× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Wai-O-Tapu : au pays des merveilles géothermiques

Focus sur le parc naturel le plus coloré de Nouvelle-Zélande
1


Nous voilà partis en direction de Taupo. Nous comptons cependant faire un arrêt sur le chemin pour visiter la fameuse réserve naturelle de Wai-O-Tapu. Avec ses 18 kilomètres carrés, il s'agit de la plus grande zone d'activité thermale de la Région Volcanique de Taupo, mais nous ne pouvons en visiter qu'une très petite partie.


Paysages lunaires, cratères, bassins d'eau chaude aux couleurs chatoyantes, piscines de boue et fumerolles confèrent au parc une renommée mondiale, et beaucoup le comparent d'ailleurs au parc de Yellowstone aux États-Unis.

Il y a 150 000 ans, la région est secouée des premiers tremblements volcaniques, mais les premiers signes d'activité hydrothermale apparaissent plus récemment, il y a 15 000 ans. La rivière Wai-O-Tapu traverse la zone thermale. Étant donnée la présence de composants chimiques contenus dans les nombreuses sources bouillonnantes, aucun poisson ne peut survivre dans cette rivière. Ce sont d'ailleurs ces composants chimiques qui offrent au parc cette grande variété de couleurs, complètement naturelles.

#Codes couleurs :

  • Jaune : soufre
  • Orange : antimoine
  • Blanc : silice
  • Vert : arsenic
  • Rouge-brun : oxyde de fer
  • Noir : soufre et carbone
  • Violet : manganèse
2

Avant d'entrer dans le parc aux bassins colorés, Sébastien, Thomas, Mylène et moi avons rendez-vous à 10h15 précisément avec Lady Knox... un geyser fumant et bouillonnant !

La fine équipe 

J'aime beaucoup l'histoire de sa découverte. Dans les années 1900, la première prison ouverte de Nouvelle-Zélande s'établit à Wai-O-Tapu. Un groupe de bagnards découvre alors la clairière où se trouve le geyser. En lavant leurs vêtements dans l'eau chaude, ils font tomber du savon dans une source thermale. La réaction chimique qui en résulte produit alors un jet puissant de 20 mètres !

Aujourd'hui, l'astuce d'ajouter du savon est employée pour provoquer la colère du geyser, à 10h15, tous les jours, par l'un des employés du parc. Même si ce n'est pas vraiment naturel, la mise en scène et l'éruption en elle-même, qui ne dure que quelques secondes, sont quand même intéressantes. Surtout quand c'est la première fois que l'on assiste à un spectacle pareil. Nous sommes sur l'un des côtés des gradins, et lorsque le geyser entre en action, après avoir bouillonné un petit moment au contact du savon, il commence à faire très, très, chaud !

Madame gronde, bouillonne et finit par exploser 
3

Wai-O-Tapu signifie "eaux sacrées" en maori.

Madame Knox s'est enfin radoucit et nous nous apprêtons à parcourir les 25 attractions originales que le parc thermal nous propose. Mathilde se joint à nous pour la matinée.

Le parcours débute par une série de cratères profonds et fumants ainsi que des sources bouillonnantes, aux noms très adaptés, du style "La maison du diable", "Le cratère arc-en-ciel", "Le cratère du tonnerre", "Les encriers du diable", "Le cratère de l'enfer"... On a l'embarras du choix !

Un petit bain de boue brûlant ?

Ensuite, le parcours débouche sur la partie la plus connue, et la plus incroyable je trouve : "Artist's Palette" (La palette de l'artiste) et juste à côté, la fameuse "Champagne Pool" (La piscine de Champagne). Les couleurs sont stupéfiantes ! Nul besoin de retoucher trop les photos, l'étalonnage est déjà fait naturellement !

Apparemment, les couleurs de Artist's Palette changent constamment en fonction du niveau de l'eau, la direction du vent et du trop-plein de la Champagne Pool.

Chapeau l'artiste !

La Champagne Pool est la source la plus grande de la zone avec ses 60 mètres aussi bien de diamètre que de profondeur. Formée il y a 900 ans par une éruption hydrothermale, elle contient des minéraux tels que l'or, l'argent, le mercure, le soufre (évidemment !) ou l'arsenic, et de la silice (couleur blanche) continue de se déposer tout autour. La jolie piscine de bulles fumantes affiche quand même une température de 74°C !

Sympa le jacuzzi ! 

Sur le chemin, on voit également beaucoup d'arbres ravagés par le soufre. Cela crée une ambiance un peu particulière...

La visite continue avec divers bassins bouillonnants aux couleurs changeantes, cratères et paysages dignes d'une autre planète !

"Frying Pan Flat" ou La Poële à frire est un ancien cratère rempli maintenant de sédiments. Reposant sur un terrain instable, "Oyster Pool" est une piscine sulfureuse qui doit son nom à sa forme spéciale... celle d'une huître.

Le pays des merveilles s'achève en beauté avec "Le bain du diable" et sa couleur verte pétante complètement naturelle !

Allez, on retourne voir les codes couleurs... Vert = Arsenic ! 

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.