Carnet de voyage

Asia Tour 2019

33 étapes
63 commentaires
18 abonnés
Dernière étape postée il y a 8 jours
28/09 au 17/12
Septembre 2019
80 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 1er septembre 2019

15 kg dans chaque sac, la moustiquaire accrochée ! Deux jours à Paris avant le grand départ!

2
2
Publié le 28 septembre 2019

En direct de Charles De Gaulle, 1h avant le départ !

Première boulette, Pauline s'est trompée en voulant passer le contrôle tout de suite, il n'y a rien a manger dans la salle d'embarquement à part de vieux sandwichs triangle.

Mais pour se réconforter Axel a trouvé un piano...


Arrivée prévue à Doha à 23h30 pour une escale de 2h en attendant notre vol pour Singapour.

3
3
Publié le 29 septembre 2019

6h de vol plus tard on arrive à Doha au Qatar, on a dû manger au moins 4 repas dans l'avion. Les hôtesses passent leur temps à donner à manger ! Mais on se laisse pas abattre une bière pour lui et du blanc pour moi ! Il est 1h30 ici nous avons espoir de dormir dans le deuxième vol qui va durer 8h encore ! Arrivée prévue à 15h45 heure locale demain et 9h45 heure française. Ça va être long et bizarrement on a encore faim...

4
4
Publié le 29 septembre 2019

17h45 enfin installés dans notre chambre. On a trouvé le vol très loooong ! On a l'impression d'être en 2022. Axel m'a dit dans l'avion : " c'est tellement long on va arriver l'as bas j'aurai 42 ans" . 😂

Nous avions pris le soin de prendre un hôtel sympa pour s'assurer de bien dormir avec les 18h de vol et c'est pas une mauvaise idée car Axel a dormi la tête sur mes genoux pendant le deuxième vol et moi j'ai pas fermé l'œil.


Il fait 30 degrés mais il pleut pour l'instant. On va aller manger l'avion ça creuse 😀


5
5
Publié le 30 septembre 2019

[ Axel ] La journée commence difficilement, décalage horaire oblige ! Le haut est en bas et le bas est en haut et le lit est difficile à quitter ce matin pour Pauline. Pour moi qui cumule environ 18h de sommeil entre l’avion et l’hôtel ça va plutôt bien.

Nous sortons enfin de l’hôtel pour nous diriger vers ChinaTown et récupérer ce qui va nous servir de « chambre » , en effet ce soir on dort dans une capsule type vaisseau spatial digne de l’ISS.

Nous avons mangé dans un « Food Court », spécialité de Singapour. C’est une sorte de rassemblement gastronomique et et culturel, mais pour Pauline ça s’apparente plutôt à un marathon de la bouffe !

Une fois l’équivalent de nos poids ingurgités, nous partons nous baladez dans les magnifiques rues de Chinatown sous une chaleur de plomb. Nous faisons une balade d’une quinzaine de kilomètres à travers la ville pour nous diriger vers notre destination finale « garden by the bay » pour voir les magnifiques arbres lumineux et les jardins à la végétation incroyable et aux décors superbes.


[Pauline] PS : Axel s'est mis en mode chinois je ne sais pas ce qui lui prend à vouloir prendre des photos toutes les 15 secondes ! Un vrai touriste 😀


6
6
Publié le 1er octobre 2019

[Pauline] Ainsi s'achève notre jour 2 à Singapour.

Aujourd'hui visite touristique du Parc Universal Studios de Singapour. Journée rythmée en attractions mais surtout découverte d'une population que nous ne connaissions pas : Les Indiens 😀. Marquée par son irrespect et leurs manières sans gêne cela à animer nos conversations de la journée !

Retour compliqué vers la ville pendant 2h30 rien ne fonctionnait les tickets de métro, le bus, les taxis. Une vraie galère !

Demain nous partons pour Bali et l'heure est au bilan pour Singapour :

L'équivalent de 1 marathon parcouru, 250 photos, 70 fois à se dire qu'on a pas vraiment faim mais on a envie de manger, 1 paire de lunettes cassée pour moi, 1 cafard (et j'espère que ce sera le seul), et enfin 2 jours pour se rendre compte qu'Axel est allergique à sa propre sueur. 😂

Singapour était magnifique, belle première étape. On vous embrasse fort.

7
7
Publié le 2 octobre 2019

[Axel] Journée de voyage en avion, grosses turbulences au départ mais arrivés en avance à l'aéroport de Bali. La compagnie de Taxi nous propose un transfert jusqu'à la villa pour 259000 Rp (18€) mais Joe la débrouille (Pauline) préfère appeler un autre taxi et attendre 1h pour un prix de 120000Rp (8€) on va pas se faire avoir des le premier jour !

Les personnes qui nous accueillent sont adorables et la chambre très propre. Mention spéciale aux canards en serviettes que nous trouvons très kitch mais que l'on va finir par apprécier en Asie !


Remarque particulière pour l'aéroport de Singapour d'une propreté impeccable, très efficace, gentillesse et modernité sont de la partie. Ça change de CDG !

8
8
Publié le 3 octobre 2019

[Pauline] Aujourd'hui nous avons quitté Sanur notre ville de transit pour nous rendre sur la petite île de Nusa Lebomgan à l'est de Bali.

Première ville Sanur nous avons été très déçus.. Particulièrement sale et surtout toutes petites rues sombres. Le retour du dîner à été un peu flippante avec les chiens qui sortent de nulle part et qui te suivent. Bref on a décidé de partir plus tôt que prévu.

Nous avons pris un bateau ultra rapide pour arriver sur l'île où les voitures ne circulent pas seulement tuk-tuk et scooters. Nous ne sommes pas parvenus à aller jusqu'à notre hébergement un peu plus haut dans la montagne avec nos sacs sur le dos et cette chaleur de plomb du coup pas de souci nos hôtes sont venus en scooter, nos sacs à dos entre les jambes, moi derrière un balinais et Axel pareil nous voilà monter la montagne en scooter. (Ça va faire vriller mes parents mais c'est comme ça que cela fonctionne ici et tu conduis le scoot même à 8 ans 😂)

Toujours pas remis du décalage horaire. Endormis à 18h et nous venons juste de nous réveiller et il est 23h ici. Nous avons de la chance ici nous sommes entourés de vaches, coqs, poules, canards qui chantent tout au long de la nuit. Mais un peu déçue j'ai pas eu mon canard en serviettes...

9
9
Publié le 4 octobre 2019

[Axel] Aujourd'hui journée sur l'île Nusa lemboggan, au programme : location d'un scooter (Pauline était pas rassurée quand j'ai demandé au mec comment il fonctionne). Superbe entrée en matière sur Mushroom Bay pour le déjeuner. Puis, départ vers une autre plage en bout de l'île où nous avons pu s'allonger sur des transats et profiter de la mer et de la piscine autour de jus de fruits frais (enfin, cocktails pour Pauline !). Puis départ pour la fin de journée vers Dream Beach pour apprécier l'eau fraîche de la mer et quelques vagues sur un magnifique spot ! Et enfin dîner près le maison d'hôtes où on s'est mis en mode 30 millions d'amis à donner à manger à tout les chiens du restau dont 3 bébés chiots adorables. J'ai vraiment cru qu'on allait en ramener un.

Bilan de la journée : je suis bien caramélisé avec le soleil pendant que Pauline a pris des magnifiques coups de soleil, ainsi que craqué son short ! Ah oui elle a même réussi à ce qu'un oiseau déverse ses excréments sur sa main au moment où elle prenait son cocktail. Ça en fait des souvenirs impérissables....

10
10
Publié le 5 octobre 2019

[Pauline] Aujourd'hui nous avons quitté la belle île de Nusa lemboggan pour se direger vers Ubud, capitale culturel de Bali au programme visites et massages ! Demain nous allons voir la forêt des singes, une réserve naturelle ou les singes sont laissés dans la nature et les visiteurs se promènent parmi eux ! Petite incartade en scooter tout à l'heure où un chien m'a mordu le pied ! Pas la meilleure sensation mais plus de peur que de mal !

Ce soir on teste notre moustiquaire tente, pas trop de moustiques mais pas mal de geckos et j'en raffole pas...

11
11
Publié le 6 octobre 2019

Pour aujourd’hui les chefs vous proposent :

Entrée :

Visite de la Monkey Forest sur son lit de photos de singes.

Plat :

Balade autour des trois temples du centre d’Ubud avec sa ribambelles de touristes chinois.

Dessert :

Escapade au marché avec coulis d’achats compulsifs.

Digestif :

Massage d’une heure intégrale à la Pauline ( par ce qu’il faut pas se laisser abattre même en vacances ) 🤫


Entrée en matière aujourd’hui avec la visite de la Monkey Forest.

C’est entouré d’une nature sauvage et tropicale que la visite commence, les premières silhouettes de singes se font apercevoir directement à l’entrée du site, voire même sur la route .

Pauline commence donc sa tournée officielle de « oh non j’peux pas c’est trop mignon » , pour ma part les singes ne sont pas spécialement ma tasse de thé mais j’apprécie quand même le moment .

Le tour dure environ 1h30 le temps de traverser cette petite forêt en plein milieu de la ville parsemée de petits temples à l’intérieur .

Les singes y sont chez eux et le font savoir, quelques vols à l’arrachée et escalade sur touristes sont de la partie mais rien de méchant (mis à part pour le pauvre touriste chinois qui n’a pas voulu lâcher ses lunettes et qu’on a retrouvé avec une morsure au bras « pas de chance »)

L’ambiance est dépaysante et fascinante.


Une fois la Monkey Forest terminée, nous nous sommes dirigés vers les 3 temples de la ville, nous avons découvert une architecture typique de la culture indonésienne, avec leurs sculptures de dragon .

Seul bémol, une armée de touristes chinois qui envahissent l’espace et prennent les spots photos pour leur Instagram.

Malgré ça , nous avons fini le tour des temples conquis.


Et c’est sous un soleil de plomb que nous avons décidé de nous engouffrer dans le marché de la ville avec ses objets artisanaux et ses parfums d’encens qui court le long des rues.

Pauline a même marchandé quelques babioles auprès d’une mama indonésienne.

(c’est qu’elle est plutôt douée la petite )

Les stands sont tous plus remplis les uns que les autres et les marchands sont eux prêts à n’importe quoi pour faire bonne affaire, l’ambiance y est décontractée.


C’est avec les jambes bien fatiguées que la journée se termine et nous nous récompensons avec un massage Indonésien d’une heure qui nous fera passer je l’espère une nuit agréable. Mais surtout brûlante par ce que dans la chambre bah y’a pas la climatisation et franchement c’est l’enfer d’être un blanc dans cette région feu autrement dit « Sale temps pour les blancs ».

12
12
Publié le 7 octobre 2019

[Pauline] Aujourd'hui après un petit déjeuner équilibré dans notre guesthouse nous décidons de partir à la découverte des temples en dehors de la ville.

Temple n°1: Goa Gojah

C'est sous une chaleur de plomb que nous arrivons vers le temple. Il fait 40 degrés. On ne transpire déjà plus on dégouline. A l'entrée un homme avec un serpent type python autour du cou nous fait de l'œil mais j'ai failli me laisser tenter par une photo pour le prendre dans mes bras mais vendre des animaux pour attirer les touristes pour des photos je trouve ça toujours un peu dommage. Bref, Uniquement des femmes dans ce temple, qui confectionnent une multitude de paniers en osier pour y déposer les offrandes chaque jour. On les regarde on les laisse travailler en essayant de se faire tout petit c'est juste magnifique.

Point CULTURE : Dans les temples balinais, les hommes et les femmes doivent porter des vêtements couvrants : tee-shirt et sarong (grand foulard colorés) pour cacher les jambes jusqu'au genoux. Les femmes n'ont pas le droit d'entrer pendant leur règles (signe d'impureté) et si elles sont enceintes.

Temple n°2: Puri Tirta Empul

Certainement le plus connu de Bali, magnifique et immense, les locaux et touristes y vont pour se purifier dans l'eau sacree et y plonger notre tête pour chasser les pensées négatives et les démons. Nous ne sommes pas passés à côté et nous avons trouvé l'expérience extraordinaire. Il règle un calme et une sérénité, nous ne sommes pas obligés de prier mais juste apprécier l'expérience dans le respect dans leur religion.

Demain nous quittons Ubud pour nous diriger tout au sud de l'île à Ulu Watu ! Plage et paysages à couper le souffle à la clé !



13
13
Publié le 8 octobre 2019

[Pauline] Journée de transition pour rejoindre le sud de Bali.

Nous atterrissons dans un endroit magnifique en haut des falaises ! Nous dormons dans des cabanes en bois, salle de bain extérieure.

Notre surprise en arrivant sur les lieux, des vaches, des poules, des chiens bien sûr, nos amis les geckos et des singes encore ! En liberté totale. Nous les avons croisés sur notre chemin en remontant de la plage par dizaine... Des petits et des gros. Petite info ne jamais leur donner à manger, ne surtout pas les regarder dans les yeux (signe d'agressivité) et puis si ils nous montent dessus il faut continuer à marcher. Moi perso j'adore les voir et être avec eux. Axel n'aime pas du tout ça. Chacun son truc ! Moi c'est les araignées et lui les singes 😀

Nous avons descendu la falaise à pied pour se rendre à la plage, notre hôte nous avais prévenu : "c'est un escalier naturel". Difficilement faire plus naturel il devait y avoir 6 marches maximum, pour le reste on devait deviner le chemin. Je vous laisse juger par vous-même la hauteur de la falaise à descendre et à remonter...

14
14
Publié le 10 octobre 2019

Nous avons quitté la sublime Ulu Watu pour nous diriger vers Seminyak petite ville entourée par des petites boutiques d'artisans locaux. Nous sommes proches des villes très touristiques de kuta et Legian mais nous laissons de côté cette partie, nut, là.

Notre journée d'hier se résume à des plages magiques entourées de singes. Un dîner à 18h sur notre terrasse (Oui ici le soir tout le monde manger tôt à 21h tout est fermé)

Aujourd'hui nous avons bien profiter des vagues entre deux bains de soleil et des centaines de vendeurs de tout et n'importe quoi (montres, peinture, bracelets, chapeaux, lunettes, paréos, et même des Arcs et des flèches..). Axel est clairement noir après 1 semaine je suis jalouse. Personnellement je suis passée de blanc à blanc cassé. Ma crème 50++++ me suit partout.

Ah oui aujourd'hui j'ai eu la visite d'un cafard pendant le coucher de soleil et hier c'était la grenouille cela dit on a aussi des geckos mutans ici... Mais bon je me dis du moment que c'est pas des araignées (petite pensée pour ma mère et ma belle mère)! On se comprend. 😀

Tout va super bien on profite de ces derniers jours à Bali pour profiter de la plage et acheter souvenirs et cadeaux.

Avec nos 6 heures de décalage il est bientôt 20h on va aller se coucher !

15
15
Publié le 12 octobre 2019

Pas grand chose a raconter juste de la plage, des magasins et surtout beaucoup de transpiration.

On profite des derniers instants à Bali. Demain nous quittons Bali la magnifique pour rejoindre les Philippines ! Petit changement d'hôtel a Manille au dernier moment car pas sur du quartier ou nous allions loger...

L'heure est au bilan pour Bali : 5 villes, 11 nuits,300km parcourus en scooter, 35 degrés en moyenne, bronzage +40%(10% pour Pauline). 2789 fois si on voulait un taxi, 80 cocktails, 350 geckos, 1 bébé grenouille, 1 autre cafard sur ma serviette de plage, des heures de baignade dans la mer. Dans l'ensemble Bali a été une destination extrêmement satisfaisante pour ses paysages, sa culture, ses décors et sa population. Agréable pour leur accueil et leur nourriture variée et "renouvelante". Cette destination a été aussi pour nous un premier pas dans l' Asie mais aussi dans la culture hindouiste.

Ce que Axel a préféré à Bali : l'envie de partager leur culture tout en comprenant la notre et détesté : leur auto-pollution de leur ile... Les locaux n'hésitent pas a déverser les déchets n'importe où.

Ce que Pauline a préféré à Bali : LES SINGES et détesté : la circulation et le fait d'être harcelé continuellement pour vendre des trucs ou des taxis

16
16
Publié le 14 octobre 2019

Nous avons atterri a Manille le 13/10 a 12h30 (6h du matin heure française). Le dimanche à Manille la ville est clairement morte... Tout est fermé (même le Macdo) et comme la ville n'est pas forcément très sécurisée nous avons préféré rester a l'hôtel pour se reposer sachant que notre vol du lendemain était encore à 8h30 donc 6h à l'aéroport. Je me suis fait la réflexion ! : "Personne ne fume ici c'est bizarre" sachant que certains paquets de cigarettes sont à moins d'un euro.)

Du coup j'attends d'être arrivée devant l'hotel pour m'en griller une petite et en remontant je me lance dans une recherche Google "Pourquoi personne ne fume aux Philippines ?" La réponse m'a refroidie instantanément "le président philippin a établi une loi en 2018 visant à contrôler la consommation de la cigarette. Elle est désormais interdite partout (sauf chez soi) et fumer dans la rue est un crime directement 4 mois de prison ferme. Autant vous dire que je me suis calmée en imaginant la prison ici aux Philippines.

Bref aux premiers abords pays très stricte, mais pas cher du tout !!!

Un bière 80 centimes, un cocktail 2,60, un taxi 1 à 2 euros.. Un restaurant a 3-5 euros par personne inutile de vous dire qu'on est aux anges.

Pour se rendre jusqu'à Moalboal nous avons passé 3h de bus sans climatisation, des sièges pour loger une demi fesse, sans fermer ni fenêtres ni portes du bus. Au début, j'ai vraiment pensé qu'on s'était trompé de bus mais non nous sommes arrivés a bon port avec un policier qui nous a escorté jusqu'à une moto munie d'un side car (photo a l'appui).

Ici c'est vraiment la campagne avec très peu de touristes demain de grosses activités nous attendent !

17

La journée d'hier a été particulièrement incroyable et riche en émotions.

7h du matin réveil et petit déjeuner copieux avant de partir pour les Kawasan Falls (une des cascades les plus célèbres des Philippines). Tout est magnifique, pour nous rendre sur le site de canyoning nous sommes 2 par 2 plus un mec qui conduit la moto dans des terrains vous avez même pas idée. Au final à 3 sur notre moto, c'est en descendant que la première catastrophe de la journée arrive. Axel se brûle avec le pot d'échappement de la moto... 1h après a peine une énorme cloque fait son apparition. Et elle se remplit petit à petit. On va vous épargner les photos tellement c'était affreux.

On décide de faire le canyoning quand même car tout est trop beau : marche dans l'eau, escalade de rochers, saut à la corde, et surtout 5 à 15 mètres de cascades !

Les premières nous ont clairement mis l'eau à la bouche on apprécie tellement le moment. Jusqu'à celle de 15 mètres. Que nous voulons faire tout les 2 vu que nous adorons les sensations fortes (nous étions 3 à le faire sur le groupe de 16). Finalement j'aurais sûrement dû m'abstenir, à force de vouloir absolument protéger mon genou j'ai atterri en chaise dans l'eau et la c'est le coxxys qui casse.. Vidéo a l'appui. La marche et être debout n'est pas un problème mais je me balade avec mon petit coussin en permanence maintenant !

Ce matin levée aux aurores pour prendre une moto avec side car, rejoindre un bus pour 2h de trajet, puis encore une moto side car, puis un ferry de 3h30 et enfin une dernière moto side car pour rejoindre notre "glamping" le camping version glamour ! En tout 7h de transfert pour une île qui est seulement à 100km. En vérité on monte dans les bus sans certitude d'être dans le bon. Ils font tout n'importe comment ici mais ça marche alors on essaie de faire pareil.

La cloque d'Axel à éclaté cet apres midi elle faisait la taille d'une balle de tennis... Je vous passe les détails on a tous les deux presque vomi.. On va surveiller ça de près car le risque c'est l'infection...

On est à Siquijor pour 4 jours et 3 nuits au programme d'autres cascades (sans saut). Et plages magnifiques.

18
18
Publié le 19 octobre 2019

[Axel] Votre attention s’il vous plaît, la compagnie Fort/Cheucle s’excuse du silence radio depuis ces 3 derniers jours et pour cause un manque cruel de connexion à internet . Étant donné notre énervement ( Camping ) nous n’avons pu faire suivre la suite de nos aventure,  mais pas de panique nous revoilà en forme et avec une bonne connexion .

Alors.... suite à tout les événements, au canyoning et nos blessures de guerre, l’aventure continue .

Comme nous dormons dans des tentes les nuits sont bruyantes et courtes, surtout quand elles sont suivies d’orage avec pluie diluvienne et séisme avec risque de tsunami.

Pour ma part je suis légèrement malade des restes du canyoning ( rhume ) la journée de mercredi a été calme , nous avons apprivoisé les lieux de notre hébergement et des multiples pharmacies les plus proches pour ma brûlure .Pas de grand parcours aujourd’hui juste repos. Heureusement ma petite infirmière s’occupe bien de moi et de ma brûlure .

Jeudi lever 7h a cause du soleil et de la chaleur de la tente , nous louons un scooter et commençons par le tour complet de l’île, d’une durée d’environ 2 heures , nous roulons sur des route bosselées au grand plaisir du coccyx de Pauline, rajoutez à ça de multiples chiens, chats, chèvres, vaches, poulets, coqs sur le bas côté de la route et le tout dans un cadre plus que sauvage entrecoupé de petits villages, de maisonnettes en tôle et d’écoles.

L’humidité de la jungle qui nous entoure ce fait sentir à chaque virage. Une fois le tour complet terminé, une douleur dû à ma brûlure nous arrête, pas de regrets pour Pauline qui a le cul en compote de pomme .

Nous nous reposons avec une bonne sieste et le soir nous décidons de faire un petit restaurant pour nous mettre du baume au cœur , ça sera risotto au truffes et gnocchis au gorgonzola à partager .

Vendredi une fois n’est pas coutume lever à 7h. Et pour aujourd’hui visite de plusieurs plages. Première plage nous découvrons un groupe d’une dizaine de philippins entrain de réparer des bateaux , plus loin nous faisons la rencontre d’une vache que nous avons surnommé Marguerite, cette plage est petite mais sauvage comme nous les aimons.

-Deuxième plage , nous traversons une forêt en scooter pour arriver devant un check point pour payer l’entrée de la fameuse plage de salagdoong. Décor atypique avec un îlot sûr la plage,toboggan et nacelles pour sauter , nous décidons de manger sur place, grave erreur après coup , nourriture chère et pas fameuse et surtout mal de ventre et problème de digestion commune.

La plage en elle même est fait pour les touristes, pas un grand coup de foudre pour nous.

Et enfin Vendredi encore une fois lever 7h

Petit déjeuner et préparation du sac avant le départ pour samedi au programme petit tour sur une plage que Pauline a déniché grâce à son GPS, c’est donc en nous laissant diriger par le GPS de Pauline qui soit dit en passant est aussi précis qu’un examen rectale avec des gants de boxe. 😂😂

Nous trouvons une superbe plage esseulée de tout touriste, nous y trouvons un hôtel resort avec restaurant où nous décidons de s’arrêter ici pour manger et nous installer sur un lit de plage pour le reste de la journée pour profiter de la vue du silence et de la vue ( avec une penser toute particulière pour vous..... vous qui êtes au travail ou sous la pluie ou dans le métro bref dans le froid, nous pensons à vous , et nous vous envions pas ).

Le tour continue vers l'arbre le plus vieux des Philippines et un des plus vieux du monde. On y trouve un fish spa au pied de l'arbre où nous devons tremper nos pieds et laisser les poissons dévorer nos impuretés sur nos pieds. C'est le moment le plus triste pour Pauline car aucun des poissons ne veut s'approcher de ses pieds... J'avais bien dit que ses pieds sentaient le gorgonzola, et les poissons sont pas fans de la bouffe italienne...

19

[Axel] Dimanche 20 octobre. Après une bonne nuit dans le calme de notre petite île nous commençons notre journée avec un petit déjeuner complet, l’hôtel propose plusieurs divertissements : billard, fléchettes, et échecs géant. Nous profitons du calme et du cadre pour nous reposer un peu.

Je tente l’expérience de me baigner avec un pansement waterproof fait maison. Nous faisons un tour d’une heure dans l'eau, naviguant entre étoile de mer et coraux dans une eau translucide en marquant quelques pauses pour Pauline qui n’est pas rassurée. Les fonds marins et les poissons s'offrent à nous, peut être même trop puisqu'à un moment je me retourne vers Pauline et remarque qu’une forme particulière la suit à la trace en effet Pauline est suivie par un cobra des mers (celui qui te tue en 1 minute 30 si il te mord mais en raison de sa petite bouche il lui est presque impossible de mordre sauf le lobe d'oreille ou entre les doigts). Je ne perds pas mon sang froid et ne dis surtout pas à Pauline ce qui ce passe et décide d’attraper sa main et d’accélérer la nage. Je décide quand même d’écourter notre tour aquatique pour plus de sûreté et puis je préfère nepas prendre de risque avec ma brûlure. Le reste de la journée nous faisons connaissance avec la manager de l’hôtel avec qui nous nous liions d’amitié rapidement. Pour le soir repas en face de la mer avec coucher de soleil et cocktail. Avant de nous coucher Pauline avait envie d’une dernière partie de billard et sur notre lancée, elle y découvre un énorme araignée de la taille d'une boule de billard ce qui coupe son envie de jouer.

Aujourd’hui 21 octobre : Départ de Cabilao direction Cebu

Départ de l’hôtel en moto jusqu’au port au grand regret de Pauline et son coccyx , ensuite petite barque et avec nous 4 chèvres, ensuite nous reprenons deux motos pendant 50 minutes (imaginez juste la tête de Pauline) Arrivée à Cebu ville tristement connue pour sa sécurité douteuse. Pas de panique nous choisirons de ne pas bouger de notre hôtel , juste quelques mètres pour nous restaurez au McDonald's OUIIII. A notre arrivée à l’hôtel le personnel commence déjà à installer les décoration de Noël, ce qui nous met du baume au cœur .

Demain lever tôt pour prendre l’avion direction El-nido ( Palawan )

20
20
Publié le 26 octobre 2019

1er jour : transfert avion, puis voiture pendant 5h, puis tuktuk pour finir à pied et on a réussi se perdre dès le 1er jour. Le trajet était long, petite tristesse pour le coq que notre conducteur a écrasé sans remords...

2eme jour : certainement le plus beau de notre voyage, nous avons rencontrés des argentins adorables avec qui nous avons fait un tour en bateau avec des escales sur les plus beaux endroits de l'île, plongée et lagoon à la clé. Je n'ai jamais vu des paysages aussi magnifiques de toute ma vie. L'équipage de notre bateau à pris soin de nous, petit concours de chants par pays j'ai eu la l'honneur de chanter Champs Elysees devant 30 personnes ! Petit repas en mode buffet en compagnie de nos amis les varans... Volley ball contre les Philippines avec un terrain rustique. Et le soir petit rooftop piscine et cocktail avec l'équipage et d'autres personnes sur le bateau.

3eme jour : Nous décidons d'aller à la fameuse plage Nacpan Beach et de louer des scooters avec un groupe de français rencontrés la veille. La journée commence par un premier accident de scooter d'une des françaises pas très grave, mais des égratignures.. Puis un long serpent vert fluo qui nous coupe la route. Enfin un deuxième accident plus tragique, une de nos amies est passée par dessus le scooter dans des chemins bosselés. Résultat clavicule fracture, genou complètement ouvert jusqu'à l'os. 10 heures passées à l'hôpital. Et c'était son premier jour de vacances... Bref une journée que nous préférons oublier.

4eme jour nous nous sommes remis de nos émotions et décidons d'aller voir la plage l'as cabanas. Coucher de soleil magique. Une tortue pour Axel aperçue dans l'eau et de l'autre côté une magnifique raie blanche sur laquelle j'ai failli marcher ! Tout va bien.

C'est un véritable coup de cœur les Philippines pour nous deux... Bien plus que Bali. Chaque paysage est à couper le souffle...

21
21
Publié le 1er novembre 2019

On arrive au bout de notre expérience aux Philippines, avec nos derniers jours un peu particuliers.

1er jour : Arrivée à Coron en bateau rapide en partant de El Nido. Merci le mal de mer pendant 3h30 j'étais dans un état second... Premier soir consacré à la visite de la ville (très rapide) et dîner dans un restaurant local.

2eme jour location d'un scooter pour visiter un peu plus l'île. Résultat plus de 120 km parcourus en une journée dans des chemins de traverses.. Traversée de la jungle pour découvrir les Conception falls (cascades très prisées par les locaux, et pas de touristes). L'après midi nous essayons de trouver les deux plages aperçus sur une carte. Grosse déception, la plage n'est pas jolie et l'eau très sale en plus du droit d'entrée de 100 pesos... Bref c'est la déception

3eme jour : changement d'hôtel, la chambre fait 4m2 on peut pas bouger, on décide prendre nos dernières nuits dans un resort un peu à l'écart avec la piscine. Une fois sur place c'est l'ascenseur émotionnel les chambres sont magnifiques, la piscine aussi par contre on réalise très vite qu'il n'y a pas de WiFi et que on en aurait pas du séjour, pas de vin non plus à la carte... On profite du reste de la journée à la piscine sans grande conviction.

4eme jour : la c'est la dégringolade, il pleut toute la journée impossible de faire quoi que ce soit. Sieste et séries dans la chambre toute la journée. On décide de réserver pour le lendemain un tour en bateau visiter les plus beaux coins de l'île.

5eme jour : Il pleut, il y a du tonnerre, des éclairs et plus d'électricité dans toute la ville. Le tour en bateau n'est pas annulé mais nous décidons de reporter car vraiment dangereux selon nous avec ce temps. La compagnie nous informe que nous devons quand même payer 60% de la somme initiale car nous annulons. A 6h45 du matin autant vous dire que j'étais pas de bonne humeur et qu'il était pas question que nous payons pour un tour que nous ne faisons pas avec un temps pareil : "no contract, no engagement, no money". Voilà ce que nous avons répondu : pas de contrat donc pas d'engagement donc pas d'argent, en précisant qu'il pouvait poursuivre la discussion directement avec l'ambassade française s'il le souhaitait. L'après midi le temps s'est amélioré nous avons donc loué un scooter pour se rendre aux sources chaudes de Maquinit. Une haute naturellement chaude à 41 degrés et extrement salée. Moment très agréable car le temps s' était rafraîchi. Le soir nous réservons à nouveau un tour en bateau pour le lendemain mais pas avec la même compagnie bien sûr.

Jour 6 : Quelle journee! Plein de découvertes, des lacs d'eau douce et d'eau salée qui crée des chocs de températures sous l' eau avec des chaleurs impressionnantes. Le lac barracuda connu pour ses poissons un peu terrifiants. Le skeleton Wreck épave de bateau japonais datant de la seconde guerre mondiale à découvrir en plein milieu de l'eau. Un jardin de coraux et de poissons, une plage magnifique bref les photos parlent d'elles mêmes.

Ce matin réveil aux aurores, départ vers le Japon à Osaka !!! On est super excité. Nous avons vraiment hâte de découvrir la culture nippone ! Gros pincement au cœur de quitter les Philippines qui a été pour nous un énorme coup de foudre. Les philippins, leur sourire, les paysages, l'expérience, l'aventure. On quitte Manille sous un temps très gris mais on reviendra j'en suis persuadée.

Ah oui avant de partir on s'est permis un petit massage sur des énormes fauteuils massant en mode shiatsu. Finalement plutôt agréable avant de prendre l'avion pour 4h!


22
22
Publié le 2 novembre 2019

Nous sommes arrivés hier à Osaka ! On s'est vite aperçu que personne ici ne parle anglais... Pratique quand tu ne comprends pas les écritures japonaises. Axel, hier nous a fait une petite migraine donc on est vite rentré à l'hôtel se reposer pour être en forme aujourd'hui.

Nos premières impressions : WAHOU ! Quelle gentillesse, sourire, respect et discrétion des japonais. Le calme dans cette ville pourtant si grande et peuplée. On a l'impression d'être à Disneyland en permanence avec les lumières, les nombreux endroits pour manger, les jeux, les bonbons. On s'est pris la claque qu'on attendait et ce matin 8h on tenait déjà plus en place. 20km et 30 000 pas plus tard voici notre journée : la matinée est passée à une vitesse folle nous avons marché dans les rues sans vraiment savoir où aller... À 10h, la faim arrive et on décide goûter une spécialité d'Osaka : les Takoyaki (petit chou aux œufs avec un poulpe à l'intérieur)!

12h00 : petit tour dans un bar à Shiba (chien typique japonais qui est également le chien de nos rêves). Moment câlin et craquage.

14h on se dirige vers le château d'Osaka et ses jardins, un endroit paisible où nous avons pu nous reposer un peu allongés dans l'herbe.

17h : nous sommes allés au plus longues arcades du Japon : Tenjinbashi-suji !

3km de petits magasins et petit restau où tu peux faire rentrer 10 à 15 personnes. Nous avons mangé dans un sushi tapis roulant. On était comme des fous. C'est tellement différent des sushis français et tellement meilleur on pouvait plus s'arrêter. En repartant petit spectacle de rue par des groupes de chanteuses japonaises et arrêt obligatoire dans les immeubles de jeux vidéos ou nous avons fait un Mario Kart version réelle et le fameux jeu des attrapes peluches que j'ai réussi à gagner !!! Me voilà avec ma peluche shiba qui rentre pas dans mon sac de voyage...

Infos sur le Japon découvertes :

- les cuvettes des toilettes sont chauffées, un petit jet permet de nettoyer les fesses après chaque passage, un bouton permet d'imiter le bruit de l'eau qui coule et couvrir le bruit.

- les japonais mangent à n'importe quelle heure de la journée et tout le temps c'est impressionnant...

- ils ont probablement une addiction aux jeux. Le matin avant d'aller au travail et en débauchant des hommes en costard et des femmes en tailleur viennent jouer aux jeux vidéos dans les centres d'arcade. Des ados comme des vieux sont la toute la journée pour prendre du plaisir en jouant.

- Tout est très bien organisé et cadré, les trains arrivent à la seconde près, des lignes pour les personnes qui montent et qui descendent. Ah oui et si tu n'as pas pris le bon ticket de métro c'est pas grave tu paies juste la différence à la sortie ! Pas de contrôleur, pas besoin personne ne fraude ici. Les vélos ne sont même pas attachés dans les rues.

- Même si ils ne parlent pas bien anglais ils vont essayer de nous aider absolument, c'est incroyable



23
23
Publié le 3 novembre 2019

Aujourd'hui 15km de marche, visite de l'aquarium d'Osaka.

Il faut vraiment qu'on se calme sur les jeux ça devient une addiction.

Dégustation ce soir de Kishikastu et Udon ! Plat typique japonais

Découvertes du jour :

- Il existe des wagons dans les trains et métros spécialisés pour les femmes uniquement dans le but de les protéger.

- Deux nouveaux parfums Kit Kat testés après chocolat orange nous avons goûtés Kit Kat aux marrons et Kit Kat patates douces.

- Les japonais sont capables d'attendre 2h à 3h dans une file d'attente pour manger dans un restau

24
24
Publié le 5 novembre 2019

Jour 3 : journée à Universal Studios Osaka, le parce d'attraction le plus visité du Japon. On avait prévu d'y aller un lundi pour éviter les enfants et la foule mais je crois qu'on s'attendait pas à ce qui allait nous arriver. C'était plus bondé que jamais, les attractions avaient jusqu'à 4h de file d'attente j'avais jamais vu ça ! On s'est bien débrouillé avec en moyenne moins d'une heure pour chaque attraction sauf la dernière 2h50. On s'est imaginé que c'etait quand même 8 fois le trajet La Rochelle-Fouras. Mais bon il fallait la faire. Et comme les japonais sont très patients et que ça ne les dérange pas d'attendre on s'est adapté. Longue journée, on s'est effondré comme des masses.

Jour 4 : Aujourd'hui, réveil à midi. 14h de sommeil nous ont fait du bien, Marché de Kuromon Ishiba pour découvrir les produits locaux et visite du plus vieux temple du Japon Shin-Tennoji. Nous sommes toujours autant choqués du calme dans les rues, dans les jardins... Achat de souvenirs et de petites bêtises aussi 😀 nous sommes donc obligés de faire envoyer un colis dès demain ! Ce soir nous testons les Okonamiyaki spécialité d'Osaka

Découvertes du jour :

- Les japonais fument à l'intérieur des restaurants

- Le sexe est banalisé ici les sex-shop sont omniprésents et les vendeurs sont jamais très loin pour vous conseiller 😂😂

- Les enfants ont des cours de nutrition au cours de leur scolarité afin de les préparer à bien manger tout au long de leur vie

- Ils adorent se déguiser, acheter des masques, des costumes

- L'honneur est capital pour eux, un homme qui perd son honneur est déchu de la société, c'est pour ça que nous voyons très peu de SDF, car ces personnes la sont exclus totalement de la société. Ils ne demandent pas d'argent, ils vivent dans des coins cachés.

- Selon eux tous les français sont grands, blonds, les yeux clairs, avec un grand nez, bien habillés, polis, et romantiques


PS: Nous sommes entrain de tomber amoureux du Japon je crois...


25
25
Publié le 6 novembre 2019

Notre périple Nippon continue avec aujourd’hui la visite de Nara, petite ville non loin d’Osaka réputée pour ses nombreux temples cachés dans les hauteurs des collines.

Mais d’abord, nous avons décidé d’envoyer nos trésors et autres souvenirs en France, et déjà le périple commence ici, environ 1h pour trouver la poste qui est à deux pas de la gare . (Pas si facile à trouver que ça) Et 1h en plus pour dialoguer avec le personnel qui nous parle à travers des pockets de traduction pas super au point . Alors il fallait remplir 2 formulaires, faire la liste DÉTAILLÉE de tout le contenu du colis avec leur prix, leur poids, leur origine, leur pointure, et leur groupe sanguin plus les deux derniers Bulletins de salaire ainsi qu’un dépôt de garantie des parents. (J’en rajoute à peine )

Après avoir perdu en tout 2h30 nous voilà parti pour Nara. Déjà à la sortie du train changement d’ambiance, nous trouvons une ville calme loin des buildings et des grandes allées lumineuses.

Après une marche d’une vingtaine de minutes les premiers habitants se font remarquer et ce ne sont pas des japonais mais des daims par centaines dans les parcs dans les temples et même parfois dans les rues et les escaliers. Pendant notre visite nous décidons de nous arrêter dans le temple le plus réputé de Nara vieux de l’an 700 avec une statue de bouddha de plus de 10m de haut. Le temple est incroyable et on se sent tout de suite bercé par cette culture.

Nous enchaînons les temples et les paysages toujours accompagnés de nos compagnons herbivores. La fin de journée approche et nous sentons l’automne arrivé sur l’archipel japonaise, la fraîcheur est plus présente. Nous reprenons le train direction Ōsaka pour notre dernière soirée, au programme lessive et petit restaurant avec saké pour moi et vin blanc pour madame.

Découvertes du jour :

- Laisser un pourboire ne se fait pas cela peut être considéré comme un manque de respect

- Être ivre dans la rue le soir est bon signe, cela indique pour les japonais qu'ils se sont détendus après une grosse journée de travail.

26
26
Publié le 7 novembre 2019

Aujourd’hui destination Hiroshima pour 3 jours mais avant petit crochet par Kobe.

Ville connue pour son port historique reliant le Japon à l’occident et au moyen orient mais aussi connue pour sa viande: le fameux bœuf de Kobe ( la viande la plus chère au monde ) 1kg~200 à 500 euros. “Très bien, c’est un bœuf japonais mais qu’est-ce qu’ils ont de si différent par rapport à nos bovins ?” me direz-vous. Et bien contrairement à nos bovins où la graisse et le muscle sont distincts, le bœuf japonais (wagyu) a la particularité d’être parsemé de filaments de graisse, ce qui rend la viande extrêmement tendre et goûteuse. Une texture et une qualité dues au traitement exceptionnel du bétail : massage chaque jour pour chaque boeuf pour leur éviter le stress et musique classique. Seulement 5000 bœufs vont devenir de véritables bœufs de Kobe, soit 10000 faux filets vendus par an uniquement à travers le monde entier ! Alors oui ça peut sembler un peu tirer par les cheveux mais WAHOU c'était incroyable et unique.

Kobe est endroit est réputé pour avoir été le carrefour commercial du Japon et on y retrouve plusieurs traces, un quartier chinois, de multiples boulangeries françaises, des glaces turcs ect....

Des recherches sur les meilleurs restaurants de la ville on été effectué la veille mais rien n’a retenu notre attention alors nous errons dans les rues, jusqu’au moment où nous trouvons un petit établissement qui ne paye pas de mine de l’extérieur, pas de chance pour nous les réservations se font bien en avance et nous ne sommes pas sur la liste.... Ah bah si coup de bol des personnes viennent à l’instant de décommander nous sommes extrêmement chanceux nous dit le chef personne ne décommande jamais. (nous comprenons assez rapidement que nous sommes dans un des restaurant les plus prisés de la région)

Inutile de vous dire le plat que nous avons pris et nous ne divulguerons aucun prix, ce qui ce passe à Kobe reste à Kobe. Le résultat est unanime je ne pense pas avoir goûté une viande aussi fameuse, aussi tendre. Le goût du beurre et la tendresse d’un bisou de grand mère. Juste incroyable nous garderons un souvenir magique de cette découverte culinaire, il faut le goûter pour le croire ! Je recommande à tout les amateurs de viande, essayer c’est l’adopter.

C’est une fois le ventre rempli de viande et de vin rouge (bah oui quoi il faut bien accompagnée la viande et faire glisser , nous sommes français ) que nous nous trouvons une fois de plus à errer dans les rue sans savoir où nous nous dirigeons assommés par l’extase du repas.

Nous avançons.... enfin roulons jusqu’au port et passons par les grandes allers lumineuses de la ville. Après deux heures de marche, et voila que la Pauline a déjà un petit creux et qu’elle me fait déjà un caca nerveux pour des viennoiseries. Après cette étape boulangerie, nous devons déjà prendre le train pour aller à Hiroshima à bord du fameux Shinkansen, le train le plus rapide du monde, 505km/h (notre LGV Paris Bordeaux en 2h peut aller se rhabiller, ce train le ferait en 45 minutes).

Bilan d'une semaine au Japon : 106km parcourus à pied

Le Japon ne cessera pas de nous surprendre, chaque jour est une surprise nous sommes en totale admiration. Et surtout on le dira jamais assez mais leur gentillesse est impressionnante, comme si il avait besoin d'aider les autres en permanence. Wahou, chapeau bas le Japon.


27
27
Publié le 10 novembre 2019

Nous tenions à intégrer la ville d'Hiroshima à notre parcours au Japon. Surtout qu'elle est la 5eme plus grande ville du Japon.

En arrivant, nous sommes surpris de voir autant de verdures et le calme comparé à Osaka. Une première journée de visite dédiée à Hiroshima et le 6 Août 1945. Au programme un parc et un musée. Wahou, la tension en marchant dans les allées du parc (épicentre de l'explosion de la bombe) est deconcertante. Les gens ne parlent pas, ils marchent et contemple en silence.

Photo 1 : le Dôme, seul bâtiment qui reste de la bombe atomique seulement quelques centaines de mètres de l'epicentre de l'explosion. Les bâtiments modernes entourent ce dôme maintenus par des structures, car il menacait de s'effondrer.

Photo 2 : Hiroshima le jour d'après. Une seule porte appelée Torii n'a absolument pas bougé. Petit précision cette porte est en bois, ce qui est pas croyable qu'elle est résistée au feu. Il y aurait des explications religieuses à cela selon les japonais.

Photo 3 et 4 : la jeune fille Sadako est une survivante de la bombe atomique, en mémoire des victimes elle s'était donné l'objectif de réaliser 1000 crânes en origami. Malheureusement, atteinte d'une leucémie à cause des radiations elle est décédée avant d'avoir fini son objectif. Depuis des écoliers du monde entier ont décidé de l'aider à finir sa quête et continue à créer des crânes en origami encore aujourd'hui. La sculpture sur la photo 4 est pour lui rendre hommage ainsi qu'à tous les enfants qui ont péri en 1945.

Photo 5 : la flamme de la paix. Comme son nom l'indique elle représente la volonté d'avoir un monde en paix. Cette flamme restera allumée nuit et jour tant qu'il existera des armes nucléaires dans le monde.

Que dire du musée qui retrace l'histoire d'Hiroshima, des victimes, des survivants aussi, et l'histoire du nucléaire dans le monde. C' était tout simplement boulversant. Une autre photo montre les deux versions des deux bombes atomique (à Gauche " Fat man" lancée à Nagasaki et à gauche "little boy" qui a frappé Hiroshima)

Après cette journée nous avions besoin de nous remonter le moral donc petite session de jeux pour gagner des petites bêtises dans les machines à pinces. Axel était ravi de gagner une figurine Dragon Ball Z 😀

Jour 2 : promenade dans un jardin japonais, c'était apaisant et magnifique. Nous sommes restés un long moment assis à regarder les carpes de toutes les couleurs et profiter du moment.

L'après midi un temple à attiré notre attention nous avons trouvé des oracles japonais c'est à dire des petits messages que nous devons tirer au hasard avec des prédictions basées sur 7 échelles (excellent à pas bon du tout). J'ai eu "Plutôt bon !" avec des predictions sur le travail, l'amour, le futur. La tradition veut que nous accrochions ces oracles en cas de mauvais présage comme le montre la dernière photo. Et si il est bon : garder l'oracle dans notre portefeuille avec nous. J'ai décidé de l'accrocher quand même pas tout à fait satisfaite de ce que j'avais. Affaire à suivre...

Hiroshima à été pour nous un passage obligé mais vraiment boulversant et submergé d'empathie. Nous en garderons un souvenir très particulier.

28
28
Publié le 11 novembre 2019

Jour 1 : En 5h, 18km. On était au bout du rouleau, on cherchait désespérément le centre ville mais quand on l'a trouvé on était déjà à bout de forces avec l'envie de rentrer à l'hôtel.

Nous avons réussi à faire le plus grand temple du centre ville, il faut enlever ses chaussures avant de rentrer pour marcher sur les tatamis. A l'intérieur pas de chaises, juste quelques personnes assis sur leurs chevilles sur les tatamis. L'endroit est tellement calme, paisible. L'intérieur en bois est grandiose et dégage un ambiance chaleureuse. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer ça avec les églises, leur froideur, les hauts plafonds, la résonance, l'ambiance austère. Tout le contraire ici au Japon, dans ces temples où l'on se sent apaisé des l'instant où l'on rentre. (Mais non nous nous sommes pas convertis)

Finalement, on se décide ensuite à faire le musée international du manga (bande dessinée japonaise). Avec une grosse déception, seulement une énorme bibliothèque de Mangas et pas vraiment de visite d'un musée.

En rentrant c'est les douches et bains communs qui nous attendent au rez de chaussée de l'hôtel. Du coup on enfile nos kimonos et nous voilà chacun de nôtre côté. Et oui filles et garçons sont séparés. Bon pour le coup on ne vous ment pas c'est vraiment commun, une énorme baignoire appelé "onsen" avec une eau très chaude visant à vous relaxer après une dure journée. Dans ce bain, tout le monde est nu, pas de chichis. Oui les japonais ne sont pas très pudiques. Inutile de vous dire que je me suis sentie dans mon élément contrairement à Axel qui en a profité quand il y avait personne ahah. Les douches sont séparées par des murs mais les vitres sont transparentes. L'ambiance est vraiment relaxée, sans jugement ni regards déplacés. C'est une expérience plutôt réussie et sympathique.

La première journée a été mitigé, nous ne savons pas encore quoi penser de Kyoto.

Jour 2 : Petite grasse matinée suivie d'un repas typique : Les Ramen ! Soupe de nouilles japonaises avec du porc et des légumes.

Visite des temples l'après midi et promenade au sein du quartier des geishas (particulièrement présentes à Kyoto). La ville est beaucoup plus traditionnelle que Osaka ou Tokyo. [Une geisha, aussi appelée geiko ou geigi, est au Japon une artiste et une dame de compagnie, qui consacre sa vie à la pratique artistique raffinée des arts traditionnels japonais pour des prestations d'accompagnement et de divertissement, pour une clientèle très aisée]

Pour finir petit tour dans la ville pour admirer les petites boutiques. Il existe beaucoup de magasins d'occasions avec des kimonos, des vêtements à des prix très attractifs ! Aujourd'hui nous avons trouvé le même cadeau artisanal pour nos papas respectifs 😀 la journée s'achève sur un bon macdo dans notre chambre d'hôtel, réconfort d'un jour férié en France oblige !

Découvertes du jour :

- Il n'est pas bien vu du tout de se moucher en public

- les japonais n'ont aucun problème avec la nudité avec les inconnus, la famille, les collègues mais par contre s'embrasser en public est très mal vu. Allez comprendre pourquoi...

- Les tatouages sont très très mal vus. Associés à la mafia japonaise des yakuzas. Vous imaginez la tête des 15 japonaises dans la salle de bain commune quand j'ai enlevé mes vêtements et qu'elles ont vu mes tatouages.

- Les japonaises sont extrêmement maigres 40-45 kilos en moyenne. +2kg pour le type de slip ultra parachute qu'elles portent. J'ai rarement vu ça... La quantité de tissus utilisée doit être équivalent à un revêtement de canapé.

PS : on est à 164km parcourus à pied depuis notre arrivée au Japon.

29
29
Publié le 22 novembre 2019

Pas de panique, pas de panique

Nous allons bien ne vous en faites pas !

Ces derniers jours nous n’avons pas donné de nouvelles er nous nous en excusons.

Fraîchement arriver à Tokyo, capitale du Japon pour notre dernière arrêt et pour une durée de 10 jours. 2200 km2 / 13 millions d'habitants pour le centre ville et 37 millions pour tout Tōkyō. Elle est la ville la plus peuplée au monde.

Nous avons séjourné dans une héberge de jeunesse avec lits séparés et douches communes, ce détail est très important.

Première difficulté pour moi ( Axel ) C’est pas forcément ma tasse de thé de partager un endroit clôs, humide où les hommes se rassemblent pour prendre des bains et des douches dans le plus simple appareil et côte à côte.

Bon c’est une fois l’expérience passée et la chance d'être seul à chaque douche prise que le récit de l’histoire commence.

Comme je le disais fraîchement arrivés nous avons séjourné dans la région de Asakusa connue pour sa tour et ses nombreux temples. Comme dans toutes les villes nous avons enchaîner balades et nourriture mais avec cette fois une nouvelle ADDICTION !!! Oui totale addition au jeu aussi appelé « UFO catcher »Le jeu et simple et vous le connaissez. Ce sont d’immenses bâtiments où à l’intérieur on y retrouve des centaines de machines à pince. Exactement comme dans les fêtes foraines mais les cadeaux sont des figurines des peluches et même des gâteaux.....

Bon jusque ici aucun problème, la partie coûte 100 yens ce qui vaut 70 centimes d'euros, pas de souci le mental avant tout......Nous les avons TOUS FAIT , TOOOUS !!! Tout les bâtiments, toutes les machines de tout Tōkyō...... enchaînant les victoires et les défaites.....En 10 jours nous avons traîné dans tout Tōkyō à la recherche de nouvelles salles d'arcade et machines à pinces.

Bien entendu nous n’avons véritablement pas fait que ça. Nous avons visité des temples, des magasins d’électroniques, le marché aux poissons, le marché couvert.

Les photos parlent d’elles mêmes et je ne peux pas écrire 10 jours de voyage. Nous nous ferons le plaisir de tout vous expliquer de vive voix.

Nous avons dormi dans un book and bed donc c’est un hôtel bibliothèque.

Nous avons marché sur le passage piéton le plus connue du monde « Shibuya » ou 3000 personnes traversent en même temps pendant 2 minutes

Nous avons visité le temple au chat connu pour son histoire et ses « manékineko»

Nous avons vu La statut de « hachiko » le chien le plus connu du Japon pour ça loyauté immortelle.

Nous avons marché dans le sanctuaire de Meiji et passer devant le mur de saké.

Manger à Shinjuku et ses rues illuminées de toutes les enseignes de restaurants, bars, karaokes,et salles d’arcade et casino.

Nous avons fait du karaoke avec des amis français et forcé un peu trop sur l’alcool

Nous avons tiré des oracles (prédictions de bonne ou mauvaise fortune) au temple d’asakusa.

En somme nous avons pris une bonne et dernière grosse dose du Japon.

Ce qui va nous manquer le plus sera sûrement la nourriture et probablement les machines à pinces.

Bilan:

C’était pour moi un rêve de venir ici et de voir le pays et la culture qui a bercé mon enfance par les Mangas.

C’est avec un grand pincement au cœur que je pars mais avec des souvenirs plein la tête mais aussi plein les bras. Il est sûr que je reviendrai ici.

Demain nous partons direction le Vietnam ou ma mère nous y retrouve, hâte de retrouver des personnes françaises et que nous connaissons, et aussi hâte de quitter le froid qui s'est installé ces derniers jours au Japon pour retrouver la chaleur.

À très vite c’est promis pour vous racontee nos prochaines aventure d’ici là des gros bisous à tous.

Et encore merci de nous suivre.

Pauline et Axel.

PS : un joyeux anniversaire à Mamie Mozart ❤️

30
30
Publié le 24 novembre 2019

[Axel] Aujourd’hui levé 5h du matin départ pour le Vietnam 🇻🇳.

Mais avant de partir pour le petit déjeuner dernier petit plat de ramen pour moi ( oui même à 6h du matin un plat de nouilles chaudes avec un oeuf ça le fait bien)

Enfin bref, départ 8h45 ah non 8h55 heu…. Non 9:20, oui nous quittons le japon avec une compagnie vietnamienne et on ressent déjà le changement d’organisation.

C’est après avoir attendu sur le tarmac pendant plus d’une heure dans l’avion que nous arrivons au Vietnam.

Tout juste arrivés à destination nous retrouvons Madame Sylvie Barjon qui restera avec nous pour toute la durée du séjour au Vietnam.

Les premières sensations vécues sont la chaleur , l'humidité, et pas mal de pollution. Le premier petit tour se fait aux abords de l’hôtel et sous la pluie. Nous choisissons un restaurant plutôt touristique mais avec des plats de la région. Nous discutons du trajet à parcourir pendant ces 10 jours car nous n’avons rien réservé et nous partons à l’aveuglette en mode aventuriers sans savoir où nous serons le lendemain et où nous allons dormir. Une expérience particulière pour Pauline qui a tendance a toujours vouloir tout prévoir dans les moindres détails. Nous ne trainons pas trop dans les rues, entre le décalage horaire pour les uns et le fait de s’être levé à 4h pour les autres le sommeil se fait sentir.

C’est après une bonne nuit de sommeil (15h en tout) que nous nous levons, nous prenons un petit déjeuner dans un café et partons explorer avec le peu de temps que l’on dispose le marché de Ben Thang qui rassemble vendeurs de vêtements, nourriture, sacs, etc……. Un souk finalement.

Une fois notre tour terminé nous fonçons direction l’aéroport en direction de Nha Trang.

Nous arrivons en fin de journée solaire pour l’Asie c’est à dire 17h, notre hôtel est en plein centre de la ville animé de bars et de restaurants.

Nous croisons beaucoup de touristes pour l’instant, grand ressort oblige.

Pas très dépaysant pour le moment, beaucoup de grands hôtels, des restaurants, et bizarrement pas mal de magasins de maroquinerie et surtout des sacs en crocodile, d’ailleurs nous y avons vu notre première brochette de crocodile.

[Sylvie] Je rajoute mon petit grain de sel pour prouver que je suis arrivée

les scoots pétaradent , les gens portent des masques, les poissons et crabes attendent dans des bassines ou des aquarium d'être choisis pour être mangés.

Demain commence le vrai voyage, la vraie immersion parce que pour l'instant nous avons plutôt pratiqué les avions et les taxis.

Difficile d’écrire avec le clavier américain de Pauline.


31
31
Publié le 26 novembre 2019

[Sylvie] Coucou nous revoilou,

2 nuits agitées à Nha Thrang, 1er matin, réveil à 5h , notre voisin de chambre écoute, plein balle, de la musique . Être réveillé si tôt par Vanina de Dave, version anglaise ça pique. Ça a fait jaillir du lit Pauline qui s’est pointée hirsute à la réception pour en déloger le garde de nuit.

De nouveau en avion, vol interne pour Da Nang, finalement Nha Thrang , mis à part le temple de Cham (religion Cham d’inspiration hindouiste plutôt rare au Vietnam) n’était pas très interessante comme ville. Très moderne et bourrée de russes, plages moyennes , pleines de touristes qui se prennent en photo dans des positions suggestives grotesques.

Nous avons un peu profité de la plage mais le temps était gris.

Je me suis juste trempée jusqu’aux cuisses, à cause des grosses vagues que je déteste, seul Axel, en bon aquatique mi dauphin mi otarie qu’il est ,s’est amusé comme un fou et est revenu du sable plein les cheveux.

Avant de se restaurer petit massage pieds épaules dans un salon typique. Bon c’était bien plus douloureux qu’un massage, ils n’y vont pas de main morte. Agréable quand même cela dit.

Mais bon, première prise de contact avec le Vietnam et premier vrai dépaysement dans l’assiette, avec un BBQ de crocodile, excellent.

De Da Nang nous filons illico sur Hoi Han qui , selon les guides nous réserve de belles découvertes...à voir.

Des bisous à tous.

32
32
Publié le 29 novembre 2019

[Sylvie]

Je prends le relai pour donner des News.

Premier matin lever 9h, aïe c’est tôt...départ 9h30 pour l’aéroport, vite vite, pas de petit dej par peur de rater l’avion.

Première galère, notre taxi nous dépose à l’aéroport international alors que nous lui avons précisé à plusieurs reprises que c’était pour un vol interne.

C’est le problème général avec les vietnamiens, il parlent peu et mal anglais mais font toujours comme s’ils avaient tout compris.

Arrivée au pas de course sur le bon lieu, puis attente, et finalement petit dej sur place. Là encore entre la commande et la livraison il y a une grande part d’interprétation très aléatoire.

1h de vol et nous voilà à Da Nang, un taxi nous attend pour Hoi An, et Pauline est toujours fière d’être attendue par un homme qui brandit un panneau à son nom...

35 km sur des petites routes, tout va bien, seul l’âge de notre chauffeur nous inquiète, on dirait qu’il a 12 ans.

C’est à 500m de l’arrivée que le drame arrive.

Pauline s’extasie sur les petits chiots qui bordent la route, 2 traversent, le chauffeur ralentit quand il l’entend crier,mais ne pile pas , trop tard, nous sentons le chiot sous les roues, le chauffeur ne bronche pas, nous restons silencieux jusqu’à l’arrivée.

Heureusement nous nous détendons dans la soirée, l’hôtel est super, les gens charmants et nous partons visiter la petite ville, qui est un port, à l’origine destiné au commerce des épices.

L’architecture est étonnante, les boutiques intéressantes, beaucoup de travail du cuir, des étoffes, soie et cachemire, pas mal d’ateliers de couture qui proposent du fait sur mesure en quelques heures.

Malgré des averses orageuses diluviennes éclairs, nous passons un moment agréable, qui s’achève par un petit restau typique...mais avec du Chapoutier, quand même.

Sylvie:

Mercredi 27 anniversaire d’Axel ! 24 ans et toutes se dents!

Nous avons fêté ça dignement avec un bon restau et une bonne bouteille.Pas de bougie mais assez de lampions dans la ville pour illuminer cette soirée.

Dans la journée nous avons tenté la plage , plutôt belle mais la mer était agitée, et nous avons essuyé plusieurs orages.

Nous avons quand même profité du spectacle incroyable des touristes chinoises qui se prennent en photo dans des poses incongrues ( elle rivalisent et peut être même surpassent les russes) jambes en l’air, tête en bas, petite bouche, effets de cheveux et attitudes lascives, j’en passe et des meilleures.

Retour à pied sous la pluie , mais c’était beau quand même , le spectacle des rizières et des buffles d’eau.

Demain départ pour Da Nang pour reprendre un avion vers Haï Phong puis transit vers Cat Bâ, une île dans la baie d’ha long, en espérant que le temps s’arrange.

33
33
Publié le 1er décembre 2019

Jeudi 28 : [Pauline] Transfert de Hoi An vers Cat Ba. Réveil toujours difficile, personne ne veut se lever. La journée s’annonce très longue, l’hôtel sur une île privée nous lache, obligation d’annuler la reservation, un taxi nous récupère pour aller à l’aéroport’ vol interne oblige dans ce si long pays. Arrivée à l’aéroport sans savoir où nous allons. Nous finissons par choisir un hôtel sur l’île de Cat Ba, la femme travaillant au café nous propose que son mari nous emmène on se dit ok pourquoi pas. Nous arrivons pas à la destination finale mais à un port le plus petit port du monde je pense. C’est un mec qui s’avance en premier vers nous parlant pas un mot d’anglais pour nous vendre des tickets de bateau. On finit par accepter n’ayant pas d’autres choix et le mec ne nous lâchant pas non plus d’une semelle. Le bateau finit par arriver... la réaction quand nous le voyons. On espère que la traversée ne sera pas très longue car le bateau semble dater d’avant JC. On arrive de l’autre côté ou c’est maintenant un bus qui nous attend pour nous emmener en ville. Notre première question : Mais où est la route ? Il n’y en a pas. Ok pas de souci, le bus aussi datait d’avant JC. Nous arrivons dans la petite ville qui s’étend sur une rue et nous entrons dans l’hôtel qui nous annonce qu,il n’y a pas de réservation en notre nom et qu’ils sont complets... (Je vous avais dit que la journée était longue). Pas de panique, je me suis juste trompée d’hôtel.

Vendredi 29 [Sylvie], nous avons trouvé enfin un peu de soleil à Cat Ba, ce n’est pas du luxe car depuis le début du séjour nous alternons grisaille et pluie.

Hier journée sportive et découverte.

Départ 8h30 en bateau , avec un groupe d’une quinzaine de personnes de nationalités différentes.

4 accompagnateurs, un barbu brun type latino aux cheveux longs, un blond classique américain, une roots brune nationalité non identifiée, et le big boss, un crocodile dundee australien roots, tatoué, adepte de la fumette, à la barbe tressée jusqu’au nombril.

Belle équipée en partance pour les baies L’an Ha et Ha long.

Au programme baignade, canoë et rando sur l’île des singes.

Il fait gris et pas très chaud sur le bateau mais la baignade est annoncée des 9h30.

Bonne surprise l’eau est plutôt chaude.

Nous partons à la nage derrière notre gourou, dans un périple qui nous mène vers des criques, des grottes, que nous traversons à la nage, à quatre pattes, accroupis, en torsion...

Retour sur le bateau, quelques heures plus tard, canoë.

Idem nous pagayons, nous ralliant au bob de notre guide, dans des anses, criques et autres grottes ...plutôt sympa comme périple.

Pause déjeuner sur le bateau où nous est proposé un buffet simple mais excellent.

Petite sieste sur le pont puis arrêt à 300 m d’une mini plage dans une crique.

Rebaignade.

Avec Axel nous ramassons des yeux de Sté Lucie en pagailles ( moi qui croyais qu’on n’en trouvait qu’en Corse et que c’était rare) il n’y a qu’à se baisser pour en trouver.

Mi,jeu d’après-midi nous faisons escale à l’île des singes, et nous partons pour une rando dans la montagne pour arriver au point de vue du sommet.

La montée est ardue et parfois pas très sécure, c’est plus de l’escalade que de la ballade, avec des passages parfois vertigineux et sportifs, mais nous sommes heureux d’avoir fait l’effort, la vue est imprenable.

La descente est encore plus impressionnante face au vide.

Retour sur le bateau et rentrée au port en traversant les villages flottants habités par des pêcheurs .

Superbe journée qui se termine par une bière offerte par notre équipage.

Le soir nous achevons nos pauvres petites jambes ( Pauline et moi) en montant les 8 étages du restau que nous avons choisi, repas sur le roof top, vue panoramique sur le port et la baie, musique d’ambiance , cocktail délicieux...what else comme dirait Georges.