Carnet de voyage

Suède

16 étapes
18 commentaires
Après l'Italie, la Corse, les crochets en Suisse et à Dresden, cap sur le nord, en commençant par la Suède, ses lacs, ses forêts et toutes ses surprises !
Du 27 avril au 29 juillet 2021
94 jours
Partager ce carnet de voyage
1

On arrive en Suède en ferry au départ de Rostock, en Allemagne. La traversée se fait de nuit sur une mer super calme et sur des sièges inclinables, ou... par terre pour Paolo. On arrive à Trelleborg très tôt le matin et on part à la découverte de la Suède sous un grand soleil !

Avant de prendre le ferry, sur la plage à Warnemünde, Allemagne, 26.04.2021

Les premières choses qui nous marquent en Suède:

  • Personne ne porte de masque dans la rue ou dans les lieux publics (supermarchés, restaurants, magasins,...). On se croirait dans le monde d'avant et on en oublierait presque le Covid.
  • On se sent vraiment libre, il n'y a aucune contrainte de déplacement liée au Covid et le camping sauvage est autorisé.
  • Le suédois est une langue aux sonorités originales pour nos oreilles de francophones. On adore écouter les radios locales et leur manière de se dire bonjour nous amuse beaucoup "hej, hej !".
  • Il y a vraiment des forêts et des lacs partout.
  • Le design scandinave est magnifique. Leurs restaurants et cafés sont merveilleusement décorés, cosy et chaleureux.
  • Il y a des décorations au bord de toutes les fenêtres des maisons (fleurs, lampes, bougies,...).
  • Les chats suédois sont tout dodus et très câlins, pour le plus grand bonheur de Charlyne.
  • Enfin, il y a des toilettes publiques partout et elles sont hyper propres, et ça c'est vraiment cool quand on n'a pas de toilette.

On commence par découvrir la très charmante ville de Malmö, ses petites places, ses cafés sublimes, ses terrasses, sa rivière sur laquelle passent les kayakistes, ses parcs fleuris où les suédois profitent jusqu'aux derniers rayons de soleil et ses falafels (oui les habitants de Malmö sont fans de falafels ^^).

Malmö, 27-28.04.2021 

On passe ensuite notre première nuit dans la nature suédoise et pour faire dans le cliché on se pose dans la forêt, au bord d'un lac. On passe toute la soirée au bord du feu qui nous réchauffe, on grille nos saucisses allemandes et on est heureux.

Nuit à Västersjön, 28-29.04.2021 
Balade à Djurholmen Strövområde, 29.04.2021 
Nuit et balade autour du lac, Korsvatten, 30.04-01.05.2021
2

On part ensuite à la découverte des petits villages et des réserves naturelles qui longent les côtes au sud-ouest du pays. Les routes sont parfois coupées par des fjords ou des canaux et des ferry gratuits permettent de passer de l'autre côté. Des bateaux uniquement pour les piétons fonctionnent également comme des bus pour aller d'une île à l'autre ou passer d'un bord à l'autre d'une rive. Les routes sont larges et les suédois sont des conducteurs courtois et prudents, du coup Charlyne reprend (enfin) le volant !

Balade sur l'île de Härön, 01.05.2021 

On passe une fin d'après-midi sur une terrasse ensoleillée dans un bar à tapas à Skärhamn. C'est tout à fait mythique et improbable de manger des pimientos del padron sur de la musique espagnole en Suède et on adore !

Skärhamn, 01-02.05.2021 
Visite du village de Mollösund, 02.05.2021 
Pèlerinage à Fiskebäckskil en l'honneur de Léonard et Alex, 02-03.05.2021
Marche dans la réserve naturelle de Ramsviklandets, 03.05.2021
Fjällbacka, 03-04.05.2021 
3

Après la côte ensoleillée, on a droit a quelques jours de pluie et on installe notre QG dans la cuisine d'un camping à Grebbestad. C'est notre premier camping en Suède et on est impressionné par la qualité des installations.

 Camping First Camp Grebbestad, 04-06.05.2021

On part ensuite à la découverte des gravures rupestres de Tanum. Il s'agit de fresque gravées sur des dalles de granite et qui datent de l'âge de bronze (entre 1800 et 500 avant JC). On y voit différents motifs qui représentent des croyances ou des moments importants de la vie des hommes et des femmes de cette époque (pêche, chasse, rituels, guerre,...). Certaines gravures, pour plus de lisibilité, on été mises en évidence par un colorant rouge. Un coup de cœur pour la baleine et une belle découverte !

Gravures rupestres de Tanum, 06.05.2021 

Dès que le temps le permet, on se ballade dans les parcs et réserves naturelles de la région. Charlyne a les chansons de la comédie musicale "Into the woods" qui tournent en boucle et ça commence même à déteindre sur Paolo. Les paysages sont similaires mais l'ambiance est différente à chaque fois. On guette les animaux de la forêt et on croise des lapins, des biches et des oiseaux mais pas encore de trace de l'élan.

Réserve naturelle Halleberg, 07.05.2021 
 Réserve naturelle de Hunneberg, 08.05.2021

C'est aussi une des régions qui concentre la plus grande partie de la population suédoise et on fait des haltes dans des charmantes petites villes comme Trollhättan ou Lidköping, parfois aussi pour y passer la nuit. C'est vraiment super facile de trouver des parkings au calme au centre de ces petites villes et quand il fait moche, on aime bien trainer dans les cafés si accueillants et cosy suédois, y déguster des Kanelbullar (roulés à la cannelle) ou jouer au shuffleboard.

Alfreds Spel and bar, Lidköping, 09.05.2021
Randonnée sur la petite péninsule de Hindens Rev, 10.05.2021
Plage de Svalnäs, 08-09.05.2021 

Sur les aires de camping, on croise surtout des suédois retraités dans leurs énormes camping cars. Quelle surprise un soir de tomber sur un couple de fribourgeois ! Léonie et Florian voyagent, comme nous, depuis plusieurs mois en Europe et on a trop de plaisir à passer la soirée avec eux autour du feu, à se raconter nos impressions et aventures de voyage. Bonne route à eux et merci pour la compagnie !

 Rencontre avec Léonie et Florian au bord du lac de Hornborgarsjön, 10-11.05.2021

On se dirige vers le parc national de Tiveden qui regorge de sentiers de randonnées. C'est le week-end de l'Ascension et on passe la soirée avec trois suédois qui viennent profiter de leur nature pour le week-end et qui ont dans leur pique-nique du soir rien de moins que du Gruyère. Les forets suédoises sont pleine de campements avec des foyers et même du bois à disposition. Nos acolytes de la soirée dorment près du feu sur leurs hamacs. Des nouvelles rencontres vraiment chouettes qui nous permettent d'en apprendre un peu plus sur la culture suédoise.

Nuits aux abords du parc national de Tiveden, 11-13.05.2021
Campement semi-sauvage proche du parc national de Tiveden, 12.05.2021 
Rando dans le parc national de Tiveden, 12.05.2021 
 Soirée au bord du lac du Vättern, 13.05.2021
Örebro, 15.05.2021 

On se fait ensuite deux nuits à Västerås dans un hôtel super original qui se trouve dans une ancienne centrale électrique, The Steam Hotel. Spa, shuffleboard, salle de cinéma et petite salle privée de karaoké (et ouais), on n'en rate pas une miette!

 The Steam Hotel, Västerås, 17-19.05.2021

Un énorme merci à Sylvia, la marraine de Charlyne, qui nous a sponsorisé pour un repas. On a choisi des plats typique suédois au "Nya Hattfabriken" à Västerås. Au menu, des boulettes, de la purée, de la confiture d'airelles, de la tarte aux myrtilles et de l'aquavit. Un vrai régal, merci mille fois!!

Nya Hattfabriken, 18.05.2021 
Västerås, 18.05.2021 
4

Après un dernier copieux petit-déjeuner au Steam Hotel, on va rencontrer la branche suédoise de la famille de Paolo. Sa grande cousine a émigré en Suède et on passe une superbe journée avec Jacqueline à Köping et environs. Elle nous emmène visiter la Galleri Astley qui expose des œuvres d'art en plein air et dans une vieille bâtisse. On rencontre aussi ses enfants, petit-enfants et même arrière petit-enfants. Une merveilleuse famille qui nous fait un accueil chaleureux !

Galleri Astley, Uttersberg, 19.05.2021 

On se dirige ensuite en direction de Stockholm et faisons une halte dans le parc national de Tyresta. Un merveilleux havre de paix, de nature, de foret et de lacs.

Avant d'arriver à Stockholm, on passe deux nuits dans la nature qui sont un peu perturbées par les habitants de la capitale qui semblent être en manque de boîte de nuit et qui improvisent des fêtes techno dans la nature.

Et anecdote culinaire, puisque c'est un peu notre passion de goûter toutes les spécialités locales, on a trouvé l'équivalent suédois du cervelas ; la saucisse de Falun et c'est super.

Parc national de Tyresta, 20-21.05.2021
 Nuit à Skrubba, 21-22.05.2021

On passe ensuite 3 jours vraiment chouettes à Stockholm. On visite le Vasamuseet, un musée dédiée au seul navire presque entièrement intact, jamais récupéré. C'était un navire de guerre qui a coulé dans le port de Stockholm lors de sa sortie inaugurale en 1628. Le "Vasa" est resté plus de 300 ans dans l'eau avant d'être repêché et restauré.

On se balade et on profite des cafés (note spéciale pour le Rosendals Trädgårdskafé!) et des terrasses.

On dort dans un endroit dédié aux camping-cars dans le quartier de Södermalm, avec douches et toilettes. C'est juste à côté d'un parc, tout tranquille et on y dort super bien. Une biche passe nous dire coucou dans le parking et, c'est un peu un comble, mais on n'a jamais aperçu un animal sauvage d'aussi près en étant dans le bus.

Vasamuseet, 23.05.2021 
Rosendals Trädgårdskafé, 23.05.2021 
Stockholm, 22-24.05.2021 

Après la capitale, on continue notre ascension vers le nord. La lumière du jour est déjà très présente à cette latitude et ça évolue super vite chaque jour. Actuellement, le soleil se couche à 22h05 et se lève à 03h50.

Les températures baissent un peu et on a droit à une journée bien pluvieuse mais rien n'atteint notre bonne humeur. On en profite pour aller chez le coiffeur et se créer une petite ambiance cosy dans le bus.

 25-27.05.2021
5

La région du lac Siljan est la destination de vacances préférée des suédois et on comprend pourquoi. Les paysages sont merveilleux, encore plus avec le soleil qui nous accompagne. On trouve des supers spots dans la nature, on fait des randos et on est toujours aussi heureux de découvrir la Suède ! On passe quelques jours à Mora, ville d'arrivée de la Vasaloppet, une célèbre course de ski de fond. À partir de Mora, la température de l'eau commence enfin à être agréable et on arrive vraiment à se baigner et nager et pas seulement se tremper.

La lumière du jour qui est maintenant presque omniprésente perturbe un peu notre sommeil mais c'est tellement agréable de profiter des longues soirées et des couleurs de coucher de soleil qui durent des heures.

Les moustiques ont fait leur apparition, ils sont tenaces et insistants. Notre petit antimoustique naturel suisse n'a pas vraiment eu l'effet escompté et on n'a pas perdu beaucoup de temps avant de s'équiper avec des chapeaux moustiquaires, spray et diffuseur locaux.

Soirée et petit-déjeuner au bord du Styrsjön, 27-28.05.2021 
Marche autour du village de Tällberg, 28.05.2021 
Baignade dans le lac Siljan et nuit à Vikarbyn, 28-29.05.2021
Marche dans la réserve naturelle d'Alderängarna, 29.05.2021 
Nuit magique au bord de l'Osterdalälven, 29-30.05.2021 
Camping, mölki, canöe et bars à Mora, 30.05-02.06.2021 
6

On part ensuite en direction de la côte botnienne qui longe le golfe de Botnie, qui sépare la Suède de la Finlande. On se retrouve à nouveau dans des endroits magiques au milieu de la nature avec un soleil qui n'en finit pas de se coucher et une nuit qui semble ne plus exister. Le soleil ne nous quitte plus et on commence même à être réveillé par la chaleur le matin dans notre petite maison sur roues.

Au bord du Norasjön, on rencontre Sergeï accompagné de sa chienne Kaya, un allemand originaire du Kazakhstan qui cherche à acheter une maison en Suède pour s'y établir.

 Norasjön, 02-03.06.2021
Sur la route de la Kustvägen, 03.06.2021 

On passe une nuit sur le parking d'un centre sportif duquel partent des kilomètres de pistes de ski de fond en hiver et des pistes goudronnées pour le rollerski en été. On y trouve aussi un parcours dans les arbres, des vestiaires et... des douches en libre accès (en fait il y avait un code mais Charlyne l'a craqué, c'est toujours une bonne idée de tester 1234).

Sodra Berget, 03-04.06.2021 

On passe une nuit à Sundsvall au "Good morning Hotels" qui se trouve sur un bateau. Depuis, on a cette chanson dans la tête et on se la chante mutuellement chaque matin. On a bien profité des terrasses et de l'ambiance festive du week-end !

Sundsvall, 04-05.05.2021 

Sur la magnifique plage de Smitigen, on tombe sur un rassemblement de jeunes bacheliers qui font une monstre partie de baseball (ou une version qui s'en approche), et selon la tradition, ils portent fièrement leur chapeau de marin qui signifie qu'ils ont leur diplôme.

 Plage de Smitigen et lac adjacent, 05-06.06.2021
7

On arrive dans la région de la Höga Kusten ou la haute côte botnienne. On continue donc notre ascension vers le nord et le soleil de minuit est tout proche. On passe le Högakustenbron, le plus long pont suspendu de Suède (1867 m). On se balade dans les premiers reliefs de cette haute côte, le soleil est avec nous et c'est magnifique !

 Högakustenbron, 06.06.2021
Réserve naturelle de Rotsidan, 06.06.2021 

On passe une nuit au bord du lac Omnesjön dans un coin aménagé avec des foyers, une place de jeux et un ponton pour aller se baigner, et même des toilettes sèches. Le coucher de soleil dure des heures et il est magnifique ! Le lendemain on prévoit de faire une marche pour monter sur la colline juste au-dessus. On part naïvement en short et en t-shirt, et on se fait juste dévorer par les moustiques. On persévère un moment mais on doit finalement rebrousser chemin, c'est juste la folie !! Tant pis, on va se baigner à la place.

Omnesjön, 06-07.06.2021 

On passe ensuite deux jours dans le parc national de Skuleskogen. De la forêt (sans blague), un canyon, des îles et des plages, on en prend plein les yeux. On croise même quelques vans avec des plaques suisse-allemandes. Petite pause repas et baignade au bord du Långnässjön et sa plage aménagée avec un sauna et une douche chaude, bienvenue après la rando dans le parc !

 Parc national de Skyleskogen, 08.06.2021
Parc national de Skyleskogen, 10.06.2021 
Ballade "nocturne" et plage au bord du Långnässjön, 09.06.2021

Petite journée baignade et bronzette dans le charmant petit camping de Överhörnäs.

 Camping Överhörnäs, 10-11.06.2021

On s'arrête ensuite deux nuits à Umeå, la plus grande ville du nord de la Suède (env. 85'000 habitants). L'ambiance est super sympa! Dans le restaurant/bar "Orangeriet", il y a toute une zone de jeu intérieure avec terrain de pétanques, shuffleboard, billard, fléchettes,... Au bord de la rivière, il y a un tourniquet géant avec des banquettes suspendues qui ont chacune leur haut-parleur, sympa et original ! On visite aussi le Bildmuseet dont l'architecture nous fait penser au MCBA à Lausanne.

 Umeå, 11-13.06.2021

On s'arrête pour une nuit dans un petit coin chouquinet au bord d'un lac et on passe ensuite une soirée à Skellefteå où on visite son village-église, Bonnstan, et le "Lion Bar" pour regarder le match nul de la Suède.

 Trallträsket, 13-14.06.2021
 Bonnstan, Skellefteå, 14-15.06.2021

et Paolo planche sur la suite de l'itinéraire...

Café du Musée de Skellefteå, 15.06.2021
8

On fait une petite pause à Luleå (deux nuits au camping et une au port). Paolo a la nuque toute bloquée et se rend chez une naprapathe (sorte d'ostéopathe) qui lui décoince tout ça.

Tout proche de Luleå, on visite le village-église de Gammelstad, le plus grand et le mieux préservé dans le nord de la Suède. Il est composé de 424 maisons en bois et d'une église en pierre qui date du 15ème siècle. Le toit de l'église nous fait penser aux toits fribourgeois en tavillon.

Ces villages ont été construits pour accueillir les paroissiens qui vivaient trop loin de l'église afin qu'ils puissent assister aux services religieux qui ont été rendus obligatoires à une certaine époque. Aujourd'hui certaines maisons sont encore utilisées par les paroissiens pour les grandes fêtes religieuses.

 Luleå, 16-19.06.2021 (2ème photo prise à 22h16)
Village-église de Gammelstad, 17.06.2021 

On quitte définitivement la côte botnienne pour aller en direction des parcs nationaux du nord. On se trouve un merveilleux coin dans la nature où on se sent seul au monde. La recette magique est toujours la même, un lac, de la forêt, un foyer et du bois à disposition. Il fait jour tout le temps et on perd complètement la notion du temps. On passe une longue soirée autour du feu à griller des marshmallows, faire des jeux et discuter (oui oui, on a encore des choses à se dire). Les moustiques, tout comme le soleil, ne se couchent pas et sont pas mal au taquet. Heureusement on est bien équipé, et notre diffuseur extérieur Thermacell nous sauve la vie !

Alpesberget, 19-21.06.2021 

Petit stop, pour une nuit, à Jokkmokk où on visite le musée Ájtte dédié à la culture Sami. Super intéressant et très bien fait! Il montre surtout la réalité de ceux qui se sont sédentarisés, mais aussi les différents costumes qui varient selon les régions et qui ont des couleurs bleu et rouge magnifiques, les rites, l'artisanat avec des objets en cuir et en argent et quelques animaux sauvages empaillés.

En Suède, la plupart des restaurants propose un buffet pour la formule de midi. Un menu bon marché (environ CHF 10.-) qui comprend différents plats à choix, une boisson, un buffet de salade, café et dessert. On profite de cette formule dans le restaurant thaï de Jokkmokk.

Jokkmokk, 21-22.06.2021 
9

Ça y est, on est au-delà du cercle polaire ! Le soleil de minuit est vraiment intense et notre horloge interne est plus perturbée que jamais. Ça fait un bon bout de temps qu'on n'a plus vu d'étoiles et on doit mettre un masque sur les yeux pour faire croire à notre cerveau que c'est la nuit (difficile d'être dans le noir complet dans le van). On adapte les horaires à nos envies et c'est très agréable que la tombée de la nuit ne soit plus une contrainte pour nos activités.

On croise pas mal de vans allemands, un couple de zurichois et beaucoup de suédois qui semblent apprécier voyager en camping-car dans leur pays. Le panorama est un peu différent et en plus des lacs et des forêts, on commence à apercevoir quelques montagnes encore un peu enneigées.

On fait une magnifique randonnée dans le parc national de Muddus, jusqu'à une cascade. Il ne fait pas si froid mais on est obligé de porter des manches longues et pantalons longs à cause des moustiques. En sortant du parc, on aperçoit un grand tétras! Incroyable!! C'est super grand en fait comme oiseau!!

Parc national de Muddus, 22.06.2021 

On se dirige ensuite vers le Visitor center de la Laponie. C'est la porte d'entrée des grands parcs nationaux du nord qui sont difficilement accessibles. Il faut faire des kilomètres de marche d'approche et on n'est pas vraiment équipé pour. Alors on se contente de se balader où on peut et c'est déjà incroyable! On fait une marche jusqu'à une cascade. Les paysages sont à couper le souffle, on est seul au monde et on se croirait en Alaska (bien qu'on n'y soit jamais allé ni l'un ni l'autre...!). Le relief des montagnes nous fait du bien et le soleil rend tout merveilleux.

Nuit à Nàbreluokta, 22-23.06.2021 (la 2ème photo a été prise à 22h38) 
Parc national de Störa Sjöfallets, 23.06.2021 

On repart de ce magnifique endroit le cœur rempli de reconnaissance envers mère nature et on va faire une balade dans la forêt qui nous mène à une tour d'observation. Sur le chemin on voit (ENFIN!) nos deux premiers rennes. Durant la balade, les moustiques sont justes diaboliques. On doit mettre nos chapeaux moustiquaires pour ne pas les aspirer en respirant. C'est limite angoissant mais on s'habitue presque à leur présence et au fait de se faire piquer pratiquement tous les jours malgré nos vêtements et les anti-moustiques locaux.

Isovaara, 24.06.2021

On dort dans un magnifique endroit entre deux petits lacs et la forêt. On n'est pas découragé par notre balade vers la tour d'observation et on part vaillamment faire le tour du lac. C'est la fin de la journée et on se reprend une tournée de moustiques pire que jamais! Pour ceux qui y étaient, c'est un peu comme si on avait marché pendant une heure dans les moustiques du marais au Canada (The Shire, proche d'Alma au Nouveau-Brunswick). De nouveau, on est content d'être équipé avec nos chapeaux moustiquaires. D'ailleurs ils s'incrustent parfois sur les photos !

Marsijärvi, 24-25.06.2021 
10

On s'arrête deux jours au camping de Kiruna, histoire de faire la lessive et de découvrir cette petite ville du nord qui menace de s'effondrer à cause des activités de la mine de fer LKAB. La compagnie minière finance la reconstruction de la ville entière à 3km de l'originale. L'église qu'on voit sur les photos aura l'honneur d'être carrément déplacée. Au camping, on discute avec un cycliste français qui est monté en vélo jusqu'ici depuis Limoge! Il est arrivé en Suède au mois de janvier et a donc pédalé pas mal pendant l'hiver aussi.

Kiruna, 25-27.06.2021 

On part ensuite explorer le parc national d'Abisko. C'est le point le plus au nord de notre périple, on a traversé toute la Suède dans sa longueur pour arriver sur les territoires des samis. C'est une ambiance et un sentiment tout particulier.

On passe 4 nuits dans l'auberge de jeunesse d'Abisko et on est heureux de faire une pause moustique. Notre chambre n'a pas de fenêtre ce qui s'avère finalement pratique pour dormir dans le noir complet. Le soleil n'est pas toujours au rendez-vous (sauf le jour du départ, forcément) mais on fait des magnifiques marches. Un soir, on monte à la "Aurora sky station" en télésiège. Il est ouvert jusqu'à 01h30 pour admirer le soleil de minuit qui est un peu caché par les nuages mais bien là!

On regarde le match MYTHIQUE France-Suisse dans un salon de l'auberge avec Roland, un suédois, et Frank, un allemand qui participe à une course et qui s'apprête à traverser la Suède en vélo en 7 jours (donc environ 300 km par jour!).

 Guesthouse Abisko, 27.06-01.07.2021
 Parc national d'Abisko, 27.06.2021
Parc national d'Abisko, 28 et 29.06.2021
En haut du télésiège, Abisko, 30.06.2021 
 Autour d'Abisko, 01.07.2021

Pour terminer notre exploration de la nature sauvage en Laponie, on fait une marche au départ de Nikkaluokta qui nous mène à un magnifique lac avec des majestueuses montagnes derrière. On y aperçoit le Kebnekaise (Giebnegáisi en same qui signifie "rebord du chauderon"), le plus haut sommet de Suède qui culmine à 2'097 mètres d'altitude. Notre voisin du soir est un énorme car touristique réaménagé, avec des plaques allemandes. Le van semble tout petit à côté !

 Nikkaluokta, 01-02.07.2021
11

Léonard qu'on avait retrouvé à Dresden pour un week-end nous rejoint pendant une semaine. On est super heureux de l'accueillir et de partager avec lui notre quotidien dans notre petite maison mobile.

On lui fait vivre la full experience avec des baignades dans des lacs et des rivières (moyenne de deux baignades par jour), la recherche du coin idéal (et plat!) pour faire du camping sauvage, nos découvertes culinaires (big up pour la saucisse de Falun), les feux dans la nature mais aussi la chaleur qui nous réveille le matin dans le van et nos amis les moustiques qui semblent plus au taquet que jamais. Maintenant, il y a même des taons qui ont fait leur apparition. Il est impressionnant de témérité à se balader en short malgré tout !

C'est lui qui conduit la plupart du temps et ça nous fait, enfin surtout Paolo, une petite pause conduite bienvenue. On s'habitue vite à être trois et ça semble presque naturel qu'il soit avec nous. Il a pris une tente dans laquelle on peut mettre ses affaires pour avoir assez d'espace dans le van et dans laquelle il dort parfois.

Il arrive le vendredi 02 juillet, juste à temps pour qu'on puisse regarder ensemble la défaite de la Suisse en quart de final, dans un bar à Kiruna. Puis, direction Marsijärvi, un petit coin de nature au bord d'un lac où on avait déjà passé une nuit dans les environs. Le lendemain, il fait super chaud et on se baigne dans l'eau cristalline du lac entouré de forêt, ça commence plutôt pas mal.

 Marsijärvi, 02-03.07.2021 

Léonard, le fana du feu, nous prépare un super brasier pour y faire griller nos saucisses de Falun, au bord d'un lac qu'on a baptisé le lac chouquet et dans lequel on se baigne jusqu'à 02h30 du matin (dernière photo).

Makkassjön, 03-04.07.2021

Sur une petite route, on tombe sur deux énormes troupeaux de rennes. On passe tout proche d'eux et il y a pas mal de jeunes qui sont trop chou et qui ont l'air tout doux. On en avait déjà aperçu quelques-uns au bord de la route mais jamais autant d'un coup !

04.07.2021 

On passe une nuit dans un camping au bord d'un petit lac avec quelques cabanons et quelques places pour les camping-cars. Il est complètement vide et on passe une chouette soirée blind test autour du feu dans ce qui semble être notre camping privé.

Camping de Vuollerim, 22h40, 04.07.2021 
Balade au bord des rapides de Storforsen, 05.07.2021 
 Baignade dans la rivière adjacente aux rapides, 05.07.2021

On passe la nuit en amont des rapides et on fait la connaissance de Romain qui est parti de Morges en vélo et qui compte aller le plus au nord possible. On lui souhaite bonne route !

Vers Storforsen, 05-06.02.2021 
 Stortjärn Lillpite Fiske, 06-07.2021
 Balade et baignade dans la réserve naturelle de Mårdselforsens, 08.07.2021

On passe notre dernière nuit dans la nature dans un bel endroit au bord d'une rivière mais infesté de tonnes de moustiques qui ne nous laissent aucun répit. Ils sont là toute la soirée, toute la nuit et le matin aussi. On pensait avoir vécu le pire mais là c'est juste l'horreur et c'est presque angoissant. On passe une belle soirée dans le bus malgré tout !

On termine la semaine avec deux soirées à Umeå pour que Léonard se réaclimate à la vie urbaine avant son retour à Dresden et ça nous fait du bien de nous éloigner des moustiques un moment. Au programme; shuffleboard, bières, dame de pique, restau et skyjo !

Umeå, 08-10.07.2021 

C'est le moment du départ, dernier café avant de prendre l'avion. Merci Léonard d'avoir fait tout ce chemin pour nous retrouver, c'était juste zanzare!!

 Aéroport d'Umeå, 10.07.2021
12

Ça fait un moment qu'on essaie de trouver un moyen de se faire vacciner en Suède mais sans "personnal nummer" suédois on ne peut pas s'inscrire sur internet et les peu de fois où on arrive à avoir quelqu'un au téléphone, on nous dit que ce n'est pas possible. On a profité d'être de retour à Umeå pour aller poser la question en personne dans un centre de santé et Ô miracle, on a pu prendre un rendez-vous pour la semaine suivante.

On doit donc rester dans le coin pendant quelques jours. Complètement à l'improviste, après avoir déposé Léonard à l'aéroport, on part en direction de l'île de Holmön et quelle découverte ! On prend un ferry gratuit qui a de la place pour une seule voiture et une centaine de passagers. On laisse donc le van sur le continent et on réserve, à la dernière minute, deux nuits dans une magnifique maison au pied d'un phare. La maison a des tapisseries de dingue et comprend trois chambres et une cuisine. On a la chance d'avoir la chambre qui donne sur le phare et d'être seuls la première nuit. Il n'y a pas d'eau courante, on va chercher l'eau dont on a besoin dans un puit à l'arrière de la maison et il y a des toilettes sèches à l'extérieur. On explore l'île en vélo et on a l'impression d'être dans une autre époque et parfois dans la série "Anne with an E". C'est tellement beau et paisible !

Ferry entre Norrfjärden et Holmön, 10.07.2021 et 12.07.2021 
Berguddens fyr, 10-12.07.2021 
 Berguddens fyr, 10-12.07.2021 
 Balade et baignade autour de l'île, 10-12.07.2021

De retour à Umeå, nous voilà vaccinés, une bonne chose de faite ! On anticipe le souper d'anniversaire de Paolo au cas où on serait pas au top le lendemain. Merci à Sylvia et Daniel pour l'excellent repas au Köksbaren, un des meilleures restaurants qu'on a fait en Suède!

Umeå, 14.07.2021

On prend deux nuits dans un hôtel au cas où on ferait une mauvaise réaction mais rien à signaler dans les 24 heures qui suivent le vaccin. Depuis la fenêtre de notre hôtel, on voit s'installer pendant la journée ce qui semble être un plateau TV. En soirée, l'émission est en train d'être tournée et on tombe dessus en live sur la chaîne SVT1, mythique !

 Sommar öppet, émission TV SVT1, 15.07.2021
13

Après cette pause vaccin, on part en direction de Vilhelmina pour faire la Vildmarksvägen, une route qui promet de passer par les plus beaux paysages sauvages du nord de la Suède. Les paysages sont effectivement magnifiques, on traverse des forêts, on longe des rivières, des cascades, des parterres de fleurs sauvages violettes et on traverse un haut plateau. Malheureusement pour nous, le soleil n'est pas vraiment au rendez-vous mais on voit (enfin!) un élan et ça fait notre journée ! C'est une femelle avec son petit qu'on aperçoit furtivement. On n'a pas pris de photo mais on a bien apprécié le moment. On a ensuite vu plein de rennes sur le haut plateau. Juste avant l'arrivée, à Strömsund, on empreinte la route des ours mais même si Charlyne entend grogner dans la forêt, on n'a pas la chance d'en voir.

Vilhelmina, 16.07.2021 
Sur la Vildmarksvägen, 16-17.07.2021 
Nuit à Marsfjäll, sur la Vildmarksvägen, 16-17.07.2021
14

On continue ensuite notre redescente de la Suède. On va pas mal plus vite qu'à la montée mais on essaie d'alterner des journées de voiture avec des journées où on prend le temps de faire une activité; baignade, balade, visite d'une ville, VTT pour Paolo à Funäsdalen. Et dans la mesure du possible, on essaie de prendre des petites routes pour profiter encore un maximum des paysages sauvages et augmenter nos chances de revoir des animaux. On ne revoit pas d'élan mais quelques rennes et un bébé renard beaucoup trop chou !

Pour passer le temps dans la voiture, on écoute notre radio suédoise préférée "Star FM" (que des tubes des années 70-80-90) mais aussi quelques podcast (2 heures de perdues, Affaires sensibles). On en découvre de nouveaux, notamment des balados (^^) québécois et on conseille vivement la fiction québécoise "Cavale", et les récits d'une journaliste québécoise dans "Ma version des faits". On a aussi beaucoup aimé la première saison de "Limetown" en anglais.

Comme si on n'avait pas assez de route à faire, Charlyne oublie son sac dans un Sibylla à Malung. On perd un peu de temps mais ça tombe bien, on en a pas mal.

Les nuits sont de plus en plus sombres et, un soir, on aperçoit enfin des étoiles. Ça paraît fou mais ça fait pratiquement deux mois qu'on n'a pas eu de vraie nuit et les étoiles n'en ont rien à faire mais elles nous manquaient. Le soleil retrouve un rythme de coucher et de lever plus proche de celui dont on est habitué et c'est comme si notre horloge interne se remettait en place. Et le meilleur, plus on descend au sud, moins il y a de moustiques !

On commence par la visite de la très jolie petite ville de Östersund, dont le lac adjacent abriterait une étrange créature, et on a un gros coup de cœur pour le "Hamngatan 12", un café-boutique qui vend déco, meubles anciens et vêtements. On a failli se faire envoyer en Suisse une magnifique ancienne chaise berçante !

Östersund, 18-19.07.2021 
Nuit vers Funäsdalen, 19-20.07.2021
Tour en VTT, Funäsdalen, 20.07.2021 
 Nuit au bord de la rivière au-dessus de Idre, 20-21.07.2021
 Baignade en-dessous de Malung dans l'insouciance du sac oublié, 21.07.2021
Nuit au bord de la plus paisible des rivières, 21-22.07.2021 
Coucher de soleil à Rydaholm, 22-23.07.2021 
Rando dans le parc national de Store Mosse, 23.07.2021 

Depuis le début du voyage, Paolo adore observer et nommer les différents oiseaux qu'on croise. Il apprend, avec beaucoup de patience, à Charlyne comment reconnaître quelques chants d'oiseaux et s'est beaucoup émerveillé des nombreuses espèces rares qu'il a pu observer en Suède. Et depuis le début du voyage aussi, il y a un petit oiseau qu'on aperçoit pratiquement tous les jours et qui est un peu devenu notre mascotte à nous, c'est la bergeronette grise.

 Ange gardien du voyage, 21.07.2021

15

Nous voilà de retour à Malmö, le point de départ de notre périple suédois. Tout le charme que nous lui avions trouvé fin avril est décuplé par l’ambiance estivale. On découvre de nouvelles terrasses, en particulier celle du bar Mikkeller dans le Folketspark. On teste des supers restaurants (Östergatan No.25, le "lunchbuffé" à Laziza) et on retourne dans notre café préféré, le Lilla kafferosteriet.

On visite le "Disgusting food museum" et on goûte des trucs vraiment immondes (enfin surtout Paolo, Charlyne a peur de vomir); des insectes, une boisson d'Europe de l'Est à la choucroute, des fromages dégueu, du durian (fruit thaïlandais qui sent très mauvais), de l'œuf de cent ans (spécialité chinoise), du requin fermenté islandais et le fameux surströmming suédois (hareng qui a fermenté durant plusieurs mois) et dont l'odeur poursuit Paolo toute la journée. Parmi la "disgusting food" décrite et exposée dans le musée, il y a notamment de la réglisse salée, des andouillettes, du roquefort, de la root beer, du fernet branca, du kumis (lait de jument fermenté), du hagis (spécialité écossaise) et du boudin noir. Comme quoi, ce qu'on considère comme dégoutant, c'est vraiment culturel.

 Malmö, 23-26.07.2021

On explore aussi les environs : la petite péninsule de Kullaberg, on se baigne dans la mer et on dort sur une belle plage vers Höganäs ; une brève visite à Lund, une petite ville qui accueille la plus vieille université de Suède ; on se baigne dans le Vombsjön et on passe une fin de journée à chiller sur une magnifique plage.

 Kullaberg, 26.07.2021
Lund, 27.07.2021 

La veille de notre départ, on fait un dernier saut dans la mer sur la péninsule de Flasterbo, le spot de baignade prisé des habitants de Malmö. La plage est super longue, des kilomètres de sable blanc et fin. Un merveilleux endroit pour notre dernière baignade en Suède. On longe la côte jusqu’à Trelleborg et les champs dorés par la lumière du soleil, avec le bleu foncé de la mer en arrière-plan, nous en mettent plein les yeux et le cœur. Et on voit plein de petits lapins dans les champs.

Plage à Flasterbo, 28.07.2021 
 Sur la côte, au-dessus de Trelleborg, 28.07.2021
16

Sans vraiment s'en rendre compte, on a passé 3 mois à arpenter la Suède dans toute sa longueur. Il faut croire qu'on s'y est senti bien et on a pris notre temps. Après avoir quitté la France qui remettait en place des mesures COVID plus strictes, on y a ressenti une grande liberté et insouciance. Dans ce contexte de pandémie, c'était assez idéal. Par dessus tout ça, le camping sauvage étant autorisé, on était tout aussi libre d'apprécier et de profiter de merveilleux endroits en pleine nature, seuls la plupart du temps. C'est d'ailleurs ce qui nous a le plus marqué dans ce séjour, avoir la chance de juste être dans une nature sauvage, belle et paisible.

Comme des expats, au fil des mois, on a pris nos petites habitudes, notamment dans notre supermarché préféré, l'ICA. On commençait même à avoir un vocabulaire suédois pas mal fourni pour tout ce qui concerne la nourriture. On s'est amusé à s'approprier les traditions culinaires; le yogourt en brique, le pain polaire à l'avoine, les roulés à la cannelle, la saucisse de Falun ou les boulettes avec la salade de concombre. On achetait que des fruits et légumes suédois de saison et après avoir mangé beaucoup de choux-fleurs, de fenouils, de tomates, de concombres et de pommes, on a pu profiter des courgettes, fraises, cerises et myrtilles suédoises avec bonheur.

Le soleil de minuit et le rythme du soleil aura aussi bien marqué notre séjour en Suède. C'était vraiment original et assez perturbant finalement d'avoir autant d'heures de lumière. On s'en rend encore plus compte maintenant qu'on a retrouvé le rythme auquel on est habitué. C'était trop chouette d'expérimenter ça sur une si longue période.

C'est vraiment un pays idéal pour voyager en van, non seulement parce qu'on a le droit de se poser à peu près partout pour la nuit mais aussi pour toutes les infrastructures mises à disposition. Il y a de l'eau potable partout, énormément de toilettes publiques propres et gratuites, des espaces aménagés avec foyer et bois à disposition dans la forêt et au bord des lacs et des rivières, des espaces pour les camping-cars avec douches, machines à laver, vidange des eaux, tout compris à des prix vraiment corrects. On s'est toujours senti les bienvenus. Il y a une énergie paisible et empreinte de simplicité dans ce pays qui nous correspond bien.

Alors merci la Suède pour tout ça, on reviendra c'est certain !