Carnet de voyage

Georgie

Vous aimez les pays peu connus, authentiques et les voyages hors des sentiers battus au contact des populations locales ?
Partager ce carnet de voyage

Vous aimez les pays peu connus, authentiques et les voyages hors des sentiers battus au contact des populations locales ? Et si vous pensiez à la Géorgie ?

Ensemble avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan, la Géorgie est un pays du Caucase, ou plus exactement, de la Transcaucasie. Ce petit pays, coincé entre la Mer Noire et la magnifique chaîne de montagnes du Caucase, vous réserve une belle culture et énormément de découvertes.

Ananouri-Géorgie
Ananouri-Géorgie
Ananouri 

La Géorgie, berceau du vin 

Saviez-vous que les premières traces de vin ont été retrouvées en Géorgie ? Il y a tant de choses qu’on ignore à propos de ce petit pays du Caucase. Pourtant, en tant que français, nous aimons le vin et aimons penser que le vin, c’est français. Eh bien ne sous-estimez pas les Géorgiens.

Leur méthode de vinification est encore ancestrale, réalisée dans des jarres en terre cuite, enterrées dans le sol et enduites de miel. Cela permet d’avoir des vins très différents de ce qu’on connaît. Et puis, il faut goûter le vin orange ou « ambré » géorgien, très intéressant pour tous les amateurs.


Description de la Géorgie : 

  • Superficie : 69 700km2
  • Capitale : Tbilissi
  • Population : 3,9 millions, dont 1/3 habite à la capitale
  • Présidente de la République : Salomé Zourabishvili
  • Date de l’indépendance : 9 avril 1991
  • Villes principales : Tbilissi, Batoumi, Koutaissi, Gori
  • Langue : Géorgien et son alphabet unique au monde
  • Monnaie : Lari géorgien (ou « gel » géorgien lari)

1 lari = 0,32€ (par exemple, 20₾ = 6,35€).

Désert-Géorgie
Désert-Géorgie
Svaneti-Géorgie
Svaneti-Géorgie
Paysage Géorgien 

Qu’est-ce que la Géorgie ? 

Tout d’abord, il faut savoir que l’histoire de la Géorgie s’enracine dans la préhistoire. Son territoire représente un des foyers agricoles et de lettres avec l’Égypte et la Mésopotamie (actuel Irak).

Au fil des siècles, elle a été disputée par de nombreuses puissances, ce qui lui permet d’être aujourd’hui un pays de mixité culturelle, tout en gardant sa propre identité.De 1922 à 1991, la Géorgie fait partie de l’URSS, tout comme ses voisins de Transcaucasie et de nombreux autres pays. Elle proclame son indépendance le 9 avril 1991.Depuis 2018, la Présidente Salomé Zourabishvili, née française, est la première femme à être élue à la tête de son pays et entreprend les démarches nécessaires afin de faire entrer la Géorgie dans l’Union Européenne.

Aujourd’hui, avec un territoire de 69 700km2, la Géorgie est plus grande que la Suisse, mais plus petite que l’Autriche.

Très montagneux, le territoire est bordé par la mer Noire à l’ouest et partage le reste de ses frontières avec 4 pays (Russie, Turquie, Arménie et Azerbaïdjan). Il est traversé par le fleuve Koura (ou Mtkvari en Géorgien), plus long fleuve de Transcaucasie.

Tbilissi ou Tbilisi, sa capitale est une ville très dynamique dans laquelle il fait bon vivre. Vous pourrez aussi l’entendre appelée Tiflis, son ancien nom.

Tbilissi-Géorgie
Tbilissi-Géorgie
Tbilissi-Géorgie
Tbilissi-Géorgie
 Tbilissi

Pourquoi partir en Géorgie ?

Saviez-vous que depuis l’Empire russe, puis pendant l’Union Soviétique, la Géorgie était la destination de choix des Tsars, puis des soviétiques et aujourd’hui encore occupe une place particulière dans le cœur des Russes ?

Il y a donc bien une raison pour laquelle la Géorgie est une destination touristique depuis des siècles.

Tout d’abord, il s’agissait d’une destination très thermale et balnéaire. Avec la côte de la Mer Noire, le climat « méditerranéen », et des sources d’eau de soufre, les géorgiens ont su très tôt développer le potentiel touristique de leur pays. Des stations thermales ont été érigées, dans lesquelles les Tsars venaient se ressourcer et se soigner.

Et puis il ne faut pas oublier de mentionner l’abondance de nourriture du pays. Que ce soient les produits issus de l’agriculture, comme les fruits, ou encore la qualité de la cuisine locale qui plaît énormément à chacun, l’art de la table à la géorgienne est une raison à part entière de se rendre dans le pays. Et enfin, il y a le vin, qui fait partie de la table géorgienne depuis 8000 ans et qui continue d’attirer les amateurs du monde entier.

Depuis quelques années, la Géorgie s’ouvre à de nouveaux voyageurs et a envie d’accueillir les touristes afin de partager sa culture.

En plus du tourisme thermal, balnéaire, de la gastronomie et du vin, il est possible de faire beaucoup d’autres choses dans ce pays.

Que vous soyez un amateur de randonnée, de magnifiques paysages, de culture et d’histoire, ou encore de partage de traditions locales, la Géorgie est faite pour vous.

Tous les types de budget y trouveront leur compte, car il y a toutes les catégories de voyages, allant de l’économique en auberge de jeunesse et chambre d’hôte, jusqu’aux hôtels de luxe avec piscine.

Surtout, ce n’est pas si loin, seulement 4h de vol direct de Paris, par exemple. Alors pourquoi ne pas voyager dans cette magnifique destination, qui n’attend que de vous accueillir ?


Que voir et faire en Géorgie ? 

Selon vos envies, il y a énormément de choses à faire et à voir en Géorgie. Voici une sélection de quelques lieux impressionnants qu’il ne faut pas rater.


Tbilissi, sa vieille ville pavée et sa forteresse du IVème siècle 

La capitale a énormément à vous offrir. Sa vieille ville grimpante, pleine de ruelles pavées, de balcons typiques et d’églises orthodoxe aux toits pointus bleus, mérite de s’y perdre. Également à voir, la forteresse de Narikala, qui surplombe la ville et offre un panorama sur toute la capitale et les montagnes qui l’entourent.


Le monastère troglodytique de Vardzia

Vous ne pouvez pas vous imaginer l’ampleur de ce site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. En quelques chiffres, ce monument s’étend sur 500 mètres de long, 19 niveaux, comporte 3000 cavernes et date du XIIème siècle. Cela sans compter les nombreux souterrains, tunnels et passages secrets également taillés dans la pierre. Ce qui rend cette ville troglodyte encore plus impressionnante c’est le fait qu’elle soit perchée sur le mont Erusheti. Il faut le voir pour se rendre compte du travail réalisé là bas sous le Roi George III puis sa fille le Roi Tamar.

Vardzia-Géorgie
Vardzia-Géorgie
Vardzia 

L'Église de la Trinité de Guergueti

Perchée dans la montagne et au-dessus du village de Stephantsminda, cette église orthodoxe du XIVème siècle est impressionnante par sa localisation. Seule au milieu de hautes montagnes, elle se découpe dans le paysage et offre aux voyageurs une vue splendide ainsi que de belles photos.


Découvrir les savoirs faire et spécialités 

  • La méthode de vinification traditionnelle appelée Qvevri (jarres en terre cuite enfouiesdans le sol) qui donne de bons vins étonnants, comme le vin ambré.
  • Les plats traditionnels tels que les Khinkalis (ravioles à la viande et aux herbes), ou lesKhatchapuris (pain au fromage). Mais aussi toute la nourriture géorgienne qui est un délice.
  • L’accueil des Géorgiens est un savoir vivre important.

Et ceci n’est qu’un petit aperçu de l’immensité du patrimoine culturel et historique de la Géorgie.


Quelle est la meilleure période pour partir en Géorgie ? 

La Géorgie est une des rares destinations qui convient pour toutes les saisons.

En été, il fait très chaud dans la capitale et il y a quelques voyageurs. C’est donc l’occasion de partir à la montagne afin de retrouver le frais et de randonner sous le magnifique soleil qui fait briller ou alors de se rendre à la Mer Noire pour profiter d’un bon bain et de l’ambiance de la côte.

En automne, c’est la saison où il fait encore beau, vous ne brûlez pas à Tbilissi et il y a moins de monde. Tout est encore possible, la montagne, la mer, les visites culturelles… Et puis, les couleurs de l’automne qui arrive sont magnifiques.

En hiver, pas de soucis ! Surtout si vous êtes un amateur de sports d’hiver. Deux stations de ski se trouvent à moins de 3h de la capitale et permettent à toute la famille de pratiquer le sport de glisse qui leur plaît, à des prix extrêmement abordables. Et puis, skier à l’étranger et remplacer la raclette et la fondue par des khatchapuri, khinkalis et autres mets locaux, c’est dépaysant.

Au printemps, la neige a fondu, les fleurs s’ouvrent, tout est vert et le soleil est agréable. L’occasion rêvée de voir le pays tranquillement avant l’arrivée de la haute saison. Vous pourrez visiter, randonner et voir tout ce qui vous plaira en étant presque seul.


Comment visiter la Géorgie ?

Le meilleur moyen est l’avion. La Géorgie a 2 aéroports internationaux : Tbilissi et Koutaïssi. Le plus simple et le moins cher est d’atterrir à Tbilissi, et de prévoir son voyage à partir de la capitale.

Une fois arrivé à l’aéroport, de nombreux chauffeurs de taxi voudront vous emmener dans la ville et pas toujours à bon prix. Tournez vous vers le service officiel de taxis de l’aéroport. Vous les trouverez avant la sortie à gauche. Le prix est fixe, entre 45 et 55 laris selon la zone dans laquelle vous vous rendez dans la ville.

Sighnaghi-Géorgie
Sighnaghi 

Les transports en Géorgie 

L’avion

Quelques villes sont reliées entre elles avec des vols internes, comme Tbilissi-Koutaissi. Cela permet de gagner du temps pendant un voyage et de ne pas avoir à faire la route pour aller dans la région de Svanéti par exemple.


Le train

Des lignes de trains permettent de traverser le pays. Pour aller jusqu’à Batoumi, à la Mer Noire, c’est très pratique.


Le bus 

De nombreux bus se déplacent, surtout dans la capitale. C’est très peu cher et pratique pour se déplacer lors de longs séjours. Des bus partent aussi à travers le pays pour des longs trajets, il faut prévoir le temps nécessaire et éviter ce type de transport en plein été (chaleur, foule et pas toujours de clim).


Les Marshrutka (mini bus)

Comme les bus, les minibus sont très pratiques et passent régulièrement partout en Géorgie. Vous pouvez aussi les prendre pour des trajets plus longs. L’ambiance authentique sera au rendez-vous.


Le métro 

Tbilissi est dotée d’un métro qui dessert toute la ville. Rapide et pratique, il est très peu cher et n’a que 2 lignes, donc peu de chance de se tromper.


Les funiculaires

La Géorgie est un pays montagneux et donc il y a beaucoup de funiculaires. N’hésitez pas à les prendre. En plus de vous emmener sur les hauteurs des villes (Tbilissi, Batoumi), ils vous offriront des vues imprenables sur ce qu’il se passe en dessous. D’ailleurs, la ville de Chiatura est célèbre pour son réseau de téléphériques urbains construit durant la période soviétique et dont une partie des infrastructures et cabines est toujours en service de nos jours.

Batumi-Géorgie
Batumi 

Les taxis

Le prix des taxis est très bas en Géorgie. C’est donc le plus confortable des moyens de transport pour les trajets courts, surtout en centre ville.


Les chauffeurs privés

De nombreux chauffeurs proposent leurs services pour emmener les voyageurs aux quatre coins de la Géorgie. C’est une bonne opportunité de visiter le pays en ayant un local qui vous fera connaître les bons coins. En revanche, faites attention avec qui vous partez, ne choisissez pas le premier venu et vérifiez (diplomatiquement) ses assurances.


Quels vêtements emporter ? 

Il n’y a aucune restriction particulière en termes de port de vêtements en Géorgie. Seulement dans les églises orthodoxes et lieux de culte, il est important de respecter la religion en se couvrant. Aux entrées des églises sont donnés des jupes ou morceaux de tissus afin de se couvrir le bas du corps et les épaules. Les femmes doivent aussi se couvrir les cheveux avec un foulard noué.

Dans votre valise, mesdames, pensez à prendre un foulard.

Puis suivant la saison, habillez vous en conséquences. L’été il fait très chaud à Tbilissi, près de 40°C parfois, n’oubliez pas casquette/chapeaux et lunettes de soleil.

En hiver il fait assez froid, prenez de quoi bien vous couvrir, surtout si vous vous rendez à la montagne.

Randonneurs, prenez des chaussures adéquates car suivant où vous vous trouvez, il y a peu de chances qu’un hélicoptère vienne vous chercher. N’oubliez pas les pantalons si vous vous rendez dans des forêts, il peut y avoir des tiques. Tire-tique et produits anti-insectes peuvent être de bons alliés.


Côté pratique 

Argent

Toutes les cartes bancaires sont acceptées, mais certains commerces ne prennent que le liquide, il faut donc être prévoyant suivant le lieu où on se rend. Vous pouvez retirer de l’argent partout à Tbilissi et dans de nombreuses villes.


Sécurité 

La Géorgie est un pays sûr, où l’on se sent en sécurité. Même en tant que femme seule, vous pouvez voyager en Géorgie sans problèmes particuliers. Des tensions existent cependant dans deux régions séparatistes : l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud. En tant que voyageurs, évitez-les et tout ira bien (il reste un large territoire à découvrir, pas d’inquiétude).Attention néanmoins à Tbilissi, comme dans toutes les capitales, aux pickpockets.Aussi, veillez lors de votre séjour, à toujours emprunter les passages piétons, ou les passages souterrains lorsqu’ils existent, pour traverser les rues et avenues. Beaucoup de géorgiens ont une conduite sportive, soyez donc vigilants, suivez les règles de sécurité.

Portez également votre ceinture de sécurité lors de vos déplacements dans le pays (comme vous le feriez en France ), certains chauffeurs de taxi pourraient vous dire que ce n’est pas la peine de la mettre, suivez les règles de sécurité ici aussi.

Accédez au site de France Diplomatie afin de voir leur page dédiée à la Géorgie, ainsi que les conseils sécurité régulièrement actualisés.


Les endroits insolites en Géorgie 

Chronicles of Georgia

Ce monument impressionnant est l'œuvre de Zurab Tsereteli et date de 1985. Perché en haut d’un long et large escalier, sur une colline près de la capitale, il s’érige devant vous du haut de ses 16 piliers de 35m de hauteur. Il raconte l’histoire du christianisme et du pays sur chaque colonne. Le gros plus de cette virée c’est la vue sur la Mer de Tbilissi et les montagnes entourant la ville. S’y rendre au coucher du soleil donne l’impression d’entrer dans une scène de film grandiose. Souvent peu connu et peu mis en valeur, il vaut tout de même le détour, surtout que vous y serez presque seuls.

Chronicles-of-Georgie
 Chronicles of Georgia

Vallée de Truso

Avis à tous les randonneurs, petits ou grands, cette vallée est un bijou du Caucase. Simple avec peu de dénivelé, elle est accessible à presque tous. Pendant les 4 heures de cet aller-retour, vous ferez de nombreuses découvertes. Petits villages abandonnés, travertins, lac d’eau minérale pétillante… C’est impressionnant de retrouver tout ça, sans aucune indication, dans cette jolie vallée, entre vaches et moutons.


Le piton de Katskhi

Perché sur un haut et fin rocher, d’environ 40m de haut, ce petit monastère tient sur une superficie de 150m2. Il n’est accessible que par les moines qui y habitent et qui y accèdent par une échelle. Aujourd’hui, il comprend une église, une crypte, trois cellules d'ermites, une cave à vin et une courtine. La seule vue de cet étrange ensemble est grandiose, car on ne s’y attend pas et puis, comment un tel bâtiment peut tenir en haut de ce rocher si fin ?


Si vous souhaitez en découvrir plus sur ce pays et ainsi organiser un séjour vous pouvez vous rendre sur Destination Eurasie. Cette agence de voyage en ligne spécialisée sur les pays du Caucase et d’Asie Centrale vous propose de créer votre voyage sur mesure comme si vos amis l'avaient organisé.