Carnet de voyage

De Vladivostok à St Petersbourg

7 étapes
12 commentaires
57 abonnés
Dernière étape postée il y a 6 heures
16
juin
Voyage en transsibérien d’Est en Ouest.
Du 28 mai au 26 juin 2019
30 jours
Partager ce carnet de voyage
16
juin
16
juin
Publié le 19 juin 2019

Je suis tombée sous le charme de cette petite ville plus humaine.

Une grande rue piétonne avec plein de restaurants, de cafés et des artistes de rue en tout genre.

Une très belle mosquée et un Kremlin

J’ai beaucoup aimé me promener à pied en découvrant toujours de nouveaux monuments

Je profite de mes derniers jours tranquillement

13
juin
13
juin
Publié le 15 juin 2019

Je suis dans la région de l’Oural mais malheureusement je ne verrai pas ses montagnes. Le parcours du transsibérien ne permet pas de visiter des régions plus reculées à moins d’avoir du temps. Et un mois c’est court pour parcourir 10 000 kms.

Photo des couchettes 3 ème classe c’est plus folklorique que la seconde mais je m’attendais à pire. J’ai juste les pieds qui dépassent de la couchette du haut.

Les principaux monuments de la ville, Great Zlatoust Church, Eglise de tous les saints, Sevastyanov’s House.

Enseigne des magasins

Le temps n’est pas au beau mais je profite des parcs.

Ville agréable mais j’aime mieux la nature.

C’est la quatrième plus grande ville de Russie tout de même.

11
juin
11
juin
Publié le 12 juin 2019

J’avais prévu un arrêt dans cette ville pour aller dans le plus grand théâtre de ballet et d’opéra de Russie et manque de bol pas de représentations les deux jours où j’y suis.

Le bâtiment est tout de même imposant.

On mélange le moderne à l’ancien

Je marche dans la ville pour découvrir les points d’interêt.

Églises orthodoxes, chose étrange ils font le signe de croix à l’inverse de nous, du coup j’ai eu le doute en regardant les gens. Le foulard sur la tête est obligatoire pour les femmes.

Différents bâtiments, petit tour au parc qui est très actif en soirée avec plein d’enfants qui jouent, des ados qui peignent pendant que d’autres courent.

Un peu de street art pour terminer. Départ en train, je me rapproche de la France plus que 5 h de décalage demain je serai à 3h.

Je reprends l’horaire tranquillement ce qui est agréable, je n’aurai pas les effets du décalage horaire.

8
juin
8
juin
Publié le 11 juin 2019

Retour à Irkoutsk j’en profite pour visiter un peu la ville avant de monter dans le train.

De beaux et grands bâtiments

Je flâne juste dans la ville m’arrête lire dans un parc je me laisse vivre et je regarde les gens vaquer à leurs occupations.


Je monte dans le train et profite du paysage un peu monotone pour lire. La communication est difficile peu de personnes parlent anglais et mon russe est plus que limité.

4
juin
4
juin
Publié le 8 juin 2019

Après 6 heures de minibus j’arrive enfin sur l’île sous la pluie.

J’ai choisis une guesthouse en dehors du village de Khoujir et j’ai bien fait j’ai la vue sur le lac depuis ma chambre. J’ai juste 30 mn de marche dans une superbe forêt pour rejoindre le village.

Ici la nature est très belle, petit topo sur le lac Baïkal 636 kms de long sur 24 à 79 kms de large; 31722 km2; 1642 m de profondeur c’est 20% de la réserve mondiale d’eau douce; 336 rivières se jettent dans le lac et une seule rivière l’Angara.

L’île est l’un des principaux sites chamaniques de Russie.

J’ai mis les pieds dedans l’eau est à environ 4 degré.

Cette île est un régal pour les yeux

Excursion au nord de l’île pour voir le grand Baïkal étant sur une île la côte en face n’est qu’à 7kms.

Tour en bus soviétique ça passe partout ici pas de route il n’y a que des pistes.

Le temps change très vite il y a de beaux arc en ciel.

Forêt de pins avec de jolies fleurs il y a béa de plantes endémiques sur l’île.

J’ai beaucoup aimé le ciel avec les nuages, le lac est somptueux, un moment très fort de mon voyage j’ai eu en plus le bonheur de partager ces quelques jours avec Sveltana une russe en vacances.

2
juin
2
juin
Publié le 2 juin 2019

C’est parti pour le transsibérien, je me rends à la gare avec une heure d’avance, il ne faudrait pas le rater.

Le plafond de la gare, une ancienne locomotive et enfin mon train.

On part à l’heure à 19h10 mon prochain arrêt est dans plus de 3000 kms.

L’intérieur du train est rustique

J’ai pris des couchettes en haut pour pouvoir rester allongée la journée car la couchette du bas sert aussi d’assise pour ceux d’en haut.

Pour ce premier voyage j’ai pris une seconde classe cabine réservé aux femmes. Après je serai en 3ème classe dans un wagon ouvert c’est beaucoup plus folklorique.

Le trajet Vladivostok Moscou fait 9288 kms et cette portion 4103 kms en 3 jours.

On vit au rythme des repas, des arrêts dans les gares. Il y a des arrêts de 30 mn ça permet de se dégourdir les gambettes.

On traverse toute la Sibérie. Je navigue entre regarder le paysage, lire et dormir.

Je change de compagnes de voyage, il y a vraiment une vie dans ce train beaucoup d’enfants timides au départ qui finissent par tous jouer ensemble.

Et puis on arrive enfin au lac Baïkal

D’un côté le lac et de l’autre les montagnes enneigées de Bouriatie.

Les isbas longent la voie ferrée je suis dans un autre monde.

Arrivée à Irkoutsk pour une nuit avant de rejoindre demain l’île d’Olkhon sur le lac.

29
mai

Et voilà je suis déjà à la dernière étape de cette année sabbatique et ça fait vraiment bizarre de savoir que dans moins d’un mois cette merveilleuse aventure sera terminée.

Je suis en Europe à l’autre bout du monde au bord de la mer du Japon.

Journée visite du centre ville de Vladivostok, je ne me sens plus étrangère, on me parle en Russe, je me noie dans la masse incognito.

Vladivostok a été créé en 1860, pour devenir une base navale en 1872. Elle fut interdite aux étrangers de 1958 à 1992.

La cathédrale en bas à droite est en construction.

La gare terminus ou départ du Transsibérien cette ligne fut créée en 1891. De Vladivostok à Moscou la ligne fait 9288 kms soit un peu plus de 6 jours de train.

L’architecture est particulière j’ai l’impression de revenir au début de mon voyage au Kazakhstan.

Sous marin de la seconde guerre mondiale et bateau de l’armée au port. Je vois beaucoup de marin en uniforme.

Le superbe pont de la baie de la Corne d’or, quand le temps est clair on peut voir la Corée du Nord.

Départ cet après-midi pour trois jours de train afin de rejoindre Irkutsk et le lac Baïkal.