Suivez notre route au pays du kilt, du whisky et des châteaux hantés!
Du 2 au 12 août 2020
11 jours
Partager ce carnet de voyage

Il y a longtemps que je rêvais de découvrir les verdoyantes et mystérieuses contrées d'Ecosse. Quand la question s'est posée de la destination de notre voyage d'été, nous avons longuement hésité entre une destination exotique et l'écosse. Mais côté des finances nous avons finalement opté pour une destination proche, ce qui par la suite s'est avéré être une aubaine au vu des nombreuses restrictions de voyages liées au Covid-19. (J'avoue avoir été poussée également par mon irrésistible passion pour les séries historiques liées à l'écosse comme Reign ou Outlander 😉 mais chuuut!)

Nous avons eu beaucoup de chances de pouvoir partir juste avant que les Belges ne se voient imposer une quarantaine à l'arrivée. Mais cela signifie également que certains aspects de notre voyage ont été impactés par les mesures sanitaires, ce que je ne manquerai pas de spécifier le cas échéant.

• • •

Sommaire

  1. Edinburgh
  2. Culross - Falkland - Dingwall
  3. Culloden - Ullapool
  4. NC 500 - Ullapool - Beinn Eighe - Torridon
  5. NC 500 - Bealach Na Ba - Eilean Donan Castle - Skye
  6. Skye : Neist point - Coral beach - Portree
  7. Skye : Uig - Quiraing - Fairy Glen
  8. Brother's point - Fort william
  9. Glenfinnan - Fort william - Kilchurn Castle
  10. Doune - Fin du voyage



Infos pratiques

° Itinéraire

Nous avons choisi un itinéraire plus au Nord, débutant à Edinburgh, remontant sur une partie de la NC 500, passant par Skye pour finalement redescendre sur la capitale. Il existe bien sûr énormément d'itinéraires différents et nous aurions aimé en voir beaucoup plus, mais en une dizaine de jours il est impossible de parcourir tout le pays. J'ai même a certains moments regretté de ne pas avoir pu nous poser plus longtemps dans certaines régions. Je conseille donc, si vous organisez votre voyage, de vous concentrer sur quelques régions et de ne pas chercher à vouloir en faire trop en un seul séjour.

° Période de voyage

Notre voyage s'est déroulé au mois d'aout, ce qui est réellement une saison idyllique pour visiter l'écosse d'un point de vue climatique. Mais attention, c'est également le mois où le plus de touristes visitent le pays, et les prix peuvent donc très vite passer du simple au double par rapport à la basse saison.

Parlons également des "midges", minuscules moustiques omniprésents, qu'il ne faut surtout pas sous-estimer car ils peuvent vite devenir un enfer si vous n'avez pas prévu de protection! Je recommande la marque Smidge, la plus connue en Ecosse. Il fonctionne vraiment super bien, ça a sauvé notre voyage! Les midges sont principalement présentes dans les mois d'été.

° Voiture de location

La voiture de location que nous avions réservée chez Europcar nous a couté plus cher que dans d'autres destinations. Environs 300€ pour 11 jours. Mais de toute façon, il nous était impensable de visiter l'Ecosse sans notre propre moyen de transport. Il n'est pas impossible de le parcourir en transports en communs bien entendu, mais nous aimons notre liberté de mouvement en voiture et cela nous permets également de gagner beaucoup de temps dans nos déplacements.

° La conduite en Ecosse

Le plus difficile maintenant c'est de s'habituer à la conduite à droite ! J'admets être une froussarde et avoir laissé mon amoureux au volant tout le séjour... oups. Les premières minutes de conduite demandent un temps d'adaptation et de concentration assez intensif, mais très vite, après les premiers carrefours, notre cerveau d'adapte et il devient plus facile de comprendre les directions à suivre (tout ça d'après lui bien sûr 😉). Je peux vous rassurer tout de suite, les routes écossaises, surtout aux abords de la capitale, sont extrêmement bien indiquées! C'est d'ailleurs la meilleure signalisation routière que j'ai rencontrée. ils doivent être habitués aux touristes un peu perdus... En plus de cela, les Ecossais sont les gens les plus cordiaux au volant qu'il puisse exister sur cette planète. Quel plaisir!

J1àJ3
J1àJ3

Comme à notre habitude nous avons commencé notre voyage par la visite de la capitale où nous avons atterris. Edinbourg est jusqu'à présent mon grand coup de 💗 pour un city-trip. Il y en a pour tous les gouts, et niveau dépaysement c'est déjà le top!

Pour lire le résumé de notre visite d'Edinbourg lisez notre carnet :

[City-trip] Edinbourg

J3
après-midi

La première nuitée du reste de notre roadtrip devait être un arrêt un peu plus au nord, sur notre route vers la NC 500. Nous avons donc choisi de loger à Dingwall, non loin de Inverness, au Château de Tulloch.

Il aurait été dommage de faire la route d'une traite sans profiter des jolis petits villages de la région. Nous avons donc fait escale à deux reprises pour nous balader dans des villages tout droit sortis de vieux grimoires.

Bon, j'avoue avoir été poussée par mon irrésistible envie de visiter certains lieux de tournage de la série Outlander. Si vous ne la connaissez pas, regardez-là (ou lisez-là) ! C'est un vrai retour en arrière dans l'écosse du 18e siècle, avec une pincée de romantisme en prime. Je n'en dit pas plus ! Pour les connaisseurs, nous nous sommes arrêté aux villages de "Cranesmuir" et "Inverness" de la saga.

Culross

Cette journée fût la plus pluvieuse de notre voyage, ce qui a rendu les ruelles complètement désertes, pour notre plus grand bonheur.

Culross est un tout petit bourg sur la côte du Fife composé de petites rues étroites et de maisons traditionnelles encore impeccablement conservées. Je comprends bien vite le choix de l'utiliser comme lieu de tournage. A chaque nouvelle ruelle j'ai de plus en plus l'impression de me balader dans un village du 18e siècle. Tout est si tranquille, paisible, il y règne une ambiance particulière qui ravit l'imagination des promeneurs les plus rêveurs.

 Culross -  (Outlander : Cranesmuir)

Les jardins en ruine de l'abbaye sont accessibles gratuitement.

Falkland

Le petit village de Falkland a servi de décor pour la ville de Inverness dans la série Outlander. A ne pas confondre donc avec la vraie ville de Inverness à 200km de là.

Ici tout est un peu plus animé qu'à Culross, on se sent revenir dans notre siècle. Pourtant les jolies maisons typiques rendent cette bourgade tellement agréable, même si un rayon de soleil aurait rendus les choses encore plus sympathiques. Nous nous sommes baladé, avons chiné dans les petites boutiques et photographié les moindres recoins avant de reprendre notre route vers le Nord.

La prochaine fois nous irons certainement visiter le palais de Falkland, qui pour cette fois n'était accessible que sur réservations préalables (merci Covid!). J'ai lu de très bon commentaires sur sa visite et son aspect historique.

 Falkland - (Outlander: Inverness)

Dingwall - Tulloch Castle

Epuisés par la route et la pluie battante nous nous sommes finalement résolu à rester à l'hôtel au lieu de visiter la ville de Dingwall. De toute façon, après l'avoir traversée en voiture pour accéder au château, cela n'a pas particulièrement retenu notre attention. Nous avons donc préféré profiter des salons cosy de notre logement. Je ne voulais absolument pas quitter l'Ecosse sans avoir séjourné dans un château, hanté de préférence! Bon, je dois avouer que je ne lui décernerais pas la palme du meilleur rapport qualité-prix ,mais nous avons tout de même passé une agréable (spooky ...) nuit!

Carnet d'adresses pour plus d'infos : ICI

Tulloch castle 
J4

L'organisation de notre voyage ayant été chamboulée par le covid nous n'avions pas encore décidé en nous levant ce jour là de la suite du programme. Hésitation entre déjà remonter vers la NC500 et visiter les lieux aléatoirement sur la route ou redescendre un peu plus vers le centre pour une visite pour historique...

The battle of Culloden

Etant amatrice d'histoire, c'est finalement l'alternative historique qui gagnera la partie. Nous nous sommes donc rendu au tristement célèbre champ de bataille de Culloden, situé à quelques km à l'est d'Inverness

° Un brin d'histoire...

Cette étendue de plaine fût marquée par un des évènements les plus sanglants de l'Ecosse du 18e siècle, dans une époque où les tensions entre anglais et écossais étaient déjà très tumultueuses. Menée par "Bonnie prince Charlie" dans le but de réinstaurer le règne des Stuarts sur le trône, la révolte Jacobite contre la couronne anglaise aurait fait des milliers de morts.

La hargne et la bravoure des Highlanders n'auront malheureusement pas suffit car, mal organisés ils perdront la bataille en très peu de temps. Cette bataille marquera un tournant dans l'histoire de l'écosse puisque s'en suivi beaucoup de lois destinées à opprimer la culture des highlands. Comme par exemple le Dress act de 1746 qui interdisait le port du tartan. Mais aussi l'interdiction de jouer de la cornemuse, de porter des armes ou de parler le Gaélique. Elle finiront par être abrogées 40 ans plus tard mais laisseront des marques indélébiles dans le cœur des Ecossais.

On peut au jour d'aujourd'hui observer au travers des petits sentiers, les tombes de différentes familles ayant pris part à la bataille. Plusieurs stèles expliquent également les trouvailles archéologiques et les relatent des fragments de la bataille. Celle que me marquera le plus c'est sans hésiter la démarcation des lieux où se tenaient exactement chaque clan de highlander, avec son nombre de combattants. Et face à eux un mur d'anglais armés jusqu'au dents.

Le site n'a malheureusement pas été entretenu pendant très longtemps comme lieu de mémoire, et a subi les transformation du monde moderne. Mais elle appartient maintenant en partie au NTS (National Trust of Scotland) qui s'applique à le remettre peu à peu dans l'état marécageux initial.

Culloden Battlefield

- Matériel : une veste coupe-vent

- Prix : Champs de bataille : gratuit

Centre de visiteurs : £11.00 par adulte

- Durée : illimitée

- Note : 5/5

• • •

Grâce à l'application Alltrails nous avons également fait une chouette petite balade dans les bois et les champs environnants. Ci et là quelques installations commémoratives mais sinon c'est vraiment plus une balade complémentaire à faire si vous avez prévu de passer beaucoup de temps dans la région. Pour les plus pressés, passez votre chemin.

Culloden Woodland


Falls of Measach

Sur notre route vers le nord, que nous avons choisi de faire tranquillement en profitant des arrêts et des paysages changeants, nous nous sommes arrêté pour faire une petite randonnées de 2km aux Falls of Measach.

L'entrée du sentier est très bien indiquée et un petit parking gratuit est disponible à l'entrée. Le sentier est superbement entretenu. Nous avons choisi de descendre par le sentier de droite (plus court) et de remonter par le sentier de gauche (plus long) mais chacun fait comme il le sent. Ca nous a permit de souffler un peu sur le retour, ça grimpe mine de rien ! En bout de sentier une passerelle panoramique vous récompense du chemin parcouru. On a également pu profiter d'un moment sur le pont suspendu pour admirer les chutes d'eau.

Un gros point négatif pour nous a été l'affluence de promeneurs sur le sentier. Nous recommandons vraiment cette balade soit très tôt/tard dans la journée, soit en basse saison. Car le monde gâche vraiment le plaisir de la tranquillité de la nature.

Trail : Falls of Measach

- Matériel : Chaussures de marche, veste de pluie

- Prix : gratuit

- Durée : illimitée

- Note : 3/5

Ullapool

Notre trajet du jour s'est terminé à quelques kilomètres de la randonnée, dans la petite ville portuaire de Ullapool. Et là ... nous avons enfin fait connaissances avec les midges! Ils nous ont attaqués par centaines en sortant de la voiture. Nous n'aurions pas dû sous-estimer ces petites bêtes.

Blague à part, cela ne nous a pas empêché de nous balader un peu plus tard en soirée dans le village. Nous avons déposé toutes nos affaires dans notre "B&B Wingfold", un endroit à la vue époustouflante sur le Loch Broom.

Epuisés par le vent soufflant toute la journée, nous espérions nous réchauffer avec un bon petit repas au Ceilidh Place... Déception, le repas n'était pas du tout à la hauteur du prix et de la réputation. De loin notre pire repas du séjour, nous ne le conseillons vraiment pas.

Nous sommes donc allé nous coucher avec le ventre à moitié vide... mais avec la tête pleine de magnifiques paysages !

Plus d'infos sur nos logements et restaurants ICI

J5

Nous nous sommes levés aujourd'hui sous un magnifique soleil, ce qui nous a donné envie de faire une sortie en bateau, Ullapool étant un des meilleurs départs pour les croisières autour des Summer Isles. Malheureusement encore une fois, la crise Covid nous empêchera de réaliser cela car toutes les sociétés d'excursions en mer avaient pour obligation de fermer. Encore un point à rajouter sur la liste des choses à faire pour notre prochain voyage.

Nous nous sommes donc simplement baladé dans la ville, posé dans le port au soleil et admiré les paysages et ses oiseaux marins.

Avec le recul Ullapool n'a pas beaucoup d'intérêt à nos yeux si ce n'est pour les croisières. Nous n'y reviendrons donc que pour une excursion en mer la prochaine fois.

• • •

La route jusqu'à Torridon s'annonçait assez longue puisque nous souhaitions emprunter la A832 longeant la côte. Cette route faisant partie de la NC500 est connue pour offrir de beaux paysages sur la mer et le Loch Marée. Mais elle contient des tronçons assez étroits qui rallongent le temps de trajet.



Beinn Eighe Trail

Nous nous sommes faits prendre par le temps d'ailleurs et sommes arrivés presque une heure plus tard que l'heure prévue à la randonnée du Beinn Eighe. Grossière erreur, si c'était à refaire, nous aurions bloqué notre journée complète afin de profiter au maximum du trek.

Le départ de la randonnée est encore une fois très bien indiquée. Un parking avec des informations touristiques est disponible à l'entrée. La randonnée du Beinn Eighe est très connue, mais vu sa difficulté un peu plus élevée elle est moins fréquentée. 2 itinéraires sont disponibles : le premier à travers les bois au pied de la montagne et l'autre grimpant au somme de celle-ci. Ne sous estimez pas ce sentier qui peut s'avérer difficile pour certaines personne et parfois dangereux par temps de pluie. Mais si vous êtes prêt à grimper un peu, la randonnée en vaut vraiment la peine. C'est une des plus belles que nous ayons faite!

Comme je l'ai dit notre seul regret c'est d'être parti trop tard et de ne pas avoir pu profiter plus à notre aise des paysages. La montée et descente à une allure normale nous a pris environs 4h, avec un arrêt un peu plus long au sommet. Le vent souffle sur les hauteurs mais nous avons eu beaucoup de chance car nous avons eu droit à un soleil brillant et la température qui va avec.

 Beinn Eighe Trail

Trail : Beinn Eighe

- Matériel : Chaussures de marche , veste de pluie et coupe-vent

- Prix : gratuit

- Durée : illimitée

- Note : 5/5

Pour la petit anecdote marrante (qui ne l'était pas sur le moment !) nous avons dû parcourir une partie du chemin retour en courant pour arriver à l'heure de notre réservation au restaurant de l'hôtel. Les réservations étant très précises à cause du Covid. Nous avons dû conduire version rallye dans les petites routes, sans pouvoir nous arrêter pour admirer les paysages. On est finalement arrivé avec "seulement" 10 minutes de retard au restaurant, transpirant et boueux... comme des vrais highlanders du 18e siècle!

• • •

Nous avons logé et mangé au Torridon Stabbles (anciennement The Torridon Inn) que nous recommandons très chaudement ! Un de nos meilleur souvenir de voyage. Nous y réserverons certainement bien 3 nuitées la prochaine fois !

Nous nous sommes faits plaisir avec un délicieux repas, et un bon whisky écossais, bien mérité après notre aventure du jour!

J6

Est-il vraiment nécessaire de préciser que nous avons mangé le meilleur petit-déjeuner de notre séjour au Torridon Stabbles ? A l'heure où j'écris ce carnet je ne m'en remets toujours pas!

Aujourd'hui nous avions principalement prévu de profiter un maximum de la magnifique route vallonée de la péninsule d'Applecross. Nous n'avons donc intentionnellement pas relié Torridon à Skye via le chemin le le plus court, mais certainement via le chemin le plus spectaculaire. beaucoup de lectures nous avaient déjà promises la plus belle route de d'Ecosse, et effectivement nous sommes à de nombreuses reprises restés ébahis devant la beauté de ses paysages. On se sent bien petit par rapport à toutes ces étendues... ça permet de remettre beaucoup de choses en perspectives.

Passage obligatoire par le col du Bealach Na Ba, et ouf je suis bien contente d'avoir délégué la conduite à Monsieur! La vue est à couper le souffle et la route sinueuse traversant le col nous accueille périlleusement entre les escarpements rocheux.

Pour suivre cet itinéraire faisant partie de la NC500 bifurquer à droite sur la petite route peu après la ville de Shieldaig (dans le sens Torridon > Skye) et laissez vous emporter par la route. Attention par temps hivernal le col du Bealch Na Ba est fermé à cause de sa dangerosité. Rater un "passing place" vous couterais une marche arrière acrobatique, alors à moins d'être Schumacker, soyez courtois.

NC 500 - péninsule d'Applecross 

Eilean Donan Castle

Arrivés sains et saufs au bout de notre périple, nous souhaitions visiter le château de Eilean Donan, un des plus connus et photographiés d'Ecosse. Pour un premier voyage, nous ne voulions pas passer à côté. Le ciel nous ayant gratifié de sa plus belle pluie écossaise, nous avons traversé le pont sous un torrent d'eau et sommes arrivés à l'entrée trempés jusqu'aux os. Cela aura au moins fait rire la petite dame de l'entrée "real scottish weather isn't it ?!".

La visite du château est sans grand intérêt historique sincèrement. Les salles sont remplies d'objets de collection appartenant à la famille ainsi que de reconstructions de scènes de vie avec des personnages plus vrais que nature il faut l'avouer. Pour le reste ce sont finalement les remparts extérieurs qui étaient le plus impressionnants à explorer. L'entrée n'est heureusement pas trop chère. L'avantage c'est qu'avec le Covid l'entrée ne se faisaient que par groupe privé toutes les 5 minutes. Nous sommes donc finalement presque seul dans notre créneau horaire. Agréable pour les photos!

 Eilean Donan Castle

Eilean Donan Castle

- Matériel : rien de particulier.

- Prix : Adulte : 10.00£ / Enfant 6.00 £

- Durée : -+30min

- Note : 3/5

La traversée du pont n'est autorisée que si vous achetez l'entrée au musée.

Nous décidons de prendre un lunch à emporter sur la route histoire de ne pas trop trainer car nous avions encore de la route jusqu'au Nord de Skye.

La "cahutte" du Buth Beag à Kyle of Lochalsh un peu avant le pont reliant le pays à l'ile de Skye nous a servi le meilleur repas à emporter de notre séjour! Ils ont une carte pour tous les goûts servant la pêche du jour.

22.00£ pour un wrap fish&chips pesto maison, 350gr de mini-écrevisse et une assiette de salade de poisson.


Nous continuons finalement notre route vers la péninsule de Waternish sous un agréable petit soleil. A croire que le temps se fiche de nous!

En bonus, nous croisons enfin les vaches écossaises tant convoitées ! 💗 ce sera d'ailleurs la seule fois du séjour...

Nous avons logé au B&B de Vicky et John. Je ne sais toujours pas dire si c'est leur accueil, leur maison ou la vue depuis la salle à manger qui était le plus incroyable de ce séjour ! On peut jurer les yeux fermés que c'est une des meilleures adresses de l'île!

Plus d'info : ICI

 B&B chez Vicky & John
J7

Après avoir nourris les joyeux cochons et les chèvres de John & Vicky nous avons prit la route pour la première journée d'exploration de l'ile de Skye.

SkyeSkyns

A 10h30 nous avions rendez-vous pour une visite privée à la tannerie Skyeskyns non loin de notre B&B. La dame qui nous a accueilli était charmante et s'est efforcée au maximum pour prendre un accent anglais neutre, que nous puissions comprendre. 😉 Nous avons appris beaucoup de choses très intéressantes sur la création de peau de mouton décoratives. Un processus encore effectué par leur soins de manière traditionnelle. Les machines ont bien sûr en partie évoluées mais chaque étape est soigneusement respectée et effectuée à la main par leur personnel. Nous avons pu poser toutes nos questions, notamment l'endroit d'où provenaient leurs peaux. A notre grande surprises elles sont livrées par plusieurs abattoirs dans toute l'Angleterre qui souhaite valoriser l'entièreté du produit qu'ils travaillent. Ils gardent la viande pour la consommation mais au lieu de jeter les peaux comme dans beaucoup d'endroits, ils les font parvenir à Skyeskyns qui les travaillera pour en faire des ornements de toutes sortes. Ici pas de gaspillage donc!

Tannerie Skyeskyns

- Matériel : Rien de particulier

- Prix : visite : 5.00£ par personne remboursé si vous achetez quelque chose.

- Durée : 30min

- Note : 4.5/5

Skye Weavers

Nous avons continué notre route vers l'ouest où nous avions prévus de visiter l'atelier de création de tissus Skye Weavers. Comme chaque personne qui visite l'Ecosse, nous voulions ramener des produits typiques tels que des tartans et des écharpes en tout genre. Mais hors de questions de dépenser un centime pour des produits fabriqués en chine vendus dans les magasins d'attrape touristes. Sur conseil de nos hôtes nous avons donc choisi de rendre une visite au très accueillant propriétaire de l'atelier Skye Weavers.

Nous avons passé un formidable moment à échanger sur les techniques de tissage de la laine. Chaque produit vendu dans leur petit atelier est fabriqué sur place à la main. Et quand je dis à la main, je devrais plutôt dire "au pied". Ils utilisent une technique encore très peu utilisée qui permet de tisser en pédalant sur un vélo. C'est tellement unique de voir cette machine, construite par leurs soins, emmêler les petits fils de l'aine pour créer de superbes produits. C'est un travail de titan par rapport aux machines industrielles mais c'est tellement plus intéressant d'en apprendre le fonctionnement. De l'artisanat qui a un cout certes mais qui fait vivre le commerce local. En prime vous porterez des pièces produites en très peu d'exemplaires, la classe !

Ils ont aussi un petit choix de produits en ligne sur leur site.

Skye Weavers

- Matériel : Rien de particulier

- Prix : visite gratuite

- Durée : 30min

- Note : 5/5

Neist Point

S'en suivi une des plus grosse déception de notre voyage en matière de balade. Neist point n'étant pas trop loin de l'atelier de tissage nous pensions y faire la randonnée très connue jusqu'au phare. Hé ben pour être connue, elle l'est! Garé sur le parking, nous avons croisé des centaines d'autre touristes se hâtant pour atteindre le petit sentier en pente d'où nous pouvions voir une longue partie du chemin. Une randonnée noir de monde qui nous a refroidi directement. N'ayant pas spécialement envie de nous mêler à la foule nous avons choisi de ne pas descendre vers la la presqu'île mais de simplement longer la côte rocheuse vers la droite face au phare. Et nous nous sommes posés une heure à grignoter avec pour décor de fond le phare et la petite bande de terre s'étirant dans la mer.

Ne faites pas comme nous, prévoyez des plans B au cas où vos visites initiales tomberaient à l'eau. Ne sachant pas trop où aller, nous nous sommes finalement rabattus sur une petite visite de la ville de Portree. Qui n'était à la base pas dans nos priorités. Et pour cause, la petite ville est assez mignonne, mais très fréquentée. Heureusement vous y trouvez quelques bonnes adresses pour manger un bout et boire un verre. Le soleil nous baignant pleinement de ses rayons nous avons décidé de commander une glace et de s'assoir sur un banc tout simplement. Se poser ça a aussi du bon parfois!

Coral Beach

Nous n'avions pas encore eu l'occasion d'admirer un vrai coucher de soleil Ecossais, et vu la journée ensoleillée dont nous avions bénéficié, celui du jour s'annonçait plutôt prometteur. Décision prise, nous irions l'admirer sur la plage de Coral Beach, pas très loin de notre B&B.

C'est finalement un sentier assez couru également, et certainement par un temps comme celui-là mais nous nous sommes fait à l'idée que c'était ça ou manquer l'heure du coucher. Trouver une place sur le parking est une chose assez périlleuse, soyez prêts à manœuvrer. Après s'être intercalé entre un van et un petit arbre nous nous sommes mis en route pour la fameuse plage cristalline.

C'est une randonnée accessible à tous les âges et pas trop longue. Mais nous avons béni notre répulsif car nous étions infestés de midges, quelle horreur ça bien failli nous gâcher la balade. Finalement arrivés en bout de chemin nous avons pu admirer le soleil se coucher et le ciel se teindre de ses plus beaux tons roses. Un troupeau de vaches s'est invité parmi nous, déclarant l'eau comme leur territoire. C'était assez drôle à voir. Pour les plus courageux il n'est pas interdit de se baigner mais nous avons vu beaucoup de méduses sur le rivage, prudence donc.

Trail : Coral Beach

- Matériel : Chaussures de marche, veste de pluie, éventuellement maillot de bain

- Prix : gratuit

- Durée : +-2h l'aller-retour mais chacun son rythme

- Note : 3.5/5

En rentrant chez nous nous avons eu la chance de pouvoir encore admirer le soleil se coucher progressivement depuis la colline où se perchait notre B&B.

Le plus beau de notre vie je pense...

J8

Nous savourons notre petit déjeuner chez Vicky & John avant de reprendre notre route un peu triste de quitter ce couple de bon vivants.

Motivés par une journée à nouveau chaude et ensoleillée nous décidons de faire la randonnée des Quiraing sur la péninsule de Trotternish.

Sur la route, nous passons devant le départ de la randonnée très connue du Old man of Storr, et très vite nous nous faisons à l'idée que nous ne la parcourons peut-être jamais. Le monde sur Neist point n'était rien comparée à la masse compacte de touristes sur le point d'entamer l'ascension du Old man of Storr. Le parking (payant) mis à disposition était même en travaux d'agrandissement, ça promet... A faire donc si vous le souhaitez vraiment tôt/tard dans la journée ou en très basse saison.

Quiraing

A notre arrivée au départ des Quiraing, nous avons eu la mauvaise surprise de voir également un parking plein à craquer et par dessus le marché, payant. (1h = 1£) Scandalisés par ce tarif nous repartons, non sans déception, à la recherche d'une alternative. Attristé par ma moue abattue, mon amoureux nous trouve après 30 minutes de recherches, un sentier alternatif partant de Flodigarry et rejoignant les Quiraing. Hourraaaaa ! Et là au départ de la randonnée appelée Loch Langaig on a trouvé un petit parking gratuit avec seulement une voiture. Nous entamons donc la montée, fiers d'avoir trouvé un chemin plus tranquille, entouré par le calme et la nature. Avant d'atteindre le sentier des Quiraing, nous n'avons croisé qu'un seul couple, quelle bonheur.

C'est sans conteste une des plus belles randonnées que nous ayons faite.

Trail : Loch Langaig & the Quiraing

- Matériel : Chaussures de marche, veste de pluie

- Prix : gratuit

- Durée : entre 3h (aller-retour) et 5h (aller-boucle Quiraing - retour ) c'est à votre rythme

- Note : 5/5

Ayant marché plusieurs heures sous un soleil de plomb et facilement 30°C (oui c'est possible en écosse apparemment) nous avons décidé sur le chemin du retour de faire un petit crochet au Loch Hasco pour se rafraichir. Nous y flânerons finalement une bonne partie de l'après-midi.

En y réfléchissant, je pense que c'est un de mes meilleurs souvenir de voyage...

 Loch Hasco

Fairy Glen

Avant de souper dans notre petite cabane nous décidons de rassembler nos dernières forces pour faire une balade dans le Fairy Glen. C'est une mini-randonnée parmi les mini-collines qui nous a donné l'impression de nous retrouver dans un film de science-fiction comme le seigneur des anneaux. C'est bien sûr accessible à tous et il existe plusieurs départs de sentiers. Les marquages en cercle à certains endroit confèrent un aspect encore plus mystérieux, mais détrompez vous ils ne sont pas naturels. Ils ont malheureusement été crées de toutes pièces par des guides touristiques peu scrupuleux en recherche d'histoires féeriques à raconter à leurs clients. Beaucoup de locaux essayent tant bien que mal d'effacer ces traces pour redonner au glen sa nature sauvage.

Le clos de la balade c'est le petit éperon rochaux se dressant au milieu du glen. On l'appelle le Castle Ewen en référence à sa forme singulière rappelant les ruines d'un petit château, bien qu'en réalité il n'en est rien. La nature fait juste bien les choses ... surtout en Ecosse 😉

Trail : Fairy Glen

- Matériel : Baskets ou chaussures de marche, veste de pluie

- Prix : gratuit

- Durée : 1h pour faire le tour mais c'est à votre rythme!

- Note : 4/5

Nous partons chercher notre souper à emporter à Portree et rentrons vers Uig, bercés par la lumière rasante du soleil couchant sur de splendides panoramas.


Pour notre dernière nuit sur Skye nous avons logé sur la péninsule de Trotternish au Cowshed boutique qui propose des dortoirs partagés mais également des petits pods absolument canon !

Plus d'infos dans mon carnet d'adresses : ICI

J9

Avant de quitter l'île de Skye nous décidons de profiter du magnifique soleil pour faire une dernière randonnée. A la recherche d'un sentier pas trop connu, nous tombons sur "Rubha nam Brathairean" ou plus communément appelé Brother's Point. Une balade assez amusante car différentes des autres que nous avons faites jusque là. Une partie se fait sur d'énormes galets blancs en bords de plage. Bizarrement, pendant un moment le décor nous semble différent des autres coins de l'île que nous avons vus. Des fossiles préhistoriques auraient été trouvés sur cette région par des archéologues. Nous n'avons pas la chance d'en avoir vu, mais rien que le panorama vaut le détour. L'accès à la pointe extrême de la mini-péninsule se mérite par des petites grimpettes mais cela donne une impression de bout de monde comme jamais.

Trail : Brother's point

- Matériel : Chaussures de marche étanches car sentier boueux par temps de pluie, veste de pluie

- Prix : gratuit

- Durée : 1h30 (aller-retour) mais c'est à votre rythme

- Note : 4/5

Nous finissons par quitter Skye un peu a contrecœur pour entamer notre route de retour vers le centre du pays. Comme à notre habitude nous nous arrêtons pour profiter des décors mais surtout pour dénicher quelques Géocaches. Si vous ne connaissez pas encore cette application, allez voir car en plus d'être ludique c'est une super façon de découvrir de nouveaux coins.

• • •

Fin d'après midi nous faisons un petit stop à Fort William qui se trouve sur la route de notre logement. Malheureusement tout est déjà fermé et nous décidons donc de grignoter un petit fish&chips (infâme soit dit en passant... je vous déconseille l'enseigne Macari's) avant de repartir pour se reposer et se réchauffer dans notre petite cabane privée.

J10

Journée bien chargée en perspective pour notre dernier jour entier au pays du whisky!

Viaduc de Glenfinnan - Poudlard Express

Je mourrais littéralement d'envie de pouvoir monter dans le célèbre train à vapeur qui a inspiré le Poudlard Express mais toujours à cause de ce fichu Covid, les places limitées étaient déjà complètement 2 semaines avant notre départ ... Bon hé bien dans ce cas nous irions voir le viaduc et le train passer. Certes cela reste une des choses les plus touristiques du pays. Mais pour les fans vous comprendrez que c'est immanquable!

Nous arrivons un peu juste sur le parking (payant) et devons donc manœuvrer habillement pour trouver une place de stationnement. Après une bataille acharnée contre l'automate et l'aide tellement aimable d'un écossais (vous ai-je déjà parlé de la gentillesse inouïe des écossais?! ) nous nous mettons à courir dans l'espoir d'arriver à temps pour admirer le train. Il passe sur le viaduc dans le "bon sens" vers 10h30 et vous ne serez pas les seuls sur place attention. Après s'être frayés un chemin à travers la foule, nous finissons pas trouver un petit spot agréable. 5 minutes plus tard nous entendons un vrombissement ... voilà ! Des étoiles dans les yeux je le vois arriver au loin. L'excitation est au summum derrière mon objectif mon âme d'enfant jubile au moment ou la locomotive laisse s'échapper sa fumée blanche et son "tchuu tchuuu".

Je jure de ne pas rater la réservation de places à bord du train pour notre prochain voyage !

 Viaduc de Glenfinnan 

Le cœur et la tête pleine de merveilles nous repartons, sous un fabuleux soleil vers Fort William.

Fort William

La veille au soir je nous ai déniché un super jeux de piste dans le style d'une escape game pour découvrir certains endroits de la ville. Il coute 10.00€ et est accessible pour toute la famille, même si on bon niveau d'anglais est conseillé pour trouver tous les indices! Vous pouvez l'acheter en ligne sur le site, ou à l'office du tourisme en papier. Nous avons joué pendant presque 3h et à mon grand étonnement Monsieur était tout triste arrivé à la fin. "Déjà fini ?!" Il est disponible également dans d'autres villes si vous le souhaitez.

Jeux de piste : Treasure trails

- Matériel : Feuille et bic

- Prix : 9.99£

- Durée : +-3h en fonction de votre niveau d'anglais

- Note : 3.5/5

 Fort William

Sur la route, comme à tant d'autres endroit en Ecosse, nous nous arrêtons pour photographier les paysages qui nous entourent. La A82 qui traverse Glencoe vaut particulièrement le détour. Nous nous sentons tout petit. Pleins de départs de sentiers sont dispo le long de la route... ce sera pour la prochaine fois.

Kilchurn Castle

Pour notre toute dernière balade au coucher du soleil écossais nous avons déniché une pépite de balade romantique et surtout très peu fréquentée. Elle est aussi très courte puisqu'elle ne fait que l'aller-retour vers les ruines du château. Un des endroits les plus magiques d'Ecosse! Rien à voir avec les tournages d'Outlander mais pour avoir vu la série, j'ai vraiment eu l'impression de voyager dans le temps de la même façon. Mon imagination débordante à eu largement de quoi se nourrir. J'aurais pu passer des heures à imaginer les personnes voguer à leur occupations du 18e siècles dans le château. Le calme, le loch, et les prairies environnantes lui confèrent un aspect encore plus bucolique. A faire au coucher du soleil si possible! Et pleins de petits animaux vous entourent sur le sentier, c'est incroyable.

 Kilchurn Castle

Avec encore 1h30 de route devant nous avant d'arriver à notre point de chute pour la nuit, nous décidons finalement de nous rendre directement au restaurant pour le souper dans le charmant petit village de Drymen. Nous optons pour une table au "The Clachan" où nous mangeront un repas Ecossais simple mais efficace. Ensuite nous reprenons la voiture et arrivons la nuit déjà tombée dans notre B&B insolite Loch Lomond Hideaways. Un endroit unique et charmant où nous reviendrons sans hésiter !

Plus d'infos : ICI

J11

Nous émergeons d'une nuit paisible dans notre superbe petite cabane ovale avec les rayons du soleil en guise de bonjour. Pour notre dernière matinée en Ecosse nous souhaitions un planning light, pour ne pas se fatiguer avant de prendre l'avion.

Après un bain et un petit-déjeuner sur notre terrasse nous repartons, non sans nostalgie en direction d'Edimbourg. Sur le chemin nous faisons quelques stops pour dénicher des Géocaches et décidons de nous arrêter à Doune pour le dîner.

Nous profitons du beau temps pour nous balader dans le tout petit village en admirant les maisons traditionnelles.

Impensable également de passer par Doune sans faire une halte à son fameux château. Oui effectivement je me suis encore laissée emportée par la folie Outlander... mais que soit le château valait le petit crochet. Il sert effectivement de décor pour le Chateau de Leoch dans la série. L'office du tourisme Ecossais à profité de la fermeture à cause du Covid-19 pour restaurer certaines parties du château, ce qui nous a malheureusement empêché de visiter l'intérieur du site.

Avant de repartir nous nous attablons au Buttercup café, une des seules adresses pour luncher dans la ville, où nous avons mangé d'excellents toasts et bagels au saumon.

En fin de journée nous rendons notre voiture de location et montons dans notre vol retour avec beaucoup de nostalgie.

Ce voyage n'a pas été de tout repos, mais qui choisirais l'Ecosse comme destination pour le farniente ?! Je garde un excellent souvenir de plusieurs de nos balades et de certaines adresses incroyables. Mais je pense que ce qui me restera encore très longtemps en tête c'est la gentillesse des Ecossais. J'ai rarement croisé des personnes aussi serviables et à qui on peut faire confiance les yeux fermés.

Une des joies du roadtrip en Ecosse c'est de pouvoir s'arrêter tous les 10km pour admirer et photographier les panoramas époustouflants. Alors prenez le temps de vous arrêter et de profiter réellement de cette beauté naturelle.