Carnet de voyage

Amérique du Sud / SurAmérica

21 étapes
11 commentaires
Pérou 🇵🇪 Bolivie 🇧🇴 Chili 🇨🇱 Argentine 🇦🇷 Turquie 🇹🇷
Du 1er octobre au 1er novembre 2018
32 jours
Partager ce carnet de voyage

Sûrement l'étape la plus longue de notre voyage !

La seule certitude au départ pour nous deux : aller en Amérique du Sud !

Ensuite les questions... Où ? Quand ? Comment ?


Après réflexion, c'était décidé ça serait :

- le Pérou, la Bolivie, le Chili et l'Argentine,

- en octobre,

- et en «backpackers» !


Les maîtres mots du voyage : plaisir, découverte, liberté et partage !


Alors voici le trajet que nous avons prévu :


Altitude! De 0 à 4090m...
Altitude! De 0 à 4090m...
Trajet complet

Après avoir décidé de tout ça il a fallu commencer à préparer les sacs à dos.. bien rempli mais pas trop lourd ! Avec un peu de tout car il va faire froid, il va faire chaud, il va faire sec et il se peut qu'il fasse humide..!


(presque) tout ce qu'on emmène !

Puis on est passé à l'entraînement !!!

Marcher un peu avec les sacs sur le dos, les chaussures au pied et le montage de tente au milieu des fourmis rouges...


On a traversé Veyrier en long en large et en travers... toujours en passant par le pêcheur !

Et cette fois-ci je pense qu'on est prêt ! J-14 !

En résumé : 3 avions, 2 escales, départ 7h25 arrivée 20h30 (heure locale) avec -7h de décalage.. donc 3h30 pour nous..


Les sacs à dos sont déposés mais la grande question c'est : vont-ils arriver en même temps que nous ?

2 petites heures de vol plus tard nous voilà à Madrid pour le petit déjeuner : cerveza y jamón !

Desayuno en Madrid

2ème avion, on part pour une traversée de l'Atlantique en 10h.. avec un léger retard..

On enchaîne les films, les albums, les allers-retours dans l'avion et bien sûr on oublie pas de regarder par le hublot !



Le Portugal
Les îles vierges

On arrive par les aires en Amérique du Sud !

Et on fête ça avec une bière !

SurAmerica

Bienvenido a Bogotá !

45 min de retard, longue attente pour sortir de l'avion donc on commence à speeder pour attraper la correspondance !

C'était sans compter sur Miguel et son grand cœur qui aide un vieux monsieur qui va à Lima aussi..du coup on marche au ralenti et on verra bien!


On monte dans l'avion, tout petit, tout serré, déjà bien trop fatigué..

Les 3 heures les plus longues de notre vie... jusqu'à ce qu'on voit apparaître Lima !

Lima

C'est officiel : on a pas fait le tour du monde mais on a fait le tour du cadran !

Et enfin la réponse à notre question : les bagages sont resté faire la fête à Bogota !!

Voilà nous sommes des «backpackers» sans backpack!


Tant pis, on prend le taxi pour l'hôtel et on découvre une manière de conduire très «libre» ça passe de file en file sans regarder à grand coup de klaxon !


La grande satisfaction de cette fin de journée c'est l'hôtel ! Assez rustique et simple mais avec une terrasse sur le toit juste TOP avec hamac, babyfoot et bar ouvert jusqu'à 23h !

Donc une petite bière locale et dodo !!

Terrasse Dragonfly Hostel
3

1er jour

Une bonne nuit de sommeil, une douche chaude et des affaires propres!


La 1ère envie aller voir l'océan Pacifique !

À 8h du matin c'est encore un peu couvert, on entame une interminable descente d'escaliers (qu'il faudra remonter!) et nous voici au bord de l'eau!

Ballade dans le quartier, différents parcs avec des chats en liberté de partout et sieste au soleil à l'hôtel avant une partie de babyfoot sur un terrain quelque peu «rustique»..

A midi on découvre un restaurant perché sur une falaise, qui disparaîtra un jour à force d'éboulement.. très bon repas et bière locale !

2ème jour

Excursion en centre ville dans un bus plus que plein! Comme dit Miguel : tellement serré qu'on a pas besoin de se tenir!


Tout ce périple pour un restau que j'avais repéré.. El Estadio Futbol Club !

L'ambiance : mannequins de footballeurs assis à certaine table, des fanions, des écussons, des écharpes des grands clubs. Et sur les chaises le nom d'un joueur..

Après ce bon moment footballistique, on redevient plus sérieux et on va au musée de la banque centrale du Pérou.. ils ont créés un musée dans la banque où l'on retrouve des collections de textiles, poteries, archéologie, bijoux,.. tout ça au milieu des guichets et surtout dans la chambre forte!

3ème jour

Petit moment romantique dans «El Parque Del Amor» où l'on fait quelques photos et où l'on accroche notre petit cadenas!


C'est parti pour le périple de 22 heures de car direction Cuzco !!!

4

Nous voici perchés à 3310m d'altitude !

22 heures de car sans faire de pause à part pour récupérer des voyageurs, où l'on a quand même pu regarder un peu le paysage, passer par de tout petits villages avec des maisons à moitié terminée ou avec des pneus de voitures pour maintenir les tôles du toit..

Des lacets de montagnes interminables.. on monte, on descend, on remonte, on redescend,.. comme faire 10 allers-retours au Semnoz d'affilé !


Puis l'arrivée à Cuzco !


CUZCO

Une fois au terminal on hésite entre aller à l'hôtel à pied où en taxi... tellement épuisés et avec nos 15kg de sacs chacun on décide de prendre un taxi! Quelle brillante idée! L'hôtel n'est qu'à 2km mais tout en montée !


Un hôtel très traditionnel où il fait très frais.

Sympa quand la journée il fait 30°C, un peu moins le soir quand il fait 10°C.

Pas de pause, on laisse nos sacs et on part découvrir les alentours... une magnifique place, des commerces, des églises,.. et ce qui nous étonne un peu, des chiens partout en liberté ! Ils se baladent dans la ville, font la sieste sur les trottoirs, entrent dans les magasins,..

Un tour au Mercado San Pedro pour manger un bout..

En rentrant à l'hôtel, face à nous un immense escalier.. et si on montait voir la vue de là haut ?!?

Et au milieu de cet escalier on trouvera un petit restaurant sympathique.. le Kusykuy !


Pour ceux qui ne connaissent pas (comme nous) «Kuy» ou «cuy» ça veut dire cochon d'Inde !


Cuy al horno

Que de découverte dans ce pays !


Le lendemain on refait un petit tour des marchés.. on a déjà acheté 2-3 petites choses ! Le sac est de plus en plus lourd..

Départ en début d'après-midi en minibus pour Ollantaytambo !

On y arrivera vers 15h après s'être bien fait secouer par ce minibus grâce à des routes défoncées et des amortisseurs impuissants..


En allant à l'hôtel on se retrouve sur la place principale où l'on peut voir des ruines à flanc de montagne.

Pour info c'est le seul village qui ait conservé intact son plan Inca. Les demeures coloniales se sont appuyées sur les soubassements d'origine sans modifier le tracé des ruelles pavés.

(Merci le routard pour les infos!)

Comme toujours on pose les sacs à l'hôtel et on part faire un tour.. On se fait interpeller par une fillette qui vend des bracelets que sa mère tisse. Impossible pour Miguel de refuser, il lui achète un bracelet et lui offre des chocolats Suisse.

Puis on continue au marché..

La question du jour : où allons-nous manger ?

Le tour de la place du village est rempli de restaurant.. il y en a un qui attire mon attention, dans un petit renfoncement avec une pancarte écrit en gros «pollo» !

Ça sera celui-là !

Un serveur très sympathique mais avec un accent un peu différent et clairement pas un Péruvien.. on discute, il s'appelle Bruno et est en fait brésilien-palestinien, il a une histoire de baroudeur très touchante..


Puis le spectacle commence.. les plats arrivent sur des planche en bois avec une pierre chaude sur laquelle la viande fume encore ! Très beau pour les yeux et en goûtant c'est encore plus bon que beau !


Des saveurs incroyables, un accueil au top, un cadre génial.. on reviendra c'est certain !


Maintenant au lit, demain réveil à 5h à l'assaut du MACHU PICCHU !

6

Machu Picchu (du quechua machu : vieille, et pikchu : montagne, sommet)


C'est partit pour le train de «jurassic park» des fenêtres de partout jusqu'au toit, on avance entre les montagnes en se demandant si l'on va voir apparaître un dinosaure.. mais non!

Le chemin est calme entre rivières, villages et montagnes...


1h30 plus tard nous voici à Aguas Calientes !

Village départ pour le Machu Picchu où nous allons prendre le bus qui monte sur le site, 30min de lacets sur un chemin de montagne..

Porte d'entrée du site, nous entamons l'ascension !

Mes petits poumons d'asthmatique luttent un peu mais je sais que la récompense est en haut !

On arrive sur un terrain plat où se trouve quelques lamas et un 1er point de vue.

Tellement d'adjectifs pour définir cet endroit à couper le souffle !

Alors comme tout le monde on prend des photos mais on oublie pas de surtout regarder avec les yeux...

On continu de monter pour avoir d'autre angles de vue, on a de la chance, le temps est nuageux mais se dégage.


On descend pour voir de plus près cette ancienne ville.

C'est incroyable de voir cet endroit dans un si bon état, si bien protégé et préservé..

Après avoir pris une quantité de photos, on se dirige déjà vers la sortie..

Cette fois-ci on descend à pied à travers la forêt et les marches en pierre.

Retour à Aguas Calientes où l'on se prend une grosse averse.. encore une fois on se dit qu'on a eu de la chance..

On prend le temps de visiter la ville avant de reprendre le train pour rentrer à l'hôtel.

Il est déjà l'heure de repartir.. c'était une bonne journée ! On repart avec de belles images en tête et on a même droit à un spectacle de danse et défilé de vêtements en alpaga durant le trajet !

7

On devait prendre la route pour Cuzco puis Puno mais on se sent tellement bien ici qu'on prolonge le plaisir..


On s'offre un petit déjeuner sur la place avec vue sur les ruines.. cette fois-ci c'est sûr, on montera aujourd'hui !

On refait un petit tour au marché et on repasse dans la ruelle où était la petite fille. Cette fois-ci elle est avec son petit frère, on lui achète un deuxième bracelet et on meur offre des muffins au chocolat qu'on nous avait donné la veille dans le train.

Au détour d'une ruelle on croise notre «amigo» Bruno le serveur brésilien qui nous saute dans les bras.. On discute un peu et on se promet de se revoir plus tard.


C'est partit pour l'ascension des ruines, on est libre, pas de ticket d'entrée, pas d'horaires, pas de sens de la visite,..

Des restes de bâtiments, des pierres aux couleurs différentes, une vue imprenable sur le village et sur la forteresse en face..

On y est bien dans ce village, tout est calme et beau.. et après cette randonnée en hauteur (on est quand même à 3000m!) :

ON A FAIM !


On retourne dans le même restaurant où on nous reçois toujours avec un accueil sympathique !

On commande des fajitas et quand elles arrivent on est encore impressionné.

La présentation et l'odeur qui se dégage et enfin le goût !



On échange nos contacts avec Bruno, on lui montre où on vit, on lui offre des chocolats Suisse, il est ému, nous aussi.. Une très belle rencontre !


Il est temps de partir, on va chercher nos «mochillas» et direction Cuzco pour une nuit..


Comme la 1ère nuit là-bas : douche froide !

Bref entre les douches froides et la pollution, on est pas fan de cette ville...

8

L'arrivée à Puno se fait par le haut de la ville avec une superbe vue sur le lac..

On rentre dans une petite rue pour boire un coup et se poser un peu dans un bar à l'ambiance très «cavalière» !

Ensuite un restaurant typique pour goûter à l'alpaga, cuisiné de deux manières différentes avec l'animation de nos Gypsy King Péruviens !

Le lendemain matin, direction le port de Puno pour prendre un bateau pour les îles Uros..

Ces îles sont construites en bambou «tortora» sur 5-6 mètres d'épaisseur..

La sensation quand on est dessus est de marcher sur un matelas à eau.. quand un bateau passe, l'île ondule comme un matelas gonflable géant !

Le tortora leur sert aussi à construire leurs maisons et leurs bateaux..

On embarque sur un pour aller sur l'île principale : la capitale de Los Uros !

On en prend encore plein les yeux !


Dernière soirée au Pérou, demain direction la Bolivie à La Paz !

9

Levés à 6h, un peu dans le speed, on avale un café en deux gorgées et on descend au terminal de bus qui est à 20 min à pied..

On fouille nos poches et nos sacs et là pas de billet de bus.. je les ai oublié sur le lit en partant..! Pas le temps de retourner les chercher, tant pis on en rachète d'autre.

Direction la frontière ! On descend du bus pour passer au bureau d'immigration du Pérou, puis de la Bolivie..

Direction Copacabana pour changer de bus, une petite heure de pause au soleil, on se pose dans un bar pour boire un coup et manger un burger..

(mauvaise idée pour moi, qui a droit à un morceau de poulet périmé)..

On reprend le bus et moins d'une heure plus tard on s'arrête face au lac Titicaca et l'on nous fait descendre...


Mais pourquoi faire ? Pour traverser !

Le bus sur une grande barge et nous sur un petit bateau..

Le bus s'éloigne et on prie pour qu'il ne coule pas avec nos sacs à dos..


3h plus tard on arrive à l'hôtel avec une magnifique entrée et une chambre avez eau chaude et chauffage (c'est devenu notre critère principal)

Residencial latina

On se motive pour aller au restaurant qui sur la carte (à plat) paraît proche..

Au final on descend pendant 1km et on remonte de l'autre côté sur plus d'1km..!

Mais la récompense arrive avec une superbe vue, une truite du lac Titicaca et 3 viandes différentes façon Bolivie !

Le repas est très bon et pour une fois avec des portions raisonnables, du coup on se laisse tenter par un dessert chacun.. GROSSE ERREUR! Non pas parce que ce n'est pas bon mais parce qu'on a pas changé assez d'argent et qu'on a rien pris sur nous, ni CB, ni pièce d'identité..

Du coup on laisse le téléphone de Miguel et on reviendra payer le lendemain.

10

Réveil matinal pour aller payer notre dette..

Ce qui est bien c'est que l'activité de la journée est juste à côté !

Donc on traverse La Paz, on remercie bien le restaurateur et direction le musée en passant par un marché où l'on dévalise une boutique pour faire quelques cadeaux..


Pas n'importe quel musée, ce sera celui sur l'histoire de la Coca..

On nous accueille direct avec des caramels à la coca bien plus fort que ceux qu'on a pu trouver dans les commerces..

On commence la visite avec la bouche complètement anesthésiée, on apprend plein de choses sur la culture et l'utilisation de la Coca au file des années.

Et pour nous récompenser d'avoir été si studieux on monte à l'étage prendre une petite bière à la Coca..

En retournant à l'hôtel on assiste à une scène très spéciale..

Il a commencé à pleuvoir légèrement et la garde du président sors du palais pour enlever les drapeaux qui se trouvent sur la place.

On se mange un petit KFC bolivien et on rentre choisir notre prochaine ville, prochain bus, prochain hôtel,..


Tôt le matin il pleut.. dès que ça s'arrête on grimpe au mirador Killi Killi avec une vue sur presque toute la ville, tellement de décalage entre les petites maisons en ruines, les grands buildings et les montagnes derrière..!

Allez c'est reparti avec un petit tour en bus de nuit.. Le standard bolivien n'a rien a voir avec celui du Pérou..

Ici pas de repas, pas de plaid, pas de télé individuelle,.. bref le minimum de confort donc on se prend des sandwichs et on test nos sacs de couchage !!! Ciao La Paz !

11

Cette étape de repos est la bienvenue car la nuit dans le car a été tourmentée..

J'ai été malade toute la nuit (sûrement à cause d'un sandwich pas frais mangé à Copacabana).. bref en arrivant à Potosí il fait super beau et super chaud, l'hôtel est très coloré et très accueillant ! En plus sur le toit il y a un mirador d'où l'on peut voir toute la ville.

On va passer deux jours à se balader dans le quartier sans trop s'éloigner car c'est encore une ville toute en montée..

Mais il y a quand même une jolie place et de chouettes églises.

On passe pas mal de temps à l'hôtel avec le propriétaire.. on vous présente : Tomasss !

On se sent un peu comme à la maison.. Miguel qui cuisine et moi qui goûte !

Ces quelques jours nous on fait du bien..

On est en pleine forme pour aller découvrir le Salar d'Uyuni !

12

Ici tout est plat et ça nous change un peu !

Les maisons sont en pierres, les routes ne sont que des chemins de sable et les sachets en plastiques restent accrochés dans les arbustes secs..

En arrivant sur la place principale on se rend quand même compte qu'il y a du tourisme grâce au Salar car la rue est bordée de magasins de souvenir, restaurants et hôtels..


La mission du jour, réserver une place pour la visite du Salar le lendemain !

Chose facile car les agences sont empilées les unes à côté des autres.. grâce à mes nombreuses recherches sur des forums, on se rend dans une seule agence où l'on réserve un tour privée avec un chauffeur pour une visite de 10h à 19h30...


On visite un peu le quartier qui fait surtout honneur aux trains.

Petit plat de pâtes pour reprendre des forces et on file se doucher et se coucher.. déjà impatient pour le lendemain !

13

Le rendez-vous est donné à 10h.. à 9h on est déjà en bas sur la place, prêt à partir !

On patiente au soleil.. de nombreuses personnes attendent déjà.


Fidel notre guide vient se présenter à nous, comme promis nous ne serons que tous les deux avec lui.


C'est parti pour le 1er site de la visite : le cimetière des trains !

Le long d'une voie ferrée qui semble ne mener à nulle part ces vieilles carcasses rouillées sont alignées..

Le guide nous apprend qu'avant ces trains servaient au transport des minerais..


Après avoir pris quelques photos, on remonte en 4x4 direction Cochalni pour un passage obligé par un petit marché artisanal, on regarde rapidement mais à vrai dire ils ont tous un peu la même chose et surtout la même chose qu'on à déjà vu à Uyuni..


Cette fois-ci ça y est, on roule vers le Salar !

On commence à apercevoir cette immense étendue blanche.. 1er arrêt pour voir ce qu'ils appellent «les yeux du salar» des petites flaques d'eau d'où sortent des bulles, l'eau qui se libère de la couche épaisse de sel.

On poursuit notre route avec un court arrêt au niveau du monument en sel du Dakar, des drapeaux des nations et de l'hôtel de sel qui normalement est le lieu où l'on s'arrête manger mais notre guide nous propose de manger plus loin et seul, on accepte.

Il roule en aillant l'air de savoir où il va pourtant il n'y a ni routes, ni panneaux, uniquement du blanc de partout !

On s'approche d'une île que l'on va aller visiter après manger, il s'arrête, le sol est semblable à des écailles de tortues. Il nous installe le repas, on en profite pour faire des photos, il n'y a personne, pas un bruit,..

On se sent privilégiés de manger dans un tel endroit.. si unique ! On se sent comme seul au monde..


Après ce repas notre chauffeur, guide, restaurateur nous surprend encore avec une nouvelle facette : photographe !


Il prend les choses en main pour nous faire faire quelques photos et vidéos avec perspectives..

Après avoir bien rigolé, sauté, dansé,.. on se dirige vers l'île Incahuasi, une île au milieu du sel avec des cactus de partout !

Que de paysages étonnants...

En repartant de cette île, on pensait rentrer tranquillement mais il nous reste un dernier arrêt..


On enfile des bottes et nous voici dans 5 cm d'eau ! Ce qui nous offre un miroir géant entre montagnes, quelques nuages et couché de soleil !

Encore une journée où on en aura pris plein les yeux !!!


Un grand merci à Fidel notre guide qui nous aura bien tout expliqué, bien accompagné et bien fait rigoler !!!

Prochaine étape : le Chili !

14

Changement de décor.. Levés à 5h du matin, on part prendre le car pour le Chili !

4h plus tard 1er arrêt : la sortie de Bolivie !

Une formalité, quelques minutes et 15 bolivianos par personne pour pouvoir sortir de leur pays..

Ensuite ça se complique pour l'entrée au Chili.. Après 20-30 min de car en plein désert on s'arrête de nouveau pour l'entrée au Chili.


1er contrôle, les passeports par la police.

2ème contrôle, on nous fait descendre tous les sacs du car, les aligner dans une cour, tous s'assoir et attendre pendant que le car est contrôlé. Ensuite une douanier passe vérifier une à une nos déclarations..

3ème contrôle, on passe chacun notre tour pour ouvrir nos sacs..


C'est enfin repartit pour du désert, du désert et du désert.. un mélange de roches et de sable.. jusqu'à apercevoir un peu de «vert» :

San Pedro de Atacama !

Arrivé à l'hôtel, mauvaise nouvelle ! Pendant qu'on réservait sur booking, la gérante avait loué la chambre..

Heureusement elle a cherché pour nous et c'est arrangé avec la gentille Teresa qui a un «hôtel» juste en face.

Tout est en chantier mais la chambre est bien et on se fait accueillir par deux gros chien.


Après 12h de trajet sans s'être arrêté manger, on file au centre.

On découvre encore une très jolie place et un village très «roots», très jeune et très animé !

Les gens sont ouverts et nous parlent naturellement.. on se sent bien !

15

Aujourd'hui on se lève avec dans l'idée d'aller faire une ballade à cheval...


On se rend au Rancho Cactus pour voir si c'est possible et en attendant la réponse on se prend un bon petit déjeuner!

Malheureusement la gérante par en randonnée de 8 jours avec un groupe, du coup on repart un peu déçu en allant chercher une autre activité.


En se baladant dans les rues, on se fait proposer 3 fois des ballades à cheval !

On décide d'aller voir le ranch du troisième et on se donne rendez-vous pour le début d'après-midi.


Avant ça, il faut prendre des forces...

Fajitas Party

On retourne au ranch voir si nos compagnons de rando sont prêts.. et oui ils le sont et bien plus que nous !

Le temps est super, il fait beau et très chaud donc tartine de crème pour moi, casquettes vissées sur la tête et c'est partit pour l'aventure !

On s'éloigne du village pour s'enfoncer dans la «Valle de la Marte» un mélange de roche et de dune de sable.. juste magnifique !

On traverse des rivières, on monte, on descend, on croise des jeunes en vélo avec des snows accrochés dans le dos pour descendre les dunes avec..


Et d'un coup Lucky Luke part au galop.. du coup nos chevaux le suivent !

Un peu flippant vu l'expérience proche de zéro qu'on a à cheval !

Mais quand on s'arrête on se retrouve en haut des dunes avec une vue incroyable !

Il est temps de redescendre et de rentrer, on profite encore du paysage..

On est ravi pour les yeux mais qu'est-ce qu'on a mal aux fesses !!!

3h de cheval = 3 jours de douleur !!

16

Cette étape à plutôt mal commencé..

On s'est rendu plutôt confiant à l'aéroport en voyant qu'il y avait beaucoup de vol dans la journée.. ce qu'on avait pas prévu c'était les bugs sur les pages internet pour commander les billets et surtout le fait qu'on ne puisse pas acheter un billet directement sur place..!


Il fallait s'y attendre.. un tout petit aéroport au milieu du désert, un seul bar avec wifi, une bière sans gaz et une pizza qui n'en était pas une.. bref une journée de perdue dans cet ville.

On dort à l'hôtel à côté et on réserve un billet (sur une page suisse) pour partir le lendemain matin.


Nous voilà à Santiago du Chili où on s'offre un bon resto de poisson pour nous remettre de nos émotions..

L'hôtel est plutôt cool avec une terrasse sur le toit d'où l'on peut voir le «cerro San Cristobal» où nous allons aller le lendemain.

On s'apprête à se lancer dans une partie de babyfoot, mais pas de balles.. échec!

Après une bonne nuit de sommeil, on se prépare pour aller se balader et faire un petit tour au zoo..

Très spécial car il est installé sur la colline, avec une superbe vue sur la ville..

Quelques petites photos d'animaux..

Ensuite on monte encore plus haut pour avoir une vue sur presque toute la ville !

On peut bien voir toute la pollution générée par cette grande ville active..

17

Ce matin tout fonctionne bien, on enchaîne taxi et bus sans réservations et sans attentes interminables..

On arrive à l'hôtel «Maison de la Mer» tenu par un jeune couple de français installés avec leurs enfants.

Ils nous sortent un plan et nous explique les choses à faire et à voir dans la ville dont un tour de visite guidée faite par un francais dans l'après-midi..


On commence la découverte en descendant vers le port...

... et en passant par la case ravitaillement !

On rejoint la place pour attaquer le tour avec une entreprise qui s'appelle : Valp'Otop! Créé par un franco-chilien et un suisso-chilien, on rencontre Gauthier, un breton qui vit à Valparaíso depuis 1 an.

Il nous explique les débuts de cette ville, de ce port, entre histoire économique, politique, dictature,.. la ville est coupé en deux parties : la partie basse et les collines qui l'entourent.. et l'on monte dans les «cerros» pour observer cette ville et ses ruelles remplies de street art..

Il y en a de partout, de tous les styles, de toutes les tailles,.. des fresques de partout, certains lettrage.. en faite ici les propriétaires de maisons qui ne voulaient plus de «tags» qui ne leurs plaisaient pas, font appel à des artistes pour leur proposer leurs murs ou parfois ce sont les artistes eux-mêmes qui viennent leur proposer de peindre leur mur..


Le lendemain on rend visite à l'océan Pacifique ! Et il nous accueille avec ses 15 petits degrés..

On va vite se réchauffer dans la coque d'un bateau..

On continue la balade et la découverte de leur moyen de transport , les «ascensors» pour monter de la partie basse aux nombreuses collines.

Pour le dernier soir on s'offre un super resto avec vue sur le port..

18

Arrivés à Buenos Aires.. notre dernière étape en Amérique du sud..!

On est là pour 5 jours et pour ces 5 derniers jours ça sera repos dans un bon hôtel !

1er passage obligé, le repas et la bière locale !

Le lendemain après un énorme petit déjeuner, on va se balader un peu du côté d'une place..

Puis on file au parc écologique, au bord de l'océan, on a l'impression d'être tellement loin de la ville alors qu'on est tout près.

19

Aujourd'hui on tente d'aller voir un match..


Interdit au public visiteur, impossible d'acheter des places sur internet (ce que j'essaie depuis que je sais qu'on va en Argentine), on tente le tout pour le tout en allant directement au stade qui n'est qu'à 15min en taxi..

Le match du jour : Racing Club de Avellaneda - San Lorenzo de Almagro !

On obtient des places en parcage visiteur avec un stade tout en bleu et blanc !

Une superbe ambiance avec 3 buts pendant le match et du soleil.. Parfait pour nous !


Le soir on se fait un resto pour goûter à la viande et au vin Argentin ! Quel régal !

Et on fini même par un cocktail à l'hôtel..

20

Ce matin au programme, visite du célèbre stade de Boca Juniors : la bombonera !

On ne s'étendra pas sur la visite guidée de notre pseudo guide inexistante..


Le stade est impressionnant mais sûrement pas autant que quand il est plein !


On comment par un tour dans les tribunes..

...Puis au bord du terrain...

... et enfin dans les vestiaires !

Après ça on a fait un petit tour par le musée, voir un peu les différentes coupes et trophées,.. des anciennes fiches de joueurs, de nombreuses photos, ect..


Pour bien finir cette journée et pour notre dernière soirée à Buenos Aires, encore un très bon resto !!

21

Ça y est c'est le dernier jour...


On fini de faire un peu de shopping pour ramener un maximum de souvenirs à tout le monde et pour nous aussi.


Puis pour bien marquer le coup et se souvenir pour toujours de ce voyage en Amérique du Sud, je suis passé sous les aiguilles..!

Ensuite c'est partit pour l'aéroport et 15h d'avion...


On survole l'Afrique et le désert..

C'est magnifique !

Dernière escale : On passe une soirée et une matinée à Istanbul... où l'on aura encore bien mangé !

Et nous revoici au point de départ : Genève !