1


-- Road Trip --

Neyla est équipée pour le départ 

C'est parti pour le départ! Habitués aux voyages en avion, nous voici parti en voiture pour un trip de 900km. Une première pour Neyla! Avec Fatima, il fait avouer qu'on avait un peu peur de sa réaction. Allait-elle être malade en voiture ? Finalement, tout s'est bien passé. Le trajet à été fait en 2 fois, pour éviter à Neyla un trip long voyage. Vers 18h, on arrive comme prévu à Lyon, l'étape de notre voyage. Notre chambre de l'hôtel First Classe était assez petite mais c'était suffisant pour dormir quelques heures. Un McDo plus tard, on pouvait s'endormir.

Après un bon petit déjeuner, on pouvait repartir la 2e partie du trip était assez sympa. Les paysages étaient enfin ceux du sud! Ça sentait enfin les vacances! Neyla était toujours à l'aise et plutôt de bonne humeur. Nos petit arrêts fréquents aidaient pas mal!

Vers midi, on est arrivé à l'appartement Airbnb. L'accueil à été sympa. L'ami du proprio, le voisin du bas, nous a fait visiter les lieux. Neyla s'est directement sentie à l'aise et s'est installée dans a petite chaise tournante orange. La vue du balcon panoramique est magnifique. On peut même apercevoir Notre Dame de la Garde! L'appartement était spacieux avec une pièce de vie très lumineuse et une cuisine fonctionnelle.

Après un peu de rangement, nous voilà parti à la découverte de Marseille!

La vue de notre terrasse!  
Neyla a pris possession de ses quartiers!
2

-- Les plages du Prado --

Comme décris précédemment, après un peu de rangement, de repos et un kebab, nous voilà en dehors de notre appartement, à la découverte de la ville! En bons méditerranéens que nous sommes nous voulions profiter de quelques heures de plage. Les plages les plus proches de la ville sont celles du Prado. Le bus nous faisait longer la côte. Après un quart d'heure, nous voilà à la plage!J'avais rarement vu une plage aussi bondée! Mais qu'importe, cela contente Neyla qui s'essayait aux châteaux de sable.

Les plages bondées du Prado 

-- A la découverte du Vieux Port --

Le mythique Vieux Port! 

Comment évoquer Marseille sans parler du Vieux Port?Le Vieux-Port est le plus ancien port de Marseille, ainsi que le centre historique et culturel de la ville depuis sa fondation sur ce site durant l'Antiquité. Le port était le centre économique de Marseille jusqu'au milieu du XIXe siècle, ouvert sur le commerce de la Mer Méditerranée puis des colonies françaises. Les activités portuaires de commerce furent ensuite déplacées vers d'autres sites plus au nord : les bassins de l'actuel Grand port maritime de Marseille.De jour, comme de nuit, le Vieux Port vibre au rythme de son flux de passants: touristes, vieux pêcheurs ou jeunesse marseillaise, tous se donnent rendez-vous dans le centre névralgique de la cité phocéenne.Que ce soit en se promenant au marché aux poissons du matin, aux lumières de la grande roue ou en dégustant une bouillabaisse sur une terrasse, le Vieux Port imprègne les visiteurs de la véritable ambiance marseillaise.

L'animation permanente du Vieux Port 
Le charme du Vieux Port la nuit 

La petite balade du Vieux Port s'est révélée fort agréable. De jour ou de nuit, l'endroit grouille de monde. Des spectacles de rue à la grande roue illuminée en passant par les petites échoppes de produits locaux où les nombreux restaurants, tout est fait pour attirer la foule jusque tard dans la nuit.Pour nous, c'était l'occasion de tester l'incontournable bouillabaisse. Ce plat était à la hauteur de sa réputation et nous nous sommes régalés!

La délicieuse Bouillabaisse 
"La Cuisine Au Beurre", une institution sur le Vieux Port! 
3
Les rues typiques du plus vieux quartier de Marseille 

-- Le Panier --

Le quartier du Panier est un incontournable. Aussi, nous décidons d'y consacrer une matinée et une partie de l'après-midi. Nous n'avons pas été déçu tellement l'ambiance qui se dégage des vieilles rues étroites est agréable.Le Panier est la partie la plus ancienne du site d'implantation historique de la colonie grecque de Massalia en 600 ans av. J.-C. Ses ruelles étroites rappellent toujours qu'il est l'une des parties les plus anciennes de la ville. On a l'habitude de le désigner comme un « quartier populaire » : Avec le quartier Saint-Jean, dynamité en 1942 par les autorités allemandes, le Panier constitue traditionnellement le premier lieu d'implantation des immigrés à Marseille. Aujourd'hui, le Panier reste marqué par ces vagues d'immigrations, et de nombreuses familles d'origine corse ou maghrébine y habitent toujours.

Les petites haltes dans Le Panier sont très agréables 

Dès le matin, nous décidons d'entamer la visite du Panier. L'"ascension" de ces rues montantes débute au pied de l'Hôtel-Dieu, un édifice impressionnant. Nous décidons de prendre une dose d’énergie sur une petite terrasse colorée très agréable avant de repartir.Au fur et à mesure de la balade, Fatima me racontait, le Guide du Routard à la main, l'histoire de ces rues. Neyla appréciait la promenade. Nous découvrons successivement l'Eglise Notre-Dame des Accoules, le Préau ou encore la Vieille Charité. Arrivés rue de Lenche, le centre névralgique du quartier, nous décidons de faire notre pause dîner ("déjeuner" pour les locaux). Nous avions le choix entre plusieurs terrasses. Ici, pas de cartes: les menus, composés de plats aux saveurs méditerranéennes, sont écrits sur des ardoises à même la rue. Nous nous sommes régalés!

Après une visite de la Vieille Charité et de sa belle court, nous achevons la visite de ce quartier coup de coeur.

Les mosaïques du Panier
Et ça monte encore et toujours!
Le chemin de la Rédemption
Neyla aime le street art!
Les restaurants de la rue de Lenche
Yummy!
La street culture du Panier

-- Vers le MUCEM --

Sorti du Panier, Neyla commençait à montrer quelques signes de fatigue. ll fallait même la prendre dans nos bras. On a vite compris que notre balade pédestre devait se clôturer au plus vite. Nous découvrons, un peu par hasard, la cathédrale Sainte-Marie Majeur, un édifice énorme!

La cathédrale Sainte-Marie Majeur     

L'esplanade des docks offrait une vue magnifique et l'on pouvait voir l'imposant MUCEM, Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Mais vu l'état de Neyla, une visite n'était pas envisageable. Sous la chaleur accablante, nous portions Neyla en profitant au maximum de la belle vue qui s'offrait à nous.La petite baie adjacente au musée était un plongeoir naturel pour les jeunes marseillais.Nous avons vite rejoins la jetée qui marque la sortie du Vieux Port, l'endroit d'où les bateaux prenaient le large.Mais l'idée de traverser le Vieux Port à pieds, avec Neyla endormie dans mes bras, apparaissait vite comme une galère.

La vue sur les docks
Le MUCEM et son agréable point d'eau
Neyla ne veut pas profiter de la vue!
La jetée du Vieux Port!

Épuisés par le chaleur, nous marquons une halte sur une terrasse du Vieux Port. Après plusieurs smoothies bien frais, Neyla se réveille enfin. C'est l'heure de rentrer et de prendre une bonne douche!

The smoothie saved our day! 


-- Notre Dame de la Garde --

Notre gentil gardien de parking nous conseille une visite du plus célèbre monument français de nuit pour profiter de la vue. A une heure tardive, cela se ferait sans les navettes de bus. Je lui demande donc s'il est possible d'y accéder avec une poussette. Il me garantit que oui et que l'ascension est courte et accessible sans soucis avec la poussette. Sceptique au départ, je me décide à lui faire confiance.J'aurais appris deux choses de cette soirée:- La définition de "montée" est très relative- Ne jamais sous estimer le potentiel d’exagération d'un marseillais lorsqu'il vante la beauté de sa ville! Avec la poussette, l'ascension a été une véritable galère! Nous sommes descendus à la station de métro la plus proche de la bute. La rue commençait déjà à monter. Se frayer un chemin sur les trottoirs étroits et fortement pavés était déjà un défi en soi. Après 20 minutes de marche et de poussée, nous arrivions en bas d'escaliers. "Il y a quelques escaliers à franchir" me disait le gardien de parking! Tu parles!J'ai porté la poussette. Arrivé au dessus... encore des escaliers! Larges cette fois! Après un effort soutenu, nous voici enfin au pied de la bute! Et c'est là que la réelle ascension débutait! La poussette transformait une ascension "sportive" en montée infernale 😀Enfin au sommet! Nous pouvions enfin profiter du panorama superbe de la ville. Une récompense bien méritée! La Basilique était éclairée et c'était assez beau.

Notre-Dame-de-la-Garde (en provençal, Nostro-Damo de la Gardo), souvent surnommée « la Bonne Mère » (la Boueno Maire en provençal), est une des basiliques mineures de l'Église catholique romaine. Elle est située à Marseille, à cheval sur les quartiers du Roucas Blanc et de Vauban, sur un piton calcaire de 149 mètres d'altitude surélevé de 13 mètres grâce aux murs et soubassements d'un ancien fort. La colline Notre-Dame-de-la-Garde constitue un site classé depuis 19171.

Construite par l'architecte protestant Henri Espérandieu dans le style romano-byzantin et consacrée le 5 juin 1864, elle remplace une chapelle du même nom édifiée en 1214 et reconstruite au xve siècle. Bâtie sur les bases d'un fort du xvie siècle construit par François Ier en 1536 pour résister au siège de Charles Quint, la basilique comporte deux parties : une église basse, ou crypte, creusée dans le roc et de style roman, et au-dessus une église haute de style romano-byzantin décorée de mosaïques. Au sommet d'un clocher carré de 41 mètres de haut surmonté lui-même d'une sorte de tour de 12,5 mètres qui lui sert de piédestal, se dresse une statue monumentale de 11,2 mètres de la Vierge à l'Enfant réalisée en cuivre doré à la feuille.

La pierre utilisée pour la construction, notamment celle de couleur verte en provenance des environs de Florence, s’étant révélée sensible à la corrosion atmosphérique, il a été nécessaire d’entreprendre de 2001 à 2008 une longue et minutieuse restauration qui a également porté sur la rénovation des mosaïques, endommagées à la Libération par les impacts de balles et noircies au fil du temps par la fumée des cierges.

Véritable palladium de la ville de Marseille, Notre-Dame de la Garde est depuis le Moyen Âge considérée comme la gardienne des marins et des pêcheurs.


4
Le départ du Vieux Port direction les Calanques! 

-- Les Calanques --

Les Calanques, c'est un incontournable lorsque l'on visite Marseille.Les calanques de Marseille, ou massif des Calanques, sont un massif littoral, s'étendant sur plus de vingt kilomètres de côtes sur la mer Méditerranée entre le village de La Madrague (quartier du sud-ouest de la ville de Marseille) et la commune de Cassis , en passant par Les Goudes et Callelongue. C'est un des sites naturels les plus remarquables de France, et une zone majeure de ressources naturelles pour son million de visiteurs annuels. Le mot calanque (du provençal calanco) désigne une vallée creusée par une rivière, puis récupérée par la mer.

Le petit tour en bateau nous permet de longer le MUCEM ou la Baie des Singes 

Pour nous, impossible de prévoir une visite en profondeur des Calanques. Car pour poser le pied à terre dans les Calanques, il faut faire fasse à des sentiers avec un relief marqué, parfois écharpé. Sous cette chaleur, une telle randonnée n'était pas envisageable avec Neyla. Tant pis, nous profiterons de cette balade pédestre un autre jour! Nous tenions cependant à voir ces fameuses Calanques. C'est donc logiquement que nous avons choisi le bateau, histoire de découvrir un minimum.Au départ du Vieux Port, nous avons l'occasion de longer des lieux déjà vu, comme le MUCEM, mais également des endroits inédits comme la fameuse île de Frioul ou la Baie des Singes. Le défilé de paysages rocheux, aux formes différents, n'était pas désagréable.

L'Ile de Frioul 

Neyla appréciait la balade, surtout les petites haltes devant les nombreuses criques qui attirent les baigneurs. Il faut dire que la couleur bleue turquoise de ces petites plages vaut le coup d’œil. Mais Neyla commençait à montrer des signes de mal de mer à mesure que l'on progressait sur le chemin du retour. Il était temps pour elle que cela se termine!

Neyla a apprécié la balade 

De retour au Vieux Port, nous décidons de prendre la route et de filer vers Cassis.

-- Cassis ---

Le petit port de Cassis 

A une heure de route de Marseille se trouve Cassis. La route nous mène à l'autre bout des Calanques dans ce petit port plein de charme. Sur le chemin, nous avons profité des paysages de Provence: vignes, petits toits en ardoises rouge, etc.Cassis est très touristique et cela se voit avec un monde fou en circulation dans les rues.Nous nous rendons directement à la plage et décidons de nous poser du côté privé de la plage. Evidemment, cela coûte plus cher que le Prado mais au moins, nous évitions l'amas de baigneurs et pouvions profiter des différents services: transats, parasol, service de restauration, etc. Nous avons donc pris notre repas à la plage.Nous avons bien profité de cet après-midi où Neyla a pu, une nouvelle fois, s'adonner aux joies de la baignade en mer et des châteaux de sable!

Neyla sur les plages de Cassis 

Après les joies de la plage, nous décidons de nous promener dans le petit-centre ville portuaire. Cassis est un endroit charmant bien qu'un peu trop touristique. Notre balade nous mènera sur un petit marché local où les produits artisanaux sont mis à l'honneur. Fatima en profite pour faire le plein de savons de Marseille (dont les plus vendus proviennent en réalité de Cassis!).Nous passons le début de soirée face au petit port, au restaurant La Voûte où nous avons pu savourer des plats de fruits de mer.

Les charmes de Cassis 
5

-- La Canebière et le Stade Vélodrome --

Petite matinée shopping sur la Canebière. Si cette avenue fait partie des centres névralgiques de Marseille, nous avons été déçu par le manque de charme de l'endroit. Grande avenue disposant de plusieurs commerces, la Canbebière n'est pas à la hauteur de son surnom de "Champs-Elysée du Sud", que ce soient au niveau des enseignes ou simplement du charme (il n'y en a aucun). Nous nous y sommes pas attardés d'ailleurs!

La Canebière et la Mairie 

Après un repas et une séance photos sur le Vieux Port, il est temps de nous rendre eu Stade Vélodrome!L'OM fait partie intégrante du quotidien des marseillais. Les supporters font partie des plus fervents d'Europe, même si les résultats des dernières saisons ne sont pas à la hauteur du rang du club.

La visite du stade se fait sans surprise. Malheureusement, les supporters ne sont pas sur la même longueur d'onde que Madame Dreyfus, propriétaire du club. Cette mésentente a pour conséquence que les supporters ce sont attribués les trophées et les exposent à la Commanderie, le site d'entraînement. Donc, même si le Stade Vélodrome est un stade magnifique à tous points de vue et qu'il doit être bouillant les jours de matches, les coulisses sont un peu décevantes car dénués de charme. La visite du stade reste tout de même un grand moment pour l'amateur de foot que je suis!

Le Vélodrome 

-- Le Cours Julien --

Le cours Julien est une voie située dans le 6e arrondissement de Marseille. Il est partiellement en zone piétonnière.Le cours Julien est considéré comme le quartier des artistes, des bobos et musiciens de Marseille. On y trouve de nombreuses terrasses de cafés, des boutiques à tendance artistique, des aires de jeu pour les enfants et il est entouré de rues piétonnes.C'est un coup de cœur. Ce petit quartier composé de petites rues, légèrement éclairées au coucher du soleil, commence à bouillonner en début de soirée. On constate directement l'influence des artistes sur cette partie de la ville: le street art en est la preuve. Amateur des fresques murales (que nous sommes), ce quartier est faire pour vous! C'est un peu le Williamsburg de Marseille!Les petits restaurants et bar sont nombreux et variés. Ici, on a droit à la cuisine du monde: indien, chinois, portugais, japonais, mexicain, pakistanais, etc. Notre choix s'est porté sur "La Petite Guadeloupe", un restaurant antillais. Une première pour nous. Au menu: crevettes géantes, riz et curry relevé. Un délice!Etant accompagné de Neyla, nous décidons de rentrer à l'hôtel après le repas. Ce n'était pas l'envie de jauger l'ambiance des bars qui manquait mais soyons raisonnables!

Le quartier plein de vie du Cours Julien 
6

C'est l'heure de quitter notre bel appartement et de prendre la direction d'Aix-en-Provence, à une petite heure de Marseille. Le trajet nous donne, une fois de plus, de profiter des paysages provençales, toujours aussi beaux.Nous avons passé notre journée à flâner dans les rues de cette belle ville. Entre shopping dans le quartier moderne et balades dans la vieille ville, dont l'architecture est la preuve d'une histoire riche (ville thermale depuis l'Antiquité, Aix-en-Provence dispose d'un important patrimoine culturel.La petite terrasse du restaurant que nous avons choisi était très agréable. Nous avons pu goûter des plats régionaux comme des escargots (pas seulement populaire qu'en Bourgogne!) ou la fameuse soupe au Pistou!Neyla a apprécié la balade, et le repas du soir également, toujours pris en terrasse!Il est temps de nous rendre à notre hôtel, le Campanile d'Aix.Le périple touche à sa fin.Le chemin du retour a été effectué d'un trait cette fois-ci, Neyla a tenu le coup.La Provence est une belle découverte, nous y reviendrons!