Carnet de voyage

Paysage Korea ūüćÉ

Par
26 étapes
1 commentaire
2 abonnés
Dernière étape postée il y a 351 jours
Par NakCo
Lorsqu'on regarde dans la bonne direction, il ne reste plus qu'à avancer. Le paysage appartient à celui qui le regarde.
Avril 2023
365 jours
Partager ce carnet de voyage
1
1
Publié le 30 avril 2023
Quartier de Mok-Dong
2
2
Publié le 30 avril 2023
Yeouido Hangang Park
3
3
Publié le 30 avril 2023
4
4
Publié le 30 avril 2023
Un énorme centre commercial sur 6 étages! 🫢
5
5
Publié le 30 avril 2023
Un régal pour les yeux même de nuit 👀
6
6
Publié le 30 avril 2023
Mok-Dong
7
7
Publié le 3 mai 2023
8
8
Publié le 4 mai 2023
9
9
Publié le 4 mai 2023
10
10
Publié le 9 mai 2023
Publié le 30 mai 2023

Ce monument a été érigé à la demande de la Chine Qing en 1639, peu après l'invasion mandchoue de 1637.

Au début de 1637, les troupes Qing traversèrent la rivière Amnokgang. Six jours plus tard, le roi Injo (r. 1623-1649) et ses ministres se réfugient dans la forteresse de Namhansanseong pour se défendre contre les envahisseurs.

Après avoir résisté à 47 jours de siège, le roi Injo est allé se rendre au quai du ferry de Samjeondo, où séjournaient les troupes Qing, et a été contraint d'accepter le statut de vassal des Qing.

Plus tard, l'empereur Qing Hong Taiji ordonna la construction d'un monument à Samjeondo, louant ses excellentes vertus.

Le nom original de ce monument est "Stèle honorant les mérites et les vertus de l'empereur du Grand Qing".

Son inscription comprend la raison pour laquelle Qing est venu à Joseon, les résultats de la guerre et et des paroles de louange consacrées à l'empereur.

Linscription sur la face avant est écrite en caractères mandchous et mongols et la face arrière est en caractères chinois.

Ce monument a longtemps été la cible de vandalisme, car il était considéré comme le symbole d'une histoire humiliante. Il a été enterré une fois en 1895 et a été reconstruit en 1917. En 1956, il a été enterré à nouveau et a été retrouvé après une inondation en en 1963.

La même année, le monument a été désigné site historique et a été reconstruit à nouveau.

12
12
Publié le 30 mai 2023
13
13
Publié le 5 juin 2023
Publié le 9 juin 2023

Five Royal Tombs West of Séoul

15
15
Publié le 9 juin 2023

Les tombes royales du roi Sukjong, de la deuxième reine consort Inhyeon et de la troisième reine consort Inwon.


King Sukjong (1661-1720), qui a régné de 1674 à 1720, était un fils du roi Hyeonjong (18e roi de Joseon). 

À la mort de son père en 1674, Sukjong monta sur le trône. Son règne a été marqué par certaines des luttes entre factions les plus intenses de l'histoire de la dynastie Joseon.

Malgré plusieurs changements chaotiques de gouvernement, son règne est néanmoins considéré comme réussi car il a renforcé l'autorité de la cour royale et jeté les bases d'une société très stable.


La reine Inhyeon (1667-1701), était une fille de Yeoyang Buwongun Min Yu-jung qui devint la deuxième reine consort en 1681 (7e année du règne du roi Sukjong) lorsque la reine Ingyeong est morte jeune. 

Elle a été détrônée lors du soulèvement de Gisa Hwanguk, ce qui signifie littéralement "un tournant de l'État" en 1689 mais a été rétabli lors du soulèvement de Gapsul Hwanguk en 1694.


La reine Inwon (1687-1757) est née de Gyeongeun Buwongun Kim Ju-sin et est devenue la troisième reine consort en 1702 (28e année du règne du roi Sukjong), après la mort de la reine Inhyeon.

Lorsque Yeongjo a été couronné roi, elle est devenue la grande reine douairière.

Publié le 9 juin 2023

Concubine royale Yeongbin et mère du prince héritier Sado.


La tombe "gagnée" de Yeongbin de la famille Yi, une concubine royale de Yeongjo, (le 21e roi de Joseon) et la mère du prince héritier Sado.


Yeongbin Yi (1696-1764) était une fille née de Yi Yu-beon. Elle entra à la cour royale en tant que dame de la cour en 1701 (la 27e année du règne du roi Sukjong).

Elle est devenue une concubine royale du roi Yeongjo et est devenue consort Yeongbin en 1730 (la sixième année du règne du roi Yeongjo).

Elle a donné au roi six filles et un fils ( l'héritier Sado) avant de décéder à l'âge de 69 ans.

Après la proclamation du Grand Empire coréen, le prince héritier Sado a été réintégré à titre posthume comme empereur de Jangjo en 1899 (3e année du règne du roi Gwangmu).

L'épouse Yeongbin a également reçu le titre de Soyu et sa tombe gagnée s'appelait Sugyeongwon.

Publié le 9 juin 2023

La tombe royale de la reine Ingyeong, la première reine consort du roi Sukjong. (le 19e roi de Joseon)


La reine Ingyeong (1661-1680) est une fille de Gwangseong Buwongun Kim Man-gi.

Elle est devenue la princesse consort lorsqu'elle a épousé le prince héritier en 1671 (12e année du règne du roi Hyeonjong) à l'âge de 11 ans.

Lorsque le roi Sukjong monta sur le trône en 1674, elle devint la première reine consort. Mais elle est décédée de la variole à l'âge de 20 ans.

Elle a laissé dans le deuil ses deux filles avec le roi Sukjong, mais elles ont toutes deux vécu de courtes vies.

Publié le 9 juin 2023

Prince héritier Sunhoe et Princesse héritière Gonghoebin


La royal tombe du prince héritier Sunhoe (le fils du roi Myeongjong qui était le 13e roi de Joseon) et son épouse la princesse héritière Gonghoebin Consort Inwon


Le prince héritier Sunhoe (1551-1563) était un fils de la reine consort Insun, et il a été installé comme prince héritier à l'âge de sept ans mais il est mort à l'âge de 13 ans.


Gonghoebin (1552-1592) est née de Yun Ok et est devenue princesse héritière en 1561 (16e année du règne du roi Myeongjong). Mais à cause de la mort prématurée de son mari, elle n'est jamais devenue reine.

Publié le 9 juin 2023

Les tombes royales du roi Deokjong et de la reine Sohye honorés à titre posthume


Deokjong (1438-1457), le fils aîné du roi Sejo (7e roi de Joseon), a été installé en tant que prince héritier en 1455 (la première année du règne du roi Sejo).

Mais il est mort à l'âge de 20 ans avant d'avoir eu la chance de monter sur le trône.

Le prince héritier Uigyeong a reçu à titre posthume le titre de roi Deokjong lorsque son deuxième fils est devenu le roi Seongjong.


La reine Sohye (1437-1504) est née de Seowon Buwongun Han Hwak et a été installée comme princesse héritière en 1455.

Lorsque le prince héritier Uigyeong a été nommé à titre posthume roi Deokjong en 1475 (6e année du règne du roi Seongjong), elle est devenue la reine douairière Insu.

C'était une femme au caractère noble et comme tout en étant un intellectuel passionné.

Elle est l'auteur de "Naehun" (Instructions pour les femmes), un guide sur l'étiquette pour les femmes et a également traduit des écritures bouddhistes écrites en caractères chinois et en hangul.

Publié le 9 juin 2023

(Oksanbudaebin, mère du roi Gyeongjong)


La tombe royale d'Oksanbudaebin de la famille Jang (Janghuibin), la concubine royale.


La mère du roi Gyeongjong, Oksanbudaebin ou Jang Ok-jeong (1659-1701) est né de Jang Hyeong et est devenu une dame de la cour royale en 1686, la 12e année du règne du roi Sukjong. (Le roi Sukjong, le 19e roi de Joseon)


Elle lui donna un fils (qui devint plus tard le roi Gyeongjong) et son statut fut élevé au rang de huibin, ce qui se traduit par une concubine royale de premier rang.

En 1689, lorsqu'elle fut de nouveau élevée au rang de reine consort, cela conduisit au bouleversement de Gisa Hwanguk.

Une période de lutte pour le pouvoir s'ensuivit qui opposa la reine Inhyeon à la reine consort Jang jusqu'au bouleversement de Gapsul Hwanguk en 1694.

L'incident de Gapsul Hwanguk a entraîné sa rétrogradation au rang de huibin.

Après la mort de la reine Inhyeon, Huibin Jang a été condamné à mort par empoisonnement pour le crime d'avoir faussement accusé la reine Inhyeon.

Elle avait 43 ans quand elle est décédée.

Après que son fils soit monté sur le trône, elle a été réintégrée à titre posthume sous le nom d'Oksanbudaebin.

Publié le 9 juin 2023

Le tombeau royal de la reine Jeongseong, première reine consort du roi Yeongjo, le 21 Roi de Joseon.


La reine Jeongseong (1692-1757), née de Dalseong Buwongun Seo Jong-je, a épousé le prince Yeoninggun qui était le deuxième fils du roi Sukjong en 1704 (30e année du règne du roi Sukjong).


Lorsque le roi Gyeongjong mourut en 1724 au cours de sa 4e année sur le trône, Yeongjo monta sur le trône et elle devint la première reine consort.


Tout au long de sa vie, la reine Jeongseong a été très dévouée à son beau-père et à l'épouse du frère de son mari, le roi Gyeongjong.


Elle s'est battue pour protéger le Naemyeongbu, la hiérarchie des femmes de la cour comprenant la reine et la dame d'honneur.

Elle mourut sans enfant à l'âge de 66 ans en 1757, la 33e année du règne du roi Yeongjo.

Publié le 9 juin 2023

Les tombes royales du roi Yejong (le 8e roi de Joseon) et de la deuxième reine consort Ansun


Le roi Yejong (1450-1469), le deuxième fils du roi Sejo (7e roi de Joseon), a régné en tant que roi de 1468 à 1469.

Après la mort de son frère aîné, le prince héritier Uigyeong (roi Deokjong) à un jeune âge, il a été installé comme prince héritier et est monté sur le trône à 19 ans.

Au cours de son règne de 14 mois, le roi Yejong a aidé les gens à sortir de la pauvreté en distribuant des terres publiques appartenant à l'armée provinciale camps aux agriculteurs dans le but de faire pousser des cultures.


La reine Ansun (?-1498) était une fille de Cheongcheon Buwongun Han Baek-ryun, et devint la concubine royale Sohun en 1463 (9e année du règne du roi Sejo).

Lorsque le roi Yejong monta sur le trône en 1468, elle fut nommée reine.

23
23
Publié le 18 juin 2023

Petite promenade sur la place, avec la statue du Roi Sejong the Great

24
24
Publié le 4 juillet 2023
25
25
Publié le 6 juillet 2023
26
26
Publié le 10 juillet 2023

🐢 Le monument de Wongaksa (temple) a été érigé en 1471.

Le roi Sejo, qui était un fervent croyant du bouddhisme, a construit Wongaksa sur le site de Heungboksa (temple) en 1465 (11e année du règne du roi Sejo), après avoir été émerveillé par l'incarné Sarira à Hloeamsa à Yangju.

Lorsqu'une pagode en pierre de treize étages a été achevée en 1467, le roi Sejo a organisé une cérémonie d'inauguration avec Yeondeunghoe (fête des lanternes) et a ordonné aux sujets d'ériger un monument en pierre.

Un accessoire en pierre en forme de tortue a été fabriqué et des feuilles de lotus ont été sculptées sur le dos de la tortue pour créer un espace.

La pierre du corps et la pierre de tête ont été faites avec une seule pierre.

La hauteur du monument est de 494 cm. La tortue était en granit et la pierre du corps et la pierre tombale étaient en marbre.

Les maîtres écrivains et calligraphes de l'époque étaient en charge de l'inscription Kim Suon a composé l'inscription sur le devant et Seong Im l'a écrit dans un style calligraphique. Seo Geojeong a composé l'inscription au dos et Jeong Nanjong l'a écrit dans un style calligraphique.

Wongaksa est devenu un temple vide en tant que maisons privées le palais royal a été démoli pendant la période du roi Yeonsangu.

À l'époque moderne, la zone a été transformée en parc Seule une pagode de pierre de dix étages (trésor national n ° 2) et ce monument reste aujourd'hui montrant des traces de Wongaksa.


Ten- story stone pagoda of wongaksa temple site

Cette pagode est une pagode en pierre de dix étages de 12 m de haut qui reste sur le site de Wongaksa (temple) construit par le roi Sejo.

le temple principal de l'Ordre Jogye. Cette pagode a été achevée en 1467 (13e année du règne du roi Sejo), deux ans après l'achèvement de Wongaksa. Le roi Sejo a décidé d'ériger Wongaksa après avoir vécu l'émerveillement de l'incarnation de la sarira, et on dit qu'une incarnation de la sarira eut lieu et qu'un signe auspicieux apparut même pendant les travaux de construction.

Actuellement, la pagode est composée de dix étages. Selon les archives historiques, cependant, une pagode de treize étages a été érigée à l'origine pour garder la sarira et les Wongakgyeong (Sutras de Wongak), qui avaient été nouvellement traduit à l'époque.

Le podium en forme de 4 comprend trois sections : la partie inférieure est inscrite avec des motifs de dragons et de fleurs de lotus ; la partie médiane représente un processus dans lequel le groupe du moine Sanzang, Sun Wukong, Zhu Bajie et Sha Wujing obtient et apporte un canon bouddhiste de l'Inde ; et la partie supérieure est inscrite avec les contes des vies antérieures et de la vie de Bouddha.

La partie du corps de la pagode, inscrite avec une scène d'une messe bouddhiste, comprend une tablette, un dragon enroulé autour de piliers, une structure en bois et un toit et tout cela ressemble beaucoup à un seul bâtiment.

La pagode est faite de marbre qui était peu utilisé à l'époque.

La forme unique de cette pagode et les compétences de sculpture qu'elle affiche signifient qu'elle est considérée comme l'un des plus beaux exemples de pagodes en pierre du Joseon.

Cette pagode est à bien des égards très similaire à la pagode de pierre à dix étages de Gyeongcheonsa (temple) (trésor national n ° 86), érigée pendant le Goryeo.