Carnet de voyage

Passage express au Belize!

4 étapes
2 commentaires
Après le Mexique nous voici au Belize, et celui-ci nous réserve des surprises !
Octobre 2018
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après un petit trajet en bus depuis Chetumal nous arrivons à Santa Elena ( ville frontière entre le Mexique et le Belize ) nous passons tout d'abord la frontière mexicaine pour payer la taxe de sortie puis passons la no man's land à pied!

Un taxi nous amène à la ville la plus proche pour prendre un bus et c'est parti direction Belize City.

Le bus est un ancien bus scolaire, les routes sont gorgés de "bump" ( monticule de béton qui servent de dos d'âne ) et celui ci s'arrête à tout les coins de rues pour prendre de nouvelles personnes ou bien en déposer, nous mettons 3h30 pour faire 130 km.


Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Première impression de Belize City assez étrange, la ville de 70 000 habitants ressemblent plus à un petit village et l'ambiance fait un peu cité/ghetto. En se renseignant davantage on constate qu'il y a peu de bus pour se déplacer dans le belize et que les prix des activités à faire et des logements sont très très cher, ici soit c'est hors de prix soit c'est tout pourri !

Ici les taxis sont des voitures comme les autres, les trottoirs sont troué tous les deux mètres (vue sur les égouts que nous devons enjamber !), beaucoup de maison ont l'air de bidonvilles. On a parfois le sentiment de se trouver au fin fond de l'Afrique, la population étant noir et le fonctionnement de beaucoup de choses assez hasardeux l'illusion est parfaite!

Notre logement se trouve dans les "beaux" quartier de Belize City, nous avons une chambre chez une famille belizeene qui est disont du bon côté de la ville, super maison, assez énorme et avec des tas de meubles ancien en bois très beau. Dans le quartier c'est caméras de surveillance a chaque coin de maison et barbelé en haut des clôtures, ambiance sympa!

Quelques heures après être arrivé nous n'avons pas mangé à midi et allons donc dans un restaurant (conseillé par nos hôtes) pour manger, à l'entrée on se fait accueillir par une personne de la sécurité, fusil a pompe en main, dans le doute ça peut servir on sait jamais....

L'ambiance que nous vivons et les retours que nous avons sur le pays nous montre que celui-ci ne correspond pas à nos attentes! Nous décidons donc de passer ces deux jours au logement à profiter du jardin mais surtout à se renseigner pour un changement de programme, quitter plus rapidement le Belize pour rejoindre le Guatemala.


Après Belize City nous avions déjà prévu de passer quelques jours à Caye Caulker ( se prononce ki caulker), petite île à 45 minutes de la ville. Celle ci est réputée pour sa proximité avec la deuxième plus grande barrière de corail du monde!


(Étape sans photo, pas eu l'occasion de le sortir !)

3

Nous croisons les premiers touristes au port pour se rendre à Caye Caulker, d'après ce que l'on a lu la seule étape des voyageurs au Belize.

Après une petite heure de bateau nous arrivons sur l'île, elle a des airs de petite Jamaïque avec ses rastas, ses bâtiments colorés et la musique reggae qui résonne dans les rues. Les rues de sables et l'ambiance qui y règne nous rappelle Holbox.

Nous arrivons tôt et profitons donc de l'après midi pour nous balader a travers l'île.

Nous en profitons également pour réserver une sortie snorkelling (masque et tuba) pour le lendemain. Il y a des dizaines et des dizaines de cabanons proposant ces balades, nous choisissons une agence qui a l'air plus soucieuse de l'environnement que les autres et qui ne nourrit pas les requins et autres animaux marins pour pouvoir les observer (pratique très répandu).

Réveil a l'aube car nous sommes censé partir a 8h30, malheureusement au réveil de la pluie.. Le tour est quand même maintenu, le temps est censé se maintenir.

Sur le bateau nous avons comme l'impression d'être en Bretagne, ciel gris, vent et il ne fait pas très chaud!


Nous faisons une sortie de 4h avec plusieurs arrêts pour observer différents endroits de la barrière de corail.


Premier moment dans l'eau, des requins sous nos pieds, plusieurs raies et une multitude de poissons, le tour commence bien!

Lors de nos arrêt nous suivons notre guide afin qu'il nous fasse découvrir les endroits les plus intéressants, il est très sympa et très attentif à ce que tout se passe bien.

C'est assez fatiguant, nous nageons beaucoup et les moments sur le bateau ne sont pas très reposant, le vent froid après la baignade n'est pas très agréable mais la perspective de voir de nouvelles espèces nous motive.


On aura eu l'occasion de voir de très beau coraux et beaucoup d'espèces de poissons, cette première sortie snorkelling est une réussite!

En nous baladant dans le village nous remarquons que les barbecues en pleine rue sont très répandu sur l'île. L'odeur nous attirent donc vers l'un d'eux, placé face a la mer.

L'ambiance est conviviale et le repas copieux,viande grillée accompagné de riz, banane et coleslaw.

Sur l'île une petite réserve marine a été créé ou l'on peut apercevoir des hippocampes. Après en avoir vue quelques un et beaucoup de pélicans, nous décidons de nous poser sur un ponton non loin pour observer le couché de soleil, accompagné d'une bière belizeene, très bonne!

Le lendemain, notre 3ème jour sur l'île nous allons explorer le côté sauvage de l'île. Nous prenons donc nos vélos et partons sur le chemin ! Celui-ci fait le tour de l'île et passe tout proche de l'aéroport (qui se résume à une piste d'atterrissage).

Après avoir vu un avion atterrir juste au dessus de nos têtes nous nous enfonçons dans la forêt.

Cela fait du bien d'être un peu tranquille loin de l'agitation du village. Cependant nous faisons face au côté sombre de l'île, une multitude de déchets sont regroupés à la sortie du village.


Après une bonne heure de balade nous avons fait le tour du côté sud de l'île.

Pour notre dernier repas sur l'île nous dégustons la spécialité locale, la langouste ! Avec la vue sur la mer un vrai régal.

4

Nous repartons de Cake Caulker pour nous rendre à Punta gorda, village où l'on prendra un bateau pour se rendre au Guatemala.


6h de bus nous attendent pour rejoindre ce fameux village.


Nous nous rendons compte que nous n'avons pas assez profité du confort des bus mexicain quand on voit ceux du Belize ( les bus scolaires + les routes défoncées ).


Une fois arrivé à Punta Gorda nous cherchons une auberge pour la nuit, nous n'avons rien réservés on verra bien ce que l'on trouve!

Nous croisons Mark, un hollandais avec qui nous avons fait du snorkelling à Caye Caulker, il est aussi à la recherche d'une auberge. Nous partons donc tous les trois et trouvons " Hostel Natural Ways", petite auberge qui nous conviendra très bien pour la nuit.


Après avoir bien discuté avec Mark et mangé un bon repas chinois ( les chinois étant omniprésent au Belize, ils gèrent tout les supermarchés et ont de nombreux restaurants), nous allons nous coucher " avec les moustiques".


Le lendemain matin nous partons pour le passage de frontière vers le Guatemala, une petite lancha attend sur le port, quand on apprend que ce sera notre bateau pour 1h de trajet nous sommes étonnés de la taille de celui-ci pour une traversé aussi longue. Première chose avant de partir : tout le monde met son gilet de sauvetage.... Très rassurant

Apres 1h bien agitée nous arrivons à Puerto Barrios, nous passons au bureau d'immigration puis reprenons une lancha pour notre destination finale Livingston.


Notre passage éclair au Belize est terminé, le lien du Guatemala se trouve juste ici :


https://www.myatlas.com/Océasile/volcans-et-jungle-au-guatemala