Népal : En marche !

14 novembre au 3 décembre 2017
20 jours
15
nov

C’est après une nuit passée entre les vols et escale qui nous emmène de Taipei via Luala Lumpur que nous arrivons à Katmandou en milieu d’après-midi. En deux mots, nous ne sommes pas très frais ...

Et notre premier contact avec le Népal va être rude. En effet nous allons passer du « calme » taiwainais au chaos népalais !! Dès la sortie de l’avion, ça se bouscule, ça crie !! On se fait alpaguer à peine sortis du terminal par les rabateurs qui veulent nous vendre un taxi, un hotel, une excursion, des souvenirs, etc. On savait à quoi s’attendre mais on s’est fait quand même surprendre !! Nous arriverons à notre hotel dans le quartier touristique de Thamel (principalement des hotels, restaurants, boutiques de souvenirs et agence de voyages dédiées aux touristes).

Les rues du quartier Thamel à Katmandou 

Après une bonne nuit de sommeil, nous partons à la décourverte de la ville de Katmandou. Et là notre impression de la veille se trouve conforté : c’est le boxon, la ville est bruyante, encombrée par la circulation. Il est impossible de marcher dans la rue sans craindre de se faire écraser. Cela nous rappelle un peu l’Inde, je trouve ça vivant et j’adore, Céline trouve cela oppressant !! Nous ne ferons pas de vieux os ici.

Nous atteignons tant bien que mal Durbar Square qui est le lieu culturel de Katmandou oú l’on peut trouver les principaux temples, pagodes et monuments historiques de la ville. Nous payons notre entrée (1000RS, un peu cher), pour voir que de tout cette place il ne reste que peu d’édifices intacts après le tremblement de terre de 2015 qui a ravagé le pays ... Cela nous fait mal au coeur de voir cela, surtout quand l’on voit ce que ce lieu était, cela devait être magnifique. Aujourd’hui beaucoup de site sont en reconstruction et nous espérons que les billets d’entrée serviront bien à la rénovation de ce lieu.

Durbar square 
Durbar square 
Durbar square 
Durbar square 

Nous n’avons pas trop apprécié Katmandou, et nous décidons de quitter la ville pour rejoindre Pokhara, plus à l’ouest pour notre prochaine étape.

16
nov

Nous rejoindrons Pokhara en bus. Nous avons préféré le microbus (taxi collectif) au bus à touristes (plus cher) et au bus local (plus lent). Après quelques heures d’attentes et de discussion au milieu d’un grand embouteillage créé par des travaux, nous trouvons enfin notre bus.

En attendant, les conducteur locaux nous divertissent bien, comme ce chauffeur de taxi qui n'a pas vu le trou dans la route !!

Oups ... il y avait un trou !! 

Il faut avoir le cœur accroché sur ces routes de montagnes où notre chauffeur double tout ce qui se présente sur son chemin!! Plusieurs de nos compagnons de voyage seront malades sur la route !! 😆

Nous nous rendons à Pokhara pour nous rapprocher de la région des Annapurnas pour réaliser le trek du Sanctuaire des Annapurnas : 10 jours de marche pour rejoindre le camp de base de l’Annapurna.

Nous procéderons à Pokhara aux différentes démarches administratives (permis de trek et permis d’entrée dans la zone de conservation des Annapurnas). Nous rencontrerons aussi Alexandre, que nous avions contacté via un forum internet et qui cherchait du monde pour marcher, avec qui nous allons marcher pendant ce trek.

20
nov

Nous voilà parti pour le trek du camp de base de l'Annapurna. Au programme une dizaine de jour de marche pour aller et revenir au sein du sanctuaire des Annapurna. Nous commencerons à une altitude de 100 mètres pour terminer à presque 4200 mètres !! Une paille !!

Nous rejoignons le village de Phedi au nord de Pokhara en taxi (vu qu'on était 3 ça ne nous est pas revenu si cher). Et là nous sommes au pied du sentier !! Et on commence par une énorme montée d'escalier pour quitter la vallée et rejoindre les premiers villages sur les hauteurs !! Comme mise en bouche c'est plutôt costaud !!

En traversant les premiers villages, nous apprenons qu'aujourd'hui est un jour de fête au Népal et par conséquent il y a beaucoup de monde dans les villages qui est venu pour profiter du beau temps. On se retrouve au milieu de fêtes un peu partout avec la musique à plein tubes !! On ne s'attendais pas à ça, mais c'est une ambiance super sympa !!

près la vallée que l'on quitte le premier jour 

Ce qui est vachement pratique sur ce trek, c'est que toutes les heures de marche environs on trouve des lodges / restaurants où l'on peut se restaurer et passer la nuit. Nous trouverons un petit restau avec terrasse en haut de nos premiers escaliers, (je précise premiers car on va en bouffer pendant 10 jours des marches !!), avec une petite vue sur la vallée qui te redonne des jambes pour repartir.

Nous continuerons jusqu'au village de Deurali où nous passerons la nuit. Nous sommes claqué et on mange et se couche tôt (20 heures extinction des feux !!).

Mais le levé de soleil sur la vallée et sur l'Annapurna South nous réveille complètement pour attaquer cette nouvelle journée.

L'Annapurna South au réveil !! 
La vallée de Pokhara 

Pour cette deuxième journée, nous allons redescendre tout ce que nous avons gravi la veille pour rejoindre le fond de la vallée suivante !! Et bien sur par des escaliers !! Ce qui réveille chez Céline un gros mal de genou (qui va la suivre pendant tout le trek). Donc, prend notre temps pour descendre et après avoir traversé le petit village de Landruk, coincé au milieu des champs à flanc de colline, nous passerons la nuit au lieu dit de New Bridge (pas top comme endroit et surtout pas d'eau chaude (alors que la gérante nous a certifié "yes ok" que ça marchait ....).


les champs au dessus du village de Landruk 
Les marcheurs en action (ou presque) 

C'est aussi aujourd'hui que nous passerons notre premier pont suspendu népalais !! (un peu branlant celui là, c'est vrai !!)

Le premier pont !! 

Après une nuit peu reposante, nous reprenons le chemin en direction du "gros" village de Chomromg. C'est là que tous les sentier se rejoigne pour la montée finale vers les camps de base.

Les premiers jours sont un peu difficiles, le temps que les organismes s'habituent et se mettent en route, et le terrain n'aide vraiment pas ... aujourd'hui il s'agit de monter 4 kilomètres d'escaliers en plein soleil après avoir traversé la rivière sur un petit pont de bois !! (un beau pont suspendu tout neuf est en cours de construction pour éviter de tout descendre et remonter pour traverser).

Il faut d'abord descendre au bord de l'eau pour traverser 

On ne pourra pas faire plus !! Nous passerons la nuit à Chomromg et là (heureusement), l'eau chaude fonctionnait, ce qui redonne un petit coup de boost au moral de Céline !! Et plus on avance, plus les paysages sont spectaculaires !!

La vue depuis le village de Chomromg 

A partir d'aujourd'hui, on attaque le chemin commun du trek. Au début ça nous parait être vraiment être l'autoroute, il ne se passe pas 2 minutes sans croiser des groupes qui montent ou redescendent, (nous qui pensions être en fin de saison et avoir moins de monde...).

Heureusement, à partir d'aujourd'hui, le sentier devient plus "roulant" et nous enchaînons les kilomètres assez facilement, il y a toujours le genou de Céline qui fait des siennes dans les escaliers et en fin de journée, mais grâce à des soins quotidien au baume du tigre (on a quand même utilisé presque 2 pot en 10 jours !!) elle peut quand même marcher !! Nous atteindrons ce quatrième jour de marche le village de Dovan à 2500 mètres (qui était bien plus loin que notre objectif initial de la journée !!).

On remonte la vallée 

En même" temps, avec un paysage comme ça, tu oublies vite les petits bobos!!

Cinquième jour, nous attaquons les choses sérieuses, nous allons passer de 2500 mètres d'altitude à 3700 mètres pour notre étape du soir!!

Une grosse étape bien raide pendant laquelle nous allons quitter la végétation et la foret pour rentrer dans un monde plus minéral et aride. On est vraiment en haute montagne à partir d'aujourd'hui !!

On quitte la foret 

Le début de la journée est similaire au 2 jours précédents (sentier assez facile et où l'on avance rapidement jusqu'au village d'Himalaya. Et c'est à partir de la que ça se corse et ça commence à grimper dur ! En plus à partir de là nous allons marcher dans les nuages ... ce qui rendra le parcours interminable sur la fin.


On marche dans les nuages 
On n'en voit pas le bout ... 

Le mal d'altitude se fera sentir en fin de parcours (assez violemment pour Céline), mais nous parviendrons au Machapuchre base camp, la dernière étape avant d'atteindre l'Annapurna base camp.

Coucher de soleil sur le Machapuchre 

Nous ne passons pas une super nuit a cause du froid et du manque d'oxygène.


Aujourd'hui, c'est le sixième et dernier jour d'ascension !! Il ne reste que 1 heure 30 de marche mais que ce se fut difficile.

Nous avions décider de partir tôt le matin pour ne pas avoir de nuages et avoir moins de monde en haut. Mais c'était sans compter sur le froid du petit matin et la fatigue de la mauvaise nuit .... Il faudra la promesse d'un pancake au chocolat à l'arrivée et l'arrivée des premiers rayons de soleil pour que nous puissions arriver au bout (on est pas passé loin de l'abandon ...)!

Et une fois en haut c'est la libération !! l'objectif est atteint, toutes les souffrances disparaissent, ce fut difficile mais c'est fait !!

Nous sommes à l'Annapurna Base Camp !! Et là, en plus de la satisfaction d'avoir réussi, le spectacle est au rendez vous !!

Mais quand nous pensions profiter du cadre et du silence de la montagne, voilà que se met en route le ballet des hélicoptères qui montent les touristes depuis Pokhara (on a mis 6 jours à monter et eux en 50 minutes ils sont là .... rageant !!).

Dur dur l'arrivée !! 
Victoire !! 
le Machapuchre et l'Annapurna base Camp au premier plan 
L'Annapurna I 

La descente sera étonnamment plus facile, nous mettrons 4 jours pour retourner sur nos pas.

Et heureusement car le temps s'est vraiment refroidi et il fait nuageux toute la journée. Quel contraste avec les grosses chaleurs et le soleil que nous avons eut en montant !!

Nous prendrons un bus dans le village de Siwai (un village encore un peu dans les montagnes). Ce trajet nous fera quelques frayeurs (un croisement entre 2 bus avec les roues de notre bus au ras du ravin !!).

Mais nous arriverons sain et sauf à Pokhara au bout de 9 jours de randonnée !!

28
nov

Après notre trek, nous décidons de rester à Pokhara pour la fin de notre séjour au Népal pour profiter d'un repos bien mérité et du calme de la ville.

Nous profiterons pour faire un petit tour en barque sur le Phewa lake, nous louerons un scooter pour visiter les environs et monter jusqu'à la world peace stupa (on se fera arreter 2 fois par la police, la première fois parce que je n'avais pas mon permis de conduire et la seconde parce que nous n'avions pas loué le scooter chez un loueur officiel .... mais tout s'est bien terminé, on vous rassure).

Le Phewa lake 
Un petit tour en barque 
La world peace stupa 

Comme d'habitude, on vous a fait une petite vidéo pour vous raconter tout ça !!

Nous quittons le Népal pour une nouvelle étape dans notre tour du monde : la Thailande !!