Carnet de voyage

Argentine

Récit d'un voyage de 3 semaines en Argentine, pour clôturer 6 années d'études supérieures et pour découvrir ce magnifique pays d'Amérique Latine.
Du 19 septembre au 11 octobre 2018
23 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Après 13h de vol au départ de Paris, mon copain Anthony et moi-même arrivons enfin à Buenos Aires où nous retrouvons notre ami Adrien, expatrié pour 2 ans de VIE (Volontariat International en Entreprise), et sa copine brésilienne Verena.

Le lendemain de notre arrivée, nous décidons de partir visiter le quartier de la Recoleta. En nous promenant nous tombons sur le cimetière de la Recoleta, surnommé le "Père-Lachaise" Argentin, où sont enterrées de nombreuses personnalités argentines dans d'impressionnantes sépultures.

Cimetière de la Recoleta

Dans ce quartier se trouve également la très célèbre Floralis Generica, fleur en métal de 20 mètres de hauteur dont les 5 pétales s'ouvrent au lever du soleil et se ferment au coucher (malheureusement pour nous, le mécanisme était en panne lors de notre passage). Notre balade ce jour là se termine par la visite du musée des Beaux Arts.

Floralis Generica  

Samedi 22 septembre, départ pour le quartier de la Boca en commençant par les petites rues colorées et le fameux Caminito. Tout en observant les danseurs de tango, les argentins viennent ici déguster une des plus célèbres spécialités argentines : l’Asado, le barbecue Argentin.

El Caminito, la Boca  

Visite ensuite de la Bombonera, le stade de la Boca, où réside le Club Atlético Boca Juniors. Diego Maradona y a joué au début et à la fin de sa carrière.

Stade de la Boca 

Dernier jour à Buenos Aires avant le grand départ à l'aventure, nous sommes dimanche et nous partons donc faire le marché de San Telmo. Pour nous y rendre nous arrivons d'abord sur la Plaza de Mayo pour observer la Casa Rosada, le siège de la Présidence de la Nation.

Plaza de Mayo, Casa Rosada 

Puis nous nous engageons dans cette rue immense où le marché de San Telmo s'installe tous les dimanches. Artisanat, art, bijoux, tasses à maté.. on y trouve de tout. Le maté, infusion de feuilles de yerba mate, est une autre spécialité très consommée en Argentine. Les argentins en boivent partout, tout le temps, se baladent même avec des grands Thermos d'eau chaude pour réapprovisionner leurs tasses à leur guise !

Mercado de San Telmo 

On continue la balade vers Puerto Madero, quartier le plus jeune de Buenos Aires. Ici, les vieux entrepôts des docks ont été réaménagés en bars, restaurants ou encore galeries d'arts. Sur le Rio, nous admirons le Puente de la Mujer, un pont à haubans dessiné par l'architecte espagnol Santiago Calatrava.

Puerto Madero et Puente de la Mujer  

C'est par un Superclassico Boca-River, regardé dans un bar à Palermo entourés de supporters, que s'achève la première étape de notre voyage.

2

Lundi 24 septembre, départ d'Aeroparque, petit aéroport de Buenos Aires, direction Salta. Arrivés à Salta, nous louons une voiture et partons rejoindre notre Airbnb, une petite cabane au bord du lac Cabra Corral, situé au sud de Salta.

Lac Cabra Corral  

Le lendemain, nous quittons la région de Salta en nous dirigeant vers le Nord. Nous arrivons dans la région de Jujuy et commençons à rouler dans la Quebrada de Humahuaca, un profond canyon déclaré Patrimoine Culturel et Naturel de l'Humanité par l'UNESCO.

Jujuy 

Plus nous roulons, plus nous montons en altitude et plus les paysages sont magnifiques. Après quelques heures de route, nous arrivons à notre objectif de la journée, las Salinas Grandes. Un lac de sel à 3350 mètres d'altitude, d'une superficie de 120 km². Du blanc à perte de vue.

Salinas Grandes 

Nous redescendons ensuite de ce haut plateau en direction du petit village de Tilcara où nous passerons les deux prochaines nuits. Ce village, situé à 2461 mètres d'altitude compte environ 2000 habitants. Descendants des indigènes aymaras et quechuas ou encore des Calchaqui, les argentins du Nord Ouest ont préservés leurs traditions et coutumes. Pour supporter l'altitude, ils vendent et mâchent de la coca toute la journée. On trouve aussi des ponchos en laine de lama sur les marchés des places centrales des villages. Le dépaysement est total.

Tilcara 


Mercredi 26 septembre, départ à l'ascension de la montagne aux 14 couleurs située à 4300 mètres d'altitude. Difficile de réaliser ce que nous sommes entrain de voir tellement cela parait irréel.

Cerro de los Quatorze Colores 

Sur le retour, émerveillés par ce que nous venons de voir, nous nous arrêtons au village d'Humahuaca, chef-lieu du département d'Humahuaca. On y retrouve le Monument aux Héros de l'Indépendance en face d'un petit marché sur la place principale du village.

Humahuaca 

Le soir, dernière soirée à Tilcara où nous goutons un lomo de Lama accompagné d'un bon vin rouge de la région de Jujuy. La viande de lama ressemble beaucoup à la viande de boeuf, c'était très bon.

Jeudi 27 septembre, nous visitons le petit village de Purmamarca (environ 600 habitants). Nous empruntons le Paseo de los Colorados où ici encore les différentes couleurs sont incroyables.

Paseo de los Colorados - Purmamarca  

Nous continuons la balade dans les rues du village. Rien ne bouge à Purmamarca, et pour cause, il est environ 15h, c'est l'heure de la sieste. La sieste est sacrée en Argentine et en particulier dans cette région. Dernier arrêt au mirador des montagnes aux sept couleurs avant de reprendre la route jusqu'à Salta.

Purmamarca 
Cerro de los Siete Colores 

Vendredi 28 septembre, une nuit à Salta plus tard, nous partons visiter la ville avant de reprendre l'avion.

Catedral Basilica de Salta et Iglesia San Francisco 
3

À deux heures de vol de Salta, changement de paysage, d'ambiance et de climat. Après une chaleur sèche et des zones désertiques, une chaleur beaucoup plus humide et de la végétation à perte de vue s'offrent à nous dans la région d'Iguazu.

Samedi 29 septembre, après une première nuit à Puerto de Iguazu, nous partons visiter les chutes côté Argentin.

 Parc national d'Iguazú (côté Argentin)

Large de 3 kilomètres, les chutes d'Iguazu, classées au patrimoine mondial par l'UNESCO, sont formées de 275 cascades. Le parc côté Argentin permet de se promener au plus près des chutes grâce à deux circuits, un circuit supérieur et un inférieur. Ce qu'il ne faut pas manquer est la Garganta Del Diablo, située tout au bout du parc, cette cascade mesure 80 mètres de hauteur, ce qui fait d'elle la plus haute des cascades.

Dimanche 30 septembre, après un très fort orage, nous retournons aux chutes, côté Brésilien. Ce côté est tout aussi impressionnant, on observe les chutes dans leur ensemble ce qui offre un merveilleux panorama.

Parc national de l'Iguaçu (côté Brésilien) 

Notre séjour à Puerto de Iguazu se termine le lundi par la visite du refuge d'animaux Güira-oga, où nous avons notamment pu voir des Toucans que nous n'avions pas eu la chance de voir aux chutes.

Toucan à  Güira-oga
4

Mardi 2 octobre, après une nuit à la capitale, 4 heures de vol nous attendent pour rejoindre El Calafate en Patagonie Argentine. Arrivé dans le pays du vent, le climat est froid et sec.

Le lendemain, nous partons pour une excursion organisée sur le glacier Perito Moreno. C'est un des rares glaciers de Patagonie encore en croissance. Sa superficie est de 250 km2, plus grande que celle de Buenos Aires. Cette incroyable journée commence par une traversée en bateau jusqu'au glacier où nous pouvons l'observer de très près.

Glaciar Perito Moreno 

Après avoir rencontré nos guides et chaussé nos crampons, c'est parti pour un mini-trekking d'1h30 sur le glacier, où nous observons des crevasses, petits lagons, ruisseaux.. tout cela dans différents tons de bleus incroyables.

Glaciar Perito Moreno 

Cette randonnée se termine par la dégustation d'un whisky avec de la glace pilée du glacier, puis par un déjeuner face au glacier permettant d'observer et d'écouter le bruit des blocs de glace qui se détachent du glacier et se dispersent dans le lac.

Dernière étape de la journée, nous empruntons les passerelles, à quelques minutes en bus, pour observer ce monstre de glace dans son intégralité. Incroyable.

Glaciar Perito Moreno 

De retour à El Calafate nous partons à la recherche d'une Cerveceria Artisanal pour déguster une bonne bière locale (beaucoup de pubs en Argentine font leur propre bière). Nous avons ensuite mangé un asado cuit "al disco". Il s'agit d'une des nombreuses techniques de cuisson de l'asado. Parfait pour clôturer cette journée et cette quatrième étape argentine !

Cerveceria Artisanal à El Calafate à gauche - Asado al disco à droite 
5

Nous sommes en octobre, c'est la bonne saison pour observer les baleines franches australes, nous décidons donc de clôturer notre voyage par un week-end à Puerto Madryn avec notre ami Adrien et sa copine.

Les routes étant mauvaises (pistes), nous avons loué un pick-up à l'aéroport. C'est à son bord que nous roulons le vendredi jusqu'à Puerto Piramides, unique village de la Péninsule Valdès, d'où partent toutes les excursions pour voir les baleines. Celles-ci peuvent mesurer jusqu'à 18 mètres et peser jusqu'à 80 tonnes. Leur population est estimée à environ 7000 individus, nous sommes donc très heureux d'avoir eu la chance d'en voir, et de si près.

Ballena franca austral - Puerto Pirámides  

Départ le samedi 6 octobre au matin pour faire le tour de la Péninsule Valdès, déclarée patrimoine mondial de l'UNESCO. Manchots de Magellan, éléphants de mer, lions de mer, mis à part les orques dont ce n'était pas la saison, ils étaient tous au rendez-vous. C'était incroyable de pouvoir les observer dans leurs habitats naturels.

Manchots, lions et éléphants de mer - Péninsule Valdès 
6

Le dimanche, retour à Buenos Aires où nous avons passé les deux derniers jours de notre voyage. Juste le temps de profiter des dernières spécialités telles que les empanadas, les Alfajor, le Dulce de leche, et surtout, la bonne viande accompagnée d'un bon Malbec de Mendoza !


Nous sommes rentrés en France avec tous ces souvenirs, tous ces paysages qui resteront gravés pour longtemps. Avec une telle variété de climats, paysages, populations, l'Argentine est un pays incroyable que nous recommandons à tous!