Carnet de voyage

Sri Lanka

6 étapes
8 commentaires
18 abonnés
Dernière étape postée il y a 1431 jours
3 collègues quittent le Finistère pour des vacances au Sri Lanka.
Mars 2017
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 19 mars 2017

Après un Brest - Paris des plus classiques au coin du wagon bar, nous rejoignons la première guesthouse parisienne composé de manu et Damien.

Nuit écourtée par un réveil à 7h nous évitons de justesse une alerte au colis piège après l'enregistrement des bagages. Nous sommes arrivé à minuit à Bombay et nous avons poursuivi jusqu'à Colombo.

Première expérience de négociations sur le prix du taxi : on va encore progresser mais mon dieu quelle trouille. .. dépassement par la droite , la gauche , insertions plus que douteuses et toujours cette bouteille d'alcool dans le vide poche.

Train direction Kandy : 2h30 de périple avec des paysages magnifiques (conseil d'expert : regarder uniquement à droite).

Deuxième négociation on atteint péniblement les 50% de réduction sur le prix annoncé. Après une bonne petite sieste notre hôte nous a cuisiné un plat local ... carry de poisson "not spicy".

C'est ici que nous vous laissons, rendez-vous demain pour un nouvel épisode, à vous les studios.

2
2
Publié le 20 mars 2017

Petit déjeuner Sri lankais à base de riz coco poisson Chili oignons et fruits 🤔

Départ pour notre premier voyage en tuktuk direction la fabrique de thé. Toujours autant impressionné par la conduite et le trafic local... serrage de fesses en perspective mais on fini par s'y habituer !

Visite plutôt rapide de la fabrique de thé mais intéressante quand même. On nous a montré le procédé de fabrication et offert une tasse de thé à la fin.

Ensuite direction le jardin botanique avec un guide très sympa qui nous a montré différentes plantes : poivre, muscade, clou de girofle, ananas, feuilles de coca ...etc etienne à même testé une crème dépilatoire naturelle ! Je vous raconte pas l'état de briag après avoir goûté le gingembre et les clous de girofle : un mélange explosif (je dors avec lui ).

A contre coeur nous sommes allé voir des éléphants qui font des tours dans un petit parc toute la journée... nous ne sommes pas resté longtemps !

Repas dans un restaurant avec vu panoramique sur la vallée. Super bon, c'est super bon, mais ça donne soif 😲 ( 300 roupie par personne).

On continue par grimper à 10 km/h avec le tuktuk en haut d'une colline qui surplombe Kandy. Il y a un bouddha géant sur lequel on peut grimper. Première rencontre avec les singes plutôt agréable et une vue magnifique.

Dernière étape : randonnée dans la forêt nationale. Grand seigneur nous avons offert l'entrée au chauffeur 😆 s'en est suivi 2h de marche apaisante et des paysages toujours aussi beaux : tortues , biches , singes , lianes, arbres et bambou géants !

En rentrant : entrée fracassante dans un marché à l'aide du tuktuk et de son klaxon...un bon souvenir. Nous avons acheté des fruits locaux : bananes, ananas, mangue. Puis nous nous sommes arrêté prendre un jus de fruits frais face au lac : un panard gustatif !

En bref :

7h : thé au lait

8h30 : thé noir

11h : thé au 3 Épices : gingembre , cardamome, cannelle

14h : thé noir

18h : double thé noir

3
3
Publié le 21 mars 2017

Réveil 6h30 pour un petit déjeuner à la française (pain-beurre sans sel, enfin bref on est pas dépaysé). Nous quittons la guesthouse à 7h15 en tuktuk pour rejoindre la gare.

Nous décidons de prendre le train de 11h20 afin de profiter du marché de Kandy. Au programme poisson et viande conserver à température ambiante. Mouches et corbeaux sont heureux ! Briag à testé une recette maison à base de feuille de tabac, épices et une espèce de noix sèche comme les couilles du pape... un régal.

Une fois dans le train nous avons pu apprécier des paysages magnifiques et discuter avec des Sri lankais. 2h30 de trajet à travers les montagnes et quelques bananes plus tard nous arrivons à hatton. Pas le temps de niaiser on monte dans un bus : le Adams peack turbo intercooler de marque indienne tata. Au volant autant vous dire qu'il était pas manchot le Sébastien loeb local accompagné du Daniel elena local qui gère les bagages, les tickets, les arrêts, et les trajectoires. Pas de places assises pour tous les passagers mais pas grave, pédale au plancher sur des routes à flan de montagne d'une largeur exceptionnelle d'un bus + 1 tuktuk nous serrons les fesses pendant 1h30.

Arrivé 15h30 à Adams peack (putain ça a l'air haut... ça change des monts d'arrée). Direction la guesthouse ou nous piquons une tête, la première du voyage. Superbe vue sur les montagnes alentours. Nous finissons l'après midi par un tour dans le village et les champs de thé. Enfin vu qu'on avait pas mangé de la journée, on a trouvé un restaurant rasta Sri lankais. Au programme toujours pas de bière mais un jus de fruits frais et une spécialité à base de poulet, galette , oeuf , fromage, piment, curry, piment, piment et piment 🌶.

Maintenant go au lit vu qu'on se lève à 1h30 demain matin pour une randonnée nocturne.

Zinit = 1100m

Zfinal = 2300m

Donc delta = 1200m

Tips du jour : le klaxon pour les nuls :

1 klaxon "est ce que je peux te doubler parce que je vois rien ?"

2 klaxons en réponse "vas y ça passe à l'aise "

Si 1 seul klaxon "à tes risques et périls"

Après le dépassement :

2 klaxons "merci chef "

Puis 1 klaxon en réponse "De rien chef"

A demain et travaillez bien !

4
4
Publié le 23 mars 2017

Réveil matin 1h30 pour rejoindre le temple d'Adam's Peak situé au point le plus haut du Sri Lanka, 2343m et ainsi voir le lever du soleil en haut de la montagne.

"On prend quoi dans notre sac les gars? Un pantalon pour rentrer dans le temple et une bouteille d'eau pour la balade"

2h: "ok feu!" Départ de l'hôtel pour la balade, on a 2h45 de marche "ça devrait le faire pour le sunset"

On ouvre la voie avec nos flash de téléphone portable. Apres une heure de marche petite soif, on siffle l'unique bouteille d'eau. Plein de confiance, Briag l'a rempli avec l'eau qui coule de la montagne. "Au pire une tourista"

A ce moment là on se fait interpeller par un mec, un français, qui nous demande si on est sur le bon chemin. "Bah ouais, on boit juste un coup"

On le redouble et au bout d'une demi heure les chemins se font moins large, on passe au milieu des champs de thé. Les premières hésitations apparaissent. Le français nous dit qu'il a une carte et qu'on est pas sur le bon chemin, il s'avère être parisien, si on avait su ça plus tôt. .. Nous le suivons mais ça nous paraît bizarre, la pente n'est pas assez raide.

3h45 la révélation : le pic est dans notre dos , environ 1000m plus haut. Demi tour à toute barzingue. Sur le chemin beaucoup de d'amertume. Nous ne verrons pas le levé du soleil d'en haut. Pourtant beaucoup d'indices auraient pu nous mettre la puce à l'oreille : 0 marche gravie sur les 5000 annoncées, pas de lumière alors que c'est sensé être éclairé, personne alors que c'est ultra fréquenté aussi bien par les locaux que les touristes.

Bref on est dégoûté, on est "con" putain!

On est quand même décidé à monter la haut. Et la on aperçoit les éclairages du sentier. Ni une ni deux on traverse un champs de thé et on débarque sous l'arche de départ : il est 4h20. Il faut arriver avant 6h et le temps moyen de montée est de 2h50.

Briag prend les devants et on trace. Le début se passe parfaitement jusqu'à attaquer la vraie pente. Des escaliers abruptes, aucune marche de la même taille ni même hauteur, coup de fringale en tête de peloton, Briag décroche. Etienne prend les devants et briag est motivé par le petit cul de Thibaut. L'oxygène se fait de plus en plus rare, il est 5h15 et nos t shirts sont trempés par la sueur de notre effort.

Des escaliers avec des barrières ? Ça doit être la fin. En fait il restait les 1500 dernières marches, les plus raides. Nous atteignons le pic à 5h57 et profitons de la vue exceptionnelle. La descente fut tout aussi difficile tant nos jambes étaient tremblantes.

On casse la croûte chez le rasta restaurant de la veille. Petite sieste et go pour rejoindre uda walawe.

En bref :

1 bus de Adams Peak à hatton : 1h15 dans les montagnes

1 bus de hatton à balangoda : 4h dans les montagnes

1 bus de balangoda à palmadulla : 1h

1 bus de palmadulla à uda walawe : 45min

Soit 155km en 7h mais des paysages plutôt sympa 😎

5
5
Publié le 25 mars 2017

Du coup on débarque à 22h à la guesthouse : accueil de grande classe, petite serviette humide et jus d'orange. On nous montre notre chambre : c'est une tente avec tout le confort nécessaire.

Première grasse mat' des vacances puisque nous émergeons à 9h30. Petit déjeuner à volonté c'est le pied ! S'en suit une piscine paradisiaque sous les cocotiers. Bon a quand même cramé avec notre peau de breton de la pointe.

Tuktuk pour aller au centre "ville" pour acheter des fruits. Briag s'est fait couper les cheveux pas le Justin Bieber local 😆 1€ la coupe et c'est pas degeu. On finit par enfin trouver un wine store et c'est parti pour goûter les bières du coin. La lion strong = 8.6 , la stout = guiness, la lion beer = mélange Kro+keken.

On se couche tôt et réveil à 5h pour un safari. L'improbable se produit ... thib chope un rhume sur la route tellement il faisait froid en t shirt. Au menu de ce safari : paon , éléphants, perroquet, aigles , des bambi, des buffles et enfin un dos de crocodile.

Retour à la piscine, ça fait du bien. A midi nous faisons nos sacs et attendons un bus direction mirissa. 3h de bus sous une chaleur écrasante.

Nous débarquons sur le bord de la route et ça pue... direction guesthouse pour déposer les sacs et ensuite on part sur la plage : propic la vue !

En bref :

Tortues

Bières fraîches

Surf

Plongée

Plages

Voilà notre programme des prochains jours !

Ps : on vous avez parlé de la conduite Sri lankaise et bien nous avons assisté à un match tuktuk vs scooter.

Tuktuk Winner par ko.

6
6
Publié le 28 mars 2017

Premier jour à Mirissa :

Étienne loue un surf et file entre les tortues pour une session en solo. Briag et moi on prend des masques et tuba pour observer les poissons et les tortues.

Premières bières sur la plage en happy hourS (5pm to 10pm). On part sur une 2€ le tiers de gallon. S'en suit quelques mojito et Cuba libre toujours pour la même somme. Le serveur, qui deviendra notre pote par la suite, nous conseille d'aller au rayon lumineux. Soirée Edm Sri lankaise, on rentre vers 2h.

Jour 2 : grasse matinée, petit déjeuner riz oeuf et on prend le bus pour aller à Waligama acheter des chemises locales et maillots de cricket. Le soir rebelotte, petit thon en terrasse toujours avec le même accompagnement liquide et le même serveur : Melinda lakash ashen. On finit dans le bar d'a côté : concert rock très sympa.

Jour 3 : Chill pour briag et moi, surf pour etienne. On décide de remettre ça dans le même bar, toujours le même serveur et le même accompagnement. Bref on rentre une nouvelle fois à 2h.

Jour 4 : réveil à midi, petit déjeuner oeuf pâte et légumes. On prend le bus pour hikkaduwa. La on tombe sur le Pékin express polonais. Toujours sympa de savoir qu'on va passer dans "asia express". Petite panne de boîte de vitesse pour le bus. On soupçonne un crabeau défectueux. Notre villa est folle, on vous montrera ça plus tard.


Anecdote n°1 :

Le Roger local sort en mer à 17h. Faut voir la pirogue de compete avec la canne à pêche en roseau. 17h05, à 100m du bord, une vague d'un bon mettre submerge le bateau. Roger le pêcheur devient Roger le plongeur. Plus de matos pour Roger mais son collègue Jean-Yves vient à la rescousse. Ça part sur un remorquage maison pas des plus efficaces. Une fois sur terre on peut enfin voir l'artiste : Roger , 45 ans, 1.5 m , 1 moustache , 1 sourire vissé jusqu'aux oreilles malgré les événements. On a l'impression de voir un gosse fier de sa connerie.

Anecdote n°2 :

On a croisé des Français à une soirée avec qui on était dans le même avion, 3 énormes marmules pompier de paris, les mecs nous disent putain vous savez pas ce qu'il nous est arrivé ? "Ben non" on s'est fait chargé par un éléphant en faisant un Safari. Du coup les 3 gars ils ont trop flippé, le pilote de la jeep aussi il savait plus quoi faire ils ont cru mourir.. l'éléphant il a dégommé les sièges de la jeep avec ses défenses. Les 3 gaziers ont du foutre des patates dans l'éléphant pour qu'il parte.