Carnet de voyage

Mission Horizon

55 étapes
66 commentaires
42 abonnés
Dernière étape postée il y a 128 jours
Le vrai voyageur ne sait pas où il va. Proverbe chinois
Juillet 2019
40 semaines
Partager ce carnet de voyage
1
janv
1
janv

JUILLET 2018 LAC CHAMPLAIN, USA.

Inspiré par des gens qui n'ont pas eu le temps, que la maladie a ralenti ou arrêté et par tous ceux qui ont ont eu le courage de passer à l'action.

On ne veut plus attendre!

On décide de reprendre notre aventure mise sur la glace en octobre 2002 :

Vivre sur un catamaran au soleil!

 LAC CHAMPLAIN, JUILLET 2018 
16
juin

2019 LONGUEUIL

L'aventure implique de laisser au port nos pantoufles (maison, travail, famille, amis, collègues, Costco...) et partir découvrir la vie en gougounes!

C'est faire le choix de vivre plus simplement, posséder moins, vivre plus, se rapprocher de la nature et des autres cultures, profiter de la vie avec de la santé et du temps plein nos voiles.

CE QUI RESSEMBLE À LA FIN N'EST SOUVENT QUE LE DÉBUT! 
PHOTOS DE FAMILLE (MISSING: MIKE & SPOK) 
24
juil
24
juil
Départ de Bromont le 24 juillet 2019.  Merci pour le chalet Jacques et Vivianne !
24
juil
24
juil
Publié le 3 août 2019

Du cribbage, du 500, de la manille en masse! On aime ça jouer aux cartes avec Pierre-Paul et Marie!

MAIN STANDARD DE SYLVIE AU 500: DE LA MARDE!
26
juil
26
juil
Publié le 3 août 2019
BON SOUPER Merci pour la recette de couscous Louise! RÉVEIL SOUS LA PLUIE BATTANTE.
27
juil
27
juil
Publié le 3 août 2019

Camping aux chutes Magpie près de Wawa.

APRÈS WAWA:  WHITE RIVER ET LAC SUPÉRIEUR, THUNDER BAY, ONTARIO 
28
juil
28
juil
Publié le 3 août 2019
MERCI POUR VOTRE ACCUEIL FRANCINE ET PIERRE!  Une photo au milieu de nulle part! 
29
juil
29
juil


PEU IMPORTE OÙ L'ON REGARDE C'EST TOUJOURS PAREIL...JUSQU'À CE QUE LES ROCHEUSES POINTES LEUR PICS!

MANITOBA-SASKATCHEWAN-ALBERTA: VOYEZ-VOUS UNE DIFFÉRENCE? 
30
juil
30
juil
FERNIE: C'EST DÉSOLANT UNE BELLE MONTAGNE DE SKI SANS NEIGE !
HEUREUX DE REVOIR YANNE ET LE FIDÈLE SPOK (DIT BOO) 
3
août

Nous avons retrouvé Mike à Mineral Lake ...

MIKE'S BACKFLIP 

Nous avons suivi son exemple, les résultats sont inégaux.

YAHOO, YAHOO EN DUO ET PAS TOUT À FAIT LA JANE À TARZAN.... 
4
août

10 KM DE CHEMIN DE GARNOTTES AVEC LA SUBARU OUTBACK, 4X4, SEULE FAÇON D'ATTEINDRE LE DÉBUT DU SENTIER. 70 MINUTES DE MONTÉE SANS RÉPIT POUR LES JARRETS ET LA PATATE, POUR UNE VUE MAGNIFIQUE SUR LA VALLÉE DE LA KOOTENAY.

ON VOIT LE PIC QUE NOUS AVONS GRAVI ET AU LOIN ON VOIT LA MONTAGNE DE SKI KIMBERLEY 
UNE VUE MAGNIFIQUE SUR 360 DEGRÉS
UN BEAU THREESOME: YANNE, BOO ET MIKE 
POUR FINIR LA JOURNÉE, TREMPETTE AU NORBURY LAKE 
5
août
5
août
Publié le 10 août 2019

UNE AUTRE SORTIE DANS UN DES PARCS MAGNIFIQUES DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE. À NOTER, TOUS CES PARCS SONT GRATUITS ET LES CHIENS SONT BIENVENUS!

7
août
7
août

CHAUD! CHAUD! CHAUD! SOURCE THERMALE À 111F. ON ÉTAIT BIEN DANS LES BASSINS INFÉRIEURS OÙ L'EAU DE LA RIVIÈRE VENAIT TEMPÉRÉ LE TOUT. BEAUCOUP DE MONDE EN CE MERCREDI...

8
août

À 5 MAISONS DE CHEZ YANNE SE TROUVE UNE ENTRÉE POUR LES LOIS CREEK TRAILS. NOUS Y AVONS FAIT DES RANDONNÉES À TOUS LES JOURS AVEC SPOK. DE GRANDS PINS QUI POUSSENT TOUT EN HAUTEUR ET DROITS COMME DES PIQUETS, DES RUISSEAUX, DES PETITES BAIES QUI RESSEMBLENT À DES BLEUETS. LES OURS N'ÉTAIENT PAS AU RENDEZ-VOUS...HEUREUSEMENT!

12
août
12
août

Dimanche le 11 août, on quitte Kimberley pour Vancouver. 10 heures de route majoritairement sous la pluie. Le paysage est quand même beau.

EN ROUTE VERS L'OUEST 

Bye Bye Honda, tu nous as amené sur bien des aventures, dont la traversée du Canada (5355km). Merci pour tes précieux services. On repart en train pour visiter le centre-ville de Vancouver. Le système de transport en commun est excellent. Pour dîner on essaie un camion de bouffe de rue végétarien: chickpea. Des petites maisons flottantes jusqu'aux grands grattes-ciel mais c'est les deux pieds dans le Pacifique qu'on a préféré!

L'OCÉAN PACIFIQUE! 
13
août

Court passage par Seattle pour prendre l'avion vers l'Australie. Zut on aurait pu y voir les Rolling Stones en concert. Oeuvre d'art à la sortie des douanes américaines!

SEATTLE 
14
août
14
août
Publié le 19 août 2019
ESCALE À HONOLULU ET ARRIVÉE À BRISBANE LE 15 AOÛT AVEC ''LE TROU DE CUL EN DESSOUS DU BRAS''!

Vol Seattle-Honolulu, Hawaii = 5h30. Escale de 90 minutes. Il fait beau et chaud.

Vol Honolulu-Brisbane, Australie = 45 minutes d'attente dans l'avion pour nous amener à la piste +10 heures de vol + 30 minutes en quarantaine (toujours assis dans l'avion...nos fesses en peuvent plus) pour que l'insecticide du département de l'agriculture fasse son effet sur toutes les bibittes qu'on aurait pu amener. Odeur à lever le coeur. Une chance, presque pas d'attente pour les bagages (4 valises de 50 à 70 livres chacune...va vraiment falloir apprendre à voyager léger!). La douane/immigration les deux doigts dans le nez (ils étaient propre, l'insecticide avait fait sa job). Vivement douche et dodo.

17
août
17
août

Premier matin à Brisbane, déjeuner au resto...on ne les comprends pas et eux non plus. Quel accent! Résultat $34 pour un déjeuner 2 oeufs-bacon et un café. On rencontre des étudiantes qui s'en vont à l'école avec leur petit uniforme. Trop cute. Puis aller chercher le motorisé dans lequel nous allons vivre pour le prochain mois. Manuel 5 vitesses mais le volant à droite. Au moins, les pédales sont placées dans la même séquence: clutch pied gauche, frein au centre et accélérateur à droite. Le bras de vitesse est dans le centre du camion aussi dans la même séquence, c'est juste qu'on le fait avec la main gauche. MAIS quand Benoit veux mettre le clignontant ce sont les essuis-glaces qui avertissent les australiens qu'on désire changer de voie. Le traffic lent est à gauche et les dépassements à droite. On était pas trop de deux pour surveiller la route et s'assurer de rester du bon côté lors des virages à droite comme à gauche. Malgré tout, on a visité involontairement le centre-ville de Brisbane et on a finalement pris la route du Sud vers Byron Bay dans le New South Whale. Sylvie travaille sur son accent australien en répétant les consignes du GPS à Benoit mais Sylvie doit traduire pour Benoit: Tourne là! maintenant....bon je recalcule. On dit qu'il faut se perdre au moins une fois pour avoir de belles vacances....les notres sont excellentes!!!

ÉTUDIANTES EN ROUTE POUR L'ÉCOLE À BRISBANE  ET NOTRE CHEZ-NOUS AUSTRALIEN

Lit Queen, frigo, douche, toilette, lavabo qui fonctionnent au propane, 12V et électricité (240 V). Environ 14 l/100 km. 3,5M de hauteur, il faut nous surveiller dans certaines stations services.

Les campings sont différents ici. Il y a des cuisines communautaires avec tables, BBQ, endroits pour laver la vaisselle (savon fourni). Laveuse à linge avec cordes à linges communautaires. Pas de tables de pic-nic sur les terrains. Les prix varients entre $20-$50 la nuit selon où ils sont situés. Location-Location-Location.

18
août
18
août
Publié le 28 août 2019

Byron Bay est la ville hippie à la mode: genre St-Sauveur-by-the-beach. Avec plein de boutiques haut-de-gamme, galeries d'arts, restos et cafés branché$$$$, miche de pain à $7! Mais il y a aussi une faune hippie-back packer- sans le sous. Au camping on a été reçu en français par Eugénie de Lévis... Je sais pas si c'est à cause du manque de pratique avec mon accent australien mais après mon Good afternoon elle nous demandait si on venait du Québec. On est allé faire une randonnée au phare de Byron Point, l'endroit le plus à l'est de l'Australie. L'eau et la plage sont magnifiques. On a vu au loin des baleines (Humpback whales) et des dauphins. C'est le moment, fin septembre, où elles se préparent à remonter vers l'Alaska après avoir donné naissance aux bébés. Il suffit de regarder et il y en a plein. Merveilleux.

CAPE BYRON: BENOIT POINTE VERS LE QUÉBEC.  SYLVIE REGARDE LA PLAGE DE BROKEN HEAD OÙ NOUS IRONS POUR LES PROCHAINS JOURS. 
19
août

BROKEN HEAD, à peine 15 minutes au Sud de Byron Bay, près d'un ''Nature Reserve'' on a passé 4 nuits dans un camping à 2 minutes de la plage. On s'endormait avec le bruit des vagues. Et quelle plage, la plus belle que j'ai vu: 7 km de sable blanc aussi fin et doux que de la farine et avec une large portion assez ferme pour pouvoir marcher (merci aux vagues et à la marée). Le jour il fait 22-25 et le soir 10-12 C, l'eau de la mer est quand même froide, les surfeurs avaient tous des wetsuits. Il y en avait avant le lever du soleil pour une petite ride avant d'aller au boulot!

La première photo montre des "crottes de moules" .  Sylvie pointe le phare de Byron Bay . Benoit le brave et Sylvie la frileuse!
SE RÉVEILLER AUX AURORES POUR ALLER VOIR LE SOLEIL SE LEVER...MERVEILLEUX! 

Petite randonnée facile à THREE SISTERS ROCKS sur la pointe de Broken Head. Des plages, des baleines, des dauphins et des vagues.

THREE SISTERS ROCKS: 
22
août

Dans les voyages, ce que je préfère ce sont les rencontres fortuites. Le jeudi soir on a établi notre campement à Lawnton, banlieue nord de Brisbane. Sur les terrains d'un marché aux puces le Pine Rivers Showgrounds. L'environnement était des plus banals, les installations super propres. On y a rencontré Helen, une septuagénaire originaire de Sydney qui parcours seule l'Australie en motorisée depuis 8 ans, elle est également dans un club de GREY NOMAD (un snowbird australien). Un autre monsieur originaire de la côte Ouest et un jeune couple de Lyon en fin de voyage, Anne-Laure et LoIc. Tous nous ont partagés leur coup de coeur et leur bonnes adresses. J'aurais jamais cru que ce serait plus facile de comprendre un français qu'un australien!

HELEN ,  ANNE-LAURE ET LOîC 

Notre plan, allez visiter un maximum de bateaux intéressants entre Brisbane et Cairns, 1500 km plus au nord. Pour le moment, il y en a une dizaine sur la liste situés à : Sandgate, Deception Bay, Mooloolaba, Tin Can Bay, Bundaberg et Cairns. Beaucoup de route, quelques visites de bateaux et pas beaucoup de tourisme.

Le 23 août on a dormi à Rainbow beach, un parc National. Notre seule journée de pluie, quelques minutes au petit matin.

Le 24 août, nous avons dormi dans un campement de ferme à Bundaberg. Ici la terre est rouge. Philemina et Keith ont été super accueillant. Ils nous ont même offert des patates sucrées. Sur la route, on a vu nos premiers kangourous, détestés par les cultivateurs locaux. C'est la sécheresse et ils détruisent tout. Des plantations de pins super bien alignés sur des km et des km. Il y avait aussi des plantations d'arbres pour les noix de Macadam.

 BUNDABERG : NOS PREMIERS KANGOUROUS VIVANTS

Le 25 août, on a dormi dans un Rest Area (gratuit) dans la ville de St Lawrence. Il n'est pas conseillé de conduire la nuit. Heureusement on a pas croisé de kangourou, mais il y en a une quantité phénoménale d'écrapouti sur la route! Il faut savoir que le soleil se couche pas mal tôt à 18h15 il fait noir comme dans le cul d'un ours!

LE SOLEIL SE COUCHE BIENTÔT IL EST 17H30, ÇA PRESSE QU'ON ARRIVE! 

Le 26 août, on a dormi à Saunders Beach. Un autre camping gratuit au bord de la plage. On arrive à 17h30, une super belle place de disponible, mais c'est déjà presque plein. Malheureusement pour nous, des français sur le party ont trouvé à se garer à 1h30-2h00 du matin. Notre nuit n'a pas été reposante.

La route vers le nord est très changeante car on se dirige vers un climat plus tropical. Après les plantations de pins, c'est le royaume de la canne à sucre. Il y en a partout. Il y a un système sophistiqué de récolte et de transport par train (Cane Train). La récolte ressemble à une opération déneigement. Les plantations de bananes commencent au Sud de Cairns. Chaque régime de bananes est dans un sac.

CANE À SUCRE EN TRANSIT.  LES COURS D'EAU SONT PRESQU'À SEC IL Y A DES TRACES DE QUATRE ROUES SUR LE LIT DE LA RIVIÈRE,  BANANIERS
27
août
27
août

Nous sommes dans un chouette camping à une heure au Sud de Cairns près de la ville de Babinda: Bramston Beach. Enfin un camping où la réception cellulaire fonctionne. C'est très très variable au pays des koalas. Si vous n'avez pas de nouvelles c'est parce qu'on a pas de réseau!


Voici le ciel qui nous a accueilli hier soir.  Encore un camping au bord de la plage.  

Demain excursion à la grande barrière de corail en snorkling.

29
août
29
août

Une belle journée de snorkling dans la grande barrière de corail. Environ 1h15 de bateau pour s'y rendre, mais une famille asiatique a testé les petits sacs...pourtant la mer était calme! La deuxième sortie s'est faite à marée basse, on a vu des centaines de petits poissons bleus. L'eau était fraîche à 72F. La visibilité était bonne. Il y avait beaucoup de corail. Côté poissons et vie marine, on a eu de plus belles expériences à Hawaii. On est content tout de même d'y être allé.

VIVE LA CAMÉRA SOUS-MARINE! 
30
août
30
août
Publié le 2 septembre 2019

Près de la ville de Babinda, nous avons fait du camping (gratuit) dans le parc des Boulders. On a rencontré Sue de Melbourne. Nous avons aussi rencontré le coq et le paon de service qui patrouillent le parc et sonnent le réveil.

On a aussi visité le parc des Boulders. La légende aborigène (évidemment) raconte l'histoire d'une femme qui a quitté sa tribut pour suivre un bel homme ... bref un ménage à trois qui a mal tourné. La femme s'étant fait prendre la main dans le sac s'est jetté dans la rivière et les dieux ont fait tombé une grosse roche. La légende veut que de jeunes hommes soient morts...UN CLASSIQUE DANS LE GENRE!

HEUREUSEMENT, IL N'EST RIEN ARRIVÉ À BENOIT, IL NE SE QUALIFIAIT PAS COMME JEUNE HOMME 

On est aussi arrêté au Hinchinbrook lookout, toute une vue

SYLVIE AU VOLANT POUR LA PREMIÈRE FOIS DU VOYAGE...NON, NON PAS DE STRESS C'EST FACILE À GAUCHE!
1
sept
1
sept
Publié le 2 septembre 2019

20 KM de routes tortueuses à flanc de montagne pour arriver au sommet de la chute Wallaman, 268 mètres. Une belle petite randonnée, 1,5km de descente que nous avons évidemment dû remonter. Spectaculaire.


POUR CEUX QUI LISENT LES PETITS CARACTÈRES, DES PERSONNES SONT MORTES EN FAISANT CETTE RANDO... 
2
sept
2
sept

OK, aujourd'hui on a fait les touristes en vacances et on est allé au Bungalow Bay Koala Village. Les images parlent d'elles-mêmes...

Voici Olivia: 15 livres d'amour 

Bon, il y avait d'autres bibittes...mais seulement pour Benoit.

bibitte1, bibitte2 et serpent  

Pis encore des koalas

Cody réveillé et Cody endormi 

OK encore un peu plus de Koalas, sont tellement cute

ADORABLES...75% des touristes viennent en Australie pour voir les Koalas 

En passant, le seul prédateur des koalas est.... l'humain en détruisant leur habitat naturel et les eucalyptus leur seule nourriture. Triste constat.

Bon, l'île est belle avec plusieurs baies dont une plage de nudistes à Balding Bay.

 Y'A PAS DE NUDISTE SUR LA PLAGE... SAUF CELUI QUI TIENT LA CAMÉRA.
3
sept

Petite sortie de snorkling à Florence Bay. On y a vu des poissons aussi gros qu'une roue de vélo (selon Sylvie) et une tôle à pizza (selon Benoit). Probablement entre les deux et c'est même pas une histoire de pêche.

C'est Sylvie qui a raison...Benoit voyait rien y'avait un jelly fish collé dans son masque! 

Les plages de l'île sont magnifiques. Elles sont parfaites pour la méditation et la relaxation

Arthur Bay, Florence Bay et  vue de Townsville à partir de Geoffrey Bay, 

Allez nourrir les wallabies (mini kangourous) à Geoffrey Bay. C'est moins cute qu'un koala et ça se cache dans les roches. C'est l'équivalent d'un écureuil au parc du Mont-Royal...c'est juste cute pour les touristes....

Dans la première photo, on voit bien la poche de la maman Wallabie et il y a un bébé qu'on a pas réussi à prendre en photo. 
4
sept
4
sept
Publié le 4 septembre 2019

On a quitté le magnifique et seul camping de Magnetic Island. On sera en déplacement aujourd'hui et demain. Ça ne nous empêche pas de faire de belles rencontres.

Voici une photo que Jacob de UK du camping de Magnetic Island nous a partagé.

Here is the joey in the pouch of a Rock Wallaby.  (photo credit Jacob Hicks) 

Petit café, épicerie en attendant le traversier. Sur le traversier, rencontre de Jane et Paul qui ont un bateau à Airlie Beach et nous ont partagés pleins de bonnes adresses et contacts.

MAGNETIC ISLAND...C'EST UNE PETITE TROTTE DE PARTOUT 

Pour les pompier et pompière de la famille...

FEUX DE BROUSAILLES CONTRÔLÉS ?!?

Sur la route à mi-chemin entre Proserpine et Mackay, on est arrêté à Calen dans un petit magasin général dont l'intérieur est resté dans son état original d'après-guerre. Se côtoie sur les étagères en bois: la pinte de lait, les revues cochonnes, vis, lavabo et débouche-toilette. On y vend aussi des lotto...pensez à nous le powerball du 5 septembre est à 80 millions de $ Australien. La dame qui nous a servi était probablement là la journée de l'ouverture. Il faut dire que les Australiens sont hyper gentils avec les ''can I help you dear?'' ou ''What do you need love?''. Contrairement aux américains, on sait reconnaître l'accent du Canada surtout quand il est français.

MAGASIN GÉNÉRAL DE CALEN...LÀ OÙ A ÉTÉ VENDU LE BILLET GAGNANT?  ON ESPÈRE.
9
sept

Le 6 septembre, nous avions réservé pour aller nager avec les baleines dans le cadre d'une étude d'impact des humains sur les baleines par le Pacific Whale Foundation de Hervey Bay. La mer n'était pas bonne vagues 1,5 à 2,5 mètres! Le vent était trop fort aussi donc annulation et remise au 9 septembre...puis au 10 septembre...puis comme c'était la denière date, ça ne sera pas cette année! Bon dans l'intervalle, on est allé voir un bateau à Beachmere Beach, puis on a stationné notre véhicule dans un camping à Bribie Island. On y est resté 3 nuits au lieu des deux initialement prévues.

Il y a juste à traverser le boulevard entre le camping et le bord de l'eau pour admirer de magnifiques coucher de soleil.

Toujours au même endroit sur la jetté: le vendredi, le samedi et le dimanche à 17h30. 

Le samedi 7 septembre, des vents soutenus, venant de l'ouest (le centre désertique de l'Australie) à 37-46 km/hrs ont apportés beaucoup de sable. Ça décoiffe et le ciel était beige.

Ce n'est pas de la brume, mais du sable dans l'air. 

On est allé prendre un petit café dans un endroit qui ne payait pas de mine. Le propriétaire était vraiment très sympatique et hilarant. Une chance que notre oreille avait plus de 3 semaines de pratique australienne, on a presque tout compris. Dans le café, deux bibliothèques remplies de livres à échanger et beaucoup de revues: d'autos, de bateaux et de motorisés. Il n'ouvre son café que le vendredi, samedi et dimanche et le reste de la semaine, il rénove son bateau. Il voulait nous vendre: deux bateaux, un motorisé et son commerce. LOL. Il nous a aussi présenté à des clients habituels qui sont venus dans leur Ford Thunderbird 1964 (plus jeune que moi hihihi). Un bien beau moment et le café australien était très bon. Les canadiens sont très bien accueillis en Australie.

Avec le propriétaire du café et avec celui de la Thunderbird!  On a oublié leur nom oups!

sur le retour, on a croisé beaucoup d'oiseaux

Ooups, envolé! 

Les distances en Australie sont très, très grandes et des amis nous ont envoyé cette carte pour avoir une meilleure idée. Nous avons fait une portion de la côte est, soit de Byron Bay au sud jusqu'à Cairns au nord. Ça représente 1862 km, soit l'équivalent de Montréal-Augusta, Géorgie, USA (pour les golfeurs). Seulement ça prend plus de temps car:

1. Conduite de soir totalement déconseillée à cause des kangourous!

2. Route majoritairement à 2 voies (une voie dans chaque direction).

3. Beaucoup de cônes oranges ici aussi.

4. Réduction de vitesse de 100 à 80 puis finalement à 60 mais vitesse respectée par tous les conducteurs.

5. Et en plus, tout le monde conduit du mauvais bord. hihihi

Australie vs Europe, Australie vs Canada 
12
sept
12
sept

Aujourd'hui, ce n'est pas de notre voyage/aventure que je veux vous parler mais d'une des personnes qui nous a inspiré Benoit et moi à passer à l'action. Je vous présente mon amie Maryse qui vit une aventure qu'elle n'a pas choisi.

Belle trentenaire qui un jour décide de changer d'emploi. Dans le processus d'embauche elle passe un examen médical. Le médecin lui fait passer par erreur une radiographie non prévue au protocole. En décembre 2017 on diagnostique un cancer: Lymphome stade 4. Elle fait tous les traitements prévus de radio et chimiothérapie et à peine quelques mois après la fin de ses traitements, elle termine son premier demi-triathlon. Les traitements ont endommagés son coeur et le 12 septembre 2019, elle a subi une opération à coeur ouvert. Elle est présentement à récupérer aux soins intensifs.

Maryse est une inspiration pour moi et quiconque la cotoie. Elle est une personne rassembleuse, rieuse, joueuse, sportive, positive et une force de la nature.

Benoit et moi on adore lire vos commentaires (continuer de le faire) mais aujourd'hui je vous inviterais plutôt à laisser un petit mot d'encouragement à Maryse dans les commentaires.

13
sept

Nous avons passé quelques jours à Broken Head, NSW. Ca fait un mois qu'on roule sur les routes australiennes et nous devons rendre le motorisé samedi matin.

C'est aussi notre anniversaire de notre mariage célébré il y a 28 ans, un vendredi de 1991. Cette même journée, au Stade olympique de Montréal, une poutre de béton de 55 tonnes tombe et à l'Auberge des 3 Tilleuls à St-Marc sur le Richelieu il y a une panne d'électricité pendant notre repas de noces. De beaux souvenirs.

Ah l'amour ... 

Nous passerons les 2 prochaines journées à Brisbane dans un bel hôtel pour planifier la suite de nos aventures.

16
sept
16
sept

On vient de passer deux magnifiques journées à l’hôtel Ovolo The Valley. Quand on est arrivés ils ont “upgraded” la chamber pour une avec bain tourbillon. Tout est inclus en plus: petit déjeuner, le contenu du mini bar, les grillotines, Le 5 à 7, la laveuse-sècheuse. On a pu se concentrer sur la suite installés sur des chaises longues au bord de la piscine sur le toit de l’hôtel.

On a fait Le tour des bateaux disponibles pour le moment. Il devrait y en avoir plus fin octobre quand les “snow birds” australiens dit les “grey nomads” vont revenir plus au sud. (Ici c’est au Nord qu ‘il fait chaud l’hiver).

On s’en va donc pour Le prochain mois à Bali en Indonésie pendant la saison sèche mais en dehors des fortes périodes touristiques. On va voyager léger sans l’ordinateur entre autre. Notre carnet voyage du prochain mois sera donc moon de photos et plus rare. On partagera avec vous les photos à Notre retour en Australia Le 17 octobre.

Pour ceux qui aiment suivre nos déplacements voici nos vols:

Virgin Australia vol VA43 16 septembre 10h10; Retour VA42 16 octobre à 22h10

À plus tard....

16
sept
16
sept
Publié le 16 septembre 2019

Le vol s'est déroulé sans anicroche et nous voici arrivés à Bali.


Première étape : passer l'immigration. Oups on est ici 32 jours et il nous faut un visa! Payable cash only. Le visa est seulement bon pour 30 jours avec possibilité de renouvellement pour les 2 autres jours. On rempli les formalités, on retourne faire la ligne.


Deuxième étape: récupérer les bagages. Seulement le visa a pris tellement de temps qu'il n'y a plus de carroussel pour notre vol. On cherche partout ils sont finalement aux objets PERDUS!


Troisième étape : les douanes. Ça a été hyperfacile c'est comme une autoroute à 12 voies qui finis à une voie.


Quatrième étape : carte SIM pour les prochains 30 jours. Certainement moins cher ailleurs qu'à l'aéroport mais il fallait être branché pour commander un transport (l'équivalent d'un Uber) et le chauffeur parle un peu l'anglais.


Cinquième étape : se rendre au point de rendez-vous et passer à travers la foule d'offres de toutes sortes et des voitures coincées dans le stationnement intérieur de l'aéroport. On reconnaîtra notre transport à sa plaque d'immatriculation et une fois sorti du stationnement 15 minutes plus tard nous voici en route dans les rues de Denpasar. Ouf! Pas de lignes ni de règles sinon que d'avoir dez yeux tout le tour de la tête et de prendre sa place. Les rues sont étroites et non identifiées, pleins d'autos, de motos et de scooters partout de tous les côtés. Finalement, après 30-40 minutes, on arrivera à notre "guest house" au fin fond d'une ruelle. Oubliez ça on aurait jamais pu s'y rendre sans notre chauffeur. Ca nous coûte 200 000 roupies la nuit (20 $), le taxi $17,40


Sylvie est complètement submergée par la fatigue et les emotions et ne veut plus bouger. Une chance que Benoit a faim, il a marché aux alentours, a trouvé un petit boui-boui et à rapporté du riz frit aux légumes avec un oeuf frit emballé dans un papier brun plié en cornet (1.20$).


Assez d'émotions, une bonne nuit de sommeil et demain on planifie les prochaines étapes.

Vue arrière de notre chambre, par devant c'est 75% un mir de béton !
23
sept
23
sept
Publié le 23 septembre 2019

Bonjour à tous

Nous avons créé un autre carnet de voyage pour nos aventures à Bali. Il semble que vous devrez vous abonner à celui-là aussi. C’est sous mission Horizon le carnet s’appelle Bali : l’ile Des Dieux.

On a déjà deux étapes de publiées.

Continuez de nous envoyer des commentaires on aime ça!

Bonne lecture à vous tous,

Sylvie et Benoit

Au temple Lempuyang avec le sarong! 
16
oct
16
oct
Publié le 19 octobre 2019

De retour à Brisbane pour quelques jours. Est-ce que vous avez vu le carnet sur notre interlude à Bali en Indonésie?

Bali-l’ile des Dieux  

Nous sommes en réflexion pour la suite des choses. On est allé prendre une marche au jardin botanique. Quoi de mieux que la nature pour se ressourcer.

Jardin botanique de Brisbane  

On a vu une superbe vue du balcon de l'appartement que l'on loue au 18e étage dans Fortitude Valley. On a pu voir un très bel orage avec éclairs. Mine de rien ce n’était que la deuxième fois en plus de deux mois qu’on a eu de la pluie.

Vues de notre balcon  

Lundi, pendant que vous irez voter, nous prendrons la route vers Cairns pour aller livrer un ''Motorhome''. C'est une façon économique de voyager si on a de la flexibilité. Au lieu du tarif habituel autour de $200/jr notre coût sera de $15/jr. Il y a un bateau qui nous intéresse là-bas. On verra ce que ça donne.

24
oct
24
oct
Publié le 30 octobre 2019

Voici la caravane qu’on amène à Cairns. Beaucoup plus compacte. Notre première nuit des oiseaux sont venus nous visiter

 À Tiaro

Aujourd’hui on a fait un petit détour vers l’intérieur des terres à travers les plantations de bananiers et les champs de cannes à sucre. Comme il pleut on en a profité pour visiter quelques chutes/cascades près de la ville de Millaa Millaa.

ELLINJAA, ZILLIE & MILLAA MILLAA WATERFALLS 

Ce soir on couche à Herberton ville minière où vers 1880 des gisements d’étain (tin) à 70% ont été découverts et ont donné le ton aux développements de plusieurs opérations minières dans la région. Lorsque la valeur du métal a chuté dans les années 80, toutes ces mines ont été abandonnées. Le camping était impeccable mais Benoît a eu de la GROSSE visite dans sa douche. 😉

Visite très intéressante et instructive. Ces araignées sont supposément très prisées des australiens: elles bouffent des insectes!

Le lendemain on a visité le curtain fig tree . Vraiment magnifique et grandiose.

Et, le ''cathedral fig tree'', dans un autre parc. Il n’y a qu’un autre couple. C’est la basse saison (saison des pluies). Alors c’est quoi la chance de se faire demander si on est québécois. Et bien Tony (qui ressemble un peu à Robin Williams) a travaillé un an à Schefferville en 1966. Il pouvait encore parler très très bien le québécois de chantier tabarnak. Il était vraiment très drôle. Une belle rencontre, 20 minutes de pur bonheur.

Tony et sa dame , Benoit et sa liane et la cathedral fig tree

On est allé aussi dans un troisième parc voir le Lake Barrine, un lac créé par un météorite il y a plusieurs millions d’années. Dans le parc, des pins de plus de 45 mètres de hauteur. Encore une fois les photos ne rendent pas justice à la magnificence de la nature (dont il faut prendre soin pour que nos enfants et petits-enfants? Puissent en profiter aussi)

Les pins gigantesques  

La route du retour était un chemin tres sinueux pour dire le moins, 20km de virages en épingle à cheveux dans une descente constante: traduction Benoit le pied sur les brake et Sylvie légèrement 😱. Disons simplement que les effets du massage balinais était loin loin loin! On vous en a mis un petit bout en vidéo, celui où on passe à côté du lookout...on l'a manqué.

Quelqu’un qui allait trop vite? A manqué de freins? A texté au volant?   En tout cas le fossé est pas mal haut!

Après une nuit relaxante dans un chouette camping près d’un ruisseau (creek), on a livré le motorhome tel que prévu (voyage de Brisbane à Cairns) et immédiatement débuté une relocation (de Cairns à Brisbane) mais pour une voiture! Vous aurez sans doute compris que le bateau à Cairns n’était pas pour nous. Sur notre retour vers Brisbane notre point de départ. Au moins il y a deux nouvelles visites de bateau de planifiées. On peut dire que le plan A n’a pas fonctionné comme prévu. On est l’élaboration du plan B. J’imagine que c’est ça l’aventure. On en profite quand même pour visiter un peu:

Josephine Falls et les arbres magnifiques de la forêt tropicale

En Australie, tout est à l'envers...on a vu cela dans trois de nos hôtels, la sécheuse est vraiment la tête en bas....

On garroche le linge sec dans sécheuse, 30 minutes plus tard il est tout mouillé. Tout est à l'envers que je vous dis.  
3
nov
3
nov
Publié le 4 novembre 2019

On a décidé d’accepter une autre relocation pour aller voir des bateaux qui pourraient (peut-être) nous intéresser dans la direction de Sydney. Ce n’est pas le confort de la voiture récente qu’on vient de retourner mais on ne se plaint pas! C’est parfait cette façon de voyager!

Une belle caravane toute vide qui subira une transformation en un Motorhome.  Pour la modique somme de 0$/jr plus l’essence.

Le lendemain, un article dans la Presse mentionne qu’il y a des feux de forêt (bush fires) dans la région de Port Macquarie (sur notre route) et qu’il y a beaucoup beaucoup de fumée et que la qualité de l’air à Sydney (notre destination) est équivalente à pas bon du tout. Ouf qu’on s’est dit... tout un timing. Et bien on vous rassure tout de suite: presque rien. On a vu de la fumée (au loin) et deux routes étaient toujours fermées (même pas sur notre chemin). C’est tout pour nous, on a pas du tout été incommodés ou ralentis par cela.

Sur la route, on est arrêté à un « lookout » et fait la petite randonnée de ce qui ressemblait à un verger pour donner une référence. La côte du New South Wale (NSW ou Nouvelle-Gale du Sud en français) est très escarpée avec beaucoup de petites plages de baignade ou de surf. Le Pat Morton lookout est reconnu comme un bon endroit pour observer les baleines en migration (Mai à Novembre), les dauphins, les surfers (famous right hand break Victor!) et du deltaplane (hang-gliding).

Pat Morton Lookout à Lennox point 

On est aussi allé manger à Gosford près du bord de l’eau. Bel endroit. Au parc en face se tenait une foire pour les chiens avec concours d’agilité, de déguisements d’Halloween et kiosques pour vendre tout ce qui est relié aux chiens. On en a profité pour gratter pleins de petits et gros toutous. On s’ennuie de note belle Maggy ( ça fait presque un an).

Un après-midi à Gosford.  Leo on a pensé à toi!

Avant de retourner la caravane ce pm, on est allé voir un bateau (bof!) et visiter le phare de Barrenjoey situé à Palm beach à 1h30 au Nord de Sydney (wow!). Le phare originial a été implanté en 1881 de pierres (sandstone) provenant de la carrière. C’est le point le plus au nord de Sydney. Le phare est à 91 mètres au dessus du niveau de la mer avec une vue sur l’océan Pacifique et les étendues d’eau intérieures.

Barrenjoey Lighthouse...des paysages magnifiques.  Selon vous, quelle piste a-t-on choisi?

Au cours des prochains jours on va en profiter pour visiter Sydney en transports en commun. Mais en attendant le prochain compte-rendu, voici un extrait de notre retour à l'hôtel...

Aller en voiture via le centre-ville de Sydney.  Retour Bus-Train 
5
nov
5
nov
Publié le 5 novembre 2019

Le système de transport en commun est excellent ici. On a pris un train électrique et le métro pour se rendre au centre de Sydney. Très confortable. Le système de paiement et de communication est en temps réel. On tape notre carte de crédit au début et à la fin du trajet pour être facturé selon la distance parcourue et le moment de la journée (heure de pointe). Le réseau du grand Montréal a des croutes à manger avant d'arriver à un système aussi efficace.

Premier arrêt St Andrews Cathedral, une cathédrale de style gothique avec de beaux vitraux. Mais ceux qui sont allés en Europe (dont Benoit) en ont vus de plus imposantes et plus anciennes. Quand même jolie, avec une école secondaire adjacente.

On est à la station Macquarie University et on s'est rendu jusqu'à Town Hall $3,80/personne et 45 minutes.

On s’est promené dans Hyde Park on y a vu: une sculpture de Gerard Havekes: Water-Fire-Earth; le Sydney Tower Eye de loin (ça c’est leur tour du CN); la fontaine d’Archibald (créée en 1932 par un sculpteur français); la Cathédrale St-Mary (derrière Sylvie), le Pool of Reflection (ça ne s’applique pas aux jeunes étudiants qui sont passés devant!) et un ibis.

HYDE PARK  

Derrière, il y a un monument commémoratif ANZAC ( Australia-New-Zeland-Army-Corp) de la première guerre mondiale. (En passant vous chercherez la recette des biscuits ANZAC ils sont excellents!)

Dans le monument il y a plusieurs murs avec, en ordre alphabétique, le lieu de naissance des soldats et un petit pot contenant de la terre. C’est un beau monument.

Certains noms de ville/localité ne s'inventent pas...surtout dans un monument commémoratif

Pendant que je prenais la photo de Benoit...coup de vent. Oups, où donc est le chapeau?

 La preuve qu'un chapeau Tilley ça flotte.

Ensuite on avait un petit creux, pourquoi pas en profiter durant notre visite dans le Chinatown? Pas beaucoup d’options végétariennes. Après 8 restaurants (ceux dont on pouvaient lire le menu) on en a trouvé un qui avait quelques options végétariennes : on a mangé 2 rouleaux végétariens, 2 dim sum aux champignons et un autre aux légumes (je pense bien) pour $30 on s’ennuyait de l’Indonésie!

Pour le retour on est passé par Darling Harbour (on pourrait le qualifier de centre touristique avec des attractions comme Sea life, Wild life, Madame Tussauds et les bateaux pour les croisières-repas). L’ambiance était très à la fête pour un mardi après-midi. La musique, l'alcool, les rires, les gens tous très bien habillés et presque toutes les femmes avaient un chapeau, un ruban, un bibi. On a découvert que le 5 novembre était le Cup Day Festival : un événement de courses de chevaux (avec pari), bouffe et boisson et code vestimentaire! Bref, la grosse affaire mondaine!

Musique et DJ sur écrans géants  

On a terminé la journée par la traversée (a pied) de l’iconique pont de Sydney (Harbour Bridge). On a laissé faire le forfait pour grimper 1390 marches jusqu'au sommet situé à 134 mètres, durée 3,5 heures ($403/personne). Ce pont a été inauguré en 1932, c'est un pont en arc métallique. Selon le livre des records Guiness, c'est le pont à arc le plus large au monde avec 7 voies pour les voitures, une voie réservée pour les autobus, deux voies ferrées, une piste cyclable et une passerelle piétonnière (soit 48,8 mètres).

Début de la traversée du pont ...Sylvie sourit.

Toutes les photos ont été prises par Benoit. Ceux qui connaissent bien Sylvie vont reconnaître que c’est une belle réalisation cette traversée qu’elle a complétée. Elle est même arrivée de l'autre côté au moins 5 minutes avant Benoit. Mettons qu’elle marchait vite et regardait rapidement. Mais elle l’a fait!!!

Différentes vues du pont, dont le célèbre Sydney Opera House 
6
nov
6
nov
Publié le 6 novembre 2019

Aujourd’hui c’est la visite du « Sydney Opera House ». C’est quand même très gros cette toiture en forme de voiles. Le dessus ressemble à des écailles de poisson. Par contre tout ce béton autour, il y fait très chaud. Une chance le jardin botanique est juste à côté pour compenser cet îlot de chaleur. En passant c’est à cet endroit qu’on a une très bonne vue pour les feux d’artifices du premier de l’an. Allez voir sydneynewyesrseve.com pour ceux de 2019. Vous verrez le pont qu’on a traversé hier!

Sydney Opera House... il manque le son!

De la terrasse on a une superbe vue du « Sydney Harbor Bridge »

Si vous regardez attentivement il y a des groupes de  (braves) grimpeurs, on voit celui au sommet du pont près des drapeaux !

Ensuite visite du jardin botanique 'Royal Botanic Garden'. D’une superficie de 30 hectares, on en a eu pour la journée. Ce parc est très utilisé par les gens du centre-ville. Il y a beaucoup de place au soleil ou à l’ombre d’un arbre pour se reposer ou manger. Des dizaines et dizaines de joggeurs avaient beaucoup d’espace sur les divers sentiers.

Quelques-uns de ces arbres majestueux 

La section des plantes indigènes:

Tout un pin 

Des oiseaux et des sculptures:

Il manque une aile à cet oiseau ... 

Le jardin chinois, malheureusement l’eau du bassin pour les koïs et anguilles est tellement foncée qu’on peut à peine les distinguer.

Fleurs de lotus et nénuphars qui cachent des canards et canetons. 🐥

L’exposition temporaire des koalas, dont celui déguisé en panda:

Koala et émeu en verdures

Et notre préférée, la forêt tropicale avec des dizaines de variétés de palmiers 🌴 un Gingko Biloba pour avoir une idée de ce qu’aura l’air celui planté sur la rue Laverendrye dans PLUSIEURS années, puis un arbre qui ressemble à un ananas, à un pied d'éléphant ou un autre dont les feuilles pourraient servir de parapluie...

Elephant Foot Tree (photo en bas à gauche) oui-oui c’est sa racine  
7
nov

Aujourd'hui, petite randonnée de 10 km le long de la côte au Nord de Sydney entre Spit Bridge (un pont à bascule) et la plage de Manly. Le tout à moins d’une heure du centre-ville de Sydney.

Spit to Manly coastal walk 


Le sentier dans la forêt est tantôt sur des pistes naturelles ou des marches en pierres ou en béton ou un chemin en bois ou en produits recyclés, sur des rochers ou même dans l’eau. D’autres fois on passe dans des quartiers résidentiels assez beaux et près de petites plages très isolées.

Quelques étapes de notre randonnée  
Sydney Harbour National Park: on y a vu des artéfacts (sculptures dans la pierre) des peuples aborigènes.

Les vues le long du sentier sont variées et magnifiques. On a même pu voir le centre-ville de Sydney au loin. Il y a énormément de bateaux. On se faisait la réflexion que lorsqu’on vivait à Miami ou Ft-Lauderdale en Floride il y avait beaucoup de bateaux. Mais ici, il y en a beaucoup plus. Ils sont partout.

Paysages à partir du Spit Bridge jusqu’à la plage de Manly du côté de l’océan Pacifique  

Certaines plages avaient une zone baignade cloturée en filet, d'autres une piscine d'eau de mer. On en a déduit qu'il s'agissait de zone anti-requins.

Piscine adjacente à la plage avant Manly harbor
8
nov

Randonnée aujourd’hui aussi mais dans le quartier à l’est du centre-ville de Sydney. Le « coastal walk » s’étend sur 6 km et débute à la plage de Bondi.

Randonnée urbaine! sur la côte du Pacifique 

En plus de la plage et la mer, les vagues sont bonnes pour le surf, tout ça à 30 minutes en bus du centre-ville! On a même vu des dauphins. C'est le site d'une télé-réalité de lifeguard professionnel: Bondi Rescue.

Bondi beach et ses surfeurs  

Entre Bondi et Tamara se tient l’exposition extérieure de sculptures « Sculpture by the Sea ». Beaucoup, beaucoup de monde dont des sorties scolaires car l'exposition se termine en fin de semaine. 23e édition et les cent sculptures auront été vues par plus d’un demi-million de visiteurs dont nous!

Notre préférée permettait de voir la mer tout en bas. Impressionnant!  L'autre, un rocher incrusté de protèses mammaires 😀

C’est une randonnée très différente de celle d’hier, plutôt urbaine et presque exclusivement au gros soleil, heureusement une plage n’attend pas l’autre, il y a même des piscines à l’eau de mer.

MACKENZIE BAY et TAMARAMA BEACH

On ne pouvait passer à côté de visiter une plage éponyme d’un de nos neveux. On s'est même baigné dans la piscine. 3-4 secondes au moins! La température de l’eau? Quelque chose entre Ogunquit et Old Orchard...c'est frette en titi!

Un petit peu d’histoire et Bronte beach sous tous les angles!
Il n’y a pas seulement des plages le long de cette randonnée , la côte est escarpée et passe à travers un cimetière.

Le bowling en Australie est différent de l’heure des quilles! C’est un mélange de pétanque (il y a un petit cochon qu'ils nomment Jack). Les boules sont de la grosseur entre un pamplemousse et un cantaloup et dont le poids répartis irrégulièrement fait qu'elles "slice" à gauche ou à droite mais jamais en lignes droites. Ça se joue en équipe (2 contre 2) ou individuel à 3 joueurs.

Petite partie de bowling 

Puis, LA PLAGE pour ceux qui n’aiment pas beaucoup le sable. Une petite baie très étroite, avec une falaise d'un côté, entourée d'un plancher de béton avec des escaliers pour aller dans l’eau et, tout au fond, loin, loin, une autre piscine (anti-requin) et une petite plage...

P.S. notre ancien voisin Gilles aurait aimé le "c'est pas d'entretien"

CLOVELLY BEACH  la plage bétonnée!  C'était quand même bien.  

À Gordon Bay, les amateurs de plongée peuvent faire une randonnée sous-marine. On s'est aventuré jusqu'aux genoux avant d'avoir l'air de deux schroumphs (peau bleue et tête blanche!)

Les "baigneurs" ressemblent plus à des otaries qui se réchauffent sur leurs rochers  

Dernière étape de la randonnée, la plage de Congee beach!

Beaucoup d’avions passent au-dessus de cette plage malheureusement.
9
nov
9
nov
Publié le 29 novembre 2019

Nous avons été en déplacement entre le 9 et le 27 novembre. Une relocation Sydney-Brisbane-Cairns et un autre relocation Cairns-Sydney. On ne prévoyait rien d'excitant durant cette période donc pas de mise à jour de notre carnet durant ce temps.

En fait les longs trajets de voiture en paysages connus sont propices à la réflexion, la discussion et aux bulles de souvenirs...

ATTENTION: alerte au vers d’oreille

Comme Benoit avec la chanson « le mur derrière la grange n’a pas besoin d’être peinturé c’t’année » de Donald Lautrec. Sylvie ne connaissait pas ce classique du répertoire québécois!

On a lu beaucoup. Pour les lecteurs parmis vous, voici une liste de nos coups de coeur. Great reading list of our favorites.

En français:

MARC DUGAIN: Ils vont tuer Robert Kennedy

JACQUES LANCTÔT: Don Giuliano

DAVID GOUDREAULT: La bête (intégrale)

In English (peut-être existe-t-il des traductions en français, on vous le souhaite)

JONAS JANASSON: The 100-year-old man who climbed out the window and Disappeared.

MARIA SEMPLE: Where'd You Go, Bernadette

GARTH STEIN: The Art of Racing in the Rain

LINDSAY WONG: The Woo-Woo. How I Survived Ice Hockey, Drug Raids, Demons and My Crazy Chinese Family

Mais surtout pour faire le point sur les quatre derniers mois et voir où on s’en va pour la suite.

 Notre troisième relocation 

Notre trajet a été chamboulé quand une portion de la A-1 (autoroute qui relie Sydney à Brisbane ) était fermée (ville de Taree jusqu’à la ville de Kew) à cause des feux de brousses. Beaucoup de fumée et un détour d’environ 2 heures dans la campagne et chemins de terre.

Pompiers à l’œuvre et colonne de fumée au loin. 

Au retour vers Sydney on a pu voir le résultat des feux de brousse sur la portion d’autoroute qui était fermée et qui est maintenant réouverte. Les photos ne rendent même pas justice à la désolation.

Des arbres brûlés sur quelques km 

On a aussi passé à côté d’un feu assez actif. L’odeur et la fumée étaient très forte.

Près  de la ville de Woodburn (ça ne s'invente pas!)

On a quand même fait quelques beaux camping à Bowen (avec golf au bord de la mer) et à Etty Bay où les « cassowary » (des casoars) se promènent librement. Ce sont de gros oiseaux qui ne volent pas mais qui courent très vite!

Swing sur le bord de la mer, qui est chaude ici.  Les cassoars ont près de 3 pieds de haut. 

Puis de beaux détours de l’autoroute pour être près des plages.

Airlie Beach, Yeppoon et Emu park 
27
nov
27
nov
Publié le 29 novembre 2019

On a pas mal fait le tour des bateaux à vendre en Australie, on devrait plutôt dire, des bateaux qui répondent à nos critères tant financiers que celui que Sylvie puisse se tenir debout sans se cogner la tête (headroom). À notre grande surprise, beaucoup, beaucoup des bateaux, ou pour faire court...Sylvie est trop grande. On se fait (lentement) à l'idée que ce ne sera probablement pas ici qu'on va le trouver.

Ici, c'est bientôt la fin de l'année scolaire et le début des grandes vacances d'été, ce qui veut dire que c'est leur vacances de la construction et qu'il y a moins d'endroits de disponibles et que tout est plus cher : billet d'avion, hôtel, etc...

NOTRE PLAN?

On s'est loué un motorisé pour un mois (jusqu'au 27 décembre) et on met le cap vers l'ouest : Melbourne ou Adélaîde ou peut-être même Perth. On verra où le vent nous poussera. Ensuite nous serons dans un appartement-hôtel à Sydney jusqu'au 19 janvier 2020.

On sera donc en camping pour Noël et on célebrera la nouvelle année en regardant live les feux d'artifices de Sydney Harbour.

On a commencé notre déplacement vers l'Ouest en passant par les Blue Mountains

La version Australienne du Grand Canyon: Evans Lookout dans le Blue Mountains National Park.
29
nov

La route vers l’Ouest n'est pas beaucoup plus excitante que celle des prairies Canadiennes quoi que... on a vu beaucoup trop de kangourous morts le long du chemin, des chèvres, des émus et des moutons bien vivants surprenant car il n'y a même pas de clotûres et qu’ils traversent l’autoroute.

On y a vu aussi de la sècheresse, des mini-tornades en quantité et une bonne tempête de sable....

Mini-tornade (on voit la colonne de sable) et tempête de sable en photo et en vidéo

En parlant avec les locaux on a appris qu'il y a près de 5 ans qu'ils n'ont pas vraiment eu de pluie pour la culture. Alors tout est sec et plein de sable/terre rougeâtre (red dirt). À Nyngan, la propriétaire du camping nous a dit que son fils a vu la pluie pour la première fois lorsqu'il avait 3 ou 4 ans. À Yunta, le barman du pub local nous a dit qu'ils n'ont reçu que 21 mm de pluie depuis le premier janvier 2019. À Rome on fait comme les romains, c'est pourquoi dans un but de conservation de l'eau, nous avons encouragé l'économie locale et bu de la bière (hihihi).

Une bonne bière froide à l'hôtel de Yunta 

Dans la ville de Penong, on est allé voir le musée extérieur des « windmill » ce sont des moulins à vent pour pomper de l’eau. Et ça fonctionne! Il y avait plusieurs modèles. Mon préféré celui qui pompe l'eau en se balancant!

Penong windmill museum  

Le Nullarbor National Park est situé entre la mer et la route. Il y a 3 lookout sur environ 150 km, où les paysages sont spectaculaires.

Les 3 lookout de Bunda Cliffs dans l’ordre  

Puis le vrai de vrai OUTBACK, nous avons traversé la plaine de Nullarbor (qui en latin veut dire aucun arbres). Toute une (longue) expérience près de 1000 km de route sans électricité ni eau ni réseau cellulaire. On traverse 3 states (l’équivalent d’une province), deux changements d’heures pour un total de une heure et demi de plus, et deux postes « frontaliers » de quarantaines alimentaires. C’est pour protéger les récoltes des mouches à fruits de l’autre state!

On s’est fait confisquer tous nos fruits et légumes frais et notre miel. 

Sur la route, tout ce qu’il y a est quelques « roadhouse » et plusieurs halte-routières officielles ou pas, certaines avec table de pic-nic et si bien chanceux avec toilettes! Pour nous faire passer le temps et nous tenir réveillé sur cette route monotone il y a quelques fois des camions avec chargements si large que l’on attend sur l’accotement qu’ils aient passé ou des panneaux de signalisation très spéciaux! Oui on a vu des kangourous (une grosse douzaine bien vivants) et de gros émeus (au moins 6 pieds de haut) et non pas de chameaux ou de wombats. Et on fait un digne de la main à chaque véhicule que l’on croise ( entre 10-20 par jours)

On peut même pas parler de village, un roadhouse c’est plus petit que la porte du Nord lors de ses beaux jours: Une station service (prix au litre entre $1,86 et 2,05), des toilettes (quelques fois avec douches), un motel, un restaurant/bar, un Caravan Park et UN trou de golf. Oui, car le plus long terrain de golf au monde, le Nullarbor Link, se trouve entre les villes de Ceduna et de Kalgoorlie (dont une bonne partie se trouve dans la plaine du Nullarbor). Un 18 trous-par 73 échelonné sur 1375 km. Comme c’est au milieu du désert et qu’il n'y a pas d’eau, le tee off et le green sont sur une surface artificielle!

Différentes vues de la route avec les chaussées de différentes couleurs et un des roadhouse

On a roulé sur la plus longue route droite d’Australie soit 145 km (pas plus excitant) Puis rendu au bout de Eyre highway, a Norseman, on est allé vers le Sud.

5
déc
5
déc
Publié le 22 décembre 2019

De Norseman, en allant vers le Sud, c'est 2 autres heures de paysages semblables. Sauf que là, la sécheresse on la voie aux étendues d'eau qui sont maintenant des champs de sel.

On a marché sur l'eau!  Eau de mer maintenant bien sèche 

On a d'abord passé 2 jours dans la ville d'Orleans un peu à l'est d'Esperance et ensuite, deux autres journées au "Cape Le Grand National Park" dans des campings au bord de la mer. Avant d'arriver à la mer, des plaines de sables (sandplains) recouvertes de végétations et des monts de granites et de gneiss. Puis la vision d'une plage de sable blanc qui a la couleur et la douceur de la farine, une eau claire et turquoise qui devient d'un bleu profond.

Plage près du camping d'Orléans et celle du camping de Cape Le Grand

Le parc National comporte plusieurs baies, des randonnées et offre deux sites de camping. On a choisi celui de Cape Legrand seulement 14 sites, beaucoup d'intimité, et une plage de 22 km qui est accessible pour les véhicules à 4 roues motrices.

De l'est à l'ouest dans l'ordre, on a vu Lucky Bay et ses kangourous (Benoit en a vu un de très près), la randonnée vers Thistle Cove, Hellfire Bay sous les nuages et Wylie Bay et ses galets de granite géant entourée de dunes de sable si blanc qu'on dirait des montagnes enneigées.

Éblouissant! Merveilleux! Les photos ne rendent pas justice à tant de beauté, d'où un petit vidéo de Lucky Bay!
12
déc
12
déc

CEDUNA:

Les pélicans sur la jetée et le coucher de soleil vu des dunes derrière notre terrain de camping. 

STREAKY BAY:

Réplique du requin blanc de 5 m(world record) pêché en 1990 dans la baie, vue du camping: coucher de soleil et pleine lune! 

POINT LABATT: Plusieurs km de route de terre sur "Calca Peninsula" avec à notre gauche, Baird Bay, nous sommes arrivés au Point Labatt Conservation Park où se trouve une colonie d'otaries sauvages (sea lions) qui est en Australie, une espèce protégée. Du haut de la plate-forme, on a pu en voir quelques unes se faire chauffer la couenne en se retournant périodiquement.

On peut voir sur les rochers tout en bas, les otaries se faire bronzer! 

MURPHYS HAYSTACKS: Murphy’s Haystacks are ancient, wind-worn pillars and boulders of pink granite estimated to be over 1,500 million years old. Set on a privatE farm, in the middle of a wheat field and surrounded by mallee scrub.

Ces rochers de granite apellés Inselbergs, usés par le vent depuis plusieurs milliers d'années sont très impressionnants.

TUMBY BAY: Petite ville côtière près de Port Lincoln. L'histoire du poste de police est assez rigolote: en 1906, le premier policier de la "ville" occupait ses fonctions à pied et logeait dans une tente. Quand quelqu'un troublait l'ordre public, il était alors attaché à un poteau de la jetée et relâché avant la marée haute. En 1907, il a eu une promotion et un cheval pour faire son travail. En 1908, le poste de police a été construit.

The silo mural project de Tumby Bay, sa station de police et la vue de la mer. 

PORT GERMEIN: Petite ville côtière qui fut un hub pour le transport du blé dès 1881, le chemin de fer se poursuivait sur la jetée. Le phare et le cadran pour indiquer la hauteur des marées ne sont plus utilisés. Sa jetée est la plus longue de l'hémisphère Sud. Elle fait aujourd'hui 1536 mètres de long. Mine de rien pour se rendre au bout, on a fait un aller-retour de plus de 3 km. Une bonne petite marche.

Il y a un bon vent au bout de la jetée mais les couchers de soleil sont magnifiques.
17
déc
17
déc
Publié le 30 décembre 2019

Pour la dernière semaine avec la caravane, le plan était de faire la côte sud-est entre Adélaïde-Melbourne et Sydney.

COONAWARRA WINE REGION: Après la sécheresse, quel bonheur de voir de la végétation verte et pétillante. On a visité un vignoble pour faire nos provisions localement de vin, bulles et huile d'olives, et se mettre un peu dans l'esprit des fêtes. Bien qu'on ait vu des ventes de sapins naturels, sans la neige ce n'est vraiment pas pareil.

Les vignobles et quelques décorations de Noël entrevues en chemin 

YANBUK: Le monde est petit car le couple responsable du Camping a une fille qui vit maintenant pas très loin de Yanne. Situé près d'un terrain de jeu, entre une ferme d'éolienne, le lac de Yambuk et la mer quelques jours de repos et de calme.

Belle glissoire que Benoit a essayé, la mer, le lac, la ferme et les couchers de soleil 

THE GREAT OCEAN ROAD (B-100): Située entre Warrnambool et Torquay, cette route suit la côte Australienne. Le Bay of Islands Coastal Park et Port Campbell National Park offre plusieurs arrêts le long de la route. La côte en roche calcaire (limestone) offre des falaises escarpées et des points de vues époustouflants. En voici quelques-uns. Le dernier "Twelve Apostole" (et le plus populaire pcq le plus proche de Melbourne, on a laissé faire quand on a vu le stationnement plein d'autobus débordant d'asiatiques à caméra!)

Certains n'y verront que de la roche et de l'eau, mais c'est beaucoup plus que cela... 
18
déc
18
déc
Publié le 6 janvier 2020

En quittant Princetown avec une température annoncée autour de 40C, nous avons visité le Melba Gully State Park. En une demi-heure de route on passe d'un paysage désertique à la forêt tropicale. Le parc se compose d'une dense forêt tropicale composée de hêtres de myrte (Myrtle Beech), de blackwood et de fougères géantes (Tree-ferns), avec un sous-étage de fougères basses et de mousses. La température à l'ombre des arbres gigantesques était fort comfortable.

On a malheureusement pas vu les habitants les plus insolites de la région que sont les vers luisants (glow worms), que l'on peut voir que la nuit le long des sentiers de randonnée.

Randonnée dans Melba Gully, l'endroit le plus humide de tout l'état de Victoria.  

Suivi d'une visite au Great Otway National Park. Plusieurs randonnées possibles, on a fait celle de Triplet Fall.

Ici, un arbre qui pousse à travers la clotûre 

On est allé près du Cape Otway Lightstation, un phare construit en 1848 à 90 mètres au dessus de l'océan. À l'ouest se trouve la Grande Baie australienne et à l'est le Détroit de Bass qui sépare l'Australie continentale de la Tasmanie.

Le chemin pour se rendre au phare peut être triste ou dans une forêt touffue. 

Le chemin est très sinueux le long de la côte où se trouve de nombreux sites où des navires se sont échoués entre 1872 et 1932, signe que la navigation n'était pas nécessairement de tout repos à ces époques.

La côte entre Apollo Bay et Geelong 
20
déc
20
déc

Puis arrivée à Melbourne en pleine heure de pointe, dans la construction. On se sentait comme à Montréal hihihi. Par contre le prix des stationnements est un peu plus dispendieux! La vue de la ville est plus belle à partir du jardin botanique.

MELBOURNE 

Nous ne sommes resté qu'une nuit à Melbourne car la météo prévoyait 46 celcius. On est allé à 90 minutes au sud, à Phillip Island, là où il faisait plus frais avec l'air marin...38 celcius à l'ombre. Une chance que les nuits étaient confortables à 18-20 degré.

C'est dans cette petite île, de 15 km par 25 km, qu'à eu lieu en 1928 le premier Grand Prix d'Australie. En 2020, le grand prix aura lieu du 12-15 mars en et est commandité par Rolex...Maryse!

On y trouve aussi une colonie de plus de 32 000 pingouins et de 25 000 otaries (Seal Rocks) alors qu'il n'y a que 11 000 résidents permanents. On a eu la chance d'avoir des billets pour assister à la "Penguins Parade" lorsqu'après le coucher du soleil, à la brunante (après que les prédateurs soient partis dormir) les pingouins adultes vont nourrir leurs rejetons (nés il y a à peine quelques semaines) qui sont resté dans les nids ou les "condos" préfabriqués. Ces petits pingouins bleus d'environ 12 pouces de hauts sont vraiement chouette à voir. Il est interdit de prendre des photos car la lumière des flash leur est dommageable. On en pu en prendre un vrai de vrai...oui, oui...OK, il était naturalisé.

Les nids (burrows) des petits pingouins, si vous regardez bien, il y en a un dans le condo.

Le "Phillip Island Nature Parks" fait un merveilleux travail de conservation, d'éducation et de protection du territoire et de l'environnement. Il y a des boardwalks pour les humains! Nous avons eu des places dans le "underground viewing area" sous les estrades extérieures. Nous avions droit à une vue extraordinaire du chemin le plus fréquenté. Il y a un park ranger qui est chargé de compter les pingouins qui sortent de l'eau. Près de 2800 pingouins, ça en fait du monde ça! Au bout de l'île, le parc est plus sauvage. Il y a des nids partout, partout . Près de l'eau et d'autres loin en hauteur et/ou distance soit jusqu'à 2 km dans des coins escarpés.

Vues de la plage empruntée par les pingouins, des estrades, boardwalk et de la portion plus sauvage du parc : The Nobbies
31
déc

Nous nous préparons à vivre le réveillon du nouvel an et à accueillir 2020 à Sydney Harbour entassé avec 1,5 millions d'autres personnes tant sur la terre ferme que sur des bateaux. On sera au "ventage point" de Mary Booth reserve, un parc qui accueille 3000 personnes. Pour ceux qui voudraient suivre les feux d'artifices live voici le lien: https://www.sydneynewyearseve.com/ et cliquer sur livestream en haut à droite. PVI, l'esplanade de l'Opéra de Sydney (site gratuit, 100% béton, située en plein soleil sans aucune ombre) à atteint sa capacité de 7000 personnes à 13h. On annonce une météo de 38 celcius ce pm et 22 à minuit. Les festivités débutent à 19h.

Pour tout ceux qui nous lisent, on vous souhaite que l'année 2020 soit pleine de santé, de surprises, de succès, de rêves qui se réalisent, de défis qui sont relevés, de douceur, d'amour, de connexions... humaines.

On s'en va accueillir la nouvelle année les premiers, vous nous suivrez dans 15 heures... photos à venir!

Sylvie et Benoit

Notre déjeuner de Noël!

Une bien belle soirée. Correction, c'est seulement 1 million de personnes et non pas 1,5 million comme on avait écrit précédemment. On est arrivé à notre site vers 16h et il y avait déjà pas mal de monde. On était au nord du centre-ville de Sydney et notre point de vue sur l'opéra et le pont était excellent. Il y avait du smog sur la ville (dû aux feux de brousses).

Vers 16h 

Vers 19h le vent s'est levé (pointe à 75km/h). En moins d'une heure la température est passée de 38 à 22 celcius. Au bord de l'eau, notre petite laine n'était pas de trop (on en aurait même pris une couche de plus). Au moins, le ciel s'est dégagé quand le soleil s'est couché!

La nuit s'installe doucement sur Sydney...

À 21:15 feux d'artifices familiaux (on a des photos) ...

Feux familiaux de 21h15 

...et au coup de minuit, celui des veilleux (on a pas de photo on a voulu en profiter pleinement). Ça dépasse tout ce qu'on a pu déjà voir (la Ronde, 4th of July in USA). Le vidéo donne une idée...notre moment coup-de-coeur est définitivement entre 10 minutes 50 et 11 minutes 30 de la vidéo officielle

Vidéo officielle 

...du tablier du pont, une pluie d'étoiles. D'où nous étions placés, on aurait juré qu'il s'agissait d'une chute d'eau. Totalement fantastique, époustouflant.

Malgré la foule, le retour en transport en commun s'est super bien déroulé. Toute la logistique est hyper huilée. Il y a énormément de policiers, bénévoles, agents de sécurité, employés des transports qui font que tout se passe dans la douceur. Mention spéciale à Sydney Transit qui offrait le transport gratuitement pour le retour!

En direction de la station de train Milsons point à 00:30 le 1er janvier...on était pas tout seul 

Bon BYE BYE 2019!

6
janv
6
janv

Les plans pour notre dernière semaine (du 20 au 27 décembre) en motorhome ont été chamboulés deux fois plutôt qu'une à cause des feux de brousses. Les lieux que nous avions choisis de visiter et les chemins pour s'y rendre étaient innaccessibles. Même si elle était sécuritaire, on a quand même eu droit à de la fumée en masse sur notre route!

Sur la route de Bairnsdale à Orbost le 24 décembre 2019. En ce moment cette route est fermée! 

Les australiens ont l'habitude des feux de brousses à chaque été et les plans d'urgences sont biens. Il existe des sites web et des applications pour téléphones cellulaires dans chacun des states. Chaque feu, du plus petit à celui qui devient hors contrôle est répertorié en temps réel. On peut savoir quelles routes sont fermées et quels sont les chemins alternatifs (s'il y en a). On peut même s'enregister et recevoir des alertes.

6 janvier 2020: Un exemple des routes fermées au S-E de l'état de Victoria (est de Melbourne) et à 3-4 heures au sud de Sydney 

Il faut comprendre que l'Australie c'est vraiment, vraiment grand. Pour se déplacer entre 2 points, quelques fois il n'y a qu'une seule route. De plus, c'est en Australie qu'il y a le plus grand nombre de parc nationaux/provinciaux/municipaux. Des espaces verts (malheureusement c'était beaucoup plus en état de sécheresse) en veux-tu en v'las. Alors quand le feu pogne, ça voyage vite en titi. Surtout quand la météo s'y mets avec des chaleurs à 40-46 celcius, des vents forts, des orages sans pluie, et de la sécheresse et encore de la sécheresse. Non, ce n'est pas les changements climatiques qui ont causés les feux de brousses. Ce sont les changements climatiques (du fait de l'humain) qui ont créés les conditions propices à l'intensité de ces feux.

Nous sommes en parfaite sécurité à North Ryde, une banlieue au Nord de Sydney. Il y a cependant une couche de smog (haze) plus ou moins dense selon la direction du vent. On ajuste nos activités physiques selon la qualité de l'air mais on ne peut pas vraiment dire que les feux de brousse ont un impact sur le quotidien des gens.

Nous sommes ici jusqu'au 19 janvier 2020 

Chaque fois que je vois une photo de pompier volontaire, (car ici en Australie, ce sont surtout des "rural fire squad" et non des pompiers de métier), j'ai une pensée pour ma fille Yanne et son copain Mike. Ils sont tous les deux pompiers volontaires à la ville de Kimberley dans les montagnes de Colombie-Britannique et qui l'été sont des fire ranger à combattre les feux de forêts au Canada.

J'ai une pensée pour tous ces gens qui sont là pour combattre les catastrophes dites naturelles (mais dont l'humain est grandement responsable): pompiers, policiers, ambulanciers, et tout ceux qui travaillent dans les services d'urgence. Ils ont tous des gens qu'ils aiment et qui les aiment. Merci

J'ai aussi une pensée pour mon amie Maria qui vit à Sonoma en Californie et qui a deux reprises à vu les flammes s'approcher de sa demeure et a dû évacuer.

J'ai une pensée pour tout ces gens qui ont perdus leur maison et tout ces animaux qui ont perdus leur habitat de vie. Les koalas ne se retrouvent à l'état sauvage que sur la côte est australienne et sont une espèce menacé qui avant ces feux avait déjà perdu 80% de son habitat naturel, la forêt d'eucalyptus.

Évidemment que cela nous touche tous plus ou moins directement et on se demande ce qu'on pourrait faire. En ce qui nous concerne, nous allons continuer à prendre des décisions de consommations qui ont le moins d'impact possible pour la planète: réduire-réutiliser-recycler-réparer-réfléchir. De plus, on étudie la façon de le faire, mais nous allons définitivement compenser les émissions de GES de cette aventure!

9
janv
9
janv
Publié le 9 janvier 2020

Une image vaut mille mots.

Facile ? 

Notre réalité:

Pas vraiment ! 
16
janv
16
janv
Publié le 17 janvier 2020

Dans nos promenades et sur notre balcon on a rencontrés de biens beaux animaux

Un beau porc-épic, des cacatoès (cockatoo), un autre oiseau, (Rainbow Lorikee) et et une belle araignée

On a aussi découvert le quartier de Kirribilli avec son architecture Wesmount rencontre le vieux Québec.

Des rues très en pentes, pas beaucoup d'espace de stationnement , de la dentelle en fer forgé !!!

Par contre, pas la meilleure journée pour visiter. La couche de fumée était assez dense et indisposante finalement (yeux, nez, gorge qui sont irrités)

C'était une fumée bleutée et qui voilait la ville.

On est aussi retourné faire une randonnée de 9,5 km entre Manly (coté ouest) et Shelly beach (coté est) en passant par North Head, la pointe la plus au Nord du port de Sydney. D'ailleurs, on y a une très belle vue du Centre-ville de Sydney au loin (c'est certain que c'est mieux quand il n'y a pas de fumée) et de la mer.

Ce lieu est demeuré à peu près inchangé et à servi de station de quarantaine entre 1832 à 1984 particulièrement pour les immigrants qui arrivaient par bateau. C'était une forme de contrôle sur l'immigration ainsi que la prévention des épidémies de l'époque (choléra, influenza, peste et variole) . Le troisième cimetière s'y trouve dédié à ceux qui sont morts dans ces stations. On y voit encore un obélisque. Un mur construit en 1880 et en 1930 (pendant la grande dépression) pour séparer les espaces de quarantaine du reste (hôpital, site militaire, etc...). On me voit passer dans un petit passage de ce mur.

Une portion de la pointe a servi comme site de défense militaire durant la deuxième guerre mondiale. Les barraquements sont encore en bon état.

Shelly beach avec une piscine sur la grève.   
18
janv
18
janv
Publié le 18 janvier 2020

Début janvier est pour beaucoup, le temps des résolutions. Pour la première fois de notre vie, nous avons eu et pris le temps de nous y plonger avec sérieux, analyses, moultes discussions, réflexions, virage de bord à 180 ou même 360 degré. Des séances de brainstorming jour après jour après jour. Des calculs, des recherches, de la logique et des désirs. Chacun de notre côté, les deux ensembles. On pense avoir trouvé LA réponse, mais après avoir dormi dessus, on change son capot de bord, encore et encore.

ANALYSES APRÈS SIX MOIS - LES FAITS:

  1. "Le bateau c'est la liberté, pas seulement le moyen d'atteindre un but." Bernard Moitessier, navigateur. On a pas trouvé notre bateau en Australie et on a commencé de regarder les bateaux en Amérique du Nord. La liste des bateaux qui nous intéressent et qui rencontrent nos critères de sécurité, de budget et de confort (soit un "headroom" permettant à Sylvie de se tenir debout sans se cogner la tête au plafond et un lit assez long et large pour dormir côte à côte) diminue rapidement avec comme avantage qu'il sera plus rapide de trouver le bon, au bon moment!
  2. C'est une question de timing. La saison des ouragans dans l'Océan Atlantique Nord s'étend typiquement du 15 mai au 30 novembre et la saison des cyclones dans l'Océan Pacifique Sud s'étend typiquement du 1er novembre au 30 avril. Bien qu'on ait fait le tour des bateaux disponibles en Australie et qu'on a commencé à regarder les bateaux en Amérique du Nord, on sait qu'on veut être au Québec entre mai et octobre, alors acheté un bateau et devoir le laisser à la merci des éléments, particulièrement dans la saison des ouragans, n'est pas un plan sécuritaire pour nous.
  3. "Celui qui veut voyager heureux doit voyager léger" Antoine de St-Éxupéry. Quand on est parti de Montréal, on avait apporter tout (ou presque) ce qu'on voulait laisser sur le bateau. C'est bien pensé, mais sans bateau pour laisser ces choses auxquelles on tient on fait quoi? On les places en entreposage temporaire ou bien on les transporte. On a trouvé ça lourd (dans tous les sens du terme) et vaut mieux voyager léger. D'ailleurs on a pas autant de besoins que l'on croit (ou qu'on veut nous faire croire). On s'arrange très bien avec peu finalement.
  4. On ne peut pas tout planifier. On croyais l'avoir fait mais non, même si on planifie correctement, il y a toujours des impondérables, des imprévus, des changements, des modifications, des surprises, des détours et j'en passe. Le plaisir du voyage et de la découverte est justement ces moments où on se retrouve en situation de...surprise.
  5. "Une chance qu'on s'a"Jean-Pierre Ferland. Notre couple à survécu à plus de 179 jours à se cotoyer 24h/jour dans un environnement physique minuscule et dans des situations inhabituelles. Oui, il y a eu des moments de tension entre nous et ce n'a pas été rose à tous les jours. Vous n'avez pas de photos de cela. Mais... ça nous a permis de travailler la communication, celle qui comprend bien et aussi tout les malentendus qui peuvent en découler. Ça a également permis de développer le bien-être dans le silence sur ces longues routes. L'humour, la patience, la gratitude ont été bien utiles. Et nous pouvons dire qu'après plus de 26000 km (sur la route) on s'aime toujours, plus qu'hier et moins que demain. Le voyage nous a rapproché encore plus. "Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction." Antoine de St-Exupéry

CONCLUSIONS APRÈS SIX MOIS

Dès le 19 janvier 2020, on prend une pause pour mieux repartir.  
• • •

On vous laisse sur quelques citations qui résonnent en nous.

"Le voyage ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain" Roland Dorgélès, écrivain français

• • •

"Naviguer c'est accepter les contraintes que l'on a choisies. C'est un privilège. La plupart des humains subissent les obligations que la vie leur a imposées. Éric Tabarly, skipper

• • •

Naviguer est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. En bateau, on sait ou on ne sait pas." Éric Tabarly skipper

• • •
Pour la suite de l'aventure, un autre carnet de voyage débutera à l'automne... ou avant!
On ne sais pas ce qu'il y a devant, mais on y va! 
• • •

ABANDON? JAMAIS PIERRE-PAUL, JAMAIS!

29
janv
29
janv
Publié le 29 janvier 2020

Salut à tous.

Nous sommes de retour depuis une dizaine de jours. Le retour de Sydney s'est passé sans problème mais un peu long, total de 21h. Choc thermique à la sortie du terminal à Dorval: de +25 à -20 ... brrrrrr! Sylvie se débat encore un peu avec les effets du décalage horaire.

Nous squattons une chambre chez fiston Victor et la formidable Laurie. Nous ne pouvons abuser trop longtemps de ce privilège, la chambre sera transformée pour l'arrivée de notre premier petit enfant !!! La cygogne est prévue pour le 23 juillet.

Nous avons trouvé un appart, une sous location de 8 mois à Brossard, la locataire s'en va en Australie le 15 février! Mais comme nous serons en banlieue proche, malheureusement, ça va prendre un char :o(

La vidéo est filmée sur la rue St-Charles dans le Vieux-Longueuil! 

Nous faisons appel à vous et votre réseau pour nous aider à accomplir cette recherche.

Nous voulons une petite voiture économique sur l'essence, à bon prix. Il y a de forte chance que nous la revendions dans 8 mois, quand l'aventure reprendra.

Merci d'avance.

Sylvie et Benoit, les deux voyageurs les pieds dans la sloche.