Carnet de voyage

Népal

Guide Népal : voyage aux marches qui mènent au paradis
Partager ce carnet de voyage


Le Népal est un de ces petits pays de l’Asie du Sud où la nature est exceptionnelle. C’est là qu’on trouve le plus haut sommet du monde, l’Everest. On dit d’ailleurs que c’est le pays des marches qui mènent au paradis. Des vallées luxuriantes aux torrents tumultueux, des montagnes de l’Himalaya aux villages perdus, le Népal est sans aucun doute un des plus beaux pays de la planète. C’est aussi un endroit d’une grande importance pour toute une aire culturelle. C’est la terre de naissance de Bouddha et les temples majestueux n’y manquent pas. La population attache en effet une grande importance à la religion. Partez donc à la rencontre d’un peuple avenant et riche spirituellement au milieu d’une nature hors du commun.

Stupa-Népal-Asie-montagne
Stupa-Népal-Asie-montagne
Stupa 


Des paysages grandioses


Blotti entre la Chine et l’Inde sur environ 200 km de large et 800 km de long, le Népal est le lieu de prédilection de tous les randonneurs. En effet, il comprend une importante variété de paysages : des rizières, des gorges, des forêts, des sommets glaciaires qui favorisent les excursions, les balades en montagne et le trekking.


Un pays de randonnées


Dans l’extrême nord du pays se trouvent les chaînes de montagnes de l’Himalaya. Vous découvrirez notamment Manaslu, Ama Dablam, Khumbu, Pumori ou encore Kangchenjunga, tous pourvus d’itinéraires adaptés à tous les niveaux afin que chacun puisse en profiter. En effet, leurs altitudes sont plus faibles que celles de l’Everest. Vous pouvez les escalader au printemps, en automne et même en hiver.


Description du Népal

  • Superficie : 147 516 km²
  • Population: 30 327 877 (2020)
  • Capitale : Katmandou
  • Villes principales : Katmandou, Pokhara, Lalitpur, Biratnagar et Bharatpur
  • Langue officielle : Népalais
  • Monnaie : Roupie népalaise

Pourquoi voyager au Népal ?

Reconnu pour ses montagnes, le Népal est une destination idéale pour le trekking. Il a ce pouvoir magique de rendre possibles nos rêves d’enfant. Des plus petits aux plus grands, alpinistes confirmés comme amateurs, tous se réjouiront d’y faire une halte pour quelques jours. Si vous hésitez encore, voici quelques raisons qui pourront vous convaincre de choisir le Népal pour vos prochaines vacances.


Un pays d’aventures


Vous avez peut-être remarqué que malgré sa superficie réduite, le Népal est un endroit où le trek est possible en tous lieux. Partez à pied ou à vélo, découvrez la nature dans tous ses états au milieu de rivières et d’animaux, de gorges et de glaciers et arrivez peut-être au massif montagneux de l’Annapurna. Faites-vous également plaisir avec d’autres activités aussi intéressantes comme le kayak, le rafting, le parapente ou le cheval. Mais bien sûr, la spécialité du pays reste l’alpinisme ! Vous aurez plusieurs occasions de gravir des sommets, de marcher sur les glaciers ou d’escalader toutes sortes de montagnes pour tous les niveaux.


Une culture locale d’une grande richesse


Au Népal, la culture locale a su garder une place prépondérante face à la modernité. En effet, le peuple népalais se consacre fièrement aux rituels ancestraux dans son quotidien. Il croit fermement en plusieurs divinités qui le protègent du mal et du mauvais œil, comme Taleju ou Hanuman. Ne soyez donc pas surpris d’assister à de nombreuses fêtes en leur honneur. Pour en connaître davantage et découvrir cette culture propre aux Népalais, séjournez chez l’habitant. Vous allez notamment constater que le respect des aînés et de la nature est très important pour eux.


Un endroit pour vous ressourcer

Le Népal est un pays sacré. C’est la destination parfaite pour méditer ou pour prier avec dévotion. Vous y trouverez notamment de nombreux temples bouddhistes ou hindous qui invitent à la réflexion. Oubliez un instant vos soucis et consacrez-vous à votre spiritualité. Sachez également que le pays possède plusieurs lacs sacrés vénérés par les locaux. Les Népalais croient fortement au pouvoir de ces lacs qui peuvent les purifier et leur procurer l’humilité. Par ailleurs, n’hésitez pas à vous inscrire à des cours de yoga si vous voulez vous renforcer.

Népal-Montagne-Annapurna-Poon-Hill
Népal-Montagne-Annapurna-Poon-Hill
 Vue sur Annapurna depuis Poon Hill

Activités et lieux d’intérêt au Népal

Le Népal regorge de multiples activités et de sports extrêmes.

Katmandou


Visiter le Népal sans passer à Katmandou c’est comme ne pas y être allé. En effet, cette capitale népalaise est remplie de plusieurs merveilles. Des temples imposants, des pagodes et des superbes palais de Durbar Square, l’ancienne cité royale de Newar au magnifique stupa blanc de Swayambunath, un très ancien temple bouddhiste (le Monkey Temple), vous n’aurez de cesse de vous émerveiller. Sachez que ces endroits sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.


Bhaktapur ou la vallée de Katmandou


La vallée de Katmandou regroupe à elle seule des monuments et autres merveilles naturelles qui font la renommée du Népal. Des temples séculaires à la route menant au Tibet, des sites de Patan et Bhaktapur, tous deux inscrits au patrimoine de l’UNESCO, Bhaktapur séduit tous les amoureux d’aventure et de découvertes. Partez 10 km en dehors de la vallée à la découverte d’autres sites près de l’Himalaya, loin du tourisme de masse.


Pokhara


Poursuivez votre chemin à Pokhara, une vieille ville marquée par de magnifiques paysages. Passez par la fameuse Prithvi Highway, une route qui s’étend sur 174 km et qui conduit aux plus beaux trésors du Népal, notamment Bandipur avec ses maisons Newari à l’architecture singulière. Prenez ensuite le téléphérique jusqu’au temple de Manakamana. Découvrez les stalactites et stalagmites de Siddha Gufa, la plus grande grotte du Népal.


Le massif de l’Annapurna


Gravir le massif de l’Annapurna est une activité très prisée des touristes au Népal. En effet, sur ses 8 091 m, il offre un parcours, peu endommagé par le séisme, qui s’adapte à toutes les envies. Le circuit est certes long, mais gratifiant. Passer par le col de Thorung La à 5 416 m d’altitude représente le défi ultime pour les trekkeurs. Après l’avoir franchi, vous allez pouvoir continuer jusque dans les plaines du plateau transhimalayen où des lodges vous attendent pour vous reposer confortablement.


L’Everest

Vous avez soif d’aventure, les hauteurs ne vous effraient pas ? Vous rêvez terriblement de dompter l’Everest, là où vous aurez une vue surprenante sur le monde ? C’est tout à fait possible. À partir de Katmandou, prenez l’avion jusqu’à Lukla. C’est généralement à partir de cet endroit que commence et se termine la découverte de l’Himalaya. Sachez que les meilleures périodes pour expérimenter ce trekking se situent de septembre à novembre et d’avril à mai.

Montaigne-Everest-Népal
Montaigne-Everest-Népal
 Mont Everest

Lumbini

Lumbini est considéré comme le lieu de naissance de Bouddha ou Siddhartha Gautama. L’endroit invite au pèlerinage. D’ailleurs, il offre une expérience spirituelle unique dans tout le sud de l’Asie. Vous pourrez vous rendre au lieu sacré du village, le site de Lumbini où Siddhartha Gautama aurait vu le jour il y a 2 500 ans et qui est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Aux alentours, vous allez apercevoir des temples qui invitent à la méditation, des lieux paisibles pour se ressourcer.


Faire du trekking


Au Népal, il faut un permis TIMS (Trekkers’ Information Management System) pour pouvoir faire du trekking. En d’autres termes, vous devez passer par une agence de trekking au risque de devoir retourner dans la capitale, voire même être expulsé du pays. Pour certains endroits comme le Kangchenjunga, la vallée de la Tsum ou le haut Mustang, le permis coûte plus cher et ce sont des agences spécialisées dans le domaine qui s’en chargent. Pour les adeptes d’alpinisme, sachez que vous devrez toujours être accompagné d’un guide professionnel.


Visiter les parcs nationaux

L’entrée aux parcs nationaux du Népal est payante. Il peut arriver que certains treks passent par ces réserves naturelles. En voici quelques exemples parmi les quarantaines de parcs qui se trouvent dans le pays :

  • Le Parc national de Langtang : À à peine une heure de Katmandou, à la frontière tibétaine, le parc national de Lantang ouvre plusieurs sentiers de toutes sortes propices aux treks, des plus faciles aux plus endurants. L’idéal est de s’y aventurer pendant l’été au risque d’être la proie des sangsues.
  • Le parc national de Chitwan :Il ressemble davantage à une jungle qu’à des collines et des montagnes. Attendez-vous aux meilleurs spectacles d’animaux sauvages : des éléphants, des rhinocéros unicornes, des daims, des tigres et des crocodiles. Vous pouvez même monter à bord d’une pirogue et admirer le paysage environnant, mais à condition de rester aux côtés de votre guide.
  • Le parc national de Bardia : Il se trouve dans la région Sud-Ouest, loin des touristes de masse. Son plus grand attrait c’est aussi sa nature sauvage. Son seul et unique inconvénient qui rebute plus d’un voyageur c’est son accès difficile. En revanche, on raconte que le site abrite le tigre du Bengale, de quoi vous motiver si vous aimez les animaux.


S’adonner au rafting et au canyoning


Faire du rafting est très courant au Népal vu le nombre de rivières qui s’y trouvent. Même s’il est possible d’en pratiquer tout au long de l’année, les mois d’octobre et de novembre sont les meilleures périodes pour faire du rafting. Pour ce qui est du canyoning, discipline récente au Népal, vous allez adorer arpenter les gorges le long des cascades avec toute une équipe.

Vallée-Khumbu-Népal
Vallée du Khumbu 

Comment visiter le Népal ?


On peut se rendre au Népal par avion. Cependant, il n’y a pas de vol direct qui relie Katmandou à la France. Depuis Paris, par exemple, comptez 12 heures de vol environ et une escale à New Delhi entre autres. D’ailleurs, cela vous permettra d’économiser. En effet, les compagnies indiennes (Jet Airways ou Indian Airlines) sont très abordables par rapport aux compagnies du Golf (Etihad Airways, Gulf Air ou encore Qatar Airways).


Les transports au Népal


Les routes au Népal sont dans un état désastreux. De plus, sur les routes c’est plutôt la loi du plus fort qui s’applique. N’attendez donc pas qu’une voiture vous cède le chemin si vous marchez ou que vous roulez en vélo ou en scooter. Pour mieux circuler au milieu de cette jungle et garder la tête toujours froide, l’idéal est de prendre une voiture avec un chauffeur.

Voici les moyens de transport courants au Népal :

Le bus


Le bus local vous donne l’avantage d’économiser, parce qu’il coûte peu cher, et vous permet de côtoyer de plus près les Népalais. Cependant, les bus sont mal entretenus et sont souvent victimes de crevaison ou de surchauffe la plupart du temps en plus du fait qu’ils s’arrêtent très souvent pour prendre les voyageurs. En revanche, vous pouvez toujours, pour quelques roupies, opter pour les “tourist buses” si vous faites de longs trajets comme pour aller à Pokhara. Ils sont plus confortables et ne s’arrêtent que très rarement pour prendre les passagers.


La location de voiture


Vous pouvez louer une voiture auprès des agences et des hôtels à Katmandou. La règle de conduite au Népal est la conduite à gauche. Cependant, ce genre de service inclut souvent un chauffeur du fait du trafic intense et de la difficulté de circuler dans le pays.


Le taxi

Le taxi reste une bonne alternative à l’inconfort des bus. Toutefois, vous devez négocier le prix du trajet avant de monter. Certes, les taxis peuvent être assortis de compteurs, mais souvent ils ne fonctionnent pas. Pour information, comptez le double d’un trajet la nuit. La moyenne est de 50 à 100 roupies par kilomètre le jour.


Le vélo, la moto et le scooter

Pour votre sécurité, évitez de vous déplacer en deux roues. Les accidents sont trop nombreux et les voitures ne cèdent pas la route au passage d’un vélo ou d’un scooter.


L’avion

L’avion est un excellent choix de transport en raison des reliefs escarpés au Népal et du mauvais état du réseau routier. Cependant, évitez de prendre l’avion de juin à septembre à cause de la mousson.


Climat et météo au Népal


Le Népal connaît un climat subtropical qui varie en fonction des lieux et des altitudes. Pendant la saison sèche d’octobre à avril, il fait très chaud à Katmandou avec des températures pouvant atteindre les 30 °C. Pour les randonnées en montagne, choisissez les mois d’octobre et de novembre, pendant lesquels il y a peu de précipitations et que la chaleur est supportable. La période de la mousson se situe entre juin et septembre.


Quand partir au Népal ?

La meilleure période pour découvrir le Népal est à la saison sèche. L’idéal est de venir entre décembre et février, où les températures sont plus supportables, avoisinant les 16 °C. Le temps sera donc favorable aux différentes activités en plein air. Évitez de vous y rendre de juin à août, car la mousson fait des ravages et les terrains risquent d’être très glissants.


Les vêtements à emporter

Privilégiez tout d’abord de bonnes chaussures de marche, parfaites pour la randonnée et qui s’adaptent à tous types de terrains. Emportez des vêtements légers qui supportent très bien la chaleur.

Népal-Asie-Himalaya
Himalaya 

Bons à savoir


  • Si vous vous rendez dans le sud du pays, pensez à emporter une lotion anti-moustique si vous n’êtes pas soumis à un traitement préventif contre le paludisme.
  • Durant les trekkings, faites toujours bouillir de l’eau et utilisez du désinfectant. Ne buvez que de l’eau en bouteille même dans des endroits très fréquentés comme les restaurants.
  • Assurez-vous d’emporter votre adaptateur pour pouvoir brancher tous vos appareils. Choisissez de préférence un hôtel muni d'un groupe électrogène pour faire face aux coupures fréquentes d’électricité au Népal.