Camping dans les parcs nationaux américains

En partant du Québec, nous visiterons certains parcs américains. Le but du voyage pour six d’entre nous est de descendre jusqu’à la rivière Colorado par la piste du côté sud du Grand Canyon.
Septembre 2018
40 jours
1

Plus que 5 jours avant le départ. Préparation de la bouffe à congeler et dernières modifications à la roulotte dont deux pneus neufs.

Le voyage se déroulera en 4 étapes, selon les personnes qui se joindront à nous. Ce soir nous nous rencontrons pour finaliser l'avant dernière étape de notre voyage.

L’organisation de la maison est faite, deux jeunes voisins vont s’occuper de notre gazon et de notre chat. Je suis certaine qu’il sera entre bonnes mains.

2


Nous avions planifié notre voyage à l'aide du site Roadtrippers, bien fait pour voyager aux États-Unis. Pour la première étape du voyage nous serons 4 personnes, Hélène, Peter, Denis et moi. En deuxième étape Johanne, Lyne G, Lyne B, ainsi que nos deux filles Andréanne et Isabelle se joindront à nous pour effectuer la descente du Grand Canyon jusqu’au Colorado, ils seront un groupe de 6 incluant Denis pour cette randonnée. Pour la troisième étape nous seront cinq jusqu’à Denver où nous laisserons Johanne. La dernière étape sera le retour vers la maison.

3

Enfin le grand jour est arrivé, nous préparons ce voyage depuis avril dernier. Tout au long du trajet j'indiquerai la température, cela vous donnera une idée si vous prévoyez partir aux mêmes dates ainsi que le kilométrage parcouru.

Nous partons, 5h50 du matin, c’est de bon heure en titi 😉, en tout cas, pour moi!

Quatre retraités « on the  road »

Quelle belle journée pour débuter la retraite de mon chum et ce voyage!

Beaucoup de circulation pour sortir de la région métropolitaine car il y avait un gros accident avec 3 camions remorques.


Adaptation de voyage en groupe, on s’entend pour arrêter pour faire le plein. Denis pensait se rendre au prochain point de service mais Hélène n’a pas précisé qu’ils n’avaient presque plus d’essence. Oups!

Ils se sont stationnés sur une petite route et nous sommes retournés chercher un bidon d’essence. On a convenu de se dire le niveau d’essence à l’avenir. Mais on a maintenant un bidon...

De nouveau en route, vers Toronto.

Nous dînons dans un petit parc Hornby un peu avant Milton. Une seule table alors nous sortons notre table de roulotte et nos chaises pour un petit lunch.

Nous utilisons des « Walky Talky » pour se parler, nos échanges pour se suivre sont plus faciles.

Le trip kit du CAA est un « must », il facilite le trajet (PDF sur la tablette bien sûr), bonne idée d’Hélène car je n’y avais pas pensé.

Notre roulotte attire encore les curieux et les commentaires positifs.

Nous décidons de camper en Ontario, un peu avant les douanes, au Country View motel and RV resort. Propriétaire très sympathique, sites petits mais terrain bien aménagé et très propre. Dodo vers 21h30🌙

806 km parcourus

Du Québec, province traversée : Ontario

4

Nous avons bien, dormi la fatigue du voyagement y a beaucoup contribué. Nous avons une autre longue journée de déplacement, nous partons donc à 6h. Nous prenons notre café chez Tim Horton en passant.

Journée fraîche et nuageuse.

Aucun temps d’attente aux douanes de Sarnia, quelques questionnements à propos des fruits et des légumes et si notre roulotte était neuve.

La traversée du Michigan a duré l’avant-midi, nous avons dîner au bord d’un lac non loin du lac Michigan, petit parc bien joli, «Grand mere».

Nous commençons le contournement de Chicago vers 13h30 (une heure de moins en raison du fuseau horaire), oh la la! la circulation! 1h30 pour passer, de plus les chemins de l’Illinois sont assez cahoteux, vitesse réduite oblige.

La route est comme un long lacet, mile après mile.

Nous arrivons au « Lake Kegonsa State Park» à 18h, les sites sont très boisés mais les toilettes à améliorer. On prend l’apéro et on souligne la retraite de Denis. Un petit souper et dodo vers 21h45.

États traversés : Michigan, Indiana, Illinois et Wisconsin.

830 km parcourus.

États traversés : Michigan - Indiana - Illinois - Wisconsin

5

Une autre longue journée de voyagement, nous partons à 7h30, un arrêt café pour la route. Une autre journée nuageuse mais plus confortable, 21°C.

Les champs de différentes cultures offrent de beaux paysages de couleurs variées. La plaine du sud du Wisconsin laisse la place aux montagnes graduellement quand nous approchons l’état du Minnesota.

À La crosse nous traversons la «Missisipi River» que nous longeons quelques temps.

Le Missisipi 

Nous suivons l’autoroute 90 depuis hier après-midi. Ce matin nous longeons le sud des états où l’on passe.

Tiens un clin d’oeil pour mes anciens collègues d’Héma-Québec, à Rochester Minnesota, la clinique Mayo a établi en 1933 la première clinique de dons de sang au pays.

Nous nous arrêtons à Sioux Falls au Dakota du sud pour voir les chutes un arrêt d’une heure, ça nous change de l’auto! Très beau parc pour se promener. La rue principale Philippe expose des sculptures et offre de nombreux restos, parfait pour flâner en soirée. Le cartier historique permet de voir plusieurs maisons de style Tudor, Queen Anne et Gothique de la fin du 19e siècle, beaucoup de cachet ce secteur.

Sioux Falls  

Nous repartons pour notre camping déjà réservé, le chemin serpente entre les champs de blé d’Inde et les troupeaux de vaches. On y arrive 50 km plus loin, il est 19h. On discute de l’itinéraire de demain en prenant l’apéro.

Demain moins d’auto, nous allons aux Badlands.

790 km parcourus.

États traversés : Wisconsin - Minnesota - Dakota du sud

6

Nous partons vers 8h, nous ferons un petit marché à Sioux Falls. Nous croyions entrer dans un super marché mais nous sommes dans une église...Oups, on nous accueille pour la messe!😂

Direction les Badlands 3h30 d’auto à faire. Il fait 24°C à 10 h...belle journée ensoleillée.

Nous dînons dans une halte routière, il fait maintenant 30°C.

Pour ceux qui écoutait La petite maison dans La Prairie, on peut visiter la maison qui a inspiré l’auteur Laura Ingalls Wilder, à De Smet, mais nous n’y allons pas. Nous préférons passer plus de temps dans le prochain parc.

Après Chamberlain le paysage commence à changer, les dépressions karstiques apparaissent et au loin on voit une montagne.

Nous passons un deuxième fuseau horaire, une autre heure de moins. Nous arrivons aux Badlands. Cet endroit ne reçoit presque pas de pluie, 16,35 pouces en moyenne par année. Le paysage est lunaire et très désertique. nous avons vu des chèvres de montagne, un furet et des chiens de prairie. Il fait 38°C...

Le nom des Badlands vient des trappeurs français qui les appelaient «les mauvaise terres ».

Nous allons vers Rapid city pour trouver un camping. Nous couchons au «Rapid city black Hills Koa».

530 km effectués

État traversés : Dakota du sud

7

Départ 8h30, moins chaud ce matin, il fait 16°C. Nous prenons la route panoramique 16 vers le mont Rushmore.

Le Mont Rushmore, vision de l’historien Doane Robinson, est impressionnant. Le sculpteur Gutzon Borglum et le travail de 400 personnes sur une période de 14 ans ont été nécessaires pour sculpter les quatre visages des présidents (George Washington, Thomas Jefferson, Théodore Roosevelt et Abraham Lincoln). Nous traversons « Black Hills forest » où les grands pins sont maîtres.

Mont Rushmore memorial 

Sur la même route, la sculpture Crazy Horse Memorial est en cours, elle fera 563 pi de haut par 641 pi de long avec l’ajout du cheval, débutée il y a 65 ans avec des dons privés seulement. Le chef indien Henry Standing demanda dans une lettre au sculpteur Korczak Ziolkowski de sculpter Crasy Horse, mort en 1877, pour souligner les héros indiens de la bataille de « Little big Horn ». Korczak, sa femme et ses enfants ont contribué à ce que le projet continu pendant toutes ces années.

«Crazy Horse Memorial»

Une visite à la caverne « Jewell Cave National Monument », 3ème plus grande caverne horizontale au monde, 170 milles de galeries cartografiées. Nous avons rencontré un couple du Névada qui possède une Alto, très sympathique, ils ont bien aimé notre image Nomade.

 «Jewell Cave National Monument»

Nous continuons notre route vers Deadwood, la ville des chercheurs d’or des années 1800. C’est dans cette ville que le célèbre Wild Bill Hickok a été tué (dans le dos) pendant une partie de poker. Nous avons assisté dans un saloon à une mise en scène de sa vie et de sa mort. La ville se résume à une rue principale où les casinos et les saloons se succèdent, lieu de rassemblement de motards.

Au centre touristique on nous a référé un camping, c’est là que nous dormons ce soir, au «Elkhorn Ridge RV Park». Très luxueux camping, nous sommes près de l’autoroute I-90 pour repartir demain matin. Il est 19h.

250 Km effectués.

État traversé : Dakota du sud

8

Départ à 7h, un arrêt café et déjeuner en chemin. Il fait 8c et un ciel nuageux. Une autre longue journée de route.

Nous entrons au Wyoming, les champs de cultures du Dakota se changent en pâturages. Plusieurs pompes de pétrole sont installées dans les champs.

Nous serpentons dans les montagnes du Wyoming jusqu’à 9666 pi à 4 degré Celsius. Les rochers sont de 500 millions d’années.

 Parc  Big Horne National Forest
 Parc  Big Horne National Forest

Nous dînons à la sortie des montagnes à «Ten Sleep» à 13h, pour ensuite traverser la plaine, enchâssée entre les montagnes du parc «National Big Horne».

 Parc National Big Horne

Nous traversons la ville de Cody à l’entrée du parc « National Shoshone Forest ». Nous nous arrêtons au barrage «Buffalo Bill» débuté en 1910, le plus haut du monde à cette époque, petit musée à visiter. Sur la route les roches dentelées des montagnes laissent imaginer des formes diverses d’animaux et autres.

Barrage Buffalo Bill 

Aujourd’hui, il a neigé 12 pouces dans les montagnes d’Absaroka à l’entrée du parc Yellowstone, il fait 10c à notre arrivée.

La neige des montagnes qu’il reste du matin 

Plusieurs sections de montagnes ont été brûlées.

En longeant le lac. Yellowstone, la senteur de soufre des sources thermales nous picote le nez. Notre route est plus longue en raison de la construction. Nous allons souper à la noirceur...S urtout qu’en chemin nous croisons des bisons, dont un en particulier qui ne se doute certainement pas qu’il bloque au moins 50 autos!

«Canyon Village Yellowstone» 

Nous nous installons au camping vers 19h, tout le monde est mort de fatigue. On ne se couche pas tard et demain matin a été décrété matinée libre pour se reposer.

740 Km parcourus

9

Le site de camping est grand dans une forêt de grands pins. Cette nuit il a fait 0°C, à notre levé à 9h30 il faisait 4°C!

Une visite au centre d’information s’impose. La plaine du parc est en fait le cratère du dernier volcan entré en irruption il y a 640 années environ. Il y a près de 2500 tremblements de terre en moyenne par année.

Après le dîner nous faisons 3.2 km sur la piste du « North Rim » longeant une partie du canyon de 32 km, jusqu’à « Inspiration point ». Il fait un ciel bleu sans nuage et finalement nous avons un bon 16 degré. De ce sentier nous voyons le haut de la « Lower Falls » de 308 pieds de haut, il y a de magnifiques paysages avec des cheminées de fumée. Puis nous allons sur le côté sud au « Artist point » voir la chute en entier, magnifique vue de la rivière Yellowstone.

  « Lower Falls » 

Petite soirée de repos pour nous car Denis a fait son jogging, qui lui a permis de voir un wapiti à 15 pied de lui. Nous soupons dehors, il fait 12c.

Site de camping à Yellowstone  

30 km parcourus.

10

Il a fait 1,5°C cette nuit mais le mercure monte vite, en après-midi il fait 23°C. Je suis bien contente d’avoir du chauffage dans la roulotte mais il y a beaucoup de braves en tente.

Nous partons pour notre prochain camping à Madison. Nous arrêtons voir les « Firehole River Geyser Basins » à Norris. Quel spectacle toutes ces volutes de fumée dont la température est de 138 degré Celsius. Le geyser «Steamboat» s’active rarement mais peut monter jusqu’à 400 pieds.

Nous laissons les roulottes au camping Madison et partons après dîner pour aller au « Old Faithfull » qui regroupe plusieurs geysers.

Camping Madison 

Nous avons fait la moitié du sentier, «Old Faithfull Geyser», «Grand Geyser» et «Castle Geyser» (4 km loop). Chacun ayant son horaire, nous n’avons vu que le premier qui peut monter jusqu’à 184 pieds en expulsant 32000 litres d’eau bouillante toutes les 90 minutes.

«Old Faithfull Geyser» :

 «Old Faithfull Geyser»


L’étendue de l’ensemble de ces geysers est impressionnant mais le nombre de personnes sur le site en fait un endroit moins intéressant.

Immenses dépôts de calcaire

Retour au camping, en passant au « Grand Prismatic Spring », la plus grosse « hot spring » de 370 pieds d’étendue. Les couleurs varies du bleu foncé au orange et au jaune selon les types de bactéries « thermophiles » de l’eau. Magnifique paysage de couleur qui s’écoule dans la rivière. Ce qui nous impressionne est de réaliser ce qui se trouve sous nos pieds, d’énormes cavités d’eau bouillante! Coup de cœur de tous!

 «Grand Prismatic Spring»

Retour au camping. Avec l’altitude les pots du frigo se dévissent et les contenants gonflent, on s’éclabousse en les ouvrants. Après souper nous empruntons une piste du camping qui descend vers la rivière, où nous apercevons deux wapitis.

80 Km parcourus.

11

Une autre nuit froide à 3°C. Avant de quitter le camping nous retournons près de la rivière, 7 wapitis broutent dans la prairie. Sur la route nous en voyons d’autres et deux bisons, probablement les derniers car nous quittons le parc Yellowstone.

Nous passons par l’état de l’Idaho avec ses nombreux champs de foins et de pommes de terre.

Près de «Blacktoot» un champ de lave donne un effet contrastant avec les champs environnants. Les montagnes autour de la ville sont masquées par la fumée des feux de forêt. Nous éternuons souvent, je suppose que la fumée y est pour quelque chose, à moins que ce soit le temps trop sec...

Résultat des feux de forêts près de «Salt Lake City »

À l’approche de Salt Lake City il fait 31°C, on est habillé pour du 10 degré...ouf! On a chaud et plus une goutte d’eau 😰. À notre arrivée au Koa nous courons aux douches.

Nous sommes à 6 minutes du « Capitol Hill » et 10 minutes du centre ville, super emplacement! Le capitol est en marbre de Georgie, l’intérieur est luxueux.

«Capitol de Salt Lake City»

Ensuite nous allons voir le parc « Temple Square » où se trouvent le Temple des Mormons de «Salt Lake City». Nous voyons également le « Assembly Hall » avec ces très beaux vitraux et le « Tabernacle », lieu de concert avec son orgue (12ème plus gros au monde). Les jardins antourants ses bâtiments sont très beaux. Le centre ville est propre et bien entretenu, même les vieux bâtiments ont l’air neufs. Plusieurs bâtisses au design moderne et beaucoup de végétation. Nous soupons au «Brio Tuscan Grill», excellent restaurant. La ville est bien desservie en transport, train, autobus et tramway.

Vu que l’on a l’internet (ce qui est rare) on en profite pour payer nos comptes.

Au dodo, un peu bruyant, nous sommes en ville...

555 km parcourus.

12

Encore une autre belle journée ensoleillée, nous quittons pour notre prochain camping après l’épicerie.

Plus nous avançons, plus l’environnement est aride. Toute la journée la vue des montagnes enfumées au loin indique la gravité des incendies de la côte ouest.

Je réalise que nous avons bien fait de mettre des pneus neufs à la roulotte, à voir le nombre de pneus éclatés sur la route...

Nous dînons à la sortie 163 mais nous aurions mieux fait d’attendre à la sortie 135, il y a des tables couvertes, c'est moins chaud au soleil. Ainsi qu’au « Cove Fort Historic site », que nous visitons, bâti en 1867 de roches volcaniques noires et de pins pour loger, ravitailler les voyageurs et leur offrir un lieu de recueillement. Des fonds ont été amassés par les descendants du premier propriétaire et bâtisseur pour un don à l’Église de « Jésus Christ of Latter-day Saints » pour qu’elle achète le site et le rénove. Un membre de l’Église nous guide et explique l’histoire du fort et l’utilisation des pièces, toutes décorées des meubles de l’époque. La région a peu d’eau, un puit doit avoir au mois 600 pieds de profond et cette année seulement ceux de 1000 pieds ont encore de l’eau.

Intérieur du « Cove Fort Historic site »

Un peu plus loin nous visitons le musée de « Fremont Indian State Park » sur l’histoire des premiers indiens de la région. Hélène est impressionnée de voir les scorpions vivants dans une petite boîte sur le comptoir de l’accueil. Plusieurs pistes permettent de voir des pictogrammes sur les roches, nous prenons celle près du musée. En chemin nous prenons un autre sentier qui nous amène sur un terrain escarpé et glissant. Près du stationnement on peut descendre dans une reproduction d’une maison indienne sous terre.

Piste près du musée

Le camping près du musée est enchâssé entre les montagnes de roches, le couché de soleil sur les roches est fabuleux. Nous sommes à 7800 pieds d’altitude environ.

Camping F«remont Indian State Park »

En Utah les terres de bétail sont vastes, les propriétés sont très éloignées les unes des autres.

Nous avons hâte de revoir nos deux filles demain soir!

297 km parcourus

13

Il fait un peu moins froid le matin 7c. Nous partons rejoindre, à Flagstaff, le groupe qui arrive en avion pour la deuxième étape du voyage. Il fait toujours aussi beau, nous prenons l’autoroute 89.

La forme des montagnes de roches s’apparente souvent à des châteaux à flanc de montagne.

Avec une roulotte le temps de déplacement est plus long qu’anticipé car nous roulons à 95 km et bien souvent plus bas en raison de l’état des routes secondaires.

Après «Circleville» nous recommençons à voir des arbres et de la végétation. La température monte vite, à 9h30 il fait 15°C.

Sur la route nous voyons quelques chevreuils morts. La vallée a laissé la place à la forêt à partir de «Hatch». On a failli frapper deux chevreuils qui se sont lancés devant l’auto, j’ai eu toute une peur 😮

Nous voyons au loin Glen Canyon et le lac Powell.

Nous entrons en Arizona à 11h41. Nous dînons à «Page».

Changement d’heure près de Flagstaff, nous prenons un peu de repos en arrivant au Koa de »Flagstaff», Denis va courir car le grand jour de la grande randonnée approche 🏜⛺

Nous allons chercher les cinq filles à l’arrêt d’autobus en provenance de Phoenix. Petit arrêt pour une bouchée et au dodo car pour elles, il est 23 h.

550 Km effectués

14

Cette nuit il a fait 10°C, on part après une épicerie. Bonnes économies à faire avec la carte SafeWay, à se procurer!

Nous roulons à 7334 pied d’altitude. Les champs sont remplacés par la forêt. Un petit arrêt à «Tusalan» pour voir le film IMAX, mais finalement nous continuons notre route vers le Grand Canyon.

Nous allons directement au camping, heureusement car plusieurs campeurs arrivent après nous à l’accueil. Après s’être installés, on part pour le « Back country office » pour que le groupe valide leur départ en randonnée demain matin. Surprise, on leur explique les risques de la piste « South Kaibab », il n’y a pas d’eau sur le sentier et la température est encore très haute le jour,102°F. On leur suggère d’être sur la piste à 5h am. Le groupe décide donc de descendre et remonter par la piste « Brith Angel » car il y a quelques points d’eau.

On va ensuite voir le Canyon, ceux qui le voient pour la première fois sont très impressionnés. Les couleurs de la roche qui changent avec la lumière donne différents effets. Nous longeons le bord jusqu’à la piste qu’ils feront demain matin.

De retour au camping chacun commence à préparer son sac à dos pour demain. Denis et nos filles le font dans la roulotte mais les autres le font sur la table de pique-nique. À ce moment un orage nous tombe sur la tête et cela une bonne partie de la soirée.

Johanne et les deux Lyne ramassent leur matériel et courent dans leur tente, mais la tente de Johanne a été montée dans une partie plus basse du terrain, les sacs de couchage sont mouillés. Dans notre Alto c’est le fouillis total, à 4 avec tout le stock de randonnée on a plus de place pour bouger.

Nous avions prévu manger ensemble dehors mais...après que les sacs de Denis et des filles sont terminés, nous mettons tout dans l’auto et le reste sur le siège de toilette. Nous décidons de faire le souper dans l’Alto. Denis réchauffe la sauce et Peter et Hélène cuisent les pâtes. Je n’aurais jamais cru que 9 personnes puissent manger dans une Alto de 15 pieds mais nous avons réussi le défi!

140 Km parcourus.

15

Levé à 6h, branle-bas pour finaliser les sacs à dos et déjeuner. Johanne et Lyne G tente de faire sécher ce qu’elles peuvent pour limiter le poids de leur sac. Les sacs à dos sont trop lourds pour quelques personnes, surtout pour Isabelle. Finalement Peter et moi les conduisons au début du sentier, L’expédition commence pour eux!

Les six randonneurs

Retour au camping, on en profite pour faire le lavage mais je dois d’abord réorganiser la roulotte, il y a du linge partout (tout ce qui a été retiré pour alléger les sacs). Ce matin des chevreuils se promènent autour.

Site de camping au Mathers 

Après dîner nous décidons d’aller au « Visitor Center » petite présentation de film bien intéressante et ensuite nous allons voir le canyon à cet endroit.

Nous voyons la piste que la gang descend 

Un autre orage approche, nous retournons à l’auto et allons réserver le restaurant pour vendredi soir, faudra fêter le retour des randonneurs.

Retour au camping et l’orage recommence. Ce sera une soirée tranquille de lecture.

Je me demande si la gang a eu de la pluie au fond du canyon et si tout c’est bien passé pour eux?

Randonneurs : Partis à 8h et arrivés à « Indian Garden » à midi. Arrivé au camping du « Pantom Ranch » à 15h. Après avoir monté la tente chacun a fait une sieste bien méritée. Tout le monde a soigné ses ampoules, sauf Isabelle la chanceuse. La décente c’est très bien passée malgré la chaleur. Nous avons eu une légère pluie, une chance car la tente de Denis prend l’eau.

la piste «Bright Angel» 
16

Il a fait environ 12 degré cette nuit et le jour on a un bon 24°C. Ce matin on prend ça molo, vers 10 h on part prendre l’autobus qui fait le trajet vers « Hermits Rest ». Puisque nous pouvons monter et descendre à l’arrêt de notre choix nous décidons de débarquer « Hopi Point ». Une vue différente de celle du « Bright Angel », de cet endroit on voit bien la rivière Colorado, ses rapides et même des pneumatiques qui y descendent. Nous reprenons l’autobus jusqu’au « Hermits Rest » où nous dînons au début de la piste « Hermit Trailhead », des tables sont installées avec une belle vue. Hélène a vu un condor californien.

On décide de repartir en marchant vers « Pima Point » 1,5 milles. Le paysage change tout au long du trajet qui longe le Rim. Nous voyons plusieurs condors californiens.

Vue du Colorado 

Nous reprenons l’autobus pour ensuite redescendre à « Mohave Point », les falaises sont abrutes. Nous marchons deux arrêts pour ensuite retourner en autobus à l’auto.

Il commence à pleuvoir mais cela dure peu de temps. On ne se couche pas tard, la journée nous a épuisé je crois.

Randonneurs : En route pour la chute « Ribbon Falls ». Marché de 18.6 km pendant 6 heures. Puisqu’il n’y avait pas d’eau sur le trajet, on se rationne. Lyne B et Andréanne ont eu un début de coup de chaleur, cette dernière a pu continué mais pas Lyne qui a dû renoncer à se rendre à la chute. La chaleur était suffocante, mauvais souvenir pour tous. Malgré le peu d’eau de la chute, la vue était belle.

Sur la piste vers « Ribbon Falls », 
Un petit effort on arrive! 
17

Je vous dit que c’est tranquille d’être seule dans le roulotte. Même si j’aime bien cette tranquillité, j’ai hâte de revoir mon chum! ( et nos filles bien sûr).

Ce matin nous allons au «Yavapai Point», musée géologique. Très intéressant les explications de l’âge des roches et de cet endroit nous voyons bien la piste et le pont au dessus du Colorado. Nous voyons des randonneurs, on ne sait pas si c’est notre groupe qui est en direction du camping des Jardins Indien (11 h).

Vu du camping « Indian Garden » 

Nous nous promenons sur la piste du Rim mais des gouttes de pluie nous incitent à retourner au camping.

Quelques gouttes pendant le dîner et on repart pour marcher le long du Rim sur la section des hôtels.

On y revient vers 18h15 pour le coucher de soleil. De cet endroit nous voyons le plateau et le camping « Indian garden ». La lumière sur les roches se déplace et donne à la roche de très belles couleurs. Nous voyons des gens au bout du plateau avec les jumelles mais c’est trop loin pour savoir si c’est notre groupe.

Encore une soirée relaxe, demain Hélène et Peter veulent descendre un peu la piste « Bright Angel » très tôt, je ne me joindrai pas à eux. Je ne veux pas forcer ma hanche, elle est douloureuse en montée, puisque j’ai déjà fait en partie cette piste trois fois, je préfère attendre le parc de « Bryce Canyon» que je n’ai pas marché.

Dernière nuit toute seule.

Randonneurs : retour sur la piste, Johanne et les deux Lyne partent en avance de 15 minutes. Lorsque Denis et les filles arrivent au camping « Indian Garden » à 9H, ils s’inquiètent car les 3 filles ne sont pas là. Elles s’étaient trompées de chemin avant le pont du Colorado et ont dû rebrousser chemin. Dire que Tu veux sauver des pas quand ton sac à dos est trop lourd! Tout le monde prend la journée relaxe car ce soir nous allons voir le coucher de soleil au bout à Plateau Point. Les couleurs sur les roches du canyon étaient magnifiques. C’est fou, on a une vue panoramique incluant le Colorado.

Repos après la montée, camping « Indian Garden » 
Vue du « Plateau Point » au coucher de soleil
18

Randonneurs: Levés à 4H, tout le monde est prêt à 5h30. La montée est en trois parties de 2.5 km. Puisqu’il est tôt nous avons profité de l’ombre avant que le soleil pénètre le canyon. Les deux premières parties se sont donc bien passées, jusqu’à la toilette du 1.5 mille. S’amorce alors la dernière partie, la plus abrupte sous une chaleur plus intense. Tous le monde est motivé en apercevant le bord du Rim. Une remontée que tout le monde a réussi sain et sauf avec fierté!

La remontée finale (Isa et Andréanne)

Pendant ce temps en haut...

Toutes les nuits il a fait 12°C, c’est bien confortable pour dormir. Oups, à 8h l’auto de Peter est toujours là...finalement ils sont partis à 8h15 pour leur randonnée.

Une idée du début du sentier 

Ils sont remontés 15minutes avant le groupe, ils se sont donc manqués. Nous pensions qu’ils arriveraient vers 11h, ils ont dû nous attendre. Ils étaient très heureux d’arrivés, ils ont tous trouvé cela plus difficile qu’ils s’étaient attendus. Plusieurs ampoules sauf pour Isabelle. Aux douches tout le monde...

Ils s’étaient levés à 4h, donc petite sieste après dîner.

Nous allons voir le « Desert View Watchtower ». La tour construite en 1932 par l’architecte Mary Elisabeth Jane Colter, elle a participé à plusieurs des designs des bâtiments du parc. Nous pouvons monter en haut de la tour mais certains mollets ne le permettent pas 😉. Ce point de vue est différent des autres, le canyon est moins large et s’étend sur un très grand plateau.

Pour fêter cette expérience, nous allons souper au restaurant du «El Tovar», excellent repas.

Hôtel «El Tovar»  
Musée « Hopi House » 

C’est la fin de cette étape du voyage pour quatre des filles.

Nous retournons pour se coucher car il faut se lever tôt demain, le groupe prennent l’autobus à Flagstaff à 8h. Le ciel est rempli d’étoiles, c’est très beau!

19

Départ pour Flagstaff à 5h45, tel que convenu. Isabelle, Andréanne et les deux Lyne, prennent leur autobus pour Phœnix, leur séjour à été de courte durée mais intensif à souhait!

C’est un retour à la maison pour elles

Nous repartons après notre épicerie. Dans cette troisième étape, Johanne continue avec nous. Le camping Koa près du parc « Monument Valley » est dans le désert et puisqu’il est ouvert depuis peu, pas d’arbre...Il fait 33C, sans nuage.

Après dîner nous allons voir les rochers du parc « Monument Valley ». Je croyais qu’il y avait quatre rochers mais lors de la visite avec notre auto, (on pouvait aussi prendre un tour en camion) nous en avons vu beaucoup. 21 km de piste dans ce parc, il y a de la poussière rouge sur et dans l’auto!!

Impressionnant, les formes que peuvent prendre les rochers : éléphant, femmes, totem, pouce...

Les trois femmes au centre

Le parc est sur deux fuseaux horaires, nous sommes restés sur celui de l’Arizona puisque nous y retournons demain.

Au retour on s’installe pour notre apéro avant le souper, qu’elle vue de notre camping!

Koa de «Monument Valley »


Nous sommes dans le désert, il fait chaud alors on peut bien dormir avec seulement un drap.

400 Km parcourus

20

C’était le premier matin depuis longtemps que nous déjeunons à la chaleur, il fait 20°C à 7h. Ça va être une chaude journée!

C’est surprenant les changements de couleurs des roches selon les régions, nous approchons de «Antelope Canyon» et la roche passe de rouge à rosée.

L’air est tellement sec que nous avons les lèvres sèches et toujours soif.

Nous allons nous installer au camping du lac Powel, au « Glen Canyon national Recreation Area ».

Vue de notre site de camping 

Après dîner nous partons pour le tour guidé de « Antelope Lower Canyon », une chance que nous avions réservé avant de partir car il n’y a plus de place. L’approche pour le canyon n’est pas longue mais à 36°C au gros soleil c’est difficile (j’ai bu la moitié de ma gourde avant d’arriver à l'entrée!). Le Canyon est magnifique, on a pas assez de yeux pour tout voir. Tout le monde prend des photos aux 2 minutes. Nous marchons au fond du canyon étroit.

Corridor du canyon sur fond de sable
Parois  du canyon

Johanne avait déjà fait le « Upper Canyon » et elle dit que celui-ci est mieux car il y a moins de monde.

Nous continuons vers le « Horse Shoe Bend », nous avons de la place de stationnement, la semaine dernière lorsque nous sommes passés, les Rangers disaient au gens de revenir car il n’y avait plus de place. Le Soleil est très chaud il fait 38°C.

« Horse Shoe Bend »  

Le canyon fait presque un rond complet, quand la roche ne te laisse pas passer, l'eau la contourne!

Je prends mon parapluie pour me cacher du soleil, une chance, car je ne crois pas que j’aurais pu remonter sans un coup de chaleur. Moi et Hélène, nous avions le visage rouge tomate, c’était intense! Après cela nous retournons au camping pour se rafraîchir. Nous nous arrêtons pour admirer le lac Powel et son barrage.

Je n’ai plus d’énergie... Avant le souper, on relaxe en regardant le paysage.

230 km parcourus.

21

On reprend la même route, j’en profite pour mettre mon carnet à jour. C’est vraiment étonnant de rouler sur des plateaux et soudainement voir apparaître des montagnes énormes. La traversée du parc Zion dans la montagne sur des routes en zigzag et les tunnels émerveillent Hélène. Un des tunnels a 1.1mille, construit en 1930.

Route principale du parc Zion 

Nous campons à la sortie ouest du parc au « Zion Canyon Campground du Ferber Resorts » à Springdale.

Camping «Zion Canyon Campground» du Ferber Resorts

Nous prenons l’autobus du parc au coin de la rue, la section après le Visitor Center n'est accessible qu'aux résidents de l'hôtel.

Plusieurs pistes du parc sont fermées. En juillet dernier il y a eu un énorme « flash flood » qui a emporté une partie de plusieurs pistes. Nous faisons la piste « Emerald pool », il y en a trois mais un éboulement nous permet d’accéder seulement à la première, c’est très joli.

Piste de »Emerald pool » et sa chute d'eau

Nous pensons faire la piste « The Narrows ». Les conditions sont idéales, peu d’eau dans la rivière, peu de risque de « flash flood » et un courant de seulement 35 pieds cube par seconde (normalement c’est 104!). On est chanceux pas à peu près! On a remarqué dans l'autobus que certains randonneurs ont des bottes d’eau, alors on s’informe à un centre de location du prix, 24$ US pour des bottes, bas en Néoprène et un bon bâton de marche.

Nous visitons le « Zion lodge » et faisons un arrêt au « Visitor Center » et retour au camping. Surprise, il y a un centre de location en face du camping.

On a du réseau! Tout le monde en profite!

22

Il a fait chaud cette nuit mais au levé à 6h30 le soleil n’était pas là et il ventait, pas chaud. Nous avons quand même décidé de marcher « the Narrows « , c’est une randonnée que l’on fait dans le lit de la rivière « Virgin » du canyon « The Narrows ».

Nous allons louer notre équipement en face du camping pour ainsi laisser nos sandales à la roulotte et prendre un lunch avec nous, et hop dans l’autobus. On transfert d’autobus pour aller à la fin de la route panoramique.

Une petite marche d'un mille pour l’approche de la rivière, sur une piste pavée, il fait chaud dans nos bottes. Et enfin on voit la rivière dans son étroit canyon.

l'équipement loué 

Hélène est hésitante mais bien équipée elle se lance. Les premiers pas sont précaires mais on s’adapte à marcher entre les roches. nous sommes tous bien contents d’avoir pris ces bottes au lieu de nos souliers d’eau, elles soutiennent les chevilles et on ne sent pas l’eau froide à 65 degré F (moi qui n’aime pas l’eau froide...). Puisque le niveau de l'eau est bas, il y a plusieurs endroits où nous pouvons marcher hors de la rivière.

Arrêt pour le lunch 

Nous nous arrêtons à la section « Orderville junction », 2 milles d’effectués et autant à faire pour le retour. Denis et Johanne décident de continuer un peu plus. La vue d'un serpent dans l’eau les décide à retourner, mais le serpent a aussi peur qu'eux, il se réfugie dans une alcôve.

Tous les deux nous rattrapent un peu avant l’arrivée au trottoir. En chemin Hélène est tombée sur le dos, heureusement dans le sable au sec, devant des gens qui dînaient! Moi j’ai fait un 360 degré sur une roche dans le courant d’eau, faut regarder ou l’on met les pieds!

Des bouts dans l’eau d’autres sur le sable 

Wow qu’elle expérience! Des moments je me croyais dans « Jurassic park » on aurait pu voir surgir un dinosaure à un tournant. Bon bon, je fabule mais quand même c’était impressionnant. À faire sans hésitation si les conditions le permettent (très important de vérifier au centre d'information du parc).

La location du matériel est un « must », je ne serais pas allée aussi loin sans cela. Ça vaut bien un souper au resto de moins 😉

Le retour au camping a été difficile, je suis pas si en forme, le fait d’être assise dans l’autobus 45 minutes a engourdi mes muscles, je marche à petits pas...

On arrête à la crèmerie après avoir remis notre équipement.

Repos pour tout le monde.

23

Ce matin le levé ce fait au rythme de chacun puisque le prochain camping n’est pas loin. Mais surtout en raison de notre besoin de repos après la randonnée d’hier, en tout cas pour moi!

Nous devons traverser à nouveau les routes sinueuses et les deux tunnels du parc. Il fait encore un ciel bleu Windex comme dirait Johanne. Nous arrêtons au « Visitor centre » pour remplir nos bouteilles d’eau, au retour Johanne et moi nous nous sommes perdues dans le labyrinthe des multiples stationnements, faut le faire!

Zion 
Derniers pics de Zion 

Nous traînons notre recyclage de ville en ville en espérant pouvoir en disposer, mais aux USA on recycle peu ou pas...on va peut-être revenir avec 😂, à moins que je me tanne et que je le laisse aux douanes!

Il y a quelques temps d’attente sur la route en raison de travaux. Nous n’avons vus aucune épicerie en route, nous faisons l’épicerie au Ruby’s Inn campground. Prévoyez à l'avance, 80$ U.S. pour trois petits repas. Nous cherchons notre site de camping, mais nous tournons sur la mauvaise rue...nous tentons de revenir mais les sens uniques nous amènent, après beaucoup de «tournaillages», à un quart de mille plus loin du camping! Peter aussi a fait le même parcours que nous en cherchant son site...pas facile les voyages, est-ce la faute des co-pilotes? Qui sait...

Après s’être installés, nous prenons l’autobus pour aller au « Visitor Center ». Ensuite la reprenons pour aller au bout du Rim, au « Bryce Point ». Le spectacle est bien le même que dans mes souvenirs, impressionnant!

On dirait qu'un géant s'est amusé à faire des pics de sable de plage mouillé.

Bryce Canyon 

Nous revenons au camping pour l’apéro, le soleil descend et le mercure aussi...ce ne sera pas chaud cette nuit.

104 Km parcourus.

24

Cette nuit il a fait 10C, nous revenons aux températures plus froides des hauteurs, nous sommes à 8300 pieds. Nous nous sommes tous levés tard. On déjeune et l’on part faire la piste « Queen’s Garden », du « Sunrise Point » (2.5 km). Nous dînons au bout de la piste avant de revenir. Nous rencontrons deux québécois qui sont partis depuis cinq semaines. Ils nous disent qu’ils ne paient pas pour dormir à plusieurs endroits, certains états permettent de dormir dans les «National Forest» sur les routes à quatre chiffres.

On dirait bien la reine Victoria d'Angleterre, en effet
On dirait une forteresse et son château 

Nous revenons au camping, on en profite pour faire le lavage. Soirée relaxe.

Notre site de camping

En soirée, on voit arriver au camping les rangers pompiers. Il y a deux feux dans le parc, en contrôle on l’espère! On voit occasionnellement au loin la fumée dans les montagnes.

25

Ho là là, il a fait 2° C cette nuit, mais puisque l’on s’est levé tard il fait 9° C. Hélène propose de faire la route du parc qui n’est pas desservie par l’autobus et qui se rend au « Rainbow Point ». On prépare un lunch et on part. On a vite déchanté car la route est fermée au 3e point de vue sur 8 en raison des feux. Nous nous rendons au 3e point quand même.

Swamp Canyon 7998 pieds 
« Farview Point 8819 pieds 

Ces feux ont été allumés par la foudre. Les pompiers les encadrent en étendant des gicleurs autour de chaque feu. Ceci évite que trop d’arbres poussent et augmentent ainsi l’intensité des feux, comme ceux en Californie, dont les forêts sont très denses.

Nous marchons vers l’autre point de vue le « Piracy à point ».

Nous picniquons au « Bryce Canyon Lodge » et on repart pour voir le «Fairyland Point» 7758 pieds. Nous avons vu un « pornghorn antelope » sur la route.

Ils sont rapides, même un bébé de 4 jours court plus vite que l’homme! 

Nous passons au camping mettre nos bottes et allons faire la piste « Mossy Cave ». On y voit une petite chute et une petite caverne creusée par l’eau.

Denis s’est fait une amie, on ne sait pas c’est quoi et si ça pique mais ça le suit un petit bout de temps.

Nous revenons tôt pour souper pour aller voir le coucher de soleil au « Sunset Point ». Le vent a changé de côté, nous avons de la fumée au camping et de la cendre qui tombe.

Johanne prend régulièrement une douche en remplissant sa bouteille au robinet du site!

Ensuite nous partons pour voir le coucher de soleil sur les pics.

Nous revenons au « Bryce Canyon Lodge » pour écouter la causerie d’un ranger sur les étoiles. Très bonne vulgarisation de la naissance, la mort et la renaissance des étoiles. Et au dodo à 21h30, demain nous quittons le parc.

26

Il a fait froid cette nuit 😬 mais on ne perd rien pour attendre, la journée s’annonce chaude car nous entrons dans le désert.

Nous revenons vers l’autoroute 89 pour prendre la route 12 qui traverse deux arcs de roches dans le « Red Canyon » très joli.

On est chanceux d’avoir la diversité de produits chez nous, ici il faut être ingénieux pour ne pas manger continuellement trop salé, sucré et fumé.

Quel beau temps encore, un autre ciel sans nuage! Sur la route 62, nous traversons une vallée. Nous circulons entre 7000 et 8500 pieds d’altitude. Après être passé au centre d’information, nous nous arrêtons au musée « Gifford House ». Nous sommes fous de joie de voir que des tartes maisons sont vendues. Nous n’avons pas de bons desserts depuis un bout de temps, alors on se lance, tartes aux pommes, aux cerises et aux petits fruits. Un délice!

Après s’être installé au camping, nous prenons la route panoramique du parc.

« Fruits Campground » (parc national sans douche!)
La falaise de 100 milles de long, est le résultat de la rencontre des plaques terrestres. 

À la fin de la route une piste de sable que Denis emprunte avec notre Jeep. Après quelques tournants raboteux nous faisons demi-tour. Nous prenons l’autre piste de sable qui traverse un canyon étroit. Tout à fait fabuleux! Mais plusieurs éboulis nous insécurisent.

Peter trouve que ça commence à faire... de voir des roches! C’est comme les sandwichs au jambon ou à la dinde, on n’en peut plus 😂, y a des journées comme ça!

Nous circulons au fond d’un canyon étroit le « Capitol Gorge » dont les parois sont très hautes. Cela nous rappelle notre randonnée dans « the Narrows » à Zion, sauf qu’il n’y a pas d’eau seulement des roches et du sable. Et on espère qu’il n’y aura pas de « flash flood » car on serait dans le pétrin... mais non il fait un ciel super beau.

La poussière entre de partout dans l’auto, nous en sommes couverts. Malheureusement on n’a pas de douche ce soir...

5 à 7  au camping avec de la compagnie

Après souper Denis et moi allons à la causerie du parc sur l’effet de l’eau sur les roches. On nous montre un vidéo de « flash flood » à Zion, on voudrait pas être dans l’eau à ce moment là. L’eau est nécessaire pour vivre mais aussi très catastrophique quelques fois.

On est bien ce soir, il fait encore un peu chaud pour dormir.

222 Km parcourus

27

Nous sommes tellement chanceux, quelle belle température. La route 24 sillonne dans l’ancien lit de la rivière initiale, dont il ne reste que la rivière Fermont, le long du « Waterpocket Fold » cette falaise de 100 milles de long.

Hélène suggère de faire une randonnée avant de quitter le parc, la « Hickman bridge trailhead », cotée intermédiaire. Une piste avec peu d’ombre, à ne pas faire après 11h... La piste est en montée et rocheuse, difficile pour les genoux d’Hélène qui n’a pas mis son orthèse et sans bâton... La randonnée vaut le coup lorsque nous arrivons au pont de pierre!

  « Hickman trail »
Pont de roche 

Et on repart pour « Arches ». Nous traversons une section vallée dont la roche s’est effritée pour former des amoncellements gris acier sur plusieurs kilomètres. Cela donne un effet lunaire à la région.

Je bois 2 litres d’eau à ne rien faire...l’air est tellement sec dans ce désert. Une ranger du parc hier, nous a dit que 4 litres sont nécessaires par jour dans le désert pour assurer une bonne hydratation.

Pour dîner nous décidons d’arrêter au «Goblin Valley State park », quelques 15 km à faire à l’ouest de la route 24. Les roches du parc ont l’allure de goblin ou de nains, c’est amusant à regarder.

Tout le long de cette route les monts « San Rafael Reef » nous accompagnent.

Sur la gauche au fond dans la brume, les monts « San Rafael Reef »

Nous arrivons au « Archview RV, Resort and Campground », nous pensions qu’il nous restait 18 km à faire, l’adresse du site internet n’était pas bonne... Après s’être installé on s’en va souper en ville, à Moab, on mange italien ce soir. Excellent souper au « Pasta Jay’s ». Il y a plusieurs restaurants et cafés, une jolie petite ville. On se promène un peu et on revient au camping, il fait encore 30 C à 21h. Le camping n’est pas idéal, le long de la route 191 et avec peu d’ombre, on entend les camions passer toute la nuit. C’est Johanne qui est la pire, en tente. Nous climatisons le jour à 28°C, car le frigo ne fournit pas, nous laissons les rideaux fermés pour limiter la chaleur sinon on se tient dans les 38°C.

215 km parcourus.

28

Cette nuit il a fait 15°C. Nous allons au parc « Arches », nous remplissons nos sacs d’eau au centre d’information. L’accès au parc se fait par une montée abrupte à flanc de falaise.

Nous faisons la piste « Skyline Arch », la plus longue arche au monde, 300 pieds d’une base à l’autre.

Le long de la randonnée vers la « Skyline Arch »  

Peter retourne à l'entrée, Hélène et moi faisons une piste secondaire, l’arche « Pine Tree » et le « Tunnel ».

Denis et Johanne continuent sur la « Devils Garden » qui implique de marcher sur le haut d’une falaise étroite. La piste débute à gauche de la grosse roche en forme de bateau, on voit des gens monter.

 Double arches

À l'entrée de la piste un ranger vérifie que les randonneurs ont la quantité d’eau nécessaire, mais nous avons vu une dame en robe, talons hauts et sac à main, elle s’est fait virer par le ranger! Nous dînons un peu avant l’entrée de cette section du parc.

Dans la section « Windows » à deux endroits un flash flood a bloqué la route par d’énormes quantités de sable. Le sable a été poussé sur les bords de la route, nous pouvons donc passer.

« Window North » 
« Double Arch » 

Nous nous arrêtons aux différents points d’observation, il y a 2000 arches dans le parc, mais plusieurs ne sont pas accessibles.

 Balanced Rock

Salt Valley overlook, Delicate Arch View point... Plusieurs pistes partent de ces points de vues, souvent des pistes de niveau expert. Il fait maintenant trop chaud pour s’y aventurer.

Nous revenons au campement, le réseau est trop lent, je ne peux publier 🤨, ce sera finalement plus tard.

Au coucher, il fait encore un 28° C.

29

Nous partons voir le parc « Canyonlands » à 30 milles du camping. Le parc se divise en trois secteurs, le secteur « the Maze » se fait en quatre roues seulement et celui de « The Needles est trop loin de notre emplacement. Dans le secteur «Island in the Sky » nous faisons les deux points d’observation de la piste « Upheaval Dome ».

Les scientifiques présument qu’un météorite a percuté ici
La piste sillonne entre les rochers  

Nous allons ensuite dîner au « Grand View Point Overlook ». À cet endroit la rivière Green se jette dans celle du Colorado avant que celle-ci arrive au lac « Powel ».

La rivière « Green »  atteint le Colorado derrière la falaise (photo de droite)
Johanne assise sur une roche avancée au bord du rim et Denis tout aussi téméraire

Nous nous arrêtons au « Bucks Canyon Overlook » ( surprenant ce plateau grugé par le Colorado)

et au « Green River Overlook ».

Sur le retour nous allons voir le camping du parc « Horsethief Campground », les sites sont grands avec un peu d’ombre, nous aurions été plus tranquilles ici, le site est sans service. Nous retournons à Moab pour trouver du propane, nous en profitons pour laver l’auto et... je m’achète des frites pour le souper!

Souper et douche sans eau chaude... et dodo.

100 km parcourus

30

Il fait 18°C ce matin, une première, je teste une recette de muffins au micro-ondes... c'est réussi!

Départ à 8h45 pour Denver, sur la route le ciel s’ennuage et les roches laissent place à la végétation. À l’approche des montages du Colorado, on sent vraiment la différence de l’air moins sec que l’on respire. La route 70 longe la rivière Colorado, nous l’aurons parcourue pendant longtemps.

Ici le route est surélevée d’un côté de la route au fond du canyon « Glenwood » pour ne pas avoir à dynamiter la montagne et une piste cyclable suit la route le long de la rivière. Nous passons quelques tunnels, nous sommes entourés de pics entre 10,000 et 14,000 pieds, c’est impressionnant. Quels beaux paysages!

Nous arrêtons pour dîner près de « Edwards », il fait 21°C, nous ne sommes plus habitués à cette température le jour, nous trouvons cela frais.

Les maisons près des centres de ski ont une architecture différente à ce que nous avons vu jusqu’à date, style alpin. Ici les bouleaux commence à jaunir, l’automne approche!

Près de Aspen 

À l’approche de Denver nous descendons beaucoup et la température, elle, monte à 30 C.

Centre ville de Denver 

Le camping du « Cherry Creek State Park » à Denver est très bien et proche de la ville et de l’aéroport, utile puisque Johanne reprend l’avion demain.

Juste après s’être installé, il a commencé à venter fort et une pluie torrentielle nous est tombée dessus! Au diable le souper maison, nous décidons d’aller au restaurant. Hélène suggère un resto Thaï à 15 minutes. Excellent resto tout était délicieux, à conseiller si vous êtes dans le coin.

Nous sommes encore bien ce soir 24°C mais nuageux.

580 km parcourus

31

Ce matin, grasse matinée car Johanne doit être à l’aéroport pour 15h. On en profite pour faire un ménage de roulotte.

Nos sites de camping 

Nous dînons dans le parc du camping au bord du lac, très belle vue sur la ville.


Vue du centre ville de Denver de notre table de picnic

Le ciel se dégage graduellement, finalement il fera beau et chaud. Une dame qui vient voir notre alto nous suggère d’aller au mont Evans à 14 000 pieds d’altitude pour un beau panorama mais sans la roulotte... Ce sera pour une autre fois.

Nous faisons notre marché près de l’aéroport et Peter et Hélène laissent leur roulotte pour conduire Johanne pour son vol vers Montréal. Nous les attendons pour partir, la dernière étape de notre voyage, le retour mais pas trop pressé.

L’est des rocheuses donne sur une Grande Prairie à perte de vue.

Nous roulons jusqu’à Burlington un peu avant le Kansas. Il n’y a qu’un camping annoncé sur la route... et il est 17 h 30. Sur le bord d’une rue en ville près de l’autoroute 70, 8 sites sur une bande en gravier, mais avec trois services pour 25$. Surprenant que trois familles demeurent là, pas de toilette et ni de douche, mais ce sera très bien pour une nuit.

Nous avons souper dans l’Alto puisqu’il n’y avait pas de table.

Par contre nous avons un super beau coucher de soleil.

270 Km parcourus

32

Départ à 8 h, il fait 11°C. Nous roulons presque toute la journée. Le paysage est toujours le même, des champs à perte de vue et du bétail.

Les soirs se suivent mais ne se ressemblent pas...très beau camping avec deux terrains au bord du lac et superbe coucher de soleil, au « State Park Milford » et beaucoup d’oiseaux.

De l'intérieur de notre Alto

500 km parcourus

33

Matin pour relaxer, il fait 10°C au levé et nous quittons à 11h.

Je confirme, en tout cas pour ma part, que le vert de la forêt m’est réconfortant après tous ces jours dans le désert!

Ici les fermes sont moins grandes qu’au Colorado et au Kansas, il y a un peu plus d’arbres dans les champs.

Nous nous arrêtons au « Graham Cave State park » joli camping à 80 milles environ de St Louis. C’est notre premier feu de camp depuis notre départ, soit qu’il faisait trop chaud ou que le risque d’incendie était trop élevé. Nous l’avons apprécié en dégustant notre dessert.

519 km parcourus

34

10°C cette nuit mais au matin le mercure monte rapidement. Il fait toujours un beau ciel bleu!

Nous nous dirigeons vers un camping après St Louis, pour ne pas avoir de circulation pour traverser le Missisipi lundi matin. Le « Horseshoe State park » est dans l'état de l'Illinois. La ville est à la limite du Missouri, délimitée par le Missisipi. Nous sommes à 15 minutes du centre ville de St Louis. Et il n’y a qu’un autre campeur dans le camping...

Hélène et Peter ont décidé de rentrer en quatre jours, donc demain matin ils nous quitteront. Nous retournerons plus lentement. Ce soir est notre dernier soir ensemble.

Nous partons visiter «Gateway Arch National Park » dans le centre ville de St Louis.

Fleuve Missisipi 

Pour monter en haut de la structure de 613, pieds, nous devons prendre un tram. Ce sont 8 compartiments de 5 personnes qui montent à la verticale de chaque côté de la structure. Rendus en haut, on peut voir la ville mais par plusieurs fenêtres rectangulaires de 27 pouces par 7 pouces. Tout le monde se bouscule pour voir et prendre des photos, pas très agréable. Mais on peut voir le Missisipi et le stade des « Cardinals » qui jouent actuellement une partie. À perte de vue tout est plat. Le musée sous l’Arche est très intéressant, il relate l’histoire du Missouri présentée en plusieurs sections, St Louis a été fondée par un français et nous entendons des chants en français au violon (des rigodons).

« Old Court House » devant l’Arche 

Nous nous promenons en ville dans un parc tout près, il y a le « St Louis BB festival ». Il y a de la musique, nous nous y arrêtons un moment. Ensuite nous marchons pour aller à un restaurant que nous avions choisis, mais il est fermé comme plusieurs établissements... En revenant nous décidons de tourner près du stade, les « Cardinals » ont gagnés, les gens sont joyeux, il y a du rouge partout! Nous soupons en face du stade.

Au retour au camping, Denis et moi nous planifions notre journée de demain.

181 Km parcourus

35

Hélène et Peter sont partis tôt sans bruit, ils prenaient la route I-55. Nous avons décidé de demeurer à la même hauteur donc de suivre la I-70 vers l’est pour avoir de la chaleur plus longtemps. Il fait 20°C ce matin et le ciel est gris. Un crapaud s’était réfugié près de la bordure arrière du toit. Si Denis ne l’avait pas vu nous l’aurions rentré dans la roulotte en fermant. Il y a une horde de maringouins affamés, faut croire qu’ils ne voient pas grand monde ici.

Petit arrêt dans une buanderie à « Granite city ». Le propriétaire me dit qu’il aimait notre roulotte et en apprenant que nous venions du Québec, se demandait ce que nous faisions dans cette ville loin des touristes...

Nous partons pour le prochain parc. À l’aire de repos pour dîner, un couple très sympathique de Oklahoma nous a demandé des informations sur la roulotte. La dame a vécu à Paris dans sa jeunesse, elle est originaire de Georgie en Europe, elle était contente de nous parler en français.

Nous campons au « Eldon Hazlet State park » au bord du lac Carlyle, le plus grand de l’état. Nous sommes peu de campeurs mais le site est très beau.

Notre site est près du lac 

Avant souper nous allons à Carlyle visiter. Le lac est artificiel, un barrage retient l’eau de la rivière Kaskaskia, il y a certainement beaucoup de poissons car on les voit tourner à la surface de l’eau près du barrage.

Il y a de la pluie de prévue, nous mettons l’auvent. Nos voisins ont fait sécher leur tente et leur matelas car ils ont eu une grosse averse la nuit dernière. Je suis contente d’être en roulotte! Denis a vu deux chevreuils en allant courir et une marmotte qui courait plus vite que lui!

Avant de nous coucher nous avons profité du paysage assis sur le banc devant notre site, c’est comme si on était sur la galerie de notre maison 😉 (faut bien rêver...). Il y a beaucoup d’oiseaux et d’écureuils.

140 Km parcourus

36

Il a plu à torrent une partie de la nuit, l’humidité accumulée dans la terre et la cendre mouillée des feux de camp donne à l’air une odeur forte. Nous nous sommes réveillés souvent, Denis vérifiait l’auvent. Au réveil à 9h30 il faisait 23°C mais avec l’humidité il faisait très chaud. Nos voisins sont partis tôt probable découragé de la température, mais le soleil perce.

Nous dînons dans la ville d’Altamont, dans le parc communautaire.

Nous venons de passer le 10 000 km du voyage, wow!

Nous espérions avoir un camping dans le « Fort Harrison State park » un super beau parc mais aucun camping. Nous continuons un peu et arrêtons à « Greenfield » au Koa Indy ». Nous resterons deux soirs pour aller visiter Indianapolis demain.

Denis écrit à nos filles 

C’est la pleine lune ce soir!

415 Km parcourus

37

Il a plu un peu cette nuit et ce matin le ciel est couvert, il fait 20°C. Nous partons pour Indianapolis vers 11h30.

Nous allons au « White River State Park » énorme parc au centre ville qui combine un zoo, des musées, un jardin botanique et un canal de 1.5 milles ( Ce canal est une extension de la « White River »). Nous avons marché le long du canal et dîner au resto de la terrasse du « Glick Indiana history Center ». Les canards et les bernaches se promènent sur l’eau, le ciel se dégage tranquillement. Plusieurs personnes font leur « jogging » ou se promènent pendant leur pose de dîner. Le canal est très joli et bien aménagé, c’est agréable de s’y promener.

La fin du canal qui retourne à la « White RIVER » 

Nous avons également longé la rivière par la « Wapahini Trail » le long du zoo, un sentier enchâssé entre deux murs d’énormes blocs de calcaire sur un demi mille.

Amphithéâtre près de la rivière  
Pont piétonnier qui se rend au zoo, les gens y font du vélo, de la trottinette  et du Segway

Nous nous rendons ensuite au « Monument Circle », plus petit de 15 pieds que la statue de la liberté, en hommage aux soldats et marins.

Nous avons arpenté plusieurs rues du quartier « Market East » et nous sommes entrés au « State Capitol», une petite visite de courtoisie au Vice-président M. Pence, élu dans l’Indiana.

Il y a un musée de percussions, où l'on peut les essayer et s’enregistrer, mais nous sommes arrivés 15 minutes avant la fermeture, une prochaine fois peut-être?

La ville est très propre et les artères sont larges, ce n’est pas étouffant de s’y promener. Nous soupons au « Weber Grill », les grillades sont cuites sur ces BBQ, très bon repas. Nous retournons au stationnement mais nous avons une contravention pour temps dépassé...mais le gars de la guérite nous avait dit qu’il y avait un spécial de ne pas mettre plus que 8$! Denis se promène pour trouver la manager. Finalement elle va annuler la contravention👍

Parc près du canal 

Retour au camping. Nous reviendrons certainement dans cette très belle ville lors d'un prochain voyage.

50 km parcourus.

38

Ce matin le ciel est gris et il fait 12°C. Nous partons pour le « Salt Ford State Park ». En entrant en Ohio, le « Visiter Center » est en construction tout comme l’aire de repos...nous n’avons donc pas de carte des lieux touristiques.

Nous arrêtons dîner au « Carriage Hill Metropark » à « Huber Hights », parc historique avec un musée et quelques bâtiments à visiter et un lac pour pêcher.

Nous parcourons l’Ohio jusqu’au camping « Salt Fort State Park », grand parc avec plusieurs sites, tous avec électricité. Il y a plusieurs pistes de randonnée, un lac et de l’équitation. Il y a plusieurs campeurs, plus de la moitié des sites sont utilisés, surprenant pour une fin septembre.

En préparant le souper nous avons vu un chevreuil, il fait 18°C. Nous rentrons, il commence à pleuvoir.

430 km parcourus

39

Il a plu cette nuit, décidément l'automne est vraiment arrivé, il fait 13°C. En déjeunant nous avons vu 5 chevreuils. En route pour « Allegany State Park », nous retournons à ce très beau parc où nous avions déjà campé en 2014. Le ciel se dégage enfin! Nous arrêtons à « Jamestown » pour faire un dernier petit marché.

Un petit café au McDo pour publier et on continue notre route. Il y a encore de la place au « Allegany State Park « , nous resterons deux nuits. Il a plu beaucoup ici, certains terrains sont dans la boue. Ce parc est un des plus grand de l’état de New York, bien aménagé avec des pistes cyclables et de randonnée.

Il ne fait pas chaud après souper, nous faisons un feu.

480 Km parcourus

40

Il fait 11°C ce matin et nuageux. Le ciel se dégage en fin d’avant midi. Après déjeuner nous allons à la ville Salamanka, il fête l’automne et ensuite on va voir l’autre secteur du camping de l’autre côté du parc, pour en avoir une idée.

Au retour nous prenons la route du parc la « scenic road » vers le secteur « Quaker », ce secteur offre plus de chalets et plus de 175 sites de camping. Nous sommes dans le secteur « Red House » offrant quelques chalets et 130 sites avec électricité. Ce secteur est moins rustique.

Red House du secteur du même nom
« Scenic road » 

Après dîner nous allons marcher sur la piste « Bear Paw » une petite randonnée qui nous amène à une tour bâtie au début des années 1930.

Après souper nous faisons notre dernier feux de camp.

Il nous reste 750 km pour le retour, nous les feront en deux jours

41

Il a plu toute la nuit, il fait 8°C ce matin. Nous nous dirigeons vers le nord, les forêts commence à prendre des couleurs. On sent bien que l’automne s'installe, il fait plus froid.

Denis a décidé de ne pas prendre l’autoroute, nous circulons sur de petites routes, c’est moins monotone on peut y voir de belles maisons restaurées. Une belle halte routière près du lac « Seneca »

« Seneca Lake»

Nous nous rendons au « Southwick Beach State Park » sur le bord du lac Ontario. Il vente beaucoup et il fait froid.

Nous sommes allés souper dans un « Lodge » près d’une marina, nous étions les seuls touristes de la place.

420 km parcourus

42

Il a plu toute la nuit ainsi que ce matin, nous décidons de déjeuner au resto. Il fait 8°C, quelle différence avec la chaleur intense que nous avons eu ces dernières semaines.

Lorsque nous passons les douanes canadiennes, le douanier demande si nous voulons être questionné en français, croyant qu’il était bilingue, Denis lui dit oui! Il referme vigoureusement sa fenêtre en faisant un air, je dit à Denis, oups il n’est pas content on va avoir des problèmes... mais non, un autre douanier est venu nous interroger et nous a laissé passer!

Nous revenons par le traversier d’Oka pour éviter la circulation de la 13, et faut le dire, Denis adore revenir de vacances sur ce traversier.

308 Km parcourus, ce qui cumulent 12 242 km pour passer dans deux provinces canadiennes et 21 états américains!!!

Un très beau voyage en bonne compagnie!

Et nous revenons à temps pour aller voter 😉 et faire un changement d’huile!

Nous espérons que notre voyage vous a fait rêver et vous a donné le goût d’en faire autant!

43

Si vous planifiez ce type de voyage, voici nos coûts (convertis en argent canadien). Si vous voyagez hors saison, vos coûts de camping peuvent être beaucoup plus bas en utilisant les campings des parcs (tous complets lorsque nous avions tenté de réserver), ou en réservant très tôt si en saison.

Sites de camping : 2485$

Épicerie : 800$; Il est intéressant de demander une carte de club aux chaines de super marché, cela donne de bon rabais.

Restaurants : 926$

Essence (Jeep tirant une petite roulotte) : 1752$

Visites et (passe d'accès aux parcs 80$US) : 308$

Divers : 494$

44

Nous avons aimé le concept de ce site et nos amis aussi, nous l'utiliserons certainement la prochaine fois.