Carnet de voyage

Road trip USA

10 étapes
2 commentaires
9
Bonjour, à tous. Je partage notre voyage pour aider la recherche à ceux qui en auraient besoin. Je n'avais rien trouver pour m'aider pour ce style de RoadTrip, alors j'espère que ça servira...
Du 1er mai au 24 juin 2013
55 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après un premier voyage au Canada, je dois y retourner pour en visiter plus. Nous abandonnons tous ce que nous avons France, nos travails, notre appart', nos forfait de téléphone, nous vendons les voitures et la moto pour avoir le maximum d'argent. Notre réflexion fut très simple : nous n'aurons peut-être pas la chance de revivre une situation pareil, alors autant en profiter. Le premier point à être mis sur la carte (hormis Repentigny, notre point de chute) fut le parc de Yellowstone, c'était pour moi un rêve. -"Tant qu'on y est, on a cas descendre à Las Vegas, c'est pas si loin? Oui mais si on descend à Las Vegas, on va à Los Angeles alors? Bon et puis au lieu de rentrer par le même chemin, on a cas passer par le sud et on s'arrête à New-York. Et vu qu'on est plus à ça prêt, on se fait un petit détour par Miami?". Voila de quoi est est née cette aventure, d'un simple délire, d'un simple rêve...

Les préparatifs : pour certains inutile pour d'autre indispensable. Je me classe dans la seconde catégorie, mais chacun est différent. Au moment même où nous avions décidé de partir, nous avions toujours avec nous notre petite liste des choses à faire ou à prendre dans la valise. Si jamais vous avez des questions je vous répondrez avec plaisir, mais ce n'est pas le coeur du sujet.

Votre circuit individuel au Canada, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Après avoir acheté notre van, un superbe GMC Safari V6 4,3L prénomé "Sum.P.", nous avons terminé son aménagement et l'avons fait tout propre.

Le 1er Mai à 14h, c'est le grand départ. Direction les Milles îles pour passer la frontière sur le "thousand island bridge" à Alexendria Bay. Frontière où, après y avoir passer près de 3h30, nous nous ferons refuser pour non présentation des billets d'avion retour, et d'un justificatif prouvant la présence d'argent sur nos comptes... Après avoir imprimé tout ça dans un hôtel au bord de la route, nous retentons notre chance à la frontière de Johnstown. Il est 23h40, nous sommes encore sur le coup du refus (pour ne pas dire complètement dépité) mais nous tentons notre chance.

Après 25min, à sympathiser avec les douaniers, nous entrons enfin aux Etats Unis d'Amérique!!

La pression retombe faisant place à l'excitation, puis à la fatigue. A quelques kilomètres de la frontière se trouve un Walmart (grande chaîne de distribution semblable à Carrefour en France) et nous décidons de passer la toute première nuit de notre Road Trip sur ce parking.

3

Notre but maintenant est de rejoindre la capitale : Washington DC.

Nous passerons par Syracuse, où nous retirerons nos tous premiers dollars US à un distributeur "drive in".

Après une visite fort sympathique de Baltimore, nous prenons la route vers 21h pour trouver un lieu ou passer la nuit, et qui s'avèrera n'être rien d'autre que le parking d'un autre Walmart sur la route pour Washington. (Nous comprenons très vite qu'il va être un de nos meilleurs amis ce certain Walmart...!!)

4

Washington est une très grande ville magnifique, peut-être la plus belle de toutes celles visitées. Les bâtiments ne sont pas immenses, le plus haut est le capitole (et il me semble qu'aucun bâtiment n'a le droit d'être plus haut). Il y a énormément de mémoriaux, et les bâtiments officiel nous plongent immédiatement dans l'Amérique surdimensionnée. La ville est très bien organisée (pour nous touriste) car après avoir trouvé une place en plein coeur des principaux attraits touristique, tout se trouve à proximité. (Quelques 10h de visite pour au moins 9h de marche.) Il y a aussi Par contre, comme dans toutes les grandes villes, il y a toujours un quartier "un peu moins propre" que les autres, et quand on y arrive sans s'y attendre, ben ça surprend...

5

Maintenant, notre destination est Miami, avec un passage par Wilmington, ou nous y passerons la nuit (la ville des frères Scott pour les connaisseurs😉) qui est une petite ville splendide, les pieds dans le fleuve d'un coté, et dans l'océan de l'autre. 1 journée et demi de visite avec promenade face à l'océan.

Nous reprenons la route pour la prochaine étape : Jacksonville. Nous avions prévu d'y dormir, mais finalement nous camperons à Saint Augustine.

8h00 le lendemain matin, direction West Palm Beach ! Nous sillonnons les rues dans Sum.P. puis ne résistons pas à nous arrêter sur une des nombreuses plages paradisiaque de la région.

Nous voila enfin à Miami. Il y a beaucoup de parkings qui proposent une place à la journée pour 5, 7 ou 10$. Nous en trouvons un pour 5$, on ne sait pas trop ce que ça vaut, mais nous nous laissons tenter de part sa localisation. Miami est composée de 2 parties, le dowtown (centre ville) et Miami Beach. La ville semble être sortie de terre d'un coup en moins de 2 mois. Tout y est propre, les buildings brillent et semblent même être transparent. Pour ma part, c'est la ville dont j'ai le plus était déçu. A mon avis, pour profiter pleinement de ses joies, il faut y faire la fête. On en entend beaucoup parler, mais nous n'y avons rien trouvé de ci intéressant que ça. Mais encore une fois ce n'est que mon ressenti.

Nous décidons de faire un petit crochet non prévu pour aller visiter les Keys. La paysage est sympa, une route comme posée sur l'eau, mais au bout d'une heure à voir toujours pareil, on se dit que les 6h aller retour pour le petit crochet risque d'être longues. Du coup demi-tour à Islamorada, et journée off à al plage Far Beach au "John Pennekamp coral reef state park".

La suite c'est les Everglades (ne pas demander au gps "Everglades", car il vous y emmène, mais en plein COEUR...!!) . Il y a beaucoup de "park" qui propose des Balades en Airboat au milieu des alligators sauvages, aves des prestations de zoo, spectacle, photo en tenant un bébé alligator etc...

6

Nous voulons maintenant atteindre Los Angeles, il nous faut donc traversé la totalité du pays et 8 états pour y parvenir. Nous passerons par Tampa, Tallahassee, Mobile et

Bâton Rouge, en Louisiane, avec pas mal de noms de villes qui sonnent français, et pour cause, la Louisiane a appartenu à la France, il y a bien longtemps...

Pour rejoindre Dallas. Toute cette route très verte, nous pouvons rouler durant des heures et des heures sans voir de voitures ni villes. Dallas est une jolie ville sans pour autant être un attrait touristique majeur. Nous tombons par hasard sur le mémorial du président John F. Kennedy, sur le lieu même où il fut assassiné.

Nous passerons ensuite par Amarillo,

Albuquerque,

le parc de "Pétrified forest, qui est un parc aux milles couleurs et avec des troncs d'arbres qui se sont fossilisés et transformés en pierre. L'apparence laisse vraiment croire que c'est un simple arbre au sol, alors qu'il s'agit d'un bloc de roche. La route qui traverse le parc fait 45km, libre à vous de vous arrêter quand bon vous semble, il est interdit de dormir dans le parc ( comme dans tous les parc mis à part les campgrounds).

Ensuite, un petit arrêt non-prévu sur le site de l'impact d'une météorite...!! Puis Flagstaff, qui est une toute petite ville vraiment magnifique. Un air calme et de bon-vivre y règne et les murs ainsi que les trottoirs sont recouverts de Street-art. Nous découvrirons même un terrain de "frisbee-golf" à travers les arbres (littéralement les règles du golf, mais avec un frisbee...). Ce fut aussi le début de la route pour le Grand Canyon.

Météor crater 

Les premiers points de vue du Grand Canyon ne sont qu'à 1h30 de Flagstaff. Après avoir fait valider notre carte pass (carte qui permet l'accès à certains parc payant) et garer Sum.P., 3min de marche et ......WOUAH..... Immense, impressionnant, intimidant, et en même temps on dirait une simple peinture... Des sensations vraiment très étranges. La route longe la faille durant 34km, donc autant dire que l'on ne manque pas de point de vue. Nous passerons une nuit dans un des "campgrounds" (ou nous faisons la rencontre d'un ami à poils fort sympathique) afin de pouvoir faire une des randonnées qui descend dans le canyon. Equipement de camping obligatoire pour descendre jusqu'à la "Colorado river" qui se fait en 2 jours, sinon rien de particulier. La plus longue est annoncé pour 6h aller-retour. Mais se dire que nous marchons sur des millions et des millions d'années de terre et de cailloux que les dinosaures ont foulés est très spécial.

Après le passage du Texas, du Nouveau-Mexique et de l'Arizona (avec le fameux "Bagdad Café") qui sont des états très sec voir arride, place à la CALIFORNIE!! Les highways (les autoroutes) commencent à s'élargir, pour atteindre à certain endroit jusqu'à 7 voies! Le gps est réglé sur Venice Beach où nous trouvons rapidement une place de parking, juste à coté du légendaire "Muscle Beach", puis nous partons à la découverte de ce bord d'océan mythique. La plage est très large, entre la route et le bord de l'eau il y a une randonnée, vaut mieux avoir la gourde et les grannys!! (oui oui je suis marseillais...😉) Mais c'est quand même très large (entre 100 et 200 mètres) Le front de mer est constitué de petits magasins, la pelouse y est bien verte et il y a beaucoup de sdf, "d'hippies" et d'artistes (parfois les trois en même temps...) qui tentent de vendre leurs créations. Rien de très définis pour cette journée, si ce n'est la fameuse jetée avec le parc d'attraction "Pacific Park", puis aller se perdre dans les rues de Santa Monica. Je louerais finalement une planche de surf, je trouve que c'est un bon "spot" pour une première fois :D! Ensuite petit tour en voiture dans le Downton et le quartier de Beverly Hills (les maisons y sont magnifique, mais si vous décidez d'aller faire un tour dans les hauteurs, attention à vos freins...) nous passerons discrètement dans l'hôtel des "Eagles, Hotel California", puis visite de Hollywood boulevard, de son musée "Madame thussaud" et de ses fameuses étoiles. C'est à voir, mais rien d'extraordinaire non plus, surtout selon la période où il y a un monde fou... Nous prendrons ensuite un peu de hauteur pour voir les légendaires lettres blanches et surplomber la ville à la nuit tombante.

Nous arpenterons aussi la route au bord de l'eau jusqu'à Santa Barbara en passant par Malibu, avant de quitter LA.

7

Cap maintenant au nord, pour rejoindre le parc national des Séquoias géants (la carte est utilisée là aussi) à environ 4h de Los Angeles. Le plus connu est le "Général Sherman", mais ils sont tous gigantesques, c'est vraiment incroyable! Nous sommes des lèves tôt donc la journée nous suffira. Nous croiserons même la route d'un ours noir et de multiples "biches" (du moins quelque chose qui y ressemble).

La route nous oblige à redescendre vers LA pour ensuite traversé le désert du Nevada avec des températures à provoquer des malaises ; 48° celcius!! La visite de "Calico ghost town" fut compliquée. C'est une petite ville figée dans le temps des westerns, complètement fabriquée en bois. Puis sur Las Vegas, une ville vraiment sorti de nulle part, il n'y a que du sable et des cailloux, et d'un coup les routes se multiplient et les bâtiments sortent du sol. Petite fil d'attente pour se prendre en photo devant le fameux panneau, puis petit coup de folie de dernière minute ou nous nous réservons une nuit à l'hôtel-casino "l'Excalibur"(60€ la nuit). Après avoir posé nos valises, nous partons directement arpenter les rues de la ville qui ne dort jamais et visiter (et aussi un peu jouer j'avoue...) les différents casinos. Après une nuit dans un lit plus grand que notre Sum.P. entier, nous refaisons un petit tour pour voir la ville de jour (qui est nettement moins attrayante).

Fini la frénésie des grandes villes, maintenant place aux grands espaces à l'air frais et pur : Zion national parc, avec ses roches orangées qui rougissent à l'extrême au couché du soleil. Des randonnées très sympa et surtout, de la fraicheur!!

Puis Salt Lake City pour rejoindre Yellowstone (avec sur la route un magnifique "arbre à chaussures"...)

"l'arbre à chaussures"

Mais au vue du calendrier et du temps que nous avons mis pour faire tout ça, nous décidons de faire un petit détour (près de 2800 kms quand même) pour rendre visite à une amie à Eugene en Oregon. Prévu pour y rester 2 3 jours, nous y passerons 2 semaines... Nous passerons la majeur parti de notre temps à nous promener dans le campus de l'université, et à nous incruster dans des amphithéâtres. L'Oregon est un des états les plus humique, ce qui fait que tout y est très vert, avec beaucoup de rivières et de cascades, ainsi qu'une certaine concentration de sources d'eau chaudes. Notre temps à Eugène est fait, nous connaissons par coeur, il est donc temps de reprendre la route en direction de l'est.

8

Il est maintenant l'heure de commencer le chemin retour. Nous nous rendons dans le parc de "Grand Teton", avec comme porte d'entrée la ville de "Jackson". Une petite ville comme l'on voit souvent à la télé, très cow-boy, très bois et nature, avec "the Arch", faite uniquement de bois de cerfs entremêlés. Il y vraiment beaucoup de randonnées dans ce parc, mais je ne tiens tellement plus en place à l'idée de passer à l'étape suivante, que nous n'en ferons qu'une (de 4h).

le meilleur  réveil au monde...

Nous ne somme plus qu'à une petite centaine de kilomètres, de ce qui fut le départ de tout ça, nous allons nous rendre dans le tout premier parc national au monde, parc qui à une superficie plus grande que la corse, je parle bien évidemment de : "THE Yellowstone National Park !" Par le sud, la route pour y arriver n'est que forêt et grands arbres. A la sortie d'un virage surgit le panneaux qu'il y a à l'entrée de tous parc, photo souvenir oblige, et quelques mètres plus loin le péage d'entrée. Ca y est, nous y sommes. 2 kilomètres plus loin première cascade. Il faut faire encore 30 kms de route au milieu des plaines et forêts, les yeux affutés pour espérer croiser la route de l'une des soixantes espèces vivant dans ce parc (sans parler des oiseaux...) avant d'arriver dans le premier "Visitor center". Les routes sont organisées comme un immense rond point à 5 sorties (Sud, Ouest, Nord, Nord-Est et Est), pour en voir le maximum durant nos 3 ou 4 jours, nous décidons de prendre ce rond-point par la gauche, (en arrivant par le Sud), d'en faire les 3/4 et d'en ressortir à l'Est. Pensant trouver une place dans un campground, ou au pire des cas, nous trouver un petit coin tranquille où passer la nuit, sauf qu'au mois de juin, tout les campgrounds ne sont pas encore ouvert, et ceux qu'ils le sont, et ben ils sont complets...!! Ne comptez pas non plus dormir en dehors de ses derniers, les gardes du parcs ne plaisantent pas du tout avec ça. Nous avons finalement dû revenir sur nos pas, sortir du parc, et nous prenons la première route ou chemin sans panneau d'interdiction, pour espérer trouver un endroit tranquille, pas trop loin de l'entrée du parc. Après avoir roulé 1h30 sur un chemin assez chaotique, nous trouvons un "emplacement" en contrebas, au bord d'une rivière, le soleil couchant perçant la cimes des arbres ; le décor aurait été paradisiaque s'il n'était pas entaché par des................................. MOUSTIQUES!! Mais des moustiques comme on en a jamais vu, gros comme le pouce (et cette fois je n'exagère pas) et en plus hyper agressif. On a pû en compter jusqu'à 37 rien que sur 1 seul rétroviseur!! et on était complètement envahis (même s'il faut avouer que c'est un peu nous qui nous sommes incrusté chez eux mais bon...) Après une nuit à guetter par la fenêtre (Julia par peur et moi par excitation) s'il n'y aurait pas un ours qui passerait par là, et à suffoquer à cause des moustiques, nous prenons la route au petit matin pour enfin découvrir les joyaux de ce parc. Il y a énormément de randonnées, et étrangement, je m'attendais à ce que tout soit hyper cadré et règlementé, (surtout que les animaux sont à l'état sauvages) alors que pas du tout, donc renseignez-vous bien auprès des autorités avant de vous engager. Je vous conseil bien évidemment d'aller voir le canyon et sa cascade, les geysers réglés comme des horloges, les bassins d'eau bouillonnante venant du centre de la terre avec des couleurs plus vives que sur un écran 4K, des boues plus acide que des batteries de voiture qui enlèvent 5ans de vie à vos poumons à chaque respirations, et des plaines remplies de centaines et de centaines de bisons sauvages à quelques mètres de vous, c'est ça qui fait la magie de ce magnifique parc.

Fonctionnement des campgrounds : Il n'y a pas d'accueil avec 3 barrières, 5 agents de sécurité et un badge électronique. Non, il vous suffit de récupérer un petit papier de réservation et une enveloppe à l'entrée (en libre service) et de circuler librement jusqu'à trouver un emplacement libre. Sur le papier (qui est en 2 parties) vous notez les dates d'arrivées, de départ et l'immatriculation de votre véhicule, une partie va sur votre tableau de bord (comme un ticket de stationnement) et l'autre sur l'emplacement (prévoir une pochette plastique pour l'humidité). Ensuite vous glissez votre paiement (prévoir du cash) dans l'enveloppe que vous déposerez dans la boîte aux lettres prévu à cet effet à l'entrée. Je pense qu'un agent viens contrôler et récupérer les enveloppes chaque soir, mais je n'en suis pas sûr.

un des "Campgrounds" 

Petite visite de "Cody", avec comme pur hasard une petite fête de village avec des cowboys, des revolvers et tout ce qui va avec. Une compétition de rodéo y est même organisée, donc pour 5€...!!! La suite c'est le "Mount Rushmore National Park" et le parc national des Badlands. Pour les Badlands si vous passez pas loin ça mérite un petit détour, mais alors le mont Rushmore c'est un peu abusé. Le parking tourne autour des 10$ plus 5$ par personnes, pour rien enfaite, car il n'y avait pas de balade à faire, et on y voit aussi bien du bord de la route. Maintenant, tout droit jusqu'à Chicago.

Comme pour toutes les grandes villes, nous utiliserons la même technique ; trouver une place de stationnement gratuite non loin du centre, puis chauffer les cuisses!! Le quartier des affaires, le "Rainforest Café", le "RiverWalk" et ses ponts, "la Willis Tower" ainsi que la jetée "Navy Pier" sont à voir. Puis aller se perdre dans les rues jusqu'à tomber sur le fameux haricot "Cloud gate the bean", sans oublier le départ de la "historic 66 road". Ouvrez bien les yeux, ont y passe devant sans même y faire attention.

Nous passons par Cleveland et Buffalo pour rejoindre les chutes du Niagara, à "Niagara Falls USA." Je précise USA car la rivière "Niagara" fait office de frontière, il y a donc un pont qui passe au dessus de cette rivière, avec un poste frontière de chaque coté, donc vérification oblige. Que ce soit côté USA ou Canada, c'est impressionnant dans tout les cas, vous vous trouvez parfois à quelques mètres a peine de la chute, mais on voit quand même beaucoup mieux le fer à cheval en étant du coté Canadien. Nous n'avons pas fait les attractions de la douche sous la cascade ni le bateau, car cela ne nous intéressé pas vraiment... Je pense que du bateau nous ne voyons pas grand chose à cause du monde et de toutes les petites particules d'eau qui remontent et qui forment un énorme nuage. A la nuit tombée, d'immense projecteurs illuminent les chutes de différentes couleurs.

9

Nous voulions à tout pris éviter de nous retrouver en plein coeur de Manhattan avec le véhicule, nous avons donc garé notre Sum.P à "Staten Island", une île qui se trouve au sud de Manhattan, (avec un pont à péage, comme presque tout les ponts de la presqu'îles) à 25 min en ferry, qui tourne 24h/24h et qui est complètement gratuit!! Lever et coucher de soleil sur la statue de la liberté 2 fois par jour gratuitement c'est vraiment pas mal. Je pense que c'est vraiment notre meilleur plan de tout ce Road-Trip!! La fatigue commence vraiment à se faire ressentir, plus les 4 jours à 9-10 heures de marche nous ont poussés à accélérer le mouvement pour rentrer à Montréal, donc nous n'avons vraiment rien fait de très extravagant pour notre dernière ville, nous nous sommes seulement promener dans les rues en rejoignant les points les plus touristiques. La statue de la liberté était malheureusement fermé pour restauration, mais nous avons compensé avec "Central park" qui est vraiment immense. Ne chercher pas à monter votre trépied ou autre accessoire au somment de "l'empire state Building" car il vous le ferons laisser à la sécurité, portique d'aéroport aussi à "Groud zéro", le mémorial des tours jumelles, donc risque de pas mal d'attente. Pour les amateurs de films il y a pas mal de scènes tournées à la "grand central terminal" et qui est chargé d'histoire.

10

Nous voila maintenant à plus ou moins 600 kms de notre point de départ. La fatigue commence à se faire ressentir après ces 2 mois à vivre dans ce petit fourgon, et ces centaines de kms parcouru à pied. Devant nous, plus tellement de choses intéressantes, donc nous sommes pressé d'arriver (et bien évidemment, une semaine plus tard, après s'être bien reposé nous n'avions qu'une seule envie c'était de repartir, comme si les galères nous manquaient et que tout ce luxe et ce confort ne convenaient pas à notre mode de vie...).

C'est la première fois que j'écris ce genre de témoignage, en tous cas j'espère que vous avez pris plaisir à le lire, mais aussi et surtout, qu'il vous est utile pour mettre des réponses en face de toutes ces questions que vous vous posez peut-être, comme moi au début. Mon adresse mail est tremellat.remi@live.fr, donc si vous avez des questions ou si vous voulez plus de détails sur certaines choses n'hésitez pas, ce sera avec un vrai plaisir.

"Je vous souhaite de voyager, qu'importe la destination, c'est le voyage qui compte."