Une nouvelle aventure... Amérique du sud, me voilà

Par
Ça y est !! Le moment tant attendu du départ approche ! L'excitation est à son comble ! 😍😍😍
Août 2018
35 semaines
Dernière étape postée il y a 2018 jours
1
1
Publié le 29 juillet 2018

Travail fini à midi. Officiellement en vacances. Dernière ligne droite dans les préparatifs pour le grand départ ! Enfin, "un autre grand départ" devrais-je dire car ce n'est pas le premier.


Voici la sélection finale de ce qui s'envolera avec moi et m'accompagnera tout au long des 8 prochains mois :

- 1 veste coupe vent/polaire/Kway

- 1 legging thermique

- 1 legging court respirant

- 2 shorts (sport et ville)

- 2 pantalons larges et légés (pour que les moustiques ne puissent pas me piquer en Amazonie)

- 3 débardeurs

- 1 sous pull thermique

- 1 chemise

- 1 robe

- 4 culottes

- 4 paires de chaussettes (dont 2 rando)

- 1 haut de maillot

- 1 paire de tong

- 1 paire de vigatane

- 1 paire chaussures de rando


En ce qui conserne la trousse de toilette :

- 1 serviette micro fibre

- 1 paréo

- 2 savons doctor browser (savon magique multi fonction ^^)

- HE tea tree / HV coconut

- 1 gel aloe vera

- pawpaw cream

- baume du tigre

- anti palludique

- anti constipation et diharrique

- anti moustique

- ventoline

- brosse à dent

- rasoir

- pansements / compresse / desinfectant

- loup + boules kies

- couverture de survie

- kit de couture


Puis le matériel de camping bien sur :

- 1 tente

- 1 sac de couchage

- 1 matela

- scotch réparateur

- 1 para corde

- 1 lampe frontale

- sac à dos journée

- sac water proof

- 1 life straw

- 1 batterie solaire

- jeu de carte

- fils de couleur (friendship bracelet)

- 3 livres


Et bien sur : le tradionel carnet de voyage offert par les copines et mon travel book !!!

Bon Lisa : j'espère que tu as tout bien lu !!!

Petite dédicace, car Lisa me rejoindra pour un bon mois de trip au Pérou si tout se passe bien ^^


Sans oublier la MASCOTTE !!!! Héhé, je n'aurais pas pu trouver mieux pour un séjour en Amazonie :

"Dans la jungle tropicale vit un étrange animal...houba houba c'est lui : le marsupilami !!!"

Le sac est bouclé !!! Me voilà fin prête pour cette nouvelle aventure 😁

Prochaine étape l'installation dans la réserve de Tambopata au sud du Pérou ! À très bientôt tout le monde !

2
2
Publié le 3 août 2018

Départ de Barcelone. Mention spéciale au passage de la douane : la douanière inspecte mon passeport page par page 2 ou 3 fois avant de me demander avec son air sérieux : "comment êtes-vous rentré dans le pays ?!?"

.... euh .... ahahah comment dire : "j'habite à la frontière et mon père m'a amené en voiture". Du coup j'ai eu droit au tampon de Barcelone !!! Ce qui n'arrive jamais dans les pays européen !


I believe I can flyyyyyy !!!!


La Cordillère des Andes.... juste impressionant !

Arrivée à Lima : passage de douane impeccable ! J'ai même eu droit à deux tampons rose au lieu de un ! Ahah la pistonnée... bref

Puis dernier vol pour arriver, enfin, à destination !


Porte 13 ! Mon chiffre porte bonheur ! Ça n'annonce que de bonnes choses.

On m'attendait à l'aéroport donc perfect !

Direction la ville pour acheter une carte SIM (au passage : 29 soles illimité par mois... on ne se fait pas du tout arnaquer en France !!! Je vous laisse regarder le taux de change pour ne pas vous dégoûter 😂...)

Puis direction le village : Florida baja... décidément la Floride ça me poursuit !

Les photos viendront, je n'ai fait des photos que de la casa cultural où je vais habiter les prochaines semaines (les jours où je ne serai pas en trek)


J'ai déjà fait connaissance avec une bonne partie du village : un repas, quelques parties de cartes, un foot et quelques bières : rien de mieux pour rapprocher les gens !


Mention spéciale pour les copains danseurs :

Et le mieux de tout c'est que j'ai trouvé des danseurs de salsa, bachata, cumbia !!!

Je crois que je vais progresser un peu !


Allez 1er trek demain ! J'ai tellement hâte !!!

À très bientôt !

3
3
Publié le 7 août 2018

C'est à 5h50 que commence la journée magique qui va enfin me conduire dans la jungle. Nous voilà en chemin pour aller chercher les touristes : 4 à l'aéroport et 1 à la placa de Arma.

En fait ça veut dire se mettre sur le bord de la route et attendre un collectivo ! C'est-à-dire un taxi à partager : ils s'arrêtent sur le bord de la route s'ils ont encore de la place. FX s'est retrouvé à monter dans le coffre avec un autre, et nous on était quatre sur la banquette arrière : les péruviens ou l'art de rentabiliser un trajet !

Juste : FX c'est le volontaire que je remplace, il m'a servi de guide pendant 3 jours et c'est lui qui est venu me chercher à l'aéroport.


FX et moi, on pose devant le golden bridge péruvien !!! Long de 725m, il est le plus long pont du pays. Puerto Maldonado.

J'ai donc visité le marché, la vieille ville et même la mariposario tambopata (une serre à papillon).

Mariposario tambopata

Puis retour sur Florida Baja avec nos 5 tourites, lunch et départ. C'est Kike qui nous amène car le village se trouve à une vingtaine de kilomètres de l'entrée de la réserve...

L'ambiance est déjà au RDV : plus on s'avance dans la jungle, plus on entend les oiseaux et les grillons chanter ! Les arbres sont très haut, il est donc difficile de les voir pour le moment.


...... on dit souvent qu'une image, vaut mieux que mille mots ! Donc voilà :


Tambopata National Park, Pérou

La photo de la migale est un peu floue car j'étais à moins d'un mètre d'elle quand je l'ai prise et qu'elle s'est mise à bouger quand j'ai pri la photo ... le flou c'est parce qu'on s'est tous mi à courrir dans tous les sens quand elle a bougé 😂😂😂 Faut dire qu'apparemment elle peut sauter et que sa morsure est dangereuse lol

Je ne peux pas mettre de vidéo, à mon grand désarroie !!! Car nous avons vu un troupeau de huanganas (sorte de petit sanglier sans défenses) et des singes sauter d'arbres en arbres que j'ai filmé....


Il y a plus à raconter, mais je garde quelques détails pour les prochaines fois 😉

À bientôt !!!

4
4
Publié le 12 août 2018

Après plusieurs treks, je commence à bien connaitre les arbres et plantes, j'arrive même à reconaitre le bruit de certains animaux ! Le guide, Rutman, est content que je me souvienne des choses. J'ai encore du mal avec les noms ahahah tout le monde rit car je commence toujours par lui dire : "no me acuerdo el nombre" et après je commence mon explication.

À tel point que les deux dernières visites, comme il s'agissait de touristes français, c'est moi qui ait fait 75% des commentaires. J'ai même eu mon premier pourboire ! 50 soles. Je n'en avais jamais eu de ma vie en tant que guide. C'est très émouvant, d'autant qu'on passe beaucoup de temps avec chaque groupe, et qu'on ne partage pas seulement la visite, mais aussi chaque repas, on dort tous ensemble, et parfois, le temps d'un instant, on se trouve au bon endroit au bon moment, la magie opère et on voit des singes sur les arbres au bord du chemin, ou un troupeau de huanganas !

J'aime ma vie !

En presque deux semaines, il y a tellement d'annecdotes que je ne sais par où commencer ! Ma malédiction avec les clés, le poisson que j'ai ramené du marché à la place des épices (car j'avais mal compri ce qu'avait écrit Johanna sur la liste) mais en soit ça a fait rire tout le monde ! Ou bien mon sac à dos resté dans la jungle, car on était censé ramener un groupe et en récupérer un autre, et au final changement de programme ! Ou encore, trop de monde dans le van pour aller chez Esther donc Rutman et moi en moto sur une route de terre après une pluie de deux jours.... on s'est retrouvé embourbé, à essayer d'enlever la terre coincée entre la roue et le moteur avec des petits batons car la roue ne pouvait plus tourner, et j'ai fini accrochée à la galerie du van pour pouvoir accompanger le groupe chez l'habitant. Et là c'est 3h16 du matin, je ne dors pas car dans ce pays les coqs chantent entre 2h30 et 3h30 du matin ! Les volailles, je vous jure.... comme il y en a partout, ben j'attends 3h30 pour me recoucher ahah.


En deux semaines, tellement de choses, une vie tellement différente de celle qui se déroulait en France... c'est raffraichissant !


Baptême de tuc tuc dans la jungle ! Accrochez vous bien, sinon vous passerez par dessus bord 😁

Tellement d'émotions se succèdent, c'est un ascenseur. Du village de Florida Baja au début du trek il y a environ 20km, une petite route en terre battue.... enfin une petite route en travaux : ils sont en train d'agrandir. Projet politique qui aurait pour but de soutenir les agriculteurs et leur permettre de mieux exporter leurs productions vers la ville... sauf qu'on passe d'une route de 3m de large à plus de 14m de large. Autant dire une autoroute jusqu'à la rivière... cela aura probablement pour conséquences plus de traffic, et surtout plus de chercheurs d'or ! On trouve de l'or sous forme de poudre dans la rivière et pour l'extraire, les chercheurs utilisent du mercure.... impossible de manger le poisson de la rivière, mais surtout un danger pour la faune locale qui risque de perturber l'équilibre de cette zone....

Travaux sur la route du park

Sans compter qu'on enlève des arbres sur toute cette zone pour construire la route. Des populations de singes et d'oiseau sont obligées de se déplacer.

C'est triste...

Juste une parenthèse pour montrer la réalité qu'est le combat de préserver la forêt.

Je suis heureuse de pouvoir participer à ce projet.

5

Aaaaaaaaah enfin quelques photos de moi dans le trek !!! En fait, les derniers groupes ont été magique ! Il y a eu tellement de premières fois avec eux, que je ne savais plus où donner de la tête ! On s'attendait presque à voir surgir un jaguar attaquant un troupeau de huanganas, lui-même traqué par un anaconda ! Ahahah .... vous imaginez !


On a vu tellement d'animaux en quelques jours, c'était vraiment être au bon endroit au bon moment.

Entre une floppée de singes, des caimans qui posent pour nous, des et des araignées qui tombent du plafond à l'hotel, incroyable !



Quand on tombe surs des touristes sympa 😍

Les groupes se sont tellement succédés ces dernières semaines que je n'ai pas spécialement eu le temps d'écrire !

Le beau temps et la chaleur sont revenus ! Les feux de forêt s'enchainent (plus ou moins controlé). J'ai fait beaucoup de belles rencontres. Avec chaque groupe, je crée une conversation whatsapp pour que tous puissent échanger leurs photos, et que tout le monde puisse continuer à partager cette expérience encore quelques temps !

C'est super !

Un mois aujourd'hui que je suis arrivée, et tellement de rencontres, de kilomètres marchés, de piqûres de moutisques, de choses apprises, de nouveaux projets en perspective ... 😍

Et je n'ai toujours pas fini de dépenser les 140€ que j'ai changé à l'aéroport ! Ça fait rire maman à chaque fois qu'on skype hihi.

Parce que je sais que vous aimez les belles photos et pas lire toutes les âneries que je raconte, voilà : juste pour le plaisir des yeux.

On s'est aussi retrouvé à suivre les traces du jaguar... autant dire que ça fait vraiment bizarre : tomber sur son repas en marchant vers le refuge (frais d'à peine quelques heures). Et trouver des empreintes qui vont dans la même direction que nous....

Sur les pas de félin....

Cada vez es differente...

Et c'est tellement vrai ! Chaque trek est différent du précédent. C'est au final super de le faire plusieurs fois, car on en voit un peu plus, on en apprend un peu plus...


Prochaine fois je vous parlerai plus de Tambopata Trek, l'organisation qui me reçoit. Leurs actions, leurs objectifs.

6
6
Publié le 1er septembre 2018

Une petite explication de ce que je fais et avec qui je le fais s'impose.

Tambopata trek est une agence qui organise des treks solidaires dans la jungle sur 2, 3 ou 4 jours. Cette organisation est tenue par Kike et Johanna, mes hotes. Ils sont investis dans la préservation et la protection de la faune et de la flore locale.


http://tambopatatrek.com/fr/accueil/


Trek solidaire : cela signifie que l'argent récolté par les randonnées dans la jungle finance le projet de conservation.

Mon rôle est d'accompagner le guide en forêt, de traduire ce qu'il dit, de l'aider à encadrer le groupe, régler l'emploi du temps pour les activités et on s'occupe ensemble de la bonne tenue du refuge (faire les lits et le ménage, préparer les repas, ravaitailler en eau ect).

Nous acceuillons des groupes de 7 personnes maximum. L'objectif avec de si petits groupes, est, de sensibiliser les gens à la déforestation et à l'importance de préserver l'écosystème de la forêt et les espèces en voie de disparition.

Il s'agit aussi d'inclure des acteurs locaux en proposant des nuits chez l'habitant : que ce soit aux portes de la forêt à Florida Baja avec Lydia, ou en forêt chez Esther.

Durant les treks, des activitées telles que : planter des arbres, aider à planter des panneaux, fabriquer du chocolat ect sont proposées.


Un groupe qui participe à planter les panneaux.

Johanna s'occupe de plusieurs projets en parallèle.

1/ Elle soutient un orphelinat dans la ville de Puerto Maldonado (le chef lieu de la région). Tous les ans une équipe de science Po Aix-en-Provence vient en renfort avec des fonds et de la main d'oeuvre pour faire des travaux. Cette année ils ont reconstruit et mis aux normes la partie dortoir


2/ Elle est en train d'investir dans du matériel afin de pouvoir produire son propre chocolat bio issue du commerce équitable.


3/ Elle recherche activement des partenaires pour développer son activité touristique en proposant des séjours sur tout le Pérou "tout chez l'habitant". Elle a déjà des contacts à Puerto Maldonado, au lac Titicaca, à Arequipa et aux alentours de Cusco.

7
7
Publié le 20 septembre 2018

Il n'y a pas de treks en ce moment, donc je reste au village et je fais des activités avec les enfants.

La semaine dernière, Charlotte, la nouvelle volontaire est arrivée. La cohabitation se passe vraiment très bien.

Charlotte ou Carlota pour les ontimes 😂

On a passé la semaine à organiser des jeux et des ateliers avec les jeunes. Ils sont venu tous les jours presque.

Je leur apprends comment faire des ojos de dios : ce qui soit disant passant, est hilarant, car j'ai appris à les faire lors d'un festival hippie en Australie, et eux, ne savaient même pas que c'était originaire des cérémonies traditionnelles péruvienne !

Je vous vois arriver... me demandant : mais qu'est-ce donc qu'un ojos de dios ?!?

Hein ?! Je suis sure que vous ne savez pas, donc voilà à quoi ressemble un ojos de dios

Ojo de dios : objet décoratif dont on se sert au Pérou lors les défilés traditionnels

On a passé la semaine à faire des activités avec eux, à essayer de leur enseigner de nouveaux jeux, et à en fabriquer certains. C'était génial !!! Un bon break, qui m'a permi de me reposer un peu des treks ! Car depuis que je suis arrivée je n'ai pas arrêté !

On a même eu droit à une bonne journèe pluie ! Digne de la saison des pluies !!! Autant vous dire qu'on a fait une journée pyjama lol et ça a été l'occasion de faire des crêpes !!! On en parlait depuis un moment, donc n'ayant plus rien à grignotter comme gâteau, il s'agissait d'un cas de force majeure ! Wilfredo m'a même fait une crêpe en coeur. Et oui, notre petit voisin était aussi de la partie ! Quand il vient gratter à la porte, Charlotte ne peut pas résister à le laisser entrer. Elle l'appelle même son fils ahahah c'est vrai qu'il est chou !

Du coup on lui a appri à faire des crêpes !

Le truc immomde sur la deuxième photo, c'est la 1ère crêpe 😂😂 pas assez de farine !

On a bien mangé !

Miam miam

On a recommencé tout doucement les treks avec de petits groupes, doncje vais repartir en forêt aujourd'hui. Donc à très vite !!!

8
8
Publié le 1er octobre 2018

J'avais commencé la rédaction de plusieurs articles en même temps, pour vous faire partager cette aventure, que j'aime tant... mais voilà que la réalité m'a rattrapé ! La bêtise humaine est en marche... c'est pourquoi je me retrouve à devoir quitter ce lieu magique ! Sans y avoir été préparée.... c'est tellement soudain que les émotions se mêlent... Tristesse, déception, angoisse et rage de devoir finir de cette façon ! Non pas contre mes adorables hôtes !!! Mais contre les gens qui les poussent à partir d'ici ! Je devais repartir en forêt demain, mais tous les treks ont été annulés. Les derniers clients sont sorti de la jungle cette après-midi... C'est fini pas seulement pour moi, mais aussi pour eux. Protéger la forêt est dangereux pour ceux qui s'y risquent. Nous ne voulons pas en arriver à des actes irréparables... alors nous nous retrouvons dans l'obligation de nous retirer.

C'est dans la précipitation que tout se fait... nous n'avons pas le temps de réfléchir, juste de nous retourner : Johanna nous convie, Charlotte et moi, à la suivre pour qu'on puisse prendre quelques jours pour réfléchir à la situation et nous réorganiser !


Je vous partage tout de même mes ébauches d'articles. Pour que tout ne reste tout de même pas inachevé !



"Croyances et légendes d'Amazonie

Ça m'a prit comme ça, d'un coup ! Quand j'étais en train d'écouter Rutman, le guide, raconter une histoire sur un esprit de la forêt : le Chullachaqui. Je n'ai pas de suite compris de quoi il s's'agissait, mais en posant des questions à quelques autres personnes, la lumière s'est faite et m'a curiosité a été piquée....


Le Chullachaqui est un esprit malicieux de la forêt. Il ne s'en prend qu'à ceux qui font du mal à la forêt : chasseur, bucheron ect... il a le pouvoir de prendre n'importe quelle forme (animal, humain). En général il se manifeste en prennant la forme de quelqu'un qu'on connait et nous entraine à la suivre dans la forêt. Il reste toujours loin, 20m devant, de telle sorte qu'on ne puisse pas le rattraper, puis finit par disparaitre. Laissant seul et perdu, au milieu de la jungle, le malheureux qui a causé du tord à la forêt. Cette dernière finit par mourir de faim en essayant de ressortir.

On reconnait cet esprit car il a un pied humain et un pied de chèvre. Il est un protecteur de la forêt, les gens ici le craignent. Ils font tout pour ne pas offenser les esprits de la forêt.


BILAN

La question que tout le monde me pose est : qu'as-tu vu comme animaux ????

Alors je me suis dit qu'il était peut-être temps de faire un bilan. Une synthèse dirons nous héhé, car j'ai encore quelques treks prévus au programmes !


J'ai vu tellement de choses différentes qu'il va me falloir faire un effort de mémoire pour me souvenir de tout !

Commençons par ce que je préfère ici : les singes !!! Je ne compte plus combien on en a vu tellement il y en a eu ! Des tamarins, des singes hurleurs (dit "coto" ici), des "machin blanco o negro", des tocons .... seul ou en groupes, silencieux ou au petit matin, tellement bruyant ! J'adore les singes ! À tel point que le seul souvenir que je me suis acheté jusqu'à présent est un sac, fabriqué par Johanna et peint par Kike représentant un magnifique spécimen de coto 😍 !


Pfffff !!! Le dernier trek a été complètement fou !!!! J'ai vu un Ocelot 😍 !!! 1er félin que je vois dans la forêt !!! Quelle émotion !"


Nous allons essayer d'organiser un au revoir avec les enfants ! C'est tellement émouvant d'écrire ces quelques lignes....

9
9
Publié le 8 octobre 2018

Après une nuit difficile dans le bus, à se tourner et retourner... nous sommes enfin arrivées à Cuzco !!!


Merci à Charlotte pour ce portrait très flatteur 😅 ... j'aurais ma revenche 😏 le prochain bus de nuits est demain soir ! Ahah

Le ventre tout retourné à cause des virages !!! Ça va être difficile les bus dans ce pays 😅

Puis les gens qui nous harcèlent dès notre sortie du bus pour nous proposer un taxi ou une excursion.... aaaaahhh !!! Laissez-nous respirer ! On veut juste aller aux toilettes svp 😂


Premiers lamas et apaga que nous voyons 😍 trop choux

Après avoir déambulé pendant, ce qui nous a paru des heures, dans un dédale de petites rues et d'escaliers interminables (l'altitude nous gagne ! Chaque 3 marches on doit s'arrêter pour reprendre notre souffle), une mauvaise direction du GPS : on trouve enfin notre auberge ! El caverne del orient. Super bien placée, avec une vue de fou sur la ville, et seulement 17 soles la nuit. Merci Johanna !

On a pu laisser nos gros sacs et respirer un peu. On a petit déjeuné au marché : 6 soles le jus de fruit + 3,50 soles le sandwich !!! Un vrai délice !!!



Nous voilà repue, prête à aller nous promener en ville. L'altitude étant là : je me retrouve à mâcher des feuilles de coca toute la journée, à cause du mal de tête... il faut le temps que mon organisme fabrique des globules rouges !


On a marché dans les rues, un peu au hasard. Discuté avec les gens : adorables, tous ! Et tous à nous demander si on voulait faire le Machu Picchu ahahah vous devriez voir leur têtes quand on dit que non 😂

Ils nous regardent comme si nous étions des extra terrestres : à Cusco et pas de Machu Picchu !!!

Bref on reviendra.

Nous sommes arrivé jusqu'au marché : É-NOR-ME !!!

On y trouve littéralement de tout ! Souvenirs haut en couleurs, viande, plat cuisiné, fruits, foetus de lama séché.... beurk

J'ai aussi trouvé le musée du chocolat 😍

Nous avons ensuite retrouvé la petite famille avec qui nous avons passé un moment avant la nuit.... j'ai switché le dinner tellement il faisait froid de nuit ! Je n'arrivais pas à me réchauffer : j'ai passé ma soiré sdansmon sac de couchage et sous les 2 couettes dans le lit 😅.... mais sinon, on a bien dormi 😁


Le lendemain, avec Charlotte nous avons un peu trainé au lit (jusqu'à 7h : grasse matinée péruvienne) lol... mais heureusement car à 8h nous étions en ville en train de chercher désespérément un endroit ouvert pour prendre le petit déjeuner... Gros choc : à Florida Baja il nous arrivait d'aller faire nos courses à 6h du matin.... et là, dans cette énorme ville touristique : rien...

On a fini par trouvé, près de la place d'armes, pour la modique somme de 35 soles !!! Les voleurs !

Bref... nous avons passé la journée à faire du tourisme : cathédrale, temple du soleil, église, musée du chocolat 😏.. héhé... super !

On a fini par aller récupérer nos gros sac à l'auberge, et passer un moment place d'armes pour admirer le couché du soleil.

J'ai passé mon temps à envoyer balader les messieurs qui nettoient les chaussures : ils s'arrêtaient non pas pour laver les chaussures que j'avais aux pieds, mais en me disant que mes chaussures de rando qui étaient accrochées à mon sac à dos étaient "déguelasse" donc si je voulais qu'ils me les nettoient.... euhhh non merci !


Voilà quelques petites photos de Cuzco !

Puis direction la gare routière pour prendre un autre bus de nuit jusqu'à la ville blanche : Arequipa !

10
10
Publié le 21 octobre 2018

Arequipa

Après une nuit horrible dans le bus, le soleil se lève sur un paysage lunaire : on sait qu'on se rapproche de la ville blanche... c'est magnifique.

Nous arrivons par le nord de la ville... vers 7h il y a un traffic monstre ! 45 minutes sont nécessaires pour atteindre le terminal terrestre.

La journée fût remplie : rencontre avec les filles volontaires d'Arequipa, avec Hélène aussi qui va venir à Florida Baja pour s'occuper des enfants avec Charlotte. Puis sortie en ville : petite visite succinte puis tour au marché pour faire les provisions ^^

Retour et repos car la nuit fût éprouvante !

Après quelques jours en ville, difficile de perdre le rythme de la jungle : debout à 5h-5h30 le matin...

J'ai passé exactement 12 jours dans la région d'Arequipa. La ville en soit, ça ne me manquait pas ! Même si c'est une ville agréable. Nous avons un peu visiter : free tour de 2h30, la basilique, le couvent ste Catherine, marché ect


Las salinas

Petite virée dans les salins au dessus d'Arequipa, à environ 4200m d'altitude. C'est Jeanne qui nous organise le tour, elle passe nous chercher à 7h20 et hop, let's go !

Après plus de 2h de route sinueuse et de camions qui roulent comme des fous : un spectacle saisissant s'offre à nous.

Une mer blanche ! C'est magnifique !!! Un véritable salar .... rempli de vigognes ... la première fois que j'en voyais !

Nous avons marché sur le sel, la sensation est la même que de marcher sur de la poudreuse. Impressionnant !

Nous avons ensuite fait le tour pour pouvoir monter jusqu'au mirador... à 4000m d'altitude, on avait du mal à avancer !!!

Mais nous y sommes parvenu, la vue WAOUH et en prime nous avons vu des chiens chilas... pas de photo car trop rapide lol. Mais superbe !

Retour après un petit pique-nique au sommet. Le soir même nous prenions le bus pour Cotahuasi...


Le Canyon le plus profond du monde : Cotahuasi

Jour 1

Nous arrivâmes au terminal terrestre de Cotahuasi à 3h15 .... bon impossible de dormir à cause du froid, il ne reste plus qu'à attendre que le jour se lève pour commencer à marcher ! Durant nos 2h à la gare routière nous nous sommes fait un nouvel ami, qui nous a suivi... ou poursuivi devrais-je dire pendant ces quelques jours...

Laissez moi vous présenter : Cotahuasi ! Notre petit chien errant

Aux premières lueurs du jours nous voilà en route ! Le ciel est gris... trèèèès gris... Charlotte regarde sa météo : pluie annoncée tous les jours... Pas possible ! Restons optimiste !

On se dirige vers Tomepampa. Une fille au terminal nous a dit que c'était un weekend de fête avec corrida et touti quanti ! On va voir ça. Le GPS annonce 5h30 de marche. Let's do this !


Après seulement 3h30 de marche nous voilà au fameux village de Tomepampa... la fête se prépare, il y a du monde dans les rues, on arrive jusqu'au arènes et à l'hippodrôme (enfin le carré de pelouse dédié au concours de dressage de chevaux), on y rencontre les organisateurs avec qui nous discutons un moment. Ils nous invitent à planter notre tente ici pour passer la nuit... je ne l'ai pas prise arf... nous indiquent 2 hotels en disant qu'ils seront probablement full à cause de la fête ! Chance : le 2nd hotel se trouve avoir trois lits libres dans une chambre de femmes !!! Ouiiii, on peut enfin se débarrasser de nos sacs à dos. On se dirige vers l'hippodrôme pour assister au concours de chevaux.

Nous discutons avec des gens, c'est ainsi que nous rencontrons Jean et sa famille. Très gentil (je crois que Hélène a eu THE big touche). Ont suivit les jeux d'arènes : nous avons été invité par la dame de l'auberge à aller avec eux : super ambiance ! Nous sommes un peu l'attraction de la journée, trois gringas à la corrida. Pour info, ils ne tuent pas les taureaux ici : nous avons posé la question avant car aucune de nous n'avait jamais assisté à une corrida avant et nous ne voulions pas voir de taureau tué.

L'ambiance est au rendez-vous, on nous offre à manger et à boire (surtout à boire... ça les faisait beaucoup rire de nous voir boire leur bière, pisco et pino). C'et ainsi que nous avons goûté au Cuy (c'est-à-dire au cochon d'inde). Je sais ce que vous allez dire : je suis végétarienne, mais goûter les spécialités culinaires... même si celle-ci fût une épreuve..

Moi c'est avec le torero que j'ai eu une touche 😅 il m'a donné sa carte et nous sommes allé manger une glace à mon retour à Arequipa lol.

Bref mais ceci est une autre histoire.

Au village ça a été la fête toute la soirée : après les jeux tout le monde s'est mis à danser et nous avons continué à boire encore un peu... nous avons réussi à laisser le chien à un collectivo qui repartait vers Cotahuasi ! Ouf... l'histoire du chien !

Les photos de la soirée sont horribles... je vais quand même en partager une ou deux...

Voilà voilà...


Jour 2

Levée à 7h, douche et c'est partie pour une journée visite ! On ne peut pas faire la fête tout le temps ! Charlotte décide d'aller aux bains chaud en premier, avec Hélène on préfère marcher d'abord et se relaxer après. Donc direction Cahuana pour aller y voir des ruines pré-inca.

Le soleil nous tue...

Le soleil est de plomb, sans chapeau ni casquette, on se débrouille comme on peut ! Quelle classe 😂

Cahuana

Il nous faut encore monter pendant près d'une heure pour atteindre les ruines...

Le tonnerre commence à gronder, nous décidons de redescendre car nous voulons à tout prix éviter la pluie sur le chemin de retour... car très raide la descente, on ne veut pas glisser. Par chance il ne pleut que quelques goutes et nous arrivons aux bains en 1h environ !


Nous nous y prélassons presque 2 avant de rentrer. Je quitte les filles car mon bus retour est le lendemain et que je veux voir les chutes de Sipia de l'autre coté du canyon et qie l'unique cllectivo qui y va, part à 5h chaque matin. C'est un au revoir...


Jour 3

Après une super nuit au terminal de bus, je monte dans le collectivo... 10 minutes après moi, qui je vois monter : Jean suivit d'Hélène ! Quelle surprise ! Ils vont aux chutes également. Nous voilà parti ensemble, nous avons passé la journée ensemble !

Nous avons entamé le chemin de retour à pied, en attendant le bus retour. Le paysage est splendide !

Puis retour à Cotahuasi, nous avons pique-niqué au mirador ! Après avoir cherché en vain une pizza...

Puis me voilà repartie au terminal pour attendre le bus. Hélène et Jean sont reparti pour Tomepampa. Je suis toute seule... enfin presque : à 1h de mon départ, qui me retrouve... le chien ! Il me reconnait et me saute dessus, ne me lâche plus. Je sors du terminal pour essayer de m'en défaire, qui vois-je ? Le jeune homme qui avait accepté de le ramené en collectivo : il a explosé de rire en me revoyant avec le chien ! Lui aussi m'a reconnu... quelle histoire !

Puis Charlotte passe pour me dire au revoir ! Décidément je devais leur manquer aux filles pour qu'elles reviennent me dire au revoir plusieurs fois 😂

Du coup j'ai laissé le chien à Charlotte !!! Merci !!!

Et juste une photo pour la fin : car je n'ai pas eu de photo avec les torero après la corrida. Mais à Arequipa j'en ai revu un alors photo oblige 😂

11
11
Publié le 21 octobre 2018

On the road

Et voilà, le moment de partir en solo vient de sonner. Je me lève à 3h30 pour finir mon sac et me préparer, le taxi est là à 4h20 : direction le terminal terrestre !

Improbable : arrivée au terminal, c'est bondé ! Mais je paye mes taxes, et je me dirige vers le bureau de Reyna (la compagnie de bus que j'ai choisi) et j'entends quelqu'un qui m'appelle... qui vois-je : Hélène. Elle revient de Cotahuasi et attend qu'il fasse jour pour prendre un taxi ! Décidément, nous en sommes à nos 3e au revoir ahah.

Sur ce, je monte dans le bus 2 étages, aux premières loges !!! 1er étage, 1er rang !!! Parfait pour admirer le paysage, j'ai une vue panoramique sur la route : c'est génial.

On voit des dizaines de vigognes sur le bord de la route 😍

Après 6h de trajet, nous voilà à presque 4000m d'altitude, dans la ville de Puno. Arrivée au terminal je commence par acheter mon billet de bus pour la Bolivie, et là j'apprends qu'aujourd'hui c'est mercredi ! Je pensais que nous étions jeudi 😅... je vie complètement en dehors du temps depuis que j'ai débarqué dans ce pays extraordinaire ! Le temps est sans importance, seule la vie est importante... je crois que certaines personnes reconnaitront cette citation...

Chez l'habitant

Je me dirige en marchant vers la place d'arme. Je ne suis pas pressée, il est 11h30 et j'ai RDV avec Ruben à 14h : c'est l'ami de Johanna chez qui je vais passer les 3 prochains jours. Je me trouve une pharmacie en route pour m'acheter un peu de crème solaire, indice UV 100 !! Ahah et oui en altitude le soleil brule vite. Et je me retrouve au point de RDV, mange un morceau et reçoit un coup de téléphone de Johanna ! Décidément je dois beaucoup leur manquer ahah. Bref en fait Ruben est déjà là, donc tant mieux, ça m'évite d'attendre 1h30. On part ensemble jusqu'au terminal de combi et on se dirige vers Llachón.

On finit le trajet en moto ahah heureusement que j'ai de la pratique avec tous mes trajets en moto dans la jungle ! Car cette fois ci, j'ai en plus mes deux sacs à dos et mon sac à main rempli de victuailles. Donc un sac sur le dos, un devant et l'autre à la main et c'est partie pour un ride d'une dizaine de minutes le long du lac, pour rejoindre sa maison... magnifique cet endroit !

Maison avec vue sur le lac 😍

On boit un thé bien chaud : car il fait drôlement froid avec ce vent. Puis je pars me promener une petite demi heure avant de commencer à préparer les graines de patate qu'on va semer demain. C'est une activité qu'on ne peut faire que lorsqu'il y a du vent !

On sépare les graines des coquilles séchées

On nourrit ensuite les moutons et le burru 😁 puis repos. Je m'amuse alors à me fabriquer un petit porte monnaie en bouteille de jus de fruit : comme celui de Charlotte.

En même temps il faut bien que je me débarasse de tous ces déchets ! Les poubelles étant rare, il faut faire preuve d'imagination !

Puis aux fourneaux ! La première chose que j'ai dit à Ruben en arrivant est que je suis végétarienne. J'avais demandé à Johanna de les prévenir, mais je commence à la connaitre, elle avait oublié lol.

Je les ai senti un peu désemparé : ici cuisiner végétarien ce n'est vraiment pas courant ! Ils ne savaient pas trop quoi faire. Mais on s'en ait super bien débrouillé : soupe délicieuse en entrée et riz accompagné d'un sauté de légumes et oeuf. Un délice ce repas ! Heureusement que je n'avais pas trop mangé à midi, sinon jamais je n'aurais pu finir mon plat ! Ahah


Deuxième jour

Levée 5h30... j'ai envie de vous dire qu'on ne change pas les habitudes aussi facilement ! J'en ai profité pour réorganiser mon sac à dos ... et oui cela commençait à être un peu trop le bazar ! Avec trop d'affaires en dehors du sac à porter à la main 😅 : problème résolu !

Petit déjeuné royal à 7h ! Elle nous a cuisiné du pain (que moi j'aurais tendance à appeler bougnette 😍) et m'a promi que demain on ferait des crêpes !!! Je mange beaucoup trop ici ... pour changer ^^.

Avec vue sur le lac !!!

Bien après le petit déjeuner, sun cream time ! Et préparation pour aller aux champs... comment dire... je n'ai pas de mot donc une photo...

Une fausse grande péruvienne 😂

La tenue de la célibataire qui va au champs ! J'ai quand même esquivé la coiffe : j'ai le chapeau de la femme mariée !

Donc nous voilà en route pour aller planter des pommes de terre.

Puis préparation des semis, nettoyage de la surface à planter, creusage des sillons, plantation, ajout d'engrais et d'insecticide naturel, puis recouvrement : le tout pour 1h30 de travail à 3 ! Pas mal pas mal tout ça !

Chemin de retour par la plage... wouahou

Puis repos jusqu'au repas. C'est là que je vois sur la route, deux personnes en sac à dos qui déambule. Je dis hola et eux aussi : déclic ceux sont des français (en général on se voit à 10km), ça n'a pas raté. Je leur demande ce qu'ils cherchent : un endroit pour passer la nuit ! Je traduis et Ruben me dit qu'ils ont une chambre de libre. Voilà comment Caroline et Arnaud se sont retrouvé à partager notre table ce midi ! Au final, ils se sont même arrangés pour faire un tour de bateau jusqu'aux îles avec Ruben le lendemain, donc moi je vais y aller l'après-midi même pour arranger tout le monde.

Aucun regret sur ce changement de programme !!! MA-GNI-FI-QUE !!!

Les îles flottantes Uros Titino sont vraiment des îles flottantes. Je ne savais pas quelles îles choisir et j'ai du coup laissé mes hôtes choisir pour moi sans regret !

Ce sont des îles qui sont baties sur des matériaux flottant récupéré à la surface du lac. Les habitants forment de gros blocs avec ce matériau, puis les assemblent en les nouant avec de grosse cordes. Ensuite ils les recouvrent avec de la paille sur plusieurs couches avant de construire des maisons dessus. Sur l'île que j'ai visité vivent 18 personnes (5 familles). Le sol est mou, c'est vraiment étrange comme sensation... et ils sont obligé d'amarer l'île ! Car les jours de grand vent, elle peut dériver rapidement vers la Bolivie (la moitier du lac est bolivien). Et aucun des habitants n'ont de passeport. Et pour ramener l'île du coté péruvien, il faut plusieurs gros cargos pour la tracter !

Ils vivent de la pêche, de la chasse et de l'artisanat (parfois un peu de tourisme)

Très impressionnant cette visite ! Et moi je n'avais pas d'argent car pas prévue d'acoster et donc pas pu donner quoi que ce soit aux habitants... ils ont prit le temps de m'expliquer et m'ont donner carte blanche pour visiter et il y avait bien sur de l'artisanat à acheter.... rrrrrh bref, je ferai mieux la prochaine fois !

Sur le chemin du retour, Ruben s'est arrêté au niveau des filets de pisciculture pour que je puisse voir.

Et nous avons installé un filet de pêche traditionnel pour me montrer comment cela fonctionne ! Nous retournerons voir demain le fruit de la récolte !

Et en prime quelques photos du lac !

Troisième jour

Après un petit déjeuner crêpes, mmmmh un véritable délice ! Nous voilà parti pour voir le résultat de notre pêche : 2 truites et un petit poisson dont le nom m'échappe totalement... maigre mais suffisant pour le repas du midi (étant donné que je ne mange pas de poisson).

Ensuite Ruben amène Caroline et Arnaud sur Taquile, et moi je me dirige vers le mirador. D'après mes compatriotes, le chemin est dallé jusqu'en haut... ça ne devrait pas être trop dur de ne pas me perdre !

Birma (la femme de Ruben) va au village, du coup nous partons ensemble, on se sépare aux pieds des escaliers que je dois prendre pour monter au mirador. Ça monte rude...

Mais ça vaut vraiment le coup !!! La vue d'en haut est vraiment à couper le souffle ... bon l'altitude aussi y est pour quelques chose, mais ça reste magnifique !

Bizarrement la descente et plus rapide et facile que la montée ! Me revoilà en deux temps trois mouvements chez Bilma et Ruben ! Où nous attendons le retour de Taquilé de notre duo frenchy pour déjeuner. C'est sur une note joyeuse et sous un soleil de plomb que se termine mon aventure au lac Titicaca. Un grand merci à Ruben et Bilma, et au bébé qui est en chemin !

Me revoilà en chemin pour Puno, avec pour prochaine destination la Bolivie !

12
12
Publié le 28 octobre 2018

Bon je l'avoue : je boycotte mes 3 jours à La Paz !!! Pour deux raisons : premièrement, je n'ai pas eu tous les papiers en passant la frontière donc j'ai passé 2h le lundi matin au ministère de l'immigration à essayer de régulariser ma situation... bref je crois que je me suis faite arnaquée ! Deuxièmement, j'ai été un peu dérangée donc j'ai profité de ces 3 jours pour me reposer un peu. Et puis je déteste cette ville !!! C'est en altitude donc on a besoin d'air et quand on inspire à fond : il n'y a que ce qui sort des peaux d'échappement des voitures qui entre dans nos poumons.... et sans compter l'odeur d'urine dans les rues ! Juste ho-rri-ble !

Je n'ai qu'une hâte : quitter cette ville ! Je pars plus tôt que prévu de l'auberge et arrive avec 2h d'avance pour attendre le bus qui va me ramener dans la jungle !

En 2h on passe par toutes les météos : j'arrive sous un soleil de plomb qui m'oblige à mettre de la crème solaire, 1h après il pleut de la neige fondue !

Vivement demain matin ! J'espère seulement que la météo ne va pas trop nous handicaper : car déjà Rurrenabaque se situe à 235 km et qu'il nous faut 15h pour y arriver... je n'ose pas imaginer l'état de la route ! Et le petit papi célibataire qui n'arrête pas de me coller 😅 ça va être sportif !!!

Ahahah pour une fois que j'aurais bien mit ma ceinture de sécurité, il n'y en a pas ! LOL

Moi qui croyait que j'allais me retrouver toute seule, je croise une australienne, née en France ... improbable ! Elle me regarde comme si j'étais le messi ahah elle me dit "chouette je ne suis pas toute seule ! Je n'ai pas booké de tour, on reste ensemble !". On verra demain du coup.

Il est 21h39, il nous reste encore 185 km à parcourir (nous sommes parti à 17h15.... km parcourru 50...). Mon téléphone ne fait pas de photo dans le noir, mais nous sommes sur un chemin en terre battue où les nombreux véhicules circulant sont de notre gabarie !

RURRENABAQUE : retour dans la jungle

Nous sommes arrivé sans encombre, sous une brume épaisse... je retrouve l'australienne en sortant du bus et nous sortons du terminal pour trouver un tuc tuc. Direction le centre ville. Elle booke son tour, son billet d'avion, et on se dirige vers une auberge pour laisser nos sacs. Il et trop tard pour partir le jour même donc je vais aller voir les agences pour réserver un tour pour demain également. Le sien avait l'air chouettemais elle fait la selva (et moi j'y ai déjà passé deux mois...), je recherche un pampa tour !


C'est chez Amazonico que je réserve ! Le mec me montre le livre qui retrace l'histoire de l'anglais qui s'était perdu dans la jungle durant 3 semaines et avait survécu dans les années 80 (adapté au cinéma "Jungle" avec Daniel Radcliff, je l'ai vu avant de partir). Le papa du monsieur de l'agence faisait parti de l'équipe qui l'a retrouvé ! Improbable !

Bref, après avoir tout booké, nous nous asseillons pour prendre un bon brunch ! Bien mérité !

Le reste de cette journée fût très calme car il s'est mis à pleuvoir pendant notre brunch...


Jour 1 expédition dans la Pampa

L'excitation est à son comble !!! Tellement hâte de découvrir un nouveau morceau de cette énorme forêt !!

On part aux aurores, je laisse mes affaires à l'agence et petit déjeuner en face au Paris, boulangerie française où je trouve un délicieux pain au chocolat !

Je rencontre mon groupe à l'agence : 3 françaises qui voyagent ensemble et 2 israëliens. Chouette ! On passe les trois heures suivantes dans la voiture direction le park ! Nous voyons en chemin caïmans, paresseux et un nombre incalculable d'oiseaux montrant déjà la diversité et la richesse de la réserve 😍 !

Nous arrivons après le déjeuner au point de départ de tous les groupes... seulement le guide n'est pas là. Nous apprenons qu'il arrive dans une autre voiture avec 3 autres personnes : ce qui signifie un groupe de 9 personnes au total et non de 6 comme nous le pensions au début.... bon, ça fait beaucoup mais on va voir. Ça n'a rien à voir avec nos treks dans la jungle à Florida baja.


Selphie anaconda !

Une fois le guide arrivé, nous chargeons le bateau et l'aventure commence ! C'est le cas de le dire : au bout de même pas quelques mètres parcouru nous apercevons déjà des Chanchos et des caïmans, après le premier virages des capybaras ! C'est incroyable ! Quelle diversité ! Durant les 2h30 suivante, nous en prenons plein les yeux !

Magiiiiiiiiique !!! Jusqu'au moment où nous entendons des singes....

Ils ont sauté sur le bateau ... tellement l'habitude d'être nourri, le guide a dû leur donner notre stock de bananes...

Puis nous apercevons des dauphins ! C'est dingue comme la région regorge de vie !!! On s'approche furtivement... on ne voit presque rien sur les vidéos, ils sont comme des fantômes, nous ne les avons qu'aperçu et ils sont partis... j'espère qu'on en verra d'autres demain !


On découvre même un cadavre de caïman...

Puis nous arrivons...


Nous nous installons, buvons un jus de bienvenue et repartons en bateau pour admirer le coucher du soleil !


Tous les autres groupes sont là ! Nous profitons du couché du soleil pendant que d'autres jouent au volley, et d'autres boivent un verre... puis retour et repas ! Miam miam, de délicieux plats à partager s'accumulent sur la table... au moins pendant deux jours je vais faire de vrais repas ! Pas facile quand on est végétarienne dans ce monde de carnivore ! Puis après le repas billard et jeux de cartes avec le groupe...

Day 2 Anaconada le roi du marrée

Levée tôt : 5h15, pour aller admirer le levé du soleil. Échec, le ciel est complètement obstrué par les nuages. Mais le guide arrive et nous propose d'aller faire un tour sur la rivière afin de pouvoir écouter les bruits de la forêt ! C'est tellement différent du Pérou... beaucoup plus silencieux ici, cela donne une atmosphère un peu inquiétante.... nous entendons néanmoins les cotos 😍 ce qui me ravie ! Le bruit que je préfère et qui m'est si familier !

Au retour les autres nous demandent comment c'était, ils n'avaient pas envie de se lever aussi tôt. Nous déjeunons et nous préparons pour la grande aventure !!! Je suis comme une enfant, avec l'envie de sauter partout tellement j'ai hâte !

Let's do this !!!

Le bateau avance tranquillement sur le fleuve jusqu'à notre point d'amarage qui se situe à une vingtaine de minutes. On descent et commence à marcher un autre 20 minutes pour rejoindre notre lieu d'investigations... pour ce faire nous devons traverser.... ce que je déteste ici : un champs d'herbes hautes !!!


On se croirait dans Jurassic Park ! Cela ne m'aurait pas surpris de croiser quelques raptors dans les environs !!! #Spéciale dédicace à ma petite soeur Julie à qui j'ai pensée à ce moment précis ! Bisous bisous#

Bref nous arrivons en vie et sans raptors jusqu'au marécage. Très bel endroit !


Nous avons vu au total 4 animaux : le premier un petit serpent, petit par la taille mais grand par le danger (le plus venimeux de l'Amazonie), puis une anguille morte.... sans intérêt ! Les deux autres que nous avons vu sont deux anacondas !!!! Un petit et un plus gros ! J'ai filmé pour papa ^^ et car c'était vraiment impressionnant !


Wouahou !!! Même pas une demi heure de recherche ! Nous avons une bonne étoile ! Certains groupes marchent 3h dans les marécages et n'en voient pas... quelle chance !

J'aime ma vie !!!

Après cette expédition fructueuse nous retournons manger au refuge, break de 2h, ça tombe bien : marcher dans un marécage et s'enfoncer jusqu'à la cuisse c'est salissant. Lol il est temps de prendre une petite douche !

En fait on se retrouve sans bateau, un groupe sortant à son bateau en panne du coup ils prennent le notre donc à 14h pas de bateau pour repartir en activité.... donc on attend... jusqu'à 15h30 pour aller pêcher les piranas... j'embarque ma mascotte avec moi ! En même temps pas le choix : le marsupilami étant un adepte de pirana 😁

J'ai juste essayer une fois de lancer un apas, mais ils ont tout mangé sans mordre à l'hameçon lol

Tout le monde quasiment essaye, mais peu sont chanceux.

La pêche a été mitigé, mais résultat : 6 piranas dont un relâché et deux poissons chat !

Puis nous sommes retourné au rdv du couché du soleil. Cette fois ci j'ai joué au volley héhé


Day 3 : dauphin et retour

Aujourd'hui est notre dernière journée, matinée devrais-je dire. Nous allons chercher des dauphins....

Nous en avons trouvé même !! Certains ont sauté à l'eau ! Le caïman sur la rive d'en face m'a dissuadé de sauter ahah... il y en avait de tous les cotés ! Je n'ai malheureusement aucune photo de ce moment, car très difficile de les prendre en photos. Mais c'était magique !

Nous sommes ensuite reparti vers le lodge, le repas était servi à 11h et chemin du retour !

C'est encore moi qui me retrouve avec la charge de créer le groupe whatsapp pour échanger photos et vidéos ! J'ai l'habitude !

Je me réserve une nuit à l'l'hôtel des filles, il y a du wifi donc je pourrai publier mon étape héhé.

13
13
Publié le 2 novembre 2018

C'est complètement par hasard que je recroise dans les rues de Rurrenabaque l'anglais qui ètait tout seul dans son groupe. Il ne voulait pas retourner à La Paz non plus, le voilà qui me dit qu'il va prendre le bus de nuit pour Trinidad aussi ! Chouette je ne vais pas faire le trajet toute seule !!!

So let do this ! On se rend au terminal de bus après avoir fait un bon dèjeuner ! Il est vide ! J'étais la troisième hier à acheter un billet pour Trinidad, aujourd'hui quand Chris achète le sien, il est cinquième sur la liste... ça annonce un bus bondé tout ça !

Nous avons encore quelques heures à passer, donc nous nous installons dehors pour lire un moment : trop de bruit à l'intérieur, les bonnes femmes qui crient "La Paz, La Paz, La Paz amiga"...

Je voulais vraiment me souvenir de cette vue ! Tellement beau avec la jungle en arrière plan !

Deux petites filles étaient en train de jouer, je me suis retrouver à réparer le bras de la poupée qui était tombé ! Ça m'a rappelé Clémentine !!! Combien de fois nous avons réparé ses poupées. Puis attendre, manger avant de partir, puis prendre le bus.

Les dernières photos de Rurrenabaque !! Endroit très paisible 😊

Aller à Trinidad n'est pas très long, 450 kms... enfin, sur la carte ! Mais on nous annonce 12h de trajet, je me demande vraiment à quoi doit ressembler cette route et dans quel état elle est : car c'est plat ! Donc pas de virages ect... ce fût une épreuve ! La route est complètement de terre entre les deux villes ! Et de boue en l'occurence au moment où nous l'empruntons.... nous trouvons des véhicules "crashed in the mud" littéralement !!! C'est impressionnant !

Nous mettons un temps fou à finir les quelques 20 derniers kilomètres, entre la boue et : le ferry ! What a joke !!! Ahah, il y a deux gringos au milieu de cette foule d'habitués et, c'est NOUS !!!

Le ferry... on s'est regardé : mais euuuuuh, le bus ne rentre pas là ! Lol et bien, si, ça rentre !!! Ferry avec deux petits moteurs de zodiaques pour le tracter...

Arrivé à Trinidad, le bus ne nous laisse même pas au terminal de bus ! Il nous dépose au bord de la route sur un rond point ! Bienvenu en Bolivie !


Bref on se trouve une auberge après avoir bien transpiré en marchant sous un soleil de plomb ! On peut enfin se débarrasser de nos sacs à dos. Petite omellette végétarienne à midi, un aller-retour en moto/taxi pour aller acheter le ticket de bus pour le lendemain, et une glace pour bien finir l'après-midi !

La place principale où on se pose pour manger notre glace !

On en profite également pour jeter un petit coup d'oeil à la cathédrale !


On rentre à l'auberge et la petite dame tape à la porte et demande nos passeports.... il y a deux hommes de l'immigration qui veulent voir nos papiers à la réception... en fait ils regardent juste nos tampons, tout va bien je suis en règle !!!

Je me suis endormie super tôt et ai bien rattrapé la nuit d'avant qui a été abominable dans le bus de nuit !

L'anglais pars tôt le matin pour prendre un bus de jour. Moi j'ai réservé le bus de nuit donc je peux en profiter pour aller me promener ! J'ai vu qu'il y avait un park près de l'aéroport : 30 minutes de marche, let's do this !


Sur le chemin...

Puis arrivée au park, un peu déçue : c'est un park de jeux pour les enfants. Au fond il y a un écopark minuscule où on peut entrer dans un bâtiment et voir tout ce qu'il se trouve dans la région comme animaux. C'est sympa mais minuscule et j'ai déjà tout vu en vraie. La chose qui m'interpelle c'est le grand bassin dehors : j'y voit les plus gros nénuphars que je n'ai jamais vu !!!! C'est l'une de mes fleurs préférées !


Trop beau !

Je reviens lentement en ville et décide d'aller passer l'après-midi au termibal de bus : je pourrai recherger mes batteries

Le terminal de bus

À peine arrivée que la petite dame qui m'a vendu le ticket la veille est là, elle me reconnait et me dit qu'une délégation est là et que du couo elle doit me cganger de busblabla et elle veut me faire payer 10 boliviano en plus !!! Non mais il ne faut pas rêver ! Je dis que je ne payetai rien en plus, que je suis venue la vielle exprès pour acheter mon billet de bus donc voilà. J'ai gain de cause, heureusement.

Donc je passe l'après-midi au terminal. Je rencontre deux petits papis blancs. Je me dis "super 2 gringos de plus". Pas du tout ! Ils sont boliviens, on discute 5 minutes, jusqu'à ce que je dise que je suis française et là : ils se mettent à me parler en français !!! Je n'en reviens pas ! Il a travailler pendant 15 ans en Suisse, Lausanne. Improbable ! Je dois vraiment avoir une allure de française car j'attire les francophones. On passe un long moment à diacuter, ils remarquent que je me gratte (ah les moustiques) le jeune frère (oui ils sont frères) me dit de mettre de l'alcool... je n'en ai pas bien sur : résultat il est allé m'en acheter ! Je suis trop gênée... et en partant son frère qui me don e 100 bolivianos ! Et en plus ils me donnent leur numéros de télèphone pour que si j'ai un problème dans mes deux suivante destinations je les appelle (ils vivent chacun dans une des deux villes que je vais visiter). Trop chou !

Et le bus toute une épreuve ! Je monte quelqu'un à ma place avec le même numéro de siège que moi sur son ticket... je change 15 fois de siège car à chaque fois quelqu'un me dit : c'est ma place.... bref je suis légèrement en rogne donc impossible de dormir (d'autant que je finis sur un siège donnant sur l'allée et pas la fenêtre...). On démarre et là je vois un petit garçon, 8-10 ans, en train d'essayer de se faire un lit par terre dans l'allée !!! Il n'a pas de siège.... je me retourne et propose à sa grand-mère de lui prêter mon matelas de camping ! Ils acceptent... et plus je réfléchi et plus je me dis que en fait je dois être assise sur son siège. Car le bus était plein... le pauvre... mais il est tout gentil. La nuit se passe sans trop d'encombre. Nous arrivons tôt à Santa Cruz...

14
14
Publié le 14 novembre 2018

Devoir arriver jusqu'à une auberge de jeunesse à Santa Cruz de la Sierra au fin fond de la Bolivie pour entendre un compliment sur les touristes français 😍

Ça n'a pas de prix !!! La petite dame de l'accueil m'a dit qu'il y avait beaucoup de touristes français dans les environs et que c'était les seuls touristes qui faisaient l'effort d'apprendre l'espagnol !!! Redorrage de blason fait !

Bon en fait, je n'arrive clairement pas au bon moment dans cette ville : 1er novembre... je n'entre donc pas dans la cathédrale car il y a des cérémonies religieuses. Et du coup je me dis que je visiterai le lendemain et que cette journée là je vais chercher une agence pour aller à Amboro National Park. Résultat le lendemain, 2 novembre est un jour férié donc tout était fermé ! Et je n'ai même pas trouvé d'agence pour faire un tour !



Je décide donc de partir aux aurores (5h30) le 3, pour aller prendre un taxi en direction de Samaipata. C'est à deux pas du park, peut-être que je trouverai une agence pour visiter ! Et il y a aussi ce grand site archéologique appelé "el fuerte".

Me voilà donc en route pour le point de départ des taxis. Je décide de m'arrêter retirer un peu d'argent en route : surprise surprise, deux jeunes gens train de dormir dans le distributeur.... je toque gentillement et limite me fait engueler ! Ils me montre le poignet en mode "tu as vu l'heure !".... euh non mais en fait le distributeur c'est 24/24 lol

Bref j'arrive à l'agence de taxi avec mes sous. Juste derrière moi une autre personne veut également se rendre à Samaipata. Super, il ne manque qu'une personne ! Un autre arrive 10 min après nous. On peut partir. Heurement que je ne suis pas arrivée à 5h comme l'autre monsieur, j'aurais attendu 1h30 sinon ! Départ 6h30, arrivée 9h sans encombre.

Une fille de l'auberge à Santa Cruz, qui arrivait de Samaipata, m'avait conseillé deux camping : jaguar azul et el jardin. Je trouve facilement el jardin et il reste de la place pour planter ma tente !!!


Je m'installe, je prépare mon petit sac pour partir en exploration et je me lance. Je commence par faire un tour au marché, puis reviens sur la place principale. Je me dis qu'il sera plus facile de trouver une agence pour faire un daytrip à Amboro près de la place. Je ne me trompe pas. Mais là encore, je suis seule... pour faire un groupe ce n'est pas très pratique... ou alors on me demande 300 bolivianos ! Ils sont fou ! Pour une journée, ce n'est pas la peine d'y penser. Je change mon fusil d'épaule et décide de parcourir les 6,6km qui m'amèneront au site archéologique qui fait la reputation de la région : El Fuerte. Je me lance sur la route, suit les indications de maps.me une application qui sert de GPS hors ligne, très pratique.


Je ne compte pas le nombre de collectivos qui m'ont klaxonné ! Je continuais à monter tranquillement, jusqu'à arriver au point final de ce que le GPS annonçait comme point d'arrivée.... euuuuh.... il n'y a rien. En fait le GPS m'a amené à la rivière El fuerte... la route continue sur 3 kms de monté jusqu'au site archéologique El fuerte ! Ce que je recherche bien sur !

Je ne compte pas le nombre de collectivos qui m'ont klaxonné ! Je continuais à monter tranquillement, jusqu'à arriver au point final de ce que le GPS annonçait comme point d'arrivée.... euuuuh.... il n'y a rien. En fait le GPS m'a amené à la rivière El fuerte... la route continue sur 3 kms de monté jusqu'au site archéologique El fuerte ! Ce que je recherche bien sur !

Aller on continue : je me motive pour continuer ! La montée m'achève... la nuit en bus a été horrible et là ça monte ça monte ! À 500m du parking, j'entends une voiture et je me retourne, elle ralenti et je vois un jeune bolivien qui me demande si je vais au sommet. Je n'ai même pas la force de répondre avec des mots alors je me contente de hocher vivement la tête et il me dit de monter ! HALELUYA !!! Je mumure un "Gracias" avec le peu de souffle qu'il me reste. Et me retrouve enfin aux portes de ce qu'ils appellent : El Fuerte !

Je vais voir les tarifs.... 50 bolivianos pour les étrangers ! Plus du double que pour les résidents... bref, je paye. La dame me dit entre 1h30 et 2h pour faire le tour du site. Je suis remontée à bloc !

Je me présente à l'entrée du site, personne. Le contrôleur de ticket me tourne le dos en discutant avec quelqu'un... j'aurais pu entrer sans payer que personne n'aurait remarqué ! J'attends tranquillement qu'il se retourne, au bout de 5 minutes il se rend compte de ma présence et vient poinconner mon ticket : la visite commence. C'est la première fois réellement que je vais voir des vestiges précolombien ! N'ayant pas encore visiter le Machu Pichu, je n'ai pas encore vu de site archéologique ! La visite commence par 2 miradors avec vue sur les montagnes.

Il fait très nuageux, une pluie fine commence à tomber. Heureusement j'ai tout prévu : pique-nique, k-way, tour de coup, gants... donc je me couvre.

Me voilà enfin arrivée au sommet, c'est là que je découvre El Fuerte : il s'agit d'une énorme pierre gravé qui aurait servi à 3 civilisations précolombiennes différentes, les incas, les chachapoyas et je ne me souviens plus du nom de la troixième. Ce rock aurait eu une fonction religieuse : ils s'en servaient pour les rituels et sacrifices. En dessous on retrouve les vestiges de l'ancien temple.

Ce temple se situe au sommet du site. En continuant sur le chemin, on voit des lieux d'habitation, un quartier militaire, des terrasses agricoles et un puit dont la fonction reste inconnue à ce jour.

Petite pause pique-nique au moment ou le ciel se dégage, il y a eu du soleil !!!


Et donc fin du parcours sous le soleil ! J'ai pri en photo les poubelles car il y en a partout sur le site ! Et que c'est tellement rare en Amérique du sud que cela méritait d'être pri en photo !

Amboro : retour aux sources

Finalement je me suis trouvé un groupe pour aller faire un tour à Amboro National Park : une fille de l'auberge (elle avait sa tente à coté de la mienne) regroupait des gens car elle connaissait un guide pour nous amener. Et j'ai payé au final 130 bolivianos au lieu de 300 comme m'avait dit le jeune de l'agence !

Me voilà dans le taxi avec un couple d'australiens et une irlandaise ! On est tous sur la même longueur d'onde : tranquille, on prend notre temps. Ce qui me permet de m'arrêter toutes les 5 minutes pour faire des photos. On se croirait en Nouvelle Zélande !!! Nous marchons dans une forêt de fougères géantes !

C'est magnifique !

Nous marchons quelques heures dans la forêt profonde avant d'arriver au sommet de la montagne où nous attend une vue imprenable sur le park et la vallée !

On continue sur les hauteurs pour profiter de la vue !

Une magnifique journée passée au coeur de la nature !!!

Je me prépare pour la suite : Cochabamba qui me permettra d'aller jusqu'à Torotoro National Park !