Carnet de voyage

(Part En Thèse Temporelle)

Par
20 étapes
34 commentaires
53 abonnés
Dernière étape postée il y a 5 jours
Par MetMs
Le carnet de bord de 2 chats vadrouilleurs
Du 19 janvier au 3 août 2019
28 semaines
Partager ce carnet de voyage
Publié le 9 octobre 2019

Deux mois après la fin de notre voyage,voici enfin la vidéo de nos épopées du Pérou et Equateur !

Ces 7 mois de voyages nous apparaissent déjà comme un lointain souvenir, un rêve, une véritable parenthèse dans notre vie parisienne à mille à l'heure !

Cette vie a bien repris son cours, beaucoup plus rapidement que prévu (heureusement que nous avons eut 3 semaines de vacances pour nous réacclimater avant de reprendre le boulot !)

Impossible de résumer ces 7 mois en quelques lignes, mais nous garderons un souvenir impérissable des magnifiques endroits que nous avons eut la chance de visiter, des gens que nous avons rencontrer, voyageurs comme nous, ou locaux prêt à nous accueillir/aider/partager !

Pour répondre à la question que tout le monde nous pose une fois pour toute ^^ : notre destination préférée, même si c'est très compliqué dans ressortir une, sont les Philippines (Maxime) et le Vietnam (Marine).

Pour finir, c'était une expérience incroyable que de mettre sa vie en pause pendant quelques mois. Je ne sais pas si on en sort grandi ou changé, mais ce temps nous a permit de nous recentrer un peu plus sur nous, sur ce qui compte vraiment et ce dont on souhaite pour la suite.

On en sort également avec une grosse envie de repartir !! Et ça c'est embêtant, parce qu'il va falloir travailler encore un peu avant de refaire ça XD

J176àJ196
J176àJ196
Publié le 18 août 2019

Nous réussissons à passer la frontière avec l'équateur. Une fois tous les tampons en règle, le douanier nous annonce que le bus pour la ville la plus proche est parti il y a 10 min... Et que le prochain est à 17h. Sauf qu'il est 12h20 là... Dépités, on va s'asseoir sur un banc, notre patience sous le bras. Il faut bien s'imaginer le poste frontière comme 3 baraques collées les une aux autres, le sol en boue (parce qu'il pleut et que c'est de la terre partout autour...), la forêt et un rivière qui sert de séparation entre les 2 pays. Et là, un camion se gare à 3 mètres de nous ! Improbable ! On se dit qu'il va sûrement passer au Pérou. Mais dans le doute, on lui demande où il va. Qui ne tente rien n'a rien !

Alléluia ! Il va à Zumba et il a 2 places libres à l'avant. Nous voilà donc dans un camion, avec un équatorien à discuter de la pluie et du beau temps ! (mais surtout de la pluie vu le temps qu'il fait...) Puis, rebelotte, on prends un bus de nuit /jourAprès donc 36 heures cumulées de trajet, nous arrivons ENFIN à Quito !!

(pour rappel, on avait décidé détendre notre trajet jusqu'en Équateur pour trouver du soleil et de la chaleur !) Il fait alternance de gris et de soleil à Quito...

Mais nous décidons d'aller visiter Mitad del Mundo. Ou la ligne séparatrice entre l'hémisphère sud et l'hémisphère nord. On est tombé sur un petit papy chauffeur de taxi super adorable qui nous a fait l'aller retour et qui nous a parlé pendant tout le trajet ! Et sur place, nous avons découvert au détour d'un musée que des français étaient venus ici en 1740 (pour calculer la courbure de la terre) Le voyage de l'époque avait duré 11 mois depuis le port de La Rochelle. Et c'est grâce à un des "explorateur" de l'expédition que l'Équateur s'appelle Équateur ! Moment historique passionnant !

Le lendemain, lassés des grandes villes, on décide de partir à Mindo. Deux français rencontrés plus tôt dans notre voyage nous l'avait conseillé.Et nous n'avons clairement pas été déçu ! Petit village, il faisait beau, des colibris venaient manger sur la terrasse de notre hôtel et nous avons visité une ferme aux papillons ainsi qu'une fabrique de chocolat !

Et nous avons assisté à la plus grosse entraide qu'il m'ait été donné de voir... Une maison à prit feu le soir. Quand on est arrivé à proximité, les flammes étaient déjà très hautes... Et les gens couraient jusqu'à chez eux pour aller chercher leurs extincteurs à main pour tenter d'arrêter le feu ! D'autres personnes faisaient des allers et retour à la rivière, avec des seaux. Les pompiers n'étaient pas là... Et ils ont mis 45 min à arriver. Je peux vous dire que 45 min, devant un incendie, c'est extrêmement long ! Les gens arrosaient la maison voisine pour essayer de la protéger du feu, ils vidaient leurs extincteurs sur la structure déjà complètement dévorée par les flammes... Ils ont réussi ! La maison d'à côté à été sauvée. Et à l'arrivée des pompiers, il ne restait plus grand chose à faire !

Après Mindo, nous avons décidé de rejoindre Baños (en faisant un stop express par le lac dans le cratère du volcan de Quilotoa) Sublime arrêt !

En arrivant à Baños, nous nous sommes rendu compte que nous avions 2 amis de notre trip en Bolivie qui étaient au même endroit que nous ! Nous sommes donc allez visiter les cascades de Pailón del Diablo et la Casa de Arbol avec eux :)

Re-rebelotte, on retourne au Pérou. On a décidé d'aller se poser sur la côte pendant quelques jours. La météo dit qu'il y fait soleil ! (oui, on y croit encore haha)

Et on a tellement bien fait d'y croire ! Nous avons posé nos sacs à Los Organos, dans un petit bungalow tout proche de la plage. Et nous avons passé 4 jours, dans le lit, la baie vitrée ouverte, avec un alignement parfait coucher de soleil /piscine /mer ! Il a fait beau, il a fait chaud... Le rêve !

Nous avons bougés nos fesses un matin pour embarquer sur un bateau et aller voir les baleines qui remontent de l'Antarctique et qui longent les côtes du Pérou et de l'Equateur pour se reproduire dans des eaux plus chaudes. Ce fut magique ! Et en retournant au port, il y avait une vingtaine de tortues, là, à portée de main ! D'ailleurs on pouvait se baigner avec elles :)

Ces 4 jours de rien nous ont fait un bien fou ! Et c'est le moral remonté à bloc qu'on embarque dans un avion pour rejoindre Cusco (Act 2)

La dernière semaine de notre freedom trip s'annonce... Accompagnée ! En effet, Mathilde, ma cousine, nous rejoint pour aller visiter tous les alentours de Cuzco. Mais en plus de ça, le hasard fait que nous avons 6 autres connaissances (amis de France ou de voyage) qui seront au même endroit que nous, sur les mêmes dates que nous ! Pas le temps de réfléchir au retour en France, je sens que ces 10 derniers jours vont nous occuper l'esprit bien comme il faut !

En attendant Mathilde, nous visitons Cusco pour la 2ème fois ! Sous le soleil ! C'est une ville vivante et culturellement tellement intéressante que nous sommes chanceux d'y retourner et nous en sommes conscients.

À peine arrivée, nous embarquons tous les 3 pour une journée de visite dans la vallée sacrée des incas. Nous passons de lieux chargés d'histoire en temples aux constructions incroyables. Nous visitons aussi un réservoir / laboratoire d'agriculture construit par les incas en cercles concentriques et des marais salants provenant d'une source dans la montagne. Cette journée à été épatante et enrichissante.

Mais pas le temps de nous remettre de nos émotions : le lendemain, aux aurores, nous prenons un bus pour rejoindre la ville d'Hydroelectrica, nous marchons ensuite 10 km en longeant la voie ferrée (Inka Trail) pour enfin arriver à la ville d'Aguas Calientes, au pied du Machu Picchu.

Pour accéder au site qui se situe tout en haut d'une montagne, il y a deux moyens : monter en bus ou monter à pied. Et comme on est pas des petites boules... On chausse nos baskets et on s'attaque aux escaliers. 50 min de montée et 784 marches plus tard... On a bien mérité notre tampon sur le passeport Et pour ne pas s'arrêter en si bon chemin, nous avions aussi pris l'entrée à la montagne du Machu Picchu ! Nous avons donc, en tout et pour tout, cumulé 1000 m de dénivelé et 3h de grimpette (pas toujours sur 2 jambes, parfois à 4 pâtes, parfois en pleurant, souvent en râlant...)

La vue du sommet était époustouflante et le site sacré en dessous paraissait tellement petit vu de là haut, au dessus des nuages.

Le lendemain, retour en bus (10km de marche + 5h de bus pour rejoindre Cusco)

D'ailleurs ce trajet en bus fut épique ! Après 1h30 de route a flan de falaise, sur des chemins de terre où Mathilde me broyait la main à chaque virage, nous avons fait une pause dîner (il était 17h30). Au moment de repartir, plus de batterie sur notre mini bus. Et pour remédier au problème, ils ont versés des seaux d'eau sous le capot, directement sur la batterie ! (Spoil : Cette technique ne fonctionne absolument pas !!)

Puis, un peu plus loin sur la route, notre chauffeur à repéré un "ami" à lui , qui avait eu un accident. L'avant du mini bus était totalement enfoncé. Nous avons passé 1h à l'aider.

En repartant, après 20 minutes d'un contrôle de police, nous croisons un camion dans un virage. Le camion est sur notre voie, notre bus pile pour éviter la collision ! Mais on se fait percuter par l’arrière ! Par le chauffeur qu'on avait aidé 1h plus tôt ...

Nous sommes donc arrivés à Cusco à 23h, fatigués mais soulagés d'être en vie après ce périple !

Nous y avons passé une dernière nuit avant de rejoindre Lima par avion afin d'attraper notre vol pour Paris :)

J156àJ175

Le bus nous dépose à Arequipa, petite ville à la frontière coté Pérou. Après ce mois intense que nous avons passé, nous nous sommes dit qu'il nous fallait bien 2 ou 3 jours de repos !

Sauf que ... L'appel du trek, vous connaissez ? Nous nous sommes laissé embarquer dans une nouvelle virée de 2 jours dans le 2ème plus grand canyon du monde (Rien que ça !)

La descente jusqu'à l'oasis nous prend 6h. 6 heures de marche dont 3 en descente sévère : C'est tuant !! (Surtout quand on s'est levé à 3h du matin ...)

Mais nous n'étions pas au bout de nos peines, loin de là car le lendemain matin, il à fallu remonter l'autre versant. Debout à 4h30, munis de nos frontales et des flash de nos portables, à jeun, nous avons chaussé nos baskets, attrapés nos bâtons de marche et go ! On était pas là pour coller des gomettes !

2h20 pour remonter 5,5 km avec 1000 m de dénivelé ! Mais quelle fierté une fois arrivé en haut !! Nous en profitons pour admirer la vue et les condors : splendide ! Le petit déjeuner à été plus que mérité !

Pour bien se reposer, on se dit qu'un petit bus de nuit, ça va être le feu ! Mouhahaha

On avait l'impression d'être en première classe avec des sièges qui se transforment en lit, c'était trop classe ! Mais le chauffeur, lui, à cru qu'il transportait une cargaison de patates ! A 90 km/h dans les virages de montagnes et piler juste avant chaque nid de poule ... On a été bringuebalés dans tous les sens pendant 8h30 (Au lieu des 12h annoncées, va savoir ...)

Ça, c'était avant  le trajet ... 

Ils nous on donc lâchés à Cusco à 5h55 du mat'

Et sachez que Cusco, à 6h du matin, c'est calme, beaucoup trop calme ! Tout était fermé, on avait nos sacs sur le dos et on ne savait pas vraiment où aller.

Jusqu'à ce qu'on trouve ce restaurant d’hôtel qui proposait des pains au chocolat (Le St Graal de Maxime) et du café chaud ! Que demander de plus ?!

Installés au chaud dans notre café sur la place centrale, on regarde les gens se préparer pour la nouvelle journée de fête qui s'annonce. Parce que nous sommes en pleine semaine (ou en plein mois, les versions diffères) de l'Inti Raymi, grande grande fête péruvienne Inca qui célèbre le solstice d'hiver.

Bon à l'époque, les Incas vénéraient vraiment le soleil. Là, c'était beau, ils étaient tous bien habillés, ils avaient tous bien préparé leur chorée, mais allez savoir... Cette fête, qui s'est déroulée entre les 2 cathédrales de la place centrale, j'ai eu l'impression d'assister à une "imposture". Ca n'a rien enlevé au spectacle. Et la foule était présente pour célébrer ce grand défilé !

Ces 2 jours de glandouille ensoleillé à Cuzco (ponctués par une petite visite à la clinique...) nous on requinqués !

Petit stop de 2 jours dans un oasis dans le désert (Après la zézère, ça fait zizir - Si t'as la chanson de Rohff dans la tête, de rien, c'était cadeau !)

Huacachina nous accueille à bras ouverts ! Les immenses dunes de sable qui entourent l'oasis, l'ambiance paisible et la chaleur ... Nous avons adoré cette étape, parenthèse de tranquillité !

On repart pour Lima, la capitale ! Gros choc. On a l'impression d'être à Paris ! Le taxi nous emmène à notre hôtel et en regardant par la fenêtre : on était sur le périphérique !!

D'ailleurs, nous y étions pour le quart de finale de la COPA América, et le Pérou s'est qualifié ! L'ambiance dans les rues de Lima était survoltée !!

Puis direction Trujillo, toujours plus au nord du Pérou.

On cherche le soleil à Trujillo, mais on ne le trouve toujours pas... tant pis, nous en profitons donc pour visiter les ruines de Chan Chan, un immense complexe (20km²) de palais/villes pré-colombien (850 à 1470) : c'est à la fois difficile et impressionnant d'imaginer qu'autant de personnes ont vécu en ces lieux, surtout parce cette "cite de terre" était entièrement construite en adobe (brique d'argile) et que le temps l'a fait fondre comme neige au soleil...

Nous reprenons la route vers une vallée des plus riche du pays, culturellement parlant, et beaucoup moins touristique que Cuzco (c'est tout ce qu'on aime!) : Chachapoyas. Ici nous avons visité Kuelap, le "deuxième machu picchu" du Pérou, ancienne forteresse pré-inca au sommet d'une montagne à 3000m, constituée d'environ 400 ruines de constructions rondes, plutôt bien conservées. C'est grandiose !

Pour rester sur notre lancée des treks hard-core, nous sommes parti 7 petites heures tous seuls dans la forêt amazonienne (presque) contempler d'en haut puis d'en bas, la troisième plus haute cascade du monde : 700m de chuuuuutte => ouffissime !

Nous avons décidé de quitter le Pérou (Mais seulement pour mieux le retrouver à la fin, c'est promis !) et de rejoindre l'Equateur, toujours dans notre quête du nord (et renouer avec le soleil ?). Notre objectif : passer par les terres et éviter de longs et coûteux bus pour rejoindre la côte ! Le début du périple qui nous attendait commence par une journée de collectivos, serrés comme des sardines, pour rejoindre la frontière.

See you soon !!

Publié le 28 juin 2019

Après 1 mois de road trip en compagnie de Jerem, il fallait bien une vidéo illustrant ce périple !

J142àJ155

Puis, restant sur cette bonne entente, on se dit "pourquoi ne pas passer la frontière Bolivienne pour aller visiter Uynie, ensemble ?"

Et c'est tous les 5 que nous reprenons la route pour 3 jours hors du monde, coupés de la civilisation. On a froid comme jamais, on dort à 4200m d'altitude et on boit du vin pour se réchauffer. L'ambiance est bonne et on s'émerveille de tout ce qu'on peut voir sur ce trek !

La Bolivie nous enchante.

On visite des lagunes colorées, on approche des lamas, des renards, on assiste à un magnifique levé de soleil, et on prends des centaines de photos dans le Salar de Uyini !

Retour à la civilisation, nous reprenons un bus pour se rendre à Potosi.

Potosi où nous ne passons qu'une nuit. C'est sympa mais il n'y a pas grand chose à faire.


Du coup, nous repartons tous les 3 vers Sucre, capitale de la Bolivie, perchée à 2 810 m d'altitude. C'est mignon, les maisons sont belles et il fait beau.

Hop, de nouveau un bus de nuit et on prend la direction de La Paz.

La Paz, c'est grand. C'est pollué. C'est pas top à mon sens. Mais ça nous permet d'aller visiter Copacabana et le lac Titicaca sur la journée.

Nous y passons 3 jours. Nous apprenons à apprivoiser cette ville, cette fourmilière géante, et on y fait un peu la fête aussi !

Nous décidons de rester 1 jour de plus pour assister au "carnaval" local ! Ça dure toute la journée, il y a un immense défilé qui traverse la ville avec des costumes et des orchestres. Ça vaut vraiment le coup ! Par contre, ils vendent des bières dans la rue dès le matin. Et à 15h, tout le monde est bourré ...

Mais nous repartons pour Arica, de l'autre côté de la frontière chilienne, au bord de l'océan Pacifique.

A la base, nous avions prévu d'y faire du surf, mais la tourista aura eut raison de notre motivation... ^^

Nous y passons 2 grosses journées, il fait un peu gris le matin, mais l'océan repousse ces nuages pour notre plus grand bonheur l'après-midi ! (Après 10 jours où on se pelait en Bolivie, la chaleur nous fait du bien !)

On en profite pour visiter la ville très animée, le bord de mer, et grimper au Morro de Arica : siège militaire de la bataille entre le Chili et le Pérou pour ce coin du pays, nous offrant une vue magnifique sur la ville !



C'est à Arica que nous quittons Jerem (ou plutôt que Jerem nous quitte)

Il doit rentrer en France et nous, nous devons trouver un bus pour passer la frontière péruvienne :)

See you soon :D

Itinéraire Chili - Bolivie 
J124àJ142
J124àJ142
Publié le 13 juin 2019

Nouveau continent, nouvelle aventure et nouvelle température

Santiago du Chili c'est saisissant mais surtout parce qu'il fait froid à notre arrivée. On quitte l'Australie et ses 30 degrés pour l'Amérique Latine et ses 2 degrés au réveil... Ça pique !

14h de vol et 14h de décalage horaire. On passe donc nos 3 premiers jours dans l'auberge de jeunesse, au chaud sous les couettes (en plus on avait un matelas chauffant ! C'était tellement bon ça !)Bref, nous visitons le quartier à vélo et surtout, nous investissons dans 2 doudounes.

Il faut savoir que ce premier mois au Chili va être un peu spécial. Car nous serons 3 pour cette aventure :)Jerem est venu nous rejoindre pour arpenter ce continent de l'autre bout du monde avec nous !

Après avoir visité un peu Santiago et être monté sur la colline, après avoir vu la chape de pollution qui recouvrait la ville (qui est dans une cuvette) nous prenons le bus pour rejoindre Valparaiso et son bord de mer.On y respire mieux, on ne va pas se mentir :)La ville sur les hauteurs est super mignonne, pleine de street art (art de rue ^^) et colorée.Au passage, on loue une voiture pour aller visiter les vignobles de Casablanca et explorer les environs. (ps : le vin chilien est validé !)

Puis direction La Serena, son bord de mer et ses 30 églises. D'ici on part en expédition dans les vallées voisines pour aller visiter les distilleries de Pisco. Les vignes au pied des montagnes, totalement recouvertes de cactus, sont superbes !

De nouveau dans le bus, on the road pour Copiapo qui est notre point de départ pour le parc naturel de Los Tres Cruses. On monte à 4 000 m d'altitude et on perd 20 degrés ! (au passage, je découvre que j'ai du mal avec l'altitude...)Je crois que ça faisait longtemps qu'on avait pas été aussi dépaysé par un endroit. Des montagnes tout autour de nous, des sommets enneigés et personne hormis nous !

À l'auberge suivante, entre 2 verres de vin dans la cuisine, on fait la connaissance d'un français et d'une italienne. Et de fil en aiguille, on s'aperçoit qu'on a les mêmes plans pour les jours à venir. C'est comme ça qu'on est passés de 2 à 3 puis à 5 !

On décide de partager une voiture pour visiter San Pedro de Atacama. On prend donc un bus de nuit, on arrive avant le lever du soleil, on boit un café et on essaye de trouver un loueur de voitures. Toute une aventure ! À 5 dans notre SUV négociés pour 3 jours, nous voilà parti sur les routes pour aller visiter les environs : Vallée de la Luna, Vallée de Martes, Salar, geysers... La nature est superbe !

Puis, restant sur cette bonne entente, on se dit "pourquoi ne pas passer la frontière Bolivienne pour aller visiter Uynie, ensemble ?"

A bientôt pour la suite de notre périple :D

Après 1 mois de folie sur les routes de l'Australie, voici un petit condensé vidéo de nos aventures !

J97àJ123

Après 7 longues heures de route pour atteindre Karijini National Park, on est pas déçu du voyage !

Nous n'avons que l'embarras du choix pour partir en trek, 100m au dessus des canyons

Plusieurs chemins descendent dans les gorges pour atteindre des piscines naturelles, aux décors époustouflants ! Et presque personne aux alentours.

Karijini National Park 

La route continue, on traverse Broome et Derby pour atteindre la Gibb River Road

Soit un trajet de 100 bornes sur de la route non goudronnée. Quand je dis route non goudronnée il faut comprendre sable, cailloux, trous... Le tout avec un van ️

J'ai cru qu'on allait en perdre une partie en chemin !

Gibb River Road 

On arrive finalement à Windjana Gorge National Park, sans trop savoir sur quoi on va tomber...

Et c'est sans regret ! C'était superbe ! Des trek aux pieds de gorges virtigineuses, des crocodiles à porté de main, des nez à nez avec des kangourous dans les herbes hautes, des baobabs centenaires,...

Windjana Gorge National Park 

On continue vers Tunnel Creek

Claustrophobes s'abstenir! Mais on est pas allé jusqu'au bout parce qu'il fallait traverser une petite mare souterrainne. Et on venait de croiser des gens qui nous ont dit qu'il y avait des crocodiles dans l'eau 🤣

 Tunnel Creek

Puis que de la route pour remonter au maximum. On croise nos premiers firebush. C'est impressionnant... Surtout quand notre campground est encore entouré de cendres fumantes...


On pensait atteindre Purnululu National Park. Mais finalement, étant donné que nous n'avons pas de 4x4, on l'a dans le cululu (Sorry blague de Maxime, il m'a forcée à l'écrire !)


À partir d'ici, nous passons dans le territoire du nord. En plus de changer d'heure (+1h30) nous arrivons surtout en zone tropicale. Et ça amène tout ce qui va avec... La journée nous nous battons toujours avec les mouches. Et la nuit, nous sommes obligés de nous barricader dans le van pour échapper aux nuées de moustiques !

Une nuit, nous nous sommes réveillés à 2h du matin avec une trentaine de moustiques dans le van. Alors que tout était fermé ! On a mis 1h à tous les tuer. Et à comprendre qu'ils étaient passés par l'aération qui étais sur le toit...

Moustiquos ... 

On roule jusqu'à Kakadu National Park pour y passer 3 jours.

C'était très intéressant de découvrir la culture aborigène et les peintures préhistoriques sur les pierres. On a assisté à l'un de plus beau coucher de soleil, assis sur le sommet d'une montagne !

Et puis, sur la route nous avons croisé des kangourous, par dizaines

Kakadu National Park 

Enfin, nous arrivons à Litchfield et nous découvrons les termitères géantes (5 mètres !) et les termitères cathédrales qui sont toutes alignées nord/sud

Et des superbes cascades accessibles à la baignade

Litchfield  

Depuis Darwin, nous prenons un vol pour Sydney où Elodie nous attend.

En 3 jours nous avons fait 25 km à pied à travers la ville et sur la côte, nous avons découvert les Happy Hour qui commencent à 15h sans pression, mais surtout nous avons découvert une ville vivante et qui respire !

(et puis on va pas se mentir, manger du fromage et boire du bon vin français nous avait manqué !!)


Sydney  

Voilà, notre séjour australien s'achève sur ces belles notes.

Nous préparons nos sacs pour l'Amérique Latine !


See you soon ;D

Partie 2  jusqu'à Darwin 
J89àJ96
J89àJ96

Bienvenu dans la deuxième partie de notre long voyage !

Nous avons quitté l'Asie pour rejoindre le pays des kangourous et des grands espaces arides !

En vérité, je ne sais pas vraiment comment vous décrire ce road trip... Nous n'avons pas d'itinéraire prédéfini, pas de stop obligatoire,...

Nous roulons au gré de nos envies du jour.

Le seul impératif que nous ayons c'est d'être à Darwin le 15 mai...

Nous avons donc 28 jours pour remonter la côte ouest :)


Prenez une carte de l'Australie ; sur la gauche repéré Perth. C'est bon, vous l'avez ?

Suivez la route qui remonte vers le nord.

Voilà, nous sommes quelque part sur cette longue route, partagés entre le désert et la mer.

Les premiers jours et les premières nuits, il a fait froid. Mais vraiment froid... Sac de couchages + couette remontés jusqu'au nez !

Mais plus nous remontons vers le nord, et plus le temps se réchauffe. On en vient même à mettre la climatisation dans le van ! Un comble !


On campe dans des free camp au maximum, pour réduire les coups de ce voyage ^^

Et on re-découvre la joie de cuisiner ses propres repas, après 3 mois de restau !

Le plus dur c'est d'être prévoyant en eau et en essence. Tu peux faire 400 bornes sans croiser une seule station !

Alors on a des bidons d'eau qu'on essaye de remplir d'eau potable dès qu'on peut. Parce que l'eau fourni par les rares campings payant que l'on prend pour remplir notre réservoir, est salée et souvent marron .

Et je ne sais pas si vous avez déjà essayé de vous rincer les dents à l'eau salée... Mais c'est immonde !!


Notre premier vrai stop fut à Pinnacles Desert

Au milieu des dunes, une forêt de roches. En fait, ce sont des arbres qui, par on ne sait quel processus, sont devenu des pierres.

Et, au détour d'un sentier, nous avons croisé nos premiers kangourous ! Là, en chair et en os, vivants, devant nous ! J'étais comme une folle !

Et des sand dunes sur lesquelles Maxime a fait de la board 😀

Ensuite, on est parti pour Kalbari National Park

Mais on s'est mal renseigné et du coup on a survolé une partie annexe. Et on n'est pas du tout allé voir le plus important... Quiches que nous sommes !


Sur le trajet qui nous emmène à Shark Bay, nous nous arrêtons à Shell Beach. Une plage sans sable, recouverte uniquement de coquillages blancs !

Et infesté de mouches... Ça a été notre première grosse confrontation avec ces put*** d'insectes volants !

Le stop d'après, nous avons investi sans une once d'hésitation dans des mouche-tiquaires pour le visage ! Parce que ces petites bestioles sympathiques viennent dans tes yeux, dans ta bouche, dans ton nez... C'est répugnant !

Nous atteignons Shark Bay. Mais l'eau est froide et on trempe juste les orteils.


Qu'importe ! Nous reprenons la route direction Monkey Mia pour aller voir des dauphins, à l'état sauvage. La réserve de la baie propose, à partir de 7h45, de nourrir les dauphins. Mais au bon vouloir de ces derniers !

Je m'explique : a partir de 7h45 et jusqu'à 12h, les dauphins peuvent recevoir 3 petites rations de poissons s'ils le veulent !

Donc, s'ils n'ont pas envie de venir, bah ils ne viennent pas ! Et personne n'a le droit de les toucher. Pas même le personnel de la réserve ! C'était fascinant comme moment !

La route continue. On croise des kangourous morts par dizaines. Percutés par des voitures. Sûrement la nuit... Mon petit cœur trop sensible se brise à chaque fois !


On croise aussi des emeus qui traversent la route en courant !

Des chèvres qui broutent les arbustes tranquillou bilou

Ou des vaches en liberté, à la tombée de la nuit.

Plus au nord, on atteint le Cap Range National Park

Une réserve marine dans un parc naturel !

L'eau est transparente, l'eau est enfin à bonne température et les poissons viennent te nager dans les jambes au bord de la plage. Et les tortues ont élu domicile dans cette baie !

On en a vu pleiiiin !

On savait que ce road trip serait dépaysant. On s'imaginait un peu la route comme la côte ouest des États-Unis. Avec quelques fermes éparses, des champs...

Mais en fait, non ! Ce sont des étendues immenses de vide ! De la terre rouge, des petits buissons éparpillés. Du rien à perte de vue je vous dit !

Déjà 15 jours de passés et 2000 kms de parcours

Encore 2 semaines et quelques 4000 kms nous séparent de Darwin

Maintenant nous quittons la côte ouest pour nous enfoncer dans l'outback 😀

Part 1

Les Philippines, c'était vraiment le paradis sur Terre !

L'accueil des Philippins, le fait qu'ils parlent tous anglais, leurs rizières inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO, leurs 1700 iles paradisiaques, la faune aquatique digne du dessin animé Némo...

C'est pour l'instant l'un de mes pays préféré (Maxime), ou je reviendrai sans l'ombre d'une hésitation !


J62àJ89

En prenant un vol de nuit entre le Vietnam et les Philippines, on était assez fiers de nous. En mode on va économiser une nuit d'hôtel, c'est parfait !

3h de vol plus tard, dont seulement 1h de sommeil partiel, on débarque aux Philippines ! Ça pique... Il est 5h du matin, l'aéroport de Manille ressemble à celui de Beauvais.

On rejoint une gare routière en périphérie de Manille pour réserver des billets de bus pour rejoindre le nord de Luzon.

Sauf que... C'est un bus de nuit aussi !

Donc on a passé la journée dans Manille Intra-muros, avec 1h de sommeil dans les pattes, à attendre notre départ tout en se disant que la nuit dans le bus n'allait pas être plus reposante.

Et on ne s'est pas trompé...

On arrive enfin à Banaue, à 5h du matin. On se réfugie à l'office de tourisme, et on attend que notre hôtel ouvre.

Après une sieste de 7h et une nuit de 9h, on s'en va donc d'un pas décidé pour réserver un trek de 3 jours dans les rizières !

Au passage on rencontre une française qu'on embarque dans notre aventure entre Banaue et Batad (Coucou Cécile !)

3 jours de randonnée, sous la chaleur mais avec le sourire et un super guide !

On en aura chié, on aura eu chaud, on aura pris des coups de soleil... Mais on en aura pris plein les yeux !!

Des rizières aux rencontres que l'on a pu faire, en passant par les refuges avec des vues imprenables, ce trek nous laissera un souvenir impérissable !

Passage obligé par Manille et par Angeles City pour rejoindre Coron Town

Je crois que ce sont les 2 villes dans lesquelles je me suis sentie le moins à l'aise de tout le voyage !

Notamment à l'hôtel qu'on avait trouvé à Angeles (on était obligé de passer par là pour rejoindre l'aéroport)

Dans l'hôtel, on a croisé une quantité incroyable d'hommes d'une cinquantaine/soixantaine d'années. Seuls 🤷🏻

Et quand tu sais qu'Angeles est le lieu le plus réputé pour la prostitution et qu'il n'y a rien mais alors rien du tout à faire autour de cette ville (on a cherché, croyez moi !) tu te demandes bien pourquoi ils sont venu passer des vacances ici hein...


Bref, on à appris à faire du feu avec un bambou en attendant notre vol. Alors on peut aller se perdre dans la jungle, tout va bien !

La fierté les gars ! 

2 jours à Coron Town

Island hopping pour Maxime

Et riiiiien pour moi !

De vraies vacances !

Puis a Busuanga où Maxime a passé son Open Water

On devait rester 2 nuits... Et puis on était tellement bien qu'on a pris 4 jours sur place en fait !

On avait l'impression d'être en famille, les locaux sont tellement gentils et tellement souriant...

Les couchers de soleil tellement époustouflant...

Qu'on quitte ce lieu et cette ambiance à contre cœur.

On prend un speed ferry pour rejoindre El Nido d'où on part pour passer une journée en mer (Island Hopping)

Un camaïeu de bleus improbable. Des plages de sable blanc. Une eau transparente et des tortues à portée de main !

J'ai même réussi à aller me baigner en sautant du bateau !! (standing ovation please!)

Un van nous emmène à Port Barton pour la suite de notre périple

Port Barton... Extraordinaire ! C'est petit, c'est beau et c'est humain ! Il n'y a aucun building, aucune grosse infrastructure (il n'y a même pas de banque, c'est pour dire !)

Bon par contre... Il y avait un coq qui vivait juuuuste sous notre fenêtre. Et autant vous dire que quand il s'est mis à chanter à 3h du mat... J'ai commencé à imaginer toutes sortes de recettes de poulet ! Ouais, j'en était à un point où j'étais prête à renoncer à être végétarienne

3 jours sur place et on repart direction Puerto Princesa

Et là... Grand moment de rien ! Mais alors rien de rien !

On est resté dans notre hôtel, collés à la WiFi comme des geeks, à avancer sur des projets et chiller.

Du coup on ne pourra pas vous dire si c'est sympa comme ville, on ne l'a pas vu


Allez hop, on embarque pour Singapour ! 3 jours de transit avant l'Australie :)


Singapour c'est la démesure, c'est le New York asiatique, c'est les building qui sortent de terre partout et les parcs immenses au milieu de tout ça ! Le tout sous une chaleur écrasante...

Mais on était avec des amis ! Les premiers que l'ont rejoins depuis le début du voyage ! Ça méritait d'être souligné :)

On a mangé dans des food court, on a vu des centres commerciaux improbable, on a rit et on a fait les touristes de base 😀

Maintenant, on reprend la route pour un nouveau road trip. Mais en van cette fois ci !

Australia, on arrive ️ !

See you soon 😀

J50àJ61

Semaines 3 & 4

Ça y est nous avons enfin atteint Hue, ce qui représente le milieu de notre parcours. On profite de cette petite pause pour aller visiter la citée impériale et ses jardins, tellement reposants.

On a finit par rejoindre Doi Hong pour prendre un train de nuit. Jolly et Jumper se font empacktés dans des boîtes en bois. Après 12h d'attente pour prendre le train et 9h de trajet de nuit, on atteint enfin Ninh Binh !

La nana qui nous en deboxé nos motos nous agresse en nous tapant sur le bras et en disant 'money money' Ouais, sauf qu'on a pas du tout envie de payer le fait qu'elle ai juste ouvert nos boites de motos ! Du coup, elle devient a moitié hystérique, part en claquant la porte de son bureau et nous, on en profite pour prendre discrètement la poudre d'escampette !

On passe la journée à Ninh Binh, dans des décors époustouflants !! Sans hésiter, la plus belle journée que nous ayons passé au Vietnam ! ;)

Puis on a rejoint la côte pour traverser un pont au dessus de la mer et atterrir sur l'île de Cat Ba

Et sur cette petite île sympa, après un périple dans la jungle sur un mini sentier à peine tracer... Une superbe plage vierge !Jonchée de déchets... On est estomaqué ! Comment l'homme peut-il être à ce point irrespectueux ??

Nous avons fait le tour des market alentours, essuyé nombre de refus et nous avons fini par demandé à notre hôtel afin de récupérer des sacs plastiques pour aller nettoyer cette plage Le gars de la réception a été choqué ... Il nous a donc fourni des sacs et des gants !

Nous avons commencé à 11h et nous y sommes restés jusqu'à la tombée de la nuit. C'était long. C'était interminable. On avait l'impression de ratisser une zone entière et que, dès qu'on tournait la tête, d'autres plastiques revenaient. On a le dos flingué. Mal au bras, mal aux jambesMais le cœur tellement plus léger de se dire qu'on a contribué, à notre échelle, à aider la planète et ses habitants.

Enfin, direction Hanoï

100 km... 6h... Sous la pluie !On est trempés, on a froid, on a frôlé 12 camions et 46 bus...Mais impossible de rester à Hanoï. C'est gris, pollué, bruyant, déprimant...On reprends la moto, les gants encore humide de la veille (beurk...)

On traverse des montagnes dans les nuages, l'air se réchauffe peu à peu en redescendant. C'est agréable ! Les paysages changent à vu d'œil. Le vert prend le dessus sur le gris.

On arrive enfin à Mai Chau, dans un Homestay tout en bambou.19h, on dîne sur place (un repas pour 4 personnes alors qu'on est 2...)Le propriétaire nous apporte donc le repas. Et s'en va. Littéralement ! Il rentre chez lui !

On est seul dans le Homestay, pausés sur nos coussins, dehors à écouter les bruits de la nuit et à regarder les chauve-souris manger les moustiques. Le pied !

Mais fin de la trêve. Rebelotte, on retourne à Hanoï.Il pleut, on ressemble à des barbapapa dans nos ensembles cirés rose, on se prend le vent de pleine face...

Et la moto qui nous lâche.Putain ! A 2h de l'arrivée ! Les boules!

Un garage et 200 bornes plus tard, on réussi à rejoindre la ville.

On vend nos motos, on récupère nos sacs à dos qui n'auront jamais autant souffert qu'au Vietnam et on embarque dans un avion, destination de nouvelles aventures !

See you soon ️:D

J35àJ50
J35àJ50
Publié le 19 mars 2019

Yeaaah on débarque à Ho Chi Min après 8h de bus !

Rien, mais alors rien à voir avec Phnom Penh ou avec le Cambodge en règle générale. C'est le jour et la nuit ! C'est beaucoup plus occidentalisé

• • •

NB : le passage qui va suivre à sciemment été tue durant notre périple. On ne souhaitait pas causer de nuits blanches à nos familles respectives (Coucou les parents On sait que vous n'auriez pas dormi si on vous en avait parlé ! On vous aime )

• • •

Notre périple a donc commencé par la quête de deux motos afin de pouvoir sillonner le Vietnam, du sud au nord, à notre rythme, et sans être tributaires des bus :)

Nous avons trouvé des petites motos sympas, et pas super chères !

Voici donc notre Road Trip, pendant le World Trip :


Semaines 1 & 2 : 1 056 km

Depuis Ho Chi Minh, on enfourche Jolly and Jamper (bah quoi? Fallait bien leur donner des noms quand même !) et on prend la route ! Enfin... D'abord on essaye de sortir de l'enfer d'Ho Chi Minh City!

C'est à dire que la ville entière ressemble au Rond Point de l'Étoile en heure de pointe. Même le périphérique à côté, c'est gentillet !!

Du coup, vu qu'on roule à 60 km/h en descente le vent dans le dos, la route est longue et il m'est apparu plusieurs choses :

- Les camions ! Je ne dirais pas qu'ils sont apparus du coup, je dirais plutôt qu'ils se sont imposés ! A grand coup de klaxon ! J'ai perdu l'ouïe de l'oreille gauche...

- Il doit exister un code de la route au Vietnam, même si j'ignore encore lequel !

- L'embrayage est bien à gauche, tu avais raison Romain. Pardon d'avoir douté de ta parole...

- Avoir une moto, c'est bien. Avoir une moto qui démarre avec un démarreur c'est mieux ! Je vais finir avec la cuisse droite méga musclée si je suis obligée de démarrer au kick pendant 1 mois !

Premier midi, on s'arrête dans un restaurant qu'on avait repéré via Google Maps. On entre dans une grande cour, on gare nos petites motos sous un patio.

Et un gars, sorti de nul part, entraîne Maxime par le bras dans le jardin d'à côté. Ils étaient 4 vietnamiens assis autour d'une table, avec les restes (conséquents) d'un repas. Ils nous offrent une bière et nous servent à manger.

Alors, je ne sais pas à quel moment tout à dérapé vu qu'ils ne parlaient pas anglais et nous pas vietnamien du tout... Mais je crois que ça a commencé par le fait qu'ils étaient impressionnés par la barbe de Maxime, puis la situation nous a échappée

On a quand même appris à dire 'nouilles', 'riz' et 'piquant'. La base quoi


Après les 25 km de vélo sous un soleil cuisant à Cat Tien, on est content de rentrer le soir.

On était tranquillou milou en train de manger nos nouilles, dans notre Guesthouse quand le proprio vient nous voir et nous propose de venir avec lui en bateau

Pour résumer, il n'avait qu'un mec à transporter si on ne venait pas.

En arrivant à l'embarcation, on apprends que le gars est en fait un garde du parc national et qu'il avait sauvé un petit lémurien, d'une espèce en voie d'extinction, au milieu du Vietnam, il avait fait 12 heures de route jusqu'ici pour le relâcher, ici, dans son milieu naturel

Moment improbable ! On a réintroduit un animal dans la nature (indirectement mais on a assisté à ça quoi !) #BrigitteBardot

Si je devais résumer la journée, autrement qu'en disant qu'on a mal aux fesses comme never, voilà les 3 points principaux que je retiendrai :

1. Visiblement, on a un accent vietnamien de merde. Vu que quand on arrive dans un restaurant et qu'on demande des pâtes ou du riz, les gens nous disent non de la tête et nous propose du poulet...

2. Pire que l'accent qu'on ne maîtrise pas... Il s'est avéré que je ne maîtrisais pas non plus les mimes ! Quel désarroi. Concrètement, on arrive dans un endroit où il y a des tables. On s'installe et on demande si on peut manger. En anglais : ça ne marche pas. Bon bah on va tester le langage des signes alors ! Je porte la main à la bouche en mimant le repas. Elle rigole et nous ramène 2 canettes de coca. Euh nan... On recommence le mime mais avec des sons 'huuum miam yummy' et la main sur le ventre qui fait des cercles ! J'ai donné tout ce que j'avais là ! Elle re rigole, s'en va et reviens avec un plateau avec 2 verres, des glaçons et des canettes... Le désespoir absolu !

3. Le rack arrière de la moto de Maxime s'est fait la male en plein trajet. Enchaînement d'un tripe axel et d'un double looping vrillé... Il a atterri en plein milieu de la route !


Maxime à grignoté le budget activité en faisant du kite surf a Mui Ne mais ça en valait la peine !

Nos fesses ne s'habituent toujours pas...

Mais on commence à maîtriser le langage des signes des garagistes vietnamiens. C'est un bon début !

En vérité, on joue à un super jeu qui s'appelle Un Jour, Une Réparation

On AD-ORE je vous dit !

On croise des camions, à contresens, sur l'autoroute. A CONTRESENS PUTAIN ! Au plus grand des calmes... Et ils nous klaxonnent pour qu'on se pousse 🤷🏻


Bon, gros coup de cœur pour Hoi An!

La old town est à taille humaine, des lampions sont suspendus dans les arbres à tous les coins de rue et on a découvert les mango cake! (qui n'ont de mango que le nom a priori...)

Bien sûr, comme toute ville touristique qui se respecte, on a été harcelés de 'HELLOOOO Do you want something?'

Mais le charme de la ville nous a fait oublier le reste !

Ça y est, nous sommes au milieu de notre parcours.

See you soon !

Dans les prochains épisodes ... Hue et le nord du Vietnam !

J27àJ34
J27àJ34
Publié le 23 février 2019

Après 4 jours de treks, bateaux, mangroves, îles paradisiaques et détente à Koh Kong, pas le temps de niaiser, il faut avancer car mine de rien (mine de crayon) ça fait déjà 15 jours qu'on est au Cambodge !

Koh Kong Island 

On débarque pour une nuit à Sihanoukville : Immonde ! Il n'y a que des gros hôtels en construction qui sortent de terre... Envahi par les investisseurs chinois, Sihanoukville à perdu tout le charme qu'elle a du avoir par le passé... Bref, on trouve un tuk tuk qui est d'accord pour nous emmener à notre hôtel super loin du centre ville. Hôtel sur lequel on a pris un risque : il n'y avait pas encore de commentaire sur Booking.com Et après moultes détours (ouais même le gars du tuk tuk ne savait pas où il se trouvait) et de nombreux chemins pas du tout praticables, on fini par trouver un minuscule panneau qui indique l'entrée du lieu ! Youpi ! Les gars, on est tombé sur un petit coin de paradis !! Improbable !

Une plage de sable blanc déserte, 3 petits bungalows et un bar au milieu de tout ça, qui proposait un BBQ le soir même ! Feu de camp sur la plage, mélange coco et rhum à même la coconut, bonne ambiance et bruit des vagues... Je sais pas comment on a trouvé la volonté de repartir d'ici !

Sihanoukville 

Mais une nuit nous attendait sur l'île de Koh Rong Sanloem alors bon... Quitter un paradis pour un autre, on ne peut pas trop faire les difficiles 🤷🏻

Koh Rong Sanloem

Le temps est toujours trop court quand le paysage est magnifique, mais on doit continuer notre périple à travers le Cambodge. Donc on chope un bus pour Kampot (clairement le pire trajet de l'histoire des trajets en bus ! Route défoncée, klaxons à n'en plus finir, accélération / freinage /accélération,... J'espère que Bouddha protège ce bus !) Les 2 nuits à Kampot qui se transforment en 3 nuits parce qu'on y est trop bien, vous connaissez ?

Kampot 

On loue un scooter et on part en exploration sur les alentours. On roule sur une magnifique route de montagne, entre mer et jungle, des virages dignes d'un circuit automobile et une vue à couper le souffle au sommet.Bon, et une petite frayeur quand on s'est rendu compte dans un virage qu'on avait crevé et que la roue arrière a sacrément chassée... Et pour couronner le tout, on était comme des cons, tout en haut de la montagne, au milieu de la route... Par chance, on a croisé un gentil cambodgien qui nous a indiqué le seul garage à proximité. 10$ la chambre à air, on sent qu'on se fait un peu avoir, mais on allait pas redescendre les 30 bornes à plat de toute façon 🤷🏻

Kampot 

Visite de Kep, du Secret Lake et de La Plantation de poivre, le lendemain. Sur des routes de terres rouges, complètement défoncées ! J'ai jamais été aussi bronzée de ma vie qu'à l'arrivée ! Terra Cota 100% naturelle !

Kep & La Plantation 

Puis direction Phnom Penh, encore une fois, pour essayer de choper des visas pour le Vietnam en express et pas trop cher (Quoi ? On en demande trop ?) D'ailleurs, vu qu'on est sur place, on en a profité pour visiter le S-21, un ancien lycée transformé en centre de torture et d'exécution pendant le régime Khmers Rouges.On était avec un audio guide. J'ai dû arrêter des passages sur certains témoignages... C'était trop dur à supporter, j'étais à deux doigts de vomir... C'est inimaginable de se dire que 20 000 personnes ont été torturées jusqu'à ce qu'elles avouent des choses qu'elles n'ont pas commises. Et savoir qu'une fois ces faux aveux extirpés, ça signait leur arrêt de mort... J'en suis bouleversée... 20 000 personnes arrêtées12 rescapés Voilà.

S-21 
• • •

En y réfléchissant bien, on s'est rendu compte que sur ce périple, on a perdu beaucoup de temps dans les transports (et c'est notre poste de dépense principal...) Du coup, on se dit que pour le Vietnam, on va essayer de mieux s'organiser et d'être plus linéaire dans notre parcours :) Affaire à suivre, donc !See you soon !


J16àJ26
J16àJ26
Publié le 14 février 2019

C'est les yeux embués que nous avons laissé la (belle) famille à Bangkok, pour qu'ils puissent rentrer à Paris et nous commencer notre TDM en duo.


Nous avons choisi de nous poser, au calme, 24h, réfléchir à la suite et organiser autant que possible notre passage de frontière pour le Cambodge.

Le programme était pourtant simple : levé à 4h45 pour attraper le train de 5h55 et arriver à Poipet avant la fermeture du poste frontalier.

Oui mais... La nuit a été infernale. Maxime a été malade (pas de panique, il va beaucoup mieux). Je l'ai veillé, il a souffert. Bref on a trop peu dormi pour décoller à 4h45...

Qu'à cela ne tienne, on prendra le train de 13h05, on s'organisera pour dormir avant la frontière et demain matin on sera en forme pour affronter et déjouer les arnaques si connues des gardes frontaliers ! On est une équipe, ça nous fait pas peur !

Nous voilà donc à la gare.

3h plus tard, on monte à bord... De... Comment expliquer ? D'un doux mélange entre un métro de 1960 et un TER avec des sièges en plastique comme sur un bateau ?!

Places contre la vitre et ventilateur au plafond, il fait quand même une chaleur suffoquante...

On voyage avec les thaïlandais, les mamies nous sourient. On prends quand même le temps de savourer ce slow travel ! :)

(sur cette photo, c'est pas évident... Mais on kiffe le voyage hein !)
Celui ci avait grave de la gueule ! Mais c'était pas le notre...

Le lendemain, passage de la frontière sans trop d'encombres finalement !

Les douaniers ont bien essayé de nous soutirer 100 baths de plus que les 30 dollars indiqués pour nos visas... Mais on a refusé, faut pas abuser !

Assailli par 5 chauffeurs de taxis qui tentent de nous expliquer que comme c'est le Nouvel An Chinois aujourd'hui, on ne trouverait pas de chauffeurs de dispo ... On craque, on négocie notre course et on embarque dans l'un d'eux, direction Siem Reap.

Je vous passe les détails sur le trajet en taxi hein ! Le code de la route ? Connaissent pas ici !

Tout le monde double tout le monde, dans n'importe quel ordre et dans n'importe quel sens !

On a fini par ne plus vouloir regarder la route... Trop de sueurs froides !

Dans le plus grand des calmes !

Programme des 3 prochains jours : les Temples d'Angkor !

On loue des vélos qu'on négocie et nous voilà parti sur la première boucle, le grand tour. Franchement... Je pense qu'on a bien fait 40 bornes sous 35 degrés !

Mais c'était époustouflant ! Les temples sont magnifiques ! Et on a eu presque pas de touristes la première journée !

Le lendemain, pris d'une motivation extrême, on s'est levé à 4h30 pour aller admirer le fameux lever de soleil sur le Angkor Wat.

Sauf qu'on ne voulait pas être avec la foule de touristes ! Alors on est resté en dehors de l'enceinte du temple... Et on a pu admirer le défilé incessant des touristes qui allaient s'amasser à l'intérieur pour avoir LA photo parfaite. Celle qui est connue, celle qu'on retrouve un peu partout...

En attendant, nous on regardait les étoiles, oklm, posey avec notre petit déjeuner !

(bon... Ça serait vous mentir si je vous disais qu'aucun car de touristes nous avait rejoint...)

Mais on était carrément plus tranquille pour voir ce spectacle naturel magnifique !

C'est beaaaaau 😍

Sur les 3 jours de visite de temple, nous avons cumulé 100 km de vélo dans les pattes... On est lessivés !

On embarque donc à bord d'un bus pour rejoindre Battambang. On a hâte, on veut quitter la ville et rejoindre le grand air ! Mouhahaha

Le problème quand on ne se renseigne pas trop avant... C'est qu'on a certaines surprises à l'arrivée !

Et oui, on vient de débarquer dans la deuxième plus grande ville du Cambodge alors qu'on pensait être au vert... Oups

On profite d'être là pour visiter la tristement célèbre Killing Cave où des 'supposés' traîtres au Khmer Rouges ont été tués (jetés de la falaise)

Et la Bat Cave où pendant 20 min, à la tombée de la nuit, des chauve-souris sortent pour aller chasser en flot continu ! Impressionnant spectacle !

2ème bus, direction Phnom Penh pour passer une nuit avant de repartir pour le sud.

250 km... 8h de bus ! L'enfer...

Et, a 5 km de l'arrivée, le bus s'arrête sur le bord de la route. Il coupe les moteurs, le chauffeur raconte un truc en khmer et les locaux descendent. Huuum OK, mais sinon, en anglais ça donne quoi Monsieur ?

Aaaah l'arrière du bus prend feu ?! Je comprends mieux ! Pas besoin de se donner la peine de nous le traduire pour qu'on puisse descendre du bus hein, ça va aller!

Sacs de 15 kg sur le dos, on repart à pieds pour rejoindre notre auberge de jeunesse. Le seul truc qui nous fait tenir le trajet au milieu des moteurs et des sollicitations incessantes des tuk-tuk, c'est la piscine qui nous attend au bout ! 🙌

C'était le temps où j'étais heureuse de mon smoothy, et tellement insouciante de la suite...

Courte nuit à Phnom Penh (coucou l'intolérance au lactose qui se déclenche au milieu de la soirée ! 👋 et cimer le smoothie qui n'en était pas vraiment un ! )

On reprends un bus, le millième de la semaine et on atterri à Koh Kong City, dans le sud du Cambodge.

Pas du tout touristique ! On valide !!

Première journée, on part en trekking dans la jungle (ouais, quand on aime, on ne compte pas. C'est un peu comme les trajets en bus.) et au bout d'1h30 de montée fastidieuse, on arrive on the top of the world! On est au dessus d'une cascade et on domine la jungle et la rivière en contre bas ! C'est à couper le souffle !

Même si, saison sèche oblige, il n'y a pas beaucoup d'eau qui coule de la cascade, on peut quand même s'y baigner un peu. Nos guides nous préparent un petit repas au milieu de la nature et on repart pour rejoindre les mangroves.


Est-ce que j'ai envie d'adopter tous les animaux que je croise ? Euh... 😇
J'ai même pas été malade en bateau 💪
The Top Of The World

Aujourd'hui, le 14 février, on a décider de chiller (bah oui... Les vacances, ça fatigue 🤷🏻)

Et demain, on va visiter Koh Kong Island pour le coup !


See you soon 👌

Pour que vous puissiez un peu situer le truc... On vous met une petite carte qui retrace nos étapes ! On est adorable, on sait !
J1àJ15
J1àJ15
Publié le 2 février 2019

× J + 15 ×


Et voilà ! Notre tour du monde est entamé !

On a prit nos premiers vols, passé nos premières frontières, eu fièrement nos premiers tampons sur nos passeports !


Voici donc le compte-rendu de nos 15 premiers jours, en famille, en Thaïlande :

À peine arrivé, on débarque à Bangkok. Grosse ville, pleine de monde, polluée... C'est bien pour 2 jours mais c'est pas trop notre truc. On étouffe !


Vue de la chambre, à Bangkok

Hop, on prends un vol interne, direction Sukhothaï ! Wahou ! Le dépaysement est total ici, ça n'a rien à voir avec la grande ville que l'on vient de quitter.

Legendary Hotel _ Sukhothaï

On loue des vélos, on visite les vestiges légendaires des temples dans un parc immense. Le site est même classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.


Et pour la petite partie histoire, Sukhothaï à été la première capitale du royaume Siam. La vieille ville est constituée de plusieurs sites historiques qui n'ont pas été ravagés par les armées Birmanes d'antan !


Ruines de la vieille ville de Sukhothaï

Une nuit à Sukhothaï et...


Direction Chiang Mai, la capitale du Royaume de Lanna.

Le premier soir, nous avons eu le plaisir d'assister à un dîner-spectacle thaï traditionnel (même si en réalité, c'était plutôt un dîner puis un spectacle ^^)

On a bien mangé, on va pas se mentir ! Mais... C'est quoi le délire à mettre du piment dans touuuus les plats en fait ?!

Puis le chauffeur nous a laissé dans la ville afin que nous puissions profiter du marché nocturne. Sympa mais... Touristique un peu...

Chiang Mai

Le lendemain, nous sommes partis visiter le marché aux épices et aux fleurs. Très typique !

Et au détour d'un temple, nous avons eu le privilège d'être béni par un moine bouddhiste. Moment émouvant...

Marché aux fleurs et aux épices

Mais surtout, nous sommes allé visiter le temple le plus vénéré de la région : celui de Doi Suthep

Et ce temple, il se mérite. Nous avons donc bravement gravi les 306 marches qui mènent à ce lieu de pèlerinage pour les bouddhistes du monde entier. Édifié en 1383, à plus de 1600 mètre d'altitude, il domine tout Chiang Mai et abrite des reliques de Bouddha.

Anecdote : notre guide nous a dit que si, en arrivant au sommet des escaliers, nous arrivions à tomber sur 306 marches, alors ça voulait dire qu'on irait au paradis ! Bon... 307, ça marche quand même ?! Allez...

En plus de ça, nous avons eu la chance d'assister (au premier rang !) à la prière des bonzes.

Doi Suthep

Le lendemain, on a pas chaumé !

Let's go pour le plus haut sommet de Thaïlande : le Doi Inthanon

Je crois que c'est une des journées que nous avons préféré !

Voir les cascades impressionnantes, visiter les pagodes du roi et de la reine, apprendre et comprendre l'histoire du Bouddha, déjeuner dans un restaurant hyper local, découvrir le village Karen, ses producteurs de café et ses tisseuses...

Mais surtout, partir pour un trekking de 2h dans la jungle. Loin du bruit de la route, voir les plantations de fraises à perte de vue, les cascades et leurs pêcheurs... C'était à couper le souffle ! On en garde un vrai souvenir !

Souvenirs de Doi Inthanon

Et pour finir ce périple en beauté, nous avons rejoint Koh Phangan pour buller 5 jours, dans un cadre paradisiaque !

Que dire... C'est beau, on a une chambre qui donne sur la plage, on vit les pieds dans l'eau, on admire des couchés de soleil tous les soirs...

Coucher de soleil à Koh Phangan

~ On a fait un gros trek dans la jungle pour arriver sur une petite plage et repartir en taxi boat

~ On a loué des scooters, fait le tour de l'île

~ Maxime et sa famille sont allés faire leur baptêmes de plongée au large

~ On a bu des bières et on s'est même trouvé une petite cantine pour le soir.

~ Et j'ai surmonté ma phobie de l'eau en faisant du snorkeling !

Je crois qu'on peut dire qu'on est heureux :)

Koh Phangan

La prochaine étape : on rejoint Bangkok

Les parents de Maxime rentrent à Paris et nous...

On va tenter de rejoindre le Cambodge par la terre, en train donc !


Notre périple a 2 commence réellement !

See you soon ✌️

On the road again!
J-3
J-3
Publié le 16 janvier 2019

Le grand départ est dans moins de 72 heures !!!! AaaaaHHHHH !!


La pression monte, on ne réalise pas du tout qu'on part pour plus de 6 mois. On a juste hâte de quitter la grisaille parisienne, en commençant par 2 semaines de vacances en famille en Thaïlande.

Pour le moment, mini déménagement : Done


Todolist : presque Done

<= Reste plus qu'a tout faire rentrer dans 2 sacs !!


La véritable aventure va débuter lorsqu'on va se retrouver à Bangkok tous les 2 à se dire : "Bon, on fait quoi les trois prochains mois ?" XD




Sur ce, on vous laisse avec les souvenirs des deux derniers voyages qui nous ont donné envie de partir pour ce tour du monde 😉

Bali 2017 
West Coast 2018 

On vous promet pas des montages comme ça toutes les 2 semaines ^^ mais on a le matos pour en tout cas !

Vous allez nous manquer les copains, la famille <3

Publié le 4 octobre 2018

Le compte a rebours à commencé le 21 septembre 2018 à 18h (il faut être précis dans la vie, c'est important) ⏳

Il y a des dates qui marquent plus que d'autres. Et je pense que celle ci va en faire parti pour un bon bout de temps !


Voilà, notre congé sabbatique, celui dont on rêve, dont on parle, celui que l'on fantasme et sur lequel on base tout notre projet depuis plus d'un mois en secret est enfin accepté par l'employeur de Maxime ! 🎉

Le mien est déjà signé depuis 15 jours avec en commentaire "Profitez, on n'a qu'une seule vie !" Amen 😍

21 septembre 2018 _ Accord signé du congé sabbatique
• • •

× J - 113 ×

Billet d'avion bookés ! Ça y est ! ✌

On est passé par une agence en ligne, spécialisée dans les longs voyages. Et on a choisi l'option "billets tour du monde" pour la modique somme d'un rein par personne (Hahahaha)

C'est fou comme on se sent plus léger quand on à moins d'argent sur son compte en banque hein ? ^^

A savoir que nous avons pris l'option des billets à la carte par ZipWorld. Ça comprend 4 grands vols et qqs petits vols internes, modifiables sans frais (Sauf les vols incluant Paris ...) :

Paris _ Bangkok - Le 19 janvier 2019

Hanoï _ Manille (A réserver ...)

Manille _ Singapour (A réserver ...)

Singapour _ Perth

Darwin _ Sydney

Sydney _ Santiago du chili

Lima _ Paris - Le 03 août 2019

• • •

Et pour achever de nous ruiner (Alors qu'on a même pas encore commencé le voyage) nous sommes allés faire un petit coucou au Centre de Vaccination Air France (Coucouuuu Air Fraaaance)

Rage, fièvre jaune et hépatite A

Avec, en prime, le droit de revenir pour un petit rappel de la rage (Qui va nous mettre une claque il paraît) et la typhoïde ! Est-ce qu'on est content ? Oui, complètement ^^


28 septembre 2018 _ Centre de Vaccination Air France

Maintenant, on va peaufiner les étapes, les lieux que l'on veut découvrir et puis surtout... On va louer un van pour l'Australie 🌏🚐💨


Carnet d'étapes