Visiter le Saint-Malo marocain
Partager ce carnet de voyage

Essaouira, aussi appelée « Amogdul » (la bien gardée) en Berbère, « Mogadur » en espagnol ou « Mogador » en français, est une ville portuaire du Maroc. Bâtie sur la côte atlantique, elle compte aujourd'hui plus de 70 000 habitants et est également le chef-lieu de la province qui porte le même nom qu'elle.

Port-Essaouira
Port-Essaouira
Port d'Essaouira 

Présentation 

Essaouira se trouve sur la côte Atlantique du Maroc. Plus précisément, elle se situe à 173 km au nord de la ville d'Agadir et à 176 km à l’ouest de Marrakech. Pour s'y rendre, en partant de Casablanca, il faut aller vers le sud et parcourir 360 km.

Cette ville a été construite sur une presqu’île exposée aux alizés. Ainsi, tout au long de l'année, la température y est agréable et constante (25° environ). En été, contrairement à d'autres villes du pays telles qu'Agadir, Safi ou Casablanca, il fait moins chaud à Essaouira.

L'histoire nous raconte que la construction de cette ville a été lancée par le sultan Mohammed ben Abdallah dans les années 1760. Pour la construire, cet illustre personnage a fait appel à plusieurs architectes célèbres, dont Théodore Cornut. C'est ce dernier qui a tracé le plan de la ville afin d'en faire une cité adaptée aux besoins des marchands étrangers, conformément aux exigences du sultan.

Théodore Cornut, élève de Vauban et connu pour avoir déjà réalisé de nombreuses places fortes du Languedoc-Roussillon, est en fait celui qui a fait en sorte que Mogador (comme l'appelaient les Portugais) devienne Essaouira ou littéralement « le lieu fortifié ».

Cet architecte a doté la ville de somptueux remparts faisant face à l'océan et c'est aussi à lui que l'on doit les surprenantes rues de sa médina. Cornut a fait construire ces rues selon un plan rectiligne tout en veillant à ce qu'elles soient pourvues de larges artères se coupant à angle droit.

Lorsque la construction d'Essaouira a été achevée, elle a commencé à se développer jusqu'à devenir le plus important port commercial du pays. Entre la fin du XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle, Essaouira est même devenue la capitale diplomatique du Maroc. En outre, elle fut connue pour avoir été une ville multiculturelle et artistique, ce qui est encore le cas actuellement.

Il faut savoir qu'entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, Essaouira a connu une période assez sombre. Effectivement, elle a été bombardée en 1844, puis placée sous protectorat français en 1912. Elle a ainsi perdu de son importance au point de se voir retirer son statut de port international et de capitale diplomatique du Maroc.

Néanmoins, à partir de la fin du XXe siècle, Essaouira a connu une renaissance aussi rapide que spectaculaire. Elle a recommencé à rayonner, notamment grâce au tourisme et à sa vocation culturelle. En 2001, sa médina a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et depuis, elle n'a cessé d'attirer des touristes venus des quatre coins du monde.

À noter qu'avant que les Portugais s'établissent dans la région d'Essaouira (à partir du XVIe siècle) et y bâtissent une forteresse avec des remparts (en 1506), les lieux étaient déjà habités, et ce, dès l'Antiquité. Des Phéniciens, des Berbères et des Romains s'y déjà étaient établis à certaines époques.

Bateau-pêche-Essaouira
Bateau-pêche-Essaouira
 Bateau de pêche 

Pourquoi visiter Essaouira ?

De nos jours, il existe mille et une raisons de visiter cette ville devenue un charmant port et une station balnéaire des plus prisées. Parmi ces dernières, citons par exemple le calme qu'elle peut offrir ou ses paysages enchanteurs dominés par trois couleurs : le blanc, le bleu et l'ocre.

Il y a également la gastronomie. Une fois à Essaouira, les visiteurs pourront découvrir et savourer de nombreux plats typiques de la région. Au menu figureront entre autres le tagine (un plat à base de viande de volaille et de poisson ou de légumes cuits à l'étouffée), le méchoui (de la viande d'agneau rôtie à la broche) ou la pastilla (fine pâte feuilletée farcie de viande de pigeon et d'amandes). À ne pas oublier : les fameux gâteaux au miel, les feqqas aux amandes ou aux raisins, ainsi que le célèbre thé à la menthe.

Une autre raison de se rendre à Essaouira est qu'elle offre des conditions optimales pour pratiquer divers sports nautiques. D'ailleurs, beaucoup d'amateurs de windsurf et de kitesurf vont dans cette ville pour profiter des vents soufflant presque continuellement dans sa baie. À titre d'information, c'est même à Essaouira qu'une étape de la Coupe du Monde de Kitesurf se déroule tous les ans.

Bref, aujourd'hui, ce ne sont pas les raisons de visiter Essaouira qui manquent. Regarder les ébénistes travailler le thuya (cèdre) près de ses remparts, se promener sur sa plage sur un dromadaire ou un cheval, accueillir ses chalutiers et voir le fruit de leur pêche, admirer le coucher du soleil du haut ses murailles sont autant d'autres motifs de se rendre dans cette ville au charme décidément irrésistible.

Restaurant-maroc-essaouira
Restaurant-maroc-essaouira
 Restaurant 

Les différents quartiers d'Essaouira

La ville d'Essaouira est composée de nombreux quartiers, dont celui de la médina, des Dunes et de Diabat.

La médina

C'est là que vont ceux qui cherchent à vraiment s’imprégner de l’ambiance unique de la ville. L'un de ses avantages est qu'elle est proche à la fois des remparts, des plages et du port. Par ailleurs, les hébergements y sont nombreux et il y en a pour tous les budgets et pour tous les goûts.

Bon à savoir : à l’intérieur de la médina, les véhicules à moteur sont interdits. Pour ceux qui auraient de gros bagages, il est ainsi conseillé d'opter pour un logement du côté de Bab Sba’a, Bab Al Marsa, Bab Marrakech et Bab Doukkala (les 4 portes de la vieille ville).

Kasbah

Situé au sud-ouest de la médina, ce quartier est le plus vieux de la ville. Il s’étend jusqu’à la place Moulay Hassan. Il est le cœur historique de la Médina. C'est là que les visiteurs pourront assister au mieux au déroulement de la vie locale. Très vivant et populaire, Kasbah regorge aussi de restaurants, de cafés, de musées et des galeries.

Chbanat

Pour sa part, ce quartier se trouve au nord-est de la Médina. Tout comme Kasbah, il est très animé et dans ses rues, les visiteurs auront l'occasion de voir bon nombre d'artistes talentueux à l'œuvre. À Chbanat, les galeries d’art ne se comptent plus, de même que les habitations au style si particulier.


Mellah

C'est au nord-ouest de la médina que se situe ce quartier. Il s'agit en fait de l’ancien quartier juif d’Essaouira. En parcourant ses ruelles étroites, les visiteurs pourront y voir des synagogues. À noter que tous les ans, au mois de septembre, de nombreux juifs affluent vers cet endroit pour honorer le rabbin Haim Pinto. En effet, sa sépulture se trouve dans le cimetière de la ville.

Le quartier des Dunes

Le quartier des Dunes, lui, est situé au sud, à l’extérieur des murs de la médina. Il est apprécié pour sa tranquillité et surtout sa proximité avec la plage Tagharte. Du fait qu'il est proche de l'océan, c'est dans ce quartier que se retrouvent les amateurs de sports de glisse venus du monde entier. On y retrouve ainsi des surfeurs, des kitesurfers et des windsurfers de tous les niveaux. Les plus expérimentés, eux, vont généralement à la plage de Sidi Kaouki, à une trentaine de kilomètres environ d’Essaouira. Pour les débutants, la baie est l'idéale.

Diabat

Légèrement éloigné de la ville, vers le sud, Diabat est un petit village. Il se trouve dans une zone naturelle protégée et a notamment été rendu célèbre pour avoir accueilli Jimi Hendrix dans les années 1970. Il se dit même que cette star du rock se serait inspirée de cet endroit pour écrire l’un de ses morceaux. Tombé sous le charme de Diabat, Jimi Hendrix aurait envisagé d'acheter le village.


Que voir à Essaouira ?

Le port

Le port d’Essaouira a été aménagé au pied de ses remparts. Il se trouve tout au bout de la longue plage qui borde la ville. De nos jours, le trafic maritime n'y est plus aussi intense. Toutefois, dans le port, les visiteurs pourront voir de nombreux chalutiers colorés, fabriqués pour la plupart selon des méthodes ancestrales avec du bois de teck et d’eucalyptus. S'ils arrivent tôt le matin, les touristes pourront assister à la routine des pécheurs et des poissonniers. Ils auront la chance d'observer les bateaux des pêcheurs se regrouper autour des docks et les poissonniers mettre en place leurs étals.

À une certaine heure, les vacanciers verront les poissons être hissés sur le ponton avant d'être répartis entre les vendeurs. S'ils le souhaitent, ils pourront alors acheter des sardines et des maquereaux, une fois que ceux-ci auront été frits sur place même. Dans le port d’Essaouira, les mouettes se donneront également en spectacle, criant et n'hésitant pas à venir piller les échoppes des pêcheurs.

Port-essaouira
 Port d'Essaouira

La sqala du port

Il s'agit d'une longue plateforme qui accueillait autrefois une partie de l'artillerie de la ville. Elle servait à protéger le port d'Essaouira des attaques extérieures. Il s'y trouvait plusieurs canons de bronze armoriés. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent encore voir sur les quatre faces des donjons de la structure, la devise de la cité, à savoir : "Barakat Mohammed". Inscrite sur des plaques de thuya, elle servait à demander la bénédiction du Prophète pour la ville ainsi que pour sa population.

À noter que les visiteurs pourront accéder à la tour d’angle dominant la sqala. Au sommet de celle-ci, ils auront l'occasion d'admirer non seulement la médina, mais aussi le port, la baie et Diabat. Là encore, les mouettes seront au rendez-vous, criant toujours autant tout en se laissant porter par les vents. Pour information, c'est à la sqala du port d'Essaouira qu'Orson Welles a tourné quelques-unes des scènes de son film "Othello".

Les remparts

Ils font plus de 2 km et avec les batteries du port, de l’île de Mogador et de la plage de Diabat, ils constituaient l'une des protections d'Essaouira. D'une magnifique couleur ocre, ces remparts font partie des structures conférant à cette ville toute sa beauté. Elles lui donnent même des airs de petite cité bretonne.

Il faut savoir que les remparts de la ville sont de deux styles. En effet, une partie de ses murailles témoignent des influences arabes sur Essaouira, tandis que d'autres sont la preuve que l'endroit a été sous influence française pendant un certain temps. Les remparts de type chérifien se reconnaîtront par leurs pierres ayant été enduites de crépi ocre et flanquées de créneaux carrés. Ils se distingueront également par leurs portes rondes. Les remparts de type européen, eux, ont été maçonnés sans enduit et se caractériseront par leur large chemin de ronde, leurs vastes échauguettes et leurs créneaux biseautés.

Le musée Sidi Mohammed ben Abdallah

Situé dans la rue Laâlouj, ce musée consacré aux coutumes et traditions artisanales de la région a pris place dans un magnifique Riad de marchands datant du XIXe siècle. Il s'agissait en fait de l'ancien siège de la mairie sous le protectorat français. Les touristes pourront y admirer plusieurs collections (découvertes archéologiques, instruments de musique, tapis, meubles, bijoux, armes...) rassemblées par l’artiste Boujemâa Lakhdar, le créateur du musée.

La médina

Depuis sa création au XVIIIe siècle, elle est restée quasiment telle qu'elle était. C'est d'ailleurs ce qui lui a valu d'être inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ses visiteurs pourront déambuler dans les ruelles étroites et y découvrir une multitude de produits de l’artisanat local.

Bien sûr, ce ne sont que quelques exemples des endroits à voir à Essaouira. Une fois sur place, les visiteurs pourront aussi aller à Bab el-Marsa (la porte de la Marine), à la sqala de la Casbah, sur les îles Purpuraires ou encore explorer les souks. D'autres endroits à absolument visiter sont : la coopérative d’argan Marjana (à 20 minutes d'Essaouira), les cascades de Sidi M’Barek (à 40 minutes de la ville) et bien sûr, la plage d’Essaouira, l’une des meilleures du Maroc.

Epices-Essaouira
Epices 

Comment visiter Essaouira ? 

Essaouira est une ville assez petite. Il est tout à fait possible d'en faire le tour en une seule journée. Le meilleur moyen de la visiter reste de marcher dans ses nombreuses rues et ruelles. À pied, il sera plus facile d'apprécier tous les détails architecturaux de la ville, de sentir les différentes odeurs des épices ou de poissons et de voir comment la population vit au quotidien. Pour ceux qui désirent sortir de la Médina et aller un peu plus loin, la marche est aussi envisageable. Sinon, il y aura toujours les taxis dont le prix de la course sera de 7 dirhams, quel que soit le trajet.