Par Pascal
J'ai marché pendant 29 jours, sur près de 730 km, du Puy en Velay jusqu’à St Jean Pied de Port, sur les chemins de St Jacques de Compostelle.
Juin 2013
30 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
2

Le 21 juin 2013, je suis à Jouy en Josas, en train de préparer mon sac. Tout compris, il fait 10 kg. C'est un peu plus que ce que j'espérais mais c'est un poids très correct. Les prévisions météo pour samedi sont plutôt bonnes. Je devrais avoir du soleil pour les 7 prochains jours. Restons confiant !!!

Je prévois de marcher sur près de 730 km pendant environ 32 jours soit 23 km par jour en moyenne. Le départ aura lieu au Puy en Velay le samedi 22 Juin au matin. L'arrivée est planifiée autour du 23 Juillet à St Jean Pied de Port.

3

Vendredi 21 juin 2013

Me voilà installé au gîte des pèlerins de St Jacques. C'est assez étrange comme lieu. J'ai l'impression d'être dans un monastère. Les chambres sont comme des petites cellules de moine.

Ce matin réveil à 6h30 car la plupart des pèlerins vont assister à la bénédiction à la cathédrale avant de partir sur les chemins.

Au petit déjeuner, il ont mis des chants religieux et je suis même reparti avec les paroles qu'ils m'ont offert. Je ne suis pas allé à la bénédiction, je suis juste monté voir la cathédrale et me perdre dans toutes les petites ruelles médiévales.

Le Puy en Velay 
Gîte des pèlerins de St Jacques au Puy en Velay

En tout cas, Le Puy en Velay est un très très joli village qu'il faut visiter.

4

Samedi 22 juin 2013

Me voilà à St Privat d'Allier après 23 km de marche. Il a fait beau toute la journée même si la température était un peu fraîche.

Sur les chemins ... 
St Privat d'Allier

Je suis arrivé à 14h00 en faisant de longues pauses, incroyable non !!!. Cette fois, pas de gîte dans un cloître, rien de religieux puisque je suis dans un hôtel.

Au menu ce soir : Salade de lentilles du Puy, Civet de dinde et légumes, Fromage, Dessert.

Le village est perdu dans la campagne mais d'une tranquillité incroyable.

5

Dimanche 23 Juin 2013

26 km aujourd'hui en 7 heures de marche pour arriver au gîte margeride à La Clauze. Cette étape a été marquée par de nombreuses rencontres avec d'autres pèlerins (Tove par exemple) et des gens sur le chemin qui m'arrête pour parler de St Jacques.

Étape assez longue tout de même car même en ayant fait de nombreuses pauses dont une très longue à midi, j'ai mal aux jambes. Ce soir, au gîte, je retrouve des personnes qui étaient avec moi au Puy en Velay. Classique et sympathique de voir comment va tout le monde. J'oublie presque de parler de mon ampoule habituelle sur le petit doigt de pied droit. Avec un pansement (voir photo 4), tout va bien mais me voilà handicapé.

Au menu ce soir : Salade d'endives, Truffade du randonneur et saussice des cochons du voisin. Tome de vache fait maison, Tarte aux pommes

6

Lundi 24 Juin 2013

Le départ ce matin a été très tôt car le gîte met tout le monde dehors à 7h30 maxi. Me voilà donc sur les chemins dès 7h30 du matin. Il fait beau en partant mais très vite la pluie, le vent et le froid arrivent. Je suis à 1300 m d'altitude ce qui explique ces conditions météo.

Il y a 25 km de marche aujourd'hui, je suis seul au début puis un autre marcheur me rejoint. On va faire ensemble un quinzaine de kilomètres ensemble puis, arrivé à St Alban, je m'arrête et lui continue quelques kilomètres de plus jusqu'aux Estrets.

J'arrive à St Alban à 14h00 mais le gîte n'ouvre qu'à 16h00. Je fais donc une visite de la ville, de l'église et je tourne autour du château en attendant.Il y a une pharmacie à St Alban. Voilà qui devrait me permettre de soigner mon ampoule. J'ai mis un pansement spécial ampoule (Compeed), j'espère que ça va bien fonctionner. Toujours pas de téléphone ni internet. C'est marrant, au gîte, je retrouve une dame avec qui j'avais marché quelques kilomètres lors de la première étape.

Une minute de silence avant de commencer à manger. Un peu perturbant mais bon ...

Au menu ce soir : Soupe de légumes, Salade de riz, tomates, noix, olives, Gratiné de patates, brocoli, jambon, Fromages, Quatre-quarts maison.

7

Mardi 25 Juin 2013

Je suis parti ce matin de St Alban vers 8h00. Au petit déjeuner, les propriétaires du gîte ont mis de la musique Zen genre "chants d'oiseau et de rivière". Ça va bien avec l'étrangeté des personnages.

Il a fait chaud/froid toute la journée, beaucoup de vent, mais heureusement je n'ai pas eu de pluie. 25 km de marche aujourd'hui dont un long moment au bord de la route. Les paysages sont vraiment très jolis mais il y a des poteaux électriques partout !

Je marche seul jusqu'à midi puis je fini le parcours avec deux français qui s'arrêtent au méme gîte que moi. Vers 15h00 nous arrivons au gîte mythique du parcours "chez Régine". Ce gîte n'est pas très propre : poules et coq dans la cour, souris dans la maison.

Comme il n'y a personne d'autre ce soir, j'ai une chambre double pour moi tout seul, Parfait, au moins, pas de ronflement. Pas de 1/2 pension dans ce gîte, du coup je me fais cuire des pâtes avec sauce tomate et gruyère râpé dans la cuisine commune.

8

Mercredi 26 Juin 2013

Ce matin, je pars du gîte "Chez Régine" à 7h30. Il fait extrêmement froid : 6 degrés et en plus il y a beaucoup de vent. Cette étape fait 24 km ce qui est très correct. Je me rends compte que faire 25 km par jour est en fait assez simple, surtout en partant à 7h30 le matin.

 En route pour Aubrac

Le début de l'étape est sur la route, comme d'ailleurs assez souvent, et à mi-parcours, j'arrive sur les plaines de l'Aubrac. C'est super, de grandes prairies, des vaches, les genets jaunes partout sur le long du chemin. À midi, je fais une longue pause repas à Nasbinals puis je repars pour les deux dernières heures de marche.

Nasbinal 

À 15h00, j'arrive à Aubrac et je m'installe dans le gîte. Il est dans une tour du XIVeme siècle. Les chambres sont dans la tour, c'est vraiment très original. Deux étages de chambre et un étage pour la cuisine.

Aubrac  

Au menu ce soir : Soupe de légumes, daube d'agneau et pâtes, fromage blanc avec confiture de myrtilles, vin rouge.

9

Jeudi 27 Juin 2013

24 km de marche aujourd'hui et surtout, je quitte le plateau de l'Aubrac pour redescendre dans la vallée. 1000 m de denivelé pour attendre 300m d'altitude. Après 8 km, je fais une pause à St-Chely d'Aubrac puis la vraie descente commence à travers la forêt. Plus je descends et plus il fait chaud.

Ça faisait tout de même 4 jours qu'il faisait vraiment froid avec beaucoup de vent.

En route pour St-Côme d'Olt

Vers 14h00, j'arrive à St-Côme d'Olt, village médiéval super joli. Le gîte n'ouvre qu'à 15h00 ce qui me laisse du temps pour visiter. Dans ce village, le clocher de l'église est tout tordu et les cloches sonnent faux.

St-Côme d'Olt 

Je retrouve 4 personnes avec qui j'ai déjà passé quelques soirées, c'est cool. Au menu ce soir : Salade de tomates et pâté, saucisse et haricots verts, fromages, crème brûlée.

10

Vendredi 28 Juin 2013

Cette 7ème étape est plus courte que d'habitude avec seulement 19 km. Je pars à 7h30 de St-Côme d'Olt et le chemin monte tout de suite dans la montagne.

Vue sur St-Côme d'Olt au petit matin 

Arrivé à Espalion, je prends le temps de visiter un peu et sur les coups de 11h00 je repars pour la deuxième partie de cette étape. La fin est un peu pénible avec beaucoup de routes en lacets et de marche sur le goudron.

Espallion 

À 13h30, j'arrive face au château d'Estaing et au niveau du pont romain, je pense que ça doit être le plus beau village de France, c'est tout simplement superbe. Les ruelles du village sont médiévales comme à St Côme d'Olt mais en plus joli. Dans l'après midi, je visite le château et je passe par le supermarché.

Estaing 

Le gite est dans une ancienne abbaye qui a été rénovée, c'est vraiment original, tout en bleu. Tout le monde à sa petite chambre.

Gîte dans une ancienne abbaye à Estaing  

Ce soir, pas de demi-pension, chacun fait cuire son repas. Des pâtes à la sauce tomate et gruyère râpé et une pomme en dessert pour moi.

11

Samedi 29 Juin 2013

Comme l'étape est courte aujourd'hui, j'arrive à Golinhac à 13h00. Au menu de ce midi, ce sera melon, jambon et petit gâteaux.

J'attends 14h30 que le gîte ouvre et je m'installe. Il y a une machine à laver et un sèche linge. Comme j'ai du temps et qu'il n'y a rien à faire à Golinhac, je fais donc une vraie lessive.

Le temps est très brumeux, bruineux, humide et presque froid aujourd'hui. Comme tous les jours, je fais tamponner mon crédential. 9 tampons pour le moment ...

Ce soir, toujours pas de 1/2 pension. Je vais donc refaire des pâtes comme hier soir.

12

Dimanche 30 Juin 2013

20 km aujourd'hui sous le soleil.

Je passe par deux jolis villages : Espayrac et Senergues puis à 12h30, j'arrive au village de Conques.

Hier, j'ai eu quelques douleurs au genou gauche mais plus rien aujourd'hui. Mon ampoule ne me fait plus du tout mal, je suis donc au top de ma forme. À 12h30, en arrivant à Conques, je me fais un restaurant : Salade auvergnate et tarte aux fruits rouges.

Conques 

Dans l'après midi, visite de la ville de Conques, de ses ruelles médiévales et de son trésor.

Ce soir, il n'y a pas de demi pension mais je vais manger au restaurant avec Janice (USA), Emilie (Canada) et Iris (Allemagne) que j'ai retrouvé hier soir à Golinhac. Nous étions partis le même jour du Puy en Velay sans se recroiser depuis.

Restaurant  à Conques avec Janice, Emilie et Iris
13

Lundi 1er Juillet 2013

Vue sur Conques au petit matin 

Pour ce 10ieme jour de marche, c'est une étape de 24 km sous une chaleur accablante. Je pense qu'il a fait au moins 30 degrés à l'ombre. Une bonne partie était sur la route, c'est à dire sur du goudron, aieeeeee !!!

Au final, pas d'ampoule, pas de pb de genoux, pas de coup de soleil, tout va très bien. J'ai fait cette étape avec un nouveau venu (Alain) dans le groupe des pèlerins de St-Jacques. Il a déjà fait deux étapes de 35 km donc tout va bien pour lui.

En route pour Livinhac le haut 

Le groupe qui se suit plus ou moins : Emilie (Canada), Janice (USA - New York), Iris (Allemagne), Nolwen (France), Diego (Italie), François et son chariot (France), Alexandre (France), Alain (France)

Le gîte communal de Livinhac le haut est sympa, très propre avec une vue sur l'église. Ce soir, demi-pension, je n'ai donc rien à préparer.

Livinhac le haut 

Dans le restaurant, c'est le menu du pèlerin : Assiette de crudités, confit de canard et frites, tarte aux pommes

14

Mardi 2 Juillet 2013

Aujourd’hui, une étape de 25 km entre Livinhac le haut et Figeac. Départ à 7h00 afin d'éviter les grosses chaleurs de la journée. J'ai fait cette étape avec Alain qui va aussi à St Jean Pied de Port.

Alain 

Étape relativement facile même s'il faut tout de même marcher pendant un peu plus de 6h30. Je m'installe donc dans le gîte à 14h00 et je pars visiter la ville de Figeac. Figeac est la ville de Champolion, une place représente en très grand la pierre de Rosette.E

En route pour Figeac 

Demain sera une grosse journée avec 30km jusqu'à Cajarc. En plus, la météo semble prévoir de la pluie...

Ce soir pas de demi pension, je vais manger un sandwich le long de la Célé (la rivière qui passe à Figeac) dans une base de loisir à 100m du gîte.

15

Mercredi 3 Juillet 2013

Orage toute la nuit dernière et ce matin, il pluviote à Figeac. Arghhhh !!!

Je décide de prendre le bus sur une partie du parcours et de finir à pied. Je ne suis pas assez "guerrier" pour me lancer dans la forêt sous la pluie. De plus, les prévisions météo annoncent de la pluie toute la journée. Cette étape qui devait être longue avec plus de 30 km devient donc une étape classique de 20 km. À 8h45, mon bus part de Figeac et me dépose à Beduer ce qui me fait gagner 11 km de montée.

Au final, il y aura eu de la bruine/pluie toute la mâtinée mais je m'en sors plutôt bien, les chaussures sont mouillées mais pas trop. Il est 13h30 et j'arrive au gîte communal de Cajarc qui n'ouvre qu'à 15h00, il va falloir attendre un peu. J'en profite pour aller à la laverie, histoire de passer le temps mais aussi de bien laver mes vêtements et surtout de bien tout sécher.

Cajarc 

Je décide aussi d'alléger mon sac d'un short qui ne me sert à rien. Hier, j'ai renvoyé par la poste mon topo-guide "Le Puy - Figeac' qui ne me sert plus non plus. Voilà au moins 500g de gagnés sur le poids du sac.

J'envisage aussi de me séparer d'une polaire qui m'avait bien servi dans l'Aubrac mais devient sûrement inutile. Ce soir, pas de demi pension. Donc, direction le supermarché pour acheter de quoi faire ripailles pour ce soir. À 17h00, il n'a y personne d'autre dans le gîte. Je n'ai d'ailleurs rencontré personne aujourd'hui.

16

Jeudi 4 Juillet 2013

Comme tous les jours, je commence par prendre une photo de moi afin de voir s'il y a des changements au fil du temps et des kilomètres de marche. Aujourd'hui, c'est nuageux mais il devrait faire beau. J'ai 26 km à faire jusqu'au village de Varaire.

Je pars à 7h00 du matin et je fais une première vraie longue pause repas à Limogne en Quercy vers 11h00 (voir photos). À ce moment, il ne me reste que 7 km à parcourir soit 1h30 de marche.

Cette étape est finalement assez facile et, à 14h30, j'arrive très très tranquillement au gîte des marronniers à Varaire. Le gîte est tout neuf. Une douche, lavage des vêtements, crème relaxante à l'Arnica pour mes petites jambes fatiguées et me voilà en train de visiter les trois rues de ce village.

À voir à Varaire : une tour, l'église et un lavoir du XIIIieme siècle. Voilà qui est vite fait. Ce soir, demi pension, je n'ai donc rien à préparer au pays du foie gras et des truffes.

Varaire 

Au menu de ce soir : Salade verte du jardin et pâté de canard de Limogne (5 km de Varaire), veau avec ratatouille et gratin de pâtes, fromage (Camembert et Rocamadour), gâteau (4 quarts) maison et salade de fruits frais.

17

Vendredi 5 Juillet 2013

Depuis Figeac, j'ai perdu tous mes amis pèlerins de la première semaine et en plus il n'y a plus personne sur les chemins. Il va sûrement falloir attendre le week-end prochain et le début des vacances pour retrouver du monde ...

Aujourd'hui, j'ai 32 km de marche à faire et le soleil va être très chaud. Je décide donc de partir à 6h45 pour éviter au maximum les grosses chaleurs de l'après midi. À midi, j'ai déjà parcouru 24 km, reste donc 8 km à faire. J'en profite pour faire une longue pose à la buvette "Le repose pied".

J'arrive à 14h30 au gîte. Il m'aura donc fallu 8h00, pauses comprises, pour faire 32 km. Les jambes vont bien, pas d'ampoules, me voilà plutôt content de cette étape !

Cahors 
Au gîte "relais des Jacobins" 

Je suis au gîte "relais des Jacobins", très sympa et très accueillant. Dans l'après-midi, je ne fais qu'un petit tour de la ville, je suis trop fatigué et il fait vraiment trop chaud. Je retrouve le "pèlerin" François qui tirait un chariot depuis Mercurey. Son chariot s'est cassé à Espalion. Depuis il porte un sac à dos.

Ce soir, demi pension, j'ai vu passer des tomates dans les couloirs du gîte, au menu de ce soir : Salade de tomates et concombres, poulet rôti et riz, fromages, glace.

18

Samedi 6 Juillet 2013

Ce matin, le petit déjeuner est servi à 7h00, c'est donc à 7h30 que je suis sur la route ou plutôt "sur les chemins ...".

Vue sur Cahors au petit matin 

Au programme de la journée, il y a 24 km à faire jusqu'au petit village de Lascabanes soit 5 heures de marche. Dès le début de cette étape, en passant le superbe pont de Cahors, je rencontre Marianne et Luc, une australienne et un français, avec qui je vais finalement faire tout le parcours de ce samedi.

En route pour Lascabanes avec Marianne et Luc

Aujourd'hui, avec près de 32 degrés, il fait à nouveau très chaud, mais comme il n'y a que 24 km, j'arrive au gîte très tranquillement à 14h00. Ça devient vraiment facile de marcher 24 km.

Gîte de Lascabanes 

Après mon installation au gîte, comme tous les jours : douche, lessive et visite du village. À part l'église, il n'y a rien à voir ou à visiter à Lascabanes. Je me mets donc dans une chaise longue dans le jardin pour écrire ces quelques mots. Malheureusement, il n'y a pas de réseau dans ce petit coin de campagne et donc pas d'internet.

Ce soir, je suis en demi-pension. Au menu de ce soir : Soupe froide, viande et œuf briochée avec salade verte, fromage (Rocamadour), crème de pruneaux avec une boule de glace à la vanille.

19

Dimanche 7 Juillet 2013

Aujourd'hui, grand soleil et 33 degrés annoncés par la météo. Les pieds des pèlerins vont souffrir !!!

Au départ de  Lascabanes

Autre fait marquant, je vais passer le le km 365 et donc être à la moitié du parcours en distance. Je vais jusqu'à Lauzerte à 23 km du gîte de Lascabanes.

Petite chose amusante, je vais passer par le village de Montcuq pour y faire quelques courses. Et chose encore plus drôle, Montcuq est pile à la moitié du parcours (km 365)

Je fais une pause repas vers 11h00 dans le tout petit village de Montauzun. Il y a des tables et des chaises sous des chênes devant l'eglise, cool !!!.

Repos à Montauzun 

Lauzerte est une ville piège qui est en haut d'une colline, arghhh, que c'est haut quand il fait si chaud !!!. J'arrive à 14h00 à Lauzerte, superbe village médiéval, un de plus à ma collection des plus beaux villages de France.

Lauzerte 

Dans l'après midi, je vais voir l'expo de poteries et de peintures à la mairie et sur la place à l'entrée du village. Une des photos que j'ai mis devrait inspirer les artistes lecteurs de ce blog. Ce soir, pas de demi-pension, ce sera donc des pâtes avec mes amis pèlerins François et Marianne.

20

Lundi 8 Juillet 2013

Départ à 6h45 ce matin car la météo annonce 35 degrés dans la journée. Première vraie pause juste après Dufort, au bord d'un petit lac (voir photo). Il fait vraiment très très chaud aujourd'hui et la fin de l'étape dans la ville de Moissac sur plus d'un kilomètre n'est vraiment pas drôle.

En route pour Moissac 
Moissac 

J'arrive au gîte communal vers 14h00. Ce gîte est un ancien couvent converti en gîte. C'est assez étonnant mais sympa. Dans l'après-midi je visite Moissac.

En fait, il fait tellement chaud que je ne visite que l'Abbatiale et le cloître car il fait bien meilleur dans ces endroits (voir photos). Aujourd'hui, mon sac à dos s'allège de plus de 600g. J'ai laissé mon polaire dans le gîte de ce matin et je renvoies mon topo-guide numéro 2 par la poste. Il me reste une paire de chaussettes en trop mais je les garde...

Au menu ce soir : Salade avec tomates et fromage, poisson avec haricots et riz, gâteau maison

21

Mardi 9 Juillet 2013

Pour éviter la chaleur, je pars à 6h30 du matin.


Il fait déjà chaud mais les 12 premiers kilomètres sont à l'ombre le long du canal. Du coup pas de montée ni de descente et à 9h30 quand j'arrive dans le village de Pommevic, je prends un petit-déjeuner dans un bar (voir photo)

 Auvillar

À midi, je me trouve un joli petit endroit pour improviser un pique-nique saucisson / pomme / gâteaux au chocolat. Après une heure de pause, j'arrive à St-Antoine à 14h00. Il n'y a rien dans ce village à part un gite, un restaurant et une très belle église dont les murs sont peints très joliment.

St-Antoine 

Nous ne sommes pas très nombreux ce soir dans le gîte, à peine 7 pèlerins. Aujourd'hui, je lave mon sac à dos car, après 18 jours de marche, il ne sent vraiment pas bon et j'ai l'impression d'attirer les mouches. Il fait si chaud dehors qu'en une heure, il est sec. Pratique !

Au menu de ce soir : salade / thon / tomates, carry poulet masala (le propriétaire vient de la Réunion), fromage blanc et pommes caramélisées à la cannelle.

22

Mercredi 10 Juillet 2013

Afin d'éviter au maximum la chaleur, le réveil est à nouveau à 6h00 ce matin. Même pour moi qui suis matinal, ça fait tout de même tôt tous les jours !

En route pour Lectoure  

Toute la mâtinée, je vais être poursuivi par des orages. Du coup, je marche vite et longtemps sans pause. À midi, j'arrive sur les hauteurs de Lectoure où se trouve mon gîte. Comme j'ai marché plus vite que l'orage, tout va bien et le soleil est revenu. J'ai eu juste 3 ou 4 gouttes de pluie pendant 30 min.

Lectoure  

Pause repas 1 km avant Lectoure avec un melon et des fraises achetés à un paysan au bord de son champs. À 14h00, le gîte "l'étoile occitane" ouvre, me voilà arrivé. Avec le tampon de la Compostella, là dame responsable du gîte à Lectourne a écrit "Marcher, c'est aller au rythme de la fleur qui s'ouvre"

Ce soir, je me fais à manger, pas de demi-pension. Au menu de ce soir : Melon, poulet grillé, champignons, tomates, pomme

23

Jeudi 11 Juillet 2013

Une longue étape aujourd'hui de 30 km. Le temps est au soleil comme depuis plus d'une semaine.

Je décide donc de partir à 6h30 du gîte de Lectoure. Le parcours est en partie de long de la route et dans les bois. Je vais à Condom aujourd'hui, pays de l'Armagnac. Il ne faudrait pas trop insister sur l'Armagnac si je veux pouvoir reprendre la route demain. Ici, on raconte que l'Armagnac est célèbre grâce aux pèlerins de St Jacques qui ne manquaient jamais d'y goûter en passant à Condom, alors ...

Condom est aussi la ville des 3 mousquetaires.

Condom 

Vers midi, je fais ma longue pause repas au bord d'un lac à 4 km de Condom. La fin de parcours va donc être courte. En une heure je rejoins le gîte de l'ancien Carmel qui est un ancien cloître. J'ai réservé une chambre pour moi tout seul car j'en ai un peu marre des ronflements.

À 14h00, je m'installe dans ma chambre. Voilà qui me laisse du temps pour visiter et tout d'abord pour me reposer un peu. Mes chaussures Décathlon ont un léger problème, la semelle se décolle et ça dure depuis 3 jours. Heureusement, ce village à un super magasin de sport et me voilà maintenant avec des super chaussures Salomon GTX. Je les ai testé tout l'après midi en visitant la ville. Avec ces chaussures, je vais marcher encore plus vite !!!

Gîte de l'ancien Carmel à Condom  

Voilà déjà 20 jours que je marche sur les chemins, c'est devenu presque une habitude et les kilomètres deviennent faciles à faire.

Voici quelques chiffres : 20 jours, 491 km, 24.5 km/j, les 2/3 du parcours terminés, 240 km à faire, une ampoule, une paire de chaussures sans semelle, 24 tampons sur ma Compostella, 650 photos, 220 vidéos.

Au menu de ce soir : Soupe froide, jambon et légumes du jardin, flan

24

Vendredi 12 Juillet 2013

J'ai 33 km de marche aujourd'hui et la température devrait être de 33 degrés, qu'elle heureuse coïncidence. C'est mon record et je n'aurai pas d’étape plus longue !

Ce matin, je pars à 6h15 du matin du gîte de l'ancien Carmel de Condom. En théorie, il me faut 8h00, pauses comprises, pour faire une telle distance. Je devrais donc arriver autour de 15h00.

J'ai regardé la carte de France hier soir et je suis déjà bien loin du Puy en Velay, que de kilomètres parcourus !

En 3h30, je fais les 17 premiers kilomètres, récompensés par une pause jus d'Orange dans la ville de Montréal du Gers. À midi, il me reste 9 km à faire, je décide de faire ma pause repas sous les arbres au bord des vignes.

J'arrive à Eauze à 15h00 assez fatigué tout de même. Du coup, je vais à la laverie pour bien nettoyer tous mes vêtements et mon chapeau aussi. Je suis content car au gîte, je retrouve mon ami François qui est parti de Mercurey. On se suit depuis le premier jour.

Eauze 

Demain sera une journée tranquille avec seulement 20 km, histoire de me remettre de ces 33 km d'aujourd'hui.

Pas de demi pension donc je cuisine : Melon, pâtes sauce tomate et gruyère râpé, gâteaux. J'ai comme l'impression d'avoir déjà tapé plusieurs fois ce menu là !!!

J'ai deux nouveaux amis Donatien et Aurélien, deux jeunes qui ont commencé il y a 4 jours. L'un d'eux est en fac d'histoire est me dit que c'est le 1200ème anniversaire du chemin de St Jacques de Compostelle.

« Le 25 juillet 813, l'apparition d'une lumière conduisit l'évêque Téodomire à ordonner la fouille du lieu où fut découvert un tombeau attribué à Saint Jacques »

25

Samedi 13 Juillet 2013

20 km seulement aujourd'hui jusqu'au village de Nogaro. C'est mon 22ième jour de marche. En théorie, samedi prochain, je devrais arriver à Saint Jean Pied de Port.

En attendant, le départ est à 7h00 ce matin. Étape courte et rapide puisque j'arrive au gîte de Nogaro à midi. Sur le plan, il y avait un lac juste à côté où je voulais aller pour manger mais il n'y a pas d'accès. Du coup, je mange mon sandwich tout prés du gîte sous un arbre à l'ombre.

Le gîte est au bord d'un circuit automobile et de la zone commerciale : pas terrible !

C'est le premier gîte où je n'ai pas vraiment envie de rester mais pour une nuit, ça ira bien. Au moins la chambre, la salle de bain et la cuisine sont propres. Et avec une chambre dortoir aussi drôle (voir photo), je ne peux que rester. Il y a, au total, 14 lits en cercle. Nous ne que 4 personnes ce soir.

Gîte à Nogaro 

Tout l'après-midi et la soirée, la chaleur est étouffante. Je ne sais pas combien il fait mais c'est difficilement supportable !!!. Ce soir, je me cuisine des pâtes avec de la sauce tomates et du thon puis une glace en dessert. Repas partagé avec François et un Italien Francesco. Vers 20h00, le temps devient soudainement très orageux, quelques coups de tonnerre se font entendre.

26

Dimanche 14 Juillet 2013

Quelle étrange étape aujourd'hui. Sur les 28 km, je n'ai rencontré personne, ni pèlerin, ni paysan, ni personne...

En plus le paysage n'était pas joli, je n'ai pris qu'une photo et une vidéo où je dis que le chemin n'est pas sympa aujourd'hui. Point positif, il y a des nuages et donc la chaleur est très supportable. En plus, j'ai une petite ampoule sur le côté de mon talon gauche. Ce n'est pas une journée à retenir. Comme j'ai vu cette ampoule très tôt, j'ai tout de suite mis un pansement magique "Compeed" qui devrait soigner mon pied très vite.

En arrivant à 14h00 à Aire sur l'Adour, je fais une petite pause sur une aire de pique nique dans la ville à côté d'un joli pont (voir photo). Mon gîte est à 5 min à pied de ce pont.

Après une douche et le lavage du linge, je confirme qu'il y a bien une ampoule. J'ai mis un petit pansement et demain je mettrai un nouveau "Compeed". Dans ma chambre, il y a des messages écrits par les pèlerins de passage. Une phrase me fait sourire "Je suis allé chercher la lumière et j'ai ramené des ampoules" où "la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin"

Dans le gîte, il y a une balance. Mon sac sans eau et sans nourriture est à 6 kg. Me voilà bien content. Je suis donc à 8.5 kg avec 2 litres d'eau et la nourriture.

Ce soir, resto avec 8 autres pèlerins. Nous prenons tous le menu du pèlerin : Soupe, crudités et charcuteries, bœuf et riz, glace vanille/fraise.

27

Lundi 15 Juillet 2013

Départ très tôt ce matin pour une très longue étape de 33 km jusqu'au village d'Arzacq-Arraziguet. J'ai, à nouveau, de grandes lignes droites au milieu des champs et la majeure partie du parcours sur la route. Comme hier, je prends très peu de photo car les paysages ne sont vraiment jolis (champs de maïs sur champs de maïs).

Toute la mâtinée se passe sous les nuages presque menaçants et le soleil n'apparaît qu'à partir de midi. Je fais ma longue pause repas juste avant le village de Pimpo qui est à 7 km d'Arzacq-Arraziguet. Comme ça, il ne me reste au maximum que 2h00 de marche.

Aujourd'hui, j'ai réservé une chambre dans un hôtel car le gîte communal est fermé toute cette semaine. C'est trois fois plus cher mais bon, je devrais mieux dormir pour me préparer aux deux prochaines journées qui vont faire plus de 30 km chacune. Ensuite, il restera trois petites étapes jusqu'à Saint Jean Pied de Port.

J'arrive à l'hôtel "La vieille auberge" à 14h30 soit 8h15 après mon départ de Aire sur l'Adour. C'est un peu plus lent que mon ancienne étape de 32 km à Cahors. Mon ampoule m'a un peu retardé.

Cet après-midi, une "légère" fatigue se fait sentir !


L'hôtel est super, voilà un peu de confort vraiment bienvenu après 24 jours de marche et de nuits en dortoir. L'hôtel est finalement bruyant, ils ont mis la musique à fond pour leur bar. En plus, les chansons ne sont pas bien, chansons de bodega !

Du coup, ce soir c'est entrecôte grillée dans la grande cheminée et crème brûlée.

28

Mardi 16 Juillet 2013

La nuit a été difficile car dans le village d'Arzacq il y a eu de la musique à fond jusqu'à 1h00 du matin.

Comme je me réveille à 5h45 pour partir à 6h15, j'ai peu dormi. Ce n'est pas bien grave car la longue étape d'aujourd'hui est jolie avec pas mal de passages en sous bois, le long des champs et avec plein de tables et de chaises pour faire des pauses.

Je fais les 25 premiers kilomètres en 6 heures. Je suis donc a un peu plus de 4km/h tenu pendant toute la mâtinée. Je ne rencontre pas grand monde ce matin à part un couple dont le monsieur marche en sandales, c'est lui le pèlerin !

Vers 14h30, j'arrive au gîte et je retrouve évidemment mon ami François, on se suit depuis le début. Avec une canadienne (Marie Noëlle) qui est dans le même dortoir, nous décidons de manger à 3 ce soir et de se préparer notre repas dans le gîte.

Vers 16h00, l'orage gronde et il y a de grands coups de tonnerre. Je suis inquiet pour demain car la météo annonce une possible pluie le matin...

Ce soir, il y a vraiment beaucoup de monde connu puisque Donatien, Aurélien et Maxime viennent d'arriver à 17h00.

Au menu de ce soir : Chips et bières en apéro, pâtes sauce tomates/oignon/courgettes et saucisses grillées, fromage du Béarn, glace Hagendass.

29

Mercredi 17 Juillet 2013

Cette journée, qui a commencé à 6h15, a été marqué par deux événements majeurs :

  • Une ampoule sur mon petit doigt de pied gauche.
  • Des retrouvailles tellement improbables avec Emily (canada / Vancouver) et Janice (USA / New York).

Tout d'abord mon ampoule. Avec 32 km de route aujourd'hui, mon pied gauche n'a pas supporté et au village de Argagnon, la triste nouvelle est tombée : mon petit doigt de pied gauche n'a pas résisté et une ampoule a fait son apparition, oulalala !!!. Comme ça, les deux petits doigts de pied auront eu leur ampoule.

Pour info, ça ne guéri pas vraiment, il faudrait que j'arrête plusieurs jours pour vraiment guérir. J'ai donc maintenant une ampoule tout fraîche et deux autres en train de cicatriser.

En route pour Navarrenx 

Ensuite, lorsque je suis arrivé au village de Sauvelade, je vois Emily et Janice en train de boire un café et un thé. Nous avions commencé le même jour du Puy en Velay. Quelle bonne surprise, je les avais perdu de vue depuis Figeac, il y a 12 jours. En fait, elles ont pris un bus pour gagner 60 km, car Emily a son avion de retour au Canada dans quelques jours.

Retrouvailles avec Emily et Janice 

À part ça, même si j'arrive à 14h30, les 32 km ont été un peu long, surtout l'entrée du village de Navarrenx qui n'en finissait plus... Désormais, je n'ai plus de longues étapes puisque qu'il me reste 18 km pour Aroue puis 24 km pour Ostabat puis 22 km Saint Jean Pied de Port.

Easy to do !

30

Jeudi 18 Juillet 2013

Il ne me reste que 3 jours de marche pour arriver à Saint Jean Pied de Port et l'étape d'aujourd'hui est très courte avec seulement 18 km.

Je prends donc mon temps et je ne pars qu'à 7h30. Autant dire que c'est la grasse mâtinée !

Depuis hier après-midi, mes ampoules ont bien séchées, je suis plutôt confiant pour ne plus avoir de nouvelles ampoules mais on ne sait jamais ...

L'étape est si courte qu'à 10h00 du matin, il ne me reste que 7 km à faire. Je décide donc de faire une très longue pause car je trouve une jolie table et un banc dans un sous-bois (voir photos).

J'arrive au gîte "Bellevue" à 14h00. C'est une belle maison à 2km du village de Aroue avec une superbe vue. Le gîte à une piscine, tip top, mais avec mes 3 ampoules, je préfère ne pas y aller.

Gîte à Aroue 

C'est donc chaise longue tout l'après-midi dans le jardin. Nous ne sommes que 3 dans le gîte. Du coup, j'ai une chambre pour moi tout seul. Ce soir, je me fais à manger et comme d'habitude, ce seront des pâtes/tomates/thon et une glace à la vanille/noix de coco.

Repas partagé avec Pierrette et Violène qui sont les seules personnes avec moi dans le gîte ce soir.

31

Vendredi 19 Juillet 2013

24 km de marche pour cet avant dernier jour. À 7h00, je prends mon petit-déjeuner au gîte et me voilà parti sur les chemins en direction du gîte Geineko-Etxea à Ostabat.

À 10h00, je suis rejoint par un groupe de 4 jeunes que je connais depuis une semaine environ. Je ne suis donc plus seul aujourd'hui. À 11h00, nous arrivons à Uhart-Mixe et nous retrouvons au bar de ce village d'autres pèlerins bien connus (Maxime, François, Janice, Emily, les 3 Suisses, deux couples d'espagnol, ...).

Chapelle de Soyarza

On décide alors de manger tous une soupe de légumes à ce restaurant, quelle drôle d'idée !!!.

À 13h00, après 2 heures de pause, il faut tout de même repartir pour les 8 derniers kilomètres. Nous voilà donc tous en route pour Ostabat. Voilà bien une étape qui sent la fin...

Certains, comme moi, s'arrêtent à Saint Jean Pied de Port, d'autres poursuivent jusqu'à Compostelle.

À 15h00, nous arrivons au gîte : douche, lavage de linge et relaxation dans le jardin à côté du jacuzzi. La vue sur la chaîne des Pyrénées est fantastique.

Gîte à Ostabat 

Ce soir, en début de repas, le propriétaire du gîte (Le profil type du basque avec son béret sûr là tète) est venu chanter plusieurs chansons en basque. La caméra a filmé tout cela, un grand moment de rigolade et de chanson tous ensemble (autour de 15 personnes à table).

Au menu ce soir : Soupe, ragoût de veau et pommes de terre au piment d'Espelette, fromage de brebis, gâteau basque. Excellent repas.

32

Samedi 20 Juillet 2013

Dernier jour, dernière étape, derniers kilomètres aujourd'hui jusqu'à Saint Jean Pied de Port.

Seulement 22 km soit 5 heures de marche. Quand je regarde la carte de France, le Puy en Velay semble si loin et pourtant tous ces kilomètres n'ont pas été si difficile à effectuer. 29 jours tout de même soit une moyenne de 25 km/jour.

Petit bilan chiffré :

  • 730 km
  • 29 jours du 21 juin au 20 juillet 2013.
  • 3 ampoules en jour 2, 25 et 26
  • 4 kg perdus
  • 1 000 000 de pas
  • 700 photos
  • 300 vidéos
  • Environ 40 autres personnes avec qui j'ai soit fait une partie d'étape, soit pris un repas un soir.
  • 5 personnes qui m'ont suivi depuis le début et qui ont été importants tout au long de ce voyage : Janice (USA / New York), Emily (Canada / Yukon), Marianne (Australie / Adélaïde), François (France / Mercurey), Alain ( France / Strasbourg)

J'arrive à Saint Jean Pied de Port à 14h30 après une étape super super cool avec Eric, Janice et Emily.

Arrivée à Saint Jean Pied de Port

Ce soir, resto avec Maxime, François, et Alain. Nous sommes nombreux à prendre le même train demain à 5h52 du matin, la soirée se termine donc relativement tôt, à 22h00.

La Crédential avec un tampon chaque jour

Fin du voyage "Sur les chemins ...", C'est fait.

33
  • Alain Gérard - alain.jpg@gmail.com (Strasbourg) va à St Jean Pied de Port mais passe par Rocamadour. Une tendinite l'oblige à faire une pause à Montcuq.
  • Marianne Young - marianne.young001@gmail.com (Australie / Adélaïde). Arrête à Lourdes.
  • François (Mercurey). Est parti avec son chariot à 2 roues fait maison. Chariot cassé à Espalion. Continue en sac à dos. Va à Santiago de Compostella. chamerose@gmail.com
  • Emily (Canada / Yukon) : emilyannemacht@gmail.com
  • Janice (New York) va à Santiago de Compostella.
  • Donatien et Aurélien (étudiants) vont à Pamplune
  • Benoît et ? vont à Saint Jean Pied de Port
  • Maxime va à Saint Jean Pied de Port
  • Eric Mayer : va à Santiago. Les deux dernières étapes faites avec lui.
  • Marie-Noëlle (Canada / Quebec) va à Saint Jean Pied de Port mais en petites étapes. Repas pâtes/saucisses cuisiné avec elle un soir à Arthez de Bearn.
  • Pierrette et Violène (Mère et fille) vont jusqu'à Ronsevaux. Nous avons cuisiné des pâtes au thon et tomates au gîte Bellevue à Aroue.
  • Francesco (Italie) va à Santiago de Compostella.
  • Alain et Alice (France) (Père et fille)
  • Georges et Paul (France)
  • Gérald (France). Arrête à Moissac.
  • Bénédicte (Belgique)
  • Philippine (France). Arrête à Moissac.
  • Cécile et sa mère Marie-Françoise (Mère et fille)
  • Luc (Genève)
  • Iris (Suisse allemande) arrête à Figeac
  • Nolwen (Paris) arrête à Figeac
  • Marie-Thérèse et Marie-Pierre (France) arrêtent à Conques.
  • Tove (Suède)
  • Marie Christine (France) arrête à Figeac.
  • Janette et Andy (UK) arrêtent à Conques.
  • Alexandre (France). Va à St Jean Pied de Port puis remonte sur Brest pour rentrer à Paris.
  • Diego (Italie). Arrête à Figeac