À propos

Depuis toute jeune je pars à la découverte de pays, villes. Passionnée de voyages et de photographie, pourquoi ne pas partager tout cela avec vous?

Carnet de voyage

Croatie

8 étapes
2 commentaires
2
Do Bar Dan! Il y a 1 an, nous partions 15 jours en famille à la découverte de cette destination très à la mode.
Juillet 2016
15 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Une année est passée depuis que nous avons découvert la Croatie. Ce carnet de voyage mettra en avant les lieux visités. Effectivement, ma mémoire ne me permet pas de raconter en détails cette aventure. Je ferais donc au mieux. De plus, niveau équipement photographique, je ne mettais pas encore équipé du Nikon D3300. Mais c'est notamment suite à ce voyage et à une certaine frustration que je me suis lancée.

Pour commencer, l'appartement que nous choisissons sur Airbnb est à Drage, situé juste à côté de la ville plus animée de Biograde. La vue de notre terrasse sur les îles Kornati embellie d'autant plus nos petits déjeuners et diners. Ceux sont Zoran et Jadrinska qui nous accueillent. Ils vivent juste en dessous de notre appartement. Nous avions eu droit à un diner d'arrivée et de départ sur le ton de la bonne humeur.

Chose étonnante, les plages. En réalité il n'y en a pas, ou du moins pas naturelles. Notre première matinée sera la recherche d'une place pour poser nos serviettes. Les touristes et même croates, trouvent une place et laissent leurs affaires en partant, reviennent le lendemain au même emplacement sans que leurs serviettes n'aient bougé et ainsi de suite. 15 jours c'est l'idéal pour mixer farniente et vadrouille. Drage et Biograde sont donc les villes nous permettant de nous reposer. Cela se rythmera par des séances de bronzage, du snorkeling, des restaurants, du paddle, du jet ski.

2

Alors oui, les premières photos montrent le soleil que nous avons eu tout au long du voyage, ou du moins pratiquement... En réalité, les deux premiers jours étaient quelque peu différents. Nous nous attendions à une température de 38° comme annoncée mais non. Il a fallu trouver des couches de vêtements à nous mettre. Nous avons donc opté pour une ballade... sous la pluie... autour du lac de Vransko. Un lac tout proche de la mer.

Pour la petite anecdote, nous nous sommes retrouvés non loin d'un magnifique point de vue. Pour vous l'expliquer, vue sur ce grand lac et ce parc naturel, suivi de la mer et des différentes îles au large de la croatie. 698 iles , ce qui rend l'archipel de la Croatie le plus important de la mer adriatique. Alors pourquoi je n'ai pas de photos? Parce que la vue est payante. Nous nous garons sur un petit parking derrière des buissons, ce qui nous empêche de voir la vue. Une employée du parc nous accueille. Il me semble que c'était 2 euros par personne. Par principe nous refusons. Vivant près d'Aix en provence avec des vues et parcs naturels magnifiques également, nous pouvons jouir de ses magnifiques paysages gratuitement. Sur le coup de l'incompréhension, nous partons et trouvons une faille, une petit chemin que nous nous empressons de prendre. Et tout d'un coup on entend "I call the police, I call the police!". La dame nous pourchasse, très très en colère. Et de là, un débat assez mouvementé se fait. L'employée termine par "Nous, nous payons bien pour aller voir la tour Eiffel". Voilà voilà. Donc pas de photos. Déçus et assez contrariés, nous poursuivons de tour du lac avec une dégustation d'huile d'olive chez un artisan.

3

Entre deux averses, nous en profitons pour aller visiter Zadar. Ville qui je pense est très charmante par beau temps. Nous retenons les orgues marines situées sous des marches menant directement à la mer. Un chant venu des profondeurs. Nous sommes restés là un instant à les écouter. Pareils pour de nombreux touristes.

L'eglise Saint-Donnat 
L'entrée dans Zadar et les orgues marines 
4

En avant pour la belle ville de Split. Elle regorge de surprise et est le lieu idéal pour se frotter à la vraie vie dalmate. Dans le routard, il est indiqué qu'elle reste épargnée par le tourisme de masse. Et pourtant, la ville grouille de monde dans tous les sens. De part son histoire, nous faisons un tour dans l'empire romain. Le coeur de Split est le palais dioclétien , un labyrinthe de ruelles bondées entre bars, restaurants et boutiques.

Cathédrale saint Dominus / statue de Grégoire de Nin 

Après avoir parcouru les ruelles de la ville animée, flâné sur le port, nous nous retrouvons face à une vue imprenable sur Split et sa chaine de montagne.

5

La dernière ville de ce voyage est Sibenik. Malheureusement pour nous, la chaleur était juste insoutenable pour visiter une ville ce jour là. Nous l'avons donc faite en tirant le langue. Nous trainons des pieds à chaque ruelle. Les glaciers nous font de l'oeil. Il est trop tentant de rester à une terrasse, glace à la main, à attendre que ça passe. Pour se motiver, on se dit qu'une baignade à Drage nous attend à notre retour. Une matinée dans les quartiers médiévaux sera largement suffisante. Nous prenons donc du temps pour visiter la forteresse Saint Michel. Interessante pour sa vue sur Sibenik et les îles adriatiques, mais l'intérieur l'était beaucoup moins. Ils étaient entrain de mettre en place estrade, lumière pour un futur concert. ça perd tout de suite de son charme.

En repartant, nous croisons une fontaine servant d'habitation pour de nombreuses tortues. J'avoue être restée un petit moment pour les observer.

Vue de la forteresse saint Michel 
6

Voici, entre autre, la raison de notre voyage en Croatie. Du moins à mon sens, LE lieu que je voulais tant visiter. Petit conseil, y allait le plus tôt possible en période estivale car la beauté de ce lieu, le rend forcément très touristique. Nous prévoyons le coup et nous nous levons à 5h du matin. Drage étant situé à 3 heures de route. Vers 8h du matin, le parc est déjà ouvert et les plus courageux commencent à arriver. Une fois au niveau du premier lac (l'inférieur), nous marchons tranquillement sur des chemins en bois. L'eau est d'un bleu turquoise renversant, tellement claire que la quantité de poisson est bien visible.

Les petits chemins, les cascades, la végétation, la faune font de notre journée un réel bonheur. Et effectivement, au fur et à mesure, le parc se rempli de touristes, en fin de journée il faut être attentif à ne pas chuter des pontons en bois qui peuvent être très étroits par endroit, de ce fait, faire attention au mauvais pas en laissant passer les gens. Donc oui, ALLEZ Y TOT!

L'entrée: 180 Kn (KUNA) pour les adultes et 80 Kn pour les enfants pour les périodes de Juillet et Aout. Le parc est ouvert de 07h à 20h.

7

La Krka s'écoule sur 73km de l'ouest des alpes dinariques jusqu'à l'Adriatique, où elle se jette près de Sibenik (Vue précédemment). Pour ceux intéressés par les phénomènes naturels :

Les chutes de Krka résultent d'un phénomène karstiques. Pendant des millénaires, l'eau de la rivière a creusé un profond canyon ( jusqu'à 200m) dans les collines calcaires, chariant du carbonate de calcium dans son lit. Les mousses et les algues ont retenu ce calcium alors que l'encroûtement des couches végétales successives produisaient les barrières de travertin qui ont formé les cascades spectaculaires.

Roski slap 

Pour y arriver, on se gare à l'entrée du Parc, et de là, des bus viennent chercher les touristes pour les amener au plus proche. Une toute petite heure de marche en flânant suffit pour atteindre cette fameuse cascade. Il est largement possible de s'y baigner. Bien entendu, il est interdit de se baigner trop près de la cascade. Prévoir des chaussures pour l'eau, car beaucoup de rochers glissants.

prix entrée du parc adulte/enfant 60 kn/ 40 kn

Après une bonne baignade, nous poursuivons en direction des moulins à eau qui étaient avant utilisés pour moudre le blé. On y trouve des petites expositions nous expliquant comment ils étaient utilisés, des artisans vendant des produits locaux en tout genre.

Nous finissons notre journée dans le parc par le Monastère de Krka.

8

Le dernier point fort de ce voyage est les îles Kornati en bateau. Cet archipel de 147 îles est le plus étendu de l'Adriatique. Ces îles présentes un paysage fait de crevasses, de grottes et de falaises abruptes. L'herbe est rare sur ces îles arides, pratiquement dépourvues de sources.

Fraichement marins, mon père et mon compagnon sont fiers de pouvoir brandir leurs permis bateau. Mais au final, le loueur, ne leur a même pas demandé. D'ailleurs niveau prix, rien à voir avec ce que l'on peut trouver chez nous. Nous embarquons sur un bateau 8 places pour un prix plus qu'attractif. Munis de nos masques et tubas nous voilà parti pour explorer les fonds marins. Bon, nous n'aurons pas vu autant de poissons que ça mais la journée fut plus qu'agréable. On se lance des défis, lequel fera le plus beau plongeon, on dort, on bronze, on mange. Une journée reposante comme on les aime. L'arrivée sur terre en fin de journée n'arrivera pas à mettre un terme à notre sensation de naviger toujours présente.

Un air d'Italie, avec un langage incompréhensible, une chaleur écrasante, des villes aussi charmantes les unes que les autres, des parcs nationaux à couper le souffle. On comprend pourquoi cette destination devient à la mode. Hvala (Merci)