Pilotes privés et instructrice sommes partis de Saône-et-Loire à destination des Baléares. Résumé de ce vol riche en couleur et en émotion.
Du 31 mai au 2 juin 2017
3 jours
Partager ce carnet de voyage
1
Vertical de la ville de Roanne 

10 minutes après notre décollage, la brume bouche complètement le terrain. Pas de retour possible, nous sommes donc bien partis pour ce grand voyage !Au niveau de Roanne, on se retrouve entre deux couches de nuages. Une éclaircie, un trou, on monte ? Résultat des des courses, on reste entre nos deux couches, avec nos petits 50 km de visibilité, pas plus (et un espace dégagé sur la vallée du Rhône si besoin).Début de voyage très mouvementé donc !

2
Lac de Langogne 

Après avoir passé Le Puy, il fait, comme on dit, "grand beau" ! Quelques nuages par ci, par là. Passage à côté de Langogne, reconnaissable à son grand lac."Dès que l'on passe travers Valence, il fait beau, parce que c'est le Sud !"

3
Circuit de course de Barcelone 

Après un arrêt à l'Aéroport de Perpignan pour un changement d'équipage et un refuelling de l'avion, décollage pour la frontière espagnole et La Joncquera. Passage au nord de Sabadell pour ne pas trop embêter nos contrôleurs espagnols, leurs zones étant un peu encombrées par les arrivées de vols commerciaux.Néanmoins, on arrive à apercevoir trois tours de la Sagrada Familia !

4
Notre DR400 en plein soleil, attendant le camion d'essence pour faire le plein 

L'arrêt prévu à Castellon s'est transformé en arrêt à Reus parce qu'un terrain, c'est bien connu, est fermé parce que pas de traffic IFR... Ah les espagnols !Bref, pause repas au terminal de l'aéroport, avec appel à la famille: "Oui c'est bon, on est bien arrivés, on va manger, oui je t'aime... Blablabla". On dirait qu'on fait un voyage jusqu'au bout du monde !Les personnes des Opérations parlent français, ils sont sympas, la taxe est pas chère, pas besoin de handling... Points négatifs: le soleil tape fort, notre avion prend vite chaud, et du vent plein travers !Je recommande !

5
Deltebre 

Passage du Delta de l'Ebre, avec sa réserve naturelle, et sa ville coupée en deuxLes paysages le long de la côte sont magnifiques !

6
Ibiza 

Travers Valencia, on quitte la côte pour notre première traversée maritime du périple: heureusement, gilets de sauvetage sont à bord ! On repère facilement les îles grâce aux nuages qui s'accrochent sur leurs reliefs.On longe cette île par le nord, car une zone A (interdite de survol pour nos petits avions) nous barre la route au sud (pour que l'on ne dérange pas les fêtards pendant leurs pool-parties.)

7
Mallorca 

"Je vois la piste ! Si, puisque je vous le dit ! La tâche orange en face ! Ah non... en fait c'est un rocher" Grande concentration pour le passage des cols, ne pouvant pas monter à cause encore d'une zone A impénétrable bien embêtante. Mais au moins, le paysage est beau, et on ne se lasse pas de regarder les petits villages perchés dans les montagnes.

8

Au loin, la mer. Plus près, la ville de PalmaPréparation de l'atterrissage à Son Bonnet, le terrain VFR de l'île. Vent de travers gauche, un seul autre avion en tours de piste, nickel ! #posépascasséAccueil local par notre ami Augustin puis rangement de l'avion, ficelage, débarquement des bagages et voyage jusqu'à la "chambre d'hôte"Au total, plus de 7h de vol, donc un voyage de 10h avec les arrêts pour faire le plein. Lessivés !

9
El playa ! 

A 2 minutes de l'appart, on plonge nos pieds dans le sable :) et l'eau n'est pas froide ! La baignade attendra demain, on va plutôt aller manger une paellaFin de la première journée de voyage

10
easyJet a une base à Palma ! 

Location de vélo pour la journée: super, car la piste cyclable relie les plages au centre de la ville ! Arrivée en 45 minutes, avec arrêts pour prendre des photos.Passage au pied des pistes pendant la balade, on ne peut s'empêcher de s'arrêter et d'admirer les avions au départ de PMI.

11

"Vous savez, c'est le seul jet d'eau au monde avec de l'eau bénite !" Visite de la cathédrale et de la vieille ville de Palma: en résumé, superbe !

12

Au détour d'un chemin, derrière une grille en fer forgée, se trouve un adorable jardin, ombragé, superbe ... et qui sent bon les fleurs ! On ne dit pas où ça se trouve, pour vous laissez chercher un peu 😉

13

Visite des anciens bains arabes, et encore un jardin ombragé méconnu, caché derrière les grands murs de la ville

14

Parce que Majorque, ce n'est pas seulement la plage !Visite d'un village en montagne avec notre guide local Augustin -- Résidence pour un temps de Chopin et SandRepas: Tapas !Fin de la journée n°2

15
Plage de Palma 

Préparation du vol retour finie ? Alors balade sur la plage ! On se fait accoster par trois groupes du collège qui doivent poser des questions en anglais aux touristes: très amusant et sympa !

16
Passage de la côte: traversée maritime N°2 ! 

On quitte Palma en début d'après-midi, grand beau prévu jusqu'à Perpignan...

17
Nuages sur la face nord de l'île 

...enfin sauf que quelques nuages nous embêtent, mais fî! nous passons au-dessus et commençons notre traversée périlleuse de la mer Méditerrannée...

18
Beau sillon de ce bateau 

On ne sait jamais, une panne moteur arrive tellement vite ... #croiselesdoigtstoucheduboisAlors on cherche les bateaux !

19
Costa del Sol 

"Je vois la côte espagnole !" crie Lucien dans nos oreilles alors que l'on vient juste de partir de Palma"Et moi, je vois la Corse dans nos trois heures !"Direction Barcelone, puis la frontière française par la côte.Beaucoup d'immeubles en bord de mer, pas très beau tout ça !

20
Sur le trajet Perpignan - Saint Yan 

Au nord de Perpignan, une belle couche de cumulus, avec lesquels on s'amuse... Virage gauche, virage droite, virage gauche, virage droite... C'en est presque berçant !Émerveillés, on s'amuse comme des enfants ! (mais toujours en sécurité bien sûr !)

21
Orages et averses sur la route, on les évite en faisant de grands détours

Malheureusement, la couche monte de plus en plus, on passe donc dessous, où on se prend un peu de bruine... c'est pas grave, ça nettoie un peu l'avion !

22
Travers Saint Etienne 

Les évitements sont nombreux pour éviter les averses sur notre route... On arrive finalement dans la vallée de la Loire sans encombre et sans trop de retard !

23
Saint Etienne, sous le soleil 

Quasi grand beau dans la vallée de la Loire, le reste de la navigation se déroule comme sur des roulettes jusqu'à Saint Yan, où nous attendait un bon barbecue des familles !Fin de la journée de voyage N°3 !