Carnet de voyage

Edimbourg

Edimbourg
Partager ce carnet de voyage

Perchée sur une colline à l’est de l’Écosse, Édimbourg plonge le visiteur dans un voyage dans le temps. Côté architecture, la ville se compose d’une cité médiévale ou Old Town et de la New Town, un quartier de l’époque moderne marquée par un style géorgien néoclassique. Les deux sont d’ailleurs classées à l’UNESCO. Elégante, Edimbourg invite à la flânerie avec ses ruelles cachées, ses monuments, ses petites boutiques et ses pubs chaleureux.


Présentation

  • Superficie : 264 km2
  • Population : 543 000 habitants
  • Situation : capitale de l’Écosse
  • Ville voisine : Glasgow
  • Principales attractivités : le château d’Édimbourg, le Palais de Holyrood, le Yacht royal Britannia, la National Gallery of Scotland, le festival international d’Édimbourg, la vielle ville


Pourquoi visiter Édimbourg ?

Les premières images qui viennent à l’esprit sont celles de la vieille ville et de ses rues aux bâtiments de pierre qui serpentent vers le château.

En réalité, Edimbourg, ce sont de nombreux quartiers, chacun avec leur identité propre. Des quais arty de Leith jusqu’à la plage du Firth of Forth en passant par le panorama de Calton, de nombreuses découvertes sont au rendez-vous.

Et si vous n’êtes pas encore tout à fait convaincus, voici de quoi finir de vous convaincre.

Pour son ambiance festive

Les Écossais aiment l’art et faire la fête. Pendant l’année, la ville accueille plus de 12 festivals dont la plupart se déroulent au mois d’août. Ces événements réunissent des milliers d’artistes et près de 1000 spectacles se tiennent dans la ville chaque jour (le Fringe Festival, le Festival international du livre d’Édimbourg, le Festival international du film d’Édimbourg, le Nouvel An écossais…).

Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire écossaise

Edimbourg est marquée par l’histoire tumultueuse du pays. Faites-vous plaisir à travers la visite des châteaux, des musées de la ville et de la galerie nationale. Les balades à thème ont aussi beaucoup de succès grâce aux nombreuses légendes qui courent sur la ville. Enfin le parlement écossais, édifice contemporain mais fort en symbole politique est à ne pas manquer pour comprendre les enjeux actuels entre l’Ecosse et l’Angleterre.

Pour de superbes panoramas 

Qui dit colline dit jolies vues en perspective. Vous allez apprécier la vue surprenante à 360 ° sur tous les alentours sur certains monuments comme le Calton Hill, le Château d’Édimbourg ou encore au somment de Arthur’s Seat, un volcan éteint sur lequel vous pouvez faire une jolie randonnée.

Les différents quartiers

Tous les quartiers sont intéressants à Edimbourg ! Mais voici une petite présentation des principaux.

Stockbridge

Stockbridge est un ancien village qui a été intégré à la banlieue d’Edimbourg. Il se caractérise par ses petites maisons de charme et une atmosphère bucolique. Il y a aussi des spots intéressants à visiter comme le Jardin botanique, un Musée d’art moderne avec une magnifique collection, dont du Land Art.

Stockbridge c’est aussi un lieu où vous pourrez boire tranquillement un verre dans des pubs cosy. Vous pouvez aussi y faire du shopping, car on y trouve de nombreux magasins de vêtements, dont des friperies ainsi que des boutiques spécialisées en livres et en musique.

New Town d’Édimbourg

Construit de 1767 à 1820, ce quartier est né de l’idée des élites d’Edimbourg d’ériger une nouvelle ville. À cette époque, la vieille ville avait des problèmes sanitaires en raison du surpeuplement.

Avec un plan d’urbanisme remarquable, vous n’allez pas vous perdre à New Town. D’allure néo-classique, elle abrite entre autres la Scottish National Portrait Gallery dont l’entrée est gratuite. Il faut bien sûr arpenter la célèbre Princes Street qui offre une jolie vue sur la vieille ville et monter au Scott Monument.

Old Town Édimbourg

Il faut bien parler du quartier le plus célèbre et le plus pris en photo. Bien que touristique, c’est aussi un endroit idéal pour se reposer, boire un verre tranquillement et flâner. On y trouve en effet des boutiques colorées sympathiques ainsi que des pubs charmants. Le Château d’Édimbourg est incontournable bien sûr. Classé actuellement site touristique numéro 1 de la ville, ce monument retrace l’Histoire écossaise. D’autres édifices sont à visiter pour compléter le tour historique : le Musée National d’Écosse, la magnifique Cathédrale Saint Gilles, le Cimetière de Greyfriars Kirkyard, la Galerie National d’Écosse, la place de Grassmarket avec ses boutiques d’antiquaires ou encore le Palais de Holyrood en face du Parlement d’Écosse.

 Old Town

Dean Village

C’est dans le Village de Dean que vous allez certainement être tentés d’investir pour vivre à temps plein à Edimbourg. C’est l’archétype même du village de conte avec sa rivière, ses maisons bourgeoises à bow-window et pans de bois et la verdure. Il y a aussi un musée d’art moderne, un cimetière romantique et pour finir, une promenade le long de la rivière.

Dean village
Dean village
Dean village 

Leith

L’ancien port d’Édimbourg est désormais l’exemple du quartier industriel rénové qui a la côte. On y trouve des bars, des restaurants gastronomiques et des petits cafés branchés, arty à souhait. Les plats y sont succulents (fruits de mer et poissons frais à volonté) et la bière et le whisky coulent à flots. Les boutiques suivent la même mouvance. Par ailleurs, si vous êtes un amateur de bateau ou que vous désirez tout simplement voir le port de la ville d’Édimbourg, Leith est un bon choix. Le fameux Britannia, le dernier yacht royal britannique utilisé durant plus de 40 ans, est aujourd’hui un véritable musée qui attire les voyageurs du monde entier.

Et aussi :

  • Le West End pour les établissements d’art réputés, l’offre impressionnante et diversifiée de restaurants et le charme des vieilles rues pavées
  • Portobello pour son ambiance balnéaire
  • Southside pour les espaces verts et l’ambiance étudiante


Que voir à Édimbourg ?

Le Château d’Édimbourg

Le Château d’Édimbourg est l’un des monuments à voir en premier à Édimbourg. Magnifiquement perché en haut de la colline Castle Rock, il garde précieusement à l’intérieur de ses murs de pierres noircies par le temps les Honours of Scotland, c’est-à-dire les bijoux et les joyaux de la royauté d’Écosse. On y trouve aussi des tableaux historiques, le Great Hall (salle de réunion du Parlement écossais au XVe siècle), les appartements de la Reine Marie Ire d’Écosse et le Mons Meg, un énorme canon de siège construit au XVe siècle. Sachez que tous les jours à 13 h, excepté le dimanche, se tiennent le One O’Clock Gun, un coup de canon tiré quotidiennement.

Le château d'Edimbourg
Le château d'Edimbourg
Le château d'Edimbourg 

Le Edinburgh Fringe Festival

L’illustre Festival Fringe d’Édimbourg se tient tous les ans au mois d’août. Il a la réputation d’être l’un des plus grands festivals culturels au monde. Pendant 3 semaines, il réunit des milliers d’artistes en tout genre. Et toute personne désireuse de le faire peut y participer, mais les préparatifs devront se faire bien à l’avance avec la réservation de l’endroit où le présenter. Toute la ville bouillonne d’énergie, remplie de couleurs vives, avec des spectacles partout. Ne soyez donc pas étonnés de voir les rues bouchées ainsi que les pubs, les bus et les hôtels bondés.

Le Hogmanay et le Nouvel An

Aucune autre nation dans le monde ne célèbre le Nouvel An avec autant d’enthousiasme et de frénésie que l’Écosse. À Édimbourg, la fête commence la nuit du 31 décembre. Cependant, dès le 30 décembre vous allez entendre les cornemuses et les tambours retentir dans toute la ville avec des milliers de marcheurs tenant chacun leurs flambeaux. Puis, le lendemain, les Écossais fêtent le Hogmanay, un événement à ne surtout pas manquer. Le Château d’Édimbourg prend de nouvelles couleurs, des loisirs en plein air s’installent (écrans géants, concerts, bars à ciel ouvert…). Et à minuit, feux d’artifice bien sûr. Après cela, tous les Écossais chantent le Auld Lang Syne en se tenant la main. Puis, le jour du Nouvel An, vous pouvez participer au Loony Dook, un plongeon collectif dans le fleuve Forth.


Le Musée national d’Écosse

Le Musée national d’Écosse contient d’importantes collections réparties sur ses 2 bâtiments. L’un à l’architecture géorgienne fut construit en 198 et est l’un des monuments les plus caractéristiques de la ville. L’autre bâtiment construit un siècle plus tard est directement relié au premier. Tous les deux retracent l’histoire de l’Écosse et les expositions sont de grande qualité. L’entrée est libre et les portes ouvrent de 10 h à 17 h. Les enfants y trouveront aussi leur compte car on y organise de nombreuses animations culturelles adaptées à leur âge.


Le musée Camera Obscura and World of Illusions

Depuis plus de 160 ans, le musée Camera Obscura and World of illusions fascinent des milliers de visiteurs à travers le monde. En effet, le Camera Obscura, classé patrimoine mondial de l’UNESCO, vous plonge dans le passé à travers une visite guidée de l’ancienne ville de manière virtuelle. Les images sont tellement réelles que vous aurez l’impression de presque toucher les habitants de vos propres mains. Le World of Illusions, quant à lui, vous fait découvrir plus de 100 illusions sur cinq étages. N’oubliez pas d’aller faire un tour sur le toit à la fin de votre visite. Le rooftop de ce musée offre une vue imprenable sur toute la ville.


Le Jardin Botanique Royal d’Édimbourg

Véritable havre de paix, les habitants de la ville aiment beaucoup s’y promener. Créé en 1670, le Jardin Botanique royal d’Édimbourg renferme plusieurs plantes médicinales. On y distingue plusieurs zones dédiées chacune à des végétations spécifiques. Si à l’origine il se trouvait à Holyrood, aujourd’hui il a été transféré à Inverleith pour le préserver des pollutions. Les passants apprécient notamment le Jardin de la Roche, le Jardin Commémoratif de la Reine Mère ou encore le Jardin chinois.


Les Cimetières romantiques

Les cimetières du Royaume-Uni ont un charme particulier. À Édimbourg, ils sont le parfait exemple du romantisme apprécié au XIXe siècle. Certains ont des histoires touchantes. Par exemple, le Cimetière Greyfriars Kirkyard situé en plein sud de la ville à côté de l’église Greyfriars Kirk a une histoire touchante. Un chien fidèle appelé Bobby aurait attendu 14 ans sur la tombe de son maître tous les jours jusqu’à ce qu’il meure. On retrouve une statue à son effigie au sud du pont George IV. Pour un peu plus de gaieté, vous pouvez, sinon, vous amuser à retrouver les noms dont s’est inspiré J.K. Rowling pour créer les personnages d’Harry Potter.


Les souterrains d’Édimbourg

C’est décidément l’une des choses à voir à Édimbourg si vous désirez ajouter plus de fun à votre voyage. Vous allez découvrir des ruelles qui servaient d’abris aux plus pauvres au XVIIe siècle. Ce monde souterrain se trouve sous l’Hôtel de Ville. On le nomme aujourd’hui le Mary King’s Close, et c’est un labyrinthe dans les profondeurs de la ville. Il s’agit de la dernière ruelle préservée de l’époque moderne qui se trouve donc sous le niveau de la ville actuelle. Inutile de préciser que l’ambiance sur le Royal Mile n’a plus rien à voir aujourd’hui.


Comment visiter Édimbourg ?

L’avion reste le moyen le plus rapide et le moins coûteux pour se rendre à Édimbourg avec un aéroport international parmi les plus fréquentés du Royaume-Uni. Si vous partez de France, vous trouverez facilement des vols directs qui relient Paris à la capitale d’Écosse. Par contre, si vous êtes à Londres, vous avez plusieurs options comme le bus ou le train, mais l’avion demeure la meilleure alternative d’autant plus que vous pouvez trouver des vols internes assez abordables.

L’aéroport international d’Édimbourg se trouve à 13 km à l’ouest de son centre-ville. Pour le rejoindre, vous avez plusieurs choix :

  • Le taxi met environ 20 min pour rejoindre le cœur d’Édimbourg et le trajet coûte l’équivalent de 26 €. Vous trouverez la station de taxis au rez-de-chaussée de l’immeuble à étages en face du terminal.
  • Le bus Airlink : est beaucoup moins onéreux, mais est plus long dans la durée, soit plus ou moins 30 min. L’arrêt de bus est juste devant la porte principale du terminal.
  • Le tramway : revient un peu plus cher que le bus, mais largement moins cher que le taxi. Du terminal au centre-ville, le tramway met plus de 30 min. La station de tramway est à 200 m du terminal.
  • Les agences de location de voiture : sont nombreuses (Avis, Budget, Hertz…). Facilement repérables, elles se trouvent dans le hall des arrivées du terminal.