Carnet de voyage

Du Nicaragua au Mexique

6 étapes
10 commentaires
4 abonnés
Dernière étape postée il y a 62 jours
Notre périple continue vers le Mexique auparavant nous visiterons le Nicaragua le Honduras le Guatemala.
Décembre 2018
20 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 2 janvier 2019

Nous ne faisons qu'une halte en chemin , l'entrée au Nicaragua ne nous a pas engagé à y rester plus longtemps .

Nous quittons le Nicaragua pour le Honduras , à la frontière les démarches auprès des douanes sont plus simples , rapides payantes mais cette fois ci officiellement !!!.

Les paysages sont plus montagneux que ceux du Nicaragua , le bord des routes malheureusement plus encombré de détritus. Malgré tout nous nous y sentons mieux.

Ce pays de 6 millions d'habitants le plus pauvre d'Amérique centrale essentiellement agricole reçoit peu de touristes malgré tout nous trouvons un bel endroit à proximité du lac de Yojoa , D&D Brevery hôtel propose un grand parking herbeux pour stationner et un restaurant très sympa dans un décor de jungle.

Malheureusement notre ballade en direction du belvédère qui nous aurait permis de voir le lac de plus près est un fiasco le chemin d'accès est impraticable .

Nous essayons malgré tout de nous rapprocher mais très vite le parcours s'arrête près de la rive où des pêcheurs rangent leurs barques sous les arbres qui se reflètent dans l'eau.

Lundi 31 décembre

Notre première rencontre avec la civilisation Maya se fait à Copan le site est en pleine jungle et peuplé de nombreux aras tous plus beaux les uns que les autres.

Cette cité fut abandonnée au 10 ° siècle après JC, les archéologues ont retrouvé des traces de peuplement 120O ans avant notre ère.

C'est au septième siècle que Copan devient une des plus puissantes cité Maya.

Classé au patrimoine mondial culturel de l'humanité de l'UNESCO depuis 1980, elle détient des vestiges exceptionnellement conservés.


Fabienne est bien sur la photo

Nous finissons notre visite par le musée

2
2
Publié le 5 janvier 2019

Nous nous souviendrons de notre passage au poste frontière du Guatemala nous avons failli passer le réveillon et le jour de l'an avec les douaniers.

Pour entrer le camping-car dans le pays nous devons nous acquitter d'une taxe qui se paye au guichet d'une banque qui en cette veille de fête ferme à 13 h nous avons eu de la chance de nous présenter vers 12h30.

Nous préférons passer cette fin d'année au calme au bord de la piscine de l'hôtel où nous passons la nuit ,le parking est vide.

BONNE ANNÉE

1 janvier 2019

Aujourd'hui c'est plus animé au bord de la piscine à croire que tout le pays passe cette journée dans l'eau. Les baigneurs sont très joyeux été profitent au maximum la nuit tombe vers 18 h mais la piscine ferme à 21h.

Nous partons à la découverte du Guatemala et de ses 17 millions d'habitants .

Le paysage tout au long de la route vers Antigua est beaucoup plus sec avec seulement quelques arbres. Nous ne faisons que passer dans la capitale une grande ville surchargée de voitures .

Après quelques courses et un détour dans un fastfood bien connu nous roulons jusqu'à Antigua qui jusqu'en1773 fut la capitale du pays .


3
3
Publié le 9 janvier 2019

Nous nous installons pour deux jours sur le parking de la police touristique qui est gratuit nous sommes à deux pas du centre .

Fondée en 1543 par les espagnols Santiago de los Caballeros de Guatemala est construite selon un plan hippodamien les rues se croisent à angle droit autour d'une place centrale.

Cette ville aux bâtiments coloniaux dont la plupart ont été restauré après le tremblement de terre de 1773 à un charme fou. On y rencontre des visiteurs du monde entier qui déambulent sur les rues pavées du quartier historique.

Nous retrouvons une ambiance plus colorée les costumes traditionnels portés aussi par les petites filles .

Les Chivas au couleurs pétantes les étalages du marché toujours autant surprenants.

Le volcan El Fuego toujours actif
4
4

Pour rejoindre le lac nous passons par l'Altiplano à 2600 m d'altitude c'est un grand jardin où sont cultivés carottes maïs pommes de terre oignons les champs sont à flanc de coteaux les agriculteurs y travaillent à la main .

Découverte du lac depuis les hauteurs

Nous restons deux jours à Panajachel au bord de ce grand lac volcanique perché à 1500 mètres d'altitude .

Il remplit une large caldera formée lors d'une éruption il y a 84000 ans.C'est le lac le plus profond d'Amérique centrale avec au maximum 350 m de profondeur il est entouré des volcans San Pedro Toliman et Atitlan qui culmine à 3537 m.

Le jardin de l'hôtel où nous sommes installés est magnifiquement bien entretenu la vue est magnifique.

Dimanche 6 janvier

Nous quittons l'ouest du pays en reprenant la route panaméricaine en direction de Coban nous traversons la région centrale et quelques villages assez modestes où chaque lopin de terre même pentu est planté de maïs.

Oui oui nous sommes bien sur une grande route

Nous faisons étape à Purulha km 166 sur la route de Coban chez Carlos qui tient le

Balneario Hôtel Camping "Arroyo Verde" un endroit assez sympa et bien organisé pour ces clients. Piscines d'eau de source (un peu fraîche ).

C'est à proximité du Biotope de Quetzal l'oiseau emblématique du Guatemala . Notre promenade matinale dans ce parc ne nous aura pas permis de le voir.

En revanche la nature est bien présente dans cette forêt nuageuse dans laquelle prédominent les espèces épiphytes qui poussent sur d'autres plantes en ne les utilisant que comme support. Beaucoup de mousses qui jouent un rôle écologique en retenant l'eau et protégeant les sols. Des fougères géantes poussent comme des arbres.

Voici à quoi ressemble le Quetzal

Mignon mais non visible aujourd'hui

Semuc Champey est situé à 50 kms de Coban ce site remarquable l'est aussi par son accessibilité .

Dès que l'on quitte la route n° 5 la descente vers Lanquin est déjà compliquée une piste étroite et pentue où on essaye de croiser de nombreux camions , taxis collectifs bondés pendant 20 kms. La suite vers Semuc est encore pire la piste encore plus étroite toujours les camions et en plus des pickup surchargés de touristes qui se tiennent debout pendant 9 kms de descentes et de montées très abruptes et chaotiques.

Nous sommes récompensés de notre expédition nous passons une bonne nuit à côté du parc naturel .La visite est spectaculaire ,pour atteindre le belvédère les escaliers sont rudimentaires et surtout très raides . Le point de vue en vaut la peine nous découvrons les piscines qui forment un pont naturel de 300 m sous lequel passe la rivière Cahabon.

Tout est aménagé pour les baigneurs qui profitent de ce lieu original.

5
5
Publié le 13 janvier 2019

Nous repartons de Semuc Champey assez tôt le matin et avons la chance de ne croiser que très peu de véhicules le retour vers la grande route est plus confortable que l'aller.

Nous retrouvons une route plus conforme à nos attentes actuelles qui sont de remonter vers le nord vers le site Maya de Tikal.

Après 1h 30 de blocage par des manifestants sur une route au millieu de nul part nous avançons vers Sayaxche.

Nous découvrons qu'il n'y a pas de pont sur le Rio de la Passion, mais un merveilleux traversier qui fonctionne avec trois moteurs de hors-bord. Nous passons en quelques minutes en bonne compagnie les enfants ont bien aimé les bonbons.


Nous posons nos valises !! au Jaguar Inn dans le parc de Tikal .

Marat Toucans Colojita Coatis et Dindon Ocellé sont là pour la photo.

A force de voir les panneaux nous avons vu les vrais

Tikal est un des plus grand site archéologique Maya . Construite au cours du premier siècle de notre ère elle a prospéré jusqu'en 850 avant d'être abandonnée.

Ses célèbres ruines et palais sont dominés par la gigantesque pyramide cérémonielle du Monde Perdu et le temple du Jaguar du haut duquel nous avons une vue imprenable sur les forêts tropicales qui entoure le site.

Le temple IV avec 64 mètres est la structure la plus haute des Amériques.

Toujours des échelles
6
6
Publié le 15 janvier 2019

La frontière est à 100 kms de Tikal nous circulation sur une route monotone sous un ciel gris les vaches zébus oiseaux blancs Flamants Roses.

10 minutes pour sortir du Guatemala et 1h50 pour les formalités d'entrée au Belize.

Les routes sont très moches beaucoup de ralentisseurs assez souvent signalés.

Nous roulons jusqu'à Orange Walk Town au Camping Lamanai Riverside Retreat ,bien placé au bord de la rivière.


Le site est accessible en bateau nous y accédons par un trajet d'une bonne heure sur la New River.

Le travail de restauration entamé à partir de 1970 s'est concentré sur les plus grandes structures le temple au masque de Jaguar et le grand temple.

Dimanche 13 janvier

Nous quittons ce petit pays de 400 000 habitants qui est une monarchie constitutionnelle par la frontière nord en direction du Mexique.

Nouveau carnet " Le Mexique"

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires