15 étapes
1 commentaire
3e grand voyage en famille hors de l'Europe. 3 semaines à la découverte de Singapour, Java, Bali, Gili Air et Lombok.
Juillet 2019
3 semaines
Partager ce carnet de voyage

Retrouvez ici mes articles sur l'Indonésie sur mon (tout nouveau) blog!

Voici notre itinéraire pour ces 3 semaines.

Cliquez sur les repères sur la carte pour aller directement à l'une des étapes.

Singapour - 2 nuits

Borobudur - 1 nuit

Yogyakarta - 2 nuits

Sidement - 3 nuits

Ubud - 3 nuits

Nusa Lembongan - 3 nuits

Gili Air - 2 nuits

Lombok - 3 nuits

Singapour - 1 nuit

Pour nos adresses, budget, bons plan, tops et flops, c'est par ici 👈 (à venir très prochainement)

2

Partir en Asie ou comment vivre deux journées en une...

Après près de 24h de voyage porte à porte nous voilà arrivés à Singapour. Personnellement, je retrouve avec joie cette atmosphère si particulière à l’Asie et que j’aime tant... chaleur tropicale, nourriture à tous les coins de rue, 7Eleven pour vous servir... Toutefois, Singapour se démarque particulièrement de tout ce que nous avons pu voir en Asie. C’est ultra propre, très discipliné, voire très américain par certains côtés, pas de mobilettes, pas de câbles électriques dans tous les sens et puis ça ne pue pas!!! Un WIFI poussif mais comme nous sommes en Asie « yes no problem madam » oui enfin sauf que ça marche pas. Et puis on retrouve notre goût sans borne pour la bière!

Nous échouerons dans un restaurant indien situé sur Boat Quay. L'endroit est très sympa, le repas est bon mais cher, nous commanderons en fait beaucoup trop...

Vue et piscine de l'hôtel 

Fragrance Riverside (manifestement devenu Ibis Budget)

75€ la double, hôtel correct choisi surtout pour sa piscine sur le toit, un vrai plus quand on sait la chaleur qui règne à Singapour. A qqes minutes à pied de la station de métro Clarke Quay.

• • •

Découverte de Garden by the Bay

Le lendemain, la journée démarre tardivement. On s’est levés tard, jetlag oblige... Couchés tôt mais insomnie générale à 3h du matin.

Nous partons à la découverte du Garden by the Bay, parc botanique immense comprenant deux serres géantes climatisées reproduisant l’une, une forêt tropicale, et l’autre un jardin méditerranéen. Une folie à 700 millions d’euros!

Enfin, très beau et climatisé, ça ne gâche rien avec la chaleur.

Découverte de Chinatown le soir où on renoue avec les plaisirs de la streetfood (très abordable, ce qui ne gâche rien vu les prix pratiqués à Singapour).

En passant, on découvre le métro tellement propre qu’on pourrait manger par terre...

 Garden by the Bay

Quelques idées de prix à Singapour

Taxi depuis l'aéroport (tarif heure de pointe ) - 36$

Trajet en métro (suivant distance) - 1,60$ (c'est cadeau)

Repas pour 4 au Foodcourt de Chinatown - 29$

Bière (dans un bar) - 12$ (ça c'est pas cadeau...)

3

Nous quittons Singapour pour nous envoler pour l’Indonésie.

Découverte, parce que c’est le mot qu’il faut employer, de plus bel aéroport que nous ayons jamais vu, Changi Airport... on nage à nouveau en plein délire. Luxe, calme et volupté!

Après 2 heures de vol, on atterrit à Yogyakarta. L’aéroport est tellement vaste que nous en sommes sortis en 15 minutes top chrono après avoir atterri!!! Notre chauffeur n'est d'ailleurs pas encore là...


La campagne de Borobudur

Nous choisissons de partir directement à Borobudur. Il nous faudra plus d’une heure et demi pour atteindre l'étape. Beaucoup de trafic, c’est dimanche. Paraît que ça ira mieux demain pour le retour. Mais alors franchement, quand on est arrivés dans note guesthouse, là on s’est dit que ça en valait vachement la peine!!! 5 bungalows et une superbe piscine plantés en bord de rivière, avec les champs de riz aux alentours... on retrouve tout ce qu’on aime en Asie.

Notre hôtel, Rhuma Darma 2 

Après une petite baignade dans la piscine (assez fraîche), on enfourche les vélos pour une promenade dans les environs. La campagne est magnifique et la population adorable. On ne compte plus les « hello », les enfants qui nous suivent en courant, les demandes de selfie (ça c’est pour moi pendant que Dimitri prend les enfants en photo qui sont hilares). On aperçoit de loin, dans la plaine au soleil couchant, le temple que nous visiterons demain. C’est beau, c’est gai.

• • •

Découverte du temple de Borobudur

Le lendemain matin, nous nous levons de très bonne heure pour partir à la découverte du temple de Borobudur, classé patrimoine mondial de l’Unesco. On enfourche les vélos et là, après 2 minutes de tours de pédales, la claque, la giffle, la baffe 💥 On en prend déjà plein la vue...

On arrive sur le site. Le soleil est juste en train de se lever. On se dépêche de grimper au sommet, on visitera ensuite, et on découvre ÇA ... 😱😍

Voici un petit échantillon de photos... J’ai rapidement arrêté d’en prendre, mon homme ne se sent plus... pour ma santé mentale au retour, sous peine de plonger dans une dépression nerveuse profonde face à la quantité astronomique de photos, je comprends rapidement qu’il est de mon intérêt d’arreter de prendre des photos moi-même 😅

Temple de Borobudur 

Pour visiter le temple, nous avons choisi de ne pas passer par le ticket spécial "Sunrise" (très cher) mais nous sommes présentés à 6h du matin (heure d'ouverture du site) et avons pu bénéficier quand même d'une magnifique lumière à moindre prix...

Tickets combinés avec Prambanan disponibles à condition de visiter les 2 sites en 2 jours maximum (45$ adulte et 27$ enfant)

Une fois de plus, nous sommes assaillis par les locaux qui nous demandent pour prendre des selfies avec nous 😁 Nous rencontrons également des collégiennes qui, en sortie avec l’école, doivent pratiquer leur anglais. Superbe rencontre avec des jeunes filles qui vivent une réalité si éloignée de la nôtre... Elles sont charmantes, souriantes, comiques. Photos, films, échanges de compte Facebook. Super moment! Au passage, soulignons l’incroyable gentillesse de la population locale, toujours prête à aider, désintéressée, souriante.

4

On débarque ensuite dans note prochaine ville étape et là... comment dire... à nouveau le choc. C’est chaotique, bruyant, incroyablement sale et dénué. La circulation est délirante et anarchique. On part faire une promenade à pied dont on revient lessivés, sales, fatigués et un peu dépités...

La ville nous montrera toutefois une autre face le lendemain où nous optons pour le tuk tuk local pour nous déplacer. Chouette expérience pour qui veut tenter l’experience de la mort imminente 😱 Mais bon, nous en sommes revenus vivants! On retentera même l’experience avec les filles le soir... oui je sais, on est tarés. Parce que là vous voyez la machine, mais vous ne voyez pas le trafic autour!

Nous dans le tuk-tuk 

Visite du palais du sultan local qui emploie la bagatelle de 5.000 personnes à lui tout seul. Il paraît qu’il gère une petite fortune!

Palais du Sultan et Kraton 
• • •

Le soir, nous reprendrons les tuk tuk de la mort pour aller, selon le guide du routard, sur l’avenue des Champs Elysées locale... Disons que nous en aurons une autre définition... 👀🤔

C’est blindé de monde et nous sommes les seuls touristes (et blonds aux yeux bleus) du coin... on est de nouveau un peu l’attraction locale mais jamais de geste déplacé, jamais lourdingue, plein de sourires. Un monde à part...

Les filles n’ayant pas trop confiance dans les stands de rue pour manger (moi non plus je l’avoue, ce n’est vraiment pas la Thaïlande...), elles finiront par gagner (et les USA aussi en passant), on échoue chez Burger King !

Nous avons effectué le trajet entre Borobudur et Yogyakarta en voiture privée (étant une famille de 4) pour le prix de 300.000 Roupies (par trajet)

5

Une fois de plus lever à 5h, départ à 5h30 pour pouvoir bénéficier d’une belle lumière pour visiter un autre temple (hindou cette fois) classé patrimoine mondial de l’Unesco.

On est pratiquement seuls sur le site. Pas de touristes étrangers, seulement des Indonésiens. Une fois de plus, nous sommes l’attraction locale. Photos, sourires, rires, très sympa!

Le temple est magnifique mais ne bénéficie pas de la merveilleuse implantation de l’autre puisque celui-ci est dans le tissus urbain. Nous avons beaucoup aimé mais ne retrouverons pas l'incroyable atmosphère de Borobudur qui nous a tant charmés!

6

Le grand moment tant attendu de ce voyage est arrivé... nous sommes à Bali. J’avais lu tant de choses sur cette destination, belles mais nettement moins belles aussi. Choses qui m’avaient fait changer d’avis en 2015 et choisir alors la Thaïlande, choses qui m’avaient même par moment fait regretter le choix final de la destination de cette année...

Alors c’est vrai que nous n’en avons pas encore vu grand chose, c’est vrai qu’il y a un tissus urbain assez étendu... et puis tout à coup, notre chauffeur a tourné sur une route secondaire et là... l’emerveillement. De tous les paysages que nous avons vu en Asie, je crois que celui-ci est le plus beau. Mais entendons nous, nous avons choisi d’eviter les endroits fréquentés par les fêtards en quête de surf, bières, fêtes et plus si affinités... nous sommes dans un coin reculé, un peu en altitude, dans un village de cultivateurs de riz (en terrasse vu les pentes).

Une végétation luxuriante, les cultures de riz en terrasse, le goût incroyable pour le beau des habitants. Bref tout nous a charmé lors de ce premier contact avec l'île!

⛱En ce premier jour, nous choisissons de nous poser l'après-midi car nous avons beaucoup couru depuis le début du séjour. Le lieu est propice au repos...☀️ L'hôtel est magnifique, probablement le plus beau de tout notre séjour!

Hotel Sawah Indah

Splendide suite familliale de 3 pièces pouvant héberger jusqu'à 5 personnes, salle de bain en plein air, magnifique terrasse donnant sur la vallée pour 88€ par nuit petit-déjeuner (gargantuesque) compris.

• • •

Dimitri et moi partons quand même nous balader dans le village. C'est très calme, loin de toute agitation touristique. C'est l'heure de la récolte du riz et des offrandes... 🌱💐 Nous apprendrons plus tard que les balinais consacrent près d'un tiers de leurs revenus aux offrandes 😱

7

Aujourd’hui, nous avons réservé un guide local pour faire une promenade dans les rizières. On le rencontre à 10h. Le gaillard nous propose la formule 2h ou 3h, cette dernière option étant celle où nous pourrons voir les plus beaux points de vue. Nous optons donc pour la formule offensive! Ce que nous ne regretterons pas. On ne sait pas s’il y avait moyen d’avoir le même point de vue en 2 heures mais bon...

Notre guide est cultivateur de riz. Il nous apprend plein de choses sur la manière dont les cultures sont organisées, sur la vie en communauté sur l’île ainsi que sur la religion et la manière dont les balinais la vivent. Le riz, dans cette région, est cultivé en alternance avec les légumes afin que tous les villages ne vendent pas le riz au même moment (et donc favoriser ainsi le maintien d'un certain prix de vente). Ceci explique que les terrasses que nous verront ne comprennent pas que du riz...

Après, le reste se passe de commentaires... C'est beau, très beau, très vert et très paisible aussi. Nous ne croiserons qu'un seul autre groupe de touristes sur les 3h...


Sur la route principale, tous les warungs proposent les services d'un guide pour la visite des rizières. Nous paierons 225.000 roupies pour 4 personnes (plus on est nombreux, plus le prix augmente!) pour 3 heures.

• • •

De retour à l’hotel, Les filles ont envie de lézarder à la piscine et Dimitri et moi pas trop. Nous décidons de partir à la découverte du temple de Besakih malgré les commentaires lamentables lus ici et là sur les forums et internet tant le temple est gangréné par la mafia locale qui rackette les touristes.

Nous découvrirons en fait un splendide temple, probablement le plus beau de notre séjour sur Bali! In fine, la mauvaise réputation du temple à faire fuir tout le monde... Nous sommes pratiquement seuls avec les locaux. Dans le prix du ticket d'entrée, sont compris le guide, la location du sarong et la montée à moto. Une fois sur place, un "non" ferme mais poli suffit à écarter les sollicitations pour l'achat de babioles (nous découvrirons plus tard que nous serons en fait beaucoup plus sollicités en visitant d'autres sites qui ne traînent pourtant pas cette mauvaise réputation). Bref, nous conseillons chaudement la visite!

8

Aujourd’hui nous partons avec un chauffeur pour toute la journée.

Nous découvrons tout d’abord l'ancien palais royal de Tirta Gangga. Il s'agit de notre premier vrai contact avec le Bali "touristique". Il y a pas mal de monde, mais en fait ils sont tous massés à l'entrée du temple pour faire des photos sur les plots disposés sur la pièce d'eau. Dès que l'on s'éloigne, ça devient en fait assez paisible. Nous apprécierons la visite!

Ensuite, nous partons visiter un temple.. LE temple devrais-je dire... Pura Lempuyang.

Le temple est perché sur les pentes du volcan à 1000 mètres d’altitude. Une route assez longue et très pentue y mène. Rapidement, les interminables colonnes de voitures nous font frémir... le temple doit être « busy » comme le dit le chauffeur... En fait, je me rends compte qu’il s’agit de l’endroit le plus instagramé de Bali. Le temple est beau mais je pense qu’il y a mieux. Il y a très peu de monde qui le visite, tous font la file (à mon avis pendant des heures) pour faire LA photo à poster sur leur compte Instagram.... Des tarés. D’autant que sur leurs photos ils ont l’air d’être seuls au monde alors que des centaines de personnes les regardent faire leurs singeries. Pas du tout notre truc... De tous nos voyages, c'est la première fois qu'on a ce sentiment qu'Instagram guide les choix des voyageurs, c'est artificiel, fake! Vous l'aurez compris, on ne s'est pas attardés.

Nous nous offrons une première après-midi à la plage à Amed. Le sable est noir puisque d'origine volcanique. On découvre de très beaux fonds marins accessibles depuis la plage, l’occasion de renouer avec le plaisir du snorkeling.

Pour les fonds marins accessibles depuis la plage, nous sommes allés dans la baie de Jemeluk.

Sur la route, on traversera des paysages encore magnifiques toujours si verts 🌱🌴

9

Nous quittons notre havre de paix à 9h pour nous rendre à Ubud, capitale culturelle de l’ile d’après le routard, et demandons à notre chauffeur de faire trois arrêts en chemin.

Nous nous arrêtons tout d’abord dans un ancien palais (Bali étant une ancienne royauté), Kertha Gosa. Beau petit ensemble, très calme, loin de la foule des touristes instagrameurs. Nous faisons à nouveau de belles rencontres avec de jeunes collégiennes qui viennent y faire des danses traditionnelles un samedi par mois. Elles sont très souriantes et une fois de plus on les fait beaucoup rire... on se demande bien pourquoi 😃 Et encore tout ce vert en chemin!!! On va finir par en faire des cauchemars

Après cette découverte, nous faisons un crochet par un marché local pluie acheter de l’encens (juste en face du palais). On avait pressenti qu’il serait plus cher à Ubud. Bien vu, nous repartirons avec 3 énormes paquets pour 100.000 roupies. À Ubud, le prix de départ du tout petit paquet est de 100.000 roupies

Nous faisons un autre stop au temple de Gunung Kawi, niché dans une vallée luxuriante, au bord d’une rivière. La situation en elle même est déjà splendide. Nous y passerons pas mal de temps, à nouveau accompagnés d’un groupe d’étudiants qui doivent pratiquer leur anglais... très gentils comme toujours mais en matière d’anglais, disons qu’ils ont encore du chemin à parcourir. Je discuterai avec le prof aussi. Franchement je pense que si je veux me reconvertir, je peux devenir prof d’anglais à Bali 😂

Il nous faudra remonter près de 300 marchés après la visite vêtus du Sarong qui nous couvre les jambes, sous le soleil et dans l’humidité ambiante... nous ressemblons en tous points à un troupeau de poneys après cet exercice. Mais on a adoré 😍


Nous souhaitions enfin nous arrêter à Tirta Empul, juste à côté. La vue du parking complètement blindé d'instragrameurs chinois nous dira le chauffeur nous dissuade de nous arrêter! On a déjà donné la veille, nous décidons de zapper l'arrêt!

10

Alors Ubud, on peut dire que c’est peuplé... de beaucoup de touristes. Mais nous en sommes aussi n’est ce pas! Après un premier tour en ville, on constate que c'est rempli de magasins et de bars/restaurants branchés... pas trop ce que nous recherchons en voyage mais l’étape était un peu incontournable.

Nous commençons notre découverte par la belle promenade de Campuhan bridge walk. Curieusement, il n'y a pas beaucoup de monde. Il fait déjà très chaud malgré l'heure matinale, il n'y a pas beaucoup d'ombre et notre plus jeune fille râlera tout le long de la promenade.

Nous sommes ensuite allés découvrir la forêt sacrée des singes. Un endroit forcément touristique mais néanmoins très chouette! Nous y avons passés un long moment dans cette magnifique forêt verdoyante, entourés de singes en liberté. Dimitri s’est fait quelques frayeurs avec des singes un petit peu agressifs... ils sont également de grands chapardeurs, ils piquent tout ce qui dépassent des sacs pour demander de la nourriture en échange. On était prévenus, donc tout était rangé!

Nous sommes enfin allés au grand marché rempli de babioles où Dimitri exerce ses talents de négociateur (bien plus développés que les miens...). Mais les tarifs pratiqués sont loin de ceux des marchés de Thaïlande et du Cambodge 😱

On a fini la journée dans la piscine puis dans un superbe petit warung dans un beau jardin arboré. Très sympa mais on se fait dévorer par les moustiques malgré le produit...

11

C'est le 8 juillet, l'anniversaire de notre plus jeune poussin (12 ans). La journée commence bien puisque la propriétaire du homestay nous apporte 2 morceaux de gâteau avec bougies!

Pour son anniversaire, elle a choisi de faire un tour en vélo (réservé dans une agence locale). Les filles en ont marre des temples, quant à moi j'apprends à lâcher prise ☺️. Nous démarrons un peu avant 9h. Le début est un peu... comment dire... trop touristique a notre goût. Arrêt devant les très belles rizières de Tegallalang et il nous propose la balançoire à prix exhorbitant... non merci ce sera sans nous... mais la vue en valait la peine. C'est très beau mais très loin de l'authenticité des rizières de Sidemen...

Deuxième arrêt pour visiter une plantation de café et plus si affinité, genre achat quoi. Euh ben non merci encore...

On repart (enfin) pour arriver au point de départ de la balade en vélo. Et là, à nouveau bim dans la figure. La vue sur le Mont Batur 🌋... ça se passe de commentaires une fois de plus...

Ensuite nous entamons la balade à vélo. Je comprends que nous avons 28km avec pratiquement que de la descente puisque nous sommes montés en altitude. Top pas d’effort. Au cours du trip, nous traversons de nombreux villages pas du tout touristiques, des paysages splendides, visitons une maison d’un village où nous rencontrons les habitants et découvrons leur cuisine 😱 et une petite fille à la beauté renversante.

12

Ce matin, lever aux aurores, pour prendre le bateau pour notre première destination plage, Nusa Lembongan. On arrive dans un endroit qui ressemble à un débarquement de migrants... un joyeux bordel mais où tout le monde finit par trouver son bateau et à embarquer (pieds dans l’eau).

A Nusa, nous avons choisi de résider dans la baie de Jungut Batu pour des questions de commodités : tout est proche (comme je ne roule pas en scooter), il y a des clubs de plongée et, ça nous ne le saurons qu'une fois sur place, les couchers de soleil sont à tomber 🔥

Le premier jour, on chille... On se balade sur la plage, on se baigne dans la piscine et on va siroter des bières sur la plage en admirant le coucher de soleil... Dur dur

Autant le dire tout de suite, nous avons adoré Nusa Lembongan. L'ambiance est cool, les plages sont belles et calmes, le petit village est sympa et nous avons fait du snorkeling (plongée) sur des superbes sites!

Pour le coucher de soleil, échouez-vous sur un des poufs des nombreux bars et restaurants situés le long de la plage de Jungut Batu. Musique, lampions, petit cocktail, bref, un Must do 💫

• • •

Tour de l'île

Nous décidons de faire le tour de l'île. Comme je ne roule pas en scooter et que nous sommes 4, nous louons les services d'un Bemo (il suffit de sortir dans la rue, dans les 2 minutes un chauffeur vous fait une proposition 😜).

Nous ferons plusieurs belles découvertes dont un site envahi de chinois qu’on déverse par camions bennes pour venir faire des selfies (franchement impressionnant, à se demander d'où ils sortent). Et puis avec un peu de patience ils finissent bien par partir, ils ne restent jamais longtemps sur les sites.

1er arrêt : la mangrove au nord de l'île.

Une fois arrivés sur place, nous louons les services d'une petite barque pour faire un tour (30 minutes environ) de la mangrove. C'est très paisible, nous croiserons seulement quelques bateaux, des personnes en paddle et des russes qui nous demandent si nous sommes russes car manifestement nous avons des têtes de russes 🧐

2e arrêt : Devil's Tears. C'est là que les chinois arrivent en masse. Les vagues viennent en fait se fracasser sur les falaises. C'est très impressionnant, c'est très beau aussi. Nous passerons pas mal de temps à faire plein de photos pour tenter de saisir les vagues les plus importantes.


3e arrêt : Dream Beach.

A peine plus loin que Devil's Tears, nous nous arrêtons à Dream Beach. L'anse de sable doré est magnifique, le bleu de la mer parfait!

4e et dernier arrêt : Yellow Bridge.

Rien d'exceptionnel, mais les vues sont photogéniques. Un beau petit pont jaune qui relie Lembongan et Ceningan. La passe entre les 2 îles est très belle également.

• • •

Journée snorkeling/plongée

En ce dernier jour, la famille se sépare. En effet, Apolline, 12 ans et sa peur de l'eau, ne plonge pas. Les sites de plongée prévus sont en mer trop ouverte, pas possible de la laisser sur le bateau le temps de la plongée. Je décide donc de rester avec elle et de booker un trip d'une demi-journée de snorkeling. Dimitri et Zoé vont plonger. Il s'agira donc du baptême de Zoé!

Peu de photos, Dimitri a en effet oublié que la Go Pro ne pouvait pas prendre de photos au-delà d'une certaine profondeur. Il la bloque donc dès les premières bulles! Vous ne verrez donc pas de photos des mantas!

Mais même la sortie snorkeling nous permettra d'apercevoir des raies mantas de très près même si le site est un peu dangereux : mer très ouverte qui se fracasse sur les rochers, beaucoup (beaucoup) de monde! Plusieurs personnes n'oseront d'ailleurs pas se mettre à l'eau (mais le paieront assez cher car la houle a fait des dégâts... 🤢

13

Nous arrivons sur Gili Air en bateau directement depuis Nusa Lembongan. Cette petite île fut touchée il y a moins d’un an par un terrible tremblement de terre (7,5). On a rapidement une drôle d’impression en visitant l’ile... plein de restaurant sont absolument vides, de même que les plages. On n’est jamais venus avant mais on perçoit rapidement que ce n’est pas le norme. En fait, on a l’impression de visiter un pays qui sort de la guerre. Des bâtiments sont détruits, c’est vide, c’est bizarre. On discutera plus tard avec le personnel de la guesthouse qui nous confirme qu’il y a beaucoup moins de monde qu’avant... mais qui nous montrera aussi les photos de leur village complètement détruit sur l’ile de Lombok... ils n’ont reçu que peu d’argent du gouvernement pour la reconstruction. On mesure bien sûr notre chance et celle que eux par contre n’ont pas...

Nous avions choisi de résider sur la côte est car il est possible d'y faire du snorkeling directement depuis la plage (inexistante en fait à cet endroit). Les coraux sont tous détruits (paraît qu'ils pêchaient à la dynamique). Dimitri y verra néanmoins une première tortue.

Je mets quelques images de notre découverte de l’ile auxquelles j'ajoute celles des toilettes du port... Je m'en voudrais de ne pas vous les montrer 😁 Nous ferons le tour de l'île à pied. Pas de voiture ici, seulement des charrettes (utilisées pour aller/retour port-hôtel) et des vélos (pas facile à utiliser partout compte-tenu du fait que les routes sont en fait des pistes).

• • •

Un des 2 jours, nous négocierons avec un pêcheur local une sortie snorkeling en bateau à fond de verre. Les coraux sont quasiment tous morts partout où nous nous arrêterons MAIS nous ferons un magnifique spot face à la plage de Gili Trawangan où nous nagerons avec une vingtaine de tortues 😍 Les filles sont ravies, pour elles cela restera un des grands moments du voyage! Nous ferons également un stop pour le lunch sur Gili Meno.

• • •

Enfin, comment ne pas clôturer cet article sur Gili Air sans parler (une fois de plus) des levers et des couchers de soleil à tomber 🔥

Coucher de soleil 
Lever de soleil 

Pour le coucher de soleil, ça se passe sur la plage au nord de l'île. Comme à Lembongan, poufs, musiques, chill, feu de camp et cocktails.

Pour le lever du soleil, filez sur la côte est. Vous immortaliserez le lever de soleil sur le Gunung Rinjani situé sur l'île de Lombok 😍

14

Pour ces 3 derniers jours en Indonésie, nous avons choisi l'île de Lombok mais non pas pour ces plages à Kuta mais bien pour son calme, sa déconnexion et ses rizières à Tetebatu, située aux pieds du volcan Rinjani.

Au programme : un trek dans les rizières et une sortie snorkeling sur des îlots inhabités.

Dès l'arrivée sur Lombok, nous sommes frappés par la différence par rapport à Bali. Sur le trajet qui nous conduira à Tetebatu, nous ne verrons pratiquement pas de touristes, d'innombrables mosquées. Lombok est réputée pour posséder une mosquée tous les 500 mètres... Ça se confirmera lors de notre première nuit sur l'ile vers 4h30 du matin 😱

Le long de la route, nous découvrons les traces du séisme survenu il y a un an... une maison sur deux est détruite. Nous assistons à de véritables spectacles de désolation.

Arrivés à Tetebatu, nous sommes au coeur de la vie locale. C'est un village et il y a une seule rue qui comprend toutes les guesthouses pour touristes (au nombre de 5 ou quelque chose dans le genre)! On est loin, très loin d'Ubud et ses hordes de touristes !

Les rizières Lombok

Un des plus beaux logements de notre séjour! Splendide guesthouse tenue par un charmant couple de français. Les chambres sont magnifiques, la vue depuis la terrasse en bambou sur les rizières environnantes. Excellent repas le soir, un seul menu possible. Petit déjeuner au top également!

• • •

Trek dans les rizières

Le 1er jour, nous partons pour un trek de 12 km (ça a son importance, vous le verrez ci-dessous) dans les rizières environnantes avec un guide. Il s'agira des plus belles que nous effectuerons& de tout le voyage! Nous découvrirons également une cascade nichée dans le lit d'une rivière. Mes pieds s'en souviendront puisque je me casse un orteil sur un rocher sous l'eau, ceci bien sûr au début de la promenade... je marcherai donc 8km avec un orteil cassé 😱 Je rentre à la guesthouse au bout de ma vie!!!

La promenade constituera une très belle découverte de la campagne, des villages et des habitants. On a adoré!

• • •

Snorkeling dans les îlots inhabités

Bon, autant le dire tout de suite, c'était cher, c'était loin (très loin si on ajoute les bouchons au retour dus à un camion qui a renversé son chargement, ce qui en soit n'a rien d'étonnant quand on voit comment ils sont chargés!), mais qu'est-ce que c'était beau 🔥 Nous y verrons les plus beaux récifs coralliens depuis longtemps (et nous sommes plongeurs avec plus de 200 plongées à notre actifs). Les plages des îlots inhabités ne sont pas trop moches... attention les yeux, ça pique!

15

Nous reprenons l'avion pour Singapour pour une dernière nuit avant le retour en Europe.

Nous nous baladons longuement dans la ville. Pour le coucher de soleil (c'est l'anniversaire de Dimitri), nous montons en haut du Marina Bay Sands pour le coucher du soleil. La montée en ascenseur est gratuite, le cocktail au sommet l'est moins mais l'occasion en valait la peine et la vue aussi 🌆

Ensuite, nous redescendons dans Gardens by the Bay pour assister au spectacle son et lumière, un incontournable!

Le lendemain, nous avons encore la journée pour visiter la ville, Little India notamment, avant notre vol prévu à minuit. Nous retiendrons que, pour le retour, nous n'avons pas pris d'hôtel avec piscine, ce que nous regretterons amèrement car après avoir sillonné la ville dans la fournaise nous avons envie de nous poser et finirons pas traîner dans le lobby de l'hôtel... pas top donc!

Quelques minutes avant d'embarquer pour Singapour, Dimitri et moi recevons un message quasi simultanément de la banque. Nos 2 cartes de crédit sont bloquées pour suspicion de fraude 😱 Un rapide coup d'oeil sur mon application bancaire me permettra de voir que j'ai été débitée de 600€ durant la nuit en 4 paiements et Dimitri de 500€, tout ça à Bali alors que nous étions à Lombok...

Heureusement nous quittons l'Indonésie pour Singapour où nous pourrons retirer facilement de l'argent avec Maestro (ce qui n'est pas du tout le cas en Indonésie...) mais nous aurions été dans une situation compliquée en Indonésie... Avant d'être certains de pouvoir retirer du cash à Singapour, nous avons quand même compté nos billets 😰

Conclusion : ne pas utiliser vos 2 cartes de crédit à la suite dans le même ATM ou disposer d'un carte de secours car en indonésie, Maestro c'est pas très connu (contrairement aux autres pays d'Asie)