Petites escapades ou grands voyages, un monde à découvrir pas à pas ... Rester c'est exister mais voyager c'est vivre ... G Nadaud

La Baie de Somme.

Weekend équestre en Baie de Somme.
Août 2022
3 jours
1
1

Classée parmi les plus belles baies du monde aux côtés des baies de San Francisco ou d’Halong, la baie de Somme est un site naturel d’exception.

Des paysages en cinémascope, une impression de bout du monde, falaises, sables, dunes, galets, marais se succèdent et se complètent pour composer un paysage hors-norme, loin des littoraux bétonnés.

2

Avec ses 200 hectares de dunes, forêts et marais au cœur de la réserve naturelle de la baie de Somme, le parc du Marquenterre est depuis 40 ans un haut lieu de l’ornithologie en Europe et sert de refuge à des milliers d’oiseaux migrateurs.

En toute saison, on observe sans les déranger plus de 300 espèces, soit des milliers d’oiseaux (échassiers, limicoles oiseaux d’eau, passereaux et rapaces).

Le long des 3 parcours, dans les 12 postes d’observation, les guides naturalistes vous attendent pour vous expliquer le mode de vie de leurs hôtes et vous aider à décrypter la vie sauvage de ces oiseaux qui ont fait du Marquenterre une escale privilégiée entre Scandinavie et Mauritanie.


3

Petit port de pêche au nord de la baie et la silhouette emblématique des deux tourelles rouge et blanche, on est bien au Crotoy !

Au XVIIème siècle, Le Crotoy comptait parmi les ports de pêche les plus importants de la Manche. L’activité est aujourd’hui en retrait du fait notamment de l’ensablement de la baie mais la station garde le charme de petit port de pêche avec notamment quelques sauterelliers amarrés pour partir à la pêche à la crevette.

Les maisons de pêcheurs se mêlent aux demeures de vacances. La longue plage de sable est la seule plage du Nord exposée au Sud.


4

Membre du réseau des plus beaux détours de France, sa position stratégique sur un promontoire calcaire face à la Baie de Somme, a valu à Saint-Valery-sur-Somme une histoire riche et mouvementée. Guillaume le Conquérant, Jeanne d’Arc sont passés par la cité médiévale.

Prendre le temps de découvrir la cité médiévale, les vestiges des remparts, les tours Guillaume, les petites rues pavées et fleuries, l’église Saint-Martin et ses ex-votos, ou simplement de flâner sur les quais qui bordent la Baie de Somme. Descendre par le quartier des marins « Le Courtgain » et découvrir les charmantes maisons de pêcheurs toutes colorées.



Le Drakkar


5

Un train de la Belle Epoque avec d’authentiques voitures de la Belle Epoque tractées par de vaillantes locomotives à vapeur circulent entre le Crotoy, Noyelles-sur-Mer, Saint-Valery-sur-Somme et Cayeux-sur-Mer, idéal pour profiter du charme des voyages d’antan en parcourant l’ancien réseau des bains de mer, reconnu depuis 1887.

En cheminant le long des ruisseaux bordés de saules, entre mollières et prés salés, en passant à travers champs et marais, vous découvrirez les charmes verdoyants de la baie de Somme, sauvage et authentique. Un sifflement… et vous voici propulsé 80 ans en arrière pour un voyage à travers le temps !

6

La plus grande colonie française de phoques a élu domicile en baie de Somme.

Les phoques se reposent hors de l’eau à marée basse sur des reposoirs (bancs de sable émergés à marée basse) pour régénérer leur énergie, pour mettre bas et allaiter les petits, pour muer...

Il faut être très prudent, si on les approche de trop près, ils prennent peur et se remettent à l’eau, abandonnant parfois les bébés non émancipés qui ne peuvent survivre à une séparation prématurée.

Au sud de la baie de Somme, Le Hourdel (hameau de Cayeux-sur-Mer) et son emblématique phare blanc et vert marquent l'entrée en Baie de Somme. Ce petit port de pêche, accessible à vélo par une piste cyclable sécurisée est aussi l'endroit idéal pour observer les phoques en Baie de Somme.

7

Les cabines de plage ont été imaginées à la fin du 19e siècle, l’âge d’or des “bains de mer” et des stations balnéaires. Ce sont les Britanniques qui furent à l’origine du tourisme balnéaire dans la région ! Il en reste une “trace” avec le hameau de Brighton (entre Cayeux et Le Hourdel), une station balnéaire créée à la fin du siècle, suite à l’ouverture de la ligne de chemin de fer reliant Cayeux à Saint-Valery-sur-Somme.

Avec l’avènement du chemin de fer, le Tout-Paris se pressait sur ces plages. Contrairement à de nombreuses plages voisines, celle de Cayeux-sur-Mer est constituée de galets. Les cabines étaient donc, déjà, un moyen de profiter du soleil et de la mer, mais avec le confort.Dans les années 1930, les premiers congés payés ont permis au plus grand nombre de venir prendre l’air en Baie de Somme.

Plus de 500 cabines sont montées u printemps pour le bonheur de tous.

8

Le Henson est un petit cheval doux, rustique, à la robe doré. Environ 1200 sujets sont recensés en France, dont 200 sur le site du Marquenterre, en baie de Somme, qui est le berceau de la race. Nouvelle race équine créée il y a 30 ans et reconnue officiellement en 2003, les chevaux Henson sont devenus l'emblème d'une équitation rêvée, celle des chevauchées en pleine nature. On profite ainsi pleinement des paysages du Marquenterre, polder de 1000 hectares composé de pâturages et dunes boisées mais aussi des marais arrière-littoraux.

Parc du Marquenterre


Baie d'Authie



Haras Henson


https://www.henson.fr/

9

Entre le Parc ornithologique du Marquenterre et les stations balnéaires de la côte, qui se doute de ce qui se cache derrière ces trois petites lettres...

Sachez que cette dénomination vient du terme "ru" qui signifie petit ruisseau. En effet, même s'il est difficile de se l'imaginer, il y a bien des siècles, RUE était un port de mer qui jouissait d'une grande prospérité. Les commerces de vin et de sel étaient les principales sources de richesse. Mais, rythmé par les siècles et les saisons, ce port de mer qui faisait la renommée de la ville s'est ensablé. Les terres gagnées sur la mer permettront à la ville, à partir du XVème siècle, de s'agrandir et de se protéger en érigeant bastions et fortifications.



De plus, seront construits des monuments d'exception comme les chapelles du Saint-Esprit, de l'Hospice et le beffroi qui prennent leur aspect actuel. Entre les XVème siècle et XVIIème siècles, RUE est une terre de pèlerinage et une place militarisée. En 1668, le traité d'Aix-la-Chapelle est signé. Il met fin à la guerre de Dévolution qui oppose français et espagnols. Ce traité impose la destruction de certaines places fortifiées dont la ville de RUE.

La commune est également marquée par les troubles révolutionnaires qui apportent vols et destructions. Les XIXème et XXème siècles permettent à la ville de connaître un nouvel essor grâce à la sucrerie et à l'usine d'aviation des frères Caudron



Aujourd'hui, RUE est une charmante bourgade commerçante de 3200 habitants.

10


Chambres d'hôtes "Les charmilles"

11
12