Carnet de voyage

Roadtrip Canada | août 2019

25 étapes
27 commentaires
Bienvenue sur le carnet de voyage de notre aventure en famille sur les routes canadiennes, de Calgary à Vancouver !
Du 5 au 22 août 2019
18 jours
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
4
avr

Après la lecture de l’incontournable Routard, quelques heures passées à parcourir les sites et blogs de voyage en famille au Canada, l’itinéraire est calé : 18 jours, 11 étapes, 2000 km.

Nous partirons de Calgary et terminerons par Vancouver. Notre véhicule et maison sera un « truck camper » de 7,50 mètres. Côté activités le programme devrait plaire aux petits comme aux grands : musée sur les dinosaures, ranchs de cow-boys, tour en bateau sur un lac, observation de la faune (ours et orques entre autres !)... On ne devrait pas s’ennuyer 😀 !

Itinéraire
Itinéraire
Le type de TruckCamper que nous avons loué
Le type de TruckCamper que nous avons loué
Le carnet de voyage de Gaëtan
Le carnet de voyage de Gaëtan
12
juil

Geo... quoi ? Geocaching ! Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une sorte de chasse au trésor mondiale : équipés d'un GPS (ou smartphone), vous partez à la recherche d'une "cache" : il y en a plus de 3 millions dans le monde, et sans le savoir vous êtes à coup sûr déjà passés tout près de dizaines de caches sans le savoir !

Bref, dans cette chasse au trésor géante, on peut aussi échanger et faire voyager des petits objets, ou encore mieux des "Travel Bugs" ! Ce sont généralement de petites plaques de métal comportant un code à 6 caractères qui est enregistré sur le site Geocaching.com. Quand quelqu'un trouve un Travel Bug, il le signale sur le site et le replace dans une autre cache. Ainsi vous pouvez suivre le trajet de votre Travel Bug à travers le monde !!!

Nous avons donc préparé 4 Travel Bugs (un pour chacun de nous) que nous déposerons cet été dans des caches pendant notre road trip au Canada. Le but étant qu'ils reviennent en France au plus près de chez nous pour qu'on les récupère... un jour peut-être... 😀

En attendant, nous pouvons suivre leur trajet sur cette page : Liste de nos objets voyageurs

Si vous voulez en savoir plus sur le Geocaching : rendez-vous sur www.geocaching.com

2
août

J-3 avant notre départ !

Si vous souhaitez suivre notre itinéraire de près, j'ai créé un compte Polarsteps : notre position GPS s'enregistrera automatiquement chaque jour à partir de notre téléphone portable !

Voici le lien pour y accéder : https://www.polarsteps.com/NathFlo/2181935-canada-2019

5
août

A bientôt de l’autre côté de l’Atlantique !

• • •

Bien arrivés à Calgary !

 ...Le vol s’est très bien passé, les enfants ont été plutôt sages : Gaëtan, fidèle à lui même (parfait !), Manon un peu plus compliqué mais finalement pas si mal que ça ! Ce soir ils ont tenus le coup jusqu’à 19h heure locale (soit 3h du matin heure française), et sans sieste dans l’avion ! Reste à voir à quelle heure ils se réveilleront demain 😅 ... Ce soir ils se partagent un lit queen-size (sécurisé avec quelques oreillers).

En chemin nous avons survolé l’Islande et le Groenland : magnifiques paysages enneigés vus du ciel !

6
août

En attendant de récupérer notre véhicule demain nous sommes restés une journée sur Calgary. Au programme, visite de « Heritage Park » : c’est un musée grandeur nature où sont reconstitués des villages typiques de l’Ouest canadien, de 1880 à 1910. Il y a même des figurants en costumes d’époque qui font vivre ces villages, jouent des petites scènettes, on peut entrer dans les maisons y rencontrer les habitants. Un vrai train à vapeur dans lequel on peut monter fait le tour du parc ! Il y a aussi une exposition de voitures anciennes et pompes à essence d’époque.

Pour une première journée au Canada c’est une bonne entrée en matière, et une super visite pour les enfants qui se retrouvent plongés directement dans l’univers des cow-boys et indiens. Gaëtan a adoré les tipis !

Heritage Park 

Ah oui sinon ce matin on était tous debout à 4h... 20h30 tout le monde dort, extinction des feux ! On devrait commencer à être mieux calés sur l’horaire demain. On a hâte de récupérer notre véhicule demain matin !! 🤗

7
août

Ce matin réveil naturel à 6h (y’a du mieux !). A 10h la navette de la société de location de camping-car est venue nous chercher (ou plutôt on s’est incrusté dans celle de 9h qui était en retard, sinon notre « ramassage » était prévu 3 tours plus tard... on a gagné au moins 1h30 d’attente sur ce coup là !). Après (beaucoup) d’explications sur le fonctionnement du véhicule, il est 13h passé quand nous prenons enfin place à bord... petit Mc Do avant d’aller faire un tour dans un supermarché pour garnir le frigo et les placards, et c’est parti !

• • •

Cap sur Drumheller, la ville des dinosaures 🦖 ! Après 1h de route rectiligne et des champs à perte de vue (la Beauce canadienne !) un changement de relief assez net apparaît devant nous : c’est la région des Badlands. L’érosion de l’eau a sculpté ces terres pauvres (mais riches en fossiles !) sous forme de canyons. Dans la ville, des dinosaures sont parsemés au bord des routes, sur les trottoirs. Puis nous apercevons LE plus grand dinosaure du monde : un tyrannosaure de 25 mètres de haut dans lequel on peut même monter ! Évidemment, nous ne pouvions pas raté cette occasion 😄 !

Ce soir premier repas et nuit dans notre truck camper ! On entend crépiter les feux de camp de nos voisins de camping. On se laissera sûrement tenter bientôt mais pour nous ce soir ça a été repas simple et dodo car la journée a encore été un peu dure avec la longue attente pour récupérer le véhicule !

8
août

Bilan de cette première nuit : plutôt bien dormi, malgré la pluie qui est tombée pendant une partie de la nuit. Ce matin nous sommes allés visiter le Royal Tyrrell museum, un musée de paléontologie - l’un des plus beaux paraît-il - et après coup nous confirmons il est vraiment superbe ! La collection de fossiles présentée est impressionnante, et la mise en scène des squelettes devant les paysages peints sur les murs les met d’autant plus en valeur. En plus nous sommes arrivés dans les premiers à l’ouverture à 9h (le décalage horaire a aussi des bons côtés !), on était parfois seuls dans les salles devant ces dizaines de squelettes de plusieurs mètres de haut. Je pense que ce ne doit pas être souvent le cas : quand nous sommes sortis, le parking, désert à notre arrivée, était bondé... Nous avons mis 1h-1h30 pour faire le tour du musée, mais on pourrait facilement y passer une matinée complète si on s’attarde à lire les explications (mais la patience de Gaëtan et Manon reste limitée ... même devant les dinosaures 😄!).

Après cette visite nous sommes allés à Horse Thief canyon, un point de vue situé à quelques km où nous avons pu mangé avec la vue sur le canyon.

Ce petit détour par Drumheller avant d’attaquer les Rocheuses était vraiment sympa : non seulement pour les activités « dinosaures » pour les enfants, mais aussi pour le paysage : totalement différent de ce que nous allons voir par la suite et vraiment dépaysant !

En début d’après-midi nous avons pris la route en direction de Banff où nous dormons ce soir, entourés des montagnes, et certainement de quelques ours et autres animaux sauvages... 😲😄 !

9
août

En fin de matinée nous avions rendez-vous près de Banff dans un ranch pour passer quelques heures chez les cow-boys, des vrais de vrai ! Nous avons d’abord fait une balade en calèche le long de la rivière (escortés par un nuage de moustiques... heureusement nous avions prévu pantalons/manches longues et répulsif !) pour nous rendre dans la forêt où un barbecue nous attendait. En attendant que les steaks cuisent nous avons pu nous essayer à quelques jeux : lancer de fers à cheval, et surtout le « lancer » de lasso, très attendu par Gaëtan ! Une fois les estomacs bien remplis, retour au ranch en calèche qui a eu raison de Manon : elle s’est endormie sur moi et a continuer sa sieste dans la voiture - nous en avons profité pour faire notre 1ère geocache du voyage !

Nous avons terminé cette belle journée par une petite marche dans Banff pour y faire quelques achats souvenirs (comme de bons touristes 😝 !), entre autres un superbe bonnet de Davy Crocket (ou Castor Junior, au choix...) pour Gaëtan 😂, et pour ma part un attrape-rêve pour mettre dans notre chambre.

Ce soir le ciel s’est couvert et le vent s’est levé (chassant les moustiques par la même occasion). La météo des jours à venir s’annonce moins clémente alors que nous allons attaquer à partir demain la visite des lacs puis la route des glaciers... espérons que nous apercevrons tout de même un peu la couleur turquoise caractéristique de ces lacs !

9
août

Nous avons laissé notre premier TravelBug (celui de Gaëtan) dans une cache près de Banff ! Cette petite halte nous a permis de découvrir un joli point de vue sur la montagne, au bord de la rivière Bow.

10
août

La nuit dernière a été un peu mouvementée avec un bon gros orage de 23h à 2h. Heureusement les enfants ont un sommeil de plomb et n’ont rien entendu... sinon je pense que nous aurions fini à 4 dans le même lit !

Une heure de route ce matin pour arriver à Lake Louise, LA carte postale de l’Ouest canadien, et donc aussi le lieu hyper-touristique et hyper-fréquenté... Heuresement qu’au travers de mes lectures pour préparer ce voyage on s’y attendait un peu sinon la déception aurait pu être grande. D’autant plus que le temps n’était pas trop avec nous. Nous sommes arrivés vers 11h après avoir pris une navette de bus depuis la vallée. De ce côté là il faut admettre que malgré l’affluence tout est super bien organisé : pas de bouchons grâce à des agents qui fluidifient la circulation à chaque carrefour, navettes fréquentes (nous n’avons même pas attendu à l’aller comme au retour). Une fois sur place des centaines de gens qui prennent des photos, un énorme hôtel de luxe en bord de lac et voilà... on a vite fait le tour. Certes il y a plein de randonnées à y faire sûrement très sympa. Nous avons commencé un petit bout de l’une d’elle mais il y avait tellement de monde sur le sentier, cela perdait de son charme, et puis là de toute façon vu les nuages bas cela ne nous aurait rien apporter de monter plus haut... Bref, nous ne nous sommes pas trop attardés sur place, surtout qu’il était midi et qu’à part un restaurant 4 ou 5* il n’y a rien pour manger.

Nous sommes redescendus par la navette et avons mangé dans un petit resto, simple mais efficace. En attendant de pouvoir aller s’enregistrer au camping nous sommes allés à une aire de jeux pour défouler les enfants où nous avons pu jouer avec une dizaine d’écureuils trop mignons et tellement curieux qu’ils nous auraient mangé dans la main sans problème !

Une fois au camping, l’idée de reprendre une autre navette pour aller voir le second lac « carte postale », Moraine Lake, a vite été mise de côté. Nous avons préféré aller se balader aux abords du camping, sur un petit sentier longeant la rivière et très accessible pour les enfants. Conclusion : une super promenade, seuls dans la forêt (ou tout du moins on en avait l’impression car en fait nous n’étions pas bien loin des emplacements de camping 🤫 😉 ), et de jolis points de vue sur la rivière.

Pour terminer, Florent a allumé un feu de camp, pendant ce temps les enfants jouaient aux aventuriers de la forêt aux alentours, et on a fini le repas par des marshmallow grillés 😀 !

11
août

Au programme aujourd’hui, la route des glaciers : un peu plus de 200km pour parcourir l’une des plus belles routes du monde, de Lake Louise à Jasper ! Ça promet du rêve, mais pas de chance : si nous avons évité la pluie hier ce ne sera pas le cas aujourd’hui, la météo a vraiment tourné au mauvais temps 😕

Nous prenons la route vers 11h de façon à s’arrêter au bout d’une heure pour déjeuner et que Manon puisse faire la sieste sur le reste du parcours. Le début du parcours est déjà superbe, même si les nuages cachent les sommets. Nous apercevons les premiers glaciers.

La halte prévue initialement (point de vue sur Peyto Lake) est fermée pour travaux, nous nous arrêtons donc à un autre endroit (les points de vue ce n’est pas ça qui manque sur cette route !), à Howse Pass Viewpoint. Après un rapide pique-nique dans le camping-car, nous découvrons une vue qui surplombe toute une immense vallée avec le lit de la rivière s’étalant au fond. Grandiose ! Selon les écriteaux, c’était un haut lieu de passage et d'échanges de fourrures à l'époque des autochtones. On imagine facilement des tipis se dressant sur les rives de cette rivière, entourés des montagnes...

Howse Pass Viewpoint  

Nous poursuivons notre route lorsque un bouchon semble se former devant nous (généralement sur ces routes c’est synonyme d’ours en vue en bordure de route !). Bingo ! Voici notre premier grizzly 😀 !

Les montagnes, rivières, cascades et lacs couleur émeraude se succèdent, on a envie de s’arrêter à chaque virage pour prendre une photo... nous passons devant d’immenses glaciers dont le fameux Columbia Icefield sur lequel on peut aller à pied et... en bus (en passant je trouve ça assez contradictoire d’aller en bus sur un glacier...) ! La foule s’arrêtant à cet endroit ne nous fait pas regretter de passer rapidement notre chemin... D’autant plus que la pluie se met maintenant à tomber : nous prenons une ou deux photos, histoire de dire, puis repartons.

Dernière halte avant d’arriver à Jasper : les chutes Athabasca. La pluie s’arrête juste avant d’y arriver, ouf ! Mais là aussi, beaucoup de monde. Nous prenons juste quelques photos sans trop nous y attarder.

Athabasca falls 

Malgré le mauvais temps la route des glaciers a tenu sa promesse : les paysages y sont vraiment grandioses et restent difficiles à retranscrire aux travers des photos... Avec du soleil cela doit certainement être un cran au dessus. Bref, il ne nous reste plus qu’à revenir refaire cette route sous le soleil, un jour peut-être... 😇

12
août

La météo ne s’était pas trompée : pluie toute la journée aujourd’hui 😔 ! Ce matin on ne s’est donc pas trop pressés : levés à 8h30, nous sommes désormais bien calés sur l’heure canadienne et le camping où nous sommes est très calme, au milieu de la forêt.

Nous décidons de bouger et d’aller voir un « musée » avec des animaux empaillés (un truc à faire à l’abri quoi...) mais une fois sur place nous ne trouvons pas le fameux musée... Pas grave, nous sommes à côté de deux petits lacs (Annette Lake et Edith Lake) et il est bientôt midi : nous nous stationnons sur le parking quasi désert avec vue sur le lac. Entre 2 averses, nous faisons une petite balade pour se mettre en appétit et mangeons à l’abri dans le camping-car.

Annette Lake 

Aujourd’hui nous avions prévu initialement d’aller à Maligne Lake, situé un peu plus loin... Il pleut toujours mais nous décidons d’y aller quand même : ça permet à Manon de faire sa sieste, et puis peut-être qu’une fois arrivés là-bas la pluie s’arrêtera ?! Sur la route nous longeons Medicine Lake. Malgré la pluie nous profitons du paysage et nous espérons croiser quelques animaux, mais rien... Gaëtan et Manon dorment encore 45 minutes après notre arrivée. A leur réveil, toujours cette pluie non-stop. On se réfugie dans le camping-car pour le goûter, jeux de cartes, coloriages... en espérant une éclaircie pour pouvoir sortir.

18h, on se dit qu’on va quand même pas trop tarder pour rentrer au camping, tant pis pour Maligne Lake c’est dommage mais on aura essayer, et puis... la pluie s’arrête !! On se dépêche d’enfiler chaussures et blousons et nous faisons un petit bout du sentier qui longe le lac. Nous prenons quelques gouttes de pluie en chemin mais ça va, et sur le retour le temps se lève un peu. Nous apercevons même un bout de ciel bleu ! La cîme des montagnes perce les nuages et nous apercevons un glacier. Pour le tour en canoë que nous voulions faire ici c’est râpé, mais nous aurons au moins vu le panorama.

Maligne Lake 

Après cette balade il est grand temps de rentrer... Sur la route nous guettons les bas-côtés. A mi-chemin plusieurs voitures sont arrêtées : deux cerfs de Virginie broutent sur une aire de repos !

13
août

C’est au tour de Manon de laisser son porte-clés TravelBug, dans une cache située juste à l’entrée du camping où nous dormons ce soir !

13
août

En sortant du parc de Jasper nous quittons aujourd’hui l’Alberta pour la Colombie Britannique. Dans l’histoire nous gagnons également 1h dans notre journée car les deux états ne sont pas sur le même fuseau horaire !

Avant de prendre la route nous faisons une halte à Jasper pour faire le plein et sur le chemin nous voyons une ourse noire et son ourson !

Pour couper la route nous faisons une pause à Rearguard falls, une chute d’eau jusqu’à laquelle migrent les saumons qui remontent le fleuve depuis le Pacifique (un parcours de 800 miles !). La chute en elle-même n’est pas très haute mais le débit d’eau est impressionnant, d’autant plus qu’un parcours a été aménagé et on peut aller tout près de la cascade !

Rearguard falls 

Nous arrivons tranquillement en milieu d’après-midi à Blue River où nous dormons ce soir. Nous faisons d’abord le tour de la « ville » pour trouver une supérette... Il faut savoir que depuis que l’on est parti de Jasper (soit plus de 200 km) on a croisé qu’une seule petite ville, on n’a plus de réseau, ni de GPS. A Blue River les maisons sont vraiment très modestes et l’aspect extérieur de la supérette fait un peu peur 😅 ! Là on se dit qu’on est vraiment au fin fond du Canada !

Le supermarché local... 

Avant de manger nous faisons une géocache (hé oui il y en a même trois ici... quand je vous disais qu’il y en a partout !), puis les enfants jouent dans le bac à sable du camping (ça change des aires de jeux toboggan et balançoires !).

Au camping nous avons malgré tout le wifi (mais en écrivant ces mots je me rends compte que le débit est super lent, pas sûre de pouvoir télécharger les photos !). Il y’a quand même un resto à côté, où nous avons mangé ce soir, et également un genre de complexe hôtelier (à qui appartient le resto d’ailleurs) qui emmène les skieurs en hélicoptère l’hiver pour faire du hors-piste complet (il n’y a pas de remontées mécaniques et aucune piste de ski !). En fait, il semble que toute l’économie du village doit tourner autour de cette activité l’hiver, et celle que l’on va faire demain l’été...

14
août

Ce matin nous avons fait l’attraction locale, le « River Safari ». C’est un tour en bateau sur une rivière afin d’essayer d’apercevoir des ours sur les rives. Malheureusement, nous n’en avons pas vu. C’est le jeu... au moins cela montre qu’ils n’attirent pas les ours avec de la nourriture pour que les touristes soient contents, c’est plutôt une bonne nouvelle ! La ballade était tout de même très agréable et avec une superbe vue sur les montagnes autour.

À mi-chemin le guide nous a fait accoster et prendre un chemin pour aller voir une cascade.

Nous avons ensuite pris la route car 3h30 de trajet nous attendaient (le plus long trajet de notre roadtrip). Petit à petit nous commençons à descendre les montagnes et arrivons sur de superbes vallées verdoyantes avec quelques fermes disséminées.

Les sapins qui recouvraient jusqu’à présent la totalité des montagnes se fond de plus en plus rares, les montagnes s’arrondissent et nous traversons des zones immenses (sur plusieurs km) où des incendies ont dévasté la forêt 😔

Une zone incendiée  

Nous arrivons à Kamloops, la grosse ville de la région, où nous en profitons pour faire quelques courses et ravitailler le frigo. Le paysage change radicalement : la végétation n’est plus constituée que d’herbes et buissons bas et secs. Les seules étendues d’herbe verte que l’on voit le sont grâce à l’irrigation. Les fermes ont fait place aux ranchs aux allures de Far-West. Nous avons bien pris 10 degrés de route plus par rapport à Blue River...

Kamloops 

En recherchant sur internet, il se trouve que Kamloops est la ville la plus chaude et ensoleillée du Canada, et la moins pluvieuse (280 mm de précipitations par an seulement) ! Nous nous trouvons entre les 2 bandes montagneuses constituant les Rocheuses, ce qui doit certainement stopper les nuages. Tout ceci explique le paysage aride. Cette région est peu décrite dans les guides et c’est bien dommage car elle mérite d’être vue. C’est la bonne surprise du jour. Depuis ce matin nous avons traversé 3 types de paysages totalement différents et tout aussi beaux les uns que les autres !

Ce soir nous campons à une quinzaine de km au nord de Cache Creek, où les sapins commencent à réapparaître. Au menu, bœuf mariné au barbecue, et en dessert bananes au chocolat cuite sur le feu... miam 😋 !

15
août

Ce matin visite de Hat Creek Ranch, un village de l'époque de la ruée vers l’or. On peut y voir travailler le forgeron (il a forgé un clou devant nous qu’il a donné à Gaëtan), entrer dans une vraie maison de 1900 avec son saloon et les chambres d’hotel restées dans leur jus, voir les écuries... et surtout chercher de l’or, pour de vrai ! Et on n’est pas mécontent de notre butin 🤩 !

Hat Creek Ranch 

Après un pique-nique dans le camping-car, nous prenons la route pour un dernier grand trajet de 3h. Comme hier, les paysages se succèdent. Nous passons d’abord dans des zones arides, avec de profonds canyons.

En passant sur l’autre versant nous entrons un peu plus dans la seconde bande montagneuse des Rocheuses, et nous retrouvons les paysages du début de notre périple : la verdure, les sapins, les vallées où serpentent de nombreux torrents.

Nous longeons le lac Duffey où nous faisons, comme toutes les voitures devant nous, un rapide stop photo en bord de route. Le panorama est superbe ! A gauche, le lac et un glacier en fond. A droite la fin du lac qui se réduit en rivière où s’accumulent des dizaines de troncs d’arbres.

Duffey Lake 

Enfin, nous atteignons en fin d’après-midi Whistler, grosse station de ski qui a accueilli les Jeux Olympiques de 2010. Ici tout est neuf, tout est pensé pour le tourisme et les loisirs. Les rues piétonnes sont bordées de boutiques souvenirs et de restaurants. Ceci dit même si c’est surfait c’est très joli, on se dirait presque dans un parc d’attractions ! Cela nous fait beaucoup pensé à Mont Tremblant que nous avions fait côté Québec.

Whistler  

Notre camping pour la nuit est à une quinzaine de km de Whistler, à flanc de montagne. C’est un gros camping (+ de 200 emplacements de camping-cars !) mais nous avons de la chance, nous avons l’emplacement situé complètement au bout du camping, donc plutôt isolé des autres campeurs et nous échappons à l’aspect « parking » ! La vue est magnifique. Les enfants ramassent des pierres et des morceaux de bois : ils ont décidé qu’il fallait faire un feu de camp ce soir 😄 !

Bivouac avec vue sur la chaîne de montagne 
15
août

Nous profitons de notre halte à Whistler pour déposer notre 3ème TravelBug (celui de Nathalie).

Dépose du TravelBug de Nathalie 

Cette cache est très visitée. Il a avait déjà un TravelBug dedans, nous l’avons donc pris pour les redéposer dans une autre cache autour de Vancouver. Le but de celui-ci est d’arriver en Australie, cela fait déjà 3 ans qu’il voyage et a parcouru plus de 25000 km !!!

Le TravelBug que nous y avons trouvé ! 

A ce propos, le TravelBug de Manon, déposé il y a 2 jours à Blue River, a déjà été trouvé, par un Geocacheur allemand qui va le ramener avec lui... Il va donc déjà se rapprocher fortement de chez nous !

16
août

Pas mal de transport aujourd’hui : « seulement » 2h en théorie (mais la traversée de Vancouver a été un peu plus longue), plus 2h de ferry pour aller sur l’île de Vancouver.

Nous sommes partis ce matin vers 11h de Whistler, et nous sommes arrivés près de l’embarcadère vers 13h. On a pris l’option Mac Do ce midi avant d’embarquer pour le ferry de 15h15.

La traversée est passée assez vite, le temps de découvrir l’intérieur du bateau (=chercher la salle de jeu), un goûter, puis aller sur le pont extérieur. Le clou du spectacle : nous avons même vu une baleine !!

Sur le ferry 

Arrivés à Nanaimo, nous sommes allés au camping, assez grand mais très arboré et bien aménagé. Situé en bord de rivage, on a une super vue sur l'océan. Il y a même une petite plage en contrebas.

Living Forest Oceanside Campgroud - Nanaimo
17
août

Direction Victoria ce matin, la ville principale de l’île située au sud. Nous faisons une pause à midi à Duncan, « la ville aux totems » : 80 totems sont répartis dans la ville, notamment le totem le plus large du monde (1,80m de diamètre, taillé dans un arbre de plus de 750 ans !). Nous n’avons pas vu les 80 mais une bonne trentaine quand même je dirai. Devant chaque totem un panneau explique les animaux ou personnages représentés : pour la plupart ils représentent des aigles, ours, orques, et hommes.

Le « totem tour » de Duncan 

Après le déjeuner nous nous rendons directement au camping qui est situé en front de mer, dans la baie de Victoria : au cœur de la ville tout en étant un peu à l’écart car nous sommes de l’autre côté par rapport au centre ville, et sur une petite péninsule où il n’y a que le camping, donc plus au calme. Certes pas très intimiste au niveau des emplacements mais la situation est top.

Vue sur la baie de Victoria depuis le camping 

Nous sommes juste à côté d’une petite marina, avec quelques maisons flottantes colorées typiques de Victoria, des petits taxi-boats jaunes et noirs tous mignons font la navette entre une douzaine de stops dans la baie, on voit décoller et atterrir les hydravions à quelques centaines de mètres (assez bruyants mais ils ne tournent pas la nuit, ouf ! Pour nous c’est amusant mais pour les habitants ce doit être assez pénible tout de même), deux énormes bateaux de croisière ont également accosté au loin.

La marina juste à côté du camping 

Nous faisons à pied le sentier côtier qui longe la baie. La vue est superbe, le ciel est bleu, la température idéale pour se balader à pied, avec une petite brise marine. Dire qu’il y a deux jours on dormait avec la vue sur la montagne ! Pour rentrer au camping, nous prenons l’un des taxi-boats, les enfants sont ravis !

Tour de la baie à pied et retour en taxi-boat 
18
août

N.B. Désolée pour la mauvaise qualité des photos aujourd’hui. Nous avons utilisé l’appareil photo plutôt que le téléphone, et j’ai dû prendre en photo l’écran de l’appareil photo pour en mettre quelques une ici...

Passage obligé pour tout séjour sur l’île de Vancouver : faire une sortie en mer pour aller voir les orques et baleines ! Petit clin d’oeil du destin, il y a 4 ans jour pour jour nous étions à Tadoussac au Québec et nous faisions également une excursion pour aller voir les baleines en compagnie de Delphine et Anthony... et il y a un an Delphine et Anthony se mariaient ! Bref, j’aime les 18 août 😊 !

Le bateau que nous avons réservé part de Fisherman’s wharf, l’un des lieux à voir à Victoria, pour ses maisons flottantes colorées, et son restaurant de Fish&Chips (l’un des meilleurs selon le Routard).

Fisherman’s wharf 

Nous avons embarqué à 9h30. Le capitaine a mis les pleins gaz pour aller au large. Après 20 bonnes minutes à cette allure nous ralentissons et voyons une première baleine, puis d’autres... Elles surgissent d’un peu partout autour de nous, c’est vraiment magique ! C’est difficile de les compter mais nous voyons par moment 3, 4, ou 5 baleines en même temps au même endroit ! Peut-être y en a t-il 15 ou 20 ?? Nous profitons de ce spectacle pendant 2h au moins.

Cependant, les baleines et les orques ne faisant pas bon ménage, nous ne verrons pas d’orques...

Sur le chemin du retour, nous longeons un petit îlot ou des phoques et lions de mer se font dorer au soleil.

Lions de mer et phoque 

Nous rentrons au port vers 13h et mangeons un morceau au restaurant mexicain. Une petite halte à l’aire de jeux et nous rentrons tranquillement au camping avec de belles images plein la tête pour une après-midi tranquille, sans bouger (pour une fois c’est bien aussi !).

19
août

Ce matin nous sommes allés se balader à pied dans le centre-ville de Victoria, l’occasion d’acheter quelques souvenirs à ramener avec nous. Devant les boutiques il y a souvent de grosses peluches d’ours ou d’orignal que les enfants veulent caresser à chaque fois ☺️ !

Victoria 

Nous sommes ensuite sortis de la ville pour nous rapprocher du camping de ce soir et faire un petit tour sur une plage que nous avons atteint par un sentier forestier.

Witty’s lagoon 

Nous dormons ce soir dans le Goldstream Provincial Park, au milieu des arbres immenses caractéristiques de cette région (certains ont plus de 600 ans !). Arrivés au camping, les enfants sont allés se défouler à l’aire de jeu. On ne compte plus le nombre d’aires de jeu qu’on a fait pendant ces 3 semaines : dans les campings, dans les villes... on aurait dû les répertorier pour écrire un guide 😀 ! En tout cas c’est un bon moyen pour les motiver à aller n’importe où : « on va aller voir , il y a peut-être une aire de jeu là-bas...?! » 😂

Goldstream Campground  
20
août

Nous reprenons le ferry aujourd’hui pour retourner sur le continent. Comme à l’aller nous préférons nous approcher du terminal avant de déjeuner pour manger sans stress. Nous repérons un restaurant sur internet qui a l’air bien, à 3 minutes du terminal à côté d’une petite marina, dans une jolie maison en pierre dans les arbres, un peu à l’écart dans une impasse. Il faut vraiment savoir qu’il y a un restaurant ici (merci internet) ! En plus c’est nos 8 ans de mariage, il faut marquer un peu le coup 😉 !

Nous avons pris un Fish&Chips et je crois que c’est le meilleur qu’on ait mangé, en particulier les frites ! En dessert un cheesecake, et idem, il était excellent !

The Stonehouse Restaurant & Pub, Swartz Bay

Notre embarquement est réservé pour le ferry de 15h, nous sommes en avance mais n’ayant rien d’autre à faire dans le secteur nous allons tout de même à l’enregistrement. Bonne surprise, on nous propose d’embarquer sur le ferry précédent de 14h ! Pendant la traversée le ferry slalome entre les îles.

Traversée en ferry Swartz Bay / Twassassen 

Après quelques embouteillages, et une halte pour faire le plein de diesel et de propane, nous arrivons au camping dans la banlieue de Vancouver. Nous profitons de la piscine du camping (chauffée !), nous n’avions pas encore sortis les maillots de bain c’est chose faite !

Ce soir il est temps de faire un peu de rangement et préparer les valises : notre périple est bientôt fini, c’est notre dernière dans le camping-car. Nous allons nous lever tôt demain en espérant pouvoir le rendre rapidement et profiter de notre après-midi à Vancouver. Nous avons prévu un tour de vélo mais la météo n’a pas l’air terrible pour demain 😕 On avisera sur le moment...

21
août

Après 2300 km et 47 heures de route, nous avons rendu ce matin notre camping-car, sous la pluie comme annoncé par les prévisions météo. La navette de l’agence de location nous amené à notre hôtel situé dans le centre-ville de Vancouver. Nous avons pu avoir notre chambre à 11h au lieu de 15h, ce qui nous a permis de poser nos valises et attendre au sec que le ciel se dégage, en regardant quelques dessins animés après avoir été mangé une pizza dans un petit fast-food à deux rues de là.

Séance dessins animés à l’hotel

L’hôtel est basique, voir vieillot, mais très bien situé : à deux pas de la plage d’English Bay (on voit même la mer depuis notre chambre) et de Stanley Park.

Vers 15h la pluie s’est arrêtée, le ciel s’est (un peu) éclairci à l’horizon. C’est parti, nous allons chez le loueur de vélo de la rue d’à côté pour faire le tour de Stanley Park ! C’est un des plus grand parc urbain d'Amérique du Nord (plus grand que Central Park à New York). Une piste cyclable de 9km en fait le tour, en longeant la mer. Nous en profitons pour faire notre dernière geocache. Les enfants s’endorment dans leur carriole à un quart du parcours...

Stanley Park 

Le tour terminé nous faisons une pause à une aire de jeux (oui, encore une ! 😄) avant d’aller rendre les vélos.

Ce soir les enfants dorment dans le même lit, comme au début du voyage, ils sont heureux 😊

21
août

Nous avons profité de notre balade à vélo pour déposer notre dernier porte-clés TravelBug (celui de Florent). Voilà, il n’y a plus qu’à les attendre en France !

En même temps nous avons re-déposé celui récupéré à Whistler pour qu’il continue sa route jusqu’en Australie (comme le demande son propriétaire).

23
août
23
août

Dernier jour et retour en France aujourd’hui.

Nous allons prendre le petit-déjeuner au Starbuck pour démarrer cette longue journée.

Un taxi nous emmène à l’aéroport mais notre premier vol est à 15h. Nous avons une escale à Calgary avant de prendre le vol qui nous ramène à Paris. Nous survolons Vancouver où les eaux venant de différentes rivières et de couleurs différentes se mêlent, puis une bonne partie de tout ce que nous avons parcouru en camping-car à travers les Rocheuses. C’est là qu’on se rend compte qu’on a fait du chemin quand même !

Bien arrivés à Paris, c’est la fin de l’aventure ! Nous aurons vu les plaines verdoyantes agricoles, les canyons des Badlands, les montagnes, des lacs turquoises, des glaciers, des montagnes plus arides, l'océan Pacifique, les cow-boys, les totems indiens, les dinosaures, les ours, les écureuils, les baleines...

Surtout nous avons passé 18 jours avec les enfants à leur faire découvrir tout cela. Manon ne s’en souviendra peut-être pas, Gaëtan peut-être un peu, mais ce qui est sûr c’est que nous, nous n’oublierons pas ces moments passés avec eux 😍 !