Après une révision de quelques mots en portugais nous voilà sur l'île de Sal. Le maitre mot de ce voyage est NO STRESS. Objectif? Repos
Avril 2017
7 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En Avril, nous sommes partis avec ma belle famille en direction de l'île de Sal. Une petite île faisant partie de l'archipel du Cap vert. Le but premier de ce voyage était de PROFITER. D'ailleurs, les locaux nous le font bien comprendre puisque le mot d'ordre est "No stress"! Même si une semaine suffit largement pour faire le tour de l'île, je me suis dis que peut être certains pourraient être intéressés de savoir les activités à faire.

Nous posons donc nos valises au Melià Tortuga Beach. Il est situé dans LE coin où se situent tous les hôtels. Des hôtels de luxes qui détonnent sur une île complètement aride et pauvre. Les hôtels sont situés à quelques kilomètres du centre ville de Santa Maria. Un bus est disponible très régulièrement pour nous y emmener. De plus que les nombreux taxis se battent pour vous ramener.

Hotel Melià Tortuga Beach 

Comme vous devez vous en douter, l'hôtel est tout confort et propice au repos. All inclusive, deux piscines, plage à deux pas, chacun son appartement, plusieurs restaurants avec différents thèmes, salle de sport, bars et j'en passe. J'avoue ne pas y être habituée à cette vision du voyage mais de temps en temps ça ne fait pas de mal. On se laisse porter pendant une semaine.

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires
2

Nous réservons une journée en pick up qui nous permet de faire un tour de l'île sur une journée. Nous allons voir plusieurs spots. Ce qui est étonnant est que nous sommes seuls au monde sur les sentiers de sable mais une fois au lieu de RDV des dizaines de pick up touristiques sont arrêtés.

Après avoir dépassé tous les hôtels luxueux, nous nous apercevons vite qu'au delà de ce quartier la vie est toute autre pour les habitants. Il fait chaud, seules 2 places sont disponibles à l'intérieur du pick up. Les chanceux pouvant profiter de l'arrière gardent leur crème solaire en main.

Notre premier arrêt est la plage de Murdeira, totalement désertique mais très jolie. Une eau turquoise, un sable blanc et au fond de la plage une cabane. Le guide ne nous y emmène pas donc nous n'osons pas nous y aventurer.

Nous poursuivons la balade vers le village de Palmeira. Village de pêcheurs et port maritime situé à l'ouest de l'île. Nous entrons dans la ville par une décharge où chiens errants cherchent de la nourriture... Arrivés sur place, les Sénégalaises (et non les cap verdiens) se ruent sur nous pour nous vendre leurs souvenirs. Chacun son opinion sur la question. J'ai apprécié les couleurs ainsi que les fresques peintes. L'arrêt fut très bref car en soit, il n'y a pas grand chose à voir.

L'heure du repas arrive au même moment où nous arrivons à Buracona et son oeil bleu. Hyper touristique, des centaines de personnes attendent pour voir ce fameux oeil. Après de longues minutes d'attente sous une chaleur écrasante. Nous y voilà. Il s'agit d'une grotte faisant refléter une partie de l'eau grâce à la lumière du soleil. Ayant le vertige, et surtout ayant peur de faire tomber mon appareil photo, j'ai tout de même pu prendre une photo. Le paysage alentour est différent de ce que nous avons pu voir précédemment. Le sable blanc laisse la place aux rochers noirs.

Nous prenons le repas du midi au grand restaurant présent sur ce spot. Nous pouvons y déguster le plat traditionnel : la cachupa. C'est une sorte de ragout dont les ingrédients de base sont le mais et les haricots secs ainsi que de la viande. Cette pause nous permet de profiter de l'ombre et de l'air frais du restaurant.

Terra Boa est l'une des étapes que j'ai préféré. Il s'agit du centre de l'île qui n'est autre qu'un désert. Nous avons l'occasion de voir des mirages. Expérience qui ne m'était encore jamais arrivée. Après une heure dans le désert nous tombons sur une boutique touristique assez étonnante. Elle n'est certainement pas là par hasard mais nous nous prêtons au jeu.

Arrêt détente aux Salinas. Comme son nom l'indique l'île de Sal veut dire l'île du sel. Elles se situent dans le cratère d'un volcan aujourd'hui éteint et suffisamment profond pour permettre l'infiltration des eaux marines. Tout est fait pour accueillir le touriste, des transats et bien entendu boutique vendant du sel et tout autre produit de bain ou de cuisine à base de sel. L'expérience du bain fut sympathique. Effectivement, nous flottons sans effort. Attention à ne pas s'en mettre dans les yeux. Mon beau frère a malgré lui testé et il l'a plutôt mal vécu... Attention à ne pas boire la tasse non plus. Il est important de bien se rincer les mains après et prévoir des chaussures pour l'eau.

La dernière activité de la journée sera l'arrêt sur une plage (dont le nom m'échappe) pour espérer apercevoir des requins. Des habitants louent des chaussures pour aller dans l'eau. On avance ensuite en groupe jusqu'à ce que l'eau nous arrive aux genoux. Ce qui en réalité est assez loin. Effectivement, après quelques minutes, nous apercevons 2 ailerons de requins mais rien de plus. Sur le chemin du retour, et le long de la côte, les paysages défilent et changent. Nous croisons des plages de kite surf. Les gens y sont fan et de ce côté là de l'ile, le vent et les vagues sont propices aux compétitions. Avant d'arriver à Santa Maria, nous faisons quelques arrêts que j'ai vraiment trouvé magnifiques. De plus, la lumière de fin de journée ajoute d'autant plus de charme aux paysages.

Petite conclusion de cette journée: Le point négatif est malheureusement le nombre incalculable de touristes sur certains spots, nous avons l'impression de perdre les locaux, c'est à dire les vrais cap verdiens. Je ne l'ai pas précisé précédemment mais lors de notre retour sur Santa Maria, cette partie là de la mer est très agitée ce qui ramène aussi les détritus sur certaines plages. Triste réalité.

Mais au delà de ça, de nouvelles expériences vécues et des paysages magnifiques, surtout sur la fin de la journée. De plus, la variété de ses derniers rendent la balade en pick up magnifique.

3

Santa Maria est LA ville touristique de cette île. Elle n'en reste pas moins désagréable. Après le désert, on retrouve la fameuse eau turquoise et le sable blanc qui fait tant rêver. Lors de notre séjour, nous avons l'occasion d'y aller plusieurs fois. Que ce soit pour balader, faire du snorkeling, tour en bateau. Mais l'attraction de cette ville reste le ponton des pêcheurs. Nous croisons encore une fois quelques vendeurs sénégalais à la sauvette qui peuvent être insistants mais jamais méchants. Dans cette ville reste quand même beaucoup de cap verdiens. Ils vivent essentiellement du tourisme. Santa Maria est très animée, notamment le soir avec de nombreux bars et restaurants.

le ponton en bois des pêcheurs cap verdiens 

La ville est très colorée. La pauvreté est marquée notamment par des maisons inachevées.

De nombreuses activités sont possible sur place tels que l'équitation sur la plage, du paddle, du jet ski, du quad... Nous optons pour une journée en bateau pour commencer. Après la vue d'ensemble de l'île en pick up, nous la découvrons au large sur un catamaran. L'équipe du bateau est adorable. En plus de profiter du paysage, nous profitons d'un apéro ainsi que de quelques chansons. Nous arrivons à croiser quelques poissons volants.

La seconde activité est le snorkeling. En Avril, la température de l'eau reste quand même assez fraiche donc sans aucunes hésitations nous enfilons nos combinaisons presque intégrales. Nous embraquons avec Pika et son ami. La mer est assez agitée mais nous pouvons admirer les fonds marins et surtout les poissons à plusieurs spots. Nous arrivons même à apercevoir une tortue au loin mais beaucoup trop rapide pour la rattraper.

Le gardien du port de Santa Maria 
4

Voici la capitale de l'île de Sal et la ville la plus peuplée de l'île. Nous n'y faisons qu'un petit tour de quelques heures. Cette ville n'est pas touristique. A vrai dire, je n'ai rien à dire sur cette ville mais voici quelques photos.

5

Pour terminer cette semaine sur une note paradisiaque voici la dune de Ponta Preta. Nous partons de l'Hotel et longeons la plage à la découverte d'un sable aux couleurs multiples, d'une mer agitée où les kite surfeurs se la régalent!

Pour conclure, oui ce fut une semaine bien agréable et bien reposante. L'île de Sal est faite pour que le touriste jouisse de nombreuses activités tout en découvrant l'île. Ile cela dit très petite et faite très rapidement. Un petit tour sur Sal lors de votre voyage au Cap vert durant quelques jours est plaisant pour le repos. Mais n'y restez pas plus d'une semaine. Vous perdriez votre temps.