Carnet de voyage

Je suis sur le Chemin...

118 étapes
507 commentaires
58 abonnés
Dernière étape postée il y a 101 jours
Le voyage d'une vie... Ce n'est pas un exploit. Je rejoins les millions qui, bien avant moi, se sont mis en route...
2 mai au 12 juillet 2017
72 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 5 février 2017

J-84 avant le grand jour. Il y a déjà un "premier pas" de fait par la création de ce blog. Je me familiarise avec et je le tiendrai "au plus près" pour ces préparatifs. Bien à vous

2
2
Publié le 11 avril 2017

Bon, c'est logique, on n'a jamais été aussi près du départ. Je n'en suis pas encore aux préparatifs mais la pression monte, monte, monte....

Pour ceux qui me connaissent pas ou peu (ah bon?) je remets ça après 6 ans (jour pour jour) avoir démarré mon "petit Chemin" de 2011. Le 02/05/2011, avec Annie nous nous mettions en route pour 28 jours de bonheur entre Le Puy en Velay et l'abbaye de Roncevaux en Espagne. Depuis 6 ans, j'attendais de pouvoir repartir sur le Chemin et le finir. Je suis "entier" dans mes choix et les façons de me comporter et je ne voulais pas d'un Chemin "au rabais". Alors, n'écoutant que moi, je refais le Chemin en entier!

Un chemin de 1000 lieux commence toujours par un premier pas


3
3
Publié le 17 avril 2017

J-14, tout cela passe à une vitesse folle et je m'aperçois que je n'ai encore rien préparé. Mais alors, rien de rien! Et j'ai tellement de choses à faire et à vous dire encore...

4
4
Publié le 18 avril 2017

On se prépare, on se prépare...

J'ai récupéré au grenier mon sac à dos qui, depuis plusieurs années attendait que je veux bien l’amener avec moi. Promis, il sera dépoussiéré avant le "grand jour".

Sauf imprévu, mardi prochain (on sera à J-5) on vous donnera un "avant-gout" du Chemin par une surprise ...sur un autre Chemin. Mais pour l'instant, on ne dit rien...

5
5
Publié le 21 avril 2017

Des nouvelles?...

Que vous dire? les jours passent à une vitesse folle. Je suis en train de "peaufiner" le tronçon St-Jean-Pied-de-Port / Hendaye car les gîtes sont moins accessibles que sur le GR 65. J'y travaille, j'y travaille...

Lorsque nous aurons franchi la frontière espagnole nous n'aurons plus le souci de réserver les gîtes... Mais, cela est une autre histoire... Rendez-vous pour le prochain épisode...

6
6
Publié le 22 avril 2017

J-09, vous vous rendez compte? Dans 09 jours (pas un de plus, pas un de moins) nous serons sur le GR65 prêts à nous lancer sur le Chemin...

Vous êtes prêts à nous suivre?

7
7
Publié le 23 avril 2017

J-08... C'est chaud, chaud, chaud!

Je vous avais promis une "surprise" pour mardi... Hélas, celle-ci ne pourra se faire en raison de problèmes familiaux. Avec ce blog, vous allez pouvoir nous suivre sur le Chemin en partant du Puy en Velay jusqu'au bout. Sachez que si nous partons à 3, il y a une quatrième (C'est Brigitte!) qui se met en route mardi 25/04 de Vézelay pour nous rejoindre le 01/06 (après 37 jours de marche) à St Palais (64). Avec Danièle, nous avions prévu de partir avec elle pour l'accompagner sur cette première étape, partager la nuit au gîte et revenir sur nos pas le lendemain....Vézelay est à 2 heures de voiture de notre riante campagne...😘

Voilà, ce départ symbolique d'un autre Chemin pour accompagner Brigitte était un moment fort que nous aurions aimé faire avec elle. Comme mentionné plus haut, des circonstances très particulières nous empêchent de le faire.


Merci aux 9 premiers abonnés de s'être fait inscrire!

8
8
Publié le 24 avril 2017

Dans 07 jours, à l'heure ou je vous écris ce sera le départ. Que vous dire? Comme en 2011 il y a un mélange de stress, de joies, d’interrogations et de toutes les émotions qui peuvent arriver à ce moment-là. Il n'est pas facile de vous en parler car chacun, au plus profond de de lui-même ressent, à sa façon, son Chemin.

Brigitte, notre vaillante pèlerine prend le train ce matin pour aller à Vézelay (89). Elle se mettra en route dès demain matin pour 35 jours et la promesse de nous retrouver juste avant SJPP (St-Jean Pied de Port). Bien que son parcours ne sera pas marqué sur la carte vous aurez de ses nouvelles chaque jour. (Parmi toutes les histoires du Chemin, je n'ai jamais entendu parler de ceux qui prenaient 2 Chemins différents pour se retrouver à la jonction de ceux ci- (St Palais) pour continuer ensemble. Je ne pense pas que cela soit un "scoop" mais cela doit être assez rare).


.

9
9

Des nouvelles de nous? Pas besoin! Nous sommes encore au chaud chez nous dans notre confort et apprécions les derniers jours auprès de ceux qui nous sont chers.

Brigitte démarre ce matin! Ce soir, elle sera à Anthien (89) après 25 kilomètres de marche. La météo ne lui sera guère favorable car des averses sont attendues en fin d'après-midi. D'après les nouvelles qu'elle m'a donné hier soir il y a peu "de monde" sur son Chemin mais le peu de rencontres qu'elle fera n'en sera que plus enrichissant. Malgré qu'elle soit loin de nous (mais que chaque jour, de nous; elle se rapprochera) un "p'tit mot" lui sera consacré pour faire le point avec elle.

10

Pour nous, les retardataires, rien de particulier à vous dire. Dans 05 jours, on y sera aussi...

Brigitte, hier, a bouclé sa première étape et m'a assuré que tout s'était bien passé. La météo ne lui a pas très favorable mais, "chance du Pèlerin"?, elle a pu arriver avant les grosses averses. Le gîte qui l'accueille est "superbe" (Je cite ses mots...).

Aujourd'hui 26/04 elle doit parcourir 30 kilomètres et se rendre à St-Reverien (58).

(Durant les premiers jours du parcours de Brigitte, des petits drapeaux seront implantés sur la carte que vous voyez en ouverture de page du "blog". La configuration du site ne permettant pas de "flécher" deux parcours en même temps, dès la semaine prochaine, ce sera notre parcours (Départ du Puy en Velay) qui s'affichera. (Mais vous aurez des nouvelles quotidiennes de notre "Pèlerine"!

11

Longue étape pour Brigitte (30 kilomètres aujourd'hui) ou elle est partie sous la pluie...jusqu'à 13 heures 30' et a continué avec un temps frais. La douche chaude à l'arrivée lui a fait oublier ces quelques tourments. Pour nous, les valeureux restés encore à la maison, nous guettons la météo et nous modifierons (un tout petit peu) notre départ qui est toujours prévu le 02/05. Mais nous en reparlerons un peu plus longuement...

12

"Petite étape" pour Brigitte ou aujourd'hui elle ne fera que 18 kilomètres. Après le départ "musclé" des premiers jours cette étape lui a été plus tranquille. Elle a marché (malheureusement) sur pas mal de portions goudronnées et si cela s'est bien passé elle -comme tous les marcheurs- a souffert de la rudesse du revêtement.

Arrivée à 12 heures 30', elle m'a informé qu'elle avait une caravane pour "elle toute seule"!!! La Veinarde!

Demain, une grosse étape l'attend car elle devrait rejoindre Nevers après une étape de 30 kilomètres.

Pour nous, ....Tout va bien!

13

Elle y va la Brigitte, elle y va!

"Il fait très froid, tout est gelé. Je pars. Bisous". Voilà le dernier SMS reçu à 07 heures 30'. Rassurez-vous, elle n'a pas coulé... (parce que cela ressemblait à un SOS comme le Titanic). Elle a vaillamment marché pour sa longue étape (30 kilomètres) et à 16 heures 30', nous avons été avisés qu'elle était bien arrivée au port. La voilà à NEVERS (58)! Demain, "p'tite étape" sympa de 21 kilomètres...

On te suit, Brigitte... On te suit...

Pour nous, les veinards restés en "base arrière" on profite des deux derniers jours avant, nous aussi, de se mettre en route.

14

J-01? Je ne sais plus trop bien. Demain lundi sera le départ (en voiture) pour le Puy en Velay (42) et mardi sera le "Big Day".

Aujourd'hui, Geneviève quitte sa "Mayenne enchanteresse" pour rejoindre Jean-Luc. Elle passera la nuit en Berry ...dans sa riante campagne et demain il y aura le départ.

Voilà, pour l'instant, nos nouvelles!

Des nouvelles de Brigitte? Je l'ai eu au téléphone hier. Contrairement à ce que je redoutais elle n'a pas été pétrifiée par le froid et a vaillamment fait son étape. Elle est arrivée à St-Parize (58) après une étape de 30 kms. A ce jour, après 5 étapes, elle totalise 135 kms. Rassurez-vous, aujourd'hui, elle va pouvoir "lever le pied" car elle n'a que 20 kilomètres à parcourir. Elle quitte le département de la Nièvre (58) pour celui de l'Allier (03)

15

Des nouvelles de Brigitte: Elle va bien. Sa sixième étape a été (pour une fois)...raisonnable. 20 kilomètres qu'elle a parcouru ...vite et bien! Elle a pu arriver très tôt à son gîte et m'a confié qu'elle consacrerait son après-midi à se reposer. Aujourd'hui, 1er mai, elle a encore une étape très courte. Cela est du à la raréfaction des gîtes sur son Chemin qui l'oblige à cheminer et à se positionner en fonction des offres.

Pour nous, tout va bien! (Parce qu'on est encore chez nous...) Geneviève a rejoint hier soir Jean-Luc et les "retrouvailles" ont été pleines d'anecdotes. (Nous avions marché ensemble en 2011...) Danièle est "prête de chez prête" et tout ce beau petit monde se mettra en route vers 13 heures 30' pour aller au Puy en Velay. Enfin presque tous, car Jean-Luc n'en sera pas pour l'instant. De tristes évènements l'obligent à décaler son départ avec ses deux "pèlerines". Il rejoindra un peu plus tard. Nous en reparlerons demain.

Aujourd'hui, c'est le 1° mai. Notre bonheur est virtuel et nous vous l'offrons tel quel!


Un scoop!: Voici le lien vers une vidéo remarquable réalisée par une jeune femme pour et sur les femmes sur le Chemin. C'est une approche différente de ce que l'on peut imaginer et parmi les 3 femmes interviewées vous découvrirez Geneviève qui parle avec beaucoup de sensibilité de son Chemin.

https://www.youtube.com/watch?v=Ezy0PPfdESQ

16



A la mémoire de Jean-Bernard et de Henry




Jour de joie et de tristesse. Aujourd’hui 02 mai c’est le jour du départ sur le Chemin. 6 années jour pour jour, heure pour heure après ma « moitié de chemin », nous nous remettrons en route.


Danièle et Geneviève se mettront en route sans moi. Ce qui aurait dû être une fête ou un moment de bonheur sera (du moins pour aujourd’hui) un jour de peine, de tristesse et de chagrin. A l’heure où elles se mettront en route, je serais auprès de mon frère Jean-Bernard qui m’a quitté, qui nous a quitté la semaine dernière. Âgé de 65 ans, il a été victime (à la fin du mois de mars) d’une crise cardiaque foudroyante et malgré tout ce qui a été tenté, il n’a jamais repris vie. Après 29 jours de coma, il s’en est allé. Il est parti entouré du formidable amour de son épouse, de sa famille et de ses amis. Ce matin, nombreux seront ceux qui l’entoureront pour ce dernier adieu.


Je me réjouissais de cette première étape lourde de symboles et d’espérance. C’est ainsi ! Je suis abasourdi et meurtri de cette fin autant imprévisible qu’injuste et mon « 02 mai » que j’attendais depuis si longtemps et dont je voulais qu’il soit « lumineux » sera celui de « l’adieu ».


J’associe à cette peine Henry. Peu de gens le connaissent mais Henry a eu le mauvais gout, (excuse-moi Henry…) il y a quelques mois, de partir comme mon frère Jean-Bernard. C’était dans les mêmes circonstances… Je l’avais rencontré en 2011 sur le Chemin. Sa rencontre avait été pleine de bonheur. Il marchait avec son épouse Martine et, au hasard de ce Chemin, nous avions partagé des kilomètres et quelques gîtes. Grands marcheurs, ils avaient parcouru beaucoup de pays et j’avais été séduit par leur simplicité. Par la suite, nous nous étions revus à Paris et l’amitié du Chemin avait fait le reste.


Il y a quelques semaines, j’avais avisé Martine que j’allais me « remettre en route ». Je l ‘avais invité à se joindre à moi en souvenir d’Henry afin de continuer le Chemin qu’ensemble et avec beaucoup de peine ils l’avaient laissé aux environs de Cajarc. Martine ne pouvait se libérer et avait été touché par mon appel. Bien avant que mon frère ne décède je lui avais fait part que le souvenir d’Henry m’accompagnerait.


Maintenant, je vais marcher avec 2 formidables moteurs. Ils s’appellent « Henry et Jean-Bernard ». Ils me permettront lorsque la fatigue, la lassitude ou le découragement seront prêts de me submerger de me ressourcer dans le souvenir d’eux.


Demain sera la deuxième étape pour Geneviève et Danièle. Je serais dans le train pour les rejoindre et dès jeudi matin, je les retrouverai pour qu’ensemble, tous les trois, nous puissions continuer.


Là, j’espère que sur ce Chemin, je pourrais crier ma peine.


Néanmoins, tout doit continuer et j'ai une pensée toute particulière pour mes deux "pèlerines" qui dès aujourd'hui vont braver le vent, la pluie et même la neige pour cette première journée. Les jours cousus de fils d'or et d'argent se font attendre...

Brigitte est à Lurcy après une petite étape de ...12 kilomètres. Elle est seule dans son gîte et, ma foi, ne s'en plaint pas. Aujourd'hui, elle doit retrouver une étape...normale et devrait parcourir 22 kilomètres avec des conditions météo"humides".

Demain sera pour moi (Jean-Luc) un petit peu "heurté". J'essaierais de mettre le blog à jour avant mon départ pour vous parler de mes deux "princesses" parties sans leur chevalier servant.

La vie continue, je sais que sur ce Chemin nous allons connaitre de merveilleux moments de joie de fraternité et d'apaisement. Suivez-nous et rappelez vous: "C'est vous qui cliquez, c'est nous qui marchons!"

17
17
Publié le 3 mai 2017

Ça y est elles sont parties et bien arrivées au gîte de Rochegude! Après 26 kilomètres, elles ont pu poser le sac et profiter d'un repos bien mérité... Les conditions météo n'ont pas été des plus favorables car elles ont marché sous la pluie, la neige, le soleil et les grêlons! Qu’importe, je les connais, elles sont animées d'une volonté à toute épreuve. Aujourd'hui, je prends le train pour rallier Le Puy en Velay ou j'arriverais ce soir. Demain matin, je les rejoindrais (en voiture) à La Clauze. Nous prendrons le "p'tit -dèj' ensemble et partirons pour, enfin, aller au "bout de notre monde"!

18
18

Brigitte continue son vaillant Chemin. Son étape faisait 22 kilomètres et a été parcouru sous la pluie! Nous la connaissons, elle a fait sienne cet adage "Pluie du matin, n'arrête pas le Pélerin"...Elle a dormi au chaud et se prépare à une étape de 24 kilomètres pour ce mercredi.

19
19
Publié le 3 mai 2017

Journée un peu rude pour Brigitte qui vient de faire 24 kms sous la pluie. Elle m'a fait savoir que le gîte était sympa et que tout allait bien pour elle. Souhaitons que demain soit aussi beau !

20
20
Publié le 3 mai 2017

23 kms au compteur pour les abandonnées de Jean-Luc. La journée à été bien remplie et elles m'ont indiqué qu'elles avaient marché sous le soleil ! Brigitte, si tu nous lis.. .Demain matin, Jean-Luc les rejoindra au gîte pour un petit déjeuner en commun et une étape ou enfin, toutes et tous seront réunis. Merci aux 43 abonnés qui nous suivent. Faites passer l'info autour de vous. On vous fait le feuilleton de l'été pour pas un rond. Rappelez vous: " C'est vous qui cliquez, c'est nous qui marchons"....

21

Journée un peu modifiée pour Brigitte qui, suite à la fermeture d'un gîte à du "raccourcir" ,son parcours de 3 kms. Si c'est "bon plan" pour elle ce sera demain 3 kms de plus et elle devra faire 31kms... Départ à 07 heures 30'

22

Etape de 26 kms. Ça y est, nous sommes réunis car Jean-luc à rejoint ce matin avec la navette de la malle postale. Plaisir de se retrouver, de partager le petit déjeuner ensemble et départ avec un temps froid et venteux. Il reste encore un peu de neige dans les fossés car nous sommes a1300 ,mètres d'altitude. Petite pause une heure après être parti chez un éleveur qui fabrique des fromages de façon artisanale et familial. On a partagé un chocolat chaud avec le lait de la ferme et gâteau maison avec les fruits de la ferme. Avons quitté la Haute-Loire pour la Lozère et sommes arrivés à st Alban ou le gîte est rempli.... Il n'y a que 4 places que nous partageons avec un "Beau Livien" qui parle bien français. Demain, nous partirons à 07 heures 30' pour une étape de 24 kms. Merci aux 47 abonnés de nous suivre et merci du fond du cœur pour tous vos commentaires et messages d'encouragement.

23
23
Publié le 5 mai 2017

Y a pas de reseau. Des nouvelles demain soir....

24
24
Publié le 6 mai 2017

Brigitte va bien. Elle a parcouru 31 kms en ce vendredi 05/05 et vient d'arriver au refuge pèlerin la chatre. Bien évidemment.....il a plu et, admirez la performance, elle était partie à 06 heures 45' du matin. Respect à notre "bibi" qui, seule, marche, marche, marche.

25
25
Publié le 6 mai 2017

Toujours sur le Chemin et .....toujours sous la pluie. Encore une étape de 27 kms franchis allègrement pour arriver au gîte pèlerin communal. Bisous de nous trois et vivement la jonction !

26
26
Publié le 6 mai 2017

Un beau Livien aussi beau dehors que dedans.... Départ au petit matin brumeux et frileux. Le ciel s'éclaircira en fin de matinée pour laisser la place à un soleil éclatant qui a marqùé nos visages de son empreinte. Arrivés à l'excellent gîte pmde la famille Hernandez le vent s'est soudainement levé pour laisser place à un froid de gueux. Le midi nous avons pique-niqué dans le joli parc d'Aumont aubrac ou nous avons eu le plaisir d'y retrouver René notre "beau Livien" qui a réservé à Geneviève une émouvante surprise. Il lui a fait don de son bâton de marche voyant qu'elle souffrait du genou. Ce geste qui peut paraître banal symbolise sur le Chemin un bel elan de fraternité. Merci à toi René. Nous avons ensuite dégusté des boissons chaudes et mangé quelques biscuits locaux offerts par Corinne une pèlerine lyonnaise. Pour finir, au gîte nous nous sommes improvisés " infirmier bénévole " pour venir en aide à Rémy, jeune pèlerin, qui souffre terriblement d'une périostite au niveau de l'avant des tibias générée par le poids excessif de son sac. Notre soirée s'est achevée en prodiguant massages et mots de réconfort.

27
27
Publié le 6 mai 2017

Les dieux sont contre nous....

Après un petit déjeuner copieux, départ sous une pluie battante ponctuée de grêlons et d'un vent glacial qui nous a accompagné jusqu'à la fin de notre étape, le gîte communal de Nasbinals. Seulement 19 kms aujourd'hui, mais l'enfer! Que d'eau...!Grand bonheur que de se restaurer d'une soupe en brique brûlante au potiron. On sèche guenilles et godillots. Demain sera un autre jour.

28

6eme étape Nasbinals à st chely d'Aubrac. 17 kms

Aujourd'hui le blog est tenu à jour par Geneviève.

Dégustation d'un copieux petit déjeuner au bistrot du coin puis départ sous une pluie fine et serrée. Comme dit mon voisin: "La pluie du pelerin n'arrête pas le matin" (ou l'inverse). Nous quittons l'Aubrac après en avoir franchi son point le plus haut à 1368 mètres.

Entrée dans l'Aveyron avec une halte obligée au restaurant "Chez Germaine" avec feu de bois, chocolat chaud mousseux et tarte aux myrtilles géante (80 cms de diamètre) avant de reprendre la descente qui nous amène à st-Chely d'Aubrac.

Nous croisons Rémi qui nous a pratiquement rattrapé malgré sa périostite. Il frôle les 3 kms/h=un bolide!

À l'arrivée, le gîte est occupé par Éric accompagné de son chien Zeus. Parti de Digne avec son compagnon et deux chevaux il suit le GR 6 pour faire un tour de France qui le ramènera chez lui dans quelques mois. La soirée s'achève au restaurant.

29
29
Éguzon-Chantôme

J+13 pour Brigitte

Publié le 7 mai 2017

Brigitte va bien... C'est Jean Luc qui lui gère ses contributions sur le blog et le renseigne en fonction des échanges téléphoniques quotidiens.

Aujourd'hui 13 ème étape et elle totalise 323 kms depuis son départ.

Parcours du jour : cluis à eguzon.

Temps exécrable sur son parcours car la pluie l'a accompagné pratiquement toute la journée. Brigitte me dit que le Chemin de Vézelay est sans commune mesure avec celui du Puy. Il n'y a personne, très peu de pèlerins car depuis son départ elle marche très souvent seule. A part les vaches, qu'elle affectionne particulièrement, elle n'a que très peu d'occasions de dialogue. Autrement, elle est heureuse!

30

Aujourd'hui Brigitte a parcouru 22 kms, cumulé 345 kms et se trouve à st Germain beaupré.

Elle se trouve en Creuse et est subjuguée par la beauté des paysages. Au niveau des rencontres voici la liste ...complète de celle de la journée. 1 pèlerin, 4 biches, 1 chat, 1 paon, 7 poules, 2 papys et la boulangère ! Je crois qu'elle a eu pas mal de temps pour elle. À demain !

31

Aujourd'hui 08 mai. De St chely d'Aubrac a st comme d'Olt

16 kms en cumulé 148 kms

Après l'effort... Toujours l'effort!

Ce soir c'est Dany qui prend la plume. Jean-Luc s'occupe de la lessive avec notre hôte... Un luxe !

Une machine à laver! Pourvu que notre linge soit sec pour reprendre la route demain matin. Notre G.O nous a réservé une petite étape (15 kms) histoire de nous remettre en forme après notre longue traversée de l'Aubrac... Mais, rattrapage demain, étape de 32 kms pour dormir à Massip au gîte "À l'orée du bois" cher au coeur de Geneviève et Jean-Luc ! Ce matin départ exceptionnel à 08 heures 30'... Trop bon notre Jean Luc avec ses "princesses", ça te perdra!

Petit déjeuner au bistrot du village, rab de pain frais, un pelerin c'est du rustique. Nous quittons le charmant et paisible village de st chely encore perché à 800 mètres et pourtant on grimpe encore! Paysages et sous bois magnifiques avec soleil et ciel bleu. Une surprise nous attendait à l'arrivée... Un des plus beaux villages médiéval de France. On découvre avec émerveillement le premier clocher tors ou flammé typique de la région et les remparts circulaires de la ville qui offrent de belles façades. Arrivée vers 12 heures 30', bref ravitaillement à la boulangerie avant la fermeture (08 mai oblige!). Le pèlerin doit tout prévoir. Accueil très sympa au gîte tenu par Sabine et Sylvain (anciens pèlerins). Sylvain est québécois!. Nous avons hâte de les retrouver pour le dîner qui promet d'être animé.

32

15 ème étape de st Germain à Bénévent pour 32 kms. Cumulé 377 kms.

brigitte va bien. Lors de nos contacts téléphonique elle me fait part qu'elle marche toujours seuleen raison du très petit nombre en route sur le Chemin de Vézelay. Hormis trois poules, un coq et deux vaches... Elle n'a vu personne. Un hélicoptère l'a suivie quelques minutes.... Elle a rencontré Camille, une jeunette de 28 ans qui s'est mise en route la veille. Cette rencontre et cette nouvelle amitié s'est concrétisée par une bière à l'arrivée et un repas au resto pour la soirée ! Autrement, pour elle tout va bien!

33
33
Publié le 10 mai 2017

Hier pas de réseau et nous renseignons le blog avec 24 heures de retard. Journée "rude" avec 31 kms au compteur sous un soleil magnifique. L'Aubrac est loin derrière nous et nous avons retrouvé des paysages plus... Conventionnels. Tout s'est bien passé et les "raidillons" ont été franchis avec bonne humeur ! Arrivée au gîte de Massip ou nous avons profité du must avec une chambre pour 4 (nous avions une invitée). Chambre spacieuse et disposant de douche et toilettes. Le repas? Magique! L'accueil ? Magique ! Le petit déjeuner ? Encore mieux ! Ce sera sûrement un de nos meilleurs souvenirs ! Autrement, tout va bien. Moral excellent, aucune contrainte physique et nous commencommençonsçons ittry à oublier toutes nos courbatures pour apprécier ce Chemin ! À demain...

34
34
Publié le 10 mai 2017

Hier pas de réseau et nous renseignons le blog avec 24 heures de retard. Journée "rude" avec 31 kms au compteur sous un soleil magnifique. L'Aubrac est loin derrière nous et nous avons retrouvé des paysages plus... Conventionnels. Tout s'est bien passé et les "raidillons" ont été franchis avec bonne humeur ! Arrivée au gîte de Massip ou nous avons profité du must avec une chambre pour 4 (nous avions une invitée). Chambre spacieuse et disposant de douche et toilettes. Le repas? Magique! L'accueil ? Magique ! Le petit déjeuner ? Encore mieux ! Ce sera sûrement un de nos meilleurs souvenirs ! Autrement, tout va bien. Moral excellent, aucune contrainte physique et nous commencommençonsçons ittry à oublier toutes nos courbatures pour apprécier ce Chemin ! À demain...

35
35
Publié le 10 mai 2017

Aujourd'hui 9 ème étape de Massip à conques pour 20,9 kms. Cumulé 200,7 kms.

Étape sympa et...pas trop longue après celle d'hier. La météo nous a été (presque) favorable car nous avons eu une averse de 5 mns en fin d'après midi. Parcours assez "vallonné" avec juste ce qu'il faut de grimpettes et de descentes pour nous rappeler que nous sommes sur le Chemin. Nous avons rejoint le gîte communal de conques ou le confort est spartiate... Ce soir, Geneviève nous a préparé da bolognaise dont elle a le secret et nous mangerons à quatre car, devinez? Nous avons un invité. René, notre "beau Livien" qui partage le même gîte que nous. Il y aura les vêpres à l'abbatiale située à 100 mètresdu gîte. C'est un moment incontournable du Chemin.

Nous allons tous les trois très bien. Que vos journées soient aussi belles que les nôtres !

36
36
Publié le 11 mai 2017

10 ème jour

De Conques à Livignac le haut (23,2kms)

Journée déluge....

Réveil sous la pluie et démarrage avec K-way et cape de pluie. La côte de Conques (redoutable et redoutée) à été gravie sous des torrents et des rafales de vent cinglantes. Par la suite, pluie fine tout l'après midi et ....déluge sur la dernière partie où pendant 01 heure en sortie de Decazeville, nous avons du subir un nouveau déluge ! Arrivée au gîte avec une belle éclaircie...ce soir nous dormons dans un gîte "bio/écologique" ou l'accueil est très fraternel. 6 dans la chambre qui est spacieuse et nous avons retrouvé quelques "copines" rencontrées les jours précédents. Repas bio pour ce soir ou nous avons tous "les crocs".

Nous sommes secs, douchés, nos lits sont faits. (Luxe suprême, nous avons des draps). Bonne nuit à vous tous. Merci de vos commentaires qui nous touchent, nous font plaisir et nous confortent dans notre Cheminement.

37

De Chatelux à St Leonard de Noblat 30 kms. Cumulé 427 kms.

Brigitte va bien. Encore une journée sous la pluie à cheminer presque seule car, pour une fois, elle a retrouvé 3 autres pèlerins. Repas du midi dans un restaurant qui ne payait pas de mine mais où ils se sont régalés pour 10/12 euros. Ce soir, elle dort au gîte communal de St Leonard ou son confort est très satisfaisant. Tout va bien pour elle. Sur la carte, vous pouvez voir que son itinéraire se rapproche de celui de ceux partis du Puy.

38
38
Publié le 13 mai 2017

De St Léonard de Noblat à Limoges (23 kms). Cumulé:450 kms.

Brigitte va bien. Nous avons eu de ses nouvelles dans l'après-midi et, comme d'habitude, marche vaillamment. Son gîte est superbe et aujourd'hui elle a pu marcher avec d'autres pèlerins.

Son moral est excellent!...et ses pieds sont dans le même état.

39
39
Publié le 13 mai 2017

De Limoges à Flavignac (28 kms). Cumulé 478 kms.

Plus de nouvelles de Brigitte. La faute au manque de réseau qui nous empêche d'avoir de ses nouvelles.

Souhaitons, espérons et pour les plus "fanas", prions que pour elle tout aille pour le mieux!

40

Une étape apaisante...

Et pourtant, ce soir, nous nous sentons las. Cumul des jours passés??

La journée a commencé par un excellent petit-déjeuner concocté par Andréas, le patron du gîte "bio". Il est Italien et "baba cool". Il y avait du pain de campagne toasté (une merveille), confitures maison, yaourts maison et des œufs à coque. Nous ne vous avons pas parlé du repas la veille au soir... Des pâtes à "sa façon". Les meilleures pâtes du monde avec beaucoup d'ail, des tomates, du parmesan et tout, et tout...

Ce gîte nous a laissé un excellent souvenir! Estomacs bien remplis nous avons enfilé nos chaussures trempées de la veille. Et, comme d'habitude, nous nous sommes mis en route ...sous la pluie. Malgré cela, il nous en faudra plus pour nous décourager.

Le Chemin est calme, peu de dénivelés aujourd'hui car nous suivons la vallée du Lot. Nous avons pique-niqué dans une aire de repos accolée à l’église de St-Félix...sous un beau soleil!

Nous sommes arrivés à Figeac vers 15 heures 30'. Notre gîte est "sympa". L'accueil est assez cool et nous avons mangé une paella de la mer.

Un peu de tristesse cependant... Nous avons laissé Corinne (pèlerine radieuse ou radieuse pèlerine) qui arrêtait son périple à Figeac. Depuis le Puy nous nous étions retrouvés au hasard du Chemin et des gîtes partagés. La, magie du Chemin avait fait le reste et hier après-midi, lors des "adieux" il y avait de sa part (et de notre part) un peu d'émotion.

Également, nous avons "perdu" Maguelone. C'est la jeunette du Chemin (22 ans!) et est animée d'une foi profonde et sincère.Comme nous, elle a prévu de se rendre à Compostelle mais comme elle va faire le détour par Rocamadour, elle prendra du retard (2 à 3 jours). Avec elle, nous avons partagé des gîtes, des casse-croute, des kilomètres et des moments de fraternité. Là est le Chemin! Des moments de rencontre intenses et des séparations qui quelquefois sont empreints d'émotion.

41

Journée sans trop de soucis...

Nous sommes partis...sous la pluie (comme d'habitude). et notre matinée s'est déroulée sous le principe: on met les "K-Ways"...Il pleut! On enlève les "K-Ways" il fait soleil. Nous n'avons pas arrêté! Nous avons quitté le GR 65 pour emprunter le GR651. Nous quittons "l’autoroute à Pèlerins" pour aller découvrir la vallée du Célé. Beaucoup, beaucoup moins de monde et le parcours est magnifique. Nous sommes logés au gîte d'Espagnac dans un endroit magnifique. Le site est remarquable, le gîte l'est aussi! Très confortable, des lits agréables, les sanitaires sont "au top". Un régal. Et pourtant, il s'agit d'un gîte communal ou la nuit n'est facturé que 12 euros. Une pépite!

Demain, une dure journée nous attend... Nous avons et la distance et le dénivelé. On fera avec.

Geneviève nous a quitté ce matin. Sa fille est arrivée au terme de sa grossesse et elle s'est rapprochée d'elle pour ses derniers jours avant l'accouchement. Elle nous rejoindra dans quelques jours.

Merci à vous tous de vos commentaires, de vos encouragements et sachez que c'est avec beaucoup de bonheur que nous vous lisons à chaque fois que nous le pouvons. Un "merci" tout particulier à Corinne qui s'est abonnée pour nous suivre.

42
42
Publié le 14 mai 2017

De espagnac à orniac 23 kms.

Cumulé 292 kms

Ce fut une belle journée. Notre nuit fut douce et tranquille car nous avons eu le plaisir de dormir dans une chambre spacieuse. Nous avons fait notre "popote" au gîte et notre repas du soir avec des pâtes à la tomate fut un vrai régal. Le gîte communal est superbe et possède une épicerie de dépannage en autogestion. Chose rare et très pratique. Nous avons démarré sous le ....soleil. Notre étape à été quelque peu raccourcie car notre gîte à été changé. Ce fut néanmoins une étape très technique avec des montées impressionnantes et... Interminables. Le GR 651 est magnifique! Nous cheminons entre la rivière et les falaises bordant la rivière Le Célé. Une nouvelle pépite innztendue sur le Chemin: Notre gîte. Perdu dans la colline, notre havre de paix pour ce soir est un magnifique site ayant installé des lodges au milieu de nulle part. Allez voir le site internet "les lodges du mas de Nadal" vous verrez ou nous sommes... Et nous ne sommes pas malheureux.

À l'heure ou nous écrivons, nous sommes ...à l'apéro et nous passerons à table dans quelques minutes. Vie de forçat que celle du pèlerin!

Ne croyez pas que tout sera rose. 29,2 kms prévus pour demain avec, heureusement, pas trop de difficultés.

43

504 kilomètres pour 20 étapes.

Aujourd'hui Flavignac a St Pierre de frugy 26 kms.

Brigitte va bien. Elle va toujours bien! Elle est allée à l'endroit où Richard coeur de Lyon est mort. Elle se trouve dans le Périgord vert. Au gîte ce soir, elle est seule et bien évidemment heureuse.

44
44

Perdus sur le GR36/46....

Quelle journée ! Après notre nuit au milieu de la nature dans le lodge, nous avons pu nous réveiller au chant des oiseaux. Quel bonheur de voir le jour se lever avec comme seuls spectateurs.... Nous ! La journée commença par une contrainte insupportable car le responsable du gîte nous oblige à finir...les croissants qui étaient un peu en surnombre. C'est quelquefois pas facile de se rendre à Compostelle... Autrement, notre journée qui était longue (29,2 kms) à été un ravissement. Le détour par la vallée du Célé est magnifique. Nous y avons laissé un peu de sueur mais cela est compensé par la beauté des paysages. Nous avons marché seuls au monde dans des chemins bordés de murets de pierres sèches dignes des plus belles cartes postales. En fin d'après midi nous avons quitté le GR651 pour rejoindre le GR 36/46. Nous nous apprêtons à marcher le long des rives du Lot. Dany était heureuse car Michel son mari, en mission dans la région, lui avait promis de passer lui faire un petit coucou et rendez vous avait été pris pour une jonction vers 17 heures 30' à notre gîte. À 16 heures au village de Bougies, à 6 kms du gîte, nous ratons l'embranchement du sentier et continuons sur le chemin que nous pensons bon. Malgré le doute, nous nous laissons aller dans cet erreur (le marquage était celui du GR...) et une heure après... Soit près de 5 kms nous nous retrouvons au village de Bougies. il ne nous a plus resté que de demander à Michel stationné à 5 kms de venir nous chercher. L'arrivée au gîte en voiture fait toujours une impression mitigée chez les autres marcheurs mais le récit de notre erreur et le "sauvetage" par le mari de Danièle qui était là, au bon moment et au bon endroit, à permis de créer une nouvelle anecdote. Un grand merci à Michel! Notre gîte est sympa. Nous serons 4 et nous partagerons la table des accueillants avec un repas très copieux. Demain, fin de notre escapade par la vallée du Célé. Nous rejoindrons Cahors et le Gr65...sauf si nous nous y perdons!

45
45
Publié le 16 mai 2017

De St Pierre de frugy a Thiviers 24 kms. Cumulé 528 kms.

Tout va bien pour elle. Elle n'a fait comme nous et à rejoint son gîte à pied.. Le beau temps l'accompagne et pour elle tout se passe pour le mieux. Son chemin avec le notre commence à converger. Dans 15 jours, nous ferons la jonction !

46
46
Publié le 16 mai 2017

Aujourd'hui : Pasturat à Cahors pour 24,2 kms. Cumulé 349 kms.

Aujourd'hui nous sommes partis à pied et nous vous assurons que nous avons terminé .. à pied (voir l'épisode d'hier). Notre gîte était sympa. Les accueillants ont assuré une ambiance familiale en partageant avec nous le repas qu'ils nous avaient préparé. Comme à chaque fois, petit déjeuner copieux mais pas comme celui d'hier (voir épisode précédent). Nous avons quitté la vallée du Célé après 4 ,jours passés "loin du monde". Nous allons sûrement retrouver des amis qui, à Figeac, avaient optés pour la voie " normale" qui est le GR 65. Arrivée à Cahors en suivant les berges du Lot. Les températures commencent à monter. Aujourd'hui, étape sans surprise... Dommage! Comme il y a 6 ans, Jean Luc a retrouvé Serge "Le Pelerin" qui est le patron du gîte. Il a commencé par la pesée de nos sacs. Verdict : 9 kilos pour Dany et 13 pour Jean Luc. Costauds, les Pèlerins, ce n'est pas de la rigolade !

A demain pour de nouvelles aventures..

47
47
Publié le 16 mai 2017

De Thiviers à Sorges pour 18 kms.

Cumulé 546 kms.

Brigitte attaque sa 4eme semaine de marche et elle est heureuse.

Elle se trouve dans le Périgord au pays de la truffe et m'a parlé d'un restaurant faisant le menu à 115 euros.Sa journée à été "chaude" et elle a profité d'un bureau de poste pour délester son sac de vêtements chauds! Rencontre avec une couleuvre aux mensurations impressionnantes juste avant une sieste réparatrice. Elle m'a dit qu'en raison de la modicité de son étape (18 kms) elle flânait plutôt qu'elle marchait. Ce soir, elle a retrouvé 3 amis Pèlerins et comme il partage le même gîte, ils prendront leurs repas en commun. Demain, elle arrivera à Périgueux. Courageuse la Brigitte !

48
48
Publié le 17 mai 2017

De Cahors a Lascabannes. 23kms

Quelle journée, il ne s'est rien passé... C'est pas vrai. Le repas d'hier soir à été tres convivial et nous avons mangé du poulet à l'ail et au paprika de la semoule. "C'était bon comme la bas, dis" car Serge est un "pied noir".

En suivant les coquilles en bronze qui nous montrent le CHemin nous franchissons le Lot sur le magnifique pont de Valentré. C'est la que commence le malheur du pèlerin qui doit gravir la falaise en empruntant des mzrches hautes et irrégulières taillées dans le rocher qui nous emmène sur le plateau ou la vue sur la ville de Cahors est magnifique. Beaucoup de sueur pour un point de vue exceptionnel. Avons fait connaissance avec de nouveaux marcheurs. Claudie, " La Provençale" ,pétillante et sémillante pèlerine qui nous a accompagné durant la matinée et qui, avec bonheur, partage notre soirée au gîte. également Patrick, un vrai québécois (difficile à comprendre quand il nous parle) mais très attachant. L'étape est peu valonnée mais avec la chaleur et encore les cailloux, notre parcours à été éprouvant. Demain, sera une nouvelle journée !

49
49
Publié le 18 mai 2017

17 ème étape de Lascabannes à Lauzerte pour 24,5 kms.

Cumulé : 397 kms

Journée toute simple mais humide.

Que vous dire? La nuit au gîte à la ferme à été sympa. Le repas du soir pris avec 4 basques a été convivial. Nuit calme à la ferme ou des 07 heures, un petit déjeuner costaud nous a été servi. Comme nous étions 2 kms hors GR, notre accueillante nous a indiqué un raccourci nous permettant de rejoindre notre Chemin à Montcuq ou nous avons pu trouver un village animé avec une très bonne boulangerie, une très bonne charcuterie et un très bon...bistrot. Casse croute du midi au milieu de nulle part avec une vue magnifique sur une vallée verdoyante. À 13 heures, comme annoncé, la pluie s'est invitée et jusqu'à notre arrivée à Lauzerte (3 heures plus tard) nous avons subi pluie dilluvienne, rafales de vent et chemins détrempés. Cela nous a rajeuni de 10 jours lors de la traversée de l'Aubrac. 1 heure d'attente dans un café en attendant l'ouverture du gîte et nous avons pu enfin nous laver, nous sécher et nous changer ! Dany edt sous la couette! Nos chaussures sont trempées et nous avons peu de chances qu'elles soient sèches demain matin. Bon, on fera avec.

Des nouvelles de Geneviève... Ce matin, le petit bou de chou était pressenti pour se montrer et...fausse alerte, la délivrance est remise à plus tard. Au plus tard le 25/05. Pour ceux qui ne suivent pas tout... C'est la fille à Geneviève qui doit accomplir cet heureux événement. C'est pas Gégé !

Voilà notre journée. Ce fut dur car les conditions météo rendent tout cela difficile.

Un grand bonjour à deux nouvelles abonnées. Marine aperçue a Figeac lors de son arrivée sur le Chemin... Et retrouvée 4 ,jours plus tard à Cahors lors ...de son départ du Chemin.

Également bienvenue et merci à Maryse rencontrée à Espagnac

50
50
Publié le 18 mai 2017

De Sorges à Périgueux pour 24 kms. Cumulé : 570 kms.

En colère Brigitte, en colère.

Sur le Chemin, les accueillants subissent parfois le mauvais comportement des Pèlerins qui réservent des gîtes et soit ne viennent pas où annulent en dernière minute. Pour Brigitte, c'est le contraire... Elle a reçu un SMS de sa logeuse qui lui indiquait qu'elle ne pouvait l'accueillir et l'invitait a se chercher un autre hébergement... Chance que sur le Chemin de Vézelay la chose est encore possible. Mais, au téléphone la Brigitte était bien remontée...

Elle a trouvé ailleurs de quoi loger. Autrement, comme tous les jours... Elle va bien. Demain, comme tous les jours, elle se remettra en route. Ce sera au bout du 35 ème jour de marche qu'elle pourra prétendre à son premier jour de repos.

51
51
Publié le 18 mai 2017

De Périgueux à saint Astier 23 kms

Cumulé 593 kms

Pas de nouvelles de Brigitte. Du PC course installé aujourd'hui à Lauzerte il n'est pas possible d'avoir de ses nouvelles. Quand ça passera, vous en aurez. À demain!

52
52
Publié le 19 mai 2017

De Lauzerte à Moissac (28,6km)

Cumulé 427,5 kms

De la boue, de la boue et de la boue!

laissez nous vous parler de la soirée d'hier soir à notre gîte. Après Andréas notre italien "baba cool" du gîte de Livignac, nous avons eu droit à Françoise (australienne ecolO,bio) mais charmante avec nous. Un bon repas fait maison, une soupe reconfortante qui nous a fait du bien car deux heures auparavant nous étions trempés, frigorifiés et affamés. Repas convivial (nous étions 7) ou nous avons oublié cette journée... Humide. Nous avons eu une chambre à deux lits et, luxe suprême, des draps, une serviette de toilette et une couette !

La matinée à été placée sous le signe du météo capricieuse ( pour ne pas employer un autre mot souvent entendu...). Déjà que nos chaussures n'étaient pas sèches, ce temps très instable n'a pas arrangé nos affaires. Les pluies importantes de ces derniers jours ont détrempé les chemins et les ont rendu glissants. Nous avons rencontré des marcheurs maculés de boue suite à des chutes. Pour nous, ça a glissé mais c'est passé ! La matinée s'est ainsi passée entre éclaircies, averses soudaines et patinage. Nos chaussures étaient maculées de boue. L'apres-midi a été plus calme, les chemins plus accesdibles et malgré 3 fortes averses nous étions heureux de notre sort.

Notre gîte est en plein centre ville, et le centre ville de Moisszc est très étendu. Entre le panneau "Moissac" (découvert avec bonheur) et la gare, il y a près de 4 kilomètres. Ce sont toujours les 4 derniers kilomètres qui sont les plus durs! Malgré la pluie battante (6eme averse de la journée) Dany à voulu aller voir l'abbatiale de Moissac qui, quand même était sur notre Chemin.

53
53
Publié le 20 mai 2017

De Moissac à auvillar (20kms)

Cumulé 436 kms

Entre Guyenne et Gascogne...

Au départ de Moissac, nous avions le choix entre le chemin de halage et la colline par les terrasses sur le Tarn et la Garonne. Jean-Luc à tranché, ce sera le chemin de halage entre le canal latéral et la Garonne ! Sans boue... nous avons suffisamment donné hier !

Départ ce matin du gîte tenu par un couple d'anglais sympathique. Nous avons partagé notre chambre avec deux nouvelles pélerines (ou randonneuses) , je dis nouvelles mais pas novices... elles commencent ou plus exactement continuent depuis Moissac un périple d'une dizaine de jours. Randonneuses accomplies, elles profitent de qq jours de congés.

Étape sans difficulté pour nous remettre en condition et avec une météo favorable qui nous a permis de sécher brodequins ! Casse-croûte dans le charmant village de Pommeric au pied de l'abbatiale du XIè. s. Qq km encore pour rejoindre notre gîte. Une jolie surprise nous attendait : une maison pleine de charme, un jardin accueillant, tables, relax, rafraîchissements... Nos hôtes, bénévoles hospitalières, Anne-Marie et Liliane nous accueillent avec bcp de gentillesse et simplicité. Jean-Luc s'est d'ailleurs spontanément proposé pour la préparation du repas du soir (ramassage des radis, de la julienne de poireaux pour la quiche) et se lance à présent dans la confection d'un clafoutis avec les cerises du jardin ! Chapeau mon Jean-Luc, quel talent... ! C'est aussi ça l'esprit du Chemin. Mais je parlais de surprise. Oui encore une... un air de piano merveilleusement interprêté résonnait dans la maison à notre arrivée et nous découvrons ébahis que notre charmante randonneuse bretonne rencontrée au cours d'une étape dans la vallée du Célé profitait d'une brève pause dans ce lieu magique avec un ami, pianiste à ces heures qui s'était mis au piano... Ce n'était qu'une pause ils sont repartis avec leur jeunesse, sac au dos et bourdon. Nous partageons l'hébergement avec une famille du Pas-de-Calais /Basse-Normandie et un couple de Québécois sur le Chemin pour fêter leurs 50 ans de mariage... incroyable et beau ! La soirée sera belle, parole de pélerin, à demain !

54
54
Publié le 20 mai 2017

De St Astier à Mussidan 24 kms

Brigitte va bien. Que vous dire? Elle suit son petit bonhomme de chemin et depuis quelques jours à quitté le "plat pays" pour entamer quelques côtes qu'elle a trouvé un peu pénibles. Elle a dormi dans un château et à eu pour elle seule une grande chambre et une salle de bains immense.

Veinarde la Brigitte, veinarde!

55
55
Publié le 20 mai 2017

De Mussidan à Calabre (29 kms)

Toujours de bonnes nouvelles de Brigitte. Une longue étape commencée sous la pluie et terminé sous un beau soleil. Elle dort chez un vigneron et son repas du soir à été préparé par l'épouse de celui-ci. Au chapitre des rencontres.. Un chevreuil ! C'est tout mais bravo à toi Brigitte !

56

De auvillar à castet-Arrouy (22 kms)

Cumulé 467 kmskms

Un scoop ! Gégé est grand-mère d'un petit César arrivé au foyer de sa fille Anne-Sophie. Aux dernières nouvelles, il s'agit du plus beau bébé de l'année. Notre marche d'hier lui a été consacré et nous ne pouvons que lui souhaiter tout les bonheurs du monde.

Les beaux jours reviennent !

Revenons à notre soirée d'hier juste après la mise en ligne du blog. Quel gîte ! Nous étions dans l'esprit du Chemin réunis autour d'un repas préparé en commun ou chacun a pu parler et échanger. Le gîte était géré par deux hospitalières. Ce sont des bénévoles dans le sens le plus strict du terme qui, ayant déjà fait le Chemin, consacre 15 jours de leurs temps à s'occuper des Pèlerins arrivant au gîte. 15 jours "non stop" de 06 heures du matin à 23 heures à préparer le gîte, laver le linge, faire le ménage et le repas. Être à l'écoute de tous et quelquefois (si ce n'est souvent) réparer les petits bobos du corps et de l'esprit. Merci à toi Anne-Marie et aussi à toi Liliane de ta présence et de ton investissement auprès de nous. Le Chemin peut être fier de vous et de toutes celles qui, sans compter consacre du temps et de l'argent pour que l'esprit vive. Merci de tout cœur.

Notre journée à été sympa. Le beau temps est revenu, les températures sont encore douces et les dénivelés ne sont pas trop..éreintants. Nous sommes passés à Auvillar classé parmi les plus beaux villages de France avec ses maisons typiques de brique rose.notre pique-nique du midi à eu lieu à Flamarens. Les habitants y restaure le château depuis plus de 30 ans. Et ca y est, nous avons enfin aperçu les Pyrénées. De l'esplanade du chateau nous avons profité d'un magnifique panorama nous faisant decouvrir pour la premiere fois les sommets des Pyrénées enneigés.

La fin de journée z été très ensoleillé. Ici on dit "Ça cagnasse". Le gîte appartient à la commune. Il est propre et spacieux. Nous sommes une vingtaine de marcheurs. Notre lessive est faite et séche au soleil. Ce soir on fait notre tambouille... Chose qui ne nous est pas arrivé depuis quelques jours. À demain!

57
57
Publié le 21 mai 2017

De Calabre à Pellegrue (28 kms)

Cumulé 675 kms

Brigitte va bien. Elle se trouve actuellement dans le département de la Gironde et traverse de grands vignobles avec des châteaux prestigieux. Tout irait bien si elle ne souffrait pas du manque de rigueur dans la signalisation de son Chemin. Plusieurs fois elle a été remise dans "le droit Chemin" par des passants qui ont bien voulu la guider. Autrement, tout va bien pour elle. À demain!

58
58
Publié le 23 mai 2017

De Pellegrue à la Réole (26 kms)

Cumulé 701 kms

Brigitte va bien... De toutes façons, elle va toujours bien. Elle suit son petit bonhomme de chemin et à profité d'un gîte ou son repas à été préparé par la responsable du gîte. Bien soignée la Brigitte, bien soignée... à demain.

59
59
Publié le 23 mai 2017

De La Réole à Bazas (29kms)

Cumulé 729 kms

Brigitte va bien (vous connaissez la chanson....) ,Elle à modifié son parcours car elle a décidé de changer de gîte et z fait 4 kms de plus que prévu. Toujours ça à faire en moins demain...

Elle s'est fait offrir une barquette de fraises psr un "charmant monsieur" et un autre "charmant monsieur" lui a rempli son chapeau de cerises. Délicieuses à ce qu'il paraît. Gourmande et comblée laBrigitte!

Autrement, elle a démarré sous la pluie et a fini au soleil.

À demain pour les aventures culinaires de Brigitte...

60
60
Publié le 23 mai 2017

De castet-Arrouy a la Romieu (30 kms)

Cumulé 497,5 kms

Longue étape que celle-ci. Nous avons démarré sous un ciel couvert et bas. Heureusement, pas de pluie. Le parcours a été terminé sous un chaud soleil et les derniers kilomètres ont été (comme d'habitude) fatiguant. La Romieu est un village magnifique avec une abbatiale de toute beauté. C'est aussi le village des chats... De nombreuses répliques en ciment sont sur les balcons et dans les ouvertures des vieilles maisons. Le temps s'est couvert en fin d'après midi et vers 19 heures un orage très violent s'est abattu sur le village. Nous étions au restaurant avec des amis de Dany qui, devant se rendre sur le pays basque avait fait le détour pour nous voir. Soirée (sage) au resto...

Notre gîte était petit (6 lits). Nous avons pu nous reposer après cette longue étape.

À demain !

61
61
Publié le 23 mai 2017

De la Romieu a Montréal du Gers (29 kms)

Cumulé 527 kms

Tout va bien!

Sauf qu'après l'orage d'hier soir les chemins étaient détrempés. La puissance et la violence de l'orage a inondé de nombreuses parties de pistes et la boue qui a raviné a créé des "sables mouvants" ou nous avons pataugé. Les pistes que nous empruntions hier et qui n'étaient que poussières sont devenues en une nuit de véritables rizières.

La journée a été longue et s'est terminée par un beau soleil. Notre gîte est sympa. Il n'y a pas de lits superposés et nous mangeons du confit de canard ce soir. Ça c'est le début du bonheur. Soyez aussi heureux que nous!

62
62
Publié le 24 mai 2017

De Montréal du Gers à Manciet (24,7 kms)

Cumulé 562,2 kms

Bienvenue à nos nouvelles abonnées

Anne et Martine qui ont un super blog...avec des photos mais on vous dit pas le nom car il nous fait honte tellement il est bien!

Notre nuit au gîte de Montréal du Gers à été superbe. Au repas du soir nous avons eu du canard confit avec des frites et de la salade.

Le temps nous est (enfin) favorable et nous avons pu cheminer sous un ciel immaculé et un soleil qui commence à "cogner". Notre gîte du soir est " le chalet du bonheur". C'est le nom du gîte. Il est tenu par un couple de jeunes très cool et très sympa. Au milieu de nulle part, baigné de soleil et avec un petit vent pour tempérer la canicule nous sommes au paradis. Nous serons 5 au gîte.

un tiers du Chemin a été fait.... Nous ne sommes plus qu'à 961 kms...environ!

63
63
Publié le 25 mai 2017

De brouqueyran à ferbos (26 kms)

Cumulé 751 kms

Brigitte va bien... Comme d'habitude! Aujourd'hui elle est arrivée tôt à son étape après avoir marché longtemps, longtemps dans une forêt. Elle qui aime les grands espaces...

Bon, elle aura sûrement d'autres raisons de grogner....

Jonction dans 8 jours!

64
64

De ferbod à bourriot bergonce (26 kms) cumulé 776 kms

Pas grand chose à dire. À défaut de gens, elle a vu un chevreuil. ...et aussi elle m'a fait parvenir une photo où elle est dans une piscine en train de rire aux éclats. Chemin de rêve? (Nous, nous étions sous le soleil dans des pistes poussiéreuses)

veinarde la Brigitte, veinarde!

65
65
Publié le 26 mai 2017

De bourriot à Roquefort (15 kms)

Cumulé 776 kms.

Brigitte va......bien. après "journée piscine" journée "misère". Elle n'avait pas une grande distance à faire mais elle a souffert de la chaleur. De plus, à perte de vue la forêt des Landes et depuis 2 jours, elle trouve le temps long.

Jonction dans 6 jours!

66

De manciet à lelin lapujolle (27 kms)

Cumulé 579 kms

Après notre nuit au chalet du bonheur, un gîte Zen bio et végétarien qui aurait bien plu à notre Gégé végétarienne convaincue. Nous nous remettons gaillardement en route. Notre Gîte est sur le principe du "donativo"ou l'on donne ce que l'on veut. Nous avons pris la route en direction de Nogaro sous un soleil écrasant. Fini les beaux paysages et panorama à couper le souffle. On retrouve dans cette partie des terres de culture sans difficulté particulière. La fatigue se fait sentir et les derniers kilomètres sont particulièrement éprouvants et le poids de nos sacs se fait encore plus pesant.

Tout cela est vite oublié lorsque nous rejoignons notre gîte et après une remise en condition sommaire nous retrouvons d'autres marcheurs connus ou à découvrir avec qui nous partageons le bonheur du Chemin.a demain

67

De lelin lapujolle à Aire sur Adour (15kms) cumulé 592 kms (à peu près....)

Heureuse initiative de Jean Luc... Une petite étape pour nous remettre en forme.

Il fait de plus en plus chaud. On atteind 34 degrés.nous avons quitté le Gers, pas vu de canard... (Grippe aviaire).

Nous sommes à présent dans les Landes pour deux petits jours avant d'atteindre le Bearn. Étape sans dénivelés parcourue allègrement par rapport à certains marcheurs qui ont eu l'ambition d'une étape plus longue et que nous avons vu arriver exténués et retrouver assoiffés aux premiers bars d'Aire sur Adour.

Comme nous sommes arrivés tôt, nous nous sommes offerts un pique nique bucolique au bord de l'Adour.

Visite de la ville et coucou à ste quitterie, toujours plus haut et belle vue sur la ville. On grimpe encore. La ville se visite rapidement et nous avons déjà réservé un petit "graillou" au restaurant ce soir.

Des nouvelles de Gégé: Elle devrait nous rejoindre le samedi 03 juin à St Jean pied de port.

Jonction avec Brigitte dans 06 jours.

68
68

Hello, les abonnés et les curieux. J'en profite que Dany dort encore -il est 04 heures 55' (et qu'il y a un ordinateur) pour vous écrire un tout petit mot.

Nous n'arrivons pas à insérer des photos sur notre blog. (Problème de résolution); La plupart du temps nous mettons à jour ce blog par le biais de nos téléphones portables. Déjà que ce n'est pas facile de "pianoter" sur ces engins, nous souffrons en plus du manque de "wi-fi" de certains gîtes et même de l'absence de réseau.

Donc, pas d'inquiétude lorsque nous sommes "absents" sur le Net... Nous sommes bien sur le Chemin.

Je vous communique le blog de deux "copines" du Chemin. Nous y sommes en photos (aux environs du 23 mai). Promis, juré, si je repars sur le Chemin, ce sera avec ce blog que je vous tiendrai au courant. (Si je repars...)

annemartinesurlechemin.wordpress.com/

Soyez aussi heureux que Dany et moi (et Brigitte et Gégé) le sommes!

69
69

De aire sur Adour à Libramont (17 kms)

Cumulé 609 kms (à la louche)

Nous avons eu un gîte plus que sympa. Il s'agit d'un hôtel du centre ville de Aire sur Adour. L'hôtel est vétuste mais nous avons eu une chambre avec 2 lits et une douche. (Chambres avec draps et couettes). Ça, c'est le bonheur sur le Chemin !

Hier soir nous sommes allés au resto pour une entrecôte frites de toute beauté...

Ce matin, étape sympa de 17 kms sur du plat de chez plat. Nous avons retrouvé Caroline et Fabien avec qui nous avions sympathisé à Cahors. Nous les avions "perdus" depuis 15 jours et se retrouver au coin d'une rue d'Aire à été un moment de joie. Nous avons marché toute la matinée ensemble avec beaucoup de bonheur. Nous avons si bien marché que nous étions arrivés à 12 heures 30. Pique nique (au grand soleil) au pied de l'église et arrivée au gîte à 14 heures 30'. Accueil par deux hospitalières sympas comme tout. On vous racontera la suite demain.

70
70
Publié le 27 mai 2017

De roquefort à mont de marsan (30 kms)

Cumulé 820 kms

Ras le bol des Landes ! Depuis 3 jours elle marche sur du goudron et des pistes entièrement plates. Elle veut des côtes, des descentes et de la terre battue. En colère la Brigitte, en colère.

Bon, elle s'est calmée et doit aller au resto ce soir.

À demain et n'oubliez pas que nous ferons la jonction dans 5 jours!

71
71

De Miramont Sensacq à Arzac (15,9 kms)

Cumulé 625 kms.

Bonjour à tous. Des nouvelles de nous? Et bien, comme d'habitude nous allons bien. Notre soirée au gîte de Miramont à été superbe. Deux "hospitalières" tenaient le gîte, et comme à chaque fois, écoute, partage et bonne humeur pour une soirée avec un repas délicieux.

Comme à chaque fois que nous rencontrons ce type de gîte et de personnes, le départ du matin est rempli d'émotions. Merci du fond du cœur à Geneviève et à son amie pour l'investissement total dont elles font preuve pour, bénévolement, accueillir les pèlerins.

Notre étape à été cool et sympa. Pas de grande distance mais quelques petites "côtelettes" pour nous rappeler que nous avons quitté le département des Landes pour rejoindre les Pyrénées atlantiques. Nous allons y passer du temps car nous le traverserons d'est en ouest pendant 09 jours jusqu'à Hendaye. Nous sommes en Béarn et le Pays basque est encore à 3 jours de marche.

Nous avons bien marché ce matin...car nous avons rencontré Anne et Martine (vous savez, celles qui ont un super blog...). Alors après les embrassades on a repris la route ensemble et comme elles sont PGV (pèlerines grande vitesse) à 11 heures 45', nous étions devant notre gîte. Nous avons une chambre à quatre lits. C'est propre et spacieux et nous sommes en demi pension (repas du soir et p'tit dèj). Que du bonheur...

Le temps se couvre...

À demain

72
72
Publié le 28 mai 2017

De mont de marsan à St Sever (17 kms)

Cumulé : je sais pas... Je n'ai pas son planning sous les yeux mais elle a du kilométrage sous les pattes la Bibi!

Bon, l'État d'esprit s'améliore car malgré qu'elle doit encore dans les Landes elle a quitté le plat pays avec ses pinepinèdes et ses fougères.

Elle a eu chaud, très chaud et suivant ses dires, elle est arrivée liquéfiée.

Jonction dans 4 jours !

À demain

73
73
Publié le 31 mai 2017

De Arzacq à Pomps (21 kms)

Cumulé 645 kmskms

17° ce matin, un temps brumeux mais nous avons échappé à la pluie ! ouf ! L'orage a rôdé, quelques gouttes de pluie en fin d'am mais soirée calme. On a dîné à l'extérieur.

Hier soir, nous étions hébergés au gîte municipal d'Arzacq. Très spacieux, nous avons partagé la chambre avec deux jeunes randonneuses aguerries qui d'ailleurs sont parties très tôt ce matin. Repas convivial dans le jardin du gîte. Nous avons fait la connaissance de Jean et Mérédith, un couple de sexagénaires de la région parisienne qui avale les kilomètres... à peine arrivés après +30 km, Jean, marathonien, repartait pour un footing dans les environs afin de se défouler les jambes ! Nous n'en sommes heureusement pas là... !!!

Belle étape aujourd'hui. Nous retrouvons avec bonheur de très beaux paysages de collines verdoyantes mais le temps couvert et brumeux ne nous a pas permis de voir la barrière des Pyrénées où nous serons bientôt. Dommage ! Moins de bitume, du dénivelé aussi mais nous sommes dans le Béarn et nous découvrons de charmants villages coquets, de belles demeures béarnaises et ce midi, suprême plaisir pour le pélerin, une aire de pique-nique spécialement aménagée avec tables banquette de relaxation avec coussins, livres... et même deux hamacs tendus entre les arbres, un bonheur ! Le tout vraisemblablement installé chaque matin par d'anciens pélerins attentionnés...

Demain une nouvelle étape nous attenda alors bonsoir à toute et à tous !


,

74
74
Publié le 29 mai 2017

De Arzacq à Pomps (21 kms)

Cumulé 645 kmskms

17° ce matin, un temps brumeux mais nous avons échappé à la pluie ! ouf ! L'orage a rôdé, quelques gouttes de pluie en fin d'am mais soirée calme. On a dîné à l'extérieur.

Hier soir, nous étions hébergés au gîte municipal d'Arzacq. Très spacieux, nous avons partagé la chambre avec deux jeunes randonneuses aguerries qui d'ailleurs sont parties très tôt ce matin. Repas convivial dans le jardin du gîte. Nous avons fait la connaissance de Jean et Mérédith, un couple de sexagénaires de la région parisienne qui avale les kilomètres... à peine arrivés après +30 km, Jean, marathonien, repartait pour un footing dans les environs afin de se défouler les jambes ! Nous n'en sommes heureusement pas là... !!!

Belle étape aujourd'hui. Nous retrouvons avec bonheur de très beaux paysages de collines verdoyantes mais le temps couvert et brumeux ne nous a pas permis de voir la barrière des Pyrénées où nous serons bientôt. Dommage ! Moins de bitume, du dénivelé aussi mais nous sommes dans le Béarn et nous découvrons de charmants villages coquets, de belles demeures béarnaises et ce midi, suprême plaisir pour le pélerin, une aire de pique-nique spécialement aménagée avec tables banquette de relaxation avec coussins, livres... et même deux hamacs tendus entre les arbres, un bonheur ! Le tout vraisemblablement installé chaque matin par d'anciens pélerins attentionnés...

Demain une nouvelle étape nous attenda alors bonsoir à toute et à tous !


,

75
75
Publié le 29 mai 2017

De St Sever à Hagetmau (15 kms)

Cumulé 852 kms

Brigitte va,........bien! Journée calme et reposante en raison de sa longueur.

Elle a eu chaud et malgré cela est contente de sa journée.

Dans 3 jours la jonction !!!

76
76
Publié le 30 mai 2017

De Hagetmau à Orthez (29,6 kms)

Cumulé 881 kms

Journée plus qu'humide pour Brigitte. Jusqu'à 12 heures 30' elle z marché sous le délugege. De plus son étape n'était pas la plus courte...

Mais elle va bien la Brigitte, elle va bien!

Jonction dans deux jours!!!!

77
77
Publié le 30 mai 2017

De pomps à Sauvelade (26 kms)

Cumulé 670 kms

Soirée retrouvailles hier soir au gîte de Pomps. Nous avons eu le plaisir de revoir Maguelone à qui nous avions fait nos "adieux" à Figeac (17 jours auparavant). Elle a bien trotté car elle était passée par Rocamadour. Nous nous sommes quitté une nouvelle fois et cette fois ci cela sera définitif. Bon Chemin à toi Maguelone !

Autrement... Journée très pluvieuse car nous avons marché de 07 heures 30' à 12 heures 30' sous un déluge d'eau. Que vous dire? Il a fallu quand même se mettre en route et malgré les capes de pluie nous avons été trempés.

Fini les champs de maïs à perte de vue. Nous avons renoué avec des collines verdoyantes et ...conséquentes.un peu, beaucoup de sueur laissée en dépôt sur les pistes...

Demain soir, repas en commun avec des amis de Jean-Luc et après demain jonction avec Brigitte !

Gégé nous rejoindra à SJPP samedi soir. Nous serons complet !!!

78
78
Publié le 31 mai 2017

De Sauvelade à Lichos (29 kms)

Cumulé 698 kms

Hier soir notre gîte était "classe" chambres d'hôte, mais pour nous Pèlerins, nous avions une chambre petite mais confortable. Le gîte était tenu par une Béarnaise haute en couleurs. Il y avait une piscine mais nous n'avons pu l'utiliser en raison d'un orage très violent qui est survenu.

Le repas du soir à été très bon. Soupe de poissons, tagine aux trois viandes et dessert maison. Nuit calme sous les combles et au petit matin mise en route pour l'étape. À 500 mètres du gîte, presque au milieu de la route, un arbre fendu par la foudre de la veille au soir. Nous sommes passés à Navarrenx qui est une ville qui a gardé intact ses fortifications. L'après midi à été chaud et quelques côtelettes nous ont rappelé queque nous étions sur les contreforts des Pyrénées. Dominique et Corinne, amis de Jean Luc et résident à 120 kms sont venus faire un petit coucou. Ce soir. Repas en commun au resto.

Notre gîte est sympa... Et pas cher. Totalement isolé avec une vue magnifique (petite maison dans la prairie) nous avons une chambre pour nous deux. Une pépite ! Voilà demain nous irons à St Palais pour 24,8 kms.

Demain jonction avecBrigitte!!!!!

79

Et bien voilà, voici la fin du périple en solitaire pour Brigitte. Dernière étape pour elle en solitaire. Elle aura fait plus de 900 kms depuis Vézelay avec (comme nous) des conditions météo.... Hasardeuses. Demain soir, il va lui falloir retrouver ses nouveaux compagnons de Chemin. Bravo à toi Brigitte et à demain pour ton dernier article ,"en solitaire"

80
80
Publié le 1 juin 2017

13 heures 45' retrouvailles avec Brigitte.

Beaucoup, beaucoup d'émotions !!!

81
81
Publié le 1 juin 2017

Pour nous de Lichos à St Palais (25 kms)

Cumulé 700 kms

Pour Brigitte de Sauveterre de Béarn à St Palais (13 kms)

Cumulé 915 kms.

Que vous dire? Tout les évènements d'hier soir et de ce matin ont été occultés par la jonction avec Brigitte.

Nous nous sommes retrouvés devant le gîte avec beaucoup d'émotions. Merci à Nicole d'avoir fait la causette avec Brigitte. Merci de sa chaleur humaine et de son écoute.

Nous voilà réunis! Samedi, Gégé nous rejoindra et "la bande des quatre" sera au complet !

Pour en revenir à nous deux (Dany et Jean Luc) nous avons eu un gîte plus que sympa. Une chambre pour deux et un cadre magnifique. Hier soir Dominique et Corinne (amis de Jean-Luc) sont venus nous rejoindre au gîte. Ils ont fait plus de 120 kms pour passer la soirée. Nous sommes allés à Mauléon manger dans une brasserie. L'étape a été très agréable. Tempête de ciel bleu. Paysages ma-gni-fi-ques! Dany est sous le charme du Pays Basque.

À demain pour de nouvelles aventures à trois!

82
82
Publié le 1 juin 2017

C'est la dernière en solitaire ! Bravo à toi Brigitte d'avoir fait tout ce Chemin toute seule! Nous sommes fiers de toi et de ton courage!

915 kms en 38 jours c'est 24,70 kms par jour et 1 252 635 pas!

Maintenant, il va falloir nous supporter. Tu n'es plus seule...

83
83

De St Palais à Larceveau (17 kms)

Cumulé 717 kms.

Bonjour à notre nouvelle abonnée Nicole de St Palais qui, pour une fois, n'est pas une marcheuse mais une "voisine" du gîte que nous occupions et qui a sympathisé avec Brigitte juste avant notre jonction. Merci de sa bonne humeur et de sa gentillesse. Hier soir, repas de "retrouvailles" au resto. On a bien mangé... Le gîte était quasiment vide (8 occupants pour plus de 40 places). Il était tenu par deux hospitaliers Belges pleins de chaleur et de gentillesse.

Notre étape faisait 17 kms et à été très montante... Passage à la stèle de Gibraltar à Ostabat. C'est l'endroit où tous les Chemins de France se rejoignent (Tours, Paris, Vézelay et Le Puy). Il y a quatre mois lorsque nous avons programmé avec Brigitte nos Chemins, il avait été décidé (pour rire) de s'y retrouver le 02/06 à 09 heures 49'. Nous sommes arrivés le 02/06 à ... 09 heures 51'.

Voilà l'anecdote du Chemin. Autrement, toujours d'aussi beaux paysages malheureusement un peu occultés par les nuages qui nous entouraient.

Demain, nous arriverons à St Jean pied deport après une "ballade" de 17 kms.

À demain

84
84
Publié le 3 juin 2017

De larceveau à SJPP (23 kms)

Cumulé 740 kms

Journée particulière commencée sous la pluie battante, continuée sous l'orage et terminée sous une pluie fine. Quelque part on est chanceux... On a pas eu la grêle !

Nuit sympa au gîte ou nous avons tous bien dormi dans une chambre à trois lits avec tout le confort.

Cela aurait pu être une bonne et belle étape si le mauvais temps ne s'était pas invité à cheminer avec nous...

Nous (Dany et Jl) avons passé le cap du million de pas (sûrement dans une flaque d'eau..)

Nous sommes à SJPP qui est la Mecque des marcheurs. Il y en a partout!

Ce soir, nous recupererons Gégé qui vient nous rejoindre. Demain, nous serons les quatre réunis.

À demain !

85
85
Publié le 4 juin 2017

De St Jean pied de port à Bidarray (22 kms)

Cumulé 762 kms (+216 pour Brigitte)

Bon, on a pas grand chose (d'important) à vous dire.

Nous avons récupéré Gégé hier soir et mangé tous les quatre dans une brasserie de SJPP. Nous voilà réunis pour le meilleur et pour le pire et l'intention d'aller au bout du bout.

L'étape d'aujourdhui était un peu spéciale car nous sommes "hors Chemin" et le descriptif du parcours nous a fait alterner entre le Gr10, des pistes improbables et des explications hasardeuses. Hormis une petite erreur au démarrage nous nous nous sommes bien débrouillés...

Que vous dire? Le parcours du matin à été fait sous un ciel très gris et menaçant. À la pause de midi, notre casse croute à été écourté par une pluie battante qui n'a cessé que 2 heures plus tard...lors de notre arrivée au gîte. Ne vous inquiétez plus pour nous, on est blindés. Nous voilà encore avec des chaussures humides, du linge qu'on ne peut laver et le moral un peu plus bas chaque jour. Demain il nous a été promis un temps sec et même du soleil en fin d'après midi... Que demander de plus?

Notre prochaine étape nous conduira à Espelette...si nous ne nous perdons pas!

À demain

86
86
Publié le 5 juin 2017

De Bidarray à Espelette (19 kms)

Cumulé 782 kms

On vous parle de la soirée d'hier? Pour nous très calme, notre gîte était à part des dortoirs ou il y a eu beaucoup, beaucoup de bruit. Des "abrutis" avaient réservé et ont fait une "chouille" qui a duré jusqu'à 02 heures du matin. Force alcool et autres excitants ont pourri la vie des marcheurs. Le patron du gîte à remboursé les marcheurs et s'apprêtait à venir réveiller les "sans gêne". On est parti avant et après avoir passé une bonne nuit au calme. Étape de liaison jusqu'à Espelette sous de très belles éclaircies et, des le démarrage, une erreur de 1,5 kilomètres. Les filles ont l'habitude...

Nous sommes passés comme hier par des endroits improbables avec pour changer une petite portion de Gr8. Certains sont curieux de savoir pourquoi nous n'avons pas franchi les Pyrénées par le col de Roncevaux... Et bien parce que nous allons à Santiago par le 'Camino Del norte" (Chemin du Nord). Il s'agit du Chemin qui longe la côte Atlantique. Pour ceux qui sont un peu "perdus" allez sur Wikipédia et tapez "camino Del norte" ou 'camino Frances" vous verrez... Et vous comprendrez.

Donc nod deux dernières étapes sont des étapes de liaison et demain, par un coup de baguette magique (et l'aide de la SNCF) nous serons en Espagne à Irun qui est la ville frontière.

Camino Del Norte. Nous voilà !

Autrement, nous sommes à Espelette riante bourgade spécialisée dans le piment et le souvenir "made un China". Il y a déjà du touriste dans les rues!

Soyez aussi heureux que nous le sommes et n'hésitez pas à mettre des commentaires !

Un bisou de nous tous à Corinne de Lyon.

87
87
Publié le 6 juin 2017

0 km

Cumulé 782 kms

Bon, il faut le reconnaître on a rien fait aujourd'hui. Comme au tour de France ce fut une étape de repos et de liaison. Annie et René, toujours à Cambo, sont venus nous chercher au gîte à Espelette et nous ont conduit à la gare de Cambo. Ensuite le bus et le train pour rejoindre Hendaye ou pour Jean Luc ce fût les retrouvailles avec la ville de son enfance. Un petit repas succulent dans une pizzeria et franchissement de la frontière à 14 heures 15' pour nous retrouver 30 minutes plus tard à notre gîte. Ambiance différente de la France. Le gîte est sommaire mais relativement confortable. Le moindre mètre carré est rentabilisé pour mettre des couchages. Nous sommes allés faire des courses pour le repas du soir et le case croute de demain midi. Nous avons appris plein de mots espagnols pour nous permettre de survivre en ces contrées autrefois hostiles...

Autrement, tout va bien! Demain le p'tit dèj est à 06 heures et notre étape ne devrait pas, pour une fois être trop longue. On vous en reparlera...

Merci de vos commentaires et de vos encouragements. Ils nous font très plaisir. À demain sur le Norte !

88
88
Publié le 8 juin 2017

De Irun à St Sébastien (20 kms)

Cumulé 802 kms

Bon premier jour en Espagne avec un gîte "Rock 'n Roll" ou le réveil à eu lieu à 06 heures 00 pétantes avec des hauts parleurs qui diffusaient très fort de la musique et la responsable des lieux qui passait dans toutes les chambres en allumant les lumières et en criant "Buenos Dias". 24 Pèlerins réveillés en moins de 30 secondes.... Petit déjeuner sur une table de 10 places...pour tous les pélerins avec des bâtonnets d'encens fumants. Autrement, après des réveils de cette façon, nous étions " chauds bouillants". Des paysages magnifiques nous ont été servis. La mer à notre droite et à gauche de superbes paysages. Quelques beaux (même très beaux) dénivelés qui nous ont permis de voir les échancrures de la côte.

Notre Chemin s'est arrêté devant la communauté des 12 tribus qui est une "secte" vivant en autarcie. N'empêche, nous avons été accueillis comme ...le messie et dans des conditions de confort valant pas mal de chambres d'hôtes... Et tout ça en "donativo" (participation libre).

Repas végétarien, pas d'Internet, pas de Wi-Fi, pas de télévision ni de journaux. Les pélerins (même en couple) sont séparés. À chacun son dortoir. Quoiqu'il en soit ce fut une belle soirée.

À demain!,

89
89
Publié le 8 juin 2017

De santé Sébastien à Orio (20 kms)

Cumulé 822 kms.

Tout va bien! Après notre nuit dans les terres des "12 tribus" nous avons eu droit à un petit déjeuner simple mais copieux. Le temps de cette journée a été chaud et radieux et nous sommes arrivés à San Sébastien par les hauteurs. Les plages sont magnifiques et la ville est superbe. Nous l'avons traversé pour attaquer le mont Igueldo, riante colline affichant 230 mètres de dénivelé pour ensuite le mont Orio qui la surpasse de 120 mètres de plus. À midi, c'était bouclé mais ca avait été un peu chaud. Toujours des paysages aussi magnifiques avec, vu la hauteur, de splendides panoramas sur l'océan.

Notre gîte est petit et rempli. Nous sommes en demi pension et aucun souci pour l'intendance.

Il est 18 heures. Le temps s'est beaucoup couvert et l'orage gronde!

À demain

90
90
Publié le 10 juin 2017

De Orio à Zumaia (20 kms)

Cumulé 842 kms

Journée commencée sous un ciel bas et gris mais terminée par une franche chaleur et un beau soleil.

Nous suivons la côte cantabrique et toujours des paysages aussi beaux...surtout sous le ciel bleu.

Nous avons dormi dans un ancien couvent ou nous avions des "cellules" à deux lits. Passage obligé au restaurant pour le repas du soir car le gîte n'assurait pas le repas et il n'est pas mis à la disposition des pèlerins un "coin cuisine". Nous n'avons pas pu manger avant 20 heures (Espagne obligé) et à notre sortie nous avons été surpris du monde dans les rues. Tout cela est totalement différent de ce que nous connaissons en ntre beau pays.

91
91
Publié le 10 juin 2017

De Zumaia à Deba (20 kms)

Cumulé 862 kms

Après notre nuit au calme dans l'ancien couvent nous nous sommes remis en route pour longer la côte. Toujours un démarrage sous un ciel gris et un peu voilé qui deux heures après s'est transformé en' un beau ciel bleu et un chaud soleil qui en début d'après midi se montrait insistant...

Toujours du dénivelé (on est sur le Norte). Nous avons mangé en bord de plage à Deba. La plage était remplie. Reprise du parcours jusqu'à l'Ermitage Del Cavario ou après une belle montée nous avons trouvé notre gîte. Une auberge avec deux dortoirs (H/F) et un repas assuré pour ce soir.

Demain, même temps et nous devrions aller jusqu'à Bolivar (24 kms). À demain...

92
92
Publié le 11 juin 2017

De Ermita Del Cavario (Deba) à Bolibar 25 kms

Cumulé 867 kms

Soirée calme hier soir au gîte ou l'ancien garage à tracteurs avait été transformé en dortoirs. (Un pour les hommes et un pour les femmes). Nous n'étions pas trop nombreux (une bonne douzaine) et nous avons bien mangé. Nous avions anticipé la journée chaude qui s'annonçait et nous sommes partis à 07 heures du matin sous un beau ciel bleu et un soleil agréable. Encore une étape bien pentue... Nous avons quitté le bord de mer pour nous insérer à l'intérieur des terres. Les paysages sont toujours aussi jolis. Actuellement nous sommes logés dans une auberge ou des chambres ont été transformés en dortoirs. Comme nous sommes en demi pension nous attendons l'heure du repas...

Demain, la météo devrait nous être moins favorable (risque de pluie) et nous devrions nous rendre à Guernica.

À demain !

93
93
Publié le 12 juin 2017

De Bolivar à Gernika (21 km)

Cumulé 888 kms

Nuit calme à l'auberge ou nous avons pu déjeuner dès 07 heures 00' Déjà, la pluie commençait à tomber. Départ... Sous la pluie qui, pour une fois, n'était pas sous forme de déluges tels que nous avions connu à Decazeville ou Lauzerte...

Passage au monastère situé juste à côté de l'auberge. Il ne reste que 7 ou 8 moines. Lors de notre arrivée, la messe était en cours de célébration. L'église est magnifique.

Autrement, quelques belles côtes et descentes que nous avons abordés avec précaution en raison des endroits glissants. Il y a eu de beaux passages dans les forêts sur des pistes bien entretenues.

Devons nous vous dire que, comme à chaque fois, notre fin d'etape a été faite sous de belles éclaircies... ?

Nous sommes logés à l'auberge de Jeunesse de Gernika. On est serrés mais on est au chaud. Ce soir nous faisons notre popote et ce sera pâtes à la Bolognaise (recette "spéciale Gégé").

Nous vous disons à demain!

94
94
Publié le 13 juin 2017

De Gernika à Lezama (21 kms)

Cumulé 909 kms.

Étape du jour démarrée avec un temps sec et de belles éclaircies. Une seule difficulté vite grimpée. Nous nous rapprochons de Bilbao car nous ne sommes plus qu'à 12 kms.

Demain sera un jour très particulier car je (Jean-Luc) quitterais le groupe pour aller seul en avant. Je vais marcher de façon plus soutenue et faire des étapes plus importantes. J'ai déjà eu de sévères reproches des filles qui n'acceptent pas ce que je fais mais c'est ainsi. Je les laissent faire leur Chemin sans moi et les invitent à me comprendre.

Voilà, c'est comme cela. À partir de demain, vous n'aurez que de mes nouvelles. Cependant, si elles le désirent elles pourront renseigner le blog. Je suis disposé à partager cet outil qui n'est pas ma propriété.

N'hésitez pas à laisser des commentaires sur ce que vous venez de lire.

À demain

95
95
Publié le 16 juin 2017

De Lezama a castro urdalies

Lezama Bilbao (11 kms)

Bilbao portugalette (métro 18 kms)

Portugalette à Castro Urdalies (26 kms)

Étape particuliere ou, suivant les conseils du guide "Lepere" il est conseillé d'éviter l'étape Bilbao Portugalette en raison du peu d'intérêt à traverser la banlieue industrielle. Donc, métro ligne 2 et un saut de puce....

Belle étape avec peu de difficultés. Le gîte est peu agréable. 18 lits dans 45 mètres carrés.

96
96
Publié le 16 juin 2017

De Castro Urdalies à Laredo (28 kms)

Cumulé 966 Kms

Temps gris,frais et brumeux.

97
97
Publié le 16 juin 2017

De Laredo à Guemes (27 kms)

Cumulé 993

Temps frais, gris et brumeux jusqu'à 15 heures 30'.

Beaux paysages en haut des falaises.

98
98
Publié le 18 juin 2017


Coucou c'est nous !

Les vaillantes pélerines suivent leur joyeuse progression. Que d'événements depuis que nous vous avons quitté à Portugalete... D'abord notre arrivée à Castro-Urdiales dans des paysages sublimes. Nous trouvons pension dans un petit hôtel typique à la Cantabrie mais au charme so british situé idéalement sur le port avec vue sur mer. Soirée sympa dans un petit resto fruits de mer où nous retrouvons d'autres pélerins avec qui nous partageons une sangria. Le lendemain, halte insolite au couvent de la Trinidad où la communauté des petites sœurs nous offre l'hospitalité dans leurs cellules monacales et nous régalent en musique avec guitare et chansons au rythme du djembé. Gracias a la vida... !

Mais le point d'orgue est atteint lorsque hier nous atteignons l'albergue du Padre Ernesto à Güemes. Longue étape sous un soleil de plomb récompensée à notre arrivée vers 15 h dans le village par un accueil des plus chaleureux et insolite... journalistes et cameramen sont là ! C'est la journée des pélerins célébrée par une très intéressante rétrospective sur les pélerins qui font halte à Güemes et un immense chapiteau où l'on nous invite à déguster une paella géante et du cheese cake maison avant d'entamer le vrai repas qui commencera à l'albergue à 20 h !

Aujourd'hui nous avons longé la merveilleuse côte cantabrique toujours sous un soleil de plomb. Arrivées par le bateau à Santander, nous assistons à la célébration du Corpus Christi qui attire chaque année une foule considérable et bruyante dans les rues de la ville. De jeunes enfants tout de blanc vêtus et diverses parades défilent au son des fanfares alors que les paseos recouverts d'or et de brocards sont à l'honneur dans une Espagne très fervente.

Mais il nous faut avancer... nous quittons la fiesta pour le Camino... Utreia !

99
99
Publié le 19 juin 2017

Samedi 17/06 De Guemes à boo de Pielagos (31 km). Cumulé 1024.

Tout va bien. Il fait beau ....et chaud !

100
100
Publié le 19 juin 2017

Dimanche 18 juin (Jean-Luc)

De Boo de Pielagos à Cobreces (31 kms) Cumulé 1055 kms.

Tout va bien. Étape avec beaucoup de "goudron" et du très beau temps.

101
101
Publié le 19 juin 2017

Les voies du Chemin sont parfois impénétrables...

Le poids du sac, préoccupation majeure et quotidienne du pélerin reste une constante.

Depuis une semaine nous trimballions 1 kg de pâtes... afin de nous alléger, nous décidons de les cuisiner un soir à l'albergue. Nous filons donc au supermercado du coin acheter de quoi les accommoder : beurre, oignons, ail, épices, coulis de tomates, emmental, parmesan, etc. On s'en lèche déjà les doigts et les babines quand, arrivées à l'albergue, nous découvrons ahuries que la super cuisine "moderne" ne possède en réalité aucun moyen cuisson... gag ! nous avons dû nous résoudre à manger tous ces ingrédients sur le pain qu'il nous restait, le tout réchauffé au micro-ondes... grrrr ! 😬 et à repartir le lendemain avec nos pâtes !

Thèse et antithèse sur le poids du sac, suite...

Gégé emprunte un livre à la bibliothèque du gîte hier soir : Nietzsche, le Gai savoir, dont elle nous lit quelques passages, notamment le paragraphe 341 intitulé : le poids le plus lourd... un hasard ? Ce soir, grosse surprise et gros fou-rire quand son voisin de chambrée, le lit au-dessus, le lui rapporte, triomphant, pensant qu'elle l'avait oublié... 😂 Nietzsche, d'accord !... mais tout de même, il pèse plus de 300 g !!!

Quand à l'étape du jour, elle s'est déroulée sous une tempête de ciel bleu et une canicule à couper au couteau ! 😰

Le temps change-t-il ? Ce soir gronde l'orage... ô désespoir !

102
102
Publié le 20 juin 2017

De Cobreces à Serdio (31 kms)

Cumulé 1086 kmskms

Tout va bien. Toujours beaucoup de goudron sur l'étape et toujours autant de soleil. En fin d'après midi le ciel s'est rapidement obscurci et l'orage à éclaté pour quelques minutes.

103
103
Publié le 20 juin 2017

De Serdio à Llanès (34 kms)

Cumulé 1114 kms.

Étape "bord de l'eau" ou j'ai pu renouer avec la côte. Un pèlerin Espagnol m'a fait faire un (petit) détour pour aller voir les "buffons". Ce sont, dans les rochers, à 30 mètres du rivage des anfractuosités qui exhalent de grands souffles d'air chassés par les vagues. Lorsque la mer est déchaînée ce sont des geysers qui, loin du rivage, jaillissent de nulle part. L'étape a été longue...un peu plus que prévue car j'ai fait une erreur de 2 kms juste avant d'arriver... Le chiffre du haut est le chiffre " officiel " du parcours...

Tout cela est vite oublié. Ce soir, un bon repos et demain, je repars !

104
104
Publié le 23 juin 2017

De Llanès à Ribadesella (31 kms)

Cumulé 1146 kms

Rien de particulier à dire. Il a fait très chaud et très beau. Sûrement moins chaud que la canicule que vous connaissez en France... J'ai terminé à 30 degrés à l'ombre et l'arrivée à été fêtée par une bonne douche afin d'oublier la journée. Je suis en bord de mer et il y a du vent.

105
105
Publié le 23 juin 2017

De Ribadesella à Colunga (23 kms)

Petite étape faite sous un ciel très gris et un temps frais. Encore de beaux petits passages en côte avec des plongées sur des plages magnifiques. Je marche dans la province des Asturies et j'ai découvert la "fabada" qui est une soupe aux haricots avec un peu de chorizo et du boudin noir.

106
106
Publié le 23 juin 2017

De Colunga à Villavisocia (22 kms)

Journée fraîche et pluvieuse dès le démarrage. Je "navigue" loin de l'océan et ai retrouvé quelques chemins de campagne. La pluie s'est arrêtée vers 10 heures 30'. Demain, "la grande ville" : Gijon!

107
107
Publié le 24 juin 2017

De Villavisocia à Gijon (31 kms)

Toujours le même temps. Très gris et frais avec de toutes petites averses fines qui finissent juste avant... la fin de l'étape qui est un peu longue et pentue (663 mètres de dénivelé positif). De plus, l'arrivée à Gijon est ennuyeuse car il faut traverser les faubourgs. Malgré le vent et la température "fraîche" il y a du monde sur la plage et certains se baignent.

108
108
Publié le 25 juin 2017

Depuis trois jours la canicule semble nous avoir oubliées. Nous progressons dans une exquise fraîcheur malgré un temps lourd et brumeux. Notre Chemin sentine entre mer et montagne sur les falaises surplombant plages et rias d'un côté et de l'autre côté un panorama majestueux d'une infinie variété de verts nous entoure. Nous nous émerveillons devant une nature si généreuse. Daturas, hortensias, bougainvilliers, magnolias, rosiers de toute beauté fleurissent à foison et embellissement tous ces petits villages des Asturies perchés dans les montagnes, si typiques avec leurs horreos en bois, anciens petits greniers à grain surélevés sur pilotis. Tout au long de notre parcours, de magnifiques chevaux, de paisibles vaches couleur froment avec leurs petits veaux, des chèvres, des ânes... saluent parfois bruyamment notre passage et nous nous régalons de toutes ces beautés. Nos étapes sont longues et éreintantes. Le soir nous apprécions un minimum de confort. La promiscuité du gîte très rustique d'hier était telle que nous avons passé une très mauvaise nuit. Aujourd'hui samedi, nous nous sommes offert un petit palace... pour un prix plus que raisonnable au tarif pélerin. Un hôtel du centre ville historique plein de charme, avec meubles et décoration des belles demeures du XVIIIè.siècle, tenu par des hôtes très accueillants. De quoi nous ressourcer et repartir du bon pied demain matin. Nous nous préparons à quitter le Camino del Norte pour celui de la Costa et à entrer enfin dans quelques jours en Galice. Toutes ces terres traversées nous offrent un patrimoine si diversifié et si riche qu'il nous faudra y revenir en touriste !

109
109
Publié le 26 juin 2017

De Gijon a Salinas (31 kms)

Nuit agitée à la pension à Gigon. Il y avait la fête en ville et toute la nuit a été très bruyante. La traversée de la ville au petit matin est surréaliste. Arcelor Mittal a implanté des aciéries et, à perte de vue, ce ne sont que cheminées d'usines et torchères. ,10 kms de campagne et l'entrée sur Aviles est pareil. À droite, sidérurgie et à gauche industrie chimique. Étape à oublier! Autrement, temps très couvert mais sec.

110
110
Publié le 26 juin 2017

De Salinas à Munos de Nalon (18 kms)

Journée très pluvieuse et bien entendu désagréable. A Salinas le fléchage du Chemin est imprécis et gêne la marche. La journée a été très humide et j'ai préféré la raccourcir.

111

Après avoir parcouru de merveilleux paysages nous sommes brutalement entrées, en quittant Gijòn, dans un univers surréaliste... vaste étendues de centrales thermiques, fonderies et acieries... tout cela traversé par une route interminable sur laquelle nous marchons comme des somnanbules, abruties par le bruit, les odeurs de pollution, les klaxons... mais, le pire c'est qu'il nous faut voyager bâchées sous nos ponchos tant la pluie est virulente ! Une belle surprise tout de même le soir quand nous découvrons le cœur historique de la vieille ville d'Avilès émergeant de ce chaos industriel.

Hier nuit un peu agitée dans une chambrée de 60 places en lits superposés... Aujourd'hui, chambre cosy dans un hôtel légèrement désuet, plein de charme !

Malgré ce rythme infernal, nous progressons de façon fulgurante en espagnol : paëlla, sangria, tortilla, patatas fritas, bocadillo, desayuno, ensalada mista, vino tinto y cerveza..

Todo para comer y para beber !

OLÉ !

112
112
Publié le 29 juin 2017

Journées difficiles... J'ai consacré mon lundi à "rester au chaud", je n'ai pas marché car je souffre du dos et de la jambe. Passage en pharmacie ou, j'espère, la pharmacopée espagnole m'aidera. Mardi étape de Muros de Nalon à Soto de Luina (16,5 kms) Commencée sous de belles éclaircies, la pluie s'est invitée au côté des pèlerins.L'arrivée a été de plus en plus pénible. On fait avec!

113
113
Publié le 29 juin 2017

Nous devons faire avec le temps !

Parties hier matin sous un soleil exhubérant, nous avons dû en cours de chemin enfiler rapidement nos ponchos et affronter des averses assez violentes qui ont considérablement ralenti notre allure. Le vent soufflait par rafale improvisant dans le ciel un ballet particulier de nuages plus menaçants les uns que les autres. Il nous a fallu traverser des passages extrêmement boueux. La terre gorgée d'eau avait gonflé les ruisseaux et les gués étaient devenus de véritables obstacles à franchir. Le passage de l'un d'eux a déclenché chez nous une crise de fou-rire rétroactive une fois ce moment de frayeur passé.

Les espagnols sont vraiment des gens adorables... impossibe de se perdre si l'on est pélerin. Par contre leur sens du kilométrage nous laisse quelque peu perplexe... invariablement il reste "dos kilometros" à faire... dur dur ! quand il faut en rajouter une demi douzaine...

Belle étape aujourd'hui avec des points de vue magnifiques. La mer est toujours évocatrice de voyages alors nous voyageons autant avec nos jambes qu'avec nos yeux.

Une petite pensée pour toi Jean-Luc. Nous espérons qu'à l'heure actuelle tu es bien remis. Brigitte à également du faire une petite pause mais elle a depuis repris son rythme.

Ah ! que ce pays est chaleureux et beau...

Et Viva Espana !

114
114
Publié le 30 juin 2017

Ne soyez pas déçus ni peinés. Mon Chemin s'arrête aujourd'hui. Si la tête voulait aller à Santiago, le corps lui, n'a pas voulu y aller. Sciatique, lombalgie ? Je ne sais. Depuis plusieurs jours tous les pas effectués ont été une réelle souffrance. Peut être que quelques jours supplémentaires de repos auraient suffi mais cela n'était pas compatible avec mon caractère. Je ne suis ni peiné ni déçu.... (Du moins pas trop...) Mon Chemin intérieur est quasiment fait. Durant ces journées de solitude, je me suis aperçu que c'était tout simplement

autour de moi que le but que je devais atteindre était si proche. Combien de fois, arrivé aux sommets de ces interminables côtes, me suis-je retourné pour crier ma colère et mon désarroi sur mon Chemin? Combien de fois, me suis je arrêté au milieu de nulle part dans ces immenses forêts d'eucalyptus pour prendre conscience que mon esprit retrouvait son Chemin de paix? Je ne ferai pas l'affront (ni à moi, ni aux autres) de repartir un jour pour "boucler" les 10 étapes "manquantes". Il ne faut même pas dire que je me suis arrêté "si prêt du but". Santiago est un lieu géographique qui marque une finalité. J'ai le sentiment que ma finalité à été atteinte même si, au bout, je n'y suis allé. Mes pensées vont "aux filles". J'ai toujours été partagé entre un sentiment coupable et honteux de les avoir lâchés et un bonheur de pouvoir partir sur ce Chemin en étant ivre de soleil et de vent...et surtout de pluie. Mes journées ont été rudes, quelquefois, si ce n'est souvent, entachées de larmes mais magnifiques. À Dany, Brigitte et Gégé, j'adresse mes vœux de réussite et de bonheur sur ce Chemin. À vous toutes et tous qui m'avait (qui nous avaient) soutenus, portés et encouragés: Merci! Merci de vos commentaires, de vos pensées et de vos encouragements. Je ne ressens pas cet abandon comme un échec mais comme une finalité. Si ce Chemin, par sa longueur est un grand Chemin , par sa portée spirituelle il nous porte vers une découverte de soi. Je suis heureux de ce que j'ai fait. Je ne cherche plus à aller au bout. Je me laisse porter par la douce ivresse de mon contentement. Dans quelques jours les plaies de mon corps auront disparus. Celles de mon esprit ont commencé à se refermer. Peut être pas complètement mais, sûrement elles se feront moins apparentes, moins sournoises et beaucoup plus supportables. Pour moi, Là est le Chemin! Quelques larmes pour finir ce texte. Larmes (il m'en reste encore un peu) de colère et de peine mais aussi larmes de joie pour tout le bonheur que j'ai eu. Allez " les filles" accrochez vous et pardonnez moi de vous avoir abandonnées mais là était mon Chemin! Que le votre soit encore plus beau que celui que j'ai parcouru. Vous avez plus de verve que moi pour parler de vos étapes. Comme écrivait un "fan" ""faites nous rêver""! Merci, encore merci à vous tous. Je suis mille fois plus heureux que peiné c'est cela que je dois, que vous devez retenir.

Vous aussi mettez vous en route! ULTREIA, ULTREIA, ULTREIA

115
115
Publié le 1 juillet 2017

Notre entrée en Galice s'est effectuée entre nuages et soleil et le désordre des coquilles Saint-Jacques nous servant de balisage... nous découvrons qu'ici le sens instauré pour nous guider depuis notre départ, est devenu un peu plus anarchique. Par contre le décompte du trajet s'effectue sur des bornes tous les 500 mètres !

Pour exemple, ce soir le compte à rebours est à 159,660 km avant l'arrivée au but !

Nous avons quitté les côtes déchiquetées des Asturies pour les monts Galiciens, les forêts d'eucalyptus et une campagne plus douce.

Aujourd'hui nous avons eu la surprise de retrouver Daniel et Luce des pélerins québécois perdus de vue depuis trois semaines en France.

Les albergues sont pleines, le bruit est partout.. pas de doute, nous sommes bien en Espagne !

Jean-Luc, nous poursuivons le Chemin et nous aurons une pensée pour toi à Santiago. Bon rétablissement !

116

Longue étape de montagne aujourd'hui d'autant plus qu'elle n'était pas indiquée dans le guide. A cause de la verticalité du terrain et des dernières intempéries le chemin prévu nous a été fortement déconseillé. Nous avons donc pris une variante plus longue mais toute aussi pentue. Chevauchée grisante au-dessus des montagnes, vent en poupe dans un ciel d'azur !

Chaque jour le Camino nous apporte son lot de petits miracles. Alors qu'après 34 km de marche, nous désespérions de trouver enfin une halte, le miracle s'est produit au détour du chemin...une albergue de toute beauté nouvellement aménagée, depuis deux mois seulement, et dont nul guide ne fait mention. Accueil exceptionnel, ce soir nous dormirons dans de jolis lits et des draps tout blancs.

Rencontre atypique comme on n'en voit que sur le Chemin... Antoine et sa chienne Laïka dans un curieux attelage. Le garçon sur un vieux vélo qu'il vient d'acheter, les sacoches remplies du contenu de son sac à dos, et le sac â dos rempli de sa petite chienne (18 kg tout de même !) dont les coussinets n'ont pas supporté la chaleur du bitume. Belle leçon d'amour et grande complicité entre ces deux là !

117
117
Publié le 6 juillet 2017

Les cent derniers kilomètres ont défilé à une vitesse folle. Demain nous entrerons dans les faubourgs de cette ville mythique si attendue pour découvrir enfin l'imposante et majestueuse cathédrale de Santiago de Compostelle.

Il a fallu mettre les bouchées doubles pour traverser la verte et riante campagne galicienne. Nous avons parcouru des routes, chemins et sentiers plein de charme à travers des forêts d'eucalyptus et autres feuillus, des landes de bruyéres, des prairies, longé des murets de pierres, des haies et bosquets, admirant ci et là, les horréos, les chapelles et calvaires avec leurs hautes croix galiciennes en pierre à double face si particulières... on pourrait presque se croire en Bretagne !

Nous avons rejoint le Camino Francés beaucoup plus fréquenté... une véritable autoroute à pélerins, à pied et à vélo !

Soirée courte car nous voulons arriver en forme et de bonne heure à Santiago pour profiter de cette superbe cité qui nous réserve encore bien des surprises et de belles émotions.

118

Avoir l'audace d'y croire, avoir la volonté de le faire... !

Après 1700 km de marche, l'accueil pélerin de Santiago nous a remis la fameuse Compostella dûment kilométrée, et ça c'est nouveau !

L'arrivée s'est faite dans l'euphorie, la joie, l'allégresse, l'émotion et les rires.

Après avoir assisté à la bénédiction des pélerins à la cathédrale, plus de mille par jour ! nous avons célébré l'événement au restaurant de Manolo avec toute notre joyeuse petite troupe quelque peu hétéroclite et reflet de la diversité des rencontres du chemin : irlandais, allemands, espagnols, italiens, russe, belge, polonais et français évidemment.

Des nouvelles de Brigitte... elle avance courageusement à son rythme, sa blessure au pied ayant ralenti sa marche. Elle atteindra Compostelle dans quelques jours.

Un dernier petit mot avant de vous quitter et de refermer le blog. Un grand merci à toutes et à tous pour vos encouragements, vos petits mots sympas, vos citations et votre présence à nos côtés. Merci aussi à Jean-Luc sans qui nous ne nous serions jamais connues.

Fin du chemin, début d'une belle amitié !

Envie de prolonger votre lecture ?

Découvrez ces carnets de voyage de la sélection MyAtlas ou cherchez une destination.

Comme Pélerins2017, rejoignez la communauté de voyageurs MyAtlas !
Inspiration, partage et découverte.