Petites escapades ou grands voyages, un monde à découvrir pas à pas ... Rester c'est exister mais voyager c'est vivre ... G Nadaud

Corse ... île de beauté.

Circuit de découverte de la Corse.
Juillet 2014
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Petite visite de Savone (Italie) avant d'embarquer dans le bateau de nuit direction Bastia ...


Embarquement en fin de journée ... c'est parti pour la traversée.



Un petit air de croisière 😉

2

Arrivée à l'aube à Bastia et début de notre circuit ... Direction le Nord et le Cap Corse !

On dit que cette étroite péninsule est un condensé de l’Ile de Beauté, car elle rassemble tous les attraits de la Corse. Tours génoises, maisons d’Américains, sentiers « maquis et mer », plages sauvages, criques improbables et villages exceptionnels…

3

Petit arrêt à Erbalunga, un de ces villages authentiques que l’on aime pour leur côté paisible au ras des flots. Veillée par sa tour génoise et agrémentée de ruelles pleines de charme, cette ancienne marine de pêcheurs a inspiré de nombreux peintres paysagistes en quête de romantisme absolu.

4

Le port de Macinaggio et le sentier des douaniers

À 30 minutes au Nord d’Erbalunga, Macinaggio est le plus grand port de plaisance du Cap. Rattaché à la marine de Rogliano, il y règne une atmosphère maritime où il fait bon flâner.

Macinaggio est aussi le point de départ de la célèbre randonnée du sentier des douaniers menant à la plage de Baracaggio, avec vue imprenable sur la réserve des Iles Finocchiarola.

Nous nous contenterons de parcourir une petite partie de ce sentier car le programme de la journée nous demande de continuer notre chemin 😦

.

5

Centuri et son port de pêche : coup de cœur de la journée !

Il fait partie des plus beaux villages de France… Centuri est une petite marine pleine de charme, dont le port de pêche est spécialisé dans la langouste.


Vous l’aurez compris… un déjeuner s’impose à la terrasse de l’un des restaurants du port pour goûter aux plaisirs de la pêche locale.

6

En redescendant le Cap depuis Centuri, le village fortifié de Nonza perché en nid d’aigle au-dessus de la mer sur une falaise, offre un panorama unique sur le Golfe de Saint-Florent.


Nonza et la plage de galets noirs


7

Haut lieu de la viticulture corse, ses terrains calcaires s’étendent de Saint-Florent au début du Cap Corse. Le Nielluccio est le cépage roi de ce cru d’excellente qualité. Ses vignobles ont été les premiers à recevoir l’Appellation d’Origine Contrôlée dans l’île. L’église paroissiale St Martin qui se détache au milieu des vignobles date du XVIème siècle est remarquable. Tous les 11 novembre est fêtée la Saint Martin, patron des vignerons.


Première nuit sur l'Ile chahutée par un vent fort d'ailleurs ...

Auberge U Listicorne

8

Découverte de Saint-Florent à la tombée du jour ...

Au creux d'un très beau golfe auquel il a donné son nom, St-Florent est bâti sur une légère hauteur au nord de l'embouchure de l'Aliso. Très fréquenté, souvent appelé le « Saint-Tropez de la Corse », St-Florent est une station balnéaire dont le succès se mesure à la taille des yachts amarrés dans le port de plaisance. Flânez dans la vieille ville à travers des ruelles tortueuses bordées de vieilles maisons et des placettes fleuries de lauriers-roses.


Bon appétit !

9

Une nouvelle journée commence ...

Niché entre la Balagne et le Cap Corse, le désert des Agriates fait partie des sites les plus pittoresques de Corse.

10

De ses ruelles à sa citadelle…

Le plus remarquable est le spectacle offert par sa majestueuse citadelle génoise.

Promenade dans les ruelles étroites de la ville, épiceries fines, boutiques de créateurs corses, de beauté, de bien-être et terrasses de restaurants, le tout sous la protection de Sainte Marie.


De sa marina à sa longue plage de sable fin…

Au pied de l’imposant édifice génois, les bateaux des pêcheurs et des plaisanciers s’amarrent à la marine colorée. A quelques pas de là mais toujours en centre-ville, se trouve sa longue plage de sable fin et d’un blanc immaculé. Elle est frangée d’une pinède qu'on peut longer par la passerelle en bois qui la borde.

11

La Balagne contemple la Méditerranée depuis son balcon de collines fertiles et son littoral aux baies perlées de sable. De ravissants villages jalonnent les paysages de cette contrée riante, pays de cocagne insulaire gorgé de vergers, de vignes et d'oliviers. Au-delà des premiers reliefs, la Balagne devient sauvage et méconnue, et livre d'inoubliables panoramas. Pour découvrir cette région, il faut parcourir les petites routes qui serpentent au milieu des champs, des palmiers et des agaves.


12

Débouché de la Balagne, ce petit port fondé en 1758 par Pascal Paoli est une cité moderne au plan en damier, réputée pour la douceur de son climat et sa belle plage de sable fin. Une villégiature tranquille, fréquentée dès le printemps, et qu'animent des commerces et le claquement métallique des « carreaux » réussis par les joueurs de pétanque sous les platanes de la place Paoli.

13

À 536 m d'altitude, ce col marque la fin de la grande arête dorsale qui partage les versants est et ouest du cap Corse. Il est le point de contact entre cette région et celle du Nebbio.

Panorama sur le golfe de St-Florent, le Nebbio, Bastia et la plaine orientale.


14


Juchée sur le rocher en aplomb de la mer, la ville haute se partage entre la vieille ville, très médiévale, et la citadelle. Créée au 19e s., la route d'accès se sépare en deux à la colonne romaine. La rampe de gauche accède à la vieille ville par un tunnel. Les rues autour de l'église Sainte-Marie-Majeure, étroites, sont bordées de hautes maisons que relient de curieux arcs-boutants, en fait les canalisations servant à diriger les eaux pluviales vers des citernes.



Promenade en bateau ...







En 1420, Alphonse V d'Aragon revendique l'île à la suite de la concession de la Corse du pape Boniface VIII à son ancêtre, Jacques II. Avec Vincentello d'Istria, nommé vice-roi de Corse, il assiège Bonifacio pendant près de cinq mois.

Il achève cela grâce à l'escalier du roi d'Aragon qui lui permet d'empêcher le ravitaillement de la ville. Malgré ces privations du roi d'Aragon, la colonie génoise résiste. Selon la légende, il aurait été creusé en une seule nuit par les troupes du roi d'Aragon Alphonse V le Magnanime lors du siège de Bonifacio de 1420. Plus probablement, cet escalier aurait été réalisé sur une durée plus longue par les moines franciscains pour accéder à une source d'eau potable située en bas de cet escalier et à une grotte en contrebas.

Taillé par l'homme directement dans la roche calcaire bonifacienne , cet escalier est composé de 187 marches, selon une inclinaison d'environ 45°.



Le grain de sable

15

Sartène est bâtie en amphithéâtre au-dessus de la vallée du Rizzanèse, à 13 km de Propriano. "La plus corse des villes corses", selon Prosper Mérimée, a conservé beaucoup de caractère avec ses vieilles demeures austères et ses traditions, telle que l'extraordinaire procession du Catenacciu, sans doute la cérémonie la plus ancienne de l'île. La découverte du vieux quartier, véritable dédale entrecoupé d'escaliers, de passages voûtés, d'impasses, sera un moment fort de votre visite à Sartène.

16

À travers ses précieux vestiges, ce site archéologique offre une synthèse de l'histoire en Corse, du néolithique à l'époque romaine. Soixante-dix statues-menhirs y ont été découvertes en 1946, dont Filitosa V : la plus volumineuse et la mieux armée de toutes. Elle porte une longue épée et un poignard oblique dans son fourreau, tandis que de dos apparaissent des détails anatomiques et vestimentaires. Une muraille cyclopéenne marque l'entrée de l'oppidum fortifié, installé sur un escarpement rocheux.

17

A l’origine petit port de pêcheurs, la ville de Propriano, située entre Ajaccio et Bonifacio est une station balnéaire très appréciée. Sa situation géographique exceptionnelle dans le Golfe du Valinco offre un cadre privilégié et de nombreuses possibilités de loisirs et d’activités.


18

La plage de Santa Giulia se développe au fond du golfe du même nom : sable blanc, mer aux eaux cristallines.

19


Dominée par sa citadelle, la troisième ville de Corse bénéficie toujours d'une position stratégique, mais pour des raisons qui ont bien changé depuis sa création. Barbaresques et moustiques ont cédé la place aux touristes séduits par la proximité de plages de rêve et une hôtellerie de luxe.



Hôtel Golfe

20

Encadrée de rochers rouges, cette longue plage de sable blanc s'allonge au pied de dunes ombragées de superbes pins parasols. La mer s'y pare de teintes turquoise, bleu outremer, améthyste : une certaine idée du paradis. Un des endroits les mieux préservés est le secteur de Tamariccio, objet de nombreuses cartes postales, et accessible par un sentier nature.


21

Petit arrêt dans ce village charmant ...


Direction col de Bavella (1 218 m) pour admirer ces aiguilles, ou « fourches » de Bavella, appelées aussi cornes d'Asinao. La beauté des pics déchiquetés pointés au-dessus de la forêt, la couleur changeante des grandes murailles rocheuses émergeant des pins et l'âpreté du paysage ne laissent pas indifférent. Derrière les aiguilles, on aperçoit le massif de l'Incudine. À l'est se profilent la grande paroi de la Calanca Murata et l'arête rouge de la Punta Tafonata di i Paliri, avec la mer Tyrrhénienne dans le lointain.



Également passage du GR 20 ...

22

La ville est située au centre de la Corse, à 68 kilomètres de Bastia et 80 kilomètres d’Ajaccio, elle y est reliée par la route nationale 193 et par la voie ferrée Bastia-Ajaccio . C’est la principale agglomération de l’intérieur de l’île.

Corte est la capitale historique et culturelle de la Corse. La « cité paoline » fut en effet choisie par Pascal Paoli comme capitale de la Corse indépendante (entre 1755 et 1769).

Corte est implantée au confluent du Tavignano et de la Restonica à 450 mètres d’altitude, au pied d’une citadelle perchée sur un piton rocheux.



Hôlel Les jardins de la glacière




23


La Restonica prend sa source à 1 711 m d'altitude dans le massif du Rotondo, l'un des plus hauts de l'île. Après 15 km d'une course mouvementée à travers de belles gorges profondes formant des piscines naturelles, elle rejoint à 400 m d'altitude le Tavignano dans le « sillon de Corte ». Son canyon traverse notamment la forêt de la Restonica, plantée de châtaigniers et de pins laricio. Pour les randonneurs, elle peut servir de point de départ à des promenades vers les lacs de Capitello ou de Melo.


Des paysages à couper le souffle 😀




24

Après la pleine nature, retour en ville ...

Ajaccio est la capitale de la Corse, une île française en mer Méditerranée. Cité portuaire sur la sauvage côte ouest de l'île, elle est la ville qui a vu naître Napoléon Bonaparte, empereur français, en 1769.

La cathédrale baroque Notre-Dame, érigée au XVIe siècle, abrite des peintures de Delacroix et du Tintoret. C'est ici qu'a été baptisé Napoléon. Le musée Fesch, occupant un palais du XIXe siècle et fondé par l'oncle de Napoléon, recèle une vaste collection d'œuvres d'art de la Renaissance italienne, notamment des œuvres de Boticelli. La vieille ville d'Ajaccio, centrée autour de la place Foch et son monument commémoratif de Napoléon Ier, se caractérise par ses bâtiments aux couleurs pastel, ses avenues bordées de palmiers et ses cafés chics. Une imposante citadelle édifiée au XVe siècle surplombe deux marinas animées et construites sur une grande baie pittoresque.



Les plages de la ville regroupent celles de Saint-François et de Trottel. Juste à l'est de la ville se trouve la plage du Ricanto (également connue sous le nom de "Tahiti Beach"), et de nombreuses autres étendues de sable bordent la route des Sanguinaires, à l'ouest.


Demeure ancestrale, la maison Bonaparte, est à présent un musée exposant des objets de famille.


Vers les îles Sanguinaires ...

25

Eaux transparentes aux reflets mêlés de saphir et d'émeraude, ruban de sable étincelant de la plage, amphithéâtre de falaises rouges... Surnommée « la Grecque », Cargèse trône sur le promontoire qui ferme au nord le golfe de Sagone, au cœur d'un site majestueux.

26

Dominant le golfe de Porto, se profilent d'étonnantes sculptures granitiques formées par l'érosion. De ce paysage chaotique se dégage une beauté étrange et unique. Le bleu intense de la mer, la lumière souvent irréelle qui baigne la côte, la palette des oranges et des roses du granit et le relief vigoureux en font un site exceptionnel.

Les calanques (calanches), d’une grande beauté sont sans conteste l’une des merveilles de l’île de beauté et inscrites au Patrimoine Mondial depuis 30 ans. De la corniche, la vue sur le granit rouge sculpté par l’érosion est grandiose



La "tête de mort" !

27


A ne pas rater 😀

La réserve Naturelle de Scandola est sans conteste l'un des joyaux de la Méditerranée. Ce vaste territoire englobe une réserve marine et une immense zone terrestre, permettant à l'ensemble de l'éco système une vraie protection intégrale. La surface ainsi protégée est de 900 ha sur terre et de 1000 ha en mer soit près de 20 km² de superficie !

Superbe balade sur le "Sentier du Facteur" ....


Des rencontres surprenantes ...


Un paysage magnifique ...

28

La balade mène à Girolata qui n’est accessible que par la mer ou à pied depuis le col de la Croix par une partie du célèbre sentier du facteur.


29



Plage près de notre dernier hôtel ...





Hôtel Stella Marina

30

Retour vers Bastia en traversant la forêt ...



Visite de Bastia avant de reprendre le bateau de nuit qui nous ramène vers le continent.

ALa cité aux toits de lauze s'étire autour de son vieux port sur lequel veille la citadelle ou ville haute, nommée Terra-Nova. Au nord, Terra-Vecchia s'ordonne autour de l'immense place St-Nicolas d'où on ne se lasser pas d'admirer le ballet des navires. La ville a conservé, malgré son développement, une personnalité tout en contrastes, oscillant entre exubérance et goût de l'intime.




The end ...