Par NicOo
Great Glen Way - Highlands Fort William to Inverness Caledonian Canal-Loch Lochy-Loch Oich-Loch Ness-Ben Nevis
Du 26 juin au 5 juillet 2019
10 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Réveillé à 4h du mat’ pour prendre mon vol pour Londres, je checke mon vol et je m’aperçois qu’il est reporté à 16h !!!😨

Arrive à l’aéroport et après 2h30 de queue, on me propose un vol de remplacement Toulouse-Francfort / Francfort/Glasgow. Petit changement de programme sans grande incidence!

Le plus important est d’arriver à destination ! Peu importe le moyen!

2

Atterrisage à Glasgow à 15h10, donc j’ai loupé mon bus de 15h25 pour Fort William...obligé d’acheter un autre ticket pour prendre le dernier bus à 18h20...faut pas que je m’endorme!😀

3h de plus a attendre à l’aéroport...pas le temps d’aller faire un tour en ville non plus! Si tout va bien j’arrive à Fort William à 21h...depuis le réveil 4h ce matin ça fait long!

Waiting for my bus 
3

Enfin arrivé à destination! Aussitôt posé mon sac au Backpackers Hostel, direction le centre ville pour manger...i’m so hungry! Mac n’ cheese and beer, of course.

Il fait trop beau, ça fait vraiment plaisir d’être là!

Le trajet en bus correspondais excactement à mon trek d’y a deux ans (West Highland Way). J’ai reconnu pleins d’endroits où j’étais passé (Loch Lomond, Bridge Of Orchy...).

Ça a pris 2h40 en bus, alors que j’y avais mis 7 jours en marchant et perdu un genou! 😀 A quoi bon marcher!!? That is the question!

4

Au programme aujourd’hui. Petit dej’ costaud, acheter une cartouche de gaz pour manger le soir, avant de partir pour la jungle des Highlands...

Assez grosse journée car j’ai 25 km aujourd’hui...chaud pour une première journée, mais demain c’est plus cool...le but: camper à Clunes, au bord du Loch Lochy, en plus il fait un temps magnifique!

Dur de trouver un café ouvert ici à 8h...

5

Ça y est! Je suis au kilomètre 0. Obligé d’être en Écosse pour acheter des lunettes de soleil...un comble!

6

Trop bien cette première journée!!!

J’ai rencontré sur le chemin Nathan, un australien, du coup on se suit.

Il fait très chaud pour marcher, mais y a pas mal d’ombre donc c’est cool! On a fait un détour de 4 km juste pour une glace!!!On est con! Mais on a fait aussi le plein d’eau.

On a trouvé un spot trop trop bien pour camper, c’est juste presque paradisiaque!

Les chiffres du jour:

33km / 1 paire de lunettes / 1 glace / 2 fois trompé de chemin / 5 cigarettes / 2 litres d’eau donc 2 kg en moins 😀 / 1 paëlla lyosilisée (pas mal du tout!)

7
Le meilleur moment de la journée : cofee (...and  cigarette) https://youtu.be/49tTzEifY6M

Le camp est plié, on est paré pour la deuxième journée! 😀

8

Après un réveil tôt (6h), on a démarrer à 8h, après quelques cafés...

Nathan a pris un autre chemin que moi à Laggan. Il va directement à Fort Augustus par le chemin bas, moi je prends «Invergarry Link », un chemin qui passe un peu en montagne, mais je m’arrête à Invergarry, un petit village.

Petit stop, pour tremper les pieds dans le loch avant de prendre de la hauteur.

Petit stop « lunch ». Il est 13h30 et il me reste 2,5 km pour aujourd’hui, mais l’auberge où je dors ce soir n’ouvre pas avant 16h30...donc j’ai le temps!

Je retrouverai peut-être Nathan plus tard demain ou après demain.

9

Après mes quelques kilomètres restant, j’arrive à l’auberge à 15h00.

Je décide d’attendre à l’ombre l’ouverture.

10mn après les propriétaires arrivent en voiture (de fervents randonneurs qui ont parcouru le monde à pieds)...

Ils sont vraiment sympa, Helen la proprio m’a reçu comme dans un 5 étoiles.

J’ai vraiment le temps de me poser pour ma grosse journée demain, prendre une vraie douche...quel bonheur!

Là je suis dans un resto pas loin de l’auberge à Invergarry. Je bois une « petite » bière avant de manger...je ne sais pas quoi, j’ai pas regardé le menu.

😨😨😨😨😨

Les chiffres du jours:

21 km/80 000 midges/3 écluses/50 moutons/-1 australien/1 pinte/1,5 deau/2-1 pour les américaines (oui, j’ai vu la fin du match!)/1 mouton en plastique (pour toi Doud’ 😀)

10

Très bonne nuit à l’auberge...réveil vers 6h30...un petit café pour commencer la journée preparé et servi par Gregor, le propriétaire, très grand passionné de café. En effet sa machine à café semble venir de l’espace!

8h15, départ vers Fort Augustus, première étape de la journée, là où le Loch Ness débute. Le temps semble se couvrir, mais il fait bon!

Une première montée pas très méchante, ça met en jambe...Puis descente vers le Loch Oich. Ensuite, une piste plate, le long du Canal Calédonien.

Au bout de 9 km, je trouve un banc et décide de me préparer un petit café! Là je croise deux anglais qui vont dans le même sens que moi, on discute un peu, ils continuent, je bois mon café!

12h, arrivée à Fort Augustus...vraiment, vraiment heureux de voir enfin le Loch Ness, car au départ de mon premier trip écossais, c’était juste pour passer une nuit au bord du Loch Ness...après mon premier échec il y a deux ans où j’ai du m’arrêter à cause de mon genou, et mon deuxième échec l’an passé, cloué au lit pendant deux mois, j’y suis enfin!! Presque la larme l’œil, après tout ce que j’ai vécu pour être là! Un petit moment d’émotions je l’avoue! Ça fait deux ans que j’attends ce moment là!

Deux musiques me viennent à l’oreille quand je vois ça : https://youtu.be/ym4-1RN8nIc et https://youtu.be/KMTRqAgLw04  

On voit même pas le bout et c’est là que je dois aller!! 2,5 jours encore!

Ça faisait quelques kilomètres que je sentais une petite douleurs au genou, alors je passe en mode pommade et genouillère...mais rien de gênant, c’est juste préventif.

Après un petit tour dans la ville, et ne trouvant pas d’endroit sympa pour pique-niquer, je décide de boire une petite bière dans un pub et de manger un peu plus loin sur le trek, juste après LA grosse montée. Je fais en même temps le plein d’eau (fraîche!😀) au pub.

La montée est très raide mais féeriquement arboré, comme dans un film. C’est assez dur mais une fois arrivé en haut il commence à pleuvoir gentilment, je passe donc en mode « Highlander », c’est à dire blouson et rain cover sur le sac. Je décide donc de repousser mon pique-nique pour plus tard, en espérant que ça s’arrête ou trouver un endroit abrité. De belles vues hautes sur le Loch Ness et sur les Highlands. Mais là j’entends l’orage arriver derrière moi, et décide d’accélérer pour essayer de le devancer au maximum, mais le vent souffle dans le sens où je marche, je sais donc que je vais le prendre dessus...mais quand?!? 😀

1 ou 2 km après un éclair de l’autre côté du Loch, et une résonance énorme! Ça a durer peut-être 30 secondes!!! Sans exagérer! Imaginez un éclair dans un tunnel de 60 km. Ça faisait vibrer tout le Loch!!! A la fois beau et inquiétant!

La pluie s’est accélérée, et donc je décide d’accélérer encore le pas jusqu’à Invermoriston, la fin de mon étape du jour. Je croise un écossais dont c’est la deuxième fois sur le Great Glen Way, et on rigole parce pour lui la pluie c’est normal! Pas du tout effrayé le mec, c’est la routine! Je lui demande s’il pense que l’orage est dangereux, il me réponds qu’il n’a jamais entendu d’histoires de gens foudroyés...c’est pas vraiment une réponse et pas vraiment rassurant, alors je lui réponds: « Ok! ».

Je continue mon chemin, en marchant plus vite, re-croise les deux anglais de ce matin et les double, par la droite...oui on est en Écosse, on double par la droite svp!

La pluie se densifie, je suis trempé jusqu’aux os malgré le blouson, et hésite encore à camper ou me réfugier dans un hôtel à Invermoriston. Je check les hôtels tout en marchant, mais ils sont trop chers, alors ça sera du camping sauvage...la pluie s’intensifie, autrement dit il pleut des cordes (« it’s rainning cats and dogs » in english) et après 5, ou 6, ou 10 km, je me dis tant pis, go pour l’hôtel! Je ne dirais pas le prix, c’est indécent! ...mais c’est bientôt mon anniversaire...si vous n’avez pas d’idée...😀

Grosse douche chaude, je prends enfin mon repas de midi à 16h, mais au sec!

Repos, séchage!

Over!

Highlander...highlander...mais de Toulouse!! 😀 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿

On se refait comme on peut 

Les chiffres du jour:

31km/2 canards/1 chambre d’hôtel/478 chinois/478 appareils photos/2 bières/200 000 litres d’eau/5 éclairs/1 couscous lyophilisé/2 douches/1 panne de courant à l’hôtel (promis, ce coup-ci c’est pas moi!)/x cigarettes (j’ai pas compté)/3 pansements.

11

Réveil vers 7h...toutes les affaires ne sont pas sèches...tant pis.

Pour commencer, un Scottish Breakfast: saussice, haricots à la tomate, boudin noir, œuf, toast, un espèce de truc aux céréales, tomate, jambon grillé et champignons. Avec jus d’orange, et café! Je pense que je vais bien tenir la journée avec ça! 😀

Le début de la marche commence très très fort! Une ascension assez dure, pas loin de l’escalade! Plusieurs kilomètres comme ça pour arriver sur un point de vue sur le Loch Ness qui m’a coupé le souffle!

Je croise en sens inverse l’écossais d’hier, qui repars dans l’autre sens prendre un bus à Fort William. Il a campé derrière un mur de pierre la nuit dernière.

Je rencontre deux couples d’allemands. On discute un peu, au niveau de « l’œil », une statue sortie de nulle part au milieu de rien.

Il bruine légèrement, le ciel est bas, limite brouillard, mais le vent chasse tout ça. La vue se dégage.

Je croise aussi un mec (je ne lui ai pas demandé sa nationalité, en tous cas il était pas anglais, et parlais moins bien que moi, comme quoi, je suis pas si nul!).

Il venait de finir le West Highland Way et enchaine avec le Great Glen Way, exactement ce que je voulais faire il y a deux ans.

Le sentier se détourne du loch, et on passe à travers d’autres montagnes, avec une deuxième ascension tout aussi difficile.

Le décor change en panorama typique des Highlands.

Je rencontre un faisan ou un truc comme ça!?!?

Plus loin je revois un couple de russes ou ukrainiens, du moins slave avec qui on avait un peu discuté avec Nathan). Je leur demande s’il ont croisé Nathan. Ils me disent qu’ils l’ont vu à Fort Augustus la veille et qu’il allait essayer d’aller directement à Drumnadrochit!??!! Je pense qu’il doit y avoir pas loin de 40 kilomètres!! 2 journées en 1...le mec!!(mettre l’accent de Coluche).

La pluie s’éloigne, et je ne sais plus si je garde mon blouson ou si je l’enlève?! J’ai dû le faire au moins 6 ou 7 fois, ayant chaud puis froid, puis chaud...puis froid...puis...

La fin de la journée est moins sympa (5/6 km de goudron), mais j’ai quant même pris 2/3 photos sympa, et discuté avec un japonais, que j’avais aperçu ce matin à l’hôtel.

Enfin arrivé à Drumnadrochit!

J’ai réservé pour ce soir aussi dans une auberge, le temps restant vraiment très menaçant. J’ai vraiment besoin de sécher mes affaires qui sont dans mon sac! Au moins les chaussettes, je n’en ai plus aucune de sèches! Et je peux vous dire que c’est pas très cool de marcher 20km avec des chaussettes mouillées! 😀

Je pourrais ainsi me reposer au mieux pour ma dernière et très très grosse journée de demain!

Après une bonne douche, bien glacée sur mes pieds qui commencent à être un peu meurtris, une petite bière au pub juste en face de l’auberge. J’avais oublié mon téléphone donc je n’ai pas de photo, mais elle était très bonne (Black Isle - Blond Lager, pour info!😀).

Je croise les deux couples d’allemands du coup ils viennent boire un coup avec moi. On discute un peu. Ils restent ici deux jours et louent une voiture pour faire le tour du coin, reprennent le trek dans 2 jours. On rigole sur les expressions allemandes et françaises, sur leurs expériences en France et la mienne à Francfort parce que c’est la première fois que j’allais en Allemagne.

On se reverra peut-être à Inverness puisque j’y reste deux jours pour visiter.

Je reviens à l’auberge pour manger un bout, puis au lit! Demain « it’s a BIG day ».

Les chiffres du jour:

19km/1 statue/1 faisan/4 allemands/x cigarettes/1 pinte/2 litres d’eau/2 pansements/1 pâte carbonara lyophilisée/


12

En route pour la capitales des Highlands, Inverness.

Levé assez matinal. J’ai mis le réveil à 6h. Je voudrais partir plus tôt que d’habitude, parce que j’ai je pense 7h de marche...sans pause!😨

Certains disent qu’il y a 30,5 km, d’autres 32!? Ce kilomètre et demi fait toute la différence à la fin...je verrais bien!!

Je devrais arriver à l’autre bout du Loch Ness dans l’après-midi.

Toutes mes affaires sont sèches! Pas propres mais sèches...je vous dit pas l’odeur dans la chambre...

« Je te raconte pas! » comme Al Pacino dans Donnie Brasco...😀 (si vous ne l’avez pas vu, je vous le conseille!).

En attendant, je prends un petit café dans la Lodge de l’auberge...il bruine légèrement dehors...la météo prévoit une amélioration dans la matinée.

Départ 7h30, j’ai dû réveillé la concierge de l’auberge pour le Check-out! 😨 Pas très matinale, malgré le fait que le soleil se lève à 4h30 ici.

A peine, 50 mètres de fait, je ne peux résister à un dernier « petit » café avant de démarrer!


11h45, première vraie pause pour manger un bout. J’ai fait 11km jusqu’à présent, et fait le choix de commencer très lentement ce matin pour garder un maximum d’énergie pour la fin, je sais déjà que ça va être très dur car dès qu’on arrive aux abords d’Inverness, on a l’impression que c’est fini, mais il reste encore 6km pour arriver à la stèle qui marque la fin du trek. Ceux-là vont être vraiment durs...

Je décide de faire des pauses tous les 5km pour la fin, j’ai le temps...

Arrivé vers 17h! 😀😀😀

Bonne nouvelle je peux laver mes vêtements! Go, direct à la douche!

Content de finir, presque un pincement au cœur, j’aurais bien continué...non, je plaisante. J’ai eu mon compte pour aujourd’hui, et pour demain aussi d’ailleurs, car c’est une journée « off ».

Au programme demain: visite d’Inverness, musée d’art moderne, le genre de trucs « normaux » pour un touriste lambda! 😀

En attendant, j’ai faim...donc...à table!

Les chiffres du jour :

30 km/3 allemands/1 américain/1 bière/1 resto espagnol/1 escargot/3 pansements/4 ponts

13

Couché 20h - Levé 7h

Je crois pas avoir autant dormi de la vie! 😀

Je récupère mes affaires PROPRES et SÈCHES, après avoir pris une bonne douche!

Un café à l’auberge, puis en route pour visiter Inverness.

Les chiffres du jour:

13km/1 musée/1 hollandaise/4 églises/2 bières/1 McDo/4 paires de chaussettes neuves/1 sac à dos/4km pour rien

14

Après une histoire « d’éléphants dans un magasin de porcelaine » (c’est compliqué à expliquer), et une nuit en pointillés, petit café matinal à l’auberge avant d’aller attraper le bus 919!

Retour en bus d’Inverness à Fort William, chemin inverse de mon trek...2h de bus contre 5 jours à pied!😀

12h...Fish and chips traditionnel, puis go à l’auberge...siester certainement...😴

Arrivé à 13h à l’auberge...le « check-in » n’est qu’à 17h...donc petite sieste dans la lodge, puis thé et lecture du seul livre en français que j’ai trouvé dans la bibliothèque commune en attendant 17h

Ce soir gros resto...porc cajun, riz et ses légumes épicés et marinés, ainsi qu’un crumble aux pommes, coulis de caramel au beurre salé et crème anglaise. Mais, oui, on se fait plaisir!

D’ailleurs celui qui trouve comment on dit crème anglaise en anglais, je lui paie un verre (pas de Google, de Qwant...juste vos méninges...😀).

Les chiffres du jour:

4km/2 bières/1 bus/1 bouquin/1 earl grey/2 restos/1 sieste

15

Réveil 6h30...douche...café...comme d’hab!

Aujourd’hui, je monte le toit de Grande-Bretagne, le Ben Nevis. Le sommet culmine à 1 345 mètres. Vous me direz c’est pas vraiment haut, nous avons largement plus dans nos Pyrénées ou nos Alpes. Seulement, le Ben Nevis est à 2 km de Fort William, et Fort William est au bord de l’Océan Atlantique, donc altitude 0 mètre! 😀 Une belle ascension en perspective!

La météo prévoit du brouillard là haut! Je n’aurais pas la vue tant convoitée! Dommage! La température annoncée est de 3 degrés! Tenue correcte exigée!!

Départ de l’auberge un peu avant 8h...2 km de marche jusqu’au départ de la rando...le temps est gris, mais il fait bon...

On n’aperçoit pas le sommet à cause du brouillard qui semble assez dense. Le départ est assez sympa, légère montée progressive à flanc de montagne. Après une bonne heure on arrive au niveau du lac Lochan Meall An T-Suidhe, jolie vue sur la vallée.

A partir de là, c’est le brouillard, le chemin est plus raide et extrêmement caillouteux et accidenté, c’est la moitié la plus technique. Plus je monte plus le brouillard s’épaissit, on sent l’humidité arriver, et le vent est de plus en plus fort et froid...

Arrivé en haut, c’est la satisfaction, mais aussi un peu de frustration car je ne peux profiter de la vue qu’offre le sommet...tant pis...une prochaine fois!

Il fait très froid là haut surtout à cause du vent, je mange un bout vite fait, et redescend. Beaucoup de gens que je croise me demandent combien de temps il reste pour atteindre le sommet, certains sont un peu à bout! Je leur réponds qu’il vaut mieux prendre la ligne 6 du métro et de changer à Châtelet...😨...non, je plaisante, mais j’ai quant même demandé à une fille si elle voulais que je lui commande un Uber ou un taxi! 😀

Une fois arrivé revenu en bas (14h...pétante!!), je m’octroie une petite pause au niveau ou parking du Ben Nevis Visitor Centre, et décide de m’offrir une petite glace...à la fraise! Oui, monsieur!

Je refais 2 km jusqu’à l’auberge...douche...thé...canapé 😀

23,6 km en tout...1 345 mètres de dénivelé x 2

Petite après-midi sur un fauteuil dans la lodge...thé et Netlix...

19h...j’ai faim...je mange mon dernier repas lyophilisé...

J’arrive au bout de mon voyage, très heureux, bien ressourcé dans la tête, un peu usé physiquement, mais cela, ça se répare facilement. Je savais pas comment allais réagir mon genou, mais il a tenu le coup, même si j’ai eu des douleurs...j’ai essayé de le préserver, et l’ai « cajolé » tous les soirs...

J’ai pu discuter avec un australien, des allemands, des anglais, des espagnols, des français,des russes, un japonais, des français, des écossais ( j’allais presque oublier)...et je dois en oublier...

C’est marrant tout ces bouts de vies qui se croisent, 5mn, 1h, 2 jours...on partage nos expériences, on rigole, on boit une bière, on se dit bonjour, on se donne bonne chance pour la suite...des choses simples, loin de tous les soucis, qu’on laisse quelques temps de côté...détaché de tout, ou presque...

Demain au programme...bus pour Glasgow...puis Glasgow/Londres...Londres/Toulouse...en avion quant même...en espérant que mon vol ne soit pas retardé comme à l’aller...😀

Les chiffres du jour:

23 km/2690 mètres de dénivelé cumulé/35 millions de cailloux/10 cairns/1 sommet/1 glace/1 thé/3 épisodes de Family Business/1 pâtes au poulet curry lyophilisé/145 moutons/1 tonne de brouillard

16

Réveillé avant le réveil réglé pour 7h...douche et café...On est que 3 dans la salle à être matinaux...un anglais et une allemande...dur de faire des phrases construites en anglais de bon matin...😨...j’ai pu comprendre ce que c’était « a tea towel »...je vous laisse deviner...sans utiliser Google Traduction...

J’ai pas très bien dormi...excitation du retour certainement...j’ai du me réveiller 20 fois dans la nuit...personne dans la chambre n’avait fermé les rideaux hier soir, donc à 4h30 le jour est là...ainsi que la flemme de me lever pour les fermer...

J’ai mon bus à 11h, je vais faire un dernier tour matinal dans la ville, qui est en fait une longue rue commerciale...dépenser mes derniers pounds...pas en bière ce coup-ci, c’est un peu tôt là...

Après mon petit déjeuner pris (j’ai osé tester un croissant « made in Scotland » (ne vous y trompez pas, il était très bon!) , et fais mes petites emplettes de fin de voyage, je me dirige vers la gare routière, où je discute avec un américain qui vient de finir le West Highland Way, et qui repars en Virginie.

11h, le bus démarre, et c’est partie pour le chemin inverse direction Glasgow airport...

Y a un bruit improbable qui vient de la fenêtre du bus le semble-t-il...c’est exactement le bruit des vaisseaux spaciaux dans Mars Attack...c’est drôle, mais irritant à la longue...Tim Burton a dû sampler ça dans ce bus, c’est sûr ...c’est vraiment exactement ce son là...bref...je dois avoir besoin de dormir là...non?!?😀

A peine arrivé à l’aéroport je fait vite pour le check-in, j’ai pas trop de temps...

Arrivée à Londres, 4 h a attendre...

C’est assez difficile d’arriver dans cette fourmilière!!! C’est relativement agressif!! Tous ces gens pressés, stressés, agités...!!

C’est marrant, sur le trek, il n’y a pas grand monde, et tout le monde cherche un contact, une communication...ici, il y a des milliers de personnes dans un lieu clos, et tout le monde s’évite du regard, ou quelqu’un cherche à piquer ta place en faisant la queue, pourquoi?!!?...l’avion ne décollera pas plutôt!!?!tu n’arriveras pas plutôt chez toi ou tu n’arriveras pas plutôt sur ton lieu de vacances!!!?

Mon vol pour Toulouse est retardé d’une heure...un long moment à attendre dans cette fourmilière d’Heathrow...

1h30 du mat’, arrivé chez moi...avec deux seules envies...repartir...et enchaîner Highlander, Braveheart et Trainspotting...

17

Bon, voyons...juste pour se faire peur...le total de tout ça!

176,6 km,

239 070 pas

et l’équivalent de 885 étages...

18

Au final...

Le Great Glen Way, est un des nombreux grands sentiers en Écosse. Ils sont tous répertoriés ici: https://www.walkhighlands.co.uk/long-distance-routes.shtml

Le Great Glen Way offre trois variantes sur le parcours:

1. L’Invergarry Link, où l’on passe sur la rive Ouest du Loch Oich, et profitant ainsi d’un passage ascendant et forestier, quittant le chemin bas traditionnel.

2. Les deux variantes appelées High Routes, par opposition aux Low Routes, qui sont, elles, sur le tracé traditionnel, plutôt en bord de Loch, et moins escarpées que les High Routes qui sont un peu plus en altitude mais offrent des vues inoubliables sur le Loch Ness et sur les Highlands...

Les distances varient légèrement entre chaque variante, quelques kilomètres seulement, mais je conseillerais de prendre au moins les deux High Routes, suivant votre condition physique...mais ce n’est pas très difficile non plus...

J’ai trouvé le Great Glen Way beaucoup facile que le West Highland Way, où le tracé est beaucoup plus escarpé, et le dénivelé général y est plus important...après, faut dire que pour moi les conditions étaient plus difficiles...la pluie écossaise ne m’avait presque jamais lâché...

Mais l’Écosse est comme la Bretagne, « il fait beau plusieurs fois par jour »...paraît-il!😀

Si vous hésitez à visiter l’Écosse...alors, n’hésitez plus...c’est un pays extrêmement « nature », les écossais sont tellement accueillants!!! ...sachez que si vous optez pour le camping sauvage, il est autorisé partout!! (en respectant tout de même quelques règles: https://www.outdooraccess-scotland.scot/act-and-access-code/scottish-outdoor-access-code-rights-and-responsibilities).

Vous ne voulez pas porter votre paquetage?!...des organismes agréés peuvent vous les transporter d’une étape à l’autre: http://greatglenbaggagetransfer.co.uk/

Vous ne voulez pas camper? De nombreux Bed and Breakfast, hôtels, Backpackers, Airbnb ou autres, sillonnent tous le pays, même dans les hameaux les plus reculés...

Alors, vous n’avez plus d’excuses, réservez votre billet, et venez découvrir l’Écosse, ses paysages, son histoire (liée à celle de France), ses rennes, ses aigles royaux, ses sentiers, ses lochs, ses plaines, ses kilts, ses cornemuses, ses châteaux (hantés...ou pas), ses villes et villages, ses moutons, ses pluies, ses midges, ses forêts, ses musées, ses whiskies, ses chardons, ses tartans, ses haggis, ses cairns, ses clans, son littoral, sa campagne, ses îles, ses habitants...

Quelques liens pour vous guider:

https://www.visitscotland.com/fr-fr/

https://www.walkhighlands.co.uk/


A bientôt pour de nouvelles aventures...

https://youtu.be/fehe-qFzeQw