Rotorua : à bout de soufre

Le rendez-vous des geysers et sources chaudes
10 au 12 novembre 2017
3 jours
1

Après avoir dit "Bye bye!" à Darcy le canadien, je décide d’aller faire un tour du côté de Rotorua, ville très réputée pour son activité géothermique.

Je trouve donc un covoiturage avec une allemande qui me dépose à mi-chemin, à Hamilton, où je peux ensuite prendre un bus Intercity. Pour voyager avec cette compagnie, j’ai acheté la veille un pass de 20h (« Flexi-pass » avec lequel je peux réserver 20h de trajet avec les bus Intercity, valable 1 an). Le bus est complet, mais le chauffeur est ponctuel et efficace. Tout est très bien organisé.

Après 2h de route, je débarque à Rotorua. La première chose que je constate en descendant du bus est l’odeur assez spéciale qui flotte dans l’air. Une odeur de chaud, mélangée à de l’œuf, certainement pourri. Le soufre.

J’ai réservé quelques nuits dans une auberge portant le doux nom de Crash Palace. Plutôt sympa, avec un jacuzzi, juste à côté du centre-ville et du lac. Là, je fais la connaissance de voyageurs suédois, norvégiens et canadiens… et français bien sûr ! Ils ne sont jamais très loin.

Le jour de mon arrivée, il ne fait pas très beau, mais je ne peux pas m’empêcher d’aller me promener.

En langue "maori", "Rotorua" signifie "Deuxième lac" car il est le second plus grand lac de l'île du Nord.

La région compte 17 lacs dont le plus grand est donc le lac Rotorua, mais on ne peut pas vraiment s’approcher en raison des bouillonnements et vapeurs de soufre qui s'en échappent. On a vraiment l'impression d'être dans une marmite géante !

Le lac sulfureux Rotorua 

Dans toute la ville, on peut voir, ici et là, de la fumée s'échapper du sol, au milieu de l'herbe ou d'une bouche d'égout ! Apparemment, la ville et son lac se trouve au cœur d'un volcan large de 22 km !

Rachel Spring est une source naturellement chaude, réputée pour son eau aux bienfaits thérapeutiques et anti-rhumatismales

La région regorge d'activités liées au volcan et de parcs naturels géothermiques, dans lesquels on peut également se mêler à la culture maorie. Personnellement, j'ai choisi de ne pas aller dans ces différents parcs et villages maori où l'on paie pour voir la préparation d'un repas traditionnel (comme le "hangi") ou une démonstration de Haka, en prenant des photos au moindre mouvement, comme un "touriste". Même si quelques maoris vivent vraiment dans ces villages, ils sont tout de même dévoués à cette attraction touristique.

Beaucoup d'oiseaux vivent là, s'amusent dans les vagues... ou grignotent l'herbe sur un terrain de golf ! 

La ville en elle-même n’est pas transcendante. Ce sont de grandes rues bien quadrillées avec des commerces, quelques bars et restaurants, des maisons et appartements. J'ai bien aimé m'y balader, mais je n'y resterais pas pour quelques temps.

Le seul bâtiment qui, je trouve, se distingue des autres est le musée de Rotorua, mais il est malheureusement fermé pour travaux depuis un petit moment.

Musée de Rotorua 

De plus, c’est ici que je découvre pour la première fois les fameux magasins Pack’n’Save (le Ikea de la nourriture) et The Warehouse (on y trouve un peu de tout à moindre coût).

Pack'n'Save
2

Le deuxième jour, je rencontre un groupe de français qui voyagent ensemble avec deux voitures aménagées. Nous partons marcher dans la majestueuse forêt de Whakarewarewa, située juste à côté de la ville et très appréciée par les amateurs de VTT. La forêt regorge de centaines d'espèces de plantes, dont le redwoods californien, introduit en 1901. Il s'agit de séquoias à feuilles d'if pouvant atteindre 100 m de haut et vivre plus de 2 000 ans ! Évidemment, on y retrouve également nos amies les fougères géantes.

Une belle balade. On se sent vraiment tout petit au milieu de ces géants !  

En haut de la colline, la vue est imprenable, et nous sommes arrivés juste à temps pour voir le geyser le plus connu de la région, Pohutu, exploser. Il peut entrer en éruption environ une fois par heure, et peut atteindre 30m de haut !

3
3

Après cette petite balade au milieu des sentiers de VTT, nous rejoignons d'autres groupes de voyageurs non loin de là, à l'entrée de Whakarewarewa Forest et de sa Treewalk. Il s'agit d'une balade uniquement sur des ponts suspendus entre les grands arbres, toujours des Redwoods. L'idée de découvrir une partie de cette belle forêt en déambulant à 10m du sol m'a tout de suite plu. Mylène, une autre française qui est venue seule en Nouvelle-Zélande, est également complètement emballée pour tenter l'expérience.

Un moment suspendu 

Nous passons ainsi un bon moment en hauteur, à faire les folles, à prendre des photos et des vidéos (pour ça, nous nous sommes bien trouvées !), et bien sûr, à admirer la beauté de la nature qui nous entoure. Une très belle journée s'achève, tandis qu'une amitié délirante est en train de naître.

C'est également ce jour-là que je fais la connaissance de Mathilde, une jeune française très sympathique, ainsi que de Sébastien et Thomas, un français et un irlandais (mais qui parle aussi français), deux colocs de Strasbourg qui voyagent ensemble. Les deux garçons ont en tête le même itinéraire que moi pour les prochains jours, autrement dit, se rendre sur Napier (côte Est, dans la Hawke's Bay, une région viticole) en passant par Taupo. Ils sont tous les deux d'accord pour m'accueillir à bord de leur bolide, une Nissan BlueBird, jusqu'à ce qu'ils ne puissent plus me supporter ! Mylène se joint également à la folle équipe, jusqu'à Taupo. Rigolades et pitreries garanties !

4
4
Hennessy's Irish Bar

Allez les Bleus !

Dimanche, 8h du mat' : direction le pub irlandais ! La troupe de français débarque au Hennessy's Irish Bar à Rotorua pour voir le match en live, France / All Blacks, comme le veut la tradition : avec une pinte de bière ! Certains jouent le jeu, et d'autres, comme moi, se contentent d'un bon petit déjeuner à l'anglaise. Vive les toasts au beurre et les œufs brouillés !

La belle brochette de supporters 

L'ambiance est très amicale, tout le monde s'applaudit à chaque but. Les kiwis nous félicitent même à la fin du match, alors que les All Blacks l'emportent haut la main, 38-18.

5
5
Kerosene Creek

Just relax!

La recette du jour : Kerosene Creek ou le bonheur à l'état pur !

  • Prenez une forêt, remplie de fougères évidemment
  • Creusez une source d'eau au milieu
  • Ajoutez-y des cascades et quelques rochers
  • Faites chauffer l'eau jusqu'à frémissement
  • Rajouter un zeste de soufre (et oui, sinon ce serait trop parfait)
  • Saupoudrez de tranquillité
  • Savourez !
Cuisson parfaite !
  • Conseil : vous pouvez perfectionner la recette en terminant par la dégustation des fameux Tim Tam, gâteaux au chocolat très appréciés ici !
A partir de ce jour, on instaure le Tim Tam Time !