Après 43 jours de traversée à bord du Grande Buenos-Aires, le Grand tour des Amériques peut commencer.Nous allons à notre rythme rejoindre le bout de ce continent depuis l'Uruguay jusqu'à Ushuaia.
Novembre 2017
30 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après avoir passé une bonne soirée avec Hilde et Karel ils nous ont quitté ce matin car ils participent à un tour organisé de l'Amérique du Sud .

Nous avons commencé cette journée à la Feria de Tristan Navaja qui est un vaste marché créé il y a des décennies par des immigrés Italiens.

Plusieurs grandes rues du centre sont envahies par les marchands de tout poil "fruits légumes boutons pommes d'amour barbes à papa " et l'homme orchestre quelle ambiance .

1 pesos Uruguayen = 0.03 €
2

Une nuit sous un orage impressionnant dans un camping très ancien et nous partons à la recherche du remplisseur de bouteilles de gaz car leur standard ne sont pas les mêmes que nos fameuses 13 kilos.

Nous en profitons pour courrir les grandes surfaces de Montevideo . Jusqu'à présent nous avons préféré les supermercados des petites villes.

Nous trouvons facilement l'usine de remplissage elle est fermée de bonne heure se sera pour le lendemain tôt le matin.


Es prohibido fumar

Visite la suite..

Enfin les Enpanadas
3

C'est la deuxième nuit que nous passons dans le camping d'un "Parque "en bord de mer .Nous y sommes accueillis avec beaucoup de convivialité.Celui de Brisas del Plata est situé sous une canopée habitée par de nombreux oiseaux qui nous parlent tous le temps.

Les sanitaires sont chauffés à l'ancienne

Eux ils dorment

Nous avons eu juste le temps de visiter" los barrios viejos" avant qu'une pluie diluvienne ne s'abatte sur nous.Le petit Faro est vraiment pas très large pour accéder à la lanterne.

La spécialité de Colonia les rues pavées

Nous voulions passer la nuit à Mercedès mais le camping a les pieds dans l'eau .Nous continuons jusqu'à Fray Bentos à la frontière Argentine au bord d'El Rio Negro. Comme il y a un site classé au Patrimoine de l'Unesco et pas de camping nous passerons la nuit sur le parking du musée de la Révolution de la Industrial.

C'est ici qu'on été fabriqué les premiers bouillon cube Oxo et Corned Beef d'Amérique Latine en 1865 par La Liebig Extraction of Meat Compagnie qui a depuis fermé boutique et n'y a laissé qu'une friche Industrielle.

Visite du musée qui renferme des machines et du mobilier de l'époque de Justus Von Liebig chercheur scientifique filantrope.


4

Les formalités de douane et d'immigration sont faites en 30 minutes, nous longeons des zones humides dans le delta d'el Parana habitées par une multitude d'oiseaux cigognes flamants-roses perruches rapaces en tout genre et bien sur des boeufs et montons qui pataugent allègrement dans 20 cm d'eau.

Nous nous installons dans un camping à San Antonio de Aréco à une centaine de kilomètres de Buenos-Aires . C'est également une aire récréative où nous rencontrons des Argentins qui profitent de leur premier weekend de printemps pour faire la fête et des grillades.Nous faisons beaucoup visiter le camping-car.

Les restaurants font griller leur viande en devanture

Après avoir cherché et trouvé une pompe à eau neuve chez un accastilleur à Tigre nous roulons jusqu'à Buenos-Aires centre et nous nous installons à côté du Jardin Japonais dans le quartier Palermo Chico.


Aujourd'hui visite à pied de la ville pour commencer jusqu'au cimetière de la Recolada où est inhumée Eva Perron ,la place San Martin , puis déambulation dans la rue Florida la plus commerçante du centre il y a un monde fou. La place de Mayo enfin le Jardin Japonais où nous sommes encore garé pour une nuit .Ici c'est le printemps les arbres sont en fleurs.

Sans oublier le traditionnel promeneur de chien photographié avec son accord
5

Nous avons trouvé le liquide additif nécessaire au bon fonctionnement de notre engin chez Juan Manuel Fangio concessionnaire Mercedes de Buenos-Aires .Les vendeurs sont d'une gentillesse extraordinaire.

(n'est ce pas JP😂)

La première concession n'en n'avait pas ils ont téléphoné pour nous en réserver ailleurs. Ils ont tous voulu visiter l'engin la mécanique et l'intérieur.Le directeur nous a chaleureusement félicité (car il était sorti de son bureau n'est ce pas JP😀) .

Cet achat très important nous a permis de finir la visite des nouveaux quartiers de Buenos-Aires dans de monstrueux embouteillages , où tout le monde reste cool ( même Nanar )



Grand Jeu Concours pour nos fidèles lecteurs qu'est ce que c'est?

Merci à tous de nous donner votre avis

Réparation du démarreur de la moto efficace et toujours aussi sympa.

3 jours à Azul au bord de l'eau pour remettre en état notre destrier :

- surtension générale explosant fusibles et contacteurs

- destruction pompe à eau de la cellule

- réfection rampe éclairage porte moto

Bref tout va mieux , nous pouvons repartir vers le sud.


Coupe Argentine de voyage
6

Nuit fraîche 11° , mais ciel bleu ce matin pour faire cette route sans surprise. Immenses pâturages​ avec bétail , cultures céréalières grand format , beaucoup d'oiseaux qui se régalent dans les mares qui ont été copieusement rempli par les pluies de la semaine dernière. Bernard profite des voitures anciennes qui roulent encore et de sa petite "helado" .Étape à Monte Hermoso emplacements ombragés, branchement électrique, et wifi.


On a le moral on y est presque ✌️

Dimanche 12 novembre.

Après 2 heures de route arrêt habituel dans la station service YPF code wifi identique partout, pour la pause café. La serveuse nous rapporte des clés avec un porte clé Tour Effel 🗼mais erreur c'est au monsieur à côté de nous.

Nous croisons des jeunes Gauchos en habit traditionnel notamment le béret basque. Environ 4 millions d' Argentins le portent. Leurs ancêtres Basques sont arrivés sur ce continent au XIX siècle .

Au changement de Provinces La Pampa et Rio Negro passage obligatoire par le contrôle sanitaire des produits frais il faut manger les pommes en stock ,pour le reste ils n'ont rien vu,grand moment de solitude nous venions de faire les courses.

Au fil des kilomètres le paysage change et laisse place à de vastes entendues recouvertes d'arbustes mais peu de troupeaux, peut-être des sangliers si on en juge par la silhouette décorative qui n'ai pas sans rappeler le "Toro de Osborne"espagnol.

Ce soir installation en bord de mer à Las Grutas spécialité les perroquets.Il a fait très beau et chaud 30° les gens se baignent.

Puerto Piramidés à 12 080 kms de la France , situé dans la Péninsule du Valdès la sortie en bateau est incontournable pour rendre visite aux baleines.Embarquement bien équipés nous avons la chance avec nous : beau temps et un long moment pour admirer la baleine Franca Austral , et les otaries.

Maman baleine et son petit

Direction la Punta Delgada 70 kms de piste , passage par les salants de Salina Grande et Sauna Chico à 42 mètres en dessous du niveau de la mer et en plein milieu des terres, fleur de sel d'une pureté extrême. Sur la route de retour les moutons et les guanacos saluent notre passage .

Guanaco
7

Nous quittons Valdès pour Punta Tombo : réserve provinciale , ils seraient 500 000 individus de ce genre nous en avons vu beaucoup après avoir parcouru 22 kms de ripios (graviers ) en quittant la route goudronnée. Impossible de rester là pour la nuit.

Nous continuons vers Camarones , nous trouvons le camping municipal très bien situé , malgré notre arrivée tardive le gardien nous ouvre gentiment.



Pondaison début octobre éclosion 40 jours plus tard pas de naissance pour le moment

Camarones,petit village côtier superbement organisé point info , bureau de poste, camping municipal, pompe à essence , centrale électrique collective et surtout une ére protégée "Cabo dos Bahias," où nous visitons une autre pinguinera,avec un vent terrible habituel en Patagonie .

Les nids sont construits sous les arbustes, dans des cavités et dans des espaces ouverts.Quand ils rentrent de la plage ils se dendinent pour retrouver celui ou celle qui garde le nid.Les oiseaux non -reproducteur dorment à l'ombre.

Un peu moins de Manchots de Magellan qu'hier mais toujours autant émerveillés par les paysages et leurs occupants les guanacos en famille et les nandous de Darwin.

Elles s'appellent aussi Choique

Après une autre nuit à Camarones route vers le sud la nuit a été pluvieuse et venteuse. 5 °au réveil contre 33 ° hier après-midi aujourd'hui pas de visite chez les pingouins.

Nous passons la nuit au bord de la mer à côté de Caleta Olivia Province de Santa Cruz à Playa Supe Beach Camp .Ici il y a du pétrole alors ils pompent.

Direction Puerto Deseado avant une visite aux lions de mer qui sont protégés par des chiens quand ils nous ont vu ils ont d'abord faire fuire les lions vers la mer puis sont venus s'occuper de nous.


Position GPS S 46°35.526/O 67°23.917
8

Dimanche 19 novembre

Après une journée à Puerto Deseado où nous n'avons pas pu sortir en bateau dans la ria à cause du trop fort vent, la nuit au camping municipal a été aussi agité par les éléments.

Température très fraîche 4° et du grésil ce matin ,nous continuons notre route vers Puerto San Julian et nous rapprocher de la frontière Chilienne.

Dans des paysages monotones alternent plateaux et rias (montées descentes et même virages). Nous apercevons quelques flamants roses, moutons , guanacos qui vivent dans de immenses guarigues.

Les arrêts fréquents dans les stations service nous permettent de rompre avec la longueur du voyage . On a même vu la voiture de Mary.

Rio Gallegos pas de camping nuit "along the beach".

Mardi 21 nous passons une première fois la frontière Chilienne formalités rapides inspection de la nourriture que nous transportons.

Pas de légumes ou fruits crus laitages œufs frais miel. Le sachant nous avons fait tout cuire 😋.

Notre parcours au Chili ne sera que de 200 kilomètres , nous retrouverons l'Argentine pour accéder à Ushuaia , située sur la petite partie de la Terre de Feu qui lui appartient.

Depuis le passage en Ferry du Détroit de Magellan ,le paysage a encore changé des parcelles cultivées succèdent aux prairies verdoyantes couvertes de fleurs de pissenlit

Avant de passer une deuxième fois la frontière Chilienne à San Sebastian nous trouvons Hilde et Karel qui reviennent du bout du Monde avec 15 autres camping-car.

Passage du Detroit de Magellan

Quelques kilomètres de route sans revêtement puis nous longeons la mer en passant par Rio Grande . Dès que nous approchons de Tolhuin et du Lago Fagnano

C'est un paysage de tourbières et de forêts vierges essentiellement composées de faux hêtres le lingo et le guindo que nous découvrons à présent,sans oublier les renards gris.



Le mot du jour : immensité
9

Nous y sommes arrivés dans un vaste chantier de réfection de la route principale. Cette ville s'étend sur une fine bande de terre elle est sillonnée de rues abruptes au pied du cerro Martial.

C'est ici que les Andes plongent dans l'océan Austral. Nous rentrons sans nous attarder dans le Parque Tierra del Fuego pour y passer la nuit loin de la civilisation .

En acquittant le droit d'entrée ,nous obtenons un permis de camper pour 2 nuits

L'emplacement autorisé est vraiment super .

Surprise au réveil bien que ce soit l'été il a neigé


Ce parc national a été créé en 1960 sur 68.909 hectares, depuis la chaîne Injoo Goiyin appelé aussi Beauvoir jusqu'au Canal de Beagle .

La visite de l'extrémité du Parque Tierra del Fuego s'impose car nous allons jusqu'au bout de la route n° 3 après il n'y a plus rien Lors de cette promenade matinale nous rencontrons beaucoup d'oiseaux: des oies 'sauvages Cauquen, des perroquets étonnant de les trouver sous cette latitude.

Ici tout nous surprend la montagne au bord de la mer la neige en été la nuit qui tombe à 22h le jour qui se lève à 5h alors qu'on se croit en hiver.


Nous sommes au bout du bout de la route n°3

Petite rando de 2 heures jusqu'au glacier Martial avec au retour une vue imprenable sur Ushuaia et le Canal de Beagle qui sépare l'Argentine de l'île Chilienne de Navarino un peu plus au sud c'est le Cap Horn.

Maisons colorées typiques de Ushuaia

Soirée au Camping Hain situé à Tolhuin au bord du lac Fagnano Il est tenu par Roberto un original qui met en valeur tout ce qu'il trouve on qu'on lui apporte. Bernard s'est essayé sur tout ce qui peut bouger.

Une cabane à l'usage des voyageurs où nous bu l'apéro avec Line Joël Valérie et Alain
10

Remontée vers Punta Arenas notre route est en travaux pendant 25 kilomètres nous devons rouler sur un ripio avec du vent à plus de 100 nous recevons régulièrement des bourrasques chargées de cailloux.Le pare-brise n'a pas vraiment aimé ,pour l'instant il résiste.

Nous faisons un détour par le Parque Penguino Rey lieu exceptionnel où une petite colonie d'une centaine de Manchots Royaux venue de l'Antartique s'est installée là.

Ils mesurent que 90 centimètres et sont la deuxième plus nombreuse espèce après l'Empereur.

Nous avons pu voir des spécimens adultes et surtout des jeunes ce sont ses grosses boules de plumes marrons qui sont actuellement âgés de 10 mois . Dans quelques semaines leur pelage sera semblable à celui de leurs parents, et ils cesseront de se faire nourrir car ils seront étanches pour aller dans l'eau.

Nous passons la nuit à Cerro Sombrero près du gymnase un peu protégé du vent qui souffle toujours en rafale nous sommes bien en Patagonie ! La conduite est assez difficile on est souvent bousculé .


Dimanche 26 novembre

Passage à nouveau du Détroit de Magellan par temps de grand vent le trafic est interrompu alors nous attendons en compagnie de quelques camions 🚛🚚🚛🚚 finalement après 7 heures d'attente nous passons mais le ferry est très malmené cela n'aura duré que 30 minutes.

Nuit en free camping à Puerto Arenas dans le Parque Chabunco .


Bébés pingouins vraiment fluffy!!! d'après Mary on dirait de gros kiwi 🥝 à pattes.

En visitant cette ville de cent mille habitants nous trouvons dans le marché municipal des restaurants bon marché où nous avons dégusté d'excellents plats de poissons en compagnie de nos compagnons de voyage Valérie et Alain.

Le Muséo Régional de Magallanes situé dans une vaste demeure témoigne du faste et de la puissance des éleveurs de moutons établis à la fin du XIX° siècle.

Sans oublier le monument célébrant le 400é anniversaire du voyage de Magellan érigé en 1920
11

La région Magallanes y la Antartica est Chilienne elle se situe au Nord Ouest de la Terre de Feu .

Après avoir dormi une nouvelle nuit dans le free camping de Chabunco nous continuons notre route vers Puerto Natales les Estancias sont plus nombreuses et nous y voyions plus de bétail surtout des bovins jusqu'à présent c'était plutôt des moutons.

Enfin un super camping qui s'appelle " "CampingGuino " sur les hauteurs de la ville wifi, sanitaires récents ,service laverie sur place,une salle avec cuisine à disposition des nombreux campeurs qui pour la plupart voyagent à vélo.

Cette petite ville située sur le rivage du Seno Ultima Esperanza est très animée par la présence proche du Parque de Torrès d'El Paine .

Protégées du vent malin ☺️

100 kilomètres nous séparent de l'entrée du parc dont 75 de route gravillonnée ,ce soir nous établissons notre campement au bord du lago Pehoé dans un camping fort cher (comme dirait Dominique elle se reconnaîtra)mais magnifiquement situé .

Avec une vue imprenable


Trente minutes de bateau et nous sommes à Pudeto au début d'une randonnée de 4 heures qui nous mène au Glacier Grey en chemin des fleurs , au détour du sentier la vue sur les icebergs qui se sont détachés du glacier.

Une impression extraordinaire de cette mer de glace. Le retour à notre point de départ ne s'est pas fait dans les meilleurs conditions nous avons dû attendre 3 heures le bateau en compagnie de jeunes randonneurs venus du Canada ou d'Espagne comme Lucia qui réside actuellement à Santiago pour ses études qui a fait cadeau de son bâton de marche à Fabienne.Elle a promis de nous suivre sur le blog.

A notre arrivée sur la terre ferme en attendant Valérie et Alain nous avons fait la connaissance de Gaëtan et Loïc ils voyagent pour quelques semaines au Chili et en Argentine après la fin de leurs études.Ils sont venus vers nous avec une bouteille de vin Chilien et nous avons partagé un repas avec eux.




12

Dimanche 3 décembre

Nous y sommes arrivés hier , en provenance du Parque Torrès d'El Paine, cette incursion rapide en Argentine doit nous permettre de voir le glacier Perito Moreno tout en profitant ce cette petite ville pleine de charme .

Puis nous retournons dans deux jours à Puerto Natales et nous prendrons un Ferry qui nous conduira à travers les fjords et les glaciers Chiliens jusqu'à Puerto Yungay .




Explorateur Argentin Francisco Moreno qui en explorant cette région en 1870 à découvert le Glacier.


Le restaurant situé dans le camping El Ovejero où nous avons garé notre camping-car sert des parillas vraiment très copieuses cuisson de moutons entiers à la braise et grillades de saucisses boudins entrecôtes poulet et c'est à volonté !!!!

C'est pour deux

El Parque Nacional Los Glacieres abrite le Glacier Perito Moreno qui mesure entre 60 à 70 mètres de haut ,5 kilomètres de largeur et 35 de long vient de fêter ses 80 ans d'existence.

Il avance chaque jour d'au moins deux mètres ce qui correspondrait aux chutes quotidiennes des pans de glace dans un fracas éclaboussant en tombant dans le Lago Argentino.

Nous avons pu admirer ce chef d'œuvre de la nature en suivant un grand circuit de passerelles qui nous rapproche au plus près de ce géant.

Nous avons eu la chance de voir passer des Condors dans un vol long et majestueux ce qui nous a permis de les photographier .


Notre prochain carnet de voyage s'appelle

La Carretera Austral

Pour suivre notre périple taper :

myatlas/nanarlelion tous les carnets déjà réalisés y sont consultables.