× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Prague

City trip de 3 jours dans l'une des villes les plus prisées d'Europe.
Décembre 2017
3 jours
3
1

Fraîchement débarqué à l'aéroport, je ne perds pas une minute et je file à l'hôtel en taxi pour le check-in. Puis c'est sac sur le dos que je pars à la découverte de Prague !

Au vu de la situation géographique de l'hôtel dans la ville, il était logique de commencer par le quartier Vyšerhad.


L'église Saint Pierre et Saint Paul domine les hauteurs des jardins de Vyšerhad.

A la bordure du quartier vers le fleuve, la ville s'étend pour le bonheur des yeux.

2

Une fois Vyšerhad découvert, je me dirige vers la mini Tour Eiffel de Prague, la Tour de Petřín. Et ce n'est pas à côté. Hors de question de prendre un taxi, c'est à pied que je visite ! En même temps que je rapproche de mon objectif, je découvre la ville.

Avant de traverser la Vltava, la plus grande rivière du territoire, je m'arrête aux maisons dansantes. Simplement des immeubles de bureau. L'architecte a dû se lâcher ce jour-là.

Arrivé au quartier de Mala Strana, je m'arrête au mémorial des victimes du communisme (Pomnik Obětem Komunismu). Un rang de personnes nues et sombres symbolisant le communisme, détruisant jusque même les corps et entraînant les gens jusque dans l'obscurité.

Arrivé en haut de la colline Petřín, la fameuse Petřínská Rozhledna qui domine toute la ville. Construite 5 ans après la Tour Eiffel, sa position sur la colline lui confère une altitude comparable à la Grande Dame de Fer, 324 mètres au dessus du niveau de la mer.

La mini Tour Eiffel mesure 60 mètres.

Pour quelques couronnes tchèques, il est possible de monter au sommet pour apprécier la vue.

En descendant, je m'attarde sur une église au charme bien à elle qui côtoie la tour.

3

Je reprends la marche en direction du château, et découvre le charme de la ville en cours de route.

Le château se trouve entouré de bâtiments administratifs, on l'aperçoit en arrivant. A l'entrée de l'enceinte, des soldats montent la garde attentivement.

Le château de Prague, merveille architecturale s'élevant au dessus du centre ville, ne peut pas laisser indifférent.

D'abord résidence princière, puis impériale depuis le IXème siècle, il est aujourd'hui occupé par le président tchèque.

Quels que soient les angles de vue, ce site est vraiment plaisant à regarder et à photographier.

L'intérieur est assez classique, sans grande surprise.

Aux abords du château, la basilique Saint Georges qui complémente ce bloc impérial tchèque.

A l'arrière du site, un marché de Noël est installé pour accommoder voyageurs, travailleurs et locaux. Un régal après les heures de marche dans ce froid de l'Est.

En s'éloignant du château, on peut visiter les ruelles d'antan et les maisons d'époque.

Également, le donjon où se déroulaient les séances de torture.

En sortant à l'extérieur de l'enceinte impériale, la vue sur le centre ville fait son effet.

4

La nuit commence à tomber, la faim se fait (encore) sentir.

Sachant déjà où je vais me rendre pour le repas, je me remets en marche en découvrant l'architecture locale.

Enfin arrivé au centre ville, je me pose au Bar Beer Museum, réputé pour sa large sélection de bières.

La gastronomie tchèque, avec ses influences germaniques, est assez copieuse et bourrative. Ici comme ailleurs dans la ville, on peut se faire plaisir sans se ruiner.

Dans ce pub, on propose plus de 20 bières de toutes sortes, toutes peu connues du grand public. Un vrai régal. Je suis venu manger et déguster une sélection de 5 bières à deux reprises ici (donc 10 bières goûtées). Quand on compare ce que j'ai goûté et ce que l'on nous vend en grande surface, c'est indéniable : on se fait vraiment pigeonner au centre commercial.

Je finis de manger, et il fait déjà nuit. La Vieille Ville n'étant pas loin, je décide d'y faire un tour. C'est bondé de monde. Touristes comme locaux, le marché de Noël donne une touche de charme supplémentaire à cette place riche en architecture.

Même si je n'avais plus faim, je me devais d'essayer le fameux - Trdelnik - spécialité locale à base de pâte cuite autour d'un cylindre, et fourrée de chocolat, Nutella, confiture ou autre.

Ce n'est pas mauvais du tout, mais il ne faut pas penser aux calories !

Le froid et la fatigue se faisant sentir, je décide de rentrer. Je profite encore des quelques merveilles que les lieux peuvent offrir et je ne tarde pas.

A quelques rues de l'hôtel, je prends quelques derniers clichés, et je file au lit.

5

Sitôt couché, sitôt endormi ! Impossible de résister au sommeil avec une journée de marche dans les jambes.

Je me remets sur pied vers le pont Saint Charles, et déambule dans les rues et les îles de Prague.

Arrivé dans un café, je suis agréablement surpris par l'originalité de la carte et du service.

A l'approche du pont, je prends du temps pour profiter.

Et me voici au pont Saint Charles. 45 ans ont été nécessaires pour le bâtir, jusqu'en 1402.

30 statues de dressent depuis les temps anciens. Religieuses pour la plupart, elles témoignent le côté très croyant de l'époque.

Fait marquant : les gens qui font la queue pour toucher certaines plaques des statues.

La superstition qui a franchi les frontières fait son oeuvre, et je me retrouve entouré de Chinois, Italiens, Espagnols et que sais-je encore. La légende raconte que quiconque touche ces plaques voit ses voeux exaucés. Le résultat sur ces plaques est impressionnant : mieux polishées qu'avec du vinaigre blanc ! 😂

Mon city trip se termine. Je jette un dernier coup d'oeil à cette merveille qu'est Prague, et repars pour Genève.