× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Queen Charlotte Track : Women vs. Wild

Randonnée itinérante - 3 jours/2 nuits - 80,5 km
Du 3 au 5 février 2018
3 jours
2
1

Quelques jours après la Heaphy Track, Mathilde et moi décidons d’enchaîner avec l’une des randonnées mythiques de Nouvelle-Zélande : Queen Charlotte Track. Cette fois-ci, on monte un peu en difficulté puisque nous choisissons de parcourir les 70 km prévus en 3 jours seulement. Cette randonnée itinérante se situe dans les Marlborough Sounds et leurs vallées remplies d’eau salée, traversées par le ferry faisant la liaison Wellington-Picton.

Avant d’arriver en Nouvelle-Zélande, nous n’avions jamais entendu parler de cette marche, et ici, tout le monde nous la recommande vivement.

Allez, on tente !

Petite nouveauté : nous dormirons en tente ! Tente que nous n’avons pas, il faut le préciser. Heureusement, l’Office de Tourisme de Picton a prévu le coup et nous propose la possibilité d’en louer une. Solution économique et pratique. Sauf quand on oublie d’aller la récupérer juste la veille du départ de la marche ! Nous n’avions qu’une chose à penser ce jour-là, à part faire nos sacs, et nous zappons complètement d’aller la chercher avant la fermeture de l'agence de location. Et bien sûr, impossible de compter sur le lendemain matin puisque nous devons prendre le bateau qui nous emmène au départ de la randonnée, bateau qui part évidemment avant l’ouverture de l’agence.

Il est 18h. Absolument tous les magasins de sport sont fermés. C’est la panique à bord. Seule solution : rouler jusqu’à Blenheim, au sud de Picton, et trouver une tente au Warehouse (grand magasin qui vend de tout et qui ferme très tard). La chance nous sourit, nous dégotons une tente 3 places, pas chère du tout. Bon, ce n'est pas top qualité, mais cela fera l'affaire. Ouf, nous sommes prêtes !

Autre nouveauté, et pas des moindres, nous n’avons pas nos gros sacs à porter. Ils nous seront transférés directement à chaque étape par la compagnie de bateau taxi. C'est inclus dans le prix, pourquoi s'en priver ! Nous pouvons alors mettre un peu plus de nourriture dans nos gros sacs, dont deux tablettes de chocolat ! Il faut rajouter aussi la tente (qui prend un peu de place) et deux petits matelas.

Itinéraire :

  • Jour 1 : Picton (bateau taxi) - Ship Cove -- Camp Bay Campsite
  • Jour 2 - Camp Bay Campsite -- Cowshed Bay Campsite
  • Jour 3 : Cowshed Bay Campsite -- Anakiwa (puis retour Picton en bateau taxi)
Itinéraire 

2

3 février 2018.

On embarque sur le bateau taxi au port de Picton à destination de Ship Cove, le départ de la marche.

De nouveau entre nanas 

Ça commence fort ! Une bonne grimpette nous attend dès le début. Heureusement que nous n’avons pas nos gros sacs à porter ! Le ciel est couvert en matinée, il y a du vent et il fait froid. Du bleu fait son apparition petit à petit pour nous offrir de très belles vues !

Une première journée enrichissante mais fatigante puisque nous avons marché 28,7km ! Nous récupérons nos gros sacs dans un petit restaurant au bord de l'eau, non loin du camp. Les chocolats chauds nous donnent envie ! Vous commencez à nous connaître désormais, on craque.

Une fin de journée couronnée d’un premier montage de tente impeccable ! C’est la première fois que l’on campe en Nouvelle-Zélande ! On est toutes fières 😀

On oublie pas le chocolat cette fois ! 
3

Une journée d'encore presque 30 km nous attend ! Heureusement, notre ami le soleil s'est réveillé en pleine forme.

Ça monte, ça descend, ça monte… Mais la vue sur les montagnes et la mer bleutée est incroyable !

Nous arrivons au fameux Eatwell's Lookout. On en bave pour grimper au point de vue, mais ça vaut le coup ! Un panorama à 360° nous attend et nous en met plein les mirettes. Les panneaux avec les distances nous rappellent que Paris est la ville la plus éloignée !

Coup de cœur pour Eatwell's Lookout
Panorama 

Ça monte encore, ça redescend un peu… Notre marche est ponctuée de « Wah ! » et de « Trop beau ! » à chaque fois que nous regardons l’immensité et la beauté de ce qui s’étend devant nos yeux.

Cette journée n'en finit pas ! Heureusement, tous les points de vue le long du sentier sont magnifiques.

Nous sommes épuisées à notre arrivée au second camp. Nous avons droit à une petite douche, froide mais revigorante !

Cette journée est la plus longue (29,7 km) et la plus difficile physiquement mais elle restera notre préférée !

Entre frangines ! 
4

Dernière journée de cette belle aventure.

On se lève plus tôt pour avoir le temps de marcher et d’arriver à l’heure pour le bateau taxi à Anakiwa, qui nous ramènera ensuite à Picton. On se motive et on repart confiantes sur les chemins de terre et de cailloux.

Cette portion de la randonnée est vraiment très belle également. On ne se lasse pas de ces vues aux couleurs éclatantes.

On termine la randonnée, fatiguées. Nous avons parcouru 22,1 km aujourd'hui. On a mal aux pieds mais on est tellement fières, une fois de plus, d’avoir réussi. D’autant qu’un glacier a eu la bonne idée d’installer sa caravane juste à la fin de la marche. De quoi nous faire oublier nos courbatures !

We did it!

On reprend alors le bateau taxi, direction Picton.

5

La Queen Charlotte Track requiert une très bonne condition physique et beaucoup de mental. Au total, nous avons parcouru 80,5 km en 3 jours. Les distances sont longues et le paysage est escarpé, mais ce que l'on retiendra surtout, ce sont les vues incroyables et le fait d'avoir campé au plein cœur de ces décors inoubliables. C'est aussi là que nous nous sommes rendues compte du pouvoir extrêmement motivateur de la nourriture, et en particulier du chocolat ! Merci au couple de vieux de la Heaphy Track de nous avoir largement convaincu.

En parlant de bouffe, à notre retour à l'auberge, nous nous accordons une Chandeleur digne de ce nom, puisque nous n'arrêtons pas de voir des photos de crêpes de nos amis en France. Miam !

En 3 semaines, nous avons enchaîné 3 grandes randonnées magnifiques et complètement différentes. Un exploit pour nous. A chaque fois, c’est un immense plaisir, avec de belles découvertes et aussi des surprises et imprévus, mais il en faut toujours. Cela forge l’expérience et pimente l’aventure !