Petites escapades ou grands voyages, un monde à découvrir pas à pas ... Rester c'est exister mais voyager c'est vivre ... G Nadaud

Nieuport : naissance de "The Grand"

Transformation de "The White Residence" en "The Grand" " ou le projet gigantesque de Nieuport
Janvier 2023
52 semaines
Dernière étape postée il y a 10 jours
1
1
Publié le 28 octobre 2023

Nieuport est une station balnéaire de la côte Belge ... il s'y passe toujours quelque chose !

Son bâtiment emblématique va subir une reconversion impressionnante, ce "carnet de voyage " va raconter les grandes étapes de ce changement.

C'est parti pour un fabuleux voyage vers le futur ...

2

Les journées du patrimoine ouvrent une dernière fois les portes de ce bâtiment emblématique de Nieuport, ville balnéaire de la côte belge. L'occasion de voir ce qui va être préservé avant la démolition et la reconstruction de ce bâtiment.

LA PERLE ARCHITECTURALE DU LITTORAL BELGE

Un des derniers bâtiments historiques de la côte belge va bientôt, tel le phénix, renaître de ses cendres. The Grand est l’ambitieux projet de rénovation de l’ancien "Grand Hôtel" à Nieuport, jadis également connu sous le nom de "White Residence".

Ce monument classé construit en 1924 va retrouver vie après des années de déclin et d’abandon. À l’occasion de son centenaire, The Grand redeviendra donc ce sanctuaire familier qui fouette les sens, fige le temps et offre de jolis souvenirs.

3
3
Publié le 28 octobre 2023

Un peu d'histoire ...

1924

LA NAISSANCE D’UN MONUMENT

En 1924, la Société Anonyme de Nieuport-Bains recruta l’architecte bruxellois Apollon Lagache (1882-1940) pour construire deux luxueux bâtiments de loisirs sur ses parcelles en bord de mer : « Le Grand Hôtel » et « Le Petit Casino ». Lagache avait à l’époque déjà quelques logements et cinémas bruxellois à son actif et, depuis la fin de la Première Guerre mondiale, travaillait à la reconstruction des villes d’Ypres et de Nieuport. La Société tenait à ce que tout le monde sache que Nieuport-Bains était prête à rivaliser avec les autres stations balnéaires.

S’inspirant de la plupart des hôtels de Bruxelles et d’Ostende construits vers 1900, la Société et Lagache décidèrent de construire Le Grand Hôtel dans un style Beaux-Arts éclectique avec des touches Art déco. Suivant l’exemple de divers hôtels et bâtiments de prestige des années 1900 à Ostende et dans d’autres stations balnéaires, ils optèrent pour un édifice d’angle imposant avec des tours, plusieurs terrasses, de grandes fenêtres avec vue sur mer et un restaurant côté digue.

Le bâtiment est emblématique d’une période glorieuse de l’histoire du tourisme sur la côte belge qui, depuis la seconde moitié du 19e siècle jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale, évolua d’un tourisme de luxe et élitiste pour curistes vers une destination plus accessible et fréquentée par la bourgeoisie belge et étrangère.

• • •

1929-1940  

 UN  HÔTEL   PRESTIGIEUX

La construction du Grand Hôtel ne s’est terminée qu’en 1929, tandis que Le Petit Casino est resté inachevé durant l’entre-deux-guerres. L’hôtel connut un grand succès initial, notamment grâce à la ligne de tramway reliant Ostende à La Panne. Il offrait tout le confort technique de son temps : chauffage central, eau courante, électricité, téléphone, télégraphe et un ascenseur.

Comme dans tous les hôtels de prestige des années 1920, il y avait plusieurs espaces ouverts au public, accessibles depuis le hall d’entrée, dont une grande salle à manger avec vue sur mer, plusieurs salons, un fumoir et un jardin d’hiver. La salle à manger était une grande pièce garnie de colonnes avec un parquet et de grandes baies vitrées donnant sur la mer. Le salon avait une forme arrondie, soulignée par une rangée de colonnes sur lesquelles venait s’appuyer la tour sous-jacente. La finition intérieure mélangeait les styles Louis XVI et Art déco : sièges et revêtements de radiateurs en canne tressée, guirlandes et médaillons ovales de style Louis, profonds fauteuils moelleux et motifs géométriques Art déco ornant les tissus d’ameublement, les papiers peints et les placages de meubles.

• • •

1941 - 1945

DES ANNÉES DE GUERRE DÉVASTATRICES

La période de gloire du Grand Hôtel fut de courte durée puisqu’il fut réquisitionné le 13 mai 1940 pour être transformé en hôpital militaire pour soldats belges. Deux jours plus tard, le 15 mai, les soldats reçurent la visite de la Reine Élisabeth. Un an plus tard, le mardi 28 mai 1941, des bombardements détruisirent entièrement la tour et les coupoles iconiques, la loggia et la terrasse d’angle donnant sur la place Hendrika. Nieuport-Bains et le bâtiment tombèrent aux mains des Allemands.

En 1943, le Generalfeldmarschall allemand Erwin Johannes Eugen Rommel (1891-1944) visita Nieuport-Bains en tant qu’inspecteur du Mur de l’Atlantique. Sa mission était d’inspecter et de faire rapport sur la partie de l’ouvrage de défense s’étendant de la mer du Nord jusqu’au golfe de Gascogne. Tout cela dans le but de contrer l’invasion alliée qu’ils pressentaient.

Le 4 août 1945, après le débarquement et la libération, un avion américain survola toute la côte belge depuis Knokke jusqu’à La Panne pour photographier le littoral. Ces photos, y compris celle montrant le Grand Hôtel, sont conservées aujourd’hui dans les Archives nationales des États-Unis.

• • •

Années 1960 jusqu’à aujourd’hui

LA WHITE RESIDENCE EN DÉSUÉTUDE

Le Grand Hôtel fut vendu aux enchères après la libération. Entre 1958 et 1963, le bâtiment, rebaptisé « White Residence », fut utilisé comme résidence de vacances. L’aménagement de l’ancien hôtel fut en partie modifié, notamment en fusionnant des chambres existantes et en installant de nouvelles cuisines et salles de bain. Ces travaux détruisirent de nombreux éléments de valeur, comme le restaurant, les salles de fête, le jardin d’hiver, les cafés, le salon, la terrasse et les chambres luxueuses, sans toutefois toucher au hall d’entrée et à ses belles volées escaliers.

En 1981, le bâtiment acquiert le statut de monument classé, d’abord et avant tout pour sa valeur historico-artistique, mais aussi en raison de la démolition à cette époque d’un bâtiment mitoyen et du Petit Casino. Le but était de protéger l’ancien Grand Hôtel d’une éventuelle démolition.

La White Residence n’est aujourd’hui plus que l’ombre d’elle-même. Depuis les années 1960, plus aucun investissement n’a été fait pour moderniser le complexe. La toiture typique n’a jamais été refaite et le rez-de-chaussée a été modifié pour accueillir des magasins et des cafés. Ces dernières décennies, les hautes constructions environnantes ont occulté l’ancien Grand Hôtel, qui a beaucoup perdu de sa superbe. Le bâtiment ne remplit donc plus son rôle contextuel et ne rayonne plus comme autrefois. Récemment, il est même devenu inutilisable car non conforme aux exigences en matière de sécurité, d’énergie et d’affectation. L’immeuble est un véritable désastre en termes de maintenance et de gestion des coûts. Il a été fermé à l’été 2018 pour des raisons de sécurité et de risque d’incendie.

• • •

UN BÂTIMENT HISTORIQUE AVEC UNE VISION CONTEMPORAINE

Pour restaurer le monument iconique dans toute sa splendeur et lui rendre son ancien statut, un projet global et avant-gardiste est réalisé en collaboration avec le cabinet de renommée internationale David Chipperfield Architects et le cabinet d’architecture Origin, spécialiste de la restauration. La conception témoigne d’une nouvelle approche de la reconversion, qui met en valeur les qualités historiques du bâtiment et requiert de chaque intervention qu’elle renforce l’esprit original de l’édifice.

Le nouveau The Grand remplira plusieurs fonctions. Il hébergera 70 appartements de diverses superficies et son rez-de-chaussée sera ouvert au public. La brasserie et le bar historiques donnant sur la digue retrouveront toute leur splendeur, tandis que trois grands espaces commerciaux seront aménagés du côté de l’avenue Albert Ier. Ces différentes fonctions insuffleront une nouvelle vie à ce magnifique héritage du passé, qui pourra à nouveau assumer pleinement son rôle au cœur de Nieuport-Bains.

4
4
Publié le 28 octobre 2023

Dernières fêtes de fin d'année ...

5
5
Publié le 28 octobre 2023

Les travaux de stabilisation et de démolition commencent ...

6
6
Publié le 28 octobre 2023
7
7
Publié le 28 octobre 2023
8
8
Publié le 28 octobre 2023


9
9
Publié le 28 octobre 2023
10
10
Publié le 28 octobre 2023
11
11
Publié le 1er novembre 2023

24 octobre 2023

• • •

25 octobre 2023 : montage de la grue à tour.

• • •

30 octobre 2023

12
12
Publié le 29 novembre 2023

Pas d'évolution visible pour le moment ...

13
13
Publié le 27 décembre 2023

Montage de la deuxième grue : 26/12/2023.

• • •

27/12/2023

14
14
Publié le 28 janvier 2024

Début 2024 sous le soleil ... le chantier est en activité mais on ne voit rien extérieurement.

• • •

Fin Janvier.

15
15
Publié le 21 février 2024

Une troisième grue est venue rejoindre le chantier !