Petites escapades ou grands voyages, un monde à découvrir pas à pas ... Rester c'est exister mais voyager c'est vivre ... G Nadaud

La Grèce et ses îles ...

Périple en Grèce continentale, découverte de la Crète et de Santorin.
Juillet 2013
2 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Arrivée à Athènes pour deux semaines de circuit en Grèce continentale, en Crète et à Santorin. Périple en groupe avec au menu découvertes culturelles, randonnées natures, vie en groupe , soleil et plages ...


Première visite : l' Acropole.

Le quartier de l’Acropole compte parmi les quartiers le plus visités du monde. Situé dans le centre de la ville d’Athènes, le célébrissime Rocher sacré domine majestueusement l’agora. Initialement, l’Acropole (la ville haute culminant à 156 m) n’était que la forteresse d’un seigneur local. Et puis, on décida de consacrer l’Acropole à la déesse Athéna. L’Acropole connut de nombreux déboires (dont le bombardement du Parthénon en 1687 par Morosini) retracés dans un beau musée exposant notamment les statues cachées lors de l’invasion des Perses en 480 av. J.-C.


Vue sur Athènes du haut de l'Acropole.

Chef d’œuvre de l'Acropole : Le Parthénon

C' est un temple grec dédié à la déesse Athéna, que les Athéniens considéraient comme la patronne de leur cité.

Réalisé entièrement en marbre pentélique, le Parthénon est à la fois un temple et un trésor, au sens antique du terme4. Le naos du Parthénon fut conçu pour abriter la statue chryséléphantine de la déesse Athéna Parthénos, œuvre monumentale de Phidias, à laquelle les Athéniens présentaient leurs offrandes. Si le culte rendu à la déesse avait habituellement lieu dans l'ancien temple d'Athéna de l'Acropole, qui abritait un xoanon représentant Athéna Polias, le Parthénon fut spécialement consacré à la déesse Athéna Parthénos5, protectrice de la cité et déesse de la guerre et de la sagesse. Mais, concrètement, le Parthénon devait aussi protéger le trésor de la cité. Ce dépôt, composé essentiellement de métaux précieux, était conservé dans l'adyton du temple, regroupant en un même lieu, les fonds de la ville d'Athènes et de la ligue de Délos6. Les 1 150 kilos d’or de la statue d'Athéna pouvaient accessoirement être fondus en cas de nécessité.

Symbole architectural de la suprématie athénienne à l'époque classique, le Parthénon est probablement le temple qui a le plus inspiré les architectes néo-classiques. Il a servi de modèle dans de nombreux pays occidentaux.


L’Érechthéion

C' est un ancien temple grec d’ordre ionique situé sur l'acropole d'Athènes, au nord du Parthénon. C’est le dernier monument érigé sur l’Acropole avant la fin du Ve siècle av. J.-C. et il est renommé pour son architecture à la fois élégante et inhabituelle.

Il remplace le temple archaïque d’Athéna Polias qui se trouvait entre le Parthénon et l’emplacement actuel et qui fut détruit par les Perses en 480 av. J.-C. lors des guerres médiques.

Il est situé à l’emplacement de l’Acropole primitive et regroupait certaines des reliques les plus anciennes et les plus sacrées des Athéniens ; c’est à cet endroit qu’eut lieu la dispute entre Athéna et Poséidon.


L'Agora

A l'origine, l'agora était au nord-est de l'Acropole, elle fut déplacée au pied du Kolonos Agoraios sous Solon. A l'époque archaïque, les pouvoirs sont peu à peu descendu ici depuis le palais de l'Acropole. C'était le « centre » de la cité, au carrefour des axes de communication de la cité d'Athènes, on calculait les distances à partir de l'autel des Douze Dieux.


Le musée de l’Acropole : un écrin moderne pour abriter des trésors antiques

Le nouveau musée de l’Acropole a été inauguré le 20 juin 2009. Ce bâtiment ultra-moderne composé d’acier, de verre et de ciment gris se veut relativement neutre vu de l’extérieur afin que le contenant s’efface au profit du contenu.

4.000 objets sont rassemblés ici, dont 300 au moins sont de véritables chefs-d’œuvre. Tout ce qui est exposé provient exclusivement de la colline de l’Acropole.. On ne trouve dans ce musée aucun objet provenant d’une autre partie de Grèce ni même d’un autre quartier d’Athènes.

Sur le parvis extérieur du musée se trouvent les antiquités découvertes lors des fouilles.








Musée archéologique d'Athènes.

Ce musée, un des plus riches du monde, est consacré à l'art antique, de l'époque néolithique à l'époque romaine. Il rassemble, dans un espace réaménagé, les principales oeuvres d'art provenant des grands sites archéologiques grecs. C'est là que vous admirerez le masque d'or d'Agamemnon, le kouros du cap Sounion, le Poséidon et le Jockey d'Artémision, les idoles cycladiques, le relief d'Éleusis, les fresques polychromes d'Akrotiri, la machine d'Anticythère...


Le palais présidentiel.

L'attraction du palais est principalement ses gardes :

Les Evzones sont parés d’un uniforme entièrement fait à la main qui a de quoi faire pâlir de jalousie les . Le must de leur tenue est la fameuse jupe plissée, appelée fustanelle, taillée dans 30 mètres de tissu blanc. Et elle est composée de 400 plis qui symbolisent les 400 années de servitude sous l’occupation ottomane. En outre, sous leurs jupes, les Evzones portent des bas de laine blanche.

L’uniforme des Evzones est également constitué :


  • d’un béret en feutre rouge avec un gland de soie noire
  • d’un gilet orné de broderies qui répondent à un savoir-faire ancestral. La couleur noire du tissu symbolise le deuil de l’esclavage. Quant au blanc, il représente la pureté de l’amour pour la liberté.
  • d’aériennes chaussures, appelées tsarouchia, pesant 1,5kg chacune et dont la semelle est ornée de 60 clous en métal. D’où la résonnance de leurs pas lorsqu’ils battent le pavé de la place Syntagma. Le bout des chaussures est orné d’un pompon noir. Il se dit qu’une lame tranchante était autrefois cachée dedans, très utile lors des combats au corps à corps



Le stade olympique antique.

L'un des monuments les plus emblématiques des Jeux Olympiques se trouve à Athènes : le Stade panathénaïque est un stade antique, construit en 330 avant notre ère pour accueillir les grandes Panathénées, ancêtre de nos JO modernes. C'est Lycurque, homme d'état de la Grèce Antique, qui souhaita la construction d'un tel stade pour aider au renouveau d'Athènes après une défaite militaire. Situé non loin du jardin National et du Zappéion, il fut inauguré lors des grandes Panathénées. Les Panathénées étaient un festival qui se tenait chaque année fin juillet à Athènes. Tous les 4 ans, les grandes Panathénées avaient lieu. La fête était alors plus longues et plus importantes.Le stade panathénaïque fut depuis ce temps, le lieu emblématique de ce grand rassemblement.

Après l'effort ...le réconfort ...

Comme dans toutes recettes traditionnelles, il existe quelques variantes et la moussaka grecque ne déroge pas à la règle. En Grèce, chaque région à sa « vraie recette » et les ingrédients sont un peu différents. On peut donc voir dans certaines régions des moussaka à base de viande d’agneau, de porc ou de bœuf ( assez rare!!) avec ou sans pommes de terre ensuite il y a différences façon de cuire les aubergines qui est l’ingrédient principal de ce plat typiquement grec ou pas… Car pour la petite histoire, la moussaka est à la base un plat turc qui a été amené sur le bassin méditerranéen. Mais bon, peu importe d’où qu’il soit, ce plat est vraiment délicieux ! La vraie moussaka est préparée sans béchamel c’est plutôt une sauce blanche à base de yaourt et de fromage.

2

Le coup de cœur du voyage : Kalamaki, centre de vacances pour groupe au bord de la mer ...

A partir de Kalamaki, on peut visiter le quartier historique de Corinthe mais c'est aussi un point de départ pour visiter la Grèce continentale et le la Péloponnèse. On se trouve à proximité du canal de Corinthe,et de l' Isthmus de Corinthe.

La plage ...


3

Nous continuons notre périple dans le Magne : dépaysement garanti !

Paysages arides, routes désertes, villages de pierres abandonnés, légendes mythologiques, plages sauvages : le Magne, péninsule du sud du Péloponnèse ne ressemble à rien d’autre en Grèce.


Premier village : Gerolimenas, dont le nom signifie simplement le « vieux port ». Jusque dans les années 1970, cette bourgade de pêcheurs ne pouvait être atteinte qu’en bateau ! Aujourd’hui le tourisme fait vivre le village (qui ne compte qu’une cinquantaine d’habitants…) grâce à quelques boutique-hôtels et auberges de charmes et restaurants sur le port. L’endroit a tout de même réussi à sauvegarder une bonne partie de son authenticité.

4

La découverte se poursuit à Vathia.

Ce village qui domine fièrement la côte sud du Magne est fameux pour sa concentration de tours fortifiées, probablement la plus élevée de toute la région. Vathia est aujourd’hui, et plus que jamais, un village déserté de sa population.

La route autour de Vathia offre de spectaculaires points de vue sur la côte sud du Magne et ses plages au calme olympien. Un ruban de bitume parfaitement intégré dans le paysage et le plus souvent désert .



Direction ensuite Cap Ténare, le point le plus méridional de la Grèce continentale et du continent européen !

5

Le cap Ténaro est la pointe la plus méridionale du Péloponnèse. Au départ de Porto Kagio, de belles balades le rejoignent et offrent l'occasion de passer quelques heures agréables au bout du monde.



6

Kardamyli expose des maisons en pierre au dessus du port, des patios fleuris, des vergers de fraicheur, des bars sophistiqués donnant sur la mer, des tavernes avec des saveurs maison et, au fond, le mont Taygète: le patron éternel de la ville. Une ville avec une histoire qui remonte à Homère et l'Iliade où le poète note que Kardamili était l'une des sept villes offertes par Agamemnon à Achille afin de le persuader de participer à nouveau à la guerre de Troie!

Promenade dans l’ancienne Kardamyli : un complexe fortifié de maisons à tour construites autour de l’église d’Aghios Spyridon, datant du XVIIIe siècle.

7

Sur le chemin visite d'un authentique moulin à huile d'olives.

Dernière balade nocturne avant un repos bien mérité !

8

Retour à la civilisation antique avec la visite de Mycènes ...

Un des sites archéologiques les plus importants de Grèce, un monument mégalithique étonnant de l’héritage culturel mondial

Ici l’Histoire crie haut et fort sa présence. Grèce ancienne. Mycènes, comme la décrit Homère, est riche en or. C’est le centre le plus important et le plus riche de la période de l’âge du bronze tardif dont le siège se trouve dans le Péloponnèse. Selon la mythologie grecque, il a été fondé par Persée, fils de Zeus et de Danaé. Vous serez séduit par le mythe du Cyclope et par l’histoire de la découverte du célèbre «masque d’Agamemnon» mis en lumière lors des fouilles menées par l’archéologue Schliemann.


La majestueuse Porte des Lionnes: symbole de la puissance du palais royal de Mycènes, a une symétrie remarquable. Ce monument mégalithique est considéré le premier exemple de sculpture monumentale que l’on connaît en Europe et constitue l’une des plus célèbres attractions que vous rencontrerez ici. Elle constitue l’entrée principale de l’acropole de Mycènes et elle a été construite vers 1250 avant J.-C. Elle doit son nom au fameux bas-relief qui représente deux lionnes sculptées et qui décorent ce triangle de décharge. Personne n’a trouvé jusqu’à aujourd’hui comment ce monument a pu être construit.

Le musée ...

9

Épidaure est l'un des sites les plus visités de Grèce. Les touristes y affluent pour visiter le théâtre, mais aussi pour l'extraordinaire douceur des paysages. Asklipios (Esculape), fils d'Apollon et dieu de la Médecine, y ouvrit son premier cabinet de consultation.


10

Arrêt au canal de Corynthe, creusé à partir de 1882 à l'initiative d'une compagnie française, la Société internationale du canal maritime de Corinthe, les travaux furent achevés par les Grecs en 1893. Cette réalisation spectaculaire changea alors les itinéraires maritimes et Le Pirée supplanta l'île de Syros comme principal port de la Grèce. Long de 6 343 m, large de 22 m à la surface de l'eau, profond de 8 m, le canal présente des parois atteignant 80 m de hauteur au point le plus élevé. Cependant son étroitesse fait qu'il est relativement peu fréquenté.

11

Départ de la plage de Kalamaki pour une petite randonnée vers Isthmia ...

Visite du site des jeux isthmiques.

On revient dans la zone du Canal de Corinthe, pour visiter Isthmia, la commune située au sud à l’embouchure du canal pour visiter le musée archéologique d’Isthmia.

Au 4ème siècle avant J-C, un navire venu d’Égypte accoste au port de Kenchréai un jour de mer si agitée qu’il sombra dans les eaux du port. Les découvertes archéologiques de notre époque contemporaine permirent à des trésors d’une richesse inestimable de refaire surface : tableaux architecturaux en couleur, mosaïques en ivoire et en verre. On peut aujourd’hui les observer au musée archéologique d’Isthmia.


Le Pont d'Isthmia

Le pont submersible descend 8 m. dans le canal de Corinthe et le bateau passe.

Un pont submersible est un pont dont le tablier est conçu pour être temporairement sous l'eau. : le tablier s'abaisse mécaniquement sous le niveau de l'eau afin de libérer le passage pour les bateaux. Le principe de fonctionnement du pont mobile submersible est l'opposé de celui du pont levant dont le tablier s'élève au-dessus de l'eau. Le principal avantage du pont submersible par rapport au pont levant est l'absence, par conception, d'une hauteur libre sous ouvrage. Par conséquent, aucune limitation n'est imposée sur le tirant d'air des bateaux empruntant la voie d'eau. Cependant, la présence d'une structure immergée limite le tirant d'eau. Le canal de Corinthe, en Grèce, comporte un tel pont submersible à chaque extrémité.

Retour à Kalamaki en profitant du bord de mer ...

12

Changement de programme, jupes longues et pantalons pour la visite d'un monastère ...

Établi à la lisière d'un majestueux cirque cerné de montagnes, Ossios Loukas se devait d'être bâti dans un décor à sa mesure. Car ce monastère byzantin compte parmi les plus beaux de Grèce, tant pour son architecture originale que pour la richesse de ses mosaïques à fond d'or, ses fresques, ses icônes et ses pavements de marbres polychromes. Il fut fondé par le « Vénérable Luc » (Ossios Loukas), un ermite et saint grec du 10e s.




13

Dernière visite avant de quitter la Grèce continentale .

Dominant la vallée du Pleistos et accroché aux pentes du mont Parnasse, Delphes fut un haut lieu mystique, lorsque le sanctuaire d'Apollon attirait les pèlerins fascinés par l'oracle. Les ruines du site antique, classées au patrimoine mondial de l'Unesco et parmi les plus visitées de Grèce, s'accrochent sur une pente surplombée par les roches Phédriades de grès rouge. Tant pour la richesse de ses vestiges que pour la beauté de son cadre, Delphes vous laissera un souvenir fort.

Les ruelles de Delphes ...

Le musée ...

14

En route pour de nouvelles aventures et embarquement sur bateau de nuit pour se rendre en Crète.


Arrivée à Chania ...

15

Cette fois embarquement sur "un bateau rapide" pour rejoindre Santorin ...


16

Après la visite de Santorin, retour au Pirée.

Slalom de 8 heures dans les îles cycladiques : Ios, Naxos, Paros, ...