 5 jours. Aussi sécurisante que séduisante, on serait bien repartie en France avec.

Lorsque nous sommes entrés dans l’agence pour déposer les clés, nous signalons au réceptionniste que la voiture n’est pas très propre, mais que le plein de carburant est fait. Après son approbation, il sort la voir. On vous avait prévenu qu’elle n’était pas au top. 😂

• • •

Nous voici piétons, la ville prend une autre dimension. Le soleil couchant déverse ses chaudes couleurs sur les immeubles nous entourant.

Se faisant tard, nous cherchons un endroit où boire un verre et dîner. Pas évident de comprendre tous les écriteaux.


Lappi Ravintola

Finalement nous jetons notre dévolu sur un restaurant touristique à la cuisine locale. Nous avions un peu la crainte que ce soit ce genre d’endroit, davantage commercial qu’authentique, mais comme nous avons pu le lire à plusieurs reprises sur internet, c’est une bonne adresse. Nous y dégustons de bien belles choses. Le plus, le menu est en français et le serveur (qui semble être le patron) est très sympa !

Lappi Ravintola

Annankatu 22, 00100 Helsinki


Sans nous en apercevoir, nous avons dîné relativement tôt, nous laissant toute la soirée pour découvrir Helsinki, ses grands magasins, ses jetées maritimes, ses bâtiments colorés et lumineux...


Nous apprécions particulièrement la gare centrale ornée de ses hautes statues à l’esprit égyptien. Je ne vous parle pas de ce qu’il y a d’écrit sur le fronton.


Derrière la station, c’est une patinoire ou s’amusent petits et grands dans des styles de patinage bien différent les uns des autres.


Sur l’esplanade, de jolies statues toisent les passants du regard, les bâtiments imposent leur architecture et les fontaines laissent échapper d’incassable bloc de glace à leurs abords.


L’esplanade se termine sur la jetée maritime, brillant de mille feux. Le décor est digne de celui d’un film.


Bier-Bier

Vous vous doutez qu’on n’y a pas mangé des gaufres. Ce bar, apparemment réputé, se trouve à 150 m de notre appartement, parfaiiiiiiit !

Bier-Bier

Erottajankatu 13, 00130 Helsinki


En rentrant, nous découvrons que le bar situé en bas de l’appart est super joli. De l’extérieur l’ambiance semble y être incroyable.


Heureusement que l’isolation thermique joue également son rôle dans l’isolation phonique. Le quartier étant animé, même le soir, il est plutôt agréable d’avoir de bonnes fenêtres pour bien dormir. 😉

😴

KM
1398
KM
1398

Nous voici prêt de bonne heure ce matin, prêt à explorer chaque recoin de la ville. Le temps est avec nous et le froid nous permet de mettre juste nos chaussures de marche avec de grosses chaussettes, bien plus confortables que de marcher des kilomètres avec des après-ski !


Johanneksenkirkko

L’église Saint Jean ne déroge pas à la série des monuments fermés que nous croisons. Et malheureusement nous ne pouvons seulement l’admirer de l’extérieur.


Mikael Agricolan kirkko

Pareil pour celle-ci se trouvant à quelques centaines de mètres de la précédente. D’autant qu’elles se font un plaisir de se cacher derrière une pléthore d’arbres.


Arkkitehtuurimuseo

Voici le musée de l’architecture finlandaise. Un joli bâtiment dépourvu d’extravagances.


Saksalainen kirkko

Cette fois il s’agit de l’église allemande d’Helsinki. Mais la encore, nous tentons notre chance, mais non. C’est frustrant.


À présent nous redescendons en direction du port ou nous étions hier soir. De jour le paysage est tout à fait différent, plus froid et plus vaste.


Vanha kauppahalli

Cette halle est la plus ancienne et la plus connue d’Helsinki. Dans un style propre au XXe siècle, elle offre tout un tas de spécialités locales, en ayant même la possibilité de les déguster sur place.

En sortant de la halle, nous avons pu observer un joli nuage iridescent. Une superbe diffraction !


Sur le quai perpendiculaire au précédent, nous divaguons entre les petits baraquements en toile du marché. Il y a davantage de gadgets touristiques que de produits frais, mais l’ambiance est sympa.


Helsingin tuomiokirkko

Nous l’attendions ce passage à la cathédrale luthérienne. Le bâtiment est gigantesque, c’est impressionnant, même de loin ! Nous gravissons les marches pour nous rendre au pied des colonnades et admirer le panorama qu’offre cet effort. Ne vous posez pas la question de savoir si elle est ouverte, la réponse de trouve facilement.


Pour le déjeuner, nous retournons aux galeries Stockmann que nous avions déjà visitées hier soir.


Pizza Hut sera la valeur sûre et économique du jour. D’autant que le serveur, très plaisantin, ne nous a pas compté les bières.

Pizza Hut Citykäytävä

Aleksanterinkatu 21, 00100 Helsinki


Maintenant les choses sérieuses commencent, mais avant de partir faire le tour de la ville, nous passons à cette jolie boutique pour y faire quelques emplettes. Je tenais à mentionner que le personnel est particulièrement drôle et gentil ! Nous pouvons partir à la conquête du nord de la ville.


Kampin kappeli

Voici la première curiosité de notre parcours. Une petite chapelle toute en rondeur et en couleur. L’intérieur est soumis à un silence absolu. Pas de bavardages à voix basse, pas de photos bruyantes, etc. À cela, ça tombe bien, mon appareil dispose d’un mode complètement silencieux. Après quelques minutes en son sein, nous parvenons même à percevoir nos battements cardiaques.


Alors que nous sommes en train de rallier une autre église (oui encore, mais vous verrez !) Nous avons pu croiser des animaux géants, un culte caché ? 😂


Temppeliaukion kirkko

Alors là, cette église est tout bonnement incroyable ! Nous tenions beaucoup à la visiter. Son architecture rocheuse est fascinante. Nous patientons une petite heure avant de pouvoir y pénétrer en raison des horaires d’ouverture. Qu’importe, cela nous laisse le temps d’en découvrir son toit.


L’intérieur est donc entièrement creusé à même la roche et la structure est faite de cuivre et de béton. C’est innovant, clair, unique et incroyable !

Ce panneau est censé nous amener au prochain point d’intérêt que nous avions repéré en amont. Il en restera aussi incompréhensible que notre choix. 😂


Finalement nous arrivons (par hasard) par le quartier de la gare. Cet endroit deviendrait presque familier à force d’y passer. Nous en profitons pour aller repérer les trains menant à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa. Cela ne semble pas trop compliqué et tout est bien indiqué. Parfait 😊


Stockmann — Herkku

Cette fois, les emplettes sont alimentaires. Ce soir nous dînerons à l’appartement. Un gros pavé de saumon est un peu la tradition de nos fins de voyages. Dans ce supermarché se côtoient pots de confiture bonne maman et morceau de Rennes fumé, c’est original et pour le moins éclectique.

Seul malaise, nous prenons un ticket sur la borne en attendant notre tour, et la dame criait notre numéro en finnois... Quand nous nous en sommes rendu compte, je lui ai montré le ticket elle à acquiescé et s’est occupée de nous avec un grand professionnalisme. C’était admirable.


Les courses faites, nous rentrons à l’appartement. Le sol est particulièrement verglacé ce soir et nous manquons de chuter à plusieurs reprises.


Le repas sera généreux, un magnifique pavé de saumon et des petites frites de légumes, un must have ! Seul le four nous a posé problème avec ses indications en Finnois. Qu’importe, ça a fonctionné (non sans mal, beaucoup de messages d’erreur éteignaient le four...).


Mais malgré ce joli repas, impossible de se poser devant les photos ou la TV. Nous enfilons de nouvelles paires de chaussettes, les chaussures et on repart !


Vanha Kauppakuja

Comment perdre 5mn dans un passage ? Attendre qu’il change de couleurs pour faire des photos de toutes ses nuances... Utile ! 😂


Nous retrouvons de nouveau cette jetée, décidément, c’est un endroit incontournable. Nous changeons de trottoir pour en profiter sous un nouvel angle. Ingénieux n’est-ce pas ?


Uspenskin katedraali

Promis, il s’agit là de la dernière, compte tenu de l’heure nous n’essayons même pas de pousser la porte. Néanmoins l’édifice culmine la ville, comme la Cathédrale luthérienne et la vue y est imprenable ! Il s’est mis à neiger d’épais flocons, rendant la ville un peu plus féerique encore. 😀



Voici quelques photos de la ville de nuit. Incomparablement plus agréable que le jour.

Fierté du soir, nous sommes bien rentrés de la cathédrale sans GPS. 😀


Toutefois nous avons un petit pincement au cœur, nous savons qu’il s’agit des derniers moments dans ce joli pays. Nous reprenons l’avion demain matin.

😴

KM
1418
KM
1418

Dimanche matin, il est encore tôt lorsque nous quittons notre appartement. Le jour, peine à se lever... comme nous.



À la gare, nous prenons nos tickets de train pour l’aéroport Vantaa

Pour nous y rendre depuis le centre, nous optons pour le train. La solution la plus économique et sûrement l’une des plus rapides.


La ligne semble complexe, mais la réalité est tout autre. Il s’agit d’une ligne circulaire (en forme de cœur !), les trains partent par la droite ou par la gauche et l’aéroport est à l’exact opposé donc il n’y a qu’à prendre le train partant en premier.


Aéroport Helsinki-Vantaa

C’est le premier aéroport de la sorte que nous rencontrons. Tout est automatisé, absolument tout, à l’exception des contrôles sécurité, quand même.


Par chance, nous avons encore quelques petits kanelbullars à la vanille (c’est peu n’importe quoi comme mélange, mais c’est bon et consistant) ce sera le petit déjeuner.

À bord, nous avons de nouveau droit au jus de Blueberry.


Paris

Nous voici de retour à Paris. La transition est difficile. Le froid et la quiétude nordique nous manquent déjà. C’est avec un sentiment spécial que je vous décris ce pays. Chargé de féerie, de détente, d’émotions et de caractère. Un pays à recommander et à revoir.




🤠