Carnet de voyage

6 mois en Nouvelle-Zélande 🌍

24 étapes
33 commentaires
15 abonnés
Dernière étape postée il y a 4 jours
Premier voyage seule à l'autre bout du monde. Je pars en Nouvelle-Zélande pour 7 mois, stage et road-trip au programme. C'est parti pour une immersion complete ! 😍
Mai 2019
30 semaines
Partager ce carnet de voyage
8
mai

On décolle de l'aéroport Charles de Gaulle à midi pour 24 h de vol. C'est les derniers moments avec la famille. Mes meilleures amies m'ont fait la surprise de venir me dire au revoir à l'aéroport 😍Quelques larmes sont lâchées et c'est parti pour l'embarquement avec Aurel et Zoé !

Dernière photo avec les copiiiiiiines
Dernière photo avec les copiiiiiiines
huuum sympa les repas dans l'avion
huuum sympa les repas dans l'avion
Magnifique vue sur les montagnes du Moyen-Orient
Magnifique vue sur les montagnes du Moyen-Orient
Coucher de soleil dans l'avion
Coucher de soleil dans l'avion
Est-ce qu'on lit le stress sur nos visages ?
Est-ce qu'on lit le stress sur nos visages ?
9
mai

Après 12h de vol (assez long...), on s'arrête à Singapour pour deux heures. Trop court pour visiter le plus bel aéroport du monde. On a juste visité la serre à papillons 🦋

Il fait 31°C, il est 1h du matin en France mais 7h ici, c'est dur.

C'est reparti pour 9h de vol jusque Auckland.

Il fait beaucoup trop chaud dans cette serre à papillons
Il fait beaucoup trop chaud dans cette serre à papillons
Coucher de soleil sur le trajet vers Auckland
Coucher de soleil sur le trajet vers Auckland
Aéroport de Singapour
9
mai

Enfin arrivée après 24 h de vol ! On arrive à 23h ici alors qu'il n'est que 12h pour nous. La nuit s'annonce difficile 😴 Une mante religieuse nous accompagne sur le trajet jusque l'hôtel puis se loge dans les cheveux de Zoé. Heureusement que l'hôtel est juste à côté de l'aéroport, on n'en peut plus ! La douche est méritée 🚿

Au final, on s'est réveillée vers 3-4h du matin en pleine forme, dur de se rendormir après tout ça ! Heureusement, un bon petit déjeuner nous attendait.

Arrivée à l'aéroport
Arrivée à l'aéroport
Notre nouvelle pote la mante religieuse
Notre nouvelle pote la mante religieuse
10
mai
10
mai
Publié le 12 mai 2019

Visite du port d'Auckland

1er jour à Auckland, on arrive à l'auberge de jeunesse qui est super cool ! On pose nos affaires et on part visiter la ville. Tout le monde est trop sympa avec nous, on arrive à se faire comprendre. L'auberge est dans le centre ville à 15 minutes du port. ⛴ On ressent une ambiance plutôt américaine, tout est grand et démesuré... mais très beau. On arrive sur le port d'Auckland, la zone portuaire et les gros bateaux de croisière se mélangent. Juste à côté, il y a un petit quartier un peu bobo chic avec plein de restaurants en rooftop, très fleuris, trop trop sympa. 🌸On se pose dans un restaurant avec vue sur la mer pour notre premier repas (on nous demande nos visas pour vérifier qu'on a le droit de consommer de l'alcool, va falloir s'y habituer...), les assiettes donnent très envies ! 😋

Auckland est la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande avec environ 1 500 000 habitants soit plus d'un quart de la population du pays.

Port d'Auckland

Mont Eden

Ensuite, Léna, une étudiante de notre école nous rejoint. Elle est ici depuis 2 mois et va faire notre guide pour les quelques jours que l'on passe ici. Elle nous emmène au Mont Eden pour avoir une vue globale sur tout Auckland (Eden, Eden Park... Vous avez le lien ?). Le temps est avec nous, l'hiver a normalement commencé et pourtant il fait 25°C, meilleur qu'en France. Le Mont Eden est le plus haut et le plus grand volcan d'Auckland, on peut se balader tout autour du cratère pour avoir une vue à 380°C sur toute la ville, c'est MAGNIFIQUE (je vous laisse en juger par vous même avec les photos). On se pose une petite heure et on admire le coucher de soleil. C'était une première journée parfaite mais le jet lag nous rattrape. On ne se couche pas trop tard pour avoir de la force pour la prochaine journée. 🗻🌋☀

Mount Eden : vue à 360° sur Auckland 

Le mont Éden ou Maungawhau en maori de Nouvelle-Zélande, est un volcan endormi de Nouvelle-Zélande. Il est le plus haut sommet naturel de la ville d'Auckland avec 196 mètres d'altitude.

Auckland pendant la Golden Hour 
11
mai
11
mai
Publié le 12 mai 2019

Nouvelle journée après une nuit encore mouvementée par le jet lag. On prend le bateau de Auckland jusqu'une île proche, Waiheke Island. Normalement, il y a 45 min de traversée mais le brouillard est de la partie donc le bateau met 1h30 en klaxonnant toutes les 15min pour se faire repérer. ☁ Le ciel se dégage en arrivant sur l'île où on découvre petit à petit un endroit paradisiaque. ⛅

Traversée en ferry 

En arrivant sur place, on décide de prendre un taxi pour nous emmener à destination. C'est un local qui nous fait la visite en nous montrant les plus beaux lieux avec peu de touristes, c'est magnifique. 🏝 On découvre les principales plages mais aussi les montagnes et le côté très volcanique de l'île. 🌋 Il nous dépose à l'entrée d'une réserve naturelle d'oiseaux 🐦et d'insectes mais celle-ci est fermée pour cause de traitement d'une maladie qui se trouve sur les arbres Tauri, une espèce très répandue ici. On rabat donc notre tristesse sur la plage de Onetangi qui est..... waouh. 🔥On oublie totalement qu'on est en hiver, on se baigne dans le Pacifique pour la première fois de notre vie. Les locaux nous disent de regarder au loin, on peut y voir des dauphins qui sautent de temps en temps. On finit notre matinée ici en mangeant notre pique-nique face à la mer.

Oneroa bay
Entrée de la réserve naturelle
Onetangi Bay 
OneTangi bay 
• • •

Après une belle matinée sur la plage, direction les hauteurs de l'île. On se déplace en suivant une randonnée qui passe à travers la "jungle tropicale". 🌴🌳🌵Ca grimpe, ça grimpe... mais qu'est ce que ça vaut le coup ! On voit tous les types de maison possibles et inimaginables, on se croirait dans un film hawaïen, c'est magnifique. On trouve la Silver Fern,🌿 la fougère présente sur les drapeaux néozélandais mais surtout sur le t-shirt des All Blacks. ; c'est une fougère très présente dans la culture maori car elle éloignerait le mal. On entend et voit aussi pour la première fois le Tui, un oiseau au chant très reconnaissable, limite robotique.

Montée dans les hauteurs de Waiheke 

On goûte sur la plage de Oneroa avant de retourner vers le ferry où le coucher de soleil sur Auckland est magnifiiiiiique ! ☀

Coucher de soleil sur Auckland et les îles alentours
Coucher de soleil sur Auckland 
• • •

Enfin, le port de Auckland s'illumine pour un festival cette semaine, les Bright Nights.

Harbour Viaduc 
12
mai
12
mai

Journée qui commence par une grasse matinée bien méritée après ces deux jours intensifs. On récupère enfin totalement du jetlag 😴 c'est le dernier jour ici pour Aurel qui part vers son stage plus au sud de l'île. 😪

À dans 4 mois !
• • •

On part ensuite visiter avec Zoé le Auckland Art Gallery (Toi o Tāmaki). Il est vraiment très beau et très intéressant, on retrouve l'histoire du pays et des maoris mais aussi une salle disco. Il y a l'histoire du féminisme et de l'entrée du troisième genre dans les moeurs, ils sont en avance sur nous pour pas mal de trucs ! On y voit aussi une exposition sur les Guerillas girls qui ont lutté pour que les femmes et les noirs aient une place plus importante dans l'art. 💪

Un musée riche en couleurs 

On finit la journée tôt, le soleil se couche vers 18h et tout ferme assez tôt. Les gens mangent de bonne heure, avec la lumière du jour, il va falloir d'habituer à ce nouveau mode de vie 😀 Demain, dernier jour à Auckland !

13
mai
13
mai

Myers Park

La ville d'Auckland est réputée pour ses nombreux parcs parsemant la ville. Certains sont plus particuliers que d'autres. On commence la journée par la visite du Myers Park qui est juste à côté de la rue principale. C'est un havre de paix au centre de la ville avec de nombreux arbres exotiques et des endroits pour les enfants. Il y a une garderie/école maternelle présente à côté de ce parc depuis plus de 100 ans.

Myers Park 

Symonds St Cemetery

On continue la visite par un autre parc plus.... particulier ! C'est le Symonds St Cemetery. Il s'agit de l'ancien cimetière de la ville qui date de 1842. Il était situé à la base en dehors de la ville puis, avec la population grandissante, la ville s'est construite autour ce qui fait de lui un des parcs principaux. Il est divisé en 4 sections avec une partie pour les Anglicans, les Juifs, les Catholiques et les Presbytériens. C'est une ambiance vraiment spéciale... Entre les vieilles tombes, les rayons du soleil et les couleurs de l'automne, on n'aimerait pas être ici de nuit. Mais le lieu reste un site touristique majeur de la ville.

Symonds St Cemetery 

Auckland Domain

On continue de marcher à travers la ville pour arriver au plus grand et au plus vieux parc de la ville, le Auckland Domain. Le parc est construit sur un des volcans de la ville (ça grimpe, ça grimpe) avec à son sommet, le musée principal, le Auckland War Memorial Museum. Le parc regroupe un tas d'activités : les terrains sportifs de l'université située juste à côté, des zones à thèmes, des serres tropicales, des mares à canards...

Le volcan Auckland Domain, Pukekawa, est l’un des plus anciens du champ volcanique d’Auckland et consiste en un grand cratère explosif.

Entrée du Auckland Domain 

Le Wintergarden est magnifique, il est composé de 2 serres (dont une tropicale) et d'un jardin au style néoclassique avec un étang. Il a été construit après la Première Guerre Mondiale et on y retrouve des spécimens de fleurs uniques en Nouvelle-Zélande.

Wintergardens in Auckland Domain 
• • •

Auckland War Memorial Museum

On décide pour le midi de manger devant le musée principal d'Auckland. La zone offre une vue sur la ville magnifique devant ce monument au style néo-grec. On rentre ensuite dans le musée pour y découvrir l'histoire des Maori et de la colonisation mais surtout pour admirer un spectacle polynésien/maori. C'était GÉ-NIAL ! Et super impressionnant à la fois. Ils n'étaient que 6 dans la salle mais leurs voix étaient cristallines et incroyablement belles, le tout mélangé à l'histoire de la guerre et de la danse maoris et bien sûr, le fameux Haka... Magique. Il y a aussi une partie sur les volcans, l'origine volcanique du pays et les risques encourus par les habitants ainsi qu'un mémorial de la guerre. Tellement de choses à voir qu'on y passe 4h.

Auckland War Memorial Museum 
Spectacle Maori proposé par le musée 
• • •

On retrouve ensuite Léna et Yanis, son coloc Français au musée et en quittant le parc, on passe à travers une zone magnifique typiquement néo-zélandaise avec une végétation tropicale. On décide ensuite d'aller boire un verre sur le port pour fêter la fin du séjour "Aucklandien" 😦. Fin d'une grosse journée encore, plus de 20 km parcourues d'après l'application de mon portable. On aura bien profité de cette ville magique.

Auckland Domain / La Skytower de nuit 
14
mai
14
mai

Ça y est, la fin de nos vacances à Auckland est arrivée. Il est temps pour Zoé et moi de partir direction l'île du Sud à Christchurch. On décolle à midi pour une petite 1h30 de vol au dessus de la Nouvelle-Zélande. Dans l'avion, on observe tous les paysages typiques du pays : mer, montagne, champs...

Vol au dessus de l'île du Nord 

À l'arrivée, la famille chez qui on loge pour ce début de séjour est venu nous chercher à l'aéroport. Gros câlins de bienvenue et la dame, Rose, nous emmène faire les courses, visiter nos futurs lieux de travail...

À peine 15 min dans la maison

Enfin, on arrive à la maison où son mari Rob nous attend ainsi qu'une Australienne de 24 ans qui habite déjà chez eux. Ils habitent ici depuis très longtemps mais sont originaires de Pologne et de Hollande... Tout ça complique légèrement la compréhension de l'anglais : accent néozélandais + accent allemand = ça donne des sons bizarres (bed = bid / cat = kate). C'est une grande maison à Tai Tapu, à 5 km de notre lieu de travail. Il y a 6 grandes chambres et comme partout dans le pays, pas de chauffage dans la maison 😦, il fait plus chaud dehors que dedans pour l'instant.... Les nuits d'hiver s'annoncent compliquées : il nous faut des manches longues, des joggings et au moins 3 couettes pour ne pas sentir le froid. Il y a des fissures présentes dans les fondations de la maison, vestiges du tremblement de terre dévastateur de 2011. Ils ont également 2 chats, Puss et Millie qui nous tiennent compagnie à l'autre bout du monde. 😀


Avant de trouver une voiture, il nous faudra absolument un vélo pour aller travailler car les lignes de bus ne sont pas très développées... C'est le programme de demain !

15
mai
15
mai
Publié le 16 mai 2019

1er réveil dans le Sud, effectivement la température n'est pas la même, ça caille la nuit. Mais j'étais bien emmitouflée, j'ai très bien dormi. Aujourd'hui, objectif : trouver un vélo pour devenir indépendante. Rose nous emmène faire plusieurs magasins de vélos puis nous dépose en ville le temps de ses rendez-vous. 🚲

On découvre la ville de Christchurch. Comme partout en Nouvelle-Zélande, la nourriture asiatique est réputée pour être excellente et peu chère : on décide donc de goûter et effectivement ... C'EST UN DÉLICE ! Très bon, très copieux, miam-miam 😀🍜

Désolé pour ma tête, la fatigue du décalage horaire se lit encore 

Ensuite, on commence la visite de la ville par le centre et les berges de la rivière qui traverse la ville.🚣 C'est magnifique, la ville est vraiment à taille humaine, le temps est avec nous et les couleurs d'Automne 🍃🍁🍂 rendent ça incroyablement beaux. On y trouve aussi un mémorial suite au tremblement de terre meurtrier de 2011.

Berges de la rivière

Au détour d'une rue, on se retrouve face à un bâtiment magnifique. Cependant, on remarque rapidement les nombreux bouquets de fleurs et messages d'amour sur le trottoir d'en face. On comprend qu'il s'agit du soutien de la population face aux attentats de mars 2019 qui ont touché 2 mosquées ici. C'est un sentiment très bizarre. 💒

On arrive au niveau du jardin botanique de Christchurch qui se situe dans le parc principal de la ville, le Hagley Park. Il est magnifique ! On n'a pas le temps de tout visiter mais le petit tour nous suffit amplement, le parc est très bien aménagée, c'est un havre de paix au milieu de la ville.

Christchurch Botanic Gardens 

Il est temps pour nous de retrouver Rose dans le centre-ville. Sur le chemin, on se retrouve face à la cathédrale de la ville partiellement détruite suite au tremblement de terre de 2011, on ne s'y attendait pas du tout ! Elle n'est pas réparée car les habitants de la ville veulent la refaire comme avant mais la ville n'a pas encore trouvé les fonds nécessaires.

Bâtiments endommagés par le tremblement de terre 

Fin d'une petite journée plutôt bien chargée, vélos trouvés et ville découverte partiellement, il est temps pour nous de rentrer à la maison. Ils annoncent un temps très mauvais pour le lendemain, ça sera sûrement journée à la maison emmitouflée sous des couettes.

19
mai

Après plusieurs jours sans vraiment bouger, on part avec l'autre colocataire Natasha à un festival de Lumières à une heure de route de la maison, à Akaroa. La route jusqu'au festival est magnifique, entre montagne et mer, avec des moutons partouuuuut. C'est MAGNIFIQUE, on se souvient pourquoi nous sommes venues dans ce pays. Je vous laisse en juger par vous-même....

Début du coucher de soleil sur la péninsule de Banks 

On arrive ensuite à Akaroa, seule colonie française de Nouvelle-Zélande. On retrouve rapidement les noms de rues et de boutiques françaises (Rue Jolie, Boucherie du village), un petit bout de maison à l'autre bout du monde ! On décide de manger un Fish&Chips (une spécialité d'ici) dans l'un des nombreux restaurants du bord de mer. Pas forcément très bon, ceux d'Angleterre sont meilleurs ahah. Mais le coucher de soleil sur le port rattrape tout !

Akaroa qui signifie “longue baie” en langue maorie.

Port d'Akaroa 

Enfin, on part pour le festival Lumières d'Akaroa (oui oui, même le nom est français). Il se passe dans le jardin de Tane, le jardin botanique de la ville et c'est magnifique. Les chemins sont tracés avec des guirlandes et de nombreuses étapes nous attendent avec des lumières toutes différentes. En haut du jardin se trouve un endroit où l'on peut manger ou écouter de la musique. Il y a même une boîte de nuit silencieuse, toutes les personnes dansent en écoutant de la musique dans un casque, expérience très sympa !

Lumières d'Akaroa 

On finit par redescendre et repartir à la maison. Ça fait du bien de sortir de la maison !

25
mai
25
mai
Publié le 26 mai 2019

Début du stage : c'est parti pour plusieurs mois

Ça y est, fini les vacances, c'est l'heure de démarrer le stage. Je suis en stage dans le laboratoire Plant and Food Research de Lincoln (à 15 km de Christchurch). Je travaille dans la section "Insect Behaviour" et je participe à l'élaboration d'une solution pour éliminer les thrips (petits insectes qui ravagent les plantations dans les serres) de la façon la plus naturelle possible. Ce début de stage consiste donc à se documenter un maximum sur ces insectes et les expériences déjà faites pour ensuite attaquer de nouvelles expériences. Si tout se passe bien, à la fin de mon stage, j'aurai peut-être mon nom sur un article scientifique, qui sait ! MAIS, le premier problème reste quand même l'utilisation du clavier QWERTY.

Début de stage 


Voici quelques photos aussi spéciales Nouvelle-Zélande : le paysage typique néo-zélandais (moutons + montagne + coucher de soleil = wow), les fromages français qui coûtent un bras ou encore une partie de Lincoln, petit village très sympathique !

Retour du boulot : le soleil se couche à 17h ici 
26
mai
26
mai
Publié le 26 mai 2019

Après une bonne semaine de boulot, un petit week-end reposant s'annonce ! On commence le samedi par une grasse matinée 😴 Vers 16h, on part dans le centre ville pour visiter le reste de la ville, mais le soleil commence déjà à décliner, les journées sont tellement courtes 🙄 On visite des petites rues très sympathiques, la New Regent Street, un petit passage dans un bâtiment pour le tramway... Et pas mal de Street Artistes.

New Regent Street 

Ensuite, on part le long de la rivière où il y a tous les restos et les bars mais ici, les gens mangent à 18h00.... Ils vivent avec le soleil. 😆

On se retrouve donc dans un bar/resto mexicain, très sympathique et la nourriture était parfaite 😍

Miamiamiam 


On trouve ensuite un autre bar qui diffuse le match de Rugby de l'équipe locale, les Crusaders. C'est une des meilleures équipes du pays, et ils ont d'ailleurs gagné ce soir la 😛. Il y a ensuite deux concerts très sympathiques, tout le monde chante et danse, c'est génial ! On retrouve une française rencontrée plus tôt dans la semaine qui est venue avec tous ses colocataires (des kiwis, un américain et un allemand). La conversation est parfois difficile avec la musique et les accents d'ici totalement horribles, mais c'était une très bonne soirée 😍

27
mai
27
mai
Publié le 27 mai 2019

Aujourd'hui, je viens surtout pour parler de ma vie. 😋 Je suis toujours à la recherche d'une colocation près de mon travail. On a démarré notre périple 'Christchurchien' dans une maison avec une famille locale et une autre colocataire Australienne. 🏘 La maison était située à 7 km du boulot sans transport en commun, on allait au travail en vélo. La maison était aussi grande et froide, très froide ! Il y avait aussi des énormes fissures dans le sol, séquelles du tremblement de terre... Bref, on ne se sentait pas de rester dans cette maison, on n'était pas très à l'aise... 😶

On décide donc de déménager dans une colocation/airbnb entre Christchurch et Lincoln et proche de la ligne de bus. Ça nous permet de chercher des voitures et des colocations plus facilement et surtout, d'être INDÉPENDANTE ! La maison est géniale, il y a 9 chambres, on est 11, ça fait une sorte d'auberge de jeunesse... Il y a des allemands, des chinois, des indiens... C'est super sympa ! Et surtout, la maison est CHAUDE, on a un matelas chauffant, le rêve de toute frileuse 😍❄

C'est cependant une solution à court terme, le temps de trouver une colocation près du travail.

• • •

Un autre des points forts en Nouvelle-Zélande, c'est les levées et couchers de soleil tous les jours, qui sont MAGNIFIQUES ! Petit extrait de ce matin ⛅

Levée de soleil magnifique 
• • •

Et enfin, grosse nouvelle, j'ai acheté la voiture qui va m'accompagner pendant ce voyage !

Je vous présente Nani, ma Nissan Avenir de 2002, aménagée pour mon futur roadtrip. 🌎🚗

Bonjour Nani !
2
juin
2
juin
Publié le 6 juin 2019

L'anniversaire de la reine d'Angleterre est célébré au Royaume-Uni et dans tous les territoires du Commonwealth le premier Lundi de Juin, ils ont même le jour férié spécialement pour l'occasion.👑 C'est un weekend particulier où les magasins font des rabais assez impressionnants et très commerciales. On avait donc enfin un week-end de 3 jours.... dont deux jours de tempête annoncés.... Impossible de partir loin !

Samedi, de la pluie, de la pluie, encore de la pluie... On ne sort pas de la maison et le soir, soirée bières et Uno avec le colocataire allemand du Airbnb. 🍻

Dimanche, on décide de bouger quand même pour aller voir la plage de Christchurch, Sumner Beach, entre 2 averses. Raté, on se prend la sauce et on reste environ... 5 min dehors. On est déjà trempée, on reviendra par beau temps ! 🌴

Sumner Beach 

Lundi, grand ciel bleu et température plutôt agréable, enfin ! On fait nos valises (on déménage dans nos vrais coloc le soir même), on se prépare un repas pour le midi et on part pour une... randonnée, ouiiiii ! On nous a conseillé de faire une randonnée qui part du Sign of the Kiwi et qui longe tous les sommets alentour de Christchurch. On dépose la voiture de Zoé à l'arrivée et on part avec la mienne au point de départ ( il y a une heure de marche entre les deux points, étant arrivée tard, on a peur de ne pas avoir le temps de faire le retour avant le coucher du soleil). 🤩

Et c'est parti pour une randonnée magnifique ! On se retrouve sur les hauteurs de Christchurch, entre les montagnes enneigées et la Governor's Bay... Les photos parlent d'elles-mêmes. Les couleurs sont magnifiques, on mange face à la mer. La randonnée n'est pas trop difficile, parfait pour démarrer ici 😀.

Même pas besoin de légende 

On reste jusqu'au début du coucher de soleil sur les montagnes...

Coucher de soleil sur Christchurch et les montagnes alentours 


On repart ensuite direction ma nouvelle coloc à Lincoln, à 10min à pied de mon travail. C'est une colocation qu'avec des jeunes Kiwis, je vous en dirais des nouvelles 😉.

8
juin
8
juin

Un autre week-end en Nouvelle-Zélande. Ça fait maintenant bientôt un mois que je suis arrivée, je suis partagée entre "ah, ça va, ça passe vite" et "encore 5 mois", mais je suis tellement heureuse d'être là (même malgré le froid 😛). Tout se passe bien dans ma coloc, j'ai rencontré tout le monde, il y a Linden, le fils des propriétaires de la maison. Il travaille dans une entreprise de semences et a 25 ans. Il y a aussi son meilleur ami, un étudiant Iranien qui finit sa thèse et une étudiante Kiwi qui est en Sciences Animales à Lincoln University. Je me rends compte en écrivant que je ne connais même pas leur nom alors que je leur parle tous les jours... 😯


Un mois de stage

Les thrips, mes meilleurs amis pour 5 mois

Au boulot, j'ai commencé les expériences sur les insectes. 🐜 On cherche à mesurer la dose maximale de substance attractive pour éviter qu'elle ne soit toxique pour les insectes et qu'elle ne fonctionne donc plus comme un piège attractif comme voulu au départ (je ne sais pas si c'est clair ahah). Pour cela, je vais chercher une cinquantaine d'insectes tous les matins dans les colonies et ensuite, je fais les expériences avec différents taux, en répétant les expériences trois fois. C'est intéressant mais long puisqu'on étudie un insecte un par un. J'essayerai de faire une publication juste sur mon boulot quand les expériences auront été finies et je l'espère, fructuantes. 😛


Crusaders - Rebels

Ce week-end, on a assisté à notre premier match de rugby. 🏈 Les locaux nous avaient dit qu'il n'y avait pas d'ambiance, que c'était un peu boring, que si tu criais ou te levais après un essai, les gens râlaient, donc on avait un peu peur... Au final, c'était super sympa ! Certes moins d'ambiance et de chants qu'en Europe mais on ne s'est pas ennuyé. En même temps, vu le score.... Christchurch a gagné 66-0 contre Melbourne, on a vu 10 essais en un match, du rarement vu ! 🏆C'est Simon, un ami de Zoé qui travaille avec elle, qui nous a emmené au match. Il a vécu en Belgique petit et depuis 12 ans ici, il est content de pouvoir reparler français avec nous. L'équipe de Christchurch est la plus forte du championnat, elle gagne le tournoi depuis 3 ans et la plupart des joueurs jouent en équipe nationale All Blacks.

Les joueurs intégrant l'équipe des All Blacks ont obligation de jouer pour une équipe néo-zélandaise ; ils ne peuvent pas venir jouer pour une ville européenne. En effet, les salaires lorsque l'on joue pour une ville européenne ou australienne sont multipliés parfois du simple au double par rapport aux villes néo-zélandaises, ce qui attire la plupart des joueurs. Pour éviter de perdre ses joueurs et ne pas avoir de tournoi national, la Nouvelle-Zélande oblige donc ses joueurs à jouer pour leur pays, autant à l'échelle nationale qu'internationale. Pendant le match, un ancien joueur néo-zélandais est entré sur le terrain mais pour l'équipe de Melbourne ; il a été hué par tout le stade et est détesté dans tout le pays, il ne faut pas prononcer son nom car il a quitté la Nouvelle-Zélande pour gagner plus de l'autre côté de l'océan.

Stade de Christchurch 
• • •

Willowbank Wildlife Centre

Le dimanche, après une petite grasse matinée bien méritée, on décide avec Zoé d'aller visiter le Willowbank Wildlife Centre. 🌳🦘C'est une réserve animalière qui protège et conserve les espèces endémiques de la Nouvelle-Zélande. On a pu y voir tous les animaux qu'on peut trouver uniquement dans ce pays, on ne se rend pas compte de la rareté de ces animaux. Le parc est très bien fait, il ne ressemble en rien à un zoo. On a pu voir nos premiers kiwis ! 🥝 Mais pas de photos malheureusement, c'est une espèce nocturne donc interdiction de les prendre en photo dans leur enclos dans le noir. Je vous mets toutes les infos de ces animaux dans les légendes des photos.

Avant l'arrivée des Hommes, il n'y avait aucun prédateur sur l'île, c'était donc un paradis pour les oiseaux. Dès l'arrivée des premiers hommes, les plus gros oiseaux ont disparu comme le Moa, un oiseau ressemblant très fortement à une autruche mais bien d'autres.

Eels : Ce sont les plus grosses anguilles du monde !
Petit moineau... de plus en plus rare en France !
Introduit par erreur, ils se sont rapidement propagés jusqu'à devenir invasif !
L'état a donc mis en place une chasse et maintenant une régulation de l'espèce
Black Swan : Cygne noir, très courant sur les points d'eau
Geese : des oies beaucoup plus jolies que les traditionnelles !
L'ému, le cousin de l'autruche, de plus en plus rare
Wallaby : tout droit importé du pays voisin, l'Australie
Lemurs : les lémuriens, tellement mignons !
Capybaras
Le Kea, un perroquet vivant uniquement dans les forêts néozélandaises
Le wood Pigeon, un pigeon deux fois plus gros que les nôtres !
Kiwi : ici empaillée, pas de photo car animal nocturne
le Tui, l'oiseau néozélandais au cri robotique très reconnaissable
Regardez les légendes des photos pour avoir toutes les informations  
16
juin
16
juin
Publié le 20 juin 2019

Visite des musées


Samedi, encore un jour de pluie 💦, décidément, il fait beau toute la semaine et toujours au moins un jour de pluie le week-end ! J'en ai profité pour dormir un peu et visiter les musées gratuits de la ville. Le Canterbury Museum retrace l'histoire du pays (assez courte par rapport à celle de l'Europe), il y a des salles sur la diversité de la faune et la flore d'ici, sur les explorations en Antarctique... Le musée Christchurch Art Gallery est quant à lui très grand et beau mais finalement... il y a peu de choses à l'intérieur. 🏦Finalement, comme le pays a peu d'histoire, la plupart des musées se ressemble et on en fait rapidement le tour. Je rentre, encore sous la pluie, et je me couche tôt car dimanche est une grosse journée. 😯

Christchurch Art Gallery 
Le moa, oiseau disparu
La culture Maori, encore et toujours
Canterbury Museum 


• • •

Kaikoura

Dimanche, debout 6h  ! Ça pique mais on sait qu'on sera récompensé par le levée du soleil. ☀Je passe prendre Zoé et deux autres français et direction Kaikoura à 2h30 de route au nord de Christchurch. Après une annonce postée sur un groupe de Français à Christchurch, on va passer la journée avec Othmane, un marocain qui est en école d'ingénieur à Bordeaux et Julien, un français arrivé depuis 6 mois qui travaille comme menuisier ici. La route est magnifique, entre mer et montagne, avec les couleurs du soleil, c'est magnifique, un vrai bonheur ! 📍

Kaikoura a été touché par un tremblement de terre le 13 novembre 2016 d'une magnitude 7,8 pendant 2 minutes. Il y a eu 2 morts et des tsunamis sur la côte. Avec la proximité des montagnes, il y a eu de nombreux éboulements et la ville s'est retrouvée coupée du monde. Il y a d'ailleurs encore de nombreux travaux sur la route. ⛔

Notre premier stop est un point de vue à une demi-heure au nord de Kaikoura. On y trouve un spot à phoques incroyables, des centaines de phoques partout, des petits qui jouent dans les flaques d'eau ! C'est trop mignon, voir les animaux dans leur milieu naturel, au bord de mer, avec la vue sur les montagnes enneigées, c'est vraiment magnifique. 🗻🗾

Ohau stream point of view 


Il y a aussi normalement une cascade à 15 min de marche de ce point de vue mais malheureusement, avec le tremblement de terre de 2016, le chemin est totalement coupé par des éboulements... Après une heure d'essai à crapahuter, à escalader en vain, Zoé et moi abandonnons. Les deux garçons essayent quand même en passant par la rivière et ils nous montrent les vidéos ; on voit tous les bébés phoques jouer dans le bas de la cascade, je vous laisse admirer. 🌊🐧

Baby seals on the river 



Ensuite, direction la péninsule de Kaikoura pour y faire la randonnée sur les falaises et le bord de mer. On mange sur le parking qui a déjà une vue magnifique : les rochers avec les phoques, la mer et ses vagues, la brume qui finit de se lever, les montagnes enneigées... Meilleur spot de pique-nique ! 📸


Direction ensuite la randonnée... les photos parlent d'elles-même. Encore des centaines de phoques, tous les paysages en une randonnée. Mais sur le chemin le long de la mer, attention à ne pas trop s'approcher des phoques sinon, ils se retournent et nous crachent dessus ahah. Cette randonnée est encore une fois magique. 🤩

Kaikoura Peninsula  
Des phoques partouuuuut
Ça grimpe !
On en a encore plein les yeux ! 



Mais dès que le soleil commence à se coucher vers 17h (oui c'est tôt 😦), il fait vraiment vraiment froid donc direction un café pour un petit chocolat chaud face à la cheminée, très sympathique ! Et c'est parti, on rentre à la maison. ☕

22
juin

Levée de soleil sur le Pacifique 🌊

Après une semaine de boulot bien chargée, un magnifique week-end s'annonce, on n'aura pas de pluie, enfin ! On décide de profiter de ce temps et du fait que le soleil se lève le plus tard de l'année pour aller observer le levée du soleil sur le Pacifique. 🌞 Il y a un ponton qui rend le paysage incroyable paraît-il, on a hâte de voir ça. On se prépare à y aller pour arriver 15 min avant qu'il ne se lève mais PROBLÈME... mes colocs ont bloqué ma voiture dans l'allée de la maison (et oui, 5 colocs = 5 voitures...).🚗 Zoé doit venir me chercher rapidement. On arrive pile pour le levée du soleil, on a vu les belles couleurs sur la route seulement mais ça fait des belles photos quand même. Moi qui adore les couchers de soleil sur la mer en France, ici je suis servie avec ces levées de soleil magnifiques tous les matins. Je vous laisse admirer la beauté du combo océan, sunrise et ponton. 🌅

New Brighton Pier 
Et la magie opère... 
• • •


La beauté des routes néozélandaises 🛣

Après avoir admiré le Sunrise au maximum, on part direction Rakaia Gorge à 1h de Christchurch. Et là, la magie des routes néozélandaises agit... C'EST MAGNIFIQUE ! On roule dans la nature avec les montagnes enneigées au loin, c'est tellement cliché mais tellement magique. On est ébahie, la route passe tellement plus vite avec ce paysage.

Rakaia Gorge 🏞

Arrivée à Rakaia Gorge. C'est les ruisseaux qui coulent des montagnes qui ont taillé ces paysages magnifiques, la couleur de l'eau est d'un bleu turquoise hypnotique. 💙La randonnée suit le ruisseau à travers les bush avec le Mont Hutt enneigé juste en face. Randonnée plutôt sympathique, on met 2h pour arriver au sommet, c'est assez pentu sur la fin, on est contente d'arriver et de se poser pour manger face à ce paysage. 😍

La randonnée suit le bord de la gorge (ancien glacier) à travers des zones géologiques spectaculaires, montrant des écoulements de lave de rhyolite et d'andésite. Le sentier passe dans le bush puis descend dans un ravin sous un couvert de forêt montagnarde jusqu'au site des mines de charbon de Snowdon. On peut y voir les entrées de plusieurs puits de mines de charbon, ainsi que les vestiges d’équipements utilisés pour l’extraction. ⚒

Début de la randonnée au pied du ruisseau
Vue globale sur la gorge
Magnifique couleur de l'eau
Ancienne trace du glacier
L'Homme laisse toujours des traces
Ancienne mine de charbon
Magnifique n'est-ce pas ?
29
juin

Ce week-end, encore du beau temps ! Décidément, on a de la chance en ce moment. ☀

Lake Coleridge

Les Gravels Roads.....

On part samedi matin en direction du Lake Coleridge, à 1h30 de Christchurch. C'est un lac situé au milieu des montagnes dans une vallée profonde formée par un glacier il y a plus de 20 000 ans (c'est le lac qui se situe au départ de Rakaia River qu'on a vu la semaine dernière). On fait face à nos premières Gravel Roads, ces routes caillouteuses typiques de Nouvelle-Zélande qui rendent l'assurance Bris de Glace obligatoire. 🛑 Le lac est vraiment sympathique, on commence la randonnée sans le soleil mais au milieu des montagnes enneigées. On décide de pique-niquer dès qu'on arrive au bord du lac et là, le soleil fait son apparition et on retrouve le bleu de l'eau vu à Rakaia la semaine passée, c'est magnifique. 🗻

La randonnée n'est pas très longue et le paysage toujours le même, on décide de ne faire que la moitié et de se diriger vers une autre randonnée entre 2 autres petits lacs. Sauf que , sur la carte, la distance paraissait faisable (environ 20km).... mais ce n'est que de la Gravel Roads, donc Google Maps nous indique 1h30 de trajet pour la rejoindre ! 😲On ne s'y attendait pas, impossible avec notre voiture et nous avons le match de rugby ce soir. 🏉

La petite bruine qui nous a accompagné pendant toute la randonnée 
La silver fern, encore et toujours !
petite zone de pique-nique plutôt sympathique
l'autre côté magique de la randonnée

Harry Hart Arboretum 🌲

Dommage, on retourne vers le village du lac et on décide de faire une petite randonnée pédagogique dans un bois avec des arbres en voix d'extinction du monde entier. C'est très bien fait, on peut prendre un carnet au début du bois avec toutes les informations sur les arbres présents, d'où ils viennent, etc... Il y a une sorte de micro-climat dans le bois, c'est très humide et boueux alors que le temps est clair et sec. On y retrouve les 2/3 des espèces de sapins du monde. Un arbre nous interpelle par sa prestance et le livret nous indique qu'il s'agit d'un séquoia. 🌲 C'est très sympa et très didactique ! 😀

Le fameux séquoia, plus grand arbre du monde
Harry Hart Arboretum 
• • •

Crusaders - Hurricanes 🏉

Maintenant, retour à la maison, on a rendez-vous à 19h pour le match de rugby. C'est la demi-finale ! Les Crusaders 🔴⚫(Christchurch) sont les tenants du titre depuis plusieurs années et ils jouent contre les Hurricanes 🖤💛 (Wellington). On décide de manger sur place en prenant un hamburger en regardant le match, c'est incroyable comment tout est super rapide et bien organisé ! 🍔

Même pour manger sur place, on n'attend pas, les plats sont prêts dans des boites, tu te sers et tu payes autre part, mais il y a tellement de choix et de caisse que le flux est totalement fluide ! (Mais les hamburgers n'étaient pas fameux.) De même pour la sécurité à l'entrée, c'est très rapide et surtout, surtout ! Les vigiles sont très souriants et agréables, nous souhaitant un bon match. Ça change ahah. 😀

Le match est très serré contrairement à la fois dernière, les deux équipes se tiennent à un point de différence seulement, un essai peut tout faire basculer. Mais c'est la victoire quand même pour les Crusaders 30-26, l'ambiance est très bonne et rendez-vous la semaine prochaine pour la finale. On a récupéré des drapeaux pour faire nos fans girls, en espérant la victoire ! 🏆

Victoire ! 
6
juil

Ca y est, après avoir suivi l'évolution de l'équipe depuis notre arrivée, c'est le jour de la grande finale ! Cette fois, c'est contre la seule et unique d'Argentine qui participe au tournoi, les Jaguares. 🇦🇷 Ils ne participent à la compétition que depuis 2 ans mais atteignent déjà la finale ! On y va avec Zoé et Julien, notre ami français rencontré sur le groupe Facebook "Les Français à Christchurch" qui avait fait le voyage à Kaikoura avec nous. Apprêtés de nos écharpes et drapeaux, on est prêt pour se confondre dans la masse de supporters. 📣 Quelques expatriés argentins sont présents et mettent plus l'ambiance que tous les Kiwis réunis, décidément, l'ambiance ici, ce n'est pas ça... 🔕

Le match se passe super bien et on prend rapidement la main, la victoire est beaucoup plus facile que lors de la demi-finale ! Mais même avec la victoire, les kiwis ne sont pas d'ambiance festive et partent même avant la fin de la remise de la coupe. On décide de rester mais bon, sans succès, même pas de célébration, de musique.... On part frustré... 🏆

Résumé du match 


On décide de sortir par la suite dans un bar-boîte où les musiques sont internationales et jouées en live par différents groupes chaque week-end. Encore une super soirée, même si ici, tout ferme à 3h, mêmes les boîtes de nuit suite à des mouvements de violence il y a plusieurs années. On est reboosté pour reprendre une semaine de travail ! 😀

13
juil

Quelques nouvelles de mon stage  

Bientôt deux mois de stage déjà. Les expériences que je faisais n’ont finalement pas abouti, elles ont cessé de fonctionner sans raison particulière et ma maître de stage ne comprend pas. Elle m’a dit que c’était déjà arrivé à une de ses collègues à Londres… J’ai donc commencé une autre expérience qui étudie le vol des insectes en fonction de la présence d’un piège coloré et olfactif. Ça change et il y a plus de facteurs à prendre en compte mais finalement ça fait du bien de changer d’expériences car ça devenait un peu répétitif. 🦗

Cette semaine, Marion, un fille de notre école nous a elle aussi rejoint à Lincoln. Elle est là pour étudier et suivre un semestre à Lincoln University. C’est marrant de voir le nombre d’étudiants agronomes réunis dans cette petite ville. 🌿

Banks Peninsula 🏞

Le lendemain, on part direction la péninsule de Banks et Akaroa. C’est cette petite péninsule à seulement une heure de Christchurch qui regorge de baies, de randonnées et d’une faune et flore bien spécifique. Le matin, on décide de faire une petite randonnée qui nous emmène à un point de vue magnifique sur toute la péninsule. C’est une randonnée qui change un peu car elle se fait principalement dans le « Bush » et dans une réserve d'oiseaux. C’est très sympa. 🐦

Située au centre de l’île, la péninsule de Banks s’est formée grâce aux éruptions successives de deux volcans : le Lyttelton et l’Akaroa. Cette formation vieille de plusieurs centaines d’années a laissé quelques petits bijoux (roches et falaises tortueuses, vallées à pic), visibles depuis Summit Road. Le littoral est très beau, ponctué par de beaux villages parfois hauts perchés, là aussi parcourus par divers sentiers. 🌋

Randonnée verdoyante !

On se dirige ensuite vers Akaroa, le petit village aux origines françaises où on cherche un peu en vain la gastronomie qui nous rappellerait notre pays. 🇫🇷Finalement, on ne trouve de français que les drapeaux et on se rabat sur une petite brasserie pour manger un hamburger 🍔 (pas très français) qui était cependant très bon ! En dessert, on choisit un pain au chocolat (ils appellent ça Danish pain, la honte) en espérant fortement qu’il soit vraiment bon, mais encore raté, décidément ils ne savent pas y faire avec la boulangerie.

Akaroa, située au cœur de la péninsule, est la première colonie française de Nouvelle-Zélande. Le capitaine Jean-François Langlois décide d’acheter la péninsule de Banks aux Maoris en 1838. Il repart en France mais à son retour avec une soixantaine d’hommes, en 1840, il découvre que la péninsule a été revendiquée par les Britanniques. Les Français s’installent alors à Akaroa. 🤷‍♀

On finit la journée par se balader sur Akaroa qui est très sympathique et très touristique aussi, de nombreuses excursions sont proposées pour aller voir les dauphins d’Hector, uniquement présents dans cette baie, ou les pingouins. 🐧

• • •

🌏14 Juillet à l'autre bout du monde 🇫🇷

Le lendemain, 14 juillet. 2 français travaillant à Christchurch ont organisé une journée avec du vin, du fromage et du saucisson français pour l’occasion. C’était vraiment super sympa et agréable de pouvoir remanger du bon fromage et saucisson. On y a été avec une collègue kiwi de Marion qui adore le fromage français et on lui a fait gouté les escargots et le Ricard, elle a adoré ! 🐌

25
juil
25
juil

Vendredi 25 juillet : Décollage avec le lever du soleil et visite de la ville

Ca y est, c’est parti pour un week-end sur l’île du Nord. ✈On se lève à 5h30 pour un décollage à 7h 🔜 Wellington ! On y retrouvera Aurélia, notre amie d’école qui travaille dans l’île du Nord mais aussi la mère et le frère de Zoé Nathalie et Tom qui viennent d’arriver pour 1 mois de voyage. C’est dur de se lever aussi tôt, surtout quand on sait que les 4 prochains jours vont être chargés, mais le lever du soleil pendant le vol nous fait oublier toute fatigue, c’est magique ! 😍

Les montagnes enneigées de l'île du Nord

Arrivée à Wellington, on attend la famille de Zoé qui arrive d’Auckland 10 minutes après nous. L’aéroport est parsemé de statuts à l’image du film Le seigneur des Anneaux, le réalisateur Peter Jackson étant originaire de la ville (c’est aussi pour cela que le film a été tourné sur l’île). 🎬

Frodon et Smaug (oui, je fais genre je connais alors que je n'ai vu que le premier film) 

Une fois les retrouvailles faites, direction le centre-ville à 20 minutes en taxi pour aller poser nos affaires à l’auberge de jeunesse. A cause du match des All Blacks le lendemain, la ville est bondée et tous les hôtels sont complets. Pour récupérer du jet-lag, la famille de Zoé a pris une chambre avec salle de bain privée. Avec Zoé et Aurel, on est à 3 dans un dortoir de 4 avec un Argentin Pedro qui vit et travaille ici depuis plusieurs mois. 🇦🇷


Première visite de la ville

Après avoir posé nos affaires, direction le Wellington Cable Car , le fameux funiculaire de la ville qui nous emmène sur les hauteurs, au niveau du jardin botanique. 🚊La ville est vraiment très belle, on ne se croirait vraiment pas dans une capitale. Tout se fait à pied, le style victorien avec toutes les maisons perchées sur les collines et le centre-ville très festif me font penser à San Francisco (enfin du peu que j'en ai vu à la télé ahah). On se balade dans le jardin botanique avant de redescendre près du waterfront retrouver Aurélia qui arrive en train.

La fameuse vue sur Wellington 
Les feux de signalisation en pleine danse haka
une des nombreuses micro-brasseries de la ville
Du street art partout !
Bas du funiculaire


Elle est déjà venue plusieurs week-end sur la capitale, elle sera donc notre guide officielle ! Elle nous emmène dans un des restaurants les plus fameux de la ville, le long de la mer, avec spécialités fruits de la mer, le Crab Shack et effectivement, on s’est régalé ! (en plus, la décoration était super sympa). 🦀⚓

Tous réunis au Crab Shack, miamiam  

On continue ensuite la visite du front de mer qui est vraiment joli et sympa tout en se dirigeant vers l’auberge pour qu’Aurélia puisse poser ses affaires. La maman de Zoé devant aller récupérer son permis international, on finit avec Aurélia de se balader (on se prend d’ailleurs un excellent chocolat chaud servi par… une française ! Nous sommes partout). 🛳

Wellington a beau être la capitale de la NZ, elle est cependant la troisième plus grande ville derrière Auckland et Christchurch. Elle a été élue « la plus petite capitale mais aussi la plus cool ». Elle a plusieurs surnoms : WellyWood grâce à Peter Jackson et aux nombreux films qui y ont été tourné (d’ailleurs, la plupart des habitants de la ville ont déjà été figurants pour des films) ; Windy Welly car c’est la ville la plus venteuse au monde. Elle est aussi située sur une faille ce qui la rend sensible aux tremblements de terre (au moins un par semaine).

Le Waterfront de Wellington 

Wellington et ses micro-brasseries 🍻

Wellington est aussi connue pour ses nombreux cafés (il y a plus de cafés par habitant que New York) et ses bières locales. On retrouve la famille de Zoé dans une micro-brasserie qui a son propre bar pour des dégustations du nom de Tuatara Brewery (j’en reparlerai plus tard). Les bières sont toutes différentes mais vraiment bonnes. La mère et le frère de Zozo nous abandonnent pour aller dormir, ils se sont levés à 3h du matin pour prendre l’avion et ressentent encore le jet-lag (ils dormiront d’ailleurs 15h d’affilée ahah).

la façade du bar représentant le tuatara 

Nous, on finit la journée par un petit tour dans la ville by night pour le Wellington Friday night markets, il y a un petit marché avec de la musique et des stands de nourriture, on achète d’ailleurs une spécialité chinoise (je ne sais plus le nom) mais vraiment très sympa et pas chère en écoutant un groupe de musique. 🎶 Puis dodo, demain il faut être en forme pour le match et la troisième mi-temps.


Samedi 26 juillet : Zealandia et match des All Blacks

Zealandia 🌲

Après une bonne grosse nuit pour tout le monde, on se dirige vers Zealandia, une réserve naturelle juste à côté de Wellington, sans prédateurs et sans volière. Il y a pleins de randonnées et il faut être à l’affût pour voir les animaux (Aurélia étant volontaire dans une réserve naturelle plus au Nord, elle a réussi à nous avoir des places gratuites). C’est vraiment super sympa et on voit les animaux endémiques qui sont pour la plupart malheureusement en danger. On y voit même le Tuatara (oui, comme la brasserie hier), un animal qui vivait déjà du temps des dinosaures. Le temps est assez couvert et froid mais le paysage avec Wellington au loin entouré de forêts, c’est magique. Il y a aussi pas mal de guides qui se baladent et nous donnent des informations. Un lieu incontournable de Wellington pour moi. 🦜

L'ancêtre Tuatara, vivant déjà à l'époque des dinosaures
Le kea, perroquet très intelligent en voix d'extinction
L'emblématique tui
Le reconnaissable Saddleback
Les cormorans
le takahe, oiseau ne pouvant pas voler, très en danger
La faune endémique ...
et la flore 

Match All Blacks - Springbocks 🏈

On rentre ensuite à l’auberge pour se changer et s’habiller chaudement pour le match. Le stade étant à 30min à pied du centre-ville, un cortège se met en place rien que de l’auberge au stade, tellement la ville est pleine pour cet évènement. L’excitation est à son comble !!! C’est donc les All Blacks contre les Springbocks et il y a pas mal de Sud-Africains dans le public (mais surtout énormément de Français). On a le droit aux chants maoris, aux hymnes nationaux mais surtout au fameux Haka ! Puis le match commence et c’est vraiment génial, il y a vraiment plus d’ambiance qu'au match d'avant. Résultat : 16-16, égalisation des Bocks à 30 secondes de la fin, magique. 🏆

Go Blacks ! 
C'est encore plus impressionnant en vrai ! 

A la fin du match, direction le centre-ville pour fêter ça. Connue pour être une ville festive, le match ramène encore plus de monde. On se retrouve dans un bar qui ne passe que du rock des années 80, c’est génial. Ensuite, avec Zoé et Aurél, on décide de poursuivre dans un bar latino, c’est trop cool, il y a énormément de duos qui dansent magnifiquement bien, ça fait rêver. On décide d’aller se coucher vers 4h pour de nouvelles aventures.


Dimanche 27 juillet : Te Papa museum

Te Papa museum 🏫

Après une grasse matinée bien méritée, on se dirige vers le musée Te Papa, le plus connu de Nouvelle-Zélande de par sa grandeur et sa qualité ; en effet, il est aussi grand que 2 terrains de rugby, se développe sur 6 étages et est totalement intéractif ce qui est génial pour les enfants (et nous aussi). Il a d’ailleurs été le sujet de beaucoup de discussions à cause de son coût et de sa localisation (à Wellington sur la faille sismique, sur le bord de mer…). En quelques heures, impossible de tout voir. Je m’attarde sur la partie faune et flore néo-zélandaise, à force, je vais tout connaître par cœur ! Il y a aussi une partie sur les risques naturels (séisme, éruptions volcaniques, tsunamis….). Il y a une simulation d’un tremblement de terre, très impressionnant, surtout quand on sait qu’il s’agit de la magnitude qui a touché Christchurch en 2011. On y apprend que le risque de tsunami est aussi élevé qu’au Japon et pourtant, il n’y en a jamais eu de dévastateurs ici. 🌋

Je me dirige ensuite vers un autre étage pour l’exposition Blood Earth Fire qui explique la transformation du territoire néozélandais depuis l’arrivée des premiers hommes. En effet, plus de 71% de la forêt a été supprimé par l’homme. En premier, les maoris ont chassé pour se nourrir ce qui a causé la disparition de nombreuses espèces. Ils ont aussi introduit les premiers prédateurs (lapins, fouines, furet…) et ont détruit une petite partie de la forêt pour leur culture et s’installer. Mais à l’arrivée des premiers européens, les forêts ont été brulées pour offrir de la place aux élevages et cultures. Cependant, ils ont toujours remis la faute sur les maoris ce qui a engendré des tensions entre les populations. On y apprend ensuite l’évolution de l’agriculture dans le pays. 🐄

On finit la visite par l’étage consacré aux maoris. A force, on commence aussi à connaître par cœur. Vraiment magnifique ce musée.

Histoire de la ville : Il y a un millier d'années, le légendaire navigateur polynésien Kupe aborde le rivage de Wellington Harbour. Les colons occidentaux ne commencent à s'installer qu'en 1840. Auparavant, ni Abel Tasman en 1642 ni le capitaine Cook en 1773 n'ont réussi à accoster durant leurs voyages en raison des vents violents. Le premier campement portera le nom de « Britania » avant d'être rebaptisé en l'honneur du duc de Wellington, vainqueur de Napoléon et gloire nationale de la couronne anglaise.

Magnifique représentation d'un temple maori

Tentative de Pavlova échouée (mais vite oubliée)

On part ensuite dans un café pour tenter de goûter une Pavlova, en vain (en effet, composée de fraises, elle se déguste principalement en été). On trouve quand même notre bonheur dans divers gâteaux (brownies, carrot cake…) mais tout me semble quand même très sucré ! ☕

Coucou David
hum, le carrot cake très sucré

Dernière soirée avec la famille de Zoé qui part le lendemain pour une petite semaine de road-trip dans l’île du Nord avant de rejoindre Zoé le week-end d’après à Christchurch. On rentre préparer leur voyage et on finit la journée dans un restaurant chinois juste en face de l’auberge, assez réputé. On nous l’a vendu comme très bon et peu cher, c’était effectivement très bon mais assez cher car à la fin du repas, personne n’était réellement rassasié. Au dodo avant d’attaquer la dernière journée. 😴


Lundi 27 juillet : Dernière balade au Mont Victoria et waterfront

Mount Victoria 🤩

Après avoir fait le check-out de l’auberge, direction le mont Victoria, le fameux où l’on a une vue à 360° sur la ville. La journée était annoncée grise et venteuse, finalement, pas un nuage à l’horizon et zéro vent, le rêve ! Après une petite grimpette pas si facile que ça à travers les maisons victoriennes et la forêt de pins, on arrive enfin au sommet ! C’est vraiment très beau mais pour le coup, je trouve la ville plus belle vue du bas, le point de vue sur Auckland m’avait plus impressionné. On y croise d’ailleurs deux français (encoooore, Aurélia avait croisé une amie de prépa dans une rue la veille, le monde est petit). On se balade ensuite dans la forêt, c’est là que plusieurs scènes du Seigneur des anneaux ont été tournées et on pique-nique au soleil (avec du pain trouvé dans une vraie boulangerie !!). 🧙

On finit notre voyage par une balade le long de la mer et par une glace les pieds dans le sable et le pacifique, tout ça en hiver. J’ai pris une glace au feijoa, un fruit typique d’ici que je ne saurais vous décrire ; je pense que je ne goûterai plus ce goût avant longtemps qui est pourtant excellent ! 🍦

Petit air d'été 

Fin du voyage

Et voilà, fin du voyage, on repart direction l’aéroport mais on embarque Aurélia avec nous ! Elle vient vivre à Christchurch pendant une semaine de vacances pour visiter tout ce que l’on a déjà fait. Le week-end prochain s’annonce donc très cool ! 😪

3
août
3
août
Publié le 15 août 2019

Cette semaine, Aurélia est avec nous à Christchurch. 📍 Pendant que nous bossons, elle profite pour visiter tout ce que nous avons déjà vu autour de la ville. On se retrouve vendredi soir pour fêter mon anniversaire en avance avec elle avant qu’elle ne rentre lundi. Pizza maison, pumpkin pie surprise et bière, on passe la soirée entre filles avec zoé et sa colocataire Maddie. C’est trop trop bon, on devait sortir en ville mais à force de manger et de parler, on n’en trouve pas le courage. Pas grave, c’était une super soirée ! 🎁

Je passe ensuite le weekend juste avec Aurélia (Zoé a retrouvé sa famille et part pour une semaine de vacances). Au programme, randonnée le samedi où ils annoncent un merveilleux temps et piscine chauffées dimanche.

Jacob's ladder track 

On décide de faire une randonnée le long de la mer qui part d’une des plages de la ville.🌅Le sable est noir due à la roche volcanique présente sur la péninsule. Le temps est radieux et le paysage magnifique ! L’eau ressort bleu turquoise, les roches volcaniques nous font voir des couleurs magnifiques : rouge, orange, noire…. Et des petites cascades sortent vers la mer de temps en temps, c’est une randonnée très sympathique ! On pique-nique face à la mer, au soleil, que rêver de mieux. 🤩

On finit la journée en passant par la plage la plus connue de la ville, Sumner beach. On y trouve toujours du monde de par ses nombreux cafés, sa grotte mais aussi ses vagues très prisées des surfeurs en été. On y arrive pour le coucher du soleil et le petit chocolat chaud face à ce spectacle est plutôt sympathique !

Les chocolats chauds ici sont vraiment tous très bons ! 


Hanmer Springs 

Le lendemain, le temps annoncé est plutôt menaçant. Enormément de neige est attendue sur les hauteurs (Zoé et sa famille en ont fait les frais en traversant l’île pour aller vers l’ouest). On décide donc d’aller profiter des sources chaudes thermales de Hanmer springs à 2h de la maison qui sont face aux montagnes enneigées. Encore une fois, la route est magnifique. On découvre un nouveau type de paysage à travers les vignes de la région de Marlborough ainsi que de nombreuses pâtures et rochers, ça me fait penser à l’Irlande. Ce pays est décidément riche en tout paysage. 🛣

Arrivées dans les piscines, il y en a plusieurs types, plus ou moins chaudes. Il fait à peine 5 degrés dehors et le temps est couvert donc on ne voit les montagnes que par intermittence, on n’échappe pas à quelques flocons entremêlés de pluie durant les trois heures de notre baignade. ❄ Le plus dur est vraiment de se balader d’une piscine à l’autre où nos pieds deviennent rapidement gelés. Les piscines les plus chaudes sont limite trop chaude, il y est dur de respirer facilement. On apprécie quand même ses 3 heures immergées dans cette eau thermale, avec un petit bouquin, ca doit être encore mieux ! Pour le goûter, j’avais acheté un fameux scone aux dattes dans une boutique qui ne produisait que du bio et local, c’était très bon mais tellement sucré et gros que je l’ai mangé sur trois jours. 🍪

Retour à la maison, même en ne faisant rien, on est exténuée ! Douche, repas et dodo, demain matin, je conduis Aurélia à 6h à l’aéroport. Ces deux derniers weekends étaient géniaux. 😴

11
août
11
août
Publié le 12 septembre 2019

Je crois que j’ai un peu oublié de vous écrire ; les week-end ont soit été peu chargés soit complètement busy ! 🙄


Dimanche 11 août : Quake City 🏦


Ce dimanche, je rejoins Zoé et sa maman en ville pour visiter le musée Quake city de la ville qui raconte l’histoire des tremblements de terre qui ont touché la ville. C’est le seul week-end de l’année où il est gratuit donc il y a un peu de queue. Mais le musée est vraiment intéressant. On y trouve des animations autour des earthquakes, des reportages TV du jour J et des interviews des habitants qui les ont vécus. C’est impressionnant et ça fait froid dans le dos, on est vraiment petit face à la nature. ⚡

Flèche de la cathédrale détruite par le tremblement de terre 


Vendredi 16 août : Birthday night 🎉


La semaine d'après, le vendredi, c’est mon anniversaiiiiiiiiire ! On se retrouve le soir avec Zoé, sa maman et Julien autour d’un petit verre et d’un resto dans le centre de Christchurch. Très sympa, c’est un restaurant à l’allure de pub anglais, de la musique rock et du rugby à la télé. Je mange une poutine, pas très local mais quand même super bon. 🍻 On enchaîne la soirée au bar où l’on va souvent, le Fat Eddie’s où il y a de la musique live. On passe la fin de soirée à danser toute la nuit ! 💃


Vendredi 23 août : Nouvelle semaine et nouvelles rencontres 👯‍


Ce week-end, on rencontre deux nouvelles filles françaises de l’école d’agronomie de Rennes qui commencent leur stage à l’université de Lincoln. C’est rigolo de rencontrer enfin des gens comme nous et qui nous partagent leurs anecdotes d’école.

Le lendemain, je décide de les emmener à Lyttelton, le port de pêche à côté de Christchurch et elle découvre la vie en NZ à travers la ville et une petite randonnée. Je ne me lacerai pas de la vue depuis les collines et de la couleur de l’eau, le paysage est magnifique, il me manquera, c’est sûr ! ⚓

Le port de Lyttelton

Le lendemain, j’ai rendez-vous au garage pour réparer ma voiture et qu’elle soit prête pour le road trip. 2h et 300 dollars plus tard, elle est toute prête ! Zoé me rejoint et comme le temps est beau, on se balade sur la plage où de nombreux surfeurs profitent des belles vagues du Pacifique. C’est un petit week-end tranquille mais marcher sur la plage et l’air marin, ça fatigue !

31
août
31
août
Publié le 17 septembre 2019

Le week-end du 31 août, on rencontre deux autres personnes d’ACO qui commencent aussi leur stage à Lincoln University, Maëlys et Ambroise. On part boire un coup et manger au Laboratory, un des bars de Lincoln, prisé par les scientifiques qui s’y retrouvent tous les vendredi soir. Sur un coup de tête, on décide d’organiser un week-end au centre de l’île du Sud, au Mont Cook. Ni une, ni deux, la voiture de 7 places est louée, l’auberge de jeunesse est bookée et nous voilà prêts pour deux jours de voyage.


Lake Tekapo

On part de Lincoln samedi matin pour aller à notre premier lieu, le lac Tekapo. Sur la route, les paysages sont soit des pâtures regroupant mouton, buffle ou alpaga, soit des forêts brulées pour en faire des futures pâtures, soit des paysages grandioses. Les montagnes enneigées nous suivent aussi et sont toujours en arrière-plan. Et au bout de 1h30, au détour d’un virage, le lac Tekapo apparaît.

Les magnifiques routes de NZ 

Celui-ci, comme la plupart des lacs environnants, provient de la fonte de glaciers en amont. Ce sont ces mêmes glaciers qui sont à l’origine de la couleur bleu / turquoise si particulière des lacs de la région. En effet, en glissant sur les roches, les glaciers provoquèrent une sorte de « poussière » de roche qui, mélangée à l’eau, lui confère cette couleur magnifique et si réputée. Le lac est également utilisé pour la production d’électricité. L’île du Sud, grâce à ses barrages, produit plus de 55% de l’électricité consommé en Nouvelle-Zélande.

Aux alentours se trouvent de nombreux complexes touristiques, une église (un des monuments les plus photographiés de NZ) ainsi qu’un laboratoire d’astronomie réputé dans le monde entier. En effet, nous sommes entrés dans un des 5 déserts de lumière au monde et la nuit, le ciel est tellement peu pollué que l’on peut y voir la voie lactée, d’autres galaxies mais aussi des aurores astrales.

Lake Tekapo 
Cette couleur n'est-elle pas magnifique ? 


Lake Pukaki

Après avoir pique-niqué et marché autour du lac, direction l’autre lac glacier à 30 min de route, le lac Pukaki. Encore une fois, la route est magnifique et c’est au détour d’un virage qu’il apparaît devant nous. La lumière étant plus belle en début de journée, il nous apparaît moins bleu que l’autre mais pourtant, je préfère les alentours de ce lac. Il est totalement entouré de montagnes, de rochers et d’arbres et au loin se trouve la vallée du Mont Cook, notre destination du lendemain. Le paysage est tellement magnifique que l’on s’assoit face au lac et que l’on ne bouge plus pendant une heure.

Avant de rejoindre l’auberge de jeunesse au pied du Mont Cook, on passe dans le seul village aux alentours à Twizel pour acheter la nourriture et faire le plein (en effet, beaucoup de distance à parcourir mais peu de villages sur la route donc l’essence doit être bien gérée !)

La route jusqu’à l’auberge longe le lac Pukaki pendant le coucher du soleil, la réflexion des montagnes sur l’eau et la couleur du ciel rendent ce paysage encore plus beau qu’avant.

Bien arrivée à l’auberge, mais de nuit donc la vue sur la montagne sera la surprise du réveil. Cependant, une autre surprise mais pas des moindres nous attend sur la route vers le restaurant : le ciel le plus magnifique que je n’ai jamais vu ! Il y a tellement d’étoiles et la voie lactée est facilement visible, c’est incroyable ! Après mangé, on se retrouve dehors allongé et emmitouflé dans des plaids avec un monsieur qui nous explique comment repérer la croix du Sud, d’autres galaxies ou encore Saturne. Quelques étoiles filantes rendent ce moment encore plus magique aussi. Etant trop enclavée dans les montagnes, nous ne voyons pas l’aurore astrale ce soir-là, pourtant bien visible depuis le lac Pukaki. Il est temps d’aller dormir après cette journée riche en paysages plus beaux les uns que les autres.


Aoraki / Mount Cook, le toit de la Nouvelle-Zélande

Le lendemain, au réveil, le paysage est bien là pour nous rappeler la chance que l’on a. On est entourée de montagnes enneigées pour le petit déjeuner, l’auberge étant elle-même construite comme un chalet. On part vers 9h direction le Mont Cook (Aoraki pour son nom maori) et sa fameuse randonnée, la Hooker valley track. Nous sommes chanceux puisque qu’elle n’est rouverte que depuis trois jours après avoir été fermé plusieurs mois en raison de glissements de terrains suite à des fortes intempéries en Mars. Le temps est toujours aussi dégagé, la chance est avec nous puisqu’il est rare de voir le Mont Cook aussi dégagé.

Le nom “Cook” du mont a été donné par la couronne d’Angleterre en honneur au navigateur James Cook, passé de nombreuses fois par la Nouvelle-Zélande lors de ses différents voyages autour du monde. Cependant, aujourd’hui le nom du mont n’est plus seulement Mont Cook mais bel et bien Aoraki / Mont Cook. Ce nom est devenu officiel après la restitution du mont et de ses environs à la tribu Ngāi Tahu. Cette tribu nomme le mont: Aoraki, en référence à une légende Maori et signifie « perce-nuage ». Il mesure 3724 mètres mais cela change au fil des tremblements de terre et des éboulements.

La randonnée dure 5-6 heures aller-retour mais n’est pas bien compliquée ; on se balade dans la vallée glacière donc tout est relativement plat et les ponts suspendus rendent cette randonnée encore plus impressionnantes. Les photos parlent d’elles-mêmes. On arrive enfin au niveau du glacier au pied de la montagne, un lac d’une couleur grise-blanche est là aussi avec à sa surface des icebergs… Des panneaux explicatifs montrent le recul du glacier au fil des années, c’est désolant. Il semble loin et petit mais pourtant si haut. Il n’a pas neigé depuis une semaine alors que nous sommes encore en hiver et sur la plus haute montagne de NZ, c’est pourquoi le glacier est recouvert de sédiments déposés là par le vent.


Hooker Valley Track 
Glacier du Mont Cook 

La vue du retour est tout aussi magnifique avec la vue sur l’ancienne vallée glaciaire et au loin le lac Pukaki qui ressort par son bleu turquoise. Nous sommes face à la plus haute montagne de NZ et pourtant le paysage nous fait penser à la savane.

La vue sur le lac Pukaki 


Tasman Glacier

Avant de repartir, passage par le glacier Tasman de l’autre côté de la montagne. Ce glacier est encore plus impressionnant que celui du mont Cook et ici, les alentours sont plutôt lunaires avec énormément de rochers. La randonnée n’est faite que de marche donc très abrupte mais assez courte.

Tasman Glacier 

Au milieu de la randonnée se trouve un détour pour admirer les Blue Pools qui sont en fait Green. Il s’agit de trois petits lacs anciennement issus du glacier donc bleus mais qui avec l’eau de pluie et l’eutrophisation sont devenus vert et riche en micro-organismes. Cela rajoute encore du charme au paysage.


Voilà, après un dernier goûter, il est temps de repartir pour Christchurch ! 4h de route plus tard, nous sommes rentrés et des étoiles plein les yeux. Mais je ne travaille que pour 2 jours, je pars ensuite direction Queenstown pour quelques jours de vacances avant mon dernier mois de boulot.


Photo bonus prise le soir de notre voyage par une Française : aurore australe sur le Lake Pukaki