Sawadi Ka Thaïlande

Premier voyage en terre d'Asie. 3 semaines pour apprécier à sa juste valeur ce pays tant convoité. Au delà des plages et jolis paysages, on retient une douceur de vivre, un lâcher prise. Bon voyage !
Du 14 février au 8 mars 2023
23 jours
2

La Thaïlande... tout le monde en rêve. Pourtant je dois être l'une des rares personnes à ne pas avoir été emballée à l'idée d'y aller, du moins au départ. Je trouvais ça trop surfait. D'accord le côté plage avait l'air superbe mais à part ça, il me semblait que le reste du pays n'avait pas tant à offrir. Je ne suis pas du genre à lézarder des heures sur le sable, alors il me fallait autre chose. C'était aussi la première fois pour nous en Asie, qui plus est avec les enfants, et je me rendais compte que le confort et la facilité de voyager en France et en Europe me rendait frileuse à l'idée d'explorer des contrées et cultures totalement différentes. Mais à 3 contre 1, j'ai du définitivement me résoudre , c'est en Thaïlande que nous partirions.

Alors, fidèle à ma schizophrénie du voyage parfait, je me suis lancée à corps perdu dans les recherches afin de me donner envie d'y aller, ce qui au final a totalement fonctionné 😀. Pour finir par concocter de A à Z notre voyage.

Un départ vers l'inconnu avec beaucoup d'attentes et aussi une certaine inquiétude, lets'go to Thaïland

15/02/2023 - 16/02/2023 et 07/03/2023

Arrivée à Bangkok après 12 heures de vol non stop depuis Paris.

Ca y est le grand voyage débute et si l'on arrive à notre premier hôtel sans encombre, on aura tout gagné. Ma grande hantise est de nous sentir complètement perdus en arrivant et d'avoir du mal à nous repérer. Mais grâce au super site de Mike que je vous recommande vivement de consulter pour tout départ en Thaïlande, on trouve (presque) les doigts dans le nez où acheter une carte Sim, où faire notre change à moindre coût et où trouver le bus qui nous mènera au cœur de la capitale.

Il fait chaud, humide, le ciel est bas et la pluie s'invite. Ajouter à cela une ville pas forcément jolie de prime abord, la pollution environnante et la fatigue...Au vue de leurs mines déconfites, il va falloir motiver les troupes.

Mais nous arrivons à bon port après 1h30 de bus old school et un bon quart d'heure de marche. C'est parti pour la découverte de Bangkok!

Nous passerons 2 nuits dans la capitale Thaïlandaise : une à l'aller et une la veille du départ. Nous logerons au cœur du vieux Bangkok , là ou l'on retrouve les principaux temples, la rivière Chao Praya, des échoppes, des vendeurs de rues, des grandes artères et des petites ruelles...un Bangkok à la fois sympathique, bordélique et très odorant 😀 dans tous les sens du terme. Mais pas une once de stress de la part de la population locale malgré la frénésie de la ville, pas la moindre sensation d'insécurité, des temples de toute beauté, la simplicité de la vie...

Nos principales visites:

- le célèbre Wat Po, son impressionnant bouddha couché et ses innombrables pagodes ornées de mosaïques, un travail d'orfèvre dans le plus vieux temple de la ville. Bonne surprise le site est très grand et du coup nous n'avions pas la sensation d'être collés serrés avec les autres touristes.

- le Wat Arun, qui lui fait face, sur l'autre rive du Chao Praya. Majestueux il se dresse fièrement le long du fleuve. Nous n'en avons vu qu'une petite partie car le temps et les jambes nous manquaient. Mais c'est vraiment superbe.

-le Golden Mountain. Il ne faisait pas parti de mes favoris et finalement c'est vraiment un temple à faire. Toute son ascension, circulaire, est agrémentée de gongs, cloches, jolies petites fontaines végétalisées et de prières bouddhistes. Petit à petit l'horizon se dégage et depuis son stupa doré, vous avez une belle vue sur les toits de Bangkok. Un vent de fraîcheur.

  • -le Wat Ratchabophit : très joli ensemble architecturale, extrêmement travaillé, tout est fin, ciselé, avec des arrondis, des mosaïques, des couleurs chaudes. L'entrée est totalement gratuite et je suis littéralement seule sur le site 😀

16/02/2023 et 17/02/2023

Nous nous rendons à Ayutthaya en train. Billets achetés directement sur place. Environ 1h30 de trajet dans de vieilles locomotives avec portes et fenêtres grandes ouvertes. La chaleur est assez harassante, les quelques ventilos sont les bienvenus. Nous arrivons à la très jolie gare d'Ayutthaya en milieu de journée, prenons un petit bac pour traverser la rivière et rejoignons à pied notre cocon (nous y passerons 1 nuit).

Ayutthaya est l'ancienne capitale du royaume Siam. Elle conserve les vestiges de son passé glorieux avec de nombreux temples, certes en ruines, mais d'une beauté poétique sans nom. Pour la plupart d'inspiration khmère, ils donnent une petite idée de ce que l'on peut voir par exemple au Cambodge dans les temples d'Angkor. A l'époque ces temples étaient gigantesques et l'on peut encore s'en rendre compte aujourd'hui. Les prang et chedi de briques rouges sont superbes et se marient parfaitement avec le calme et la nature environnante.

Nous ferons 4 temples en tout, très peu par rapport à tout ce que l'on peur voir, mais cela prend déjà du temps et ma petite troupe finira par se fatiguer et se lasser de toutes ces briques 😀 .

Nos visites

Le Wat Ratchaburana: construit au 15ème siècle, ce temple de style Khmer abrite le plus grand Prang d’Ayutthaya. On se sent tout petit en entrant sur la grand place et on imagine la grandeur de l'époque. Superbe

Le Wat Mahathat : construit au 14ème siècle, c’est le temple le plus ancien d’Ayutthaya. C’est ici que l'on trouve la fameuse tête de Bouddha prisonnière d’un tronc d’arbre, considérée comme sacrée. La majorité des statues de bouddhas ont été décapitées par les Birmans.

Le Wat Phra Sri Sanphet: remarquable avec notamment ses 3 cheddis-stupas alignés. Juste à coté il y a également le Wiharn Phra Mongkon Bophit, beaucoup plus récent dans son style, il abrite un superbe Boudda de 12 m de haut, entièrement doré. Intéressant à visiter car on y apprend sa découverte et l'histoire de ce boudda qui initialement était en bronze (donc beaucoup plus sombre)

comme beaucoup ici nous avons loués des vélos pour se rendre d'un site à un autre. C'est plutôt pratique. Attention toutefois les vélos sont vraiment vétustes, pas de vélo taille enfant (Lulu a du monter sur le porte bagage) et pas de casques non plus. Bien faire attention à la circulation et vérifier l'état de la bicyclette avant. Et après tout roule 😀

Les photos ne rendent malheureusement pas à leur juste valeur la beauté des lieux. Le ciel était très couvert comme à Bangkok, et en règle général il est difficile de bien photographier les sites car les temples et les pièces qui les composent sont souvent immenses. Mais ne doutez pas que tout est vraiment grandiose et sublime !!!

Aller, la piscine de l'hôtel nous attend et surtout nous avons un train de nuit à prendre pour rejoindre notre prochaine destination Chiang Mai!

17/02/2023-18/02/2023

Ah! notre trajet Ayutthaya - Chiang Mai...une vraie épopée!

12 h de train de nuit, autant que pour notre vol Paris/Bangkok, pour parcourir 520 km.

Je parle d'épopée car tout ne s'est pas passé comme prévu. J'avais reçu un mail m'annonçant que notre train couchette de 19h45 était annulé, ainsi que le suivant à cause d'un déraillement survenu plus tôt dans la journée. Je commençais à m'inquiéter sérieusement car il me semblait qu'il s'agissait des derniers trains et je me voyais déjà chambouler tout le programme du style prendre à l'arrache un vol en retournant sur Bangkok, gloups.. 😦

Nous rejoignons tout de même en début de soirée la gare d'Ayutthaya et là bonne surprise ! Il y a un dernier train à 23h45. Seul gros hic: plus de place en couchettes!! Autrement dit 12h assis. Mon chéri très optimiste se dit qu'il y aura de la place et qu'on s'allongera sur les banquettes, voir au sol au milieu...mouais mouais. Moi pas aussi optimiste.

On hésite à prendre un bus plus rapide, et puis non et puis si et puis plus de place, bref on prendra donc le train de 23h45.

Une longue attente se met en place, on prend le temps de dîner puis de jouer aux cartes à même le sol de la gare, attisant du regard la curiosité du moine bouddhiste installé près de nous.

23h45 le train arrive bien à l'heure, on est tout content et puis là.....

...la douche froide. Un monde fou, des locaux et touristes qui passeront des heures debout ou parterre recroquevillés, une lumière qui reste allumée toute la nuit, des banquettes minuscules...on doit notre salut au fait d'avoir des places numérotées et des locaux toujours aussi zen face à cette situation. Psychologiquement on a très peur de péter un câble avec la fatigue, on ne va faire que somnoler et se réveiller, nous aussi recroquevillés car les bagages sont à nos pieds et l'espace est vraiment réduit. Mais on mesure notre chance par rapport à tous les autres.

Le train se videra petit à petit au gré des nombreux arrêts, les locaux débarquant à 2h, 4h du matin...ne resteront à la fin que les touristes. Au petit matin les paysages sont vraiment sauvages, on s'émerveille et oublions totalement cette nuit chaotique mais finalement pleine de charme et de folklore local.

du 18 au 25 février 2023

J'ai adoré Chiang Mai et ses proches environs. Ville la plus importante du Nord du pays, elle possède de superbes temples, les vestiges d'une enceinte entourant la vieille ville, un canal apportant un peu d'eau , et des montagnes rondes et couvertes de végétation. A 2h de là on y trouve le point culminant du pays, le Doi Inthanon se hissant à 2 500 m d'altitude, des cascades bien fournies, des réserves d'eau, des cultures en terrasses qui se magnifient lors de la saison des pluies , des villages isolés et certaines ethnies comme les Karens dont les ancêtres viennent du Tibet et de Birmanie.

Chiang Mai c'est donc un environnement très nature: dès que l'on sort de la ville elle est partout. La chaleur y est aussi moins étouffante, la vie plus tranquille. Les paysages sont simples mais dépaysants. Sans êtes extraordinaires comme dans le sud, on s'y sent bien.

J'avais établi un programme très précis avec notamment une randonnée guidée aux alentours du Doi Inthanon, la visite des Pagodes Royales et un court séjour au sein d'un village Karen en compagnie de Pauline, une française mariée à un Thaï issu de cet ethnie. Le but était de partager de vrais moments de vie en participant aux activités du village.

Malheureusement mon fils est tombé malade pile à ce moment là et par précaution on a préféré annuler ces excursions pour reprendre un rythme plus tranquille et éviter toute nouvelle déconvenue. Ce fut dur à accepter car vraiment cette partie me tenait à cœur.

Malgré tout on a bien profité de la région et je recommande vivement d'aller au nord si vous en avez le temps. Voici un aperçu de nos balades sur Chiang Mai et sa région 😀

Déambuler dans la ville: son parc floral, ses ruelles, ses remparts, ses marchés de nuit et sa street food. Il fait bon vivre à Chiang Mai. Malgré ses grandes artères bruyantes, on peut facilement s'éloigner et se retrouver au calme. Le soir tout est vivant, les locaux se mélangent aux touristes, les salons de massage ont pignons sur rue, et on se retrouve attablés sous des guirlandes lumineuses à déguster de bons pad thaï et autres délices au son de la musique 😀

Les nombreux temples, à chaque coin de rue: 'intras muros' Chiang Mai regorge de temples. On ne s'en lasse pas. Le soir ils s'illuminent et les stands de street food s'installent tout autour afin de profiter de la magie des lieux.

Réserve du Lac Tao et Sticky Waterfalls, journée nature: on prend la route pour cette journée à la recherche de fraîcheur. On loue une voiture, on n' oublie pas de conduire à gauche (!), et c'est parti pour les proches environs de Chiang Mai. Au lac Tao il n'y a personne, normal nous sommes en pleine semaine. On y trouve des petites paillotes pour se poser et pique niquer les pieds dans l'eau. Un peu plus loin se dressent des animaux géants de paille, parfait pour divertir les enfants! Mais la chaleur ce jour là est particulièrement harassante, il nous faut absolument plus de fraicheur. Nous partons alors un peu plus au nord aux Sticky Waterfalls. Lovés dans un écrin de verdure ces cascades ont la particularité de pouvoir se grimper pieds nus, sans risque de glissade. C'est super sympa notamment pour les enfants. La route pour y accéder est aussi très agréable et dépaysante. Bref une chouette journée.

Le Wat Palad et le Doi Suthep, journée coup de cœur

Le Doi Suthep est le temple le plus connu de Chiang Mai, bien qu'il ne se situe pas à proprement parlé dans la ville. Il culmine à environ 1600m d'altitude et pour le rejoindre deux solutions: prendre les fameux songthaew rouges, sortes de pick up collectifs ou emprunter le Doi Suthep Hiking Trail. Attention ça grimpe sec et il faut compter au moins 2h de montée. Autant vous dire qu'on a préféré faire un mix des deux. Sur le sentier, un trésor encore relativement calme est à découvrir: le temple de Wat Palad, disséminé dans la forêt et absolument superbe. Et c'est grâce au site NovoMonde que je vous recommande là aussi fortement, que nous avons pu 'organiser' cette journée.

C'est donc parti pour trouver un taxi qui nous mènera au début du sentier, à l'ouest de Chiang Mai. Il faut savoir que les Thaïlandais ne parlent pas forcément bien anglais et que la compréhension est parfois difficile. Mais coup de bol, nous trouvons tout de suite un taxi qui situe très bien le début du sentier, même pas besoin de mettre google maps en route (bon on le fera tout de même pour se rassurer). On part donc pour environ 45 minutes de montée en pleine nature, croisant de ça de là quelques touristes. La foret n'est pas extraordinaire mais l'ombre des arbres est salvateur et nous profitons de la quiétude qui nous entoure. La grimpette est un peu difficile mais je ne râle pas trop. Les enfants comme à leur habitude sont tout devant 😀

Nous arrivons alors au Wat Palad et ...je vous laisse découvrir en images... 🤗

Après une bonne heure passée sur le site à flâner et rêvasser, nous décidons de poursuivre vers le Doi Suthep en taxi cette fois ci. Une vingtaine de minutes à l'arrière du pick up sur une route en lacet et nous arrivons à 1600 m d'altitude!

Ici on retrouve la civilisation et beaucoup beaucoup de monde, ce qui dénote avec la sérénité du Wat Palad. Le Doi Suthep est entouré de boutiques de souvenirs et stand de street food mais malgré tout il faut y aller car le temple est absolument superbe: son immense Chedi, recouvert d'un or que je n'avais jamais vu, du vrai Or, nous inonde de lumière et de soleil. La vue depuis la terrasse est rafraichissante, vous apercevez ici et là quelques sapins, et Chiang Mai embrase la plaine.

Nous redescendrons en taxi, pleinement satisfait de cette belle journée.

Sur la route du Doi Inthanon, de cascade en cascade

Lors de notre séjour à Chiang Mai j'avais prévu 2 nuits dans les montagnes, non loin du point culminant du pays, pour ensuite enchaîner avec une immersion au cœur d'un village Karen. Mais Lulu tombant malade le lendemain de notre arrivée, et après un passage à l'hôpital du coin (sois dit en passant très bien!), nous avons revus quelques peu nos plans. Alors même si notre incursion a été plus rapide que prévue nous avons pu profiter des belles cascades qui jalonnent la route menant au Doi Inthanon, et profiter de notre petit cocon avec une vue imprenable sur les hauteurs.

C'est en voiture de location que nous nous sommes rendus à l'ouest de Chiang Mai. La route est belle et déserte. Avant d'emprunter le chemin des cascades, nous cherchons un coin pour déjeuner. Mais pas si évident lorsque l'on quitte les axes principaux. Nous passons devant quelques devantures qui ne nous inspirent guère. Mais il faut bien passer outre et s'adapter à la vie locale. Je croise un petit panneau annonçant un 'restaurant'. Allez hop c'est ici que nous irons. Il n'a de restaurant que le fait de servir à manger. A vrai dire nous sommes seuls et c'est comme si nous mangions chez les gens, dans une sorte de cours de fortune abrité du soleil, avec deux tables pas plus. Trois femmes sont là, à faire la popotte dans une chaleur étouffante. Il n'y a pas de menu, pas de carte, pas de choix. Elles sont étonnées et amusées de voir des touristes ici, se demandent si Lucas est un garçon ou une fille (il a une queue de cheval) et semblent rire de nos peaux pâles. Elle ne parlent pas un mot d'anglais (ou presque) et ici la wifi ne fonctionne pas (adieu google trad)...on appréhende un peu ce que l'on va manger et l'hygiène qui va avec. On commande des pates...et nous nous retrouvons avec du riz 😀 . Au final c'est bon même très bon. C'est simple juste ce que qu'il nous faut. Une expérience vraiment locale.

Nous reprenons la route et trouvons notre premier spot cascade, la Mae Klang Waterfalls. J'avais l'appréhension de trouver des cascades peu fournies et peu impressionnantes. Finalement malgré la chaleur tropicale, ce sont bien de vraies grosses cascades qui s'offrent à nous. Je suis ravie. La Mae Klang a la particularité de se transformer en contre bas en cours d'eau agréablement aménagé de petites paillottes pour se détendre. Délicieusement agréable et rafraichissant. J'ai l'impression d'être au bord du Drâa au Maroc! Nous sommes en semaines et il n'y a ni locaux ni touristes, ce qui rend le site un peu triste...mais au moins il est rien qu'à nous 😀

Nous poursuivons notre route après avoir siroté au bord de l'eau 😀. Quelques kilomètres plus loin nous tombons sur LA CASCADE, celle de Wachirathan Waterfalls. Plus de monde ici mais on comprend pourquoi. En saison des pluies cela doit être encore plus impressionnant. On se balade tout autour en profitant de la vue, et en prenant encore smoothies et fruits coupés: pastèque, manque, fruit du dragon😋

Dernière cascade du jour, moins impressionnante car il n'est pas possible de s'approcher, la Siritan Waterfalls

Après cette belle journée nous découvrons notre gîte perché sur une colline, complètement isolé et offrant un magnifique coucher de soleil. Le lendemain Lulu tombera malade et notre expérience montagne s'arrêtera là.

du 25 au 28 février 2023

Il est temps de quitter Chiang Mai. Nous prenons un vol direction Surat Thani, au sud-est de la Thaïlande. A notre arrivée nous sentons tout de suite la différence de température et pourtant il ne faisait pas froid au nord!! Un chauffeur nous attend pour nous conduire au parc national de Kao Sok. J'ai pris un package tout compris: transferts privés, hôtels et excursions. C'est ce qui nous aura couté le plus cher dans notre voyage, mais cela en valait la peine (même si le coût, lui, n'est pas totalement justifié). Rien que la route qui nous mène au lodge plante rapidement le décors

Nous passerons deux nuits dans notre lodge et une dans une petite cabane sur l'eau, avec accès direct au lac.

- autour de notre lodge: ambiance zen

-une sortie canoé (gonflable) en mode privé: à ma grande surprise nous ne pagayons pas, ce sont nos deux accompagnateurs thaïlandais qui le feront. J'ai peur de m'ennuyer mais au final c'est agréable et tout au long du parcours se dresse devant nous une paroi immense, comme on en trouve beaucoup dans la région. Nous ne verrons malheureusement pas de faune ou flore, à peine furtivement un varan se faufilant sur la rive. Juste après nous faisons un arrêt 'Saut de Liane' dans la rivière!! Passé l'appréhension de ce que l'on pourrait trouver sous l'eau 😀, nous sautons tour à tour et c'est très marrant...même si j'ai mis une éternité par rapport à mon homme et mes enfants pour me lancer. L'eau est bonne mais la peur que quelque chose m'agrippe de nulle part me fait vite remonter sur la berge. En tout cas les enfants sont ravis. Puis nos accompagnateurs (qui ne parlent pas un mot d'anglais), nous prépare un petit feu, coupe du bambou bien large, et font chauffer de l'eau: c'est parti pour un thé et café improvisé. Ce n'est pas très bon mais la aussi on savoure ce moment local en pleine jungle.

Sur la route...

Petite sortie nocturne guidée

❤Sur le lac de Khao Sok...bon là ça envoi du lourd!!

Immense, scénique, photogénique, digne d'un Avatar ou d'un Jurassic Park. Malgré les groupes de touristes à l'embarcadère, on se sent rapidement seuls, en total harmonie avec la nature, un paradis pour les yeux et le cœur. On le compare souvent à la baie d'Along et je comprends pourquoi. D'immenses pic karstiques jaillissent des eaux chaudes, offrant un contrastes saisissant entre le bleu de la 'mer' et le vert de la jungle. On y trouve des singes et mêmes des éléphants sauvages qu'il est cependant rare de voir. Cet écosystème abrite aussi l'une des plus grandes fleurs du monde. Pour nous pas d'éléphants malheureusement mais quelques singes furtivement observés. Nous n'avons pu profiter que d'une toute petite et rapide partie de ce qu'offre la région mais ce fut en tout cas une merveilleuse parenthèse enchantée.

du 28 février au 04 mars 2023

Nous quittons Kao Sok et son merveilleux lac par la route, en transfert privé pour rejoindre l'une des grosses stations balnéaires du Sud de la Thaïlande: Ao Nang près de Krabi. On découvre ici l'image type du paradis thaïlandais avec ses nombreuses îles et sa côte absolument irréelle. Mais cela va de paire avec une quantité assez impressionnante de touristes et un manque d'authenticité ; en somme tout ce que l'on essaye d'éviter depuis quelques années dans nos vacances.

J'avais là aussi essayé de prévoir au maximum notre séjour afin de profiter de la région en souffrant le moins possible de l'effet de masse. En évitant les pièges à touristes, en partant très tôt le matin...mais encore une fois je ne suis pas seule à voyager et il faut bien que je compose aussi avec les envies de ma petite famille. De plus on a encore eu un changement de programme qui m'a posé bien des dilemmes et le choix final que nous avons fait n'était finalement pas le plus judicieux. Encore une petite frustration que j'ai eu du mal à digérer…

Mais quoi qu'il en soit, Ao Nang et sa région valent clairement la peine de s'y arrêter et d'en profiter.

Tout d'abord l'arrière pays est à l'image de ce que l'on a pu voir à Kao Sok: des montagnes vertes qui jaillissent de ci de là, une sorte de baie d'Along terrestre, un paysage absolument superbe surtout si vous arrivez à prendre de la hauteur. Les randonnées dans le coin sont assez hard, mais vous pouvez rejoindre certains bars/restaurant qui offrent sans trop d'effort une vue époustouflante.

Ensuite vous êtes sur l'une des plus belles côtes du pays si ce n'est la plus belle. A l'horizon des dizaines d'îles s'éparpillent offrant quantités d'excursions possibles avec des ambiances très différentes. D'Ao Nang vous pouvez presque tout faire: rejoindre Maya Bay, Ko Lanta, Ko Yao Noi, la baie de Phang Na...bref c'est un excellent pied à terre, et contrairement à d'autres endroits, la côte n'est que peu bétonnée, ou alors par des petites structures assez discrètes.

Le revers de la médaille, et on l'a clairement ressenti dès notre arrivée: on est totalement entre touristes, majoritairement européens. La ville d'Ao Nang vit entièrement pour le touriste (la route principale est une succession d'hôtel, de pizzeria, salon de tatouages, salon de massages et bureau d'excursions). Il n' y a pas une once d'authenticité . Les prix sont effectivement plus chers et oui les Thaïlandais moins sincères dans leur approche. J'avoue que nous avons été déboussolés nous qui venions de Chiang Mai et Kao Sok ou tout était plus paisible et authentique. Entendre parler français et voir des visages pâles partout m'a quelque peu éloigné de mon paradis tropical à l'autre bout de la terre.

Mon conseil est donc de ne pas faire l'impasse mais, si comme nous, vous souhaitez éviter la horde de touristes préparez bien votre séjour en amont. Pour notre part nous avons logés en dehors du centre ville, mais un peu lassés de tout contrôler nous avons quand même cédé à la facilité en jouant les touristes de base...avec une pointe de regret car la région mérite plus de considération.

Voici donc un aperçu de nos 4 jours dans ce paradis balnéaire

Découverte de la péninsule de Railey, à seulement 10 minutes en longboat tail d'Ao Nang. Très touristique mais les plages sont assez grandes et il suffit de s'éloigner un peu pour retrouver de la tranquillité. Ambiance Jamaïcaine au son de Bob Marley et des vendeurs de cannabis (comme partout dans cette région), ici on vit pieds nus et pas une voiture à l'horizon. Le spot reste absolument sublime et la baignade un délice!!

Excursion sur les îles Poda, Chicken Island et Thale Waek

En compagnie d'un pêcheur local (mais peut être ne vit il que du tourisme à présent), nous avons fait la très classique excursion des 4 îles comprenant les îles nommées ci dessus + Railey Beach...que l'on avait fait la veille...bref mauvaise organisation de notre part. Poda est absolument superbe et c'est la première île que nous avons découvert du coup nous étions seuls. Chicken Island idem seuls sur la plage avec juste un autre petit groupe. Spot intéressant pour y voir quelques beaux poissons. Et Thale Waek....et bien nous avons fuit au bout de 10 min car littéralement envahit de touristes asiatiques habillés de leur gilets de sauvetages orange fluo...on a l'impression d'assister à un naufrage en masse...de plus l'intérêt de cet îlot dépend de la marée et nous ne sommes pas arrivés au bon moment. Dommage...mais nous avons pleinement profité de la baignade sur les autres îles.

Un temple perché tout près de notre lodge...bah oui il me fallait bien un temple, il me faisait de l'œil 😀

Un petit marché local

du 04 au 06 mars 2023

Nous quittons Ao Nang en voiture de location pour rejoindre la dernière étape de ce beau voyage: la fameuse île de Ko Lanta. Celle-ci peut se rejoindre uniquement par ferry en mode pétions depuis Ao Nang mais je voulais être libre de nous déplacer comme on le souhaitait une fois sur place (même s'il est vrai qu'en Thaïlande il n'y a pas de soucis de ce côté là). En moins de 2h de route nous rejoignons un petit embarcadère situé juste en face et nous traversons avec notre voiture le bras de mer pour rejoindre cette île mythique...un mythe qui s'effondre quelque peu surtout aux yeux de mon mari, car non, la célèbre émission n'a pas été tournée sur l'île, et non l'île n'est pas déserte...MAIS on y retrouve cette authenticité, cette simplicité et ce calme que nous avions perdus sur Ao Nang.

Alors certes les paysages n'ont rien à voir avec la côte d'Ao Nang. Ici rien de spectaculaire au niveau de la côte ou de l'intérieur des terres. On pourrait se croire en Corse ou en Bretagne par certains endroits. Mais quel bonheur pour moi de me retrouver à nouveau immergé à l'autre bout du monde. Cette île somme toute presque banale, clôturera en beauté notre séjour 😀

La traversée...

Plutôt simple à prendre, il suffit d'acheter un ticket quelques mètres avant l'embarcadère. Nous n'avons pas attendu longtemps pour avoir un bateau et la traversée ne dure que 15 min. A l'aller c'était donc easy...mais au retour... va savoir pourquoi nous avons bouchonnés pendant presque deux heures, bloqués à moins d'1km du port!! A croire que toute l'île souhaitait rejoindre le continent à ce moment là. Surtout on se faisait régulièrement doublés mais les Thaïlandais fidèles à eux mêmes restaient en toute circonstances zen. Avec tout ça on a clairement faillit louper notre vol Krabi / Bangkok au retour de Ko Lanta...mais finalement on l'a eu, ouf!

Ses innombrables plages, ses petits restaurants les pieds dans l'eau, le parc national Mu Ko Lanta, la vieille ville et le fameux totem (quand même 😀 ). Il fait bon vivre ici...

Nous quitterons Ko Lanta le 06 mars au soir en rejoignant l'aéroport de Krabi.

Décollage en soirée pour Bangkok où nous passerons une dernière nuit. Le lendemain nous crapahuterons toute la journée sur Bangkok en attendant notre vol retour qui décollera dans la nuit.

Au revoir Thaïlande, nous partons le cœur rempli de souvenirs

J'adore les petites structures simples avec du charme. Je ne voulais pas d'établissement trop moderne ni trop grand mais pour les enfants il fallait privilégier des hôtels avec piscine. En tout cas rien à redire nos hébergements étaient conformes à ce que l'on attendait et ça c'était vraiment top!

Bangkok, 1 nuit au Green Teak House

C'est tout petit c'est tout mimi, très bien pour y passer 1 nuit. La chambre pour 4 est vraiment étroite avec des lits superposés mais possède une petite salle de douche bien pratique. Pas de piscine ici mais qu'importe. Il s'agit d'une maison en tek restaurée, le calme y règne pourtant les grands axes sont vraiment à côté. Mais elle est située dans une toute petite ruelle. Nous avons pu tout faire à pied (en marchant 20min pour rejoindre les sites). Pas de prestations annexes sur place.

Ayutthaya, 1 nuit au Baan Luang Harn

Très bel hôtel composé d'une dizaine de chalets individuels et d'une structure à deux niveaux avec 6 chambres. Nous avons pris deux chambres côte côte dans ce bâtiment blanc. La piscine est grande et agréable, et donne directement sur nos chambres. Les chalets eux sont agencés autour d'un très joli plan d'eau et tout est parfaitement fleuri. L'ensemble est superbe.

Chiang Mai, 2 nuits à la Villa Thapae

Nous avons logés dans un vaste duplex composé de deux grandes chambres (une à chaque étage) avec chacune une grande salle de bains. Une petite terrasse au rez-de-chaussée et une immense à l'étage pour les enfants. La décoration est soignée, la piscine est fraîche, et à la réception plusieurs services possibles (laverie, location véhicules, excursions...). Il ne doit pas y avoir plus de 6 appartements donc c'est vraiment calme et agréable. Bien situé, dans une petite rue.

A la montagne, 2 nuits au Monsonkeang Camping View

Tout petit gîte en pleine montagne, à 2h de Chiang Mai et 30 min du Doi Inthanon. Composé d'une chambre avec une immense terrasse offrant des couchers de soleils et une vue à tomber par terre, équipée d'une petite salle de bain. Et deux 'huttes' (que nous avons choisis) avec lit, moustiquaire et ventilo. A l'étage des petits matelas pour profiter de la vue. Deux douches avec lavabos et toilettes dans une petite annexe juste à côté. On peut y manger midi et soir, il y a deux hamac, une terrasse tout en bois, des petits bancs face à la montagne...absolument charmant. Très bien pour y passer 2 nuits et profiter des environs. La cuisine est bonne mais forcément assez peu variée. A noter que malgré l'isolement, il y a un hôpital à 7km (testé et approuvé). Tout est fourni (draps, gel douche, serviettes, comme dans tous les logements testés malgré leur simplicité)

Chiang Mai, 3 nuits au Pha Thaï House

Au retour de la montagne je voulais changer d'hôtel pour varier et trouver un peu mois 'cher' que la Villa Thapae. L'hôtel est ici beaucoup plus classique et grand (plusieurs étages donc une bonne trentaine de chambre au moins). Elles sont vastes, équipées de deux grands lits doubles. Là aussi on peut réserver pas mal de chose à la réception. Une laverie est située juste en face. Piscine assez petite, située juste à l'entrée de l'hôtel en bord de rue et avec du vis à vis sur des structures annexes de l'hôtel. Pas l'idéal mais ça passe quand même !

Kao Sok, 2 nuits au Paradise Jungle Resort

Une dizaine de cabane, certaines dans les arbres, de la plus simple à la plus luxueuse. Budget oblige nous avons pris les plus simples. Dans la chambre, un grand lit avec moustiquaire et deux lits superposés pour les enfants. Une vraie clim et une salle de bain littéralement ouverte sur la nature : on se douche dehors, sans vis à vis!! Un toit nous couvre tout de même en cas de pluie. C'est notre hôtel qui a organisé nos excursions sur place en mode toute compris. Il y avait juste à rajouter les boissons.

Kao Sok, 1 nuit sur le lac

Un sentiment d'immense luxe pour nous alors que c'est hyper minimaliste...mais on a une cabane sur l'eau avec accès direct au lac et c'est carrément royal. Deux grands lits doubles, un ventilateur qui ne marche qu'à certaines heures (l'électricité ne fonctionne pas H24 ici), pas de wifi pas de réseau, une salle de douche minimaliste, un kayak à notre disposition avec gilets de sauvetage...et un grand plouf pour aller dans l'eau 😀 On y aurait bien passée une seconde nuit.

Ao Nang, 4 nuits au Pinthong Aonang Villa

Je n'ai bizarrement pas de photo mais ce petit établissement d'un dizaine de bungalows est très familial. Une vraie maison avec terrasse, deux chambres, grande salle de douche et un espace salon/cuisine. Ideal pour cuisiner, se poser tout simplement. Une piscine agréable. Une gérante aux petits soins, très curieuse de vous connaitre et d'échanger avec vous. Un service de navette gratuite vous permet de rejoindre le front de mer quand vous le voulez (ou le supermarché de coin ou même le temple du coin...bref aux petits soins on vous dit). Ils ont également des contacts pour les excursions mais je vous conseille tout de même de comparer. Vous êtes en dehors de la horde de touristes donc parfaitement au calme. Pas loin de là un bar très sympathique pour manger de bons petits plats. Par contre vous ne pourrez pas aller en ville pied, tuk tuk obligatoire.

Ko Lanta, 2 nuits au Lanta Emerald

Sur la côte ouest de l'île dans la moitié sud. En front de mer. Les hébergements sont simples juste deux grands lits doubles et une salle de bain. La piscine est grande et agréable mais pas très rafraichissante (la température de l'eau grimpe vite 😀). Le restaurant et le bar donnent directement sur la plage comme beaucoup d'autres établissement: c'est un vrai plaisir de prendre son petit déjeuner ou l'apéro du soir en face de la mer. La cuisine est bonne, un peu chère (mais tout est plus cher sur l'île). Pas le meilleur hôtel mais ça nous allait très bien. Et c'est ici face à la mer que nous avons enfin profité d'un massage thaïlandais au coucher du soleil 😀

1 nuit au Feung Nakorn Hotel à Bangkok

Hôtel classique sans charme. Mais les chambres sont grandes (un grand lit double et deux lits superposés) et il a le mérite de posséder une piscine. Bien placé pour visiter Bangkok juste en face d'un temple gratuit. Le plus : notre vol décollait le lendemain soir. Nous avons rendu la chambre le matin tout en y laissant gratuitement nos bagages. En fin de jrnee nous avons pu y revenir afin de prendre une douche gratuite aussi (espace douche /toilette au dernier étage 😁) et pour quelques bath on vous prête des serviettes. Ba je peux vous dire qu'on en bien profité après avoir parcourru la ville sous 35 degrés. Parfait avant de reprendre l'avion.

La Thaïlande est réputée pour sa cuisine savoureuse, et elle a de quoi. Personnellement aucun soucis de digestion, ce qui ne fut pas le cas de ma petite famille. J'ai très bien mangé, principalement des plats locaux à base de riz et pâtes et du coup beaucoup de Pad Thaï. Il est vrai que je n'ai pas eu la curiosité de vraiment varier, je suis du genre à rester sur des valeurs sûres. De plus il n'est pas toujours évident de trouver une différence notable entre les plats. Quoi qu'il en soit c'est très beau et très bon, et les fruits évidemment un délice (pastèque, mangue, fruits du dragon, ananas...). La street food est légion ici, à toute heure vous trouverez à manger sur des petits stands improvisés. Les prix sont vraiment imbattables, vous pouvez aisément manger un Pad Thaï accompagné d'une boisson (beaucoup de smoothies et jus de fruits frais) pour 3 à 5€ par personne. Au restaurant c'est évidemment plus cher mais tout aussi raisonnable. Au plus fort nous avons payés 55 € un déjeuner avec boissons dont alcool pour 4 personnes en restaurant. A noter que les petits déjeuners n'existent pas vraiment en Thaïlande et qu'ils sont principalement fait pour les touristes. Mention spéciale pour les pancakes et gaufres qui sont tout simplement une tuerie!!

Je vous laisse savourer nos petits plats avec les yeux

Un peu de cuisine européenne
Fruit du dragon

Le restaurant Kat's Kitchen à Chiang Mai : une cuisine purement locale très bonne et pas chère.

Le KK Café à Krabi/Ao Nang: un très joli extérieur, fleuri et agréable.

Le Panorama à Ko Lanta: un petit restaurant en bord de route mais une vue fantastique. Bonne cuisine et hôte très gentille. Un petit paradis


Il y aurait tant de choses à dire... et en même temps chaque expérience de voyage appartient à chacun.

La Thaïlande est associée à beaucoup de superlatif. Moi je dirais que c'est un pays qui se vit sereinement, où tout y est tranquille. Où il y a beaucoup de pudeur et de respect. Un mélange de fantaisie et de spiritualité que l'on retrouve dans leur temples, à la fois superbes, fascinants, grandioses et parfois kitch.

Des paysages paisibles, presque quelconques et d'autres totalement inattendus et splendides.

On s'évade, on s'émerveille, on contemple.

Un pays parfait pour une première découverte de l'Asie

On aurait pu faire mieux, plus fun, plus tranquille, plus encadré pour s'imprégner d'avantage mais ce fut quoi qu'il en soit une grande aventure qui reste dans nos cœurs.